Aller au contenu

Avertissement sur l'édition de référence

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-09384-8
  • ISSN: 2271-7013
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-09384-8.p.0011
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Mise en ligne: 16/11/2020
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
11

AVERTISSEMENT
SUR LÉDITION DE RÉFÉRENCE

Lédition de Paris (OC) a été préférée à lédition en Pléiade (OP), pourtant plus récente. En effet, accessible en ligne1 elle a permis lélaboration dun corpus numérique incluant une partie de la très importante correspondance fénelonienne. Cétait le choix, en leur temps, des thèses de François Trémolières2 et de Bernard Dupriez3.

La question de lorigine des textes de cette édition a entraîné des évictions. Ont été retirés du corpus : les textes attribués à tort à Fénelon comme LOdyssée dHomère, les nombreuses réponses des correspondants de Fénelon, les notes de léditeur, essais, biographies ou analyses consacrés à Fénelon. Dans cet ordre didées, les Fragments spirituels sont sensiblement différents de ceux que lon trouve dans lédition Pléiade, sans que lon ne puisse aujourdhui trancher sur la version la plus originale. En effet, Jacques Le Brun note que « ces textes ont beaucoup circulé et ont été souvent remaniés sans que lauteur se soit jamais soucié den donner une édition définitive4 ». Dans lédition de Paris (OC) ici numérisée, ces fragments ne sont pas regroupés. On les trouve notamment dans les Réflexions saintes pour tous les jours du mois, Méditations sur divers sujets tirés de lÉcriture sainte et les Méditations pour un malade. Jacques Le Brun ajoute quune majorité dentre eux doivent être des extraits de lettres de direction spirituelle, aujourdhui perdues ; des éditeurs les ont très tôt rassemblés en recueils : « Fénelon a donné sa caution à quelques-uns dentre eux (Prières du matin et du soir, 1715 ; Sentiments de piété, 1715), mais cela ne signifie ni quil a été à lorigine de ces publications, ni quil en a revu le texte ».

12

Dans cette perspective, les citations utilisées dans notre livre, ne proviennent que douvrages dont la paternité de Fénelon na pas été remise en question par les commentateurs. En outre, ont été consultés en Pléiade, tout comme les précieuses notes de Jacques Le Brun, les ouvrages manquants car encore considérés comme polémiques lors de lédition de Paris (lExplication des maximes des saints sur la vie intérieure), ou retrouvés plus tardivement : le Mémoire concernant la cour de Rome, une quinzaine des Lettres et opuscules spirituels de La Pléiade – V, X, XI, XXV, XXXII, XXXIV, XXXV, XXXVI, XXXIX, XL, XLI, XLII, XLIII, XLVI, XLVII, XLVIII –, le Projet de communauté selon mes idées.

Réalisé pour lécriture de ce livre, le premier document numérique des Œuvres complètes (OC) de Fénelon provient dune extraction sur le portail « Gallica » (Bibliothèque Nationale de France). Cette extraction a été suivie dun travail de deux ans dhomogénéisation, de corrections – relecture manuelle et systématique à laide dexpressions régulières – et de codages – selon les exigences du logiciel de lexicométrie IRaMuTeQ. Le document numérique compte 3 734 872 mots et 1851 textes.

1 Portail Gallica de la Bibliothèque Nationale de France : http://gallica.bnf.fr/.

2 F. Trémolières, Fénelon et le sublime, Paris, Champion, [2009] 2011.

3 B. Dupriez, Fénelon et la Bible : les origines du mysticisme fénelonien, Paris, Bloud et Gay, 1961.

4 Œuvres de Fénelon, édition de Jacques Le Brun, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, tome I 1983, tome II 1997 (OP), tome I, page 1469.

Chapitre d’ouvrage: Précédent 3/25 Suivant