Aller au contenu

Glossaire

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-08031-2
  • ISSN: 1158-8748
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-08033-6.p.0341
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 06/03/2019
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
341

Glossaire

Nous précisons ici tout dabord le sens de quelques termes employés en musicologie et figurant dans notre introduction, puis de termes ou expressions apparaissant dans les textes de Lattaignant, dont lusage est aujourdhui perdu ou dont le sens a changé, ou faisant lobjet dun emploi particulier par le poète.

Termes musicologiques

Parodie (13) : dans son sens le plus général, toute pièce musicale procédant de la réécriture dune pièce préexistante (on parle aussi de « pièce parodiée », pour désigner la parodie elle-même). Un genre particulier de parodie consiste en lutilisation dun timbre (voir ce mot) sur lequel on adapte des paroles originales.

Romance (16-17) : type dair de salon de facture simple, dont la vogue se développa dans la seconde moitié du xviiie siècle. On peut rattacher au genre de la romance plusieurs des airs de lintermède de Jean-Jacques Rousseau, Le Devin du village.

Timbre (8, 10-12, 16-17) : toute mélodie de chanson, notamment populaire (désignée par les premiers mots de ses paroles), servant de support à une nouvelle création par adaptation de nouvelles paroles (« sur lair de »). Des airs dopéra, voire, des pièces dinspiration religieuse peuvent aussi devenir des timbres.

Vaudeville (9, 11-12) : chanson de circonstance, le plus souvent satirique, construite sur un timbre selon la technique de la parodie, souvent destinée à être intégrée à une « comédie en vaudeville », genre théâtral avec chansons qui se développa à Paris, au Théâtre Italien et sur les théâtres forains, au début du xviiie siècle.

342

Termes ou expressions
utilisés par Lattaignant

À la sourdine : discrètement. Première Tronchinade : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. IV, Duchesne, 1757, p. 383, v. 18.

Au poil et à la plume (être, ou être bon…) : avoir plusieurs sortes de talents. Sur le Maréchal de Richelieu : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. IV, Duchesne, 1757, p. 191, v. 8.

Ballotter (balotter) : plaisanter, se jouer de quelquun. Portrait de Mademoiselle Le Maître : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. II, Duchesne, 1757, p. 208, v. 11.

Brin : nullement (« ce nest brin pour le confesser »). Épître. À Monsieur lAbbé Guéret : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. I, Duchesne, 1757, p. 36, v. 4.

Cagot : homme dont on soupçonne que la dévotion nest pas sincère. Préface en vers : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. I, Duchesne, 1757, p. lxx, v. 7 ; Épître à Monseigneur lÉvêque dAmiens : Chansons et autres poésies posthumes de M. lAbbé de LAttaignant, Duchesne, 1780, p. 42, v. 13.

Calottin, calottine (calotine) : personne moqueuse, railleuse, aimant pratiquer la satire. À Madame Caulet : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. IV, Duchesne, 1757, p. 43, v. 3 ; Première Tronchinade : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. IV, Duchesne, 1757, p. 383, v. 10.

Calottine (humeur) : humeur moqueuse, caustique. Épître. À Madame Sanson : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. I, Duchesne, 1757, p. 3, v. 26.

Capuce : étoffe couvrant la tête des moines capucins. À Madame *** : Chansons et autres poésies posthumes de M. lAbbé de LAttaignant, Duchesne, 1780, p. 157, v. 10.

Casine : petite maison. Épître. À Madame Sanson : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. I, Duchesne, 1757, p. 3, v. 2.

Collet : ornement de linge porté sur le collet du pourpoint (synonyme de rabat). Par extension, « petit collet », homme déglise. Préface en vers : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. I, Duchesne, 1757, p. lxxij, v. 8 ; Le petit collet : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. IV, Duchesne, 1757, p. 130-132, passim.

Consobrine : cousine germaine. Épître. À Madame Sanson : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. I, Duchesne, 1757, p. 4, v. 12.

Courtine : rideau de lit. Épître. À Madame Sanson : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. I, Duchesne, 1757, p. 3, v. 12 ; Première Tronchinade : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. IV, Duchesne, 1757, p. 384, v. 5.

Discipline : fouet, instrument de flagellation. Épître. À Madame Sanson : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. I, Duchesne, 1757, p. 4, v. 4.

Dodiner (se) : avoir beaucoup de soin de sa personne (« Et tant quil me plaît me 343dodine »). Épître. À Madame Sanson : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. I, Duchesne, 1757, p. 3, v. 10.

Gourgandine : femme de mœurs douteuses. Épître. À Madame Sanson : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. I, Duchesne, 1757, p. 1, v. 4.

Guenuche : femme petite et laide. Chanson galante. Pour une Dame amie de lauteur : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. III, Duchesne, 1757, p. 266, v. 17.

Jà : déjà. Épître. À Monsieur lAbbé Guéret : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. I, Duchesne, 1757, p. 36, v. 11.

Jaboter (jabotter) : bavarder à voix basse, pour médire de quelquun. Portrait de Mademoiselle Le Maître : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. II, Duchesne, 1757, p. 209, v. 5.

Lardon(s) : sarcasme(s), raillerie(s). Épître à Monsieur Martineau : Poésies diverses et Pièces inédites de Lattaignant, Chanoine de Reims, Quantin, 1881, p. 185, v. 2.

Magnotte : mis pour « main ». Portrait de Mademoiselle Le Maître : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. II, Duchesne, 1757, p. 209, v. 1.

Maronné (maroné) : frisé de grosses boucles rondes (appelées « marons »). Portrait de nos petits maîtres : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. II, Duchesne, 1757, p. 330, l. 4.

Marotte : idée fixe, saugrenue. Portrait de Mademoiselle Le Maître : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. II, Duchesne, 1757, p. 209, v. 9.

Marmotte : féminin de « marmot », enfant. Portrait de Mademoiselle Le Maître : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. II, Duchesne, 1757, p. 207, l. 3.

Mâtin : sorte de chien (Première Tronchinade : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. II, Duchesne, 1757, p. 384, v. 4). Par extension, « mâtin, mâtine » : terme dinjure populaire. Épître. À Madame Sanson : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. I, Duchesne, 1757, p. 3, v. 19.

Ombre, ou Hombre (jeu de l) : jeu de cartes dorigine espagnole, en faveur en France entre 1670 et 1730 environ. Lusurier en amour : Poésies diverses et Pièces inédites de Lattaignant, Chanoine de Reims, Quantin, 1881, p. 68, v. 3.

Pagode : petite figure à tête mobile, qui fut un temps à la mode dans les cabinets et les salons. Couplets, composés pour faire suite à une comédie intitulée La Mode : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. IV, Duchesne, 1757, p. 109, v. 14.

Papelard : faux dévot, hypocrite. À Madame *** : Chansons et autres poésies posthumes de M. lAbbé de LAttaignant, Duchesne, 1780, p. 157, v. 21.

Plumet : jeune militaire, coiffé dun chapeau à plumet. Le petit collet : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. IV, Duchesne, 1757, p. 130, l.1 ; p. 132, v. 10.

Quinze-vingt : aveugle (lhôpital des Quinze-Vingts avait été fondé pour recevoir des aveugles). Première Tronchinade : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. IV, Duchesne, 1757, p. 384, v. 12.

Ragot, ragotte : petit(e), trapu(e). Portrait de Mademoiselle Le Maître : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. II, Duchesne, 1757, p. 207, l. 2.

344

Rat : fantaisie, caprice. Portrait de Mademoiselle de Coquebert : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. II, Duchesne, 1757, p. 237, l. 2 ; À Madame Caulet : Poésies de M. lAbbé de LAttaignant, T. IV, Duchesne, 1757, p. 42, v. 9.

Recors : officier subalterne de justice, assistant de lhuissier. Lusurier en amour : Poésies diverses et Pièces inédites de Lattaignant, Chanoine de Reims, Quantin, 1881, p. 69, v. 2.

Chapitre d’ouvrage: Précédent 14/17 Suivant