Aller au contenu

Avant-propos

  • Type de publication: Article de revue
  • Revue: Pierre Senges, l’invention érudite
    2018 – 8
  • Auteur: Demanze (Laurent)
  •  
  •  
  • Pages: 11 à 12
  • ISBN: 978-2-406-07234-8
  • ISSN: 0035-2136
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-07235-5.p.0011
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Collection / Revue: La Revue des lettres modernes
  • Série: Écritures contemporaines, n° 13
  • Date de parution: 20/12/2018
  • Année d’édition: 2018
  • Langue: Français

  • Article de revue: Précédent 3/18 Suivant
Accès libre
Support: Numérique
11

Avant-propos

La littérature actuelle nest ni morte ni moribonde, rappelait Dominique Viart en 1998 en inaugurant la série Écritures contemporaines. Et cette analyse dil y a près de vingt ans, force est de constater quelle est aujourdhui encore plus pertinente, malgré les prédictions moroses ou les adieux à la littérature sans cesse répétés depuis quelques années. Par leur inventivité, et leur ingéniosité, les écrivains contemporains ne cessent de prouver la profonde vitalité de la littérature, et son urgente nécessité. Cest dailleurs ce que cette série a su montrer tout au long des volumes parus, en sattachant tour à tour à des écrivains capitaux comme à des problématiques essentielles.

Mais dhier à aujourdhui, la place et la reconnaissance des écritures contemporaines ont connu de profondes métamorphoses au sein des discours critiques et des lieux de savoir. Naguère encore délaissée, et peu étudiée à lUniversité, la littérature contemporaine est devenue en quelques années un territoire majeur pour les études critiques et les renouvellements méthodologiques. Il faut se réjouir dun tel bouleversement, qui marque notamment la réussite de la série Écritures contemporaines, dont les propositions auront trouvé un bel écho dans les études et les essais parus depuis lors : les classifications proposées, les auteurs étudiés ou les problématiques déployées ont souvent été au centre des dialogues et des recherches universitaires.

La série a su ainsi dessiner le paysage critique et esthétique de lépoque contemporaine, en fédérant les études et en donnant une cohérence aux expériences décriture souvent trop isolées. Le temps est venu dès lors, puisque quinze années ont passé, de prendre acte des infléchissements récents des écritures daujourdhui et de leurs études. Cest parce que la littérature contemporaine est désormais pleinement légitime dans les études universitaires quil est nécessaire douvrir deux axes centraux : dresser dune part lhistoire du contemporain, de son processus de légitimation, des phénomènes de classicisation et proposer une périodisation 12fine de lépoque contemporaine qui couvre désormais près de trente ans ; de lautre, interroger les méthodes et les protocoles spécifiques à létude de la littérature présente, cerner les biais et les difficultés que rencontrent les chercheurs – œuvres en devenir, instabilité des valeurs, interférences avec le champ littéraire –. Il sagira dans les volumes à venir de poursuivre lentreprise de cartographie de la littérature daujourdhui, mais aussi de réfléchir à nouveaux frais aux inflexions récentes des formes et des enjeux, aux jeunes écrivains édités depuis 2000, pour accompagner à travers études et essais les métamorphoses du champ littéraire et prolonger lune des ambitions de cette série, depuis son premier volume : défricher la littérature présente, en se montrant attentif aux nouvelles écritures et aux questionnements inédits, qui viennent solliciter la curiosité et lintérêt du chercheur. Et dans ce souci daccompagner des œuvres émergentes, il faudra faire une place aux propos des écrivains eux-mêmes, car depuis que les manifestes ne sont plus de saison, cest là aussi que sélabore une parole réflexive et critique, outil indispensable aux chercheurs.

Laurent Demanze

Université Grenoble Alpes