Aller au contenu

Table des matières

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-08177-7
  • ISSN: 2108-9876
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-08179-1.p.0861
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 23/04/2019
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
861

Table des matières

INTRODUCTION    9

Définition. Le théâtre parle du théâtre   12

Le théâtre sur le théâtre à la Comédie-Française (1680-1762)

Un triple paradoxe   14

Institution   15

Poétique   19

Esthétique   21

État de la question   23

PREMIÈRE PARTIE

DÉFINITIONS

LA VOGUE DU THÉÂTRE SUR LE THÉÂTRE   33

La naissance du théâtre sur le théâtre
en France (1600-1680)   33

Contours   34

Émergence   37

Premières revendications   38

Premières querelles   41

Un phénomène massif (1680-1762)   42

Une production comique   43

À la Comédie-Française   43

Le cas de la Comédie-Italienne   45

Le cas de la Foire   47

Le cas de lOpéra   48

862

Une floraison    49

À la Comédie-Française    49

Le cas de la Comédie-Italienne    51

Le cas de la Foire    53

À lAcadémie royale de musique ?    54

Éléments de périodisation    55

Émulations et crispations    55

La part dimpondérable : la loi de la mode ?    59

UN THÉÂTRE DE MAUVAIS GENRE ?    63

Le théâtre sur le théâtre.

Tentative de typologie empirique    63

Le prologue    63

Retour historique :
lémergence du prologue autoréflexif au xviie siècle    65

Profil du prologue dramatique au xviiie siècle    70

Le cas de la parodie    71

La critique    75

Critique ? Parodie ? Procès ?    75

Un sens qui se fixe au xviiie siècle ?    77

Les lacunes de la loi des genres    79

Du théâtre dans le théâtre au théâtre sur le théâtre    80

Retour sur le cas du prologue    82

Le problème du nom, de la parodie à la critique    90

Un théâtre innommable    96

Poétiques du « rien » : le cas de la petite pièce    96

Un théâtre peu théâtral et le cas de lallégorie   100

(Dé-)localisations   106

UNE DRAMATURGIE DU MIROIR   109

Miroirs renversés

Lenvers du décor   110

Chroniques de la vie dun théâtre   112

Une vitrine du théâtre : lexemple de la Beauval   116

Distorsion et déplacement :
discours de crise et logique promotionnelle   121

863

Miroirs du monde. La théâtromanie   123

Le théâtre et les mœurs   124

De la société du théâtre aux théâtres de société   127

Théâtres de société détournés,
ou les comédies de faux comédiens   133

Miroirs du Parnasse

Allégories et mythologies   138

La tradition apologétique   140

Débats sur le théâtre : querelles de muses   144

Les revues théâtrales   147

DU REFLET AUX EFFETS   151

Les cadres de la représentation

Transition et transaction   152

Publicité et captation   153

Le « pacte scénique »   158

Des « embrayeurs » de théâtralité   161

Les spectacles enchâssés

Une logique de divertissement ?   166

Les formes de lenchâssement   167

Réjouissance et détournement   169

Diversion et dénigrement   171

Convention et connivence   176

Pots-pourris et florilèges : le jeu de lécart et de lécho   176

Émulations, imitations et mutations   182

Répétitions, recyclages et effets de série   185

Actualité ou poncif ? Une écriture intertextuelle   185

Recyclages : une écriture en procès   192

CONCLUSION DE LA PREMIÈRE PARTIE   197

864

DEUXIÈME PARTIE

ÉVOLUTIONS

MIROIRS TERNIS

Le théâtre sur le théâtre en temps de crise (1680-1715)   203

Les suppliques de Thalie : un théâtre en faillite ?   204

Un théâtre endeuillé, ou lOmbre de Molière   204

Un discours de crise   209

Faire un sort à lhéritage   214

Jouer le jeu de Molière   214

Redonner Molière   216

Continuer Molière   218

Déjouer Molière ? Détour par les Anciens   221

Les paradoxes dun goût nouveau :
le cas de Ragotin, parodie de tragédie   225

Céder à la mode. Le cas de lopéra   233

Railler lopéra   234

Les mœurs dopéra   234

Invraisemblances dopéra   237

Folies dopéra   238

Rallier lopéra ?   240

Opéras fantasmés   241

Opéras intégrés   246

Du théâtre lyrique au théâtre parlé :
le rêve dune fusion   247

Originalité dune nouvelle « syntaxe spectaculaire » :
Le cas Dufresny   250

Limpératif de nouveauté, ou l« originalité » en débat   250

Le Négligent, ou la folie dune comédie
qui soit un opéra (et inversement)   253

MIROIRS BRISÉS

Théâtre sur le théâtre et polémique (1697-1730)   257

La Foire entre en scène, ou les compromis de Thalie   258

Imitation et dénigrement dans les « séries foraines »   258

865

La Foire de Bezons et son Retour (Dancourt, 1695)   259

Répliques de La Foire Saint-Germain
(Dancourt, 1696)   261

La Foire dénigrée ? Le cas de La Foire Saint-Laurent
(Legrand, 1709)   263

Systèmes de valeurs en conflits   269

« Il vaut mieux céder » : intrusion et acculturation
(LOpérateur Barry)   270

Hybridation et substitution :
La Comédie des comédiens ou lAmour charlatan   276

Thalie sous tutelle foraine   284

Battre la Foire avec ses propres armes :
Le Roi de Cocagne   285

Les éclipses de Thalie : le cas de LImpromptu de la Folie   289

Arlequin au Théâtre Français   290

La Comédie-Française face à lOpéra-Comique,
ou la retraite de Thalie   295

Lexpérience des limites   299

Polémique et effet de série :
lhybridation sous contrainte   300

LImpromptu de la Folie (suite)
et la querelle de La Française Italienne   300

Le miroir inversé des théâtres forains   305

Lassitudes du théâtre autoréflexif ?   308

Le Badinage censuré (1733)   309

Une poétique du court-circuit ?
Le cas du Caprice et la Ressource (1732)   314

Les Acteurs déplacés (Pannard, 1735)
ou le théâtre sur le théâtre au carré   319

DU MIROIR AU TABLEAU

Théâtre sur le théâtre et esthétique (1730-1762)   327

Le théâtre de lHomme sensé.

La rupture des années 1730   328

Lesthétique de la sensibilité
ou les nouvelles alliances de Thalie   328

866

Le triomphe de Melpomène, ou Thalie évincée   329

Lavènement du Bon-Sens, ou la Folie disgraciée   333

La vogue des « spectacles amphibies »
ou les unions de Thalie et Melpomène   339

Molière revisité   344

Moraliser Molière : le Cœur contre lEsprit   345

Les détracteurs du larmoyant   350

Les limites dun théâtre édifiant ?   353

Les contradictions du théâtre sur le théâtre   357

Labandon du prologue :
métaprologues et prologues par prétérition   358

Un contrat usé et contre-productif   358

Illusion et naturel :
Fagan précurseur de Diderot ?   363

Laporie du prologue   367

La Silvie de Landois, ou lachoppement du prologue   367

Diderot et le drame,
ou lidéal dun théâtre « déthéâtralisé » ?   376

Changements de perspectives au temps des philosophes   381

Retour de lOpéra :
la Comédie-Française face aux Bouffons   382

Reviviscence des querelles ?   382

La fin de la satire dopéra ? Les leçons du Plaisir   384

La Comédie-Française
contre la « secte philosophique » ?   386

Enjeux idéologiques et politiques :
Les Philosophes, ou le prétexte du théâtre sur le théâtre   393

CONCLUSION DE LA DEUXIÈME PARTIE   403

867

TROISIÈME PARTIE

USAGES ET IMAGES

LES AUTEURS   409

Les faibles rétributions dun théâtre périssable   412

Cultiver léphémère   412

De la scène au papier : un théâtre fulgurant ?   415

Les mutations dune production   419

La présentation de soi.

Du topos à lethos ?   424

Résiliences du topos   424

Le statut dauteur dramatique
vu par Lesage romancier   424

Scènes dhumiliation et absence desprit de corps   427

De la gloire au profit :
les images dune catégorie éclatée   429

Lauteur glorieux (et miséreux)   429

Le plumitif corrompu   431

Le cas des auteurs forains  432

Retour à la Comédie-Française :
des auteurs terrifiés   434

Lusage stratégique du théâtre sur le théâtre   436

Usage occasionnel : règlements de compte,
de la querelle du Joueur à laffaire Turcaret   436

Lusage par accumulation ou lart de lanamorphose :
Dancourt, comédien-poète   443

Lusage par défaut : Boissy, auteur académicien   448

Laffranchissement de lauteur   455

Rupture : labandon du liminaire   456

Le cas Piron, ou lexception de La Métromanie   464

LINSTITUTION   479

Instituer le théâtre   480

Défendre le théâtre en soi (1630-1660)   481

868

Le théâtre et la vie : moralité et mimesis   481

Le sommet de lart   485

De linstitutionnalisation du théâtre   490

Défendre le théâtre pour soi :
retour sur la querelle de LÉcole des femmes   494

« Se défendre en attaquant »   495

Conquête de pouvoir :
Molière, de La Critique à LImpromptu   500

Des enjeux institutionnels à la conquête économique   505

Tirer son épingle du jeu : le cas du Théâtre du Marais   506

Logique marchande, de la diffamation à lhommage   510

Un théâtre institué en quête de ses valeurs   513

Avatar de LImpromptu de Versailles :
lautorité royale en question   514

Institution ou entreprise ?
LInconnu et ses deux prologues   524

Double jeu : de la scène théâtrale à la scène judiciaire   534

Le cas de lannée 1709   535

Le cas de lannée 1718   538

LA QUESTION DU PUBLIC   545

Préambule. Le public royal : un public absent ?   548

Lillusoire illusion, ou le grand désordre du théâtre   551

Le spectateur en spectacle   553

Léclatement des points de vue,
ou le théâtre en kaléidoscope   558

Scènes de critique.

Une école du spectateur ?   565

Fictions de critique : le cas du prologue des Trois Cousines   566

Fonction critique ? Le cas du prologue du Double Veuvage   570

Surenchère et débordement.

Pour une « non-illusion » consentie   573

Redéfinir son public.

Vers de nouvelles figures de spectateurs   576

CONCLUSION DE LA TROISIÈME PARTIE   583

869

CONCLUSION   585

CAHIER ICONOGRAPHIQUE   593

LISTE DES ABRÉVIATIONS UTILISÉES DANS LES ANNEXES   611

ANNEXE I

Le théâtre sur le théâtre à la Comédie-Française
(1680-1762) : répertoire analytique   613

ANNEXE II

Liste indicative des pièces de théâtre sur le théâtre
à la Comédie-Italienne (1680-1762)   685

ANNEXE III

Liste indicative des pièces de théâtre sur le théâtre
à la Foire (1680-1762)   699

ANNEXE IV

Liste indicative des pièces de théâtre sur le théâtre
à lOpéra (1680-1762)   719

BIBLIOGRAPHIE   725

INDEX DES PIÈCES DE THÉÂTRE   825

INDEX DES NOMS PROPRES (AVANT 1800)   835

INDEX DES RÉFÉRENCES CRITIQUES (APRÈS 1800)   845

INDEX DES NOTIONS   849

TABLE DES FIGURES ET DES ILLUSTRATIONS   859