Aller au contenu

Table des matières

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-6048-7
  • ISSN: 2100-3335
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-6050-0.p.0965
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 06/06/2017
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
965

Table des matières

TABLE DES ABRÉVIATIONS   7

INTRODUCTION   11

PREMIÈRE PARTIE

LA FIGURE HUMAINE
ENTRE FORME ET INFORME

GIACOMETTI ET LA REVUE DOCUMENTS

PREMIÈRES NEIGES

Cocteau   25

Les années de formation dAlberto Giacometti   25

La petite phrase de Cocteau   28

LA FIGURE HUMAINE EN QUESTION

Giacometti et la revue Documents   31

Giacometti et le groupe de la rue Blomet
au moment du second « cadavre »   31

Les surréalistes dissidents et le refus de « lart pour lart »   36

Alberto Giacometti et Georges Bataille   38

Le projet de Bataille   44

« Présence réelle »   51

Le travail de linforme   54

Convergences de Bataille et Giacometti
dans leur rapport obsessionnel à limage   70

966

« ALBERTO GIACOMETTI », PAR MICHEL LEIRIS

Un fétichisme vrai    79

Les « Black birds » et la poésie passionnelle    79

Michel Leiris et Alberto Giacometti : première pierre    82

Les apports de lethnologie et de la psychanalyse    83

Le fétichisme et le « jeu des transpositions »    88

Les « crises pétrifiées » dAlberto Giacometti    93

Une issue au jeu stérile des transpositions :
les « équivalences kinesthésiques »    97

Poteaux dangles   106

DEUXIÈME PARTIE

TRAVERSÉE DU SURRÉALISME I

LA QUESTION DU RÉALISME SOCIALISTE

DE LADHÉSION AU SURRÉALISME À L« AFFAIRE ARAGON »   113

Introduction   113

Lheure des traces   114

« Dans surréalisme, il y a réalisme » (Aragon)   115

Laffaire Aragon   119

Ferrache : les dessins politiques dAlberto Giacometti
et sa première rupture avec le surréalisme   120

DU RÉALISME SOCIALISTE AU « RÉALISME OUVERT »

« Je réclame le retour à la réalité »   131

Jean-Blaise Mercadier : Giacometti personnage
de roman et la question de lengagement   142

Les Beaux Quartiers : un roman réécrit
au « présent accentué » par Giacometti   152

967

TROISIÈME PARTIE

TRAVERSÉE DU SURRÉALISME II

CRISE DE LOBJET

OBJETS SURRÉALISTES   161

Les objets à fonctionnement symbolique   161

« Objets mobiles et muets » : Giacometti, poète surréaliste   169

« Exist[er] dans le présent » : Giacometti et Tzara   174

Les œuvres de la période surréaliste de Giacometti
jusquen 1933   177

Les Pieds dans le plat de René Crevel :
première illustration dun ouvrage surréaliste par Giacometti   183

ÉQUATION DE LOBJET TROUVÉ

André Breton et Alberto Giacometti   197

Introduction   197

La correspondance entre Giacometti
et Breton au cours de lété 1933.

Un inconnu face auquel « le premier mot est à trouver »   200

Mandragore et Golem : Breton et Giacometti
lecteurs des romantiques allemands   211

« Cette sculpture que Breton préférait » : LObjet invisible   218

La sculpture « inspirée » et le problème de la mimèsis :
lart comme imitation dun « modèle intérieur »   229

Lobjet trouvé et le pont de sympathie   232

OBJET DUNE ATTENTE   239

LAir de leau, poèmes de Breton illustrés par Giacometti :
un poème-objet surréaliste (1934) ?   239

« Une femme qui sappelait 1+1=3
dont je ne me sortais pas ». Corps attirants dans la réalité
et vérité des formes abstraites en sculpture   254

968

Exclusion du groupe surréaliste :
pulsion de mort et pensée de la mort   266

Dépassement de lobjet surréaliste   280

Lexclusion de lobjet extérieur
et la théorie des « restes visuels »   292

Breton-ton-taine ! (épilogue)   299

QUATRIÈME PARTIE

BEAU COMME LA RENCONTRE,
SUR UN CHARNIER DE PLÂTRE,
DU CHEF DŒUVRE INCONNU
ET DE LA PHÉNOMÉNOLOGIE
DE LA PERCEPTION

INTRODUCTION À LA QUATRIÈME PARTIE   305

LA RECHERCHE DE LABSOLU   309

Introduction   309

Le chef dœuvre inconnu   310

Traversée de la guerre :
boîtes dallumettes et charniers de plâtre   310

Têtes vivantes   314

Frenhofer   317

La recherche de labsolu : larticle de Jean-Paul Sartre   328

Rencontre du couple Sartre-Beauvoir
avec Giacometti dans La Force de lâge   329

Balthazar Claës : Balzac, Sartre et Giacometti   336

Labsolu trouvé par la voie de lapparence située   344

RÉEL ET PERCEPTION DANS LŒUVRE DE GIACOMETTI   349

Introduction   349

De quelques déchirements dans les parages
de la phénoménologie   350

Reprendre à zéro   350

969

Portrait de lartiste en antédiluvien   355

De la vue photographique à linconnu total :
crever lécran qui masque le réel   358

Réel et perception   359

Introduction   359

Vision et concept   361

Le trait brisé de Giacometti et le problème du contour   365

Lespace   374

Distance, dimension   376

Le détail et lensemble, la proximité et léloignement :
le problème de lunité mis en rapport
avec celui de la distance   382

Face et profil   390

Vision « fovéale » et vision périphérique   392

La profondeur   395

La question du réalisme, objectivité et subjectivité   404

De mémoire, daprès nature : la rose et le résidu   407

Conclusion : la question du langage
comme sujet de lart (1)   410

CINQUIÈME PARTIE

DU TRAIT BRISÉ À LA PAROLE ROMPUE

RÉEL ET LANGAGE
DANS LA POÉSIE DAPRÈS-GUERRE À PARTIR
DE LŒUVRE DALBERTO GIACOMETTI

INTRODUCTION À LA CINQUIÈME PARTIE   419

GIACOMETTI DANS LE CHAMP DE LA POÉSIE
DAPRÈS-GUERRE   421

Latelier des poètes   421

Latelier et son artiste   421

Naissance littéraire de latelier de Genet à Dupin   426

Atelier des écrivains   430

970

Le dialogue entre Giacometti et les écrivains
dans les revues   432

Giacometti, foyer de LÉphémère   435

Conclusion   453

POINTE À LŒIL PONGE

Giacometti et la question de lhomme
face à labsurde de lexpression   455

Introduction   455

Surréalistes à floraison tardive   456

Un texte de commande   459

La question de lhomme   462

Une lecture matérialiste de Giacometti   465

Lutilisation polémique de lœuvre de Giacometti
et le problème de son interprétation   470

La nécessité de Giacometti et le compte tenu de la vision   474

De labsurde de lexpression à linachèvement perpétuel   482

Le temps des cyclopes (lintelligence nous crève les yeux)   493

Poteaux dangles   501

YVES BONNEFOY, GIACOMETTI ET L« ENTRAÎNEMENT
DES CONCEPTS SUR LA VOIE QUI EN FRANCHIT LHORIZON »   503

Introduction   503

Les écrits dYves Bonnefoy sur Giacometti :
genèse et déploiement   504

Bonnefoy, Giacometti et le surréalisme   508

Le « forcement » du visible   511

Couteau de lÉtranger   513

LÉtranger dYves Bonnefoy   519

Venue de lÉtranger et naissance de lobjet moderne   526

Lexil et le nocher   529

Critique dun art de la « confiance faite au langage,
sous ses aspects conceptuels »   534

971

Divergences entre Sartre et Bonnefoy :
de lunité de lacte au sens plotinien de lUn   539

Eccéité et quiddité   546

Les avant-gardes ou le temps des « idées »
face à laffirmation dun souci de laltérité   549

Théologie négative   551

Le regard et les yeux   559

Du méta-physique au méta-plastique :
louverture de lœuvre à linvisible et le dépassement
des lectures phénoménologiques par Yves Bonnefoy   562

La lithographie et lexpérience de la lumière
comme unité vécue   568

Un retournement dans lhistoire des représentations   571

ANDRÉ DU BOUCHET ET LINVENTION
DUNE « LANGUE PEINTURE »   579

André du Bouchet et Alberto Giacometti :
quelques points de repère   583

Sur le foyer des dessins dAlberto Giacometti   596

Écrit, dessiné, non pas noir sur blanc   596

Lair, par les figures de verre   604

Le dessin académique
et la première construction des choses   613

La ressemblance : objet arrêté
et réverbération de la lumière   621

La mort traversée   625

La grande suspension   636

La profondeur   641

Nous sommes la cible   654

Lembrasure   660

Genoux rivés, genoux déliés : LObjet invisible et Le Cube   665

Cercles brisés   672

Conclusion   676

972

SIXIÈME PARTIE

DUN TRAIT QUI FIGURE ET DÉFIGURE

INTRODUCTION À LA SIXIÈME PARTIE   681

LA « CONTESTATION COMME PRINCIPE DE CRÉATION »   685

Introduction   685

Jeu de massacre   686

« Perdre et trouver »   697

Un « va-et-vient de la distance la plus extrême
à la plus proche familiarité »   706

LE « FAIRE-DÉFAIRE-REFAIRE » DES ÉCRIVAINS   719

Introduction   719

Jean Tardieu et la « vitesse du possible humain »   720

« Chaise et violon ou létonnement dêtre au monde »   720

Tardieu, Giacometti et lekphrasis   723

Le retournement des forces libérées par la destruction (1)   727

Destruction et perte de lobjet
dans la représentation du réel chez Giacometti   734

Vivantes cendres, innommées   738

Pierres, blocs, notes   738

Les réticences de Michel Leiris au moment
de la publication de Vivantes cendres, innommées   745

Pile, face, profil   752

Lépisode de la tentative de suicide
de Michel Leiris dans Fibrilles   758

Avec une acuité qui touche au malaise,
le relief singulier de lellipse…   769

Conclusion : la question du langage
comme sujet de lart (2)   785

Jean Genet ou lœuvre dart envisagée comme un « jeu
de massacre dont elle serait lune des têtes »   789

Genet et Giacometti   790

973

Dessins de Genet écrivant LAtelier dAlberto Giacometti   793

Les portraits de Jean Genet   795

La dynamique des contraires dans les romans de Genet   803

Vers une poétique du jeu de massacre   811

« Une apparence qui montre le vide » :
Giacometti et le théâtre de Genet   816

Visage détruit, visage nuptial   824

Recherche de la base et du sommet   826

Poèmes des deux années   828

Célébrer Giacometti   831

Le Visage nuptial   833

Retour amont   837

« Vivants poissons dans la mer » (Jacques Dupin)   843

Jacques Dupin et Alberto Giacometti :
quelques points de repère   846

Les textes de Jacques Dupin   852

Le retournement des forces libérées par la destruction (2)   854

« Éclat de tout à linfini »   864

CONCLUSION   887

BIBLIOGRAPHIE SÉLECTIVE   897

INDEX DES NOMS DE PERSONNES   947

INDEX DES ŒUVRES CITÉES   957

TABLE DES ILLUSTRATIONS   959