Aller au contenu

Bibliographie

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-2766-4
  • ISSN: 2417-6400
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-2767-1.p.0129
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 08/04/2014
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
129

SAINT LOUIS

Les historiens de saint Louis La vie de saint Louis (1214-1270) nous est connue, en dehors de Joinville, par plusieurs ouvrages. Je dois citer ici les principaux. D'abord des chapitres du Speculum hhtoriale du frère prêcheur Vincent de Beauvais, histoire universelle arrêtée en 1250. Un moine de Saint-Denis, Primat, a écrit avant la canonisation du roi (1297) une chronique du règne qui ne nous est conseirée qu'à partir de 1250 ; elle ne subsiste plus en effet que dans une traduction qui constitue la suite du Specu¬ lum historiale, due à un religieux du xiv^ siècle, Jean de Vignay, qui a donné, sous le titre de Miroir historial, une version com¬ plétée de l'œuvre de Vincent de Beauvais. Après 1272, à la demande du pape Grégoire X, le domini¬ cain Geolfroi de Beaulieu (mort en 1274 ou 1275), confesseur du roi pendant plus de vingt ans, et qui l'accompagna aux croisades d'Egypte et de Tunis, a composé un panégyrique de son pénitent, ordonné suivant les mérites du roi biblique Josias. Guillaume de Chartres, dominicain, chapelain de saint Louis, qu'il suivit en Egypte, a ajouté un complément à Geof- froi de Beaulieu, s'occupant comme lui principalement de l'homme privé et du saint. Un autre moine de Saint-Denis, Guillaume de Nangis, a écrit sous le règne de Philippe III, entre 1270 et 1285, une chronique de saint Louis suivant cette fois l'ordre chronolo¬ gique. Ce religieux a utilisé un texte aujourd'hui perdu,

130

< -XXVI

J ο INVILLE

d'ailleurs inachevé, dû à son confrère Gilon de Reims, ainsi que les œuvres de Primat, de Geoffroi de Beaulieu et d'autres sources mineures. L'ouvrage de Guillaume de Nangis, traduit en français, a été incorporé dans les Grandes Chroniques de France. C'est sous cette forme que joinville l'a connu. Enfin, un frère mineur, Guillaume de Saint-Pathus, rédigea à son tour un ouvrage sur saint Louis et un recueil de ses mira¬ cles, en utilisant les dossiers du procès de canonisation en même temps que les témoignages qu'il avait recueillis. II avait en effet été confesseur de la reine Marguerite, puis d'une fille du couple royal, Blanche. C'est à la prière de cette dernière qu'il entreprit son livre, vers 1302-1303. C'est un éloge du roi, classé thémati- quement suivant les vertus que celui-ci avait pratiquées. Sources Bédier (Joseph) et Aubry (Pierre), Les Chansons de croisade, Paris, 1909. Carolus-Barré (Louis), Le procès de canonisation de saint Louis (1272-1297), Rome, 1994 (Collection de l'École française de Rome, 195). Chronique d'Ernoul et de Bernard le Trésorier, p.p. L. de Mas-Latrie, Paris, 1871 (SHE). Delaborde (H.-François), « Le texte primitif des Enseigne¬ ments de saint Louis à son fils », Bibi de l'École des Chartes, t. 73, 1912, p. 73-100 et 237-262. Documents linguistiques de la France (série française), p.p. Jacques Monfrin avec le cotîcours de Lucie Fossier. I. Chartes en langue française antérieures à 1271 conservées dans le département de la Haute-Marne, volume préparé par Jean-Gabriel Gigot, Paris, 1974 (Documents, études et réper¬ toires publiés par l'Institut de Recherche et d'Histoire des Tex¬ tes, XVII). Estoire de Eracles empereur, dans Recueil des historiens des croisades. Historiens occidentaux, t. Il, Paris, 1859. Francesco da Barberino, Documenti d'atnore, secondo i manoscritti originali a cura di Francesco Egidi, Rome, 1905- 1927, 4 vol. (Società fUologica romana, I). Geoffroi de Beaulieu, Vita et sancta conversatio piae memo-

131

BIBLIOGRAPHIE

CXXVII

riae Ludovici quondam regis Francorum, dans Historiens de la France, t. XX, 1840, p. 3-26 (Molinier n° 2542). Grandes Chroniques de France (Les), p.p. ]. Viard, t. VII, 1932, p. 25-296 ; t. X, 1953, p. 1-188 (SHF). Guillaume de Chartres, De vita et actibus (...) regis (...) Ludovici et de miraculis {...), dans Histonens de la France, t. XX, 1840, p. 28-41 (Molinier 2543). Guillaume de Nangis, Gesta Ludovici regis, dans Historiens de la France, t. XX, 1840, p. 312-465 (Molinier n® 2532- 2533). Guillaume de Nangis, Chronique latine, p.p. Hercule Géraud, Paris, 1843 (SHF) (Molinier n° 2535). Guillaume de Saint-Pathus, Vie de saint Louis, p.p. H.-Fran¬ çois Deiaborde, Paris, 1899 (Molinier n"^ 2544). Guillaume de Saint-Pathus, Les Miracles de saint Louis, p.p. P. B. Fay, Paris, 1932 {CFMA, 70). Ibn Wasil, voir Storici arabi delle crociate 1973. Layettes du Trésor des Chartes, t. 2, 1224-1246, n® 1591-3573, p.p. M. A. Teulet, Paris, 1866. T. 3, 1247-1260, n° 3574-4663, p.p. Joseph de Laborde, Paris, 1875-1881. T. 4, 1261-1270, n*^ 4664-5744, p.p. Élie Berger, Paris, 1902. T. 5, Supplément, 632-1270, 1 -903, p.p. H.-François Deiaborde, Paris, 1909. Lettres françaises du xnf siècle. Jean Sarrasin, Lettre à Nicolas Arrode (1249), p.p. Alfred Foulet, Paris, 1924 (CFMA 43). Maqrizi, voir Storici arabi delle crociate 1973. Matthaei Parisiensis (...), Chronica majora, ed. H. R. Liiard, t. V, A.D. 1248 ta A.D. 1259, Londres, 1880 ; t. VI, Addita- menta, Londres, 1882. (Rerum Britannicarum medii aevi scrip- tores) (Molinier n" 2730). Mystère de saint Louis (Le), roi de France, p.p. Francisque Michel, Westminster, 1871. O'Connel (David), The Teachings of Saint Louis, A critical Text, Chapel Hill, 1972 {Univ. of North Carolina Studies in the Romance Languages and Literatures, 116). O'Connel (David), Les Propos de saint Louis, présentés par D. O'C. et préfacés Jacques Le GoiF, Paris, 1974. O'Connel (David), The Instructions of Saint Louis. A critical Text, Chapel Hill, 1979 {Univ. of North Carolina Studies in the Romance Languages and Literatures, 216).

132

e:xxviii

JOINVILLE

Pierre Gringore, Vie Monseigneur saint Louis, dans Œuvres complètes de Gringore, p.p. A. de Montaiglon et J. de Roth¬ schild, t. II, Paris, 1877. Primat, Chronique, traduite par Jean du Vignay, dans Histo¬ riens de la France, t. XXIII, 1876, p. 5-106 (Meunier n° 2525 et 2531). Récits d'un ménestrel de Reims au xjif siècle, p.p. Natalis de Wailiy, Paris, 1875 (SHF). Riant (Le comte), Déposition de Charles d'Anjou pour la canonisation de saint Louis (1282), dans Notices et documents publiés pour la Société de l'Histoire de France à l'occasion du cinquantième anniversaire de sa fondation, Paris, 1884 (SHF), p. 155-176. Simon de Saint-Quentin, Histoire des Tartares, p.p. Jean Richard, Paris, 1965 (Documents relatifs à l'histoire des croisades publiés par l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 8). Storici arabi delle crociate a cura di Francesco Gabrieli, Torino, 1973 (Nuova universale Einaudi 34) ; Ibn Wasil, p. 279-295 ; Maqrizi, p. 295-297. Vincent de Beauvais, Speculum historiale, éd. de Douai, 1624 (Molinier n" 2524). Études Arbois de Jubainvillc (Henri d'), Histoire des ducs et des com¬ tes de Champagne, t. IV, 1181-1285, Paris, 1865 ; t. V, Cata¬ logue des actes des comtes de Champagne, 1863 ; t. VI, Catalogîie, Tables, 1866 ; t. Vil, Livre des vassaux du comté de Champagne et de Brie (1172-1222), p.p. A. Longnon, 1869. Beaune (Colette), Naissance de la nation France, Paris, 1985, en particulier ch. IV, Saint Louis. Bémont (Charles), « La campagne de Poitou, 1242-1243. Taillebourg et Saintes », Annales du Midi. t. 5, 1893, p. 289- 314. Berger (Élie), Saint Louis et Innocent IV. Etude sur les rap¬ ports de la France et du Saint-Siège, Paris, 1893. Berger (Elie), Histoire de Blanche de Castille, reine de France, Paris, 1895 (Bibliothèque des Écoles françaises d'Athènes et de Rome, 70).

133

BIBLIOGRAPHIE

CXXIX

Berger (Élic), Les dernieres années de saint Louis d après les layettes du Trésor des Chartes, Paris, 1902 (Introduction aux Layettes^ t. IV, et à part). Bériou (Nicole), Robert de Sorbon, Le pmd'hoimne et le béguin, dans Comptes rendus de l'Académie des Inscriptions et Belles-lettres, 1994, p. 469-510. Boutaric (Edgard), Saint Louis et Alfonse de Poitiers, Paris, 1870. Cahen (Claude), La Syile du Nord à l'époque des croisades et la principauté franque dAntioche, Paris, 1940 [Institut fratiçais de Damas. Bibliothèque Orientale, I). Cahen (Claude), Saint Louis et lIsLim, dans Saint Louis et l'Orient, 1970, p. 3-12, Campbell (Cerard J.), « The protest ol Saint Louis », Tra- ditio, t. 15, 1959, p. 405-418. Campbell (Gerard J.), « The attitude of the monarchy toward the Use of" Ecclesiastical Censures in the Reign of Saint Louis », Speculum, t, 35, 1960, p. 535-555. Campbell (Gerard j.), « Temporal and Spiritual Regalia during the Reigns of St. Louis and Philip 111 », Traditio, t. 20, 1964, p. 351-383. Cassard (Jean-Chriscophe), « Un historien au travail : Pierre Le Baud », Mémoires de la Société archéologiqjie de Bretagne, t. 6, 1985, p. 67-95. Gazelles (Raymond), Nouvelle histoire de Paris. De la fin du règne de Philippe Auguste à la mort de Charles Κ Paris, 1972. Cesbron (E.), '< Recherches sur un manuscrit de la biblio¬ thèque de la reine Jeanne de Laval », Bulletin de la Commission historique et archéologique de la Mayenne, t. 61, série II, 1947, p. 59-65. Champenois et la croisade (Les). Actes des 4' journées rémoises (27-28 nov. 1987), p.p. Y. Bellenger et D. Quéruel, Paris, 1989. Delisle (Léopold), Le cabinet des manuscrits de la Bibliothè¬ que Nationale, t. III, Paris, 1881. Delisle (Léopold), Recherches sur la librairie de Charles V, Paris, 1907, 2 vol, et un album de planches. Demurger (Alain), Vie et mort de l'Ordre du Temple, Paris, 1985.

134

cxxx

JOÎNVILLE

Dictionnaire des lettres françaises. Le Moyen Âge, ouvrage pré¬ paré par Robert Bossuat, Louis Pichard et Guy Raynaud de Lage. Edition entièrement revue et mise à jour sous la direction de Geneviève Hasenohr έ'ί Michel Zink, Paris, 1992. Dimier (R. P. Anselme), Liaint Louis et Cîteaux, Paris, 1954. Du Cange (Ch. du Fresne), Les Familles d'Outre-mer, éd. E.G. Rey, Paris, 1869 (Documents inédits sur l'histoire de France). Exposition Saint Louis à la Sainte-Chapelle, Paris, 1960. Exposition La Librairie de Charles Κ Bibliorhèque natio¬ nale, Paris, 1968. Exposition La France de saint Louis, Palais de Justice, Paris, 1970. Exposition Les Fastes du gothique. Le siècle de Charles V, Grand Palais, 1981. Exposition La France aux portes de l'Orient. Chypre, .\jC- siècles, Paris, 1991. Faral (Edmond), « Le procès d'Enguerrand IV de Coucy », Revue historique de droit fratîçais et étranger, t. 26, 1948, p. 213-258. Favier (Jean), Philippe le Bel, Paris, 1978. Folz (Robert), Les saints rois du Moyen Age en Occident, Bruxelles, 1984 (Subsidia hagiographica G^). Foulet (Alfred), « Les sources de la Continuation Rothclin de yEracles», Romania, t. 50, 1924, p. 427-435. François (Michel), Les rois de France et les traditions de l'abbaye de Saint-Denis à la fin dti .v/ siècle, dans Mélanges (...) Félix Grat, t. 1, Paris, 1946, p. 367-382. Glorieux (Palëmon), Aux origines de la Sorbonne. I. Robert de Sorbon, L'homme, le collège, les documents, Paris, 1966 (Etu¬ des de Philosophie médiévale, 53). Gousset (Marie-Thérèse), Avril (François), Richard (Jean), Saint Louis, roi de France. Livre des faits de Monseigneur Saint Louis, Paris, 1990. Griffiths (Quentin), « Les origines et la carrière de Pierre de Fontaines, jurisconsulte de saint Louis. Une reconsidéra¬ tion avec documents inédits », Revue historique de droit français et étranger, t. 48, 1970, p. 544-567 [Griffiths 1970'].

135

BIBLIOGRAPHIE

CXXXl

Griffiths (Quentin), « New Men among the Lay Counselors of Saint Louis' Parlement », Mediaeval Studies, t. 32, 1970, p. 234-272 [Griffiths 1970']. Grousset (René), Histoire des Croisades et du royaume franc de Jérusaieyn, t. Ill, La Monarchie musulmane et l'anarchie fran- que, Paris, 1936. Hambis (Louis), Saint Louis et les Mongols, dans Saint Louis et VOrient, 1970, p. 25-33. Jordan (William Chester), Louis IX and the challenge of the Crusade. Λ study in Rtdership, Princeton, 1979. Langlois (Charles-Victor), La vie en France au Moyen Age, t. IV, Paris, 1928. Le Goff (Jacques), « Saint Louis a-t-il existé ? », L'histoire, n°40, dec. 1981, p. 90-99. Le GofF (Jacques), Saint de lEglise et Saint du peuple : les miracles officiels de saint Louis entre sa mort et sa canonisation (1270-1297), dans Histoire sociale ; Sensibilités collectives et mentalités. Hommage à un historien européen du .\V siècle [Robert Mandrou], Paris, 1984, p. 169-180. Le GofF (Jacques), Royauté biblique et idéal monarchique médiéval : Saint Louis et Josias, dans Les Juifs au regard de l'his¬ toire. Mélanges en l'honneur de Bernhard Blumenkranz, Paris, 1985, p. 157-167. Le GofF (Jacques), « Saint Louis croisé idéal », Notre histoire, n^ 20, fév. 1986, p. 42-47. Le Goff (Jacques), Saint Louis et la parole royale, dans Le nombre du temps, en hommage à Paul 7u7nthor, Paris, 1988, p. 127-136 {Nouvelle Bibliothèque du Moyen Age, 12). Le Nain de Tillemonc, Vie de saint Louis, roi de France, p.p.]. de Gaulle, Paris, 1847-1851, 6 vol. (SHF). Lloyd (S.) et Hunt (T.), « William Longuespee II i The Making of an English Crusading Hero - The Anglo-Norman poem on William Longuespee », Nottingham Medieval Studies, t. 36, 1992, p. 79-125. Longnon (Auguste) 1869, tWr Arbois (d') de Jubain-ville. Longnon (Auguste), Documents relatif au comté de Cham¬ pagne et de Brie, 1172-1361, t. I, Les Fiefs, Paris, 1901 (Docu¬ ments inédits sur l'histoire de France).

136

CXXXII

JOÎNVILLE

Longnon (Jean), Recherches sur la vie de VUlehardouin (...), Paris, 1939 (Bibi. de l'École des Hautes Études^ 276). Longnon (Jean), L'empire latin de Constantinople et la prin¬ cipauté de Morée, Paris, 1949. Molinier (Auguste), Les sources de l'histoire de France t. 111, Les Capétiens. î 180-1328, Paris, 1903. Paris (Gaston), « La chanson composée à Acre en juin 1250 », Romania, t. 22, 1893, p. 541-547. Peliiot (Paul), « Les Mongols et la papauté », Revue de l'Orient chrétien, t. 23. 1923 ; t. 24, 1924 ; t. 28, 1931. Pinoteau (Hervé) et Le Gallo (Claude), L'héraldique de saint Louis et de ses compagnons {Les Cahiers Nobles, 27), Paris, 1966. Prawer (Joshua), Histoire du royaume latin de Jérusalem, Paris, t. 1, 1969 ; t. II, 1970. A Richard (Jean), Orient et Occident au Moyen Age. Contacts et relations (xif-xv' s.), Londres, 1976. Richard Politique orientale de saint Louis. La Croisade de 1248, dans Septième centenaire, 1976, p. 197-207. Richard (Jean), La Papauté et les missions d'Orient au Moyen Âge (xiu'-xv'' s.), Rome, 1977, [Collection de IFcole française de Rome, 33) [Richard 1977'!. Richard (Jean), Les relations entre l'Orient et l'Occident au Moyen Age. Etudes et documents, Londres, 1977 [Richard 1977']. Richard (Jean), Saint Louis, roi d'une France féodale, soutien de la Terre sainte, Paris, 1983. Richard (Jean), Croisés, missionnaires et voyageurs. Les pers¬ pectives orientales du monde latin médiéval, Londres, 1983. Richard (Jean), Croisades et états latins d'Orient, Londres, 1992. Roux (Jean-Paul), Histoire de Tempire mongol, Paris, 1993. « Saint Louis et l'Orient », Journal asiatique, t. 258, 1970, p. 3-42. Septième centenaire de la mort de saint Louis. Actes des collo¬ ques de Royaumont et de Paris (21-27 mai 1970), Paris, 1976. « Septième centenaire de saint Louis », Revue d'histoire de l'Église de France, t. 57, 1971, p. 5-45. Le Siècle de saint Louis, ouvrage collectif, Paris, 1970. Sivéry (Gérard), Saint Louis et son siècle, Paris, 1983.

137

BIBLIOGRAPHIE

cxxxin

Sivéry (Gérard), Marguerite de Provence, une reine du temps des cathédrales, Paris, 1987. Strayer (Joseph R.), The crusades of Saint Louis, dans K. M. Setton, History of the Crusades, t. 2, The later Crusades, ed. by R,L. WolfF and H. W. Hazard, Madison, 1969, p. 487-518. Thomas (Antoine), Francesco da Barherino et la littérature provençale en Italie au Moyen Age, Paris, 1883 {Bibl. des Ecoles françaises d'Athènes et de Rome, 35). Vauchez (André), La Sainteté en Occident aux derniers siècles du Moyen Age. (...), Rome, 1981 (Bibl. des Ecoles françaises d'Athènes et de Rome, 241). Viollet (Paul), « Note sur le véritable texte des Instructions de saint Louis à sa fille Isabelle et à son fils Philippe le Hardi », Bibl. de l'École des Chartes, t. 30, 1869, p. 129-148. Viollet (Paul), « Les Enseignements de saint Louis à son fils », Bibl. de l'École des Chartes, t. 35, 1874, p. 1-56. Viollet (Paul), « Les Enseignements de saint Louis à son fils. Lettre à M. le comte François Delaborde », Bibl. de lÉcole des Chartes, t. 73, 1912, p. 490-501. Wallon (Henri), Saint Louis et son temps, Paris, t. I, 1875 ; t. 2, 1876.

JEAN DE JOINVILLE Éditions L'histoire et Chronique du treschrestien roy s. Lays, IX. du Nom, et XLIIIL Roy de France. Escripte par feu Messire Jehan Sire, seigneur de Jonville, et Seneschal de Champaigne, familier, et contemporain dudict Roy S. Loys. Et maintenant mise en lumièreAnthoine Pierre de Rieux, (...) a Poictiers a l'ensei¬ gne du Pelican, 1547. Histoire de S. Loys IX. du nom, roy de France, par messire Jean sire de Jonville, seneschal de Champagne, nouvellement mise en lumière, suivant l'original ancien de lAutheur, avec diverses pieces du mesme temps non encor imprimées, et quelques observa¬ tions historiques par Me Claude Menard, Paris, Sebastien Cra- moisy, 1617.

138

CXXXIV

JOÎNVILLE

Histoire de S. Louys, IX. du nom, roy de France, écrite par Jean, sire de Joinville, seneschal de Champagne, par Ch. Du Fresne Du Gange, Paris, 1668. [D'après Antoine Pierre et Cl. Ménard, avec un commen¬ taire étendu.] Histoire de saint Louis par Jehan, sire de Joinville, éd. J. B. Melloc, Cl. Sallier, J. Capperonnier, Paris, 1761. [Première édition d'après le manuscrit de Bruxelles.] Histoire de saint Louis par Joinville, pp. Pierre C. F. Daunou et J. Naudet, dans Recueil des historiens de la France, t. 20, 1840, p. 110-304. [D'après le manuscrit de Bruxelles et le manuscrit de Luc- ques.] Mémoires de Jean, sire de Joinville ou Histoire et Chrotiique [de] [..,] saint Louis, par Francisque Michel, précédés de Disser¬ tations par Amhr. Firmin Didot et d'une Notice sur les manus¬ crits du sire de Joinville par Paulin Paris, Paris, 1859. Nouv. cd. augmentée des Dissertations sons le titre Etudes sur la vie et les travaux de Jean, sire de Joinville, Paris, 1870. Nouv. éd. des Mémoires, des Dissertations et de la Notice, Paris, 1881. [Les dissertations, la notice et les appendices {Continuation Rothelin, poème sur William Longuespee) sont commodes.] Jean de Joinville, Œuvres, comprenant l'histoire de saint Louis, le Credo et la lettre à Louis X, par Natalis de Wailly, Paris, Adrien Le Clère, 1867. [Edition fondée sur le ms. de Bruxelles, reproduit littérale¬ ment, et corrigé par les mss. de Lucques et Brissard-BInet. Tra¬ duction.] Meyer (Paul), Compte rendu de Wailly 1867, Revue Criti¬ que, t. 2, 1867, p. 87-93 et t. 4, 1869, p. 3-11. Jean de Joinville, Histoire de saint J.ouis, suivie du Credo et de la lettre à Louis X, texte ramené à l'orthographe des chartes du sire de Joinville, par Natalis de Wailly, Paris, 1868 (SHF). [La morphologie du ms. de Bruxelles a été entièrement remaniée d'après les chartes de Joinville ; corrections d'après Lucques et Brissard-Binet.] Jean, sire de Joinville, Histoire de saint Louis, Credo et lettre à Louis X (...), par Natalis de Wailly, Paris, Didot, 1874. [Texte de 1868 revu : traduction, nombreux et utiles Eclair-

139

BIBLIOGRAPHIE

cxxxv

cissements. Cartes pour rintclligence des deux croisades ; carte de la France en 1259, dressées et commentées par Auguste Longnon.] Paris (Gaston), Compte rendu de Wailly 1874, Romania^ t. 3, 1874, p. 401-413. Wailly (Natalis de), « Lettre à M. Gaston Paris sur le texte de Joinville », Romania^ t. 3, 1874, p. 488-493. Joinville, Histoire de saint Louis, texte original ramené à l'orthographe des chartes (...), par Natalis de Wailly, Paris, Hachette, 1881. Nombreuses réimpressions jusqu'en 1931. [Texte de l'édition de 1874, lediteur a introduit une grande partie des corrections proposées par G. Paris dans son compte rendu.] Historiens et Chroniqueurs du Moyen Age. Robert de Clari, Villehardoiiin, Joinville, Froissart, Commynes, éd. Albert Pau- philet, Paris, Bibliothèque de L· Pléiade, 1952. [Texte de de Wailly modernisé, avec des coupures.] Nouv. éd. par Edmond Pognon, ibid., 1963 [Texte com- plet]. La Vie de saint Louis. Le témoigriage de Jehan, seigneur de Joinville. Texte du xiV siècle, Noel L. Corbett, Sherbrooke, 1977. [Texte fondé sur le ms. de Bruxelles corrigé d'après Luc- ques et Brissart-Binet, très proche de celui de de Wailly, 1867. Etude de la langue et de la graphie du ms. de base (p. 49-66).] Poulet (Alfred), Compte rendu de l'édition Corbett, Romance Philology, t. 33, 1979, p. 220-225. Paris (Gaston), Jcanroy (Alfred), Extraits des chroniqueurs Jrançais (...), Paris, 1893, p. 87-164. [Edition des § 19-67, 214-253, 419-437, 499-504, 766- 769 avec quelques coupures.] Henry (Albert), Chrestornathie de la littérature en ancien Jrançair. I Textes, IL Notes (...), Berne, 1978. [Edition des § 21-34, 318-324, 429-437.] Traductions françaises Mary (André), Le Livre des saintes paroles et des bons faits de

140

CXXXVi

JOINVILLE

nostre saint roi Louis, mis en français moderne, Paris, 1922 ; nouv. éd., 1928. Longnon (Henri), La Vie du saint roi Louis dictée et faite écrire par Jean, seigneur de Joinville, et mise en nouveau lan¬ gage, Paris, 1928. Joinville, Histoire de saint Louis, Introduction, traduction et notes de Eugène Jarry, Angers, 1941. [L'introduction, les notes et les notices biographiques de l'index sont utiles,] Saint Louis, par Joinville, extraits traduits par Andrée Duby, Paris, 1963. Études On trouvera l'essentiel de la bibliographie de Joinville dans R. Bossuat, Manuel bibliographique de la littérature française du Moyen Age, Paris, 1951 ; Supplément 1949-1953, avec le con~ cours de Jacques Monfrin, 1955 ; Supplément 1954-1960, Paris, 1961 ; Troisième supplément 1960-1980, par Françoise Vieillard et Jacques Monfrin, Paris, 1986 et 1991, et dans Repertorium Pentium Historiae Medii aevi, t. VI, Rome, 1990, p. 530-533. Archambault (Paul), « The silences oF Joinville », Papers on Language and Literature, t. 7, 1971, p. 115-132. Archambault (Paul), Seven French chroniclers : Witness to History, Syracuse, 1974, p. 41-57, Joinville : Histoiy as Chival- ric Code. Bedier (Joseph), Jean de Joinville, dans Littérature française, publ. sous la direction de]. Bédier et P. Hazard, 1923 ; nouv. éd., 1948, p. 108-112. Bernent (Newton S.), « Latin remnants in Joinville's French », Philological quarterly, t. 26, 1947, p. 289-301. Bernent (Newton S.), « Linguistic value of the Michel edi¬ tion of Joinville's Histoire de saint Louis», Romanic Review, t. 38, 1947, p. 193-202, Billson (Marcus K.), « Joinville's Histoire de saint Louis : Hagiography, History and Memoir », The American Benedic¬ tine Review, t. 31, 1980, p. 418-442.

141

BIBLIOGRAPHIE

CXXXVll

Bimard de la Bastie (Joseph), Dissertation sur la vie de saint Louis écrite par le sire de Joinville, dans Mémoires de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, t. 15, 1743, p. 692-745. Corbetc (Noel L), Joinville's Vie de Saint Louis : A Study of the vocabulary. Syntax and Style. Thèse de doctorat de l'Univer¬ sité de Toronto, 1967, 407 p. dactylographiées. Delaborde (Henri-François), Jean de Joinville et les seigneurs de Joinville, suivi d'un catalogue de leurs actes, Paris, 1894. Foulet (Alfred), « Notes sur la Vie de saint Louis de Joinville», Romania, t. 58, 1932, p. 551-564. Foulet (Alfred), « When did Joinville write his Vie de Saint Louis i », Romanic Review, t. 32, 1941, p. 233-243. Foulet (Alfred), « The Archetype of Joinville's Vie de Saint Louis », Modem Language Quarterly, t. 6, 1945» p. 77-81. Foulet (Alfred), Notes sur le texte de Joinville, dans Mélanges de linguistique et de littérature romanes ojferts à Mario Roques, 1.1, Bade-Paris, 1950, p. 59-62. Foulet (Lucien), «Sire, Messire (Deuxième article). Le xiii··'siècle : Joinville », Roynania, t. 71» 1950, p. 180-221. Friedmann (Lionel J.), Text and iconography for Joinville's Credo, Cambridge (Mass.), 1958 (The medieval Academy of America, 68). Hatzfeld (Helmut), A Sketch of Joinville's prosa style, dans Medieval Studies in honor of J. D. Matthias Ford, Cambridge (Mass.), 1948, p. 69-80. Hatzfeld (Helmut), Studien zum Prosastil Joinvilles, dans Studia Romanica. Gedenkschrifi fur Euzen Lerch, Stuttgart, 1955, p. 220-251. Langlois (Charles-Victor), Joinville, dans L. Petit de Julle- ville. Histoire de la langue et de la littérature française des origi¬ nes à 1900, t. IL Moyen Age, Paris, 1897, p. 301-308. Latour (Philippe de), « Mérites et facéties d'une publication oubliée de 1547 : la première édition de la chronique de Join¬ ville par trois méridionaux », Annales du Midi, t. 90, 1978, p. 207-214. Lozinski (Grégoire), « Recherches sur les sources du Credo de Joinville », Neuphilologische Mitteilungen, t. 31, 1930, p. 170-231. Ménard (Philippe), L'esprit de la croisade chez Joinville,

142

CJOXVIJl

JOINVÎLLE

Étude des mentalités médiévales, dans Les Champenois et la croi¬ sade, 1989, p. 131-147. Monfrin (Jacques), Joinville et la mer, dans Etudes de langue et de littérature du Moyen Âge ojfertes à Félix Lecoy, Paris, 1973, p. 445-468. Monfrin (Jacques), Joinville et la prise de Damiette, dans Comptes rendus de l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres, 1976, p. 268-285. Monfrin (Jacques), Jean de Joinville, Histoire de saint Louis, dans EPHEy ÎV' section, Annuaire 1976/1977 [Rapport sur les conférences], p. 605-609. Monfrin (Jacques), Joinville et l'Orient, dans Bourlet (Caro¬ line) et Dufour (Annie) éd., LEcrit dans la société médiévale (...). Textes en hommage à Lucie Fossier, Paris, 1991, p. 259- 267. Monfrin (Jacques), Philologie et histoire : l'exemple de Join¬ ville, dans La βlologia testuale e le scienze umane. Convegno intemaziotiale dellAccadcmia dci Lincei, 19-22 aprile 1993, Rome, 1994, p. 33-59. Moranvilié (Henri), « Note sur le ms. français 13568 de la Bibliothèque nationale. Histoire de sain: Louis par le sire de Joinville », Bibl. de ÎÉcole des Chartes, t. 70, 1909, p. 303-312 ; voir le compte rendu injuste de P. Meyer, Romania, t. 38, 1909, p. 631-632. Paris (Gaston), « La Composition du livre de Joinville sur saint Louis », Romania, t. 23, 1894, p. 508-524 ; repris dans Paris, 1898. Paris (Gaston), sire de Joinville, dans Histoire littéraire de la France, t. 32, 1898, p. 291-459. Perret (Michèle), « L'Espace d'une 'Vie" et celui d'une lan¬ gue. Combinatoire des expressions locatives dans la "Vie de saint Louis" de Joinville et dans la langue du xP au xvP siècle», Languefi-ançaise, t. 40, 1978, p. 18-31. Perret (Michèle), A la fin de sa vie ne fuz-je mie », Revue des Sciences humaines, 183, 1981, p. 17-37. Simonne: (J.), Essai sur l'histoire et la généalogie des sires de Joinville (1008-1386), Langres, 1875. Slattery (Maureen), Myth, Man and Sovereign Saint. King Louis IX in Jean de Joinville's Sources, New York, 1985, (Ame-

143

BIBLIOGRAPHIE

CXXXIX

rican University Studies, Series IL Romance Languages and Lite¬ rature, 11). Spitzer (Leo), « Joinville étymologiste (preu homme-preu- domme) », Modem Language Notes, t. 62, 1947, p. 505-514. Strubei (Armand), Joinville, historien de la croisade, dans Les Champenois et la croisade, 1989, p. 149-156. Uitri (Karl D.), Nouvelle et structure hagiographique. Le récit historiographique nouveau de Jean de Joinville, dans Mittelalter- bilder aus neuer Perspektive, Munich, 1985, p. 380-391. Wailly (Naralis de), Notice sur le manuscrit français nr. 10148 de la Bibliothèque impériale, dans Comptes rendus de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 1865, p. 251-256. Wailly (Nacalis de), Mémoire sur la langue de Joinville, dans Mémoires de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, t. XXVI-2, 1870, Voir Wailly, Addition 1883. Wailly (Natalis de), « Joinville et les Enseignements de saint Louis », Bibi de l'École des Chartes, t. 33, 1872, p. 386-423- Wailly (Nacalis de), « Mémoire sur le "romant'' ou chro¬ nique en langue vulgaire dont joinville a reproduit plusieurs passages », Bibi de VÉcok des Chartes, t. 35, 1874, p. 217-248. Wailly (Natalis de), « Addition au Mémoire sur la langue de Joinville », Bibi de lÉcole des Chartes, t. 44. 1883, p. 12-25. Yvon (Henri), « Les expressions négatives dans la Vie de saint Louis ]o\m\\\ç. », Romania, t. 81, I960, p.-99-111. Zink (Michel), « Joinville ne pleure pas mais il rêve », Poé¬ tique, t. 33, 1978, p. 28-45 (= Les Voix de la conscience, Caen, 1992, p. 15-32). Zink (Michel), La subjectivité littéraire, Paris, 1985 (PUF Écriture), p. 218-239.