Aller au contenu

Table des figures

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-06939-3
  • ISSN: 0520-0555
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-06940-9.p.0395
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 26/12/2018
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
397

Table des matières

Abréviations et éditions citées     9

Introduction     13

première partie

« ce qui se consume, une chute » :
limage précaire

faire irruption

Lattention aux détails ou limage comme trace    49

Limage en exception : Imagination morte imaginez    51

“Traces de vie” : saturation et précipités,
lépuisement révélateur    54

Un minimalisme (ré)affecté    58

Lépiphanie : fonctions et limites dune notion littéraire    62

discontinuité du roman moderne    62

Compagnie : faire limage plongeante     67

De linstant privilégié au détail pictural :
spatialité matérielle, risques de dislocation    76

Le symptôme    87

Première approche chez Freud :
lhystérie, la perle et laffect     88

Chez Georges Didi-Huberman :
accidents partiels, intensités en mouvement     92

Entre peinture et littérature     96

398

FAIRE FACE

Limmobilité précaire et limage menacée   103

Puissances du “faux calme” : de larrêt au tremblement   105

Éloge du calme   106

Du calme” : le cas Mal vu mal dit   107

Vers le “faux calme”    108

Le “faux calme” des tableaux vivants : entre voix et image   110

Le tableau vivant : rappel historique    110

Murphy, Beckett et les “tableaux vivants”
du Bethlem Royal Hospital    114

Histoire dun dispositif :
Bedlam et le spectacle des fous    117

Un dispositif pervers : le spectacle de lhystérie   119

Lhystérie chez Bacon, Deleuze et Beckett :
le tableau affecté   122

Vers linconsistance du témoin   126

« Voyez comme elle se tient » : montage autour
de Footfalls, ou comment tenir le tableau vivant   131

Faux calme de limage et chute du regard :
Lucrèce et Mal vu mal dit   157

Première hypothèse dintertexte : les agneaux de Lucrèce   159

(Terrae) motus : silence et tremblement (de terre)   164

Simulacre et saisie photographique :
une physique du regard   167

Déclinaison du regard   171

Simulacre et incorporel : miroir deau,
pellicule de glace, haleine   175

Stirrings Still : limage vibrante   179

Conclusion de la première partie   181

399

seconde partie

« un lieu. un corps. où nul » :
lespace de lœuvre

introduction

Linvention du lieu   189

Un idiot sarrête   190

Le lieu et le geste   192

Espaces-sujet   195

Départ/déport   199

« faire surface »

Émergence de la scène ou lépaisseur dOh les beaux jours   205

Émerger   207

Faire corps   209

Corps impliqué et logique de la sensation :
Comment cest, Winnie et Cézanne   211

La germination : sortir du chaos ?   213

Du chaos à lémergence   219

Rapport ou absence de rapport :
de Cézanne aux van Velde   222

Métamorphose et germination :
tensions dune « poussée »   228

Produire la surface : épaisseurs de Robert Ryman   234

Used papers    235

Exténuation, imprégnation : affect et effets de surface   237

entre mesure et démesure

Trouble des proportions, variations déchelle   247

Mesure et proportion : Beckett et la typologie de Panofsky   253

Le système classique : lharmonie organique   255

Le système médiéval (gothique) :
la schématisation inorganique   256

400

Beckett : harmonie dissonante,
schéma (encore) organique   261

Du lieu de la proportion aux espaces de léchelle :
une distinction architecturale   264

Variations déchelle : passages, naissances, ouvertures   268

Le passage : problème de point de vue et dinterprétation   270

Espaces en écho, possibilité dun seuil ?   273

La naissance comme variation déchelles :
Imagination morte imaginez, Le Dépeupleur   276

Le monde et le sujet : de la monade au pli   281

« Impressions dhypothèse »   286

Linstallation comme variation déchelle :
les relances de Jean-Luc Vilmouth   291

lespace affecté de lœuvre,
entre quadrillage et décadrage   303

Du texte au contexte : les pièces pour la télévision   303

Pureté ou impureté du médium ?   303

Prendre en compte le contexte   307

Avant Quad : lécriture de Beckett
adaptée à la télévision ?    309

Quad, un piège pour la télévision   313

Fugue en haute (in)définition    314

Le templum dun rituel musical et plastique    317

Origines de lécriture et « pensée de lécran »   321

Un rituel affecté : de la désacralisation
à linquiétante étrangeté   324

« Zone de danger » de lœuvre au regard :
entre chute et coupure   330

Conclusion : un symptôme critique   334

Trahir la trame : de Beckett à Morellet, contrainte
et “puissances de décadrage”   335

Lœuvre comme symptôme :
les interférences de François Morellet   337

Contrainte, perversion et « dissidence imprévisible »   347

401

puissances de labandon chez Duchamp et Beckett

3 Stoppages étalon (1913-1914) et Dun ouvrage abandonné (1957)   351

Une puissance paradoxale    352

Labandon : entre la vie et lœuvre    353

Beckett : Dun ouvrage (pas vraiment) abandonné   356

Duchamp : lart de (ne pas vraiment) laisser tomber   359

« oublier la main » / « hors le for » : lieux du retrait   361

Conclusion   367

Bibliographie   375

Index des noms douvrages de Beckett   391

Index général (artistes, théoriciens, critiques)   393

Table des figures   395