Aller au contenu

« Cesse, mon frère, je te prie : et ne joue pas avec ce langage efféminé sur un sujet aussi sérieux » (Cymbeline, Shakespeare)
La virilité des métaphores dans les romances de William Shakespeare

  • Type de publication: Article de collectif
  • Collectif: Horizons du masculin. Pour un imaginaire du genre
  • Auteur: Muller (Barbara)
  •  
  • Résumé: À l’instar de Quintilien, les rhétoriciens anglais de la Renaissance prescrivent l’usage viril des figures de style. Dans les romances, Shakespeare fait fi de ces recommandations : il dote les personnages masculins de métaphores « efféminées » et met au jour la porosité des frontières entre les genres par le truchement du discours figuratif. Dès lors, ces pièces invitent le spectateur à interroger la sexualisation du discours et la « peur de l’effémination » qui se cristallise à la Renaissance.
  •  
  • Pages: 197 à 213
  • Collection: Rencontres, n° 463
  • Série: Littérature générale et comparée, n° 36

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-10020-1
  • ISSN: 2261-1851
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-10020-1.p.0197
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Mise en ligne: 16/11/2020
  • Langue: Français
  • Mots-clés: Tropes, théâtre, rôle, performance, travestissement
Disponibilité: Provisoirement indisponible Arrêt de la commercialisation
Prix normal 3,00 €
Support: Numérique
Télécharger vos tirés-à-part
Votre code de téléchargement est réutilisable et vous donne droit jusqu’à 15 téléchargements de vos tirés-à-part.