Aller au contenu

Empreintes
L'actualité en bref

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-07064-1
  • ISSN: 2497-1650
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-07064-1.p.0291
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Mise en ligne: 12/08/2017
  • Périodicité: Semestrielle
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
291

EMPREINTES

Lactualité en bref

Viva Tech 2017. Le salon parisien des nouvelles technologies.

Viva Tech 2017 se tient du 15 au 17 juin 2017 à Paris, au Parc des Expositions de la porte de Versailles, avec la promesse de créer un hub pour le monde des inventeurs, des amoureux de la technologie et des pionniers du futur. En cela, il répond parfaitement à la stratégie de développement économique mise en place par la Mairie de Paris qui ambitionne de transformer la ville lumière, que certains ont trop tendance à vouloir transformer en musée, en une concurrente de premier plan de la Silicon Valley. « We exist to create relationships that will change business and society for tomorrow », affirment les organisateurs qui ont adopté, dans la plus grande indifférence, la world langue que lon reproche tant au Comité Olympique. Quà cela ne tienne, si tant est que laspect social ne soit pas traité comme une simple résultante des affaires comme on peut le craindre au regard de lédition 2016. Celle-ci, contrairement au Printemps Numérique canadien, a laissé lart digital et les sciences humaines aux portes du salon – bien que ces disciplines ne soient que trop au fait des effets pervers de toutes les révolutions, fussent-elles encore incertaines. Il est peu probable quil en soit autrement lors de cette seconde édition compte tenu de limpressionnante liste de CEO et de Chairman, de General Manager et de General Partner que promet un programme particulièrement intense de conférences et de tables rondes. À croire que la technologie, toute numérique quelle soit, peine encore à se penser autrement que comme un monde « excitant », profitable, mais qui, à ce rythme, repousse sur le seuil – dun salon ou dun futur – tout ce qui nest pas en lui, par lui et pour lui.

Armen Khatchatourov

292

*
* *

Datalogie. Formes et imaginaires du numérique. Sous la direction de Olaf Avenati et Pierre-Antoine Chardel. Éditions Loco, Paris, 2016. ISBN : 9782919507535.

Publié sous la double égide de lÉcole Supérieure dart et de design de Reims et de lInstitut Mines-Télécom, cet ouvrage est résolument pluridisciplinaire. Philosophie sociale, design graphique et numérique, sciences de lingénieur, économie, anthropologie, géographie sont, entre autres, convoqués pour interroger de manière croisée le fait technologique comme ses multiples effets sur nos perceptions du monde, nos imaginaires et nos représentations de la société. Cest grâce à cette ambition que la transdisciplinarité nest pas ici quune multiplication de points de vue, ou pire, un effet daffichage. Chacun des contributeurs joue en effet parfaitement le jeu lancé par la ligne éditoriale douvrir un espace critique en construction, autant pour les concepteurs que pour les utilisateurs des innovations numériques. La spéculation nest jamais gratuite, comme on aime à la caricaturer, mais va de pair avec la constitution dun fonds commun, aussi bien opérationnel, éthique, esthétique que politique. La forme même de louvrage, superbement illustré et mis en page, témoigne de la pertinence de la démarche : passer de la donnée à linformation nécessite de penser une formation plurielle – celle des supports, des usages, des langages. Convoquer le logos dans le champ des datas, comme se propose de le faire Datalogie, cest bien supposer et réactiver un dia-logos : à savoir un mode de partage, celui-là même qui a permis linvention de la démocratie. Un mode dont la réinvention est de la responsabilité de chacun dès lors que cette dernière nest plus « donnée ».

Daphné Vignon

Article de revue: Précédent 20/21 Suivant