Aller au contenu

[Introduction de la troisième partie]

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-09390-9
  • ISSN: 2257-915X
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-09390-9.p.0135
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Mise en ligne: 23/09/2020
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
135

RELATION, subst. fem. Se dit plus particulièrement des aventures des Voyageurs, des observations quils font dans leur voyage.

VOYAGE, subst. masc. Transport quon fait de sa personne en des lieux esloignez. On voyage par curiosité pour voir des choses rares [] On a imprimé les grands voyages en six volumes, comme aussi les voyages de Christophe Colomb, de François Drac, de Thévenot, de Herbert, etc. [] Il y a plus de 1300 relations de voyages imprimées. Rien nest plus instructif que la lecture des voyages.

HISTOIRE, subst. fem. Description, narration des choses comme elles sont, ou des actions comme elles se sont passées, ou comme elles se pouvoient passer. Se mot vient du Grec Historia qui signifie proprement recherche des choses curieuses, envie de sçavoir. Il signifie aussi lexposition des choses dont nous avons été spectateurs. Car Historein signifie précisément connoistre, sçavoir une chose comme layant vuë. [] à légard des actions, se dit de cette narration véritable suivie et enchaînée de plusieurs évenemens mémorables qui sont arrivez en une ou plusieurs nations, en un ou plusieurs siècles.

Les récits de voyage sont offerts au public comme témoignages dexpériences hors du commun – et hors de notre monde –, aussi est-il primordial quils attestent la véracité de ce qui fut vu ou entendu au cours du voyage. Même lintitulé des relations participe à lauthentification du récit puisque les termes relation, voyage, histoire, qui reviennent le plus souvent pour présenter la narration, évoquent la réalité de lexpérience vécue par le voyageur et les observations précises et journalières quil en fait. Des définitions du Dictionnaire de Furetière1, celle du terme « relation » est la plus ambiguë puisquelle mêle aux « observations » faites au cours du voyage – cest-à-dire aux remarques objectives et véritables – les « aventures des Voyageurs », nécessairement subjectives et pas forcément exactes. Cette ambiguïté ne paraît pas dans le Dictionnaire de Richelet (1679) qui insiste au contraire sur lauthenticité du contenu des relations : « Relation, livre de voïage qui raconte les particularités les plus remarquables dun païs, les mœurs et les coutumes des habitans avec lhistoire naturelle et géographique de la contrée ». Quant au « voyage » et à l« histoire », selon les définitions quen donne 136le même Furetière, ils sattachent fidèlement à relater la vérité, à tout le moins la vraisemblance : lhistoire est la « [d]escription, narration des choses comme elles sont [] se sont passées, ou comme elles pouvoient se passer » ou encore « lexposition des choses dont nous avons été spectateurs », tandis que « [r]ien nest plus instructif que la lecture des voyages ». La justification de lauthenticité du voyage est si importante que, par tradition éditoriale, on lui consacre des parties de la relation de voyage, immédiatement reconnaissables par le lecteur, telles la préface ou lépître et lillustration cartographique, paysagiste ou ethnographique (les us et coutumes), ainsi que des passages moins attendus mais le plus souvent tout aussi discernables dans le texte, telles les citations et les listes scientifiques.

1 Furetière, op. cit., articles « Relation », « Voyage » et « Histoire ».

Chapitre d’ouvrage: Précédent 10/22 Suivant