Aller au contenu

Note sur l’édition

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-0205-0
  • ISSN: 2261-0367
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-4186-8.p.0021
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 10/01/2011
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
21

Note sur l’édition

Nous n’avons pas voulu surcharger les articles de Bédier de notes explicatives ou rectificatrices : toutes les notes en bas de page sont d’origine. L’essentiel de ce qu’il faut savoir sur la genèse et les enjeux des textes repris est condensé dans les notices qui suivent chacun des articles. Le cas échéant, ces notices contiennent des éléments de bibliographie, que l’on complètera à l’aide des notes de l’introduction. Les citations de lettres écrites ou reçues par Bédier renvoient à notre édition en cours de la correspondance de Bédier, qui fera suite, dans la même collection, au volume déjà paru de la correspondance de Bédier avec Gaston Paris.

Nous sommes le moins possible entrés en discussion sur l’évolution des paradigmes critiques : le caractère daté de certaines considérations de Bédier apparaît souvent d’emblée, et il ne nous a, dans la plupart des cas, pas semblé de notre rôle de signaler d’autres divergences qu’étroitement factuelles entre les opinions de Bédier et celles des érudits d’aujourd’hui, ces dernières étant susceptibles d’apparaître à brève échéance comme autant sinon plus exotiques que celles de Bédier.

Nous avons bien sûr corrigé les coquilles évidentes des éditions originales, et avons normalisé certaines conventions : nous avons en particulier adopté partout la graphie « Moyen Âge », et modernisé les formes archaïsantes du type « amans » ou « sentimens » visiblement encore en usage dans la Revue des deux Mondes du temps de Brunetière. Dans l’impossibilité de les distinguer clairement de certaines données historiques aujourd’hui rectifiées, nous n’avons pas fait la chasse aux erreurs ponctuelles, à une seule exception près : Bédier cite en effet à deux reprises « Jean le Bon » alors que dans l’une au moins des deux occurrences il est parfaitement clair qu’il a pensé au duc de Bourgogne Philippe le Bon ; la deuxième occurrence témoignant vraisemblablement du même lapsus, nous avons corrigé dans les deux cas.

Les trois index ont été établis, pour plus de clarté, d’après les graphies majoritairement utilisées par Bédier ; ici encore nous avons renoncé à systématiser des explications qui auraient, dans la plupart des cas, été redondantes avec le contenu des articles.

Chapitre d’ouvrage: Précédent 2/33 Suivant