Aller au contenu

Poétique de la traduction chez Maurice Scève
La Deplourable Fin de Flamete (Lyon, 1535) et les psaumes 26 et 83 (Lyon, 1542)

  • Type de publication: Article de collectif
  • Collectif: Maurice Scève . Le poète en quête d’un langage
  • Auteur: Duru (Audrey)
  •  
  • Résumé: L’obscurité de la langue scévienne s’évalue par rapport à d’autres normes langagières. La notion de projet de traduction (Antoine Berman), appliquée à Flamete et aux psaumes 26 et 83, permet de mettre en relation, chez Maurice Scève, un examen de la langue, un rapport au fait littéraire et une inscription sociale. La langue scévienne est-elle un usage du français qui suspend son institutionnalisation comme langue royale (1539) ? Nous constatons du moins qu’elle déjoue les jargons cléricaux et universitaires.
  •  
  • Pages: 221 à 237
  • Année d’édition: 2019
  • Collection: Études et essais sur la Renaissance, n° 121

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-09008-3
  • ISSN: 2105-8814
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-09010-6.p.0221
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 22/01/2020
  • Langue: Français
  • Mots-clés: Juan de Flores, statut du traducteur, binômes synonymiques, hispanismes, littérarisation, Clément Marot, Ulrich Zwingli, Pierre Gringore, intertextualité, clerquois
Disponibilité: Provisoirement indisponible Arrêt de la commercialisation
Prix normal 3,00 €
Support: Numérique
Télécharger vos tirés-à-part
Votre code de téléchargement est réutilisable et vous donne droit jusqu’à 15 téléchargements de vos tirés-à-part.