Aller au contenu

Épigraphes

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-09960-4
  • ISSN: 2417-6400
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-09961-1.p.0009
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 30/12/2019
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
9

On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui lont engendré.

Albert Einstein

Je suis davis de men tenir, toute ma vie, à la [finance]. Je trouve que cest le métier le meilleur de tous ; car, soit quon fasse bien ou soit quon fasse mal, on est toujours payé de même sorte : la méchante besogne ne retombe jamais sur notre dos ; et nous taillons, comme il nous plaît, sur létoffe où nous travaillons. Un cordonnier, en faisant des souliers, ne saurait gâter un morceau de cuir quil nen paye les pots cassés ; mais ici lon peut gâter un [capital] sans quil en coûte rien. Les bévues ne sont point pour nous ; et cest toujours la faute de celui qui [perd].

Daprès Molière, Le médecin malgré lui, 1666.

If the American people ever allow private banks to control the issue of their currency, first by inflation, then by deflation, the banks and corporations that will grow up around (these banks) will deprive the people of all property until their children wake up homeless on the continent their fathers conquered 1 .

Attribué à Thomas Jefferson, 1802.

La crisi consiste appunto nel fatto che il vecchio muore e il nuovo non può nascere : in questo interregno si verificano i fenomeni morbosi più svariati 2 .

Antonio Gramsci, 1929-1935.

1 Si le peuple américain permet jamais aux banques privées de contrôler lémission de leur monnaie, dabord par linflation, puis par la déflation, les banques et les sociétés qui grandiront autour de ces banques priveront les gens de tous leurs biens jusquà ce que leurs enfants se réveillent sans abri sur le continent que leurs pères ont conquis.

2 La crise consiste justement dans le fait que le vieux monde est en train de mourir et que le nouveau tarde à apparaître. Pendant cet interrègne on observe les phénomènes morbides les plus variés. (alt : E in questo chiaroscuro nascono i mostri. “Dans ce clair-obscur naissent des monstres).

Chapitre d’ouvrage: Précédent 2/41 Suivant