Skip to content

Avant-propos

  • Publication type: Article from a collective work
  • Collective work: Le Discours rapporté. Temporalité, histoire, mémoire et patrimoine discursif
  • Authors: Barthelmebs-Raguin (Hélène), Komur-Thilloy (Greta)
  •  
  •  
  • Pages: 7 to 9
  • ISBN: 978-2-406-07425-0
  • ISSN: 2103-5636
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-07427-4.p.0007
  • Publisher: Classiques Garnier
  • Collection: Encounters, n° 344
  • Parution date: 06-15-2018
  • Last edition: 2018
  • Language: French

  • Article from a collective work: 1/26 Next
Free access
Support: Digital
7

Avant-propos

Cet ouvrage est le fruit dune collaboration aussi féconde quamicale entre lInstitut de recherche en Langues et Littératures Européennes (ILLE, EA 4363) et le groupe international et interdisciplinaire de recherche sur le discours rapporté Ci-Dit, fondé par Juan Manuel López-Muñoz, Sophie Marnette et Laurence Rosier, autour du vaste questionnement des discours rapportés. Dans la lignée des nombreux travaux menés par le groupe de recherche, cest la thématique de la temporalité qui a retenu toute notre attention pour la présente réflexion.

Ainsi, les réflexions sur le discours rapporté nous amènent à croiser le DR avec la notion de temps, en interrogeant ses liens avec la temporalité, lhistoire, la mémoire et le patrimoine discursif.

Dans une approche résolument linguistique, de nombreux échanges transdisciplinaires viennent nourrir la thématique proposée à létude pour le présent ouvrage. Ainsi, certaines contributions permettent de préciser les différentes approches du DR liées au temps et à la temporalité en plaçant le débat dans le cadre du conte oral, des discours dexclusion, et en interrogeant DIL et temps verbaux. En parallèle, ce qui nous intéresse et nourrit ce travail est laspect mémoriel du DR. Que lon se situe dans une perspective littéraire ou linguistique, la question de la mémoire individuelle et de la mémoire collective semble simposer : les énoncés, oraux ou écrits, issus de lHistoire tendent à circuler, construisant ainsi un fond collectif historique. Cette traversée historique induit de fait de questionner non seulement la pérennité et la stabilité de ces énoncés, mais aussi les enjeux qui leur sont liés, quils soient contemporains, extrême-contemporains ou encore historiques. Ces approches questionnent le DR sous le prisme de la linguistique, de la littérature, mais aussi des Sciences de lÉducation et des Sciences de lInformation et de la Communication.

8

Notre volonté, dans la continuité de lesprit pluridisciplinaire développé par les Ci-distes, a été la conduite de réflexions mêlant Sciences du langage et études médias aux analyses littéraires. La circulation des discours sur la scène médiatique contemporaine devient ainsi un objet privilégié de réflexion. La circulation des énoncés dans les médias, quils soient radiophoniques, publicitaires, cinématographiques ou sociaux, entraîne de véritables métamorphoses des discours ainsi relayés et parfois amplifiés. Cela nous repose sur des démarches comparatistes, amenant à souligner la vivacité et lexpressivité des DR qui sappuient sur un renouvellement des formes dexpression. Les recherches en littératures sattachent à différentes littératures, les communications nous conduisant de la littérature des Lumières aux francophonies en passant par la biographie hospitalière et les littératures du Moyen Âge. Ces réflexions soulignent les manières dont les citations ont valeur dargumentation dans la construction des discours, quon les envisage en synchronie ou en diachronie. Se posent également deux questions primordiales dès lors que lon se penche sur le DR : celle de la traduction des énoncés patrimoniaux et celle du choix des séquences rapportées par les auteur·e·s.

Enfin, pour compléter cet avant-propos nous dirons combien les discussions illustrées dans des articles de ce volume sous-tendues par des approches diversifiées et ouvertes sur des horizons variés, souvent en prise avec lactualité extra-linguistique, soulèvent de passionnants débats. La question du discours rapporté dépasse souvent des carcans théoriques et permet une synergie des pratiques au sein des humanités. En effet, il sagit dune question qui préoccupe et rassemble des chercheurs de divers horizons : linguistes, philosophe, littéraires, spécialistes de sémiologie, en communication.

En proposant différentes approches et différentes aires géolinguistiques détude, cette étude a vocation à être non seulement pluridisciplinaire mais aussi internationale. Cest ici un objet de satisfaction, les contributrices et les contributeurs viennent non seulement de France, mais aussi – par ordre alphabétique, et nous les en remercions – de Belgique, du Brésil, du Canada, des États-Unis, dIran, dIrlande du Nord, dItalie, du Luxembourg, de Pologne et de Tunisie. Ce volume invite ainsi à une discussion autour des idées et à lexploration du discours à travers la langue et au-delà de celle-ci au travers de la diversité 9des approches et des contributeurs ce qui a été loccasion de rencontres fructueuses entre des sujets, des thèmes et des méthodes complémentaires et mutuellement enrichissants.

Hélène Barthelmebs-Raguin

Université du Luxembourg

Greta Komur-Thilloy

Université de Haute-Alsace