Aller au contenu

Avant-propos

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-3003-9
  • ISSN: 1768-6520
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-3004-6.p.0011
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 27/10/2014
  • Périodicité: Quadrimestrielle
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
11

Avant-propos

Je tiens tout dabord à remercier le professeur Thomas Mergel davoir très gentiment accepté décrire lintroduction de ce dossier sur le parlementarisme allemand. Ma gratitude va ensuite à Fabio Reinhardt, député du Parti Pirate de Berlin, pour linterview quil a bien voulu maccorder. Je remercie bien évidemment tous les auteurs de ce dossier pour leurs textes de grande qualité, qui permettent dobtenir une image aussi complète que possible de la diversité des situations parlementaires de lAllemagne du long xxe siècle. Enfin, je remercie les relecteurs extérieurs au comité de lecture de la revue Parlement[s] – notamment Mathieu Dubois (université Paris-Sorbonne), Marie-Bénédicte Vincent (ENS Ulm) et Christian Wenkel (IHA) – pour le regard attentif quils ont bien voulu porter sur certains de ces textes.

Un certain nombre doutils informatiques sont aujourdhui à la disposition des chercheurs pour écrire une histoire du parlementarisme allemand. Quil me soit ici permis den citer quatre. La base de données des fonds privés1 est une base créée par les archives fédérales allemandes pour répertorier les fonds privés (Nachlässe) denviron 25 000 hommes et femmes. Elle nest pas spécifiquement dédiée aux parlementaires, mais elle permet de localiser un grand nombre dentre eux parmi le millier dinstitutions où se trouvent ces fonds. Cest un point de départ de toute recherche biographique ou prosopographique en Allemagne.

Le portail des parlementaires2 est, lui, un projet dhistoire sociale de luniversité de Cologne. Il met à disposition du chercheur une impressionnante base de données qui regroupe de très nombreuses informations biographiques sur tous les députés allemands de 1848 à 2009, et même de certains candidats aux élections législatives (base Biokand). Il se présente donc sous la forme dune fiche individuelle, comprenant des centaines dinformations pour chaque élu.

12

Les débats du Reichstag3 sont disponibles en ligne pour la période de 1867 à 1942. Il sagit dune numérisation de la totalité des comptes rendus de séance plénière, soit pour la République de Weimar par exemple, environ 42 000 pages uniquement pour les débats (hors projets de lois et documents annexes, eux aussi disponibles). Les débats sont classés par date, législature et séance ; une recherche en plein texte nest pas possible, mais les différentes thématiques ont été classées de manière assez précise pour effectuer des recherches ciblées. Les débats du Bundestag sont quant à eux accessibles, pour la période de 1949 à nos jours, sur le site du Bundestag4, là encore avec un moteur de recherche thématique.

Enfin, la « Base de données des députés allemands5 » liée au site des débats du Reichstag, offre un projet alternatif à celui du centre dhistoire sociale de Cologne : il donne accès aux informations biographiques sur les députés, mais directement dans les sources dépoque, notamment à travers les guides (Handbuch) édités par le Reichstag. Il permet, par ailleurs, de répertorier toutes les prises de parole de tel ou tel député en renvoyant directement aux comptes rendus de séance.

Nicolas Patin

1 www.nachlassdatenbank.de.

2 http://bioparl.de.

3 www.reichstagsprotokolle.de.

4 www.bundestag.de/dokumente/protokolle/.

5 www.reichstag-abgeordnetendatenbank.de.