Aller au contenu

Résumés

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-10091-1
  • ISSN: 2426-8860
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-10091-1.p.0269
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution numérique: 24/02/2020
  • Périodicité: Annuelle
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
269

RÉSUMÉS/ABSTRACTS

Jean-Marc Schlumberger et Steve Murphy, « Un nouveau manuscrit de “Monsieur Prudhomme” »

Le présent article révèle et reproduit un manuscrit inédit de « Monsieur Prudhomme », comparant cette version avec dautres, manuscrites et imprimées, de la période 1862-1866. Les variantes laissent penser que cette version offre un stade du poème antérieur de peu au texte publié dans la Revue du Progrès en 1863.

Mots clés : Paul Verlaine, littérature du xixe siècle, Poëmes saturniens, édition et histoire de lédition, génétique, manuscrits.

Jean-Marc Schlumberger and Steve Murphy, “A new manuscript of Monsieur Prudhomme

This article reveals and reproduces an unpublished manuscript of “Monsieur Prudhomme,” and compares this version with others, both in manuscript form and in print, from the period 1862–1866. The variants suggest that this represents a slightly earlier version of the poem than the text published in the Revue du Progrès in 1863.

Keywords: Paul Verlaine, nineteenth-century literature, Poëmes saturniens , publishing and history of publishing, genetic criticism, manuscripts.

Steve Murphy, « Pablo, les vauriens et Les Amies »

Lorsquil publie « Monsieur Prudhomme » en 1863, Verlaine signe simplement « Pablo » avant de livrer Les Amies sous le nom « Pablo de Herlagnez » avec comme lieu fictif de publication « Ségovie ». Le présent article révèle le point de référence de ce dispositif ludique, avant den explorer la portée : un roman de Quevedo traduit sous le titre Histoire de Don Pablo de Ségovie.

Mots clés : Paul Verlaine, littérature du xixe siècle, Poëmes saturniens, Les Amies, poésie érotique, poésie satirique, littérature espagnole, Quevedo.

270

Steve Murphy,Pablo, the rascals, and Les Amies

When Verlaine published “Monsieur Prudhomme” in 1863, he simply signed it as “Pablo” before delivering Les Amies under the name “Pablo de Herlagnez,” with a fictional place of publication, “Ségovie.” This article reveals the inspiration for this playful technique, before exploring its significance: it relates to a novel by Quevedo, translated as Histoire de Don Pablo de Ségovie.

Keywords: Paul Verlaine, nineteenth-century literature, Poëmes saturniens , Les Amies , erotic poetry, satirical poetry, Spanish literature, Quevedo.

Geneviève Hodin, « Névérail-Verlaine dans “Affaire dhonneur”(1896). Une nouvelle retrouvée de Georges de Lys »

La nouvelle de Georges de Lys « Affaire dhonneur » (Le Journal illustré, juin 1896) illustre avec facétie une discussion sur la nature de la poésie qui laisse de marbre larchétype du poète maudit, le saturnien Névérail. Ce dernier quitte le café en laissant aux théoriciens le soin de payer ses consommations ; les sarcasmes des devisants floués entraînent lagressivité de Buridan, lami de Névérail, et un duel où le jeune poète fougueux doit vite renoncer au combat et soigner ses blessures.

Mots clés : Paul Verlaine, littérature du xixe siècle, symbolisme, sociabilités littéraires, récit à clefs.

Geneviève Hodin, “Névérail-Verlaine in Affaire dhonneur (1896). A rediscovered short story by Georges de Lys

Georges de Lys s short story “Affaire d honneur” ( Le Journal illustré , June 1896) playfully illustrates a discussion on the nature of poetry, which fails to impress the archetypal poète maudit, the Saturnian Névérail. The latter leaves the café, leaving the theorists to pay his check; the swindled theorists insults then provoke the anger of Buridan, Névérail s friend, and a duel ensues, which ends when the headstrong young poet soon surrenders to tend to his wounds.

Keywords: Paul Verlaine, nineteenth-century literature, symbolism, literary sociability, roman à clef.

Solenn Dupas, « Notes sur un témoignage de Georges de Lys. “Paul Verlaine et quelques autres” (1930) »

Georges de Lys, auteur de la nouvelle « Affaire dhonneur », a également publié dans La Croix en 1930 un témoignage intitulé « Paul Verlaine et 271quelques autres ». Ces souvenirs qui reprennent avec très peu de variantes le portrait du poète paru en 1896 livrent quelques pistes pour décrypter le récit à clés. La convergence entre ces deux textes invite par ailleurs à questionner la représentation des écrivains et des sociabilités littéraires fin-de-siècle, à la croisée de la référentialité et de la fiction.

Mots clés : Paul Verlaine, littérature du xixe siècle, Georges de Lys, symbolisme, fin de siècle, sociabilités littéraires.

Solenn Dupas, “Notes on a testimony by Georges de Lys. Paul Verlaine et quelques autres (1930)”

Georges de Lys, author of the short story “Affaire d honneur”, also published a testimony in La Croix in 1930, entitled “Paul Verlaine et quelques autres”. These memories, which closely match the portrait of the poet published in 1896, provide some avenues for interpreting his roman à clefs. The convergence of these two texts also invites us to question the representation of the writers and the literary sociability of the fin de siècle, caught between referentiality and fiction.

Keywords: Paul Verlaine, nineteenth-century literature, Georges de Lys, symbolism, fin de siècle, literary sociability.

Pierre Loubier, « Deux flâneurs, parallèlement. Paul Verlaine, Tristan Corbière »

Si leur rencontre neut jamais lieu dans la vie réelle, Corbière a certainement lu les Poëmes saturniens. Verlaine, de son côté, a découvert Les Amours jaunes presque dix années après leur parution. Son texte pour Les Poètes maudits montre quil est en connivence avec Corbière et lon peut déceler des souvenirs de sa lecture dans Parallèlement. Ce qui unit les deux poètes reste cependant un art de la flânerie comme geste esthétique et comme attitude existentielle.

Mots clés : Paul Verlaine, Tristan Corbière, littérature du xixe siècle, Les Amours Jaunes, Les Poètes maudits, bohème, flânerie.

Pierre Loubier, “Two flaneurs, in parallel. Paul Verlaine and Tristan Corbière”

Although Verlaine and Corbière never met in real life, Corbière most probably read Poëmes saturniens. As for Verlaine, he discovered Les Amours jaunes almost ten years after this collection was published. Verlaines text for Les Poètes maudits shows that he sympathized with Corbière, and we can also trace memories of his reading in Parallèlement. However, the feature that is common to both poets is an art of flânerie, as an aesthetic gesture and as an existential attitude.

272

Keywords: Paul Verlaine, Tristan Corbière, nineteenth-century literature, Les Amours Jaunes , Les Poètes maudits , bohemian, flânerie.

Joël Dalançon, « Vireton et le “couple” Verlaine-Rajon »

Verlaine et Rajon font équipe dans Sonnets et Eaux-fortes, luxueux livre-album conçu par Burty. Dans quelles conditions se réalise leur association ? Qui se cache derrière Vireton, dernier collaborateur du livre ? Quelle est la signification prise par « Le Pitre » en 1868, puis dans le contexte de Jadis et Naguère ?

Mots clés : Paul Verlaine, Philippe Burty, littérature du xixe siècle, Sonnets et Eaux-fortes, Jadis et Naguère, histoire de lart, gravure, eau-forte, illustration.

Joël Dalançon, “Vireton and the Verlaine-Rajon pairing

Verlaine and Rajon worked together on Sonnets et Eaux-fortes, a luxurious volume conceived by Burty. What were the circumstances in which their collaboration came about? Who is the person behind the name “Vireton,” the third contributor to the book? And what was the significance of the poem “Le Pitre” in 1868, then later in the context of Jadis et Naguère?

Keywords: Paul Verlaine, Philippe Burty, nineteenth-century literature, Sonnets et Eaux-fortes , Jadis et Naguère , art history, engraving, etching, illustration.

Alain Chevrier, « Un poème de nonsense de Verlaine. “À Clymène” »

Le goût ancien de Verlaine pour le nonsense est rappelé, à loccasion dun de ses poèmes tardifs et dune chanson de Lepelletier. La notion de galimatias double, mentionnée dans lépigraphe du poème parodique « À Clymène », est replacée dans son contexte. Ce poème, qui fait partie de ses quelques poèmes de nonsense, fait lobjet dun commentaire, et sont précisées ses liaisons dintertextualité et dintermétricité, ainsi que ses rapports avec des poèmes voisins, et à deux de ses premiers poèmes.

Mots clés : Paul Verlaine, littérature du xixe siècle, Fêtes galantes, humour, comique, nonsense, intertextualité, métrique.

Alain Chevrier, “A nonsense poem by Verlaine À Clymène

Verlaine s longstanding taste for nonsense is recalled in one of his late poems and in a song by Lepelletier. This articles resituates the concept of “galimatias double”, mentioned in the epigraph to the parody poem “À Clymène,” in its context. I provide a commentary on this poem, which belongs to his small collection of nonsense poems, 273and identify the connections between intertextuality and intermetricity, as well as its relations with neighboring poems, and two of his earlier poems.

Keywords: Paul Verlaine, nineteenth-century literature, Fêtes galantes , humor, the comic, nonsense, intertextuality, meter.

Christian Hervé, « Peut-on mourir de lescarpolette ? »

Cette analyse de la deuxième ariette, qui fait une large part à la prosodie, prend le contrepied des interprétations généralement données de la première strophe et propose une référence inédite pour celle du mot « escarpolette ».

Mots clés : Paul Verlaine, littérature du xixe siècle, Romances sans paroles, ariette, prosodie.

Christian Hervé, “Can one die from an escarpolette?”

This analysis of the second “ariette” which is largely dedicated to prosody, takes a contrary view to the common interpretations of the first strophe, and suggests a new reference for the strophe containing the term “escarpolette.”

Keywords: Paul Verlaine, nineteenth-century literature, Romances sans paroles , Ariette, prosody.

Alan English, « La polymétrie de Verlaine »

Cette étude identifie dans lemploi verlainien de la polymétrie et de lalternance des formes une des ressources dont se sert le poète pour remettre en question les fondements du vers traditionnel français.

Mots clés : Paul Verlaine, littérature du xixe siècle, histoire des formes poétiques, versification, polymétrie, strophes, rimes, alternance des rimes.

Alan English, “Verlaines polymetry”

This article examines Verlaine s use of polymetry and alternating forms in poetry and identifies in these techniques the resources used by the poet to question and undermine traditional French verse form.

Keywords: Paul Verlaine, nineteenth-century French literature, history of poetic forms, versification, polymetry, stanzas, rhymes, alternating rhymes.

274

Frank Stückemann, « Avant-propos à Gedichte I. Ce qui soppose à cette traduction et pourquoi elle apparaît cependant »

Traduit en français, cet article reproduit lavant-propos à Paul Verlaine, Gedichte I, parues en 2018 en Allemagne. Il part du constat quil nexiste pas en allemand de traduction classique de la poésie de Verlaine et de la difficulté réelle à trouver pour le lecteur germanophone un mètre de référence équivalant à lalexandrin français. Il propose quelques solutions afin de rendre la variété métrique de lœuvre tout en respectant le phrasé chez Verlaine, sa syntaxe et sa ponctuation.

Mots clés : Paul Verlaine, littérature du xixe siècle, traduction, versification, alexandrin, décasyllabe, phrasé.

Frank Stückemann,“Foreword to Gedichte I. The problems of producing this translation and why it has been completed nonetheless”

This article, translated into French, reproduces the foreword to Paul Verlaine s GedichteI, which was published in Germany in 2018. It is based on the observation that there is no classic German translation of Verlaines poetry, and on the real difficulty of finding an appropriate meter, that would be the German equivalent of the French alexandrine. It offers some solutions in order to reproduce the metrical variety of Verlaines work, while respecting his phrasing, syntax, and punctuation.

Keywords: Paul Verlaine, nineteenth-century French literature, translation, versification, alexandrine, decasyllable, phrasing.

Ludmila Charles-Wurtz, « Le lyrisme désaccordé. “Sérénade” (Poëmes saturniens) »

Le recueil des Poëmes saturniens entretient de multiples liens intertextuels avec Les Contemplations. Lexemple du poème « Sérénade » montre que le rapport de Verlaine à la poésie hugolienne nest pas uniquement parodique : il sagit pour Verlaine de débarrasser la poésie lyrique du sublime, en élaborant une poétique du retrait – retrait du sujet hors dun réel à lagonie, retrait de lénonciation hors de formes poétiques inaptes à dire le manque, retrait du poète hors de son chant.

Mots clés : Paul Verlaine, littérature du xixe siècle, Poëmes saturniens, Victor Hugo, lyrisme, sublime.

Ludmila Charles-Wurtz, “Lyricism out of tune. Sérénade (Poëmes saturniens)”

The collection Poëmes saturniens has multiple intertextual connections with Les Contemplations. The example of the poem “Sérénade” shows that Verlaines 275relationship with the poetry of Victor Hugo is not only one of parody. Rather, for Verlaine, it is a question of unburdening lyric poetry of the sublime, while creating a poetics of withdrawal–withdrawal of the subject from dire reality, withdrawal of enunciation from poetic forms that are incapable of expressing the sense of lack, and withdrawal of the poet from his poem.

Keywords: Paul Verlaine, nineteenth-century poetry, Poëmes saturniens , Victor Hugo, lyricism, sublime.

Arnaud Bernadet, « Ces “choses” du “séqs”. Érotique(s) de la romance »

À travers le genre naïf et touchant de la romance, Verlaine ne sadresse pas uniquement au répertoire de la chanson mais charge aussi dambiguïté les lieux communs de la sentimentalité. La récriture admirative de Desbordes-Valmore lui sert à mettre en cause et lidentité du genre et lidentité du sujet. Dans « Ariettes oubliées », lindécision référentielle des pronoms il ou elle comme les formes acrostiches donnent libre cours au corps homosexuel, largement censuré par la tradition littéraire.

Mots clés : Paul Verlaine, littérature du xixe siècle, Romances sans paroles, Desbordes-Valmore, genres (sexuels), homosexualité, poésie érotique.

Arnaud Bernadet, “These things of the séqs (sex). The erotic(s) in romance”

Through the naive and touching genre of romance, Verlaine not only addresses the repertoire of songs, but also endows everyday sentimentality with ambiguity. His admiring rewriting of Desbordes-Valmore allows him to question gender identity and the identity of the subject. In “Ariettes oubliées,” the referential uncertainty between the pronouns “il” and “elle” (“he” and “she”) and acrostic forms give free rein to the homosexual body, which has largely been censored by literary tradition.

Keywords: Paul Verlaine, nineteenth-century literature, Romances sans paroles , Desbordes-Valmore, gender, homosexuality, erotic poetry.

Frank Stückemann, « Du christianisme comme subversion dans lœuvre de Paul Verlaine »

« LÂme antique… » (Sagesse) offre, dans une forme parnassienne et en opposition au mythe antique, une mariologie quon nérige en dogme que bien après : la Marie préservée de tout péché prend place comme co-salvatrice près du Christ, accroissant ainsi les revendications de la papauté contre le christocentrisme protestant. La littérature théologique et la comparaison au 276drame luthérien en vers de Nicolas Lenau, Savonarole,prouvent le haut degré de réflexion de la poésie religieuse verlainienne.

Mots clés : Paul Verlaine, littérature du xixe siècle, Sagesse, religion, catholicisme, protestantisme, théologie, culte marial, Parnasse.

Frank Stückemann,“On Christianity as subversion in the work of Paul Verlaine”

“L Âme antique…” (Sagesse) offers, in a Parnassian form and in opposition to the ancient myth, a Mariology that is only later elevated to a dogma. This Mary, protected from all sin, takes her place as co-savior beside Christ, thereby reinforcing the Papacys condemnation of Protestant Christocentrism. Theological literature and the comparison with Nicolas Lenaus Lutheran verse drama, Savonarole, prove the high degree of reflection in Verlaines religious poetry.

Keywords: Paul Verlaine, nineteenth-century literature, Sagesse , religion, Catholicism, Protestantism, theology, cult of Mary, Parnassus.

Judith Wulf, « Les Mémoires dun veuf de Verlaine. À la manière dune anamorphose »

Ensemble marqué en apparence par la discontinuité voire lincohérence, Les Mémoires dun veuf révèle une certaine unité de perspective dès lors que le lecteur modifie son angle de lecture. Cest cette cohérence en anamorphose quexplore larticle en examinant, au prisme de ce dispositif optique, la modification des rapports énonciatifs et de représentation ainsi que les enjeux des distorsions formelles qui caractérisent le recueil.

Mots clés : Paul Verlaine, littérature du xixe siècle, Les Mémoires dun veuf, poème en prose, énonciation, représentation, style, anamorphose, histoire de la peinture.

Judith Wulf,“Verlaines Les Mémoires dun veuf. Viewed as an anamorphosis”

Although Les Mémoires dun veuf is characterized in its entirety by an apparent discontinuity, or even incoherence, it reveals a certain unity of perspective once the reader changes his angle of approach. The article explores this coherence through anamorphosis, by examining, through this optical device, the change in enunciative and representational relations, as well as the effects of the formal distortions that characterize this collection.

Keywords: Paul Verlaine, nineteenth-century literature, Les Mémoires d un veuf , prose poem, enunciation, representation, style, anamorphosis, history of painting.

Article de revue: Précédent 19/19