Aller au contenu

Principes ­d’édition

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-10537-4
  • ISSN: 2261-0804
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-10537-4.p.0087
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Mise en ligne: 17/07/2020
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
87

Principes ­dédition

Texte

Cette édition est basée sur le texte du ms. Vat. Lat. 1479. ­Daprès nos ­connaissances actuelles, il ­sagit de ­lunique témoin du ­commentaire que nous publions ici pour la première fois. Nous avons pris le parti de désigner ici ce ­commentaire ­comme « Vat. Lat. 1479 » plutôt que de lui donner le titre de son incipit, selon la pratique courante pour les textes exégétiques anonymes. En effet, les mots initiaux de ­laccessus – In nova fert animus – sont le premier hémistiche des Métamorphoses et ­constituent donc un incipit trop ­commun ­quil partage avec beaucoup ­dautres ­commentaires. Au début de ­lexpositio nous avons seulement ajouté le mot accessus entre crochets obliques. Pour les différents livres, nous avons utilisé ­comme titres les rubriques qui sur le manuscrit indiquent le début de chaque livre, ­comme par exemple Hic incipit liber primus. Comme le ­commentaire est ­constitué ­dun corpus unique ­daccessus, de gloses marginales et de gloses interlinéaires, écrits par une même main, nous avons également donné ­lédition de tous ces matériaux exégétiques qui accompagnent le texte ovidien.

Les gloses marginales sont numérotées selon ­lordre dans lequel elles se trouvent sur le manuscrit et selon leur correspondance avec les vers. Nous avons donc identifié chaque glose par le ­chiffre romain du livre ovidien correspondant, suivi du numéro du vers en ­chiffres arabes (par exemple I 1) : un seul vers est indiqué lorsque la glose lui correspond parfaitement, à la fois par la position dans la marge et par le ­contenu. En revanche, lorsque la glose porte sur plusieurs vers, nous avons relié le premier et le dernier par un trait ­dunion (par exemple I 9-12). Dans le cas de gloses différentes se référant aux mêmes vers, nous avons indiqué au lecteur ­lensemble des vers ­concernés (par exemple I 525-542), puis les vers plus spécifiques (par exemple I 525-530). Nous avons cependant 88suivi un critère de succession, de sorte que les gloses apparaissent ­lune à la suite de ­lautre. Parfois, nous avons ainsi modifié ­lemplacement des gloses par rapport à celui de la page du manuscrit et, dans la mesure du possible, nous avons rapproché les titres rubriqués des gloses, qui signalent le sujet ou une partie du mythe. ­Lattitude du copiste a autorisé ces interventions : il est si attentif à la mise en page ­quil écrit la glose à côté du vers ­concerné, quand il en a la possibilité, mais il lui arrive aussi ­déloigner une glose de son vers de référence ­sil ­na plus ­despace en marge ou si le manque ­despace ­laurait obligé à écrire de façon ­confuse et désordonnée. Il peut sans problème effectuer de tels déplacements car il introduit la plupart des gloses par le lemme ovidien, de sorte ­quil est facile de trouver le vers auquel la glose se réfère, même si ce vers est assez éloigné. Le copiste facilite, en outre, la recherche des vers les plus à ­lécart de la glose par des lignes diagonales reliant la glose aux vers.

Comme le copiste est soucieux de la correspondance entre la glose et le texte, même ­lorsquil semble privilégier ­l’‘­esthétique de la mise en page, nous avons nous aussi essayé ­daider le lecteur à discerner à quel vers et à quels ­contenus correspondent les gloses par un système de numérotation.

On a aussi essayé de faciliter la lecture et ­déviter toute ­confusion dans les renvois de ­lapparat en subdivisant les gloses qui ont plus de 5 lignes par des paragraphes. Le numéro de ces paragraphes est indiqué entre crochets droits. Le même système a été adopté pour ­laccessus.

Nous avons reporté en petites capitales les lemmes ovidiens soulignés, avec lesquels le copiste introduit les gloses, ou ­quil répète pendant ­lexplication, quand il développe les paraphrases possibles du texte (par exemple I 21-22 : « Hanc deus (21), et cetera : Ovidius, sentiens unum deum esse a principio, non tamen ausus dicere, vocavit ipsum melior natura (21). Nam celo terras (22) et cetera dicit [] »). Lorsque le lemme porte sur un vers précis du passage glosé, nous avons ajouté le numéro de ce vers entre parenthèses. Nous avons signalé par une petite majuscule les rares cas où le copiste oublie de souligner certains mots ovidiens ­quil reprend dans la glose. Le copiste ­considère en effet le texte et la glose ­comme un seul et unique ensemble : il répète donc les termes ovidiens dans le ­commentaire, car son lecteur a le texte original sous les yeux. Nous avons ainsi pensé faciliter la ­compréhension du texte en avertissant le lecteur, lorsque le ­commentateur cite Ovide. Dans le cas des gloses qui ne sont pas introduites par un lemme 89alors ­quelles se réfèrent strictement à un seul terme du vers, nous avons mis ce lemme en italique, suivi ­dun seul crochet droit.

Nous avons également mis en italique les racines étymologiques, et nous avons utilisé les guillemets simples pour toutes les formes de dialogue direct que rapporte le ­commentateur et pour les explications ­quintroduit le ­commentateur par le biais de quasi dicat. Le recours aux guillemets doubles a été réservé à toutes les citations de sources ou de références : les sources déclarées, les sources anonymes, presque toujours introduites par unde versus, les références à ­dautres passages ovidiens, généralement introduites par alibi.

Nous avons distingué les gloses marginales des gloses interlinéaires en ajoutant un astérisque après les références du passage glosé. Par exemple, au premier livre où les deux premières gloses portent sur les v. 1 à 5, la glose marginale relative au v. 1 est suivie de toutes les gloses interlinéaires qui se réfèrent aux v. 1-4 ; ces gloses sont introduites par la numérotation 1-4* ; chaque lemme glosé est écrit en petites capitales, suivi des deux points et ensuite de ­lexplication donnée par le ­commentateur.

Nous rapportons ci-dessous un exemple de la façon dont nous avons représenté dans cette édition la mise en page choisie par le copiste :

Bibl. Vat., Lat. 1479, fol. 53v o © Bibliothèque Apost. Vat.

1

Narratio incipit

Actor noster , more boni operarii, tria facit : proponit, invocat, narrat. Proponit ubi dicit : In nova (1), invocat ubi dicit : dii, ceptis (2), et cetera, narrat ubi dicit : Ante mare (5). Promittit quod se tractaturum esse de omnibus que fuerunt mutate a principio mundi usque ad tempus quo vixerat Ovidius.

90

1-4*

1 Fert : id est cupit ; animus : mens, intencio. 2 dii : o ; ceptis : principiis ; nam : quia ; mutastis : in diversis formis ; illas : formas. 3 aspirate : ­concedite ; aborigine : a principio. 4 admea : id est usque ad me ; perpetuum : ­continuum ; carmen : librum, poesim.

I 5

Ante, et cetera, dicit Ovidius, quo in principio vel ante principium universa erant in eodem globo, et sic male, et vocabatur Chaos, id est ­confusio naturarum opositarum simul, et in eodem loco residebant.

Nous avons également inclus dans ­lespace dédié aux gloses interlinéaires quelques gloses introduites par quia et qui sont donc plus exégétiques que synonymiques. Dans le manuscrit, ces gloses sont en effet traitées différemment par rapport aux gloses marginales. Elles sont dépourvues du signe de paragraphe, avec lequel le copiste indique toutes les gloses marginales ; elles sont écrites en plus petit format même là où la marge offre beaucoup ­despace ; en outre, le copiste peut les placer dans ­linterligne ou près du vers, parfois en les encerclant pour les séparer des gloses marginales. Il semble donc avoir ajouté ces notes après avoir écrit toutes les autres. Le copiste pourrait même en être ­lauteur, étant donné ­quil était probablement capable de ­composer lui-même des gloses très semblables aux nombreuses autres ­quil avait déjà écrites. En revanche, nous avons ­considéré ­comme marginales des gloses qui indiquent de simples synonymes, quand le copiste les signale par une marque de paragraphe et quelles appartiennent certainement au noyau des gloses pensées par ­lauteur.

Nous avons résolu toutes les abréviations des gloses marginales ; nous avons ­complété entre parenthèses les gloses interlinéaires dont le copiste ­nécrit que la première syllabe sans point ni signe ni abréviation. Il ­sagit presque toujours de préfixes verbaux : par exemple le verbe mittere est glosé par re ; nous avons donc transcrit re(mittere), en supposant que ce résultat correspond à ­lintention de ­lauteur. En revanche, dans le cas des noms propres, nous ­navons ajouté le ­complément entre parenthèses que lorsque nous avions des doutes sur la déclinaison ou ­lorthographe à adopter. On pense notamment au génitif ou à ­laccusatif des noms grecs pour lesquels les autres gloses ­noffrent pas de modèle à suivre. Enfin, nous avons transcrit le que enclitique, qui est habituellement glosé avec et, avec un trait ­dunion : -que.

91

Dans les cas où la séquence des vers est différente du texte de ­lédition de Tarrant, que nous avons prise ­comme point de référence, nous avons indiqué le déplacement ­comme suit : 295 (T 296). Par ­contre, lorsque la différence ne ­concerne que le premier ou le deuxième hémistiche, nous avons utilisé les lettres a et b. Par exemple, en écrivant 295a (T 296a), nous signalons que le premier hémistiche du v. 295 du manuscrit ­constitue en réalité le premier hémistiche du v. 296 dans le texte choisi par Tarrant ; si un hémistiche du Vat. Lat. 1479 est un ajout par rapport au texte choisi par Tarrant, nous ­lavons signalé par ­labréviation add. Toutes les autres variantes du Vat. Lat. 1479 par rapport à ­lédition Tarrant sont indiquées dans ­lappendice qui suit cette introduction au texte1.

Apparat

­Lapparat se ­compose de deux niveaux : le premier est destiné aux interventions éditoriales, le second aux sources. Le système de référence utilisé est basé sur la numérotation des vers qui présentent les gloses, et, dans le cas des gloses plus longues, également sur les numéros des paragraphes à ­lintérieur de la glose ; pour les gloses interlinéaires, le numéro de vers est suivi de ­lastérisque qui, dans notre présentation, les distingue des gloses marginales. Le premier niveau présente la leçon rapportée dans le texte, suivie ­dun crochet droit, puis de la leçon rejetée. Dans le cas de ­laccessus, qui avait déjà été publié par Bartolomeo Nogara, et qui ­comprend également, ­comme ­lintroduction de chaque livre, les Integumenta publiés par Fausto Ghisalberti, apparaît aussi le nom de ­lun et de ­lautre, avant ou après la parenthèse, selon ­quon a choisi de maintenir ou de refuser une correction déjà faite par ­lun ou ­lautre2. En outre, le copiste ­commet de nombreux lapsus calami et ­dautres erreurs qui montrent ­quil ­na pas ­compris le texte. Nous avons seulement ­commenté les principales erreurs de cette seconde catégorie dans le chapitre Les erreurs du copiste, qui montre ­combien et ­comment 92le copiste ­sest éloigné du texte original ou au moins de son modèle3. Les ­conjectures qui nous ont permis de corriger les autres erreurs ne sont presque toujours que données exempli gratia.

Elles peuvent ­séloigner de ­lintention de ­lauteur, surtout dans le cas ­dun ­commentaire où ­lauteur pourrait délibérément répéter un terme déjà dit, pour en souligner ­limportance, ou ­sinspirer de ­nimporte quel exemple, sans se soucier de la cohérence formelle ou même du ­contenu de ce ­quil est en train ­dexpliquer. Nous avons donc employé les cruces †…† dans le texte seulement quand nous ­navons pas pu reconstruire une leçon au moins plausible ou quand nous ne sommes pas du tout certaine de notre proposition ; dans tous les autres cas, nous avons proposé une hypothèse de solution, tout en sachant ­quelle pourrait être remise en cause par une autre source ou hypothèse plus facile à attester par des documents. Les ajouts au texte sont signalés par des crochets obliques. Ce sont presque toujours des cas où le copiste saute un mot ­quil ne ­comprend manifestement pas, laissant un espace vide qui correspond plus ou moins au mot omis. ­Lespace blanc sur le manuscrit est indiqué dans ­lapparat par le signe #. Les crochets obliques, qui correspondent à une intervention sur le texte particulièrement ­invasive de notre part, sont indiqués à la fois dans le texte et dans ­lapparat. Dans les rares cas ­dexpurgations, toujours relatives à des cas de répétition très simples, la leçon du manuscrit a été écrite après le crochet droit, ­comme par exemple pour ­ladjectif pulchra en V 138 : pulchra erant] pulchra erant pulcra ms.

Nous avons aussi signalé dans ­lapparat les autocorrections que le copiste fait de manière systématique, au cours de ­lécriture, par les habituels puncti subpositi ; dans ­lapparat nous avons signalé la leçon définitive choisie par le copiste, suivie de ex et ensuite du mot erroné ou de la syllabe erronée précédemment écrits, ­comme en I 199-200 : occidere ex cognoscere ms.

Nous ­navons pas enregistré dans ­lapparat les lettres - i - et - v -, par lesquelles, de façon très systématique, le copiste préfère ­compléter une ligne plutôt que de ­commencer un nouveau mot et ­daller ensuite à la fin ; ­cest un système que le copiste adopte exclusivement pour ­lesthétique de la page. Certains ajouts, plutôt minimes, faits par le même copiste ou par une main ultérieure, sont marqués par add. eadem manus ou add. alia manus.

93

Les sources dans le deuxième niveau ­dapparat sont précédées de Cf., lorsque le ­commentateur ­na pas fidèlement rapporté le texte que nous lisons dans les éditions de référence. Nous avons presque toujours rapporté entièrement la source ­dArnoul puisque, ­comme nous ­lavons expliqué en introduction, elle ­constitue la source principale du ­commentaire ; nous avons été exhaustive même pour la documentation des lexiques, surtout pour celui ­dUguccione da Pisa4.

Les Allégories de Giovanni del Virgilio figurent aussi parmi les sources que nous signalons par ­labréviation Cf. Elles ne ­constituent en rien la source de notre ­commentaire, car elles sont plus ou moins ­contemporaines, mais, par analogie ou différence, elles offrent souvent un excellent élément de ­comparaison avec nos gloses. En revanche, dans les cas des sources anonymes mentionnées par les gloses (souvent introduites par unde versus) et que nous ­navons pu identifier, nous ­navons rien signalé.

Dans ­lapparat des sources, les références sont basées, sauf quelques adaptations, sur le Thesaurus linguae latinae (Thll). En ce qui ­concerne les œuvres médiévales, nous renvoyons plutôt à la table des abréviations5. Nous indiquons ci-dessous les abréviations du premier niveau ­dapparat :

add. = addidit

om. = omittit

s.l. = supra lineam

m.d. = marge droite

m.s. = marge gauche

# = espace blanc

= ajouts au texte

†…† = cruces desperationis

Critères graphiques

­Lécriture du copiste, pour les gloses et le texte, oscille ­complètement entre les formes classiques et des altérations de toutes sortes : dans 94certains cas, la graphie du copiste reflète probablement la prononciation de ­lépoque, ­comme pour ­com au lieu de cum et incipiens pour insipiens6 ; dans ­dautres cas, il reproduit des fluctuations assez habituelles au Moyen Âge, ­comme nichil (ex. Acc. 13, et aussi adnichilare, III 324), et michi pour nihil et mihi ou ­léchange entre - c - et - t -, par exemple dans iusticia au lieu de iustitia ; dans ­dautres cas, enfin, il ne semble privilégier aucune forme orthographique particulière, de sorte ­quil écrit le même terme de plusieurs façons différentes. Comme cette écriture hybride offre une documentation importante sur ­létat et ­lévolution du latin dans la première moitié du xive siècle, et ­comme le manuscrit est aussi un témoin unique, nous avons choisi de reproduire la scripta du copiste, en essayant de différencier les erreurs réelles des variantes graphiques7. En cas de doute, nous avons préféré supposer que ­laltération faisait partie des usages possibles, bien que nous ne soyons actuellement pas en mesure de documenter le phénomène. ­Cest le cas, par exemple, de certains noms grecs, que le scribe écrit plusieurs fois sous une même forme au nominatif et au génitif.

Nous avons normalisé les majuscules selon ­lusage moderne, en les ajoutant dans les cas suivants : pour les noms propres ; pour les adjectifs qui ont déjà une majuscule dans le texte ovidien ; et presque toujours au début des citations. Dans les citations en vers, nous avons ajouté une barre oblique (/) pour séparer les vers. La ponctuation du manuscrit a également été normalisée selon ­lusage moderne, bien ­quon ait pu observer ­quelle est parfois fiable, surtout en ce qui ­concerne les distinctions entre les sections qui ­contiennent le texte ou la paraphrase ovidienne et ­lexplication de la glose. En outre, la présence évidente ­dun 95trait oblique sur le - i - est souvent ­dune grande aide dans la lecture des termes moins habituels8.

Nous proposons ici quelques exemples des formes graphiques les plus particulières, sans prétendre à ­lexhaustivité et en fournissant pour chaque élément un nombre adéquat ­dexemples. Nous avons indiqué entre parenthèses les mots selon la graphie classique et ensuite les formes graphiques qui se trouvent dans le ­commentaire, suivies par le numéro de la glose ou, dans le cas des gloses interlinéaires, du vers ovidien :

Consonnes géminées et simples

(iuribus) iurribus (Acc. 11), (oppositarum) opositarum (I 5), mais opposito (I 10-12), (immo) imo (I 32, 144-149, 192, 239-240), (quattuor) quatuor (v. I 34, v. I 46, I 114, I 151-155), mais quattuor (II 1), (ripis) rippis (v. 38), (apparet) aparet (v. I 52, I 313, v. III 19), mais apparet (v. I 146), (desiccavit) desicavit, mais desiccata (I 82), desicat (I 443-444) mais desiccat (I 454-465), (siccavit) sicavit (I 424), (supplex) suplex (I 92 et v. I 92, III 8), (oppidum) opidum (Acc. 8), opido (Acc. 8), opida (v. I 97), (defraudavit) deffraudavit (I 113), (abbreviavit) abreviavit (v. I 116), (spissi) spisi (v. I 122), (Molossus, Molossum) Molosus (I 226-229), Molosum (I 198), (fallax) falax (v. I 391), (mitissima) mittissima (v. I 380), (sagittare) sagitare (I 441), sagitaret (I 441-442), sagitantem (I 455), (sagitta) sagitis (I 443-444), sagite (I 454-465), mais sagitta (I 454-465), (percusso) percuso (v. I 466), (apocopam) appocopam (I 564), (dissuasionem) disuasionem (II 63-69), (ullis) ulis (I 523), (presserat) preserat (v. 283), (mitem) mittem (v. II 860), (decisa) decissa (III 28-34), (vacca) vaca (v. III 10), vacam (III 3-4), (micantia) miccantia (v. III 108), (acuit) accuit (III 195), (deficiendo) defficiendo (III 362), (necesse) neccesse (I 279), (capillis) capilis (IV 454), (defendere) deffendere, deffendendo (V 152), (minuitur) minnuitur (v. V 374), (duplicaverat) dupplicaverat (V 586).

96

Assimilations et dissimilations

(adnuisse) annuisse (I 564), (adnuit) annuit (I v. 567), (sublimis, sublime) sullimis (v. I 168), sullime (v. I 85), mais sublimibus (II 1), (irrupit) inrupit (v. I 128), (adfectasse) affectasse (v. I 152), (adsensibus) assensibus (v. I 245), (adfore) affore (v. 256), (adfert) affert (I 270-271), (adfatur) affatur (v. I 350), (adsere) assere (v. I 462), (adfuit) affuit (II 367-372), (adrigere) arregere (II 182), (adludit) alludit (v. II 864), (amnis) annis (v. III 79), (inrita) irrita (v. III 427), (rumpit) ruppit, (adsum) assum (v. V 10), (adfixa) affixa (V 26), (adnuimus) annuimus (v. V 284), (accipitrem) ancipitrem (V 605-606).

(pulcher) pulcher (Acc. 6), pulcriorem (Acc. 5), pulcritudinem (v. III 503), (hemisphaerio) emisperio (I 127), (tura) thura (v. I 249), (ancora) anchora (I 293, v. I 297), (hyperbole) yperbole (v. I 317), (torus) thorus (v. I 353), (hiems) hyems (Acc. 47), hyemem (II 1), hyeme (II 27), (atomus) athomus, athomos (II 25-26), (temo, nis) themo (II 107-109), themonem (II 107-109), (chrysolithi) crisoliti (v. II 109), (satyrus) sachirus (II 244), (retiis) rechiis (II 499), (deprehendere) deprendere (v. III 6), (retia) rechia (v. III 153), (lintea) linthea (v. III 640), (catenis) cathenis (v. IV 738), (antithesis) antitosis (II 788).

CT

(litus, litora) lictus, lictora (I 292, I v. 338), (rate) racte (I 319), (arcticus) articus (II 74, 129), archicus (II 74), (rhetoricam) rectoricam (II 107-109), (Arcton) Archon (v. II 132), (electra) eletra (II 363-364), (dictio) dicio (II 417, II 562-566), (umectavit) humetavit (v. IV 253), (vitat) victat (V 460).

C simple pour SC

(abscidit) abcidit (v. I 22), (coruscis) corucis (v. I 768), (sceptrum) ceptri (v. II 847), ceptro (v. I 178), ceptra (I 260-271), (descensus) decensus (II 242-259), (rescierit) recierit (v. II 424), (­conscendere) ­concendere (v. III 315).

97

Y/I

(imago) ymago (v. II 17, IV 355), ymaginem (I 73, I 82, I 83-86), ymagine (v. I 87, II 37), ymagines (IV 355, IV 404), (ilice) ylice (v. I 112), (Italiam) Ytaliam (I 151-155), Ytalie (I 163-167), (Lyceus) Liceus (I 127), (Cylleno) Cilleno (v. 217), (cymba) cimba (v. 293), (tigris) tygris (305), tygres (v. 305), (diabolus) dyabolus (I 454-465), (pyropo) piripo (v. II 2), (nympha, ae) ninpham (v. II 11, III 13-14), ninphas (v. II 16), (immo) ymo (IV 302).

S/X-X

(iuxta) iusta (I 217, II 129), mais iuxta (I 259, III 13-14), (pinxisse) pinsisse (II 2), (remanserunt) remanxerunt (III 3-4), mais mansit, remansit (Acc. 8), (effluxere) effluere (III 39), (explanando) eplanando (V 129-130).

SP et ST

(Pineta) spineta (v. I 217), (spicula) picula (v. I 259), (spissa) pissa (III 155), (Sparthana) Parthana (III 208-225), (responsa) reponsa (III 340-341), (astricta) atricta (v. I 120).

TI/CI

(malevolentiam) malivolenciam (Acc. 3), (ditiorem) diciorem (Acc. 5), (fortiorem) forciorem (Acc. 5), (palatium) palacium (Acc. 24), (intentio) intencio (v. I 1), (discordantia) discordancia (v. I 9), (altiora) alciora (I 14), (sentiens) senciens (I 32), (totius) tocius (v. I 37), (planitie) planicie (v. I 41), (ardentior) ardencior (v. I 46), (viventium) vivencium (v. I 87), (prevalentius) prevalencius (I 89), (militie) milicie (v. I 99), (satiati) saciati (v. I 103), (pretiosior) preciosior (v. 115), (tertia) tercia (I 125, II 25-26, II 63-69, IV 426), terciam (Acc. 19), (divitias, divitiae, divitiarum) divicias (I 135), divicie (v. I 140, 141-143), diviciarum (I 163-167), (resonantia) resonancia (v. I 143), (exitio) exicio (v. 145), (nequitia) nequicia (I 149), (iustitia, iustitiam) iusticia, iusticiam (I 150, 366, 388), (temperantia) temperancia (I 150), (prudentia) prudencia (I 150), (malitia) malicia (I 152-162, 454-465), (quatiendo) caciendo (I 155), (indignantia) indignancia (v. I 181), (labentia) labencia (v. I 189), (gratiosa) graciosa (I 204), (silentium, silentia) silencium (v. I 98206), silencia (v. I 208, v. 232), (experientia) experiencia (v. I 225), (canities) canicies (v. 238), (exigentiam) exigenciam (I 244-245), (pendentia) pendencia (v. I 268), (altior) alcior (v. 289), alcius (v. II 136), (licentia) licencia (309), (planities) planicies (v. I 315), (reverentior) reverencior (I 323-324), (bullitio) bullicio (I 332-333), (spatium) spacium (v. I 343, II 25-26, 78-83), mais spatium (II 25-26), (multoties) multociens (I 428, II 47-49), (proportionaliter) proporcionaliter (I 430), (decentia) decencia (v. 450), (eloquentia) eloquencia (I 454-465), (sapientie) sapiencie (II 2), (solstitalia) solsticialia (II 18), (pretiosus) preciosi (II 109), preciosis (II 24, 107-109), (­competentia) ­competencia (II 55), (sapientius) sapiencius (v. II 102), (patentia) patencia (II 133), (patiantur) paciantur (II 134), (duritia) duricia, duriciam (v. III 64, 65), (percutiebant) percuciebant (v. III 125), (superstitibus) supersticibus (III 126), (­contio) ­concio (v. III 564), (nuptiae, nuptiarum) nupcie (v. V 5), nuciarum (v. I 480, v. I 758), nuciis (IV 757), nucias (IV 757), nupcias (v. V 3), (nuptialis) nucialis (v. V 45), (divortionis) divorcionis (V 530).

C/Q

(Arquitenens) Architenens (v. I 441), (squalentia) scalentia (v. II 760, IV 656), (loqutio) locutio (II 279-282), (squama) scamis (v. III 63, IV 725), scamas (v. IV 717), (squamigeris) scamigeris (v. IV 717), (quondam) ­condam (III 493, IV 65, v. IV 279, v. 281), (secutor) sequtor (III 589), (locutionis) loqutionis (IV 69), (obliqua) oblica (v. IV 432), (obliquo) oblico (v. V 132), (executo) exequto (IV 563), (locutionis) loqutionis (IV 69), (Acaide) Aquaide (V 577-642).

GM/GN/N

(Conabar) cognabar (Acc. 14, 15, II 584), (magno) mangno (v. I 728), (augmentum) aumentum (II 166), (­conamine) cognamine (III 60), (pugniuntur) puniuntur (IV 446), (impune) impugne (IV 800, V 119), (cognite) ­conite (V 670), (puniemus) pugniemus (v. V 668).

MPN/MPT/PT

(somno) sompno (v. I 224, IV 142-146), (damnum) dampno (I 246-252), dampnum (I 246), (perenni) perempni (v. I 486), (columne) columpne 99(II 1, V 160), columpnas (II 1), columpnam (V 157), (­contemnere)­ contempnere (v. III 559), (antemna) antempne (III 616), antempnas (III 616), (alumnus) alumpnus (II Acc. 7, IV 524), (densior) dempsior (I 30), (verumtamen) verumptamen (Acc. 28, I 31, II 123-124, V 527), (densi) dempsi (v. I 122), (nimbus) numpus (I 328-329), (demptis) dentis (I 492), (voluntas) volumptas (III 415), volumptate (v. II 128), (incompta) incopta (v. V 261), (autumnus) aptomnus (Acc. 46), aptomni (II 27), aptomnum, aptonum (II 1), aptomnos (v. I 117).

F/PH

(hemisphaerio, hemisphaerium) emisperio, emisperium (I 127), (sphaera) spera (IIinc.), (filius) philius (II 273-283).

M/N

(suspectosum) suspectonsum (I 618), (spopondit) sponpondit (IV 474-478), (anguis) aguis (v. III 32), (intricationibus) intrincationibus (IV 491), (circumeunt) circueunt (v. V 157).

T/D

(caput) capud (v. II 642), (haud) haut (v. IV 553, V 22).

P/B

(rubiconde) rupiconde (v. III 184), (lapsus) labsus (v. III 410).

C/G

(­consecratam) ­consegratam (II 139), (licebit) ligebit (II 645).

Oscillation de o/u

(mundus) mondus (v. I 113, 203, 265-269), mondi (v. I 79, 198, v. 258, 316-317, II 47-49), mondum (v. I 94, 114, 156-162, v. I 187, 253-254, 260-261, II 117-118), mais mundum (III 5-10), (nondum) nundum (v. I 97, 164, v. II 148), (nuntium) noncium (I 200), (nuntia) noncia (I 270-271), mais nuntia (I 270-271), (numquam) nomquam (I 437), (­concumbit) ­concombit (II 37), (pungit) pongit (II 83), (colubrem) ­culubrem (v. II 100138), (circumstant) circomtant (v. II 394), (nigrescunt) nigrescont (v. II 776), (nuntiet) nonciet (v. V 4).

Oscillations des voyelles

(deversorio) diversorio (I 664-666), (destricte) districte (I 668), (augmentative) agmentative (I 682-683), (meridies) merediem (II 1), meredie (II 64, III 50), (extemplo) extimplo (V 176), (glandibus) glendibus (II 288), (peccare) paccare (III 692-693), (remanebant) remanabant (V 208), (mansura) mensura (V 227), (remotione) romotione (v. II 361), (vertigine) vortigine (v. II 70), (medietas) mediotas (II 417), (thalamorum) thalomorum (v. II 738), (colubrem) ­culubrem (v. II 138), (instrumentum) ostrumentum (I 297), (historice) historiace (I 156-162), hystoriace (I 273), (longe) elonge (II 288), (neptem) neuptem (IV 427), (metallum) metaullum (II 2), (nolendo) nolluendo (II 10), (longus) longuo (v. III 37, III 445), longuam (v. V 614), longuis (v. IV 215).

Noms propres

(Corinna) Corina (Acc. 28), Corinam (Acc. 21), (Zephirus) Zephyrus (Acc. 49), (Africus) Affricus (Acc. 49), (Notus) Nothus (Acc. 49), (Zephyrus) Zephirus (I 58), (Nabatea) Nabathea (61), Nabatheo (61), (Scythia) Sicia (I 62-63), Siciam (v. I 64), (Iuppiter) Iupiter (I 73, 113, v. I 116, I 127, v. I 154, 163-167, 192, 199, v. I 205, 230), mais Iuppiter (I 151-155), (Iapetus) Iapeton, nom. et gen, Yapeton, nom. (v. I 82), (Prometheus) Promoteus, Promotheus (I 82, 352, 363-364), Promotenus (I 82), Promothei (v. I 363), (Promethides) Promociades (I 390), (Styge) Stige (I 137-140), (Neptunus, Neptunum) Neuptinius (I 151-155), Neuptunus (v. I 276), Neupturnus (I 283) Neuptunum (I 151-155), Neupturnum (v. I 163-167, v. I 275), mais Neptunus (I 275-280), Neptunum (I 265-269), (Olympus) Olimpi (v. II 60), Olimpum (v. I 154), Olimpo (I 441-442), (Lethe, es) Lethes, nom. (I 188-189), (Cyclopes) Ciclopes (I 259), (Notum, Noto) Nothum (I 265-269), Notho (I 328-329), (Iris) Yris (I 270-271), (Nereides) Naiades (I 302, v. I 302), (Oetei, Oetaeis) Acthei (I 313), Attheis (v. 313), (Aonios) Aones (I 313), mais Aonios (v. 313), (Phocis) Focis (I 313), (Heliconem) Elichonem (I 318-319), (Cithaeronem) Chitheronem (I 318-319), (Themis) Temis, nom. (I 318-319), Themis, Themidis, gen. (I 373-374), Themim, acc. (v. I 321), Themi, (v. I 394, 398, v. I 399), (Corycidas) Corithidas (v. I 320), 101(Epimetheus) Epimotheius, Epimoteus (I 352), Epimetus (I 390), Epimeti (v. I 390), (Epimetida) Epimetida (I 390), (Python) Phitone, Phitonem, acc. (I 438-439, 454-465), Phitona, acc. (I 441), (Pythia) Phithea (v. I 447), (Daphne, es) Dane, nom. (I 501), Danes, gen. (I 498) Danem, acc. (I 441-442, 453, 454-465, v. I 490, 500), (Cancer) Canchrum, mais Cancrum (II 1), Cancro (II 1), (Sperchios) Percheus (I 579), (Enipeus) Enipheus (v. I 579), (Io) Yo, indecl. (I 599-800), (Eridanus) Apidanus (I 580), (Amphrisos) Anfrisus (v. I 580), (Phoronis) Phoronis, Foronidos (v. I 668), (Pan) Panna, acc. (I 709), (Proteus) Protheus (II 9), (Sagittarius) Sagitarius (II 18), Sagitarium (II 78-83), (Oeagrius) Oneneagus (v. II 219), (Aquarius) Acarius (II 25), (Clyemene) Climene (II 37, v. II 43), (Tethys) Thetis (II 67, v. II 68), (Stygias) Stigias (II 101), (Eryx) Erox (v. II 221), (Ephyre) Nephire (v. II 240), (Pirenidas) Phirenidos (v. II 240), (Tanais) Tanays (v. II 242), (Teuthranteus) Thesaunueus (v. II 243), (Ismenos) Ysemneus (v. II 244), (Phregiaco) Phocaico (v. II 244), (Erymantho) Erimantho (v. II 244), (Xanthos) Xantus (v. II 245), (Lycormas) Licormas (v. II 245), (Meandros) Meandem (v. II 246), (Mygdonius) Minconius (v. II 247), (Melas) Melax (v. II 247), (Orontes) Erinthes (v. II 248), (Hister) Luster (v. II 249), (Ismarios) Hystuarios (v. II 257), (Larisea) Laurisea (v. II 542), (Rhenum) Renum (v. II 258), (Rhodanum) Rodanum (v. II 258), (Thybrin) Tiberim (v. II 259), (Dictaea) Dittea (III 1-2), (Boeotia) Boecia (III 13-14), Boeces (III 13-14), (Castalia) Castolia (III 13-14), (Panopes) Penopes (III 19), (Ismenis) Hymenis (III 169), (Noxius) Cnosius (III 208), (Hylaeus) Ylensque (v. III 213), (Poemenis) Hismenis (v. III 215), (Chanates) Canache (v. III 217), (Sticteque) Dicte (v. III 217), (Alce) Alte (v. III 217), (Lycisce) Licisse (v. III 220), (Therodamas) Theridamas (v. III 233), (Rhamnusia) Ranusia (III 406), (Tiresias) Tyresias, nom. (III 512), Ciresie, gen. (v. III 511), (Naxon) Nason (v. III 636), (Corymbus) Corimbus (v. III 665), (Antheonis) Autonoes (III 720), (Ismenidas) Ymenides (v. III 733), (Derceti) Dirceti (v. IV 45), (Cato) Chatho (IV 118-120), (Sisyphon) Sysyphys (IV 466), (Acrisionades) Acrisionides (V 70), (Sperchionidem) Percheiadem (v. V 86), (Lampetides) Iampecides (V 115), Iampecidis, Iampecide (V 111), (Agutes) Agyrtes (v. V 148), (Polydecta) Polidete (V 242), (Pieridum) Pireidum (V 315), mais aussi Pieridum, (V 316), (Dictynna) Dittina (v. I 619), (Triptolemus) Tritholemus, Tritholemo (V 642), (Sciticis) Siticis (v. V 650), (Clytie) Clicerie (V 167), (Graro) Gyaro (v. V 252), (Palicorum) Paliscorum (v. V 406), (Orphne) Orne (v. V 539).

102

Le texte ­dOvide
dans le manuscrit Vat. Lat. 1479

Les éditions de référence pour les deux textes ovidiens les plus mentionnés dans le ­commentaire, les Tristes et les Métamorphoses, sont les suivantes : P. Ovidi Nasonis, Tristia, éd. John B. Hall, Stuttgart-Leipzig, B. G. Teubner, 1995 ; P. Ovidi Nasonis, Metamorphoses, éd. Richard J. Tarrant, Oxford, Oxford University Press, 20049. Pour un ­commentaire moderne des Métamorphoses nous avons fait référence à P. Ovidio Nasone, Le Metamorfosi, éd. Guido Paduano et Luigi Galasso, Torino, Einaudi-Gallimard, 2000.

Nous rapportons ci-dessous toutes les leçons du ­commentaire où le texte des Métamorphoses diffère de celui de ­lédition de Tarrant :

Livre I, gloses marg.

53 ignems. ; igni T. 134 insultaverems. ; exsultavere T. 199 ­contremueredeims. ; ­confremuere T. 323 reverenciorms. ; metuentior T. Cephesims. ; Cephisidas T. 395 Titanidams. ; Titania T. 418 percaluitms. ; incaluit T. 422 ergoms. ; sic T ; Eridanusms. ; Apidanus T. 640 Ynachidos ms. ; Inachidas T. 642 Naiades ms. ; Naides T.

Livre I, gloses interlin.

2 illas : formas ms. ; illa T. 5 tetigit : cooperit ms. ; tegit T. 15 quaque : parte ms. ; utque erat T. 27 legit : quia levis erat ms. ; fecit T. 34 nec : pro ut ms. ; ne T. 36 tunc : ex quo ita factum est ms. ; tum T ; fretadiffudit : maria sparsit ms. ; freta diffundi T. 39 claris : vel ripis alia manus ms. ; ripis T. 53 igne : celo ms. ; igni T. 59 regat : ducat ms. ; regant T. 66 madefecit : madida ms. ; madescit T. 69 decreverat : diviserat ms. ; dissaepserat T. 70 Massa latuere sub ipsa : globo stetere ms. ; 103fuerant caligine caeca T. 71 fervescere : implendere ms. ; effervescere T. 79 ymago : vel origo alia manusms. ; origo T. 82 fluvialibus : a fluvio ms. ; pluvialibus T. 91 vincla : vincula ; verba T. menia : vel opida castra ms. ; oppida T. 105 hirsurtis : hispidis ms. ; duris T. 134 insultavere : insultando iere ms. ; exsultavere T. Fossor : fodiendo deceptor ms. ; mensor T. 137 mitia : pia, dulcia ms. ; debita T. 140 effunduntur : emittuntur ms. ; effodiuntur T. 163 Saturnus : filius Saturni ms. ; Saturnius T. 164 ingemuit : in corde gemitum dedit ms. ; ingemit T. 173 fronte : Iovis ms. ; parte T. 176 regis : Iovis vel dei ms. ; magni T. 184 immittere : intus mittere ms. ; inicere T. 184 Pedum : anguites in pedibus ms. ; anguipedum T. 193 Nimpheque : sunt mihi et ms. ; Faunique T. 195 illis : deis ms. ; certes T. 199 ­contremuere : simul tremuere ms. ; ­confremuere T. 202 subito : vel subite ms. ; subite T. 206 suppressit : indicavit ms. ; ­compressit T. 217 Cilleno : illo monte ms. ; Cyllene T. 229 igne : flamma et carbone ms. ; igni T. 231 dominum : Lichaonem ms. ; domino T. 297 sors : casus ms. ; fors T. 300 illic : illo loco ms. ; nunc ibi T. 302 Naiades : ille dee ms. ; Nereides T. 309 immensi : magni ms. ; immensa T. 323 reverentior : venerabilior ms. ; metuentior T ; ulla dearum : mulier ms. ; deorum T. 340 recessus : disgressus ms. ; iussos T. 348 apertum : manifestum ms. ; inanem T. 371 postquam : inde ms. ; inde T. 386 pavet : timet ms. ; timet T. 394 iubentur : a Themi ms. ; iubemur T. 395 Titanida : de genere Titanorumms. ; Titania T. 397 temptare nocebat : quasi diceret ­nichilms. ; nocebit T. 410 quod : illud ms. ; que T. 426 modo : nuper ms. ; perfecta T. 427 imperfecta : non facta ms. ; modo coepta T. 439 tunc : illo tempore ms. ; tum T. 453 sors : casus ms. ; fors T. 454 victo : superato ms. ; victa T. 457 gestancia : operationes ms. ; gestamina T. timidum : vel tumidum ms. ; tumidum T. 462 nostris : laudibus ms. ; nostras T. 494 minus amovit : non removit ms. ; nimis admovit T. 503 nec : et non ms. ; neque T. 504 Peneia : filia Penei ms. ; Penei T. 510 inquo : in quibus ms. ; qua T. 513 gregesve : bidentes vel ms. ; gregesque T. 521 opiferque : auxiliator et ms. ; opifexque T. 526 relinquit : desinit ms. ; reliquit T. 527 tunc : in fugiendo ms. ; tum T. 529 impexos : non ornatos ms. ; impulsos T ; 535 ms. (537 T) deprenssus : captus ms. ; ­comprensus T. 536 ms. (538 T). 537 ms. (535 T). 538 ms. (536 T). 541 eminet : astat ms. ; imminet T. 544 (544a T) Peneidos : patris sui ms. ; Peneidas T. 547a ms. (547 T) ; 547b ms. (548T). 561 longuas : magnas ms. ; visent : per ypalagem ms. ; visent longas T. 573 influit : stillat ms. ; impluit T. 574 104hee : tales ms. ; hec T. 578 ve parentem : vel patrem ms. ; -ne parentem T. 580 Eridanusque : proprium et ms. ; Apidanusque T ; levis : suavis ms. ; lenis T. 591 authorum aut : vel istorum vel ms. ; altorum et T ; ambas : duas ms. ; umbras T. 617 abicere : abnegare ms. ; addicere T. 623 fit : vel fuit ms. ; fuit T. 626 -que : et ms. ; inde T. 637 loqui : fari ms. ; queri T. 639 fugit : vel venit ms. ; venit T. 641 fugit : victat ms. ; refugit T. 642 Naiades : nimphe ms. ; Naides T. 647 supersint : remaneant ms. ; sequantur T. 652 nivee : candide ms. ; nivea T. 658 atque : et ms. ; at T. 664 dicenti : illi loquenti ms. ; maerentem T. 666 ille : vel inde longo ms. ; ipse T. 667 inde : ab illo loco ms. ; unde T. 680 nec : non ms. ; neque T. 692 illusat : deriserat ms. ; eluserat T. 693 ve : vel ms. ; -que T. 700 talia : que sequuntur ; nimpha : o. 700 add. votis : desideriis. cede : crede. 701 ­consumptis : devastatis ms. ; spretis T. 703 venerat : venisset ms. ; venerit T. 717 nutantem : vacillantem ; falcato : curvo ms. ; falcato nutantem T. 731 quod : vel quos ms. ; quos T. 732 multisonoque : multis modis sonante ms. ; luctisono T. 757 en : ecce ms. ; ille T. 759 repelli : removeri ms. ; refelli T. 765 -ne : an ms. ; an T.

Livre II, gloses marg.

78 issems. ; ecce T. 193 Sparsaque ms. ; sparsa quoque T. 221 Parnasus ms. ; Parnasos T. 314 verso ms. ; facto T. 329 Atms. ; nam T. 380 flamme ms. ; flammis T. 499 Herimantidos ms. ; Erymanthidas T. 525 Cur non expulsa ms. ; cur non et pulsa T. 757 Lempinacamms. ; Lemnicolae T. 771 Pigre ms. ; pigra T. 821 flectitur ms. ; flectimur T. 763 Vix ha ms. ; vix iam T. 870 Tunc deus ms. ; cum T.

Livre II, gloses interlin.

50 ­conciens : quociens ms. ; ­concutiens T. 55 ­conveniunt : ­competencia sunt ms. ; ­conveniant T. 57 fas est : licet ms. ; fas sit T. 62 aget : duceret ms. ; agit T. 66 gelida : glaciali ms. ; pavida T. 69 impreceps : cadenciam ms. ; in praeceps T. 77 ­concipies : videbis ms. ; ­concipias T. 78 isse : perrexisse ms. ; ecce T. 94 prendere : capere ms. ; deprendere T. 101 nec : non ms. ; ne T. 112 prospicit : cernit ms. ; perspicit T. 116 tunc pater : Phebus ms. ; quem T. 132 iunctumque : propinquum et ms. ; iunctamque T. 135 currum : tuum vel solis ms. ; cursum T. 136 regna : id est celum ms. ; tecta T. 138 distortum : deorsum oblicum ms. ; tortum T. 147 nunc : 105modo ms. ; num T. 152 ille : Pheton ms. ; inde T. 155 Flammigeris : flammas ferentibus T. 163 Sicutque : sicut et ms. ; utque T. 165 insueto : non ­consueto ms. ; adsueto T. 167 quem : currum ms. ; quod T. 168 quadrupedes : quadriugi ms. ; quadriiugi T. 186 quamdiu : navim ms. ; quam dis T. 199 imitantem : sequentem ms. ; minitantem T. 201 sensere : percepero ms. ; tetigere T. 202 expaciunt : extra spacium currunt ms. ; exspatiantur T. 206 declivia : tortilia ms. ; declive T. 210 ardua : sullimis ms. ; altissima T. 218 tunc : in illo tempore ms. ; tum T. 230 incandescere ms. ; candescere T. 238 sparsis : dispersis ms. ; passis T. 240 Nephire : terra illa ms. ; Ephyre T. 259 ­commissa : tradita ms. ; promissa T. 264 exiliunt : eminent ms. ; exsistunt T. 269 undis : aquis ms. ; antris T. 275 omniferos : omnia ferentes ms. ; oppressos T. 277 succidit : vel sussedit ms. ; subsedit T. 283 ustos : crematos ms. ; tostos T. 287 quod : ideo ms. ; que T. 295 imolaverit : ­combuxerit ms. ; vitiaverit T. 300 rex quoque : mondanarum ms. ; rerum T. 309 dimittere : desuper mitteret ms. ; inducere T. 315 excuciunt : removent ms. ; eripiunt T. 322 quesi non : stella quamvis ms. ; et si T. 324 fumancia : fumo plena ms. ; flagrantia T. 325 Naiades : nimphe ms. ; Naides T. 326 quoque : similiter ms. ; hoc T. 329 at ms. ; nam T ; adductos : coopertos ms. ; obductos T. 347 precumbere : cubare ms. ; procumbere T. 349 Laspecie : proprium ms. ; Lampetie. T. 353 miratur : stupet ms. ; mirantur T. 356 trahat : ducat ms. ; trahit T. 360 corpore : vivente ms. ; vulnere T. 372 aptam : mutatis ­congruam ms. ; auctam T. 377 est ms. ; fit T. 384 animam : vitam ms. ; animum T. 392 tunc : quando duxerit ms. ; tum T. 396 quod : similiter ms. ; quoque T. 405 prospicit : cernit ms. ; perspicit T. 412 nec positas : ­compositos ms. ; positu T. 413 cohercebat : tenebat ms. ; coercuerat T. 421 posito : imposito ms. ; posita T. 428 indice : existente ms. ; iudice T. 431 non : nec ms. ; nec T. 442 ingreditur : intrat ms. ; ingrediens T. 475 quave : figura vel ms. ; quaque T. 491 heu ms. ; a T. 503 fugit : victat ms. ; aventi T. 505 arguit : prohibuit ms. ; arcuit T. 506 celeri : cito ms. ; volucri T. 513 huc : in hoc loco venio ms. ; hic T. 518 est : ­ne, suple ms. ; et T. 548 scrutetur : sciat ms. ; scitetur T. 550 nec : et non ms. ; ne T. 557 ulivo : arbore illa ms. ; ab ulmo T. 571 non me : themesis est ms. ; ne T. 575 ­consumpsit : vastavit ms. ; absumpsit T. 580 suplex : ego ms. ; celo T. 581 horrescere : horrida fieri ms. ; nigrescere T. 587 acta : agitata ms. ; alta T. 621 nec : non ms. ; neque T. vibratus : ­concussus ms. ; libratus T. 649 nec iam mortalis : nunc immortalis ms. ; nunc 106immortalis T. 681 baculus : quidam ms. ; baculum T. 690 equorum : quadrupedum ms. ; equarum T. 691 timuit : Mercurius ms. ; tinuit T. 701 pariter : similis ms. ; pretium T. 703 erant : ille vace ms. ; erunt T. 705 prodis ms. ; prodit T. 710 despiciebat : desurusm aspiciebat ms. ; despectabat T. Acthenas : Atheniensis ms. ; Actaeas T. 730 diversa : varia ms. ; terrena T. 735 qua : virga ms. ; libratus T. 735 qua : virga ms. ; que T. 756 tunc : in illo tempore ms. ; tum T. 757 Lempniacam : vulcaniam ms. ; Lemnicolae T. 758 ingratam : futuram ms. ; iam gratamque T. 761 antri : unius ms. ; huius T. 774 dee : Palladis ms. ; una T. 774 traxit : duxit ms. ; duxit T. 775 maciesque : et ms. ; macies T. 778 fecere : sibi ms. ; movere T. 785 plurima : alia ms. ; plura T. 792 papavera : herbas illas ms. ; cacumina T. 818 stenius : astanius ms. ; stamus T. 819 celatas : nobiles ms. ; celestique T. 831 diruerant : duri erant ms. ; duruerant T. 832 illum : lapidem ms. ; illam T.

Livre III, gloses marg.

29 estspecus ms. ; et specus T. 34 tresque ms. ; tres T. 45 geminos ms. ; geminas T. 81 parum ms. ; paulum T. 134 natos ms. ; natas T. 171 Nimphe recipiuntms. ; excipiunt Nephele T. 176 trahebant ms. ; ferebant T. 348 viderit ms. ; noverit T. 351 Nam quarter ms. ; namque ter T. 456 Adamarunt ms. ; amarunt T. 558 Absumptum etms. ; adsumptumque T. 617 Pretutelams. ; prorae tutela T. 697 intereams. ; in tectis T.

Livre III, gloses interlin.

3 natam : Europam ms. ; raptam T. 5 factoque : operatione et ms. ; facto pius et T ; nam : quia ms. ; enim T. 12 viam : gressum ms. ; vias T. 17 gressu : lege in passu vace ; presso, id est tamcito ms. ; pressoque passu T. 20 spaciosam : magnam ms. ; speciosam T. 33 veneno : virus ms. ; venenis T. 34 micant : splendent ms. ; vibrant T. 39 unde : aque ms. ; urne T. 42 immenso : magno ms. ; immensos T ; in orbes : vel in arcus ms. ; in arcus T. 43 ereptus : levatus ms. ; erectus T. 48 amplexibus : nexibus ms. ; ­complexibus T. 49 funesta : mortali ms. ; funesti T. 52 directa : rigida ms. ; derepta T. vincit : serpens alia manus. ms. ; vicit T. 79 impetu : impetuositate ms. ; impete T. 90 gutture : suo ms. ; guttura T. 93 ime : infime ms. ; ima T ; impresso : intus presso ms. ; 107ut presso T. 108 miccantia : splendentia ms. ; nutantia T. 116 nec : et non ms. ; ne T. 119 ille : qui percusserat ms. ; ipse T. 125 tepidam : tepentem ms. ; tepido T. 130 ­composuit : fecit ms. ; cum posuit T. 133 hinc : isti rei ms. ; huc T. 141 queris : investigas ms. ; queras T. 146 rura : campos ms. ; lustra T. 158 arcum : unam testudinem ms. ; artem T. 170 illa : Crucale ms. ; ipsa T. 176 trahebant : vel ferebant ms. ; ferebant T. 186 ­comitata : lustrata ms. ; stipata T. 204 ve : vel ms. ; ne T. 206 primus : primo vidit ms. ; primique T. 216 esuccincta : gracilia ms. ; substricta T. 218 niveus : albus ms. ; niveis T. 227 quacumque : parte ms. ; quaque est T. 235 precipitata : abreviata ms. ; anticipata T. 286 alta : nobili ms. ; insignia T. 297 nec : et non ms. ; neque T. 319 deposuisse : removisse ms. ; seposuisse T. 330 modo : in presenti ms. ; nunc T ; percuciam : feriam ms. ; feriam T. 336 nec : non ms. ; neque T. 345 tunc : eo tempore ms. ; tum T. 354 dira : admirative loquitur ms. ; dura T. 362 que : Iuno ms. ; quia T. 374 flammam : ignem ms. ; tum T ; flammas T. 380 hecquis : clamatio ms. ; ecquis T. 390 aufert : removet ms. ; aufer T. 408 non paste : non sature ms. ; neque T. 421 digitos : suos ms. ; dignos T. 442 eu quid : heu ms. ; ecquis T. 444 et quod : ideo ms. ; ecquem T. 459 vides : tu ms. ; adrides T. 482 tenuem : parvam ms. ; roseum T. 490 igne : amore ms. ; igni T. 503 laudantia : habundancia ms. ; mirantia T. 510 herbis : vel albis ms. ; albis T. 511 vatis : Ciresie ms. ; vati T. 513 hic : Pentheus ms. ; hunc T. 517 fieres : esses ms. ; esses T. 518 nec : et non ms. ; ne T. 524 et veniet : in rei veritate ms. ; eveniet T. 526 perturbat : irridet ms. ; proturbat T. 532 attollit : levat ms. ; attonuit T. 548 vetarent : prohiberent ms. ; vetabant T. 566 monitu : illorum ms. ; admonitu T. 567 moderaminaque : temperamenta et ms. ; remoraminaque T. 569 levius : suavius ms. ; lenius T. 600 ubi : postquam ms. ; ibi T. 631 pectore : suo ms. ; pectora T. 644 alius ms. ; aliquis T. 651 spectabat : cernebat ms. ; prospectat T. 668 quam : hastam ms. ; quem T. 671 cepit : incepit ms. ; toto T. 672 pinne : natatorie ms. ; spinae T. 688 pavidus : timens ms. ; pavidum T. 689 metum : timorem ms. ; meum T.

Livre IV, gloses marg.

28 Quocumque ms. : quacumque T. 508 tuncms. ; tum T. 536 mari ms. ; ponto T. 687 linguems. ; forme T. 711 tamms. : cum T.

108

Livre IV, gloses interlin.

6 (7 T) ­comis ms. ; ­coma T. 17 (16T) ; plurima ms. ; nomina T (16) ; certe : enim ms. ; enim T. 58 struxisse : ­condidisse ms. ; cinxisse T. 127 poma : vel mora ms. ; mora T. 131 cognovit : vidit ms. ; cognoscit T. 143 carissima : amica ms. ; carissime T. 165 permaturit perfecte ms. ; permaturuit T. 170 referamus : dicamus ms. ; referemus T. 186 admisitque : suscepit et ms. ; immisitque T. 205 Eoe : orientalis ms. ; Aeaeae T. 242 quo : itinere ms. ; qua T. 273 credunt : vel dicunt ms. ; posse deos memorant T. 279 loquar : et non dicam ms. ; loquor T. 296 illic : in hoc loco ms. ; ille T. 296 propinquas : proximas ms. ; propinquos T. 299 nonms. ; nec T. 300 prospicuus : clarus ms. ; perspicuus T. 317 si : quamvis ms. ; etsi T. 324 sponsa : ­coniunx ms. ; soror T. 336 aut : ego ms. ; an T. 346 obstupuit : de pulcritudine ms. ; placuit T. 352 plauso : percusso ms. ; applauso T. 356 vincemus : te ms. ; vicimus T. 365 ramos : vel troncos ms. ; truncos T. 372 seducat : dividat ms. ; diducat T. 378 non ms. ;nec T. 400 lumen : diem ms. ; lucem T. 403 collucent : splendent ms. ; ­conlucere T. 408 tenuesque : parve et ms. ; tenuique T ; penne : plume ms. ; penna T. 414 ignem : vel lucem ms. ; lucem T. 417 Yno : proprium ms. ; novi T. 421 Bachi : aliter Iuno ms. ; Iuno T. 422 Non ms. ;nec T. 423 nautas et merge ponto : mari ms. ;pelagoque immergere nautas T. 424 matri : Agave ; dare viscera nati : Penteims. ;nati dare viscera matri T. 425 Mineides : filie Minei ms. ; Minyeidas T. 426 non : numquid ms. ; nil T. 428 ipse docet quid agam (fas est et ab hoste doceri) T, om. ms. 450 intremuit : intus tremuit ms. ; ingemuit T. 451 Simul : pariter ms. ; semel T. 455 agnorant : cognoverant ms. ; agnorunt T. 459 eminet : apparet ms. ; imminent T. 469 Spernit : despicit ms. ; previt T. 471 sorores : vel furores ms. ; furores T. 486 ­constiterat : steterat ms. ; ­constiterant T. 487 acervas : de arbore que acer dicitur factas ms. ; acernas T. 498 animos : cogitationes ms. ; animas T. 546 scilicet : et hoc dico ms. ; scisse T. 562 distingunt : dividunt ms. ; destringunt T. 570 facta : opera ms. ; fata T. 570 repetuntque : minuunt ms. ; releguntque T. 571 an : nonquid ms. ; num T. 572 tunc : in illo tempore ms. ; tum T. 577 nigrescere : nigras esse ms. ; increscere T. 579 ­commixtaque : ­coniuncta et ms. ; ­commissaque T. 580 pallatim : successive ms. ; paulatim T. 580 sinuantur : curvantur ms. ; tenuantur T. 589 remisit : vel reliquit ms. ; 109reliquit T. 610 deum : vel Iovis ms. ; Iovis T. 610 nec : non certes ms. ; neque T. 619 acceptas : captas ms. ; exceptas T. 620 infecta : plena ms. ; infectaque T. 626 delatus : portatus ms. ; ablatus T. 626 adortus : in occidentem ms. ; in ortus T. 636 premebat : tangebat ms. ; premebant T. 638 ferebant : portabant ms. ; tegebant T. 650 quas : res ms. ; quam T. 660 sic : taliter ms. ; tum T. 660 auctus : multiplicatus ms. ; altus T. 663 eterno : forti ms. ; Aetnaeo T. 696 ferenda est : danda ms. ; ferendam est T. 709 Balearia : a Balero monte ms. ; Balearica T. 720 addidit : posuit ms. ; abdidit T. 722 subducit : mergit ms. ; subdit T. 732 etantibus : pacificatis ms. ; stantibus T. 733 primaiuga : summitates ms. ; iuga prima T. 759 Precipiunt : iubent ms. ; praecutiunt T.

Livre V, gloses marg.

63 tendere doctior ms., tetenderat T.

Livre V gloses interlin.

2 fremitu : tumultu ms. ; fremida T. 18 ponto : mari ms. ; ponti T. 19 suis : quia genui ms. ; meis T. Ademptaest ms. ; remota vel adempta T. 40 aspersit : tinxit ms. ; aspergit T. 56 hunc : Athim ms. ; tum T. 59 fedatos : turpe ms. ; laudatos T. 72 inclinavit : vertit ms. ; acclinavit T. 80 Admoto : addito ms. ; hamato T. Caucaseumque : a Caucaso monte et ms. ; Caucasium T. 97 hinc : postea ms. ; tum T. 101 quem : vel qui, Emachion ms. ; qui T. 103 pennis : palmis ms. ; palmis T. 104 Amputat : cindit ms. ; decutit T. 105 Semianimis : semimortuus ms. ; semianimi T. 121 immisit : iniecit ms. ; inlisit T. 141 stravit : occidit ms. ; fudit T. 151 impugnantem : ­contradicentem ms. ; impugnante T. 157 unum : unicum Persea ms. ; Phineus T. 181 miracula : facta mirabilia ms. ; oracula T. 214 super : ad Persea ms. ; ita T. 219 depulit : ­compulit ms. ; ­compulit T. 222 sumpto : capto ms. ; sunto T. 224 vis tu : vel ait alia manus ; o tu ms. ; ait T. 240 Neque : non ms. ; nec T. 244 memorabile : non pacificabile ms. ; inexorabile T. 246 detractat : minuit ms. ; detrectas T. 251 cana : candida ms. ; cava T. 252 destitit : desinit ms. ; deserit T ; Cipro : insula ms. ; Cythno T. 254 petita : usa ms. ; potita T. 263 deducit : agitat ms. ; deduxit T. 280 coronat : parenthesis ms. ; cognorat T. 291 summo : celso ms. ; summae T. 308 indoctam : stultam ms. ; indoctum T. 313 Panapas : insulas vel montes 110ms. ; Paeonas T. 321 narrat : dicit ms. ; terrae T. 334 vacat : placet ms. ; vacet T ; vocibus : cantilenis ms. ; cantibus T. 335 nec : et non ; ne T. 348 Sidereas : stelliferas ms. ; aetherias T. 349 temptat : cupit ms. ; pugnatque T. 353 fero : crudeli ms. ; ferox T. 360 provectus : portatus ms. ; vectus T. 373 quoque : similiter ms. ; que T. 374 minuitur : adnichilatur ms. ; minuuntur T. 383 cornu : arcum ms. ; cornum T. 386 Auster : fluvius est signis habitatus ms. ; Caystros T. 388 tingens : lustrans ms. ; cingens T. 389 ignes : calores ms. ; ictus T. 393 sinus : sus ms. ; sinumque T. 412 Cicilidas : a Cicilia ms. ; Sicelidas T. 415 nec : et non ms. ; non T. 421 ortatur : que admovet ms. ; hortatus T. 434 tergum : liquescit ms. ; tergusque T. 438 quicquam : frustra quia rapta erat Proserpina ms. ; nequiquam T. 444 hebetavit : fugavit ms. ; hebetarat T. 445 ad occasum : in occidentem ms. ; ab occasu T ; ad ortum : in orientem ms. ; ad ortus T. 450 testa : vase testeo ms. ; tosta T. 454 mixta : ­coniuncta ms. ; mixte T. 459 paventem : timentum ms. ; parantem T. 460 latebras : repositoria ms. ; latebramque T. 482 Sparsa : adnichilata est ms. ; cassa T. 482 seges : segetes ms. ; segetes T. 487 Tunc : in illo tempore ms. ; tum T. 494 duximus : habui ms. ; ducimus T ; ortum : principium ms. ; ortus T. 496 nunc ms. ; en T. 499 Advehor : adportor ms. ; advehar T. 499 narrantibus : dictis ms. ; narratibus T. 503 huc : in hoc loco ms. ; hic T. 511 vehementia : vel amentia ms. ; amentia T. 516 matrem : te existentem ms. ; patrem T. 521 nec : non ms. ; neque T. 525 licet : licitum est ms. ; placet T. 526 nec : et non ms. ; neque T. 541 fulvis : Palladis ms. ; silvis T ; undis : aquis ms. ; atris T. 561 necnon : insuper ms. ; ne T. 572 reperta : Proserpina inventa ms. ; recepta T. 576 Alphei : proprium ms. ; Elei T. 588 prospicuas : claras ms. ; perspicuas T. 591 (590 T). 593 nec : et non ms. ; neque T. 598 propioris : plus proxima ms. ; propiori T ; rippe : vel fontis ms. ; fontis T. 606 (605T) timidas : timorosas ms. ; trepidas T. 613 Saxaque : per, et ms. ; saxa quoque T. 615 oculos : meos ms. ; pedes T. 615 ille : vel ista ms. ; illa T. 630 nec : et non ms. ; neque T. 634 lacus : aqua ms. ; locus T. 635 fata : mea vel facta ms. ; facta T. 638 aquas : undas ms. ; undas T. 665 dixi : ego Uranie ms. ; dixit T. 667 vobis : superatis a nobis ms. ; nobis T. 669 avipedes : ille ms. ; Emathides T. 678 inane : vanum ms. ; immane T.

1 Voir p. 102-111.

2 B. Nogara, « Di alcune vite », op. cit. ; Giovanni di Garlandia, « Integumenta Ovidii », op. cit.

3 Voir le chapitre sur les erreurs p. 75-86.

4 Pour les sources voir p. 56-62.

5 Voir p. 13-14.

6 À propos de ces deux exemples, voir p. 40.

7 Pour le problème de ­lorthographe dans les textes du xive siècle et les solutions adoptées : Il trattato De Vulgari ­Eloquentia, éd. Pio Rajna, Firenze, Successori Le Monnier, 1896 (Società Dantesca Italiana. Opere minori di Dante Alighieri), l, p. cxliv-xcv ; Francesco Petrarca, Le Familiari, éd. Vincenzo Rossi, Firenze, Sansoni, 1933-1942, vol. I-IV (Edizione Nazionale delle opere di Francesco Petrarca, X), I, p. clxv-clxix ; Iacopo da Varazze, Legenda aurea, éd. Giovanni Paolo Maggioni, Firenze, Sismel-Edizioni del Galluzzo, 1999 (Edizione nazionale dei testi mediolatini, 20), p. xxxv ; Francesco Petrarca, Le postille del Virgilio Ambrosiano, éd. Marco Baglio, Antonietta Nebuloni Testa et Marco Petoletti. Presentazione di Giuseppe Velli, Roma-Padova, Antenore, 2006, p. 152-159. Sur ­lorthographe des lemmes, souvent écrits différemment dans la glose et le texte auquel elle se réfère et qui lui est proche : Massimo LeChantin de Gubernatis, « Sulla tradizione manoscritta di Orazio », Athenaeum, 15, 1937, p. 129-179, p. 161 ; L. Pirovano, « Prova latente », op. cit.

8 Sur ­limportance et la fiabilité possible de la ponctuation médiévale : Marilena Maniaci, Archeologia del manoscritto. Metodi, problemi, bibliografia recente, Roma, Viella, 2002 ; Malcom B. Parkes, Pause and Effect : an Introduction to the History of Punctuation in the West, Berkeley, University of California Press, 1993.

9 Sur ­lédition des Métamorphoses voir le ­compte rendu de Luigi Galasso, « ­Ledizione di Richard Tarrant delle Metamorfosi di Ovidio : una discussione », Materiali e discussioni per ­lanalisi dei testi classici, 57, 2006, p. 105-136. Sur le status quaestionis de ­lédition des Métamorphoses : Richard J. Tarrant, « Editing ­Ovids Metamorphoses : Past, Present and Future », Vivam ! Estudios sobre la obra de Ovidio. Studies on ­Ovids Poetry, éd. Luis Rivero, Maria Consuelo Álvarez, Rosa Maria Iglesias, Juan A. Estévez, Huelva Classical Monographs, 10, 2018, p. 21-46.

Chapitre d’ouvrage: Précédent 5/17 Suivant