Aller au contenu

[Le jeu de Pierre de La Broce] Bibliographie

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-0630-0
  • ISSN: 2109-7577
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-4079-3.p.0075
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 07/12/2012
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
75

BIBLIOGRAPHIE

Œuvres de référence

Œuvres des xiie et xiiie siècles

Adam de la Halle, Le Jeu de la Feuillée, éd. Pierre-Yves Badel, Paris, Livre de Poche, « Lettres Gothiques », 1995, p. 287-375.

Alain de Lille, Anticlaudianus, éd. Robert Bossuat, Paris, Vrin, 1955.

Guillaume de Lorris et Jean de Meun, Le Roman de la Rose, éd. Armand Strubel, Paris, Le Livre de Poche, 1992.

Somnium cujusdam clerici, éd. Émile Littré, Histoire littéraire de la France, XXII, Paris, Firmin-Didot, 1852, p. 103.

Œuvres antérieures

Boèce, La Consolation de Philosophie, éd. C. Moreschini et trad. E. Vanpeteghem, Paris, Livre de Poche, « Lettres Gothiques », 2005.

Œuvres postérieures

Chronique de Primat traduite par Jean du Vignay, éd. Natalis de Wailly, Recueil des historiens des Gaules et de la France, Paris, Libraires Associés, Palmé et Imprimerie royale, t. XXIII, 1876, p. 5-106.

Dante Alighieri, La Divine Comédie, Le Purgatoire, éd. et trad. Jacqueline Risset, Paris, Garnier Flammarion, 1988.

Li Dis du segneur de Maregni, éd. Auguste Scheler, Dits et contes de Baudouin de Condé et de son fils, Jean de Condé, Bruxelles, V. Devaux, 1866-1867, t. III, p. 267-276.

Gervais du Bus, Le Roman de Fauvel, éd. Arthur Långfors, Paris, Firmin Didot (SATF), 1914-1919.

Le Roman de Renart le Contrefait, éd. Gaston Raynaud et Henri Lemaître, Paris, Champion, 1914, 2 vols.

The Passion de Semur, éd. Peter Durbin et Lynette Muir, Leeds, Leeds Medieval Studies, 3, 1981.

76

Études

Attwood, Catherine, Fortune la contrefaite. L’envers de l’écriture médiévale, Paris, Champion, 2007.

Azzam, Wagih, « Un recueil dans le recueil. Rutebeuf dans le manuscrit BnF f. fr. 837 » dans Mouvances et jointures, du manuscrit au texte médiéval, éd. M. Mikhaïlova, Orléans, Paradigme, 2005, p. 193-201.

Azzam, Wagih, Collet, Olivier et Foehr-Janssens, Yasmina, « Mise en recueil et fonctionnalité de l’écrit » dans Le Recueil au Moyen Âge, le Moyen Âge central, éd. Y. Foehr-Janssens et O. Collet, Turnhout, Brepols, 2011, p. 11-34.

Badel, Pierre-Yves, « Le Débat », La Littérature française aux xive et xve siècles, Grundriss der Romanischen Literaturen des Mittelalters, Heidelberg, C. Winter, 1988, vol. VIII, t. I, p. 95-110.

Bec, Pierre, La Lyrique française au Moyen Âge, Paris, Picard, 1977.

Billy, Dominique, Métriques du Moyen Âge et de la Renaissance, Paris, L’Harmattan, 1999.

Bologne, Jean-Claude, Histoire de la pudeur, Paris, Hachette, 1997 (1ère éd. 1986).

Bossuat, Robert, Manuel bibliographique de la littérature française du Moyen Âge, Melun, Librairie d’Argences, 1951, p. 372-373 et p. 478.

Bouhaïk-Gironès, Marie, « Qu’est-ce qu’un texte de théâtre médiéval ? Réflexions autour du Jeu de Pierre de La Broce (xiiie siècle) » dans Drama, Performance and Spectacle in the Medieval City : Essays in Honor of Alan Hindley, éd. C. Emerson, M. Longtin & A. Tudor, Louvain, Peeters, 2010, p. 373-390.

Buridant, Claude, « Nature et fonctions des proverbes dans le Moyen Âge français : essai d’aperçu synthétique », Nouveaux cahiers d’allemand, 1999, vol. 17, no 3, p. 497-513.

Cerquiglini-Toulet, Jacqueline et Cerquiglini, Bernard, « L’écriture proverbiale », Revue des sciences humaines, 41, 1976, p. 359-375.

Chiffoleau, Jacques, « Le crime de majesté, la politique et l’extraordinaire » dans Les Procès politiques, xive-xviie siècles, éd. Y.-M. Bercé, Rome, 2007, p. 577-662.

Collet, Olivier, « Les collections vernaculaires entre diversité et unité. À propos d’une nouvelle recherche sur la mise en recueil des œuvres littéraires au Moyen Âge » dans L’Écrit et le manuscrit à la fin du Moyen Âge, éd. T. Van Hemelryck et C. Van Hoorebeeck, Turnhout, Brepols, 2006, p. 57-66.

Collet, Olivier, « “Encore pert il bien aus tés quels li pos fu” (Le Jeu d’Adam,

77

v. 11) : le manuscrit BnF f. fr. 837 et le laboratoire poétique du xiiie siècle » dans Mouvances et jointures, op. cit., p. 173-192.

Collet, Olivier, « Du “manuscrit de jongleur” au “recueil aristocratique” : réflexions sur les premières anthologies françaises », Le Moyen Âge, 113, 2007, p. 481-499.

Corpus de la littérature médiévale en langue d’oïl des origines à la fin du xve siècle. Prose narrative. Poésie. Théâtre, éd. D. Boutet, E. Gaucher, E. Lalou, Paris, Champion, 2001 (CDRom).

Courcelle, Pierre, La Consolation de Philosophie dans la tradition littéraire. Antécédents et postérité de Boèce, Paris, Études augustiniennes, 1967 [sur Fortune, p. 101-158].

Doudet, Estelle, « Théâtre et actualité au xiiie siècle. », Méthode, 2008, p. 21-27.

Dragonetti, Roger, La Technique poétique des trouvères dans la chanson courtoise, Bruges, 1960, réimpr. Genève, Slatkine, 1979.

Dutour, Thierry, « Les affaires de favoris dans le royaume de France à la fin du Moyen Âge (xiiie-xve siècle) » dans Affaires, scandales et grandes causes. De Socrate à Pinochet, éd. L. Boltanski, E. Claverie, N. Offenstadt, S. Van Damme, Paris, Stock, 2007, p. 133-148.

Foehr-Janssens, Yasmina, « “Le seigneur et le prince de tous les contes”. Le Dit du Barisel et sa position initiale dans le manuscrit BnF f. fr. 837 » dans Mouvances et jointures, op. cit., p. 153-171.

Foehr-Janssens, Yasmina,« La maison de Fortune dans l’Anticlaudianus d’Alain de Lille » dans La Fortune : thèmes, représentations, discours, éd. Y. Foehr-Janssens et E. Métry, Genève, Droz, 2003, p. 129-144.

Hélary, Xavier, « Pierre de La Broce, seigneur féodal, et le service militaire sous Philippe III. L’ost de Sauveterre (1276) », Journal des savants (juillet-décembre 2006), p. 275-305.

Hélary, Xavier, « Trahison et échec militaire, le cas de Pierre de La Broce » dans La Trahison au Moyen Âge, éd. M. Billoré et M. Soria, Rennes, PUR, 2010, p. 185-196.

Heller-Roazen, Daniel, Fortune’s Faces. The Roman de la Rose and the Poetics of Contingency, Baltimore et London, Johns Hopkins University Press, 2003.

Hindley, Alan, « Wheeling and Dealing : Motifs of Fortune and Gambling in the Old French Moralités », European Medieval Drama, 5, 2001, p. 135-150.

Jordan, William Chester, « The Struggle for Influence at the Court of Philip III : Pierre de La Broce and the French Aristocraty », French Historical Studies, 24 no 3, 2001, p. 439-468.

Lalou, Élisabeth, « Le dogme Petit de Julleville » dans Les Pères du théâtre médiéval, examen critique de la constitution d’un savoir académique, éd. M. Bouhaïk-Gironès, V. Dominguez et K. Lavéant, Rennes, PUR, 2010, p. 101-118.

78

Langlois, Charles-Victor, Le Règne de Philippe III le Hardi, Paris, Hachette, 1887.

Lefèvre, Sylvie, « Le recueil et l’œuvre unique. Mobilité et figement » dans Mouvances et jointures, op. cit., p. 203-228.

Legrand d’Aussy, Pierre Jean-Baptiste, Fabliaux ou contes du xiie et du xiiie siècle, fables et roman du xiiie siècle (première éd. 1781), 3e édition augmentée, Paris, Renouard, 1829, t. 2.

Menegaldo, Silvère, « Les jongleurs et le théâtre en France au xiiie siècle. Leurs activités et leur répertoire », Romania, 128, 2010, p. 46-91.

Minet-Mahy, Virginie, « Fonction structurante et pragmatique de la locution dans la prose “engagée” » dans Texte et discours en moyen français. Actes du XIe Colloque international sur le moyen français, éd. A. Vanderheyden, J. Mortelmans, W. De Mulder et T. Venckeleer, Turnhout, Brepols, 2007, p. 187-202.

Mühlethaler, Jean-Claude, « Quand Fortune, ce sont les hommes. Aspects de la démythification de la déesse, d’Adam de la Halle à Alain Chartier » dans La Fortune : thèmes, représentations, discours, op. cit., p. 177-206.

Nelson, Alan, « Mechanical Wheels of Fortune, 1100-1547 », Journal of the Warburg and Courtauld Institutes, t. 43, 1980, p. 227-233.

Pastoureau, Michel, Une histoire symbolique du Moyen Âge occidental, Paris, Seuil, 2004, « Naissance d’un monde en noir et blanc », p. 135-171.

Patch, Howard R., The Goddess Fortuna in Medieval Literature, Cambridge, Harvard University Press, 1927.

Petit de Julleville, Louis, Répertoire du théâtre comique en France au Moyen Âge, Paris, Léopold Cerf, 1886, p. 408.

Rolland, Joachim, Le Théâtre comique en France avant le xve siècle. Essai bibliographique (Paris, 1926), Genève, Slatkine reprints 1972, p. 99-102.

Rousse, Michel, « Propositions sur le théâtre profane avant la farce », Tréteaux (1978), repris dans La Scène et les tréteaux. Le théâtre de la farce au Moyen Âge, Orléans, Paradigme, 2004, p. 51-69.

Runnalls, Graham A., « When is a “mystere” not a “mystere” ? Titles and genres in medieval French religious drama », Tréteaux, 2, 1980, p. 23-28.

Runnalls, Graham A., « Mystere, représentation théâtrale : histoire d’un mot », Revue de linguistique romane, no 64, 2000, p. 321-345.

Sepet, Marius, Les Origines catholiques du théâtre moderne, Paris, P. Lethielleux, 1901, p. 375-391.

Strubel, Armand, « La personnification allégorique, avatar du mythe : Fortune, Raison, Nature et Mort chez Jean de Meun » dans Pour une mythologie du Moyen Âge, éd. L. Harf-Lancner et D. Boutet, Paris, École normale supérieure, 1988, p. 61-72.

Strubel, Armand, “Grant senefiance a”. Allégorie et littérature au Moyen Âge, Paris, Champion, 2002.

79

Smith, Darwin, « Les manuscrits “de théâtre”. Introduction codicologique à des manuscrits qui n’existent pas », Gazette du livre médiéval, no 33, automne 1998, p. 1-10.

Symes, Carol L., A Common Stage. Theater and Public Life in Medieval Arras, Ithaca and London, Cornell University Press, 2007.

Symes, Carol L.,« The Appearance of Early Vernacular Plays : Forms, Functions, and the Future of Medieval Theatre », Speculum, 77, 2002, p. 778-831

Tabard, Laëtitia, Bien assailly, bien deffendu, le genre du débat dans la littérature en moyen français, thèse soutenue sous la direction de J. Cerquiglini-Toulet, Paris IV-Sorbonne, 2012.

Thiry, Claude, « Variations sur le quatrain d’alexandrins. De la mort de Louis VIII à la chute de Pierre de la Broche » dans Farai chansoneta novele, Hommage à Jean-Charles Payen, Caen, Centre de Publications de l’Université de Caen, 1989, p. 369-377.

Thiry, Claude, « Débats et moralités dans la littérature française du xve siècle : intersections et interactions du narratif et du dramatique. », Le Moyen Français, t. 19, 1986, p. 203-244.

Wirth, Jean, « L’iconographie médiévale de la roue de Fortune », La Fortune, op. cit., p. 105-127.

Chapitre d’ouvrage: Précédent 5/37 Suivant