Aller au contenu

Ouvrages cités

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-0068-1
  • ISSN: 0986-492X
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-4112-7.p.0543
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 01/11/2009
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
543

Ouvrages cités

On ne donne pas ici une bibliographie encyclopédique sur la prudentia, mais seulement la liste des ouvrages effectivement cités ou utilisés.

Auteurs d’avant 1800

Apologie de la Justice souveraine des Rois, sans lieu ni éditeur, 1609 (Bibliothèque Municipale de Grenoble, ex libris G. Allard, E 9203).

Aristote, Éthique à Nicomaque : voir EN.

Aristote, Métaphysique, trad. anglaise de Chr. Kirwan (Metaphysics), Oxford, Clarendon Aristotle Series, 1993 ; trad. française de M.-P. Duminil et A. Jaulin, Paris, Garnier-Flammarion, 2008.

Aristote, Rhétorique, trad. Ch.-É. Ruelle, éd. M. Meyer et alii, Paris, Le Livre de Poche, 1991 (avec les paragraphes traditionnels) ; éd. P. Chiron, Paris, Garnier-Flammarion, 2007.

Arnauld, Antoine et Nicole, Pierre, La logique ou l’art de penser, éd. L. Marin, Paris, Flammarion (Champs), 1970.

Bauduin, François, De institutione historiae et eius cum jurisprudentia coniunctione prolegomenon, Paris, André Wechel, 1561.

Bernard de Clairvaux, De consideratione, dans Migne, Patrologia Latina, t. 182, col. 727-808 ; De la considération (extraits) dans Œuvres, éd. M.-M. Davy, Paris, Aubier, 1945, t. I (c’est l’édition que je cite) ; La considération, trad. P. Dalloz, Grenoble, Didier et Richard, 1945.

Bodin, Jean, La méthode de l’histoire, trad. P. Mesnard, dans Jean Bodin, Œuvres philosophiques, Paris, Presses Universitaires de France, 1951, vol. I.

Bodin, Jean, La République, Paris, Fayard (Corpus de philosophie française), 1986.

Boileau, Œuvres poétiques, éd. Aimé-Martin, Paris, Lefèvre, 1845 ; Œuvres complètes, éd. P. Chéron, Paris, Garnier, 1861.

Castiglione, Baldassar, Le parfait courtisan, trad. G. Chappuis, Lyon, Louis Cloquemin, 1580 (disponible sur Google Books, avec en regard le texte italien) ; Le livre du courtisan, trad. A. Pons d’après Chappuis, Paris, Garnier-Flammarion, 1991 (avec la division des quatre livres en chapitres).

544

Caussin, Nicolas, sj, La Cour sainte, Paris, Denys Bechet, 1664 (« Pratique de la prudence » au tome I, livre III, section XXVI, p. 516-525).

Chapelain, Jean, Lettres, éd. Ph. Tamizey de Larroque, Paris, Imprimerie Nationale, 1880, t. I.

Charron, Pierre, De la sagesse, éd. B. de Negroni, Paris, Fayard, 1986.

Cicéron, De l’invention (De inventione), trad. G. Achard, Paris, Les Belles Lettres (Collection des Universités de France), 1994.

Cicéron, L’Orateur (Orator), trad. A. Yon, Paris, Les Belles Lettres (Collection des Universités de France), 1964.

Cotgrave, Randle, A dictionarie of the french and english tongues, Londres, Adam Islip, 1611 ; repr. Univ. of South California Press, 1950.

Coustel, Pierre, Traité d’éducation chrétienne et littéraire, Paris, J.-B. Delespine et
J. Th. Hérissant, 1749 ; des extraits dans Irénée Carré, Les pédagogues de Port-Royal, Genève, Slatkine reprints, 1971, lequel reproduit Coustel, Règles de l’éducation des enfants, Paris, E. Michallet, 1687 (BnF D. 22251-22252).

Delorme (ou de l’Orme), Philibert, L’Architecture (1567), repr. Paris, Laget, 1988.

Descartes, Discours de la méthode, Leyde, J. Maire, 1637 (B. M. de Grenoble, C 889 Rés.) ; au t. VI des Œuvres, éd. Ch. Adam et P. Tannery, Paris, L. Cerf, 1902 ; commentaire par É. Gilson, Paris, Vrin, 1962.

Descartes, Méditations, éd. A. Bridoux des Œuvres et lettres, Paris, Gallimard (« Pléiade »), 1963.

Des Périers, Bonaventure, Nouvelles récréations et joyeux devis (1558), éd. K. Kasprzyk, Paris, Champion, 1980.

Du Bellay, Joachim, Deffence et illustration de la langue françoyse, éd. Fr. Goyet, dans Œuvres complètes, éd. O. Millet, Paris, Champion, 2003, vol. I.

Du Bellay, Martin, Mémoires, éd. Cl. Petitot, Paris, Foucault (Collection des mémoires relatifs à l’histoire de France), 1821, t. 19, vol. 3.

Du Cygne, Martin, sj, Analysis rhetorica, Douai, Balt. Bellier, 1661.

Du Cygne, Martin, sj, Fons eloquentiae, Cologne, veuve Chr. Simon, 1738
(1re éd. 1659).

Du Perron (Jacques Davy, cardinal –), Les diverses œuvres…, Paris, Pierre Chaudière, 1633 ; Genève, Slatkine reprints, 1969.

Dupleix, Scipion, L’éthique ou philosophie morale (1610), Paris, Fayard (Corpus des œuvres de philosophie en langue française), 1994.

EN = Aristote, Éthique à Nicomaque, texte grec dans The Nicomachean Ethics, trad. H. Rackham, Harvard University Press (Loeb Classical Library), 1999, avec les chapitres et paragraphes traditionnels ; trad. Ch. Catel, Toulouse, Pierre Bosc, 1644 ; trad. et commentaire de R. A. Gauthier et J. Y. Jolif, Louvain, Publications universitaires, 1958, avec sa propre division en chapitres ; trad. J. Voilquin, Paris, Garnier-Flammarion, 1965 ; trad. J. Tricot, Paris, Vrin, 1990, avec la division en chapitres de l’éd. Fr. Susemihl (Leipzig, Teubner, 1880) ; trad. de J. Barthélemy Saint-Hilaire, dans l’éd. A. Gomez-Muller, Paris, Le Livre de Poche, 1992, avec les chapitres et paragraphes traditionnels.

Estienne, Henri, Les premices, ou Le I livre des Proverbes épigrammatisez, Paris, H. Estienne, 1593 ; Genève, Slatkine reprints, 1968.

545

Estienne, Robert, Dictionnaire françois-latin, Paris, R. Estienne, 1549 ; Genève, Slatkine reprints, 1972.

Fénelon, Les Aventures de Télémaque, éd. J. Le Brun des Œuvres, Paris, Gallimard (Pléiade), 1997, t. II.

Ferrazzi, Marco Antonio, Exercitationes rhetoricae in praecipuas P. Virgilii Maronis orationes, quae in Æeneidum libris leguntur, Padoue, Presses du Séminaire, 1694.

Fracchetta, Girolamo, Seminario de’ governi di Stato et di guerra, Venise, per Evangelista Deuchino, 1617.

François de Sales, Traité de l’amour de Dieu, dans Œuvres complètes, Paris, J. J. Blaise, 1821.

Gentillet, Innocent, Anti-Machiavel (1576), éd. C. E. Rathé, Genève, Droz, 1968.

Goclenius, Rodolphus, Lexicon philosophicum, Francfort, Matt. Becker pour P. Musculus, 1613.

Gracián, Baltasar, Oraculo Manual y Arte de Prudencia (1647), trad. A. de la Houssaye, L’homme de cour (1684), Paris, éd. Champ Libre, 1972 ; Le Héros, dans Traités politiques, esthétiques, éthiques, trad. B. Pelegrin, Paris, Le Seuil, 2005.

Hermogène, L’art rhétorique, trad. M. Patillon, sl, L’Âge d’homme, 1997.

Hervet, Gentian, Le sainct, sacré, universel et general concile de Trente…, Paris, Nicolas Chesneau, 1566. 

Hippocrate, L’art de la médecine, éd. J. Jouanna et C. Magdelaine, Paris, Garnier-Flammarion, 1999.

Horace, Épîtres, trad. Fr. Villeneuve, Paris, Les Belles Lettres (Collection des Universités de France), 1964 ; Odes, par le même, ibid., 1967.

La Noue, François de, Observations politiques, militaires et morales (dans la trad. de Guichardin, Histoire d’Italie), Genève, héritiers d’Eustache Vignon, 1593.

La Roche-Flavin, Bernard de, Treize livres des Parlemens de France, Toulouse, Matthieu Berjon, 1621 (1e éd. 1617).

Le Maistre, Antoine, Recueil de divers plaidoyers, Paris, H. Le Gras et M. Bobin, 1655, dite « seconde édition ».

Lostal, Pierre de, Les Discours philosophiques…, Paris, Jean Borel, 1579.

Marande (ou Marandé), Léonard de, sj, Jugement des actions humaines, Paris, Cramoisy, 1624.

Marguerite de Navarre, L’Heptaméron, éd. M. François, Paris, Garnier, 1967.

Melanchthon, Philippe, Opera, éd. C. G. Bretschneider, Halle, Schwetschke, 1842 (vol. X) et 1844 (vol. XII).

Michel, Guillaume, dit Michel de Tours, Le Penser de royal memoire, Paris, Jehan de la Garde et Pierre le Brodeur, 1518, éd. L. Radi, doctorat de Grenoble-III (dir.
Fr. Goyet), 2005, à paraître chez Champion.

Montaigne, Essais, Bordeaux, S. Millanges, 1580 (éd. reprint préparée par D. Martin, Genève/Paris, Slatkine/Champion, 1976) ; éd. P. Villey revue par V.-L. Saulnier, Paris, Presses Universitaires de France, 1965 ; éd. J. Céard (texte et ponctuation de 1595), Paris, Le Livre de Poche (La Pochothèque), 2001.

Muret, Marc-Antoine, In libros ethicorum Aristotelis ad Nicomachum, Lyon, Giunta, 1598 ; commentaire à EN, Ingolstadt, Adam Sartorius, 1602.

Naudé, Gabriel, Considérations politiques sur les coups d’État (1639), éd. L. Marin, Paris, Les éditions de Paris, 1988.

546

Nifo, Agostino, De regnandi peritia, trad. S. Pernet-Beau, Paris-X Nanterre (Centre de Recherche en langue et littérature italiennes), 1987.

Nizolio, Mario, De veris principis et vera ratione philosophandi contra pseudophilosophos, 1553, éd. Q. Breen, Rome, Fratelli Bocca, 1956.

Piccolomini, Alessandro (neveu des papes Pie II et Pie III Piccolomini), Della institutione morale libri XII, Venise, G. Ziletti, 1569 (écrite en 1558, à quarante-six ans, et reprenant son Della Institutione di tutta la vita de l’homo nato nobile et in città libera, Venise, Hier. Scotus, 1545, dont l’exemplaire BnF porte l’ex-libris de Luigi Alamanni) ; trad. P. de Larivey, La philosophie et institution morale du seigneur Alexandre Piccolomini, Paris, A. L’Angelier, 1585 (1re éd. 1581).

Plutarque, Œuvres morales, trad. J. Amyot, Bâle, Thomas Guérin, 1574.

Plutarque, Vies parallèles, éd. J. Sirinelli, Paris, R. Laffont (Bouquins), 2001, qui reprend la trad. R. Flacelière et É. Chambry parue aux Belles Lettres.

Pontano, Giovanno, De prudentia, dans Opera omnia, Venise, Alde, 1518.

Quintilien, Institution oratoire, trad. J. Cousin, Paris, Les Belles Lettres (Collection des Universités de France), 1975-1980.

Rabelais, Les cinq livres, éd. J. Céard, G. Defaux et M. Simonin, Paris, Le Livre de Poche (La Pochothèque), 1994.

Rabot d’Illins, Ennemond, Les harangues d’Ennemond Rabot d’Illins, Premier Président du Parlement de Dauphiné (1585-1595), éd. S. Gal, Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble, 2003.

Racine, Œuvres complètes, éd. P. Clarac, Paris, Le Seuil (L’Intégrale), 1963 ; éd. R. Picard, Paris, Gallimard (Pléiade), II, 1966 ; éd. G. Forestier, Paris, Gallimard (Pléiade), I, 1999.

Radau, Michael, sj, Orator extemporaneus, Venise, Combi et Lanou, 1660 (6e éd.).

Ramus (Pierre de La Ramée, dit –), Dialectique (1555, disponible sur Gallica), éd. M. Dassonville, Genève, Droz, 1964.

Ronsard, Odes, éd. P. Laumonier, Paris, S.T.F.M., 2001 (reprint de l’éd. 1914).

Ronsard, Œuvres, éd. J. Céard, D. Ménager et M. Simonin, Paris, Gallimard (Pléiade), 1994.

Rosières, François de, Sommaire et recueil des vertus morales, intellectuelles et théologales, Reims, Foigny, 1571.

Saint-Sernin, Jonathan de, Essais et observations sur les Essais du seigneur de Montagne, Londres, E. Allde, 1626.

Salluste, Guerre de Jugurtha, trad. G. Walter, Historiens romains, Paris, Gallimard (Pléiade), 1968, t. I.

Scaliger, Jules-César, Poetices libri septem (1561) Stuttgart / Bad Cannstatt, Friedrich Frommann Vg (reprint), 1964 ; éd. et trad. allemande par L. Deitz, chez le même éditeur, 1994.

Sénèque, Lettres à Lucilius, trad. H. Noblot, Paris, Les Belles Lettres (Collection des Universités de France), 1958.

Sorbière, Samuel-Joseph, Discours du sieur de Sorbiere sur sa conversion à l’Église catholique, Lyon, Guillaume Barbier, 1654.

Tabourot, Étienne, Les Bigarrures, Quatrième livre, éd. G.-A. Pérouse et le Groupe Renaissance et Âge classique, Paris, Champion, 2004.

547

Thomas d’Aquin, La prudence (Somme théologique, IIa IIae, qu. 47-56), éd. Th. Deman, op, Paris, Desclée (La Revue des Jeunes), 1925, dont « Renseignements techniques » aux p. 375-523 ; La prudence, éd. A. Raulin, dans l’édition collective de la Somme théologique, Paris, Le Cerf, 1985, t. III.

Xénophon, Cyropédie, trad. M. Bizos, Paris, Les Belles Lettres (Collection des Universités de France), 1972.

Après 1800

Alain, Vingt leçons sur les beaux-arts (1931), dans Les arts et les dieux, éd. G. Bénézé, Paris, Gallimard (Pléiade), 1958.

Amar du Rivier, Jean-Augustin, Cours complet de rhétorique, Paris, Aug. Delalain, 1803.

Amossy, Ruth, éd., Images de soi dans le discours. La construction de l’ethos, Lausanne, Delachaux et Niestlé, 1999.

Ascoli, Albert R., « Machiavelli’s Gift of Counsel », Machiavelli and the Discourse of Literature, éd. A. R. Ascoli et V. Kahn, Ithaca et Londres, Cornell University Press, 1993, chap. 9, p. 219-257.

Aubenque, Pierre, La prudence chez Aristote, avec un appendice sur la prudence chez Kant, Paris, Presses Universitaires de France, 1993 (1re éd. 1963).

Audisio, Gabriel, Ulysse ou l’intelligence, Paris, Gallimard (Les Essais), 1945.

Baillon, Emmanuelle, « Le corps de l’être », Fine follie ou la catastrophe humaniste. Études sur les transcendantaux à la Renaissance, éd. B. Pinchard, Paris, Champion, 1995, p. 201-220.

Bellenger, Yvonne, « À propos des Discours de Ronsard. Y a-t-il un genre du discours en vers ? », La notion de genre à la Renaissance, éd. G. Demerson, Genève, Slatkine, 1984, p. 195-241.

Berriot-Salvadore, Évelyne et Roudaut, François, éd., La vertu de prudence, de Gerson à Gassendi, colloque de Montpellier (mars 2008), Paris, Champion, à paraître.

Biet, Christian, Droit et littérature sous l’Ancien Régime. Le jeu de la valeur et de la loi, Paris, Champion, 2002.

Bireley, Robert, The Counter-Reformation Prince. Anti-Machiavellianism or Catholic Statecraft in Early Modern Europe, Chapel Hill / Londres, The University of North Carolina Press, 1990.

Bourgeon, Jean-Louis, « La Boétie pamphlétaire », Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance, LI, n° 2, 1989, p. 289-300.

Brague, Rémi, Aristote et la question du monde, Paris, Presses Universitaires de France, 1988.

Broadie, Sarah, Ethics with Aristotle, Oxford, Oxford University Press, 1991.

Brody, Jules, « Descartes, Discours de la méthode : essai de lecture philologique », Inventaire, lecture, invention, éd. J. Martel et R. Mélançon, Publ. de l’Université de Montréal, 1999, p. 211-227.

Bruaire, Claude, « Hegel », Encyclopaedia Universalis, Paris, 1992, t. 11, p. 253-258.

548

BSAM = Bulletin de la Société des Amis de Montaigne, numéro « Montaigne et l’action », VIIIe série, n° 17-18, janvier-juin 2000.

Calboli Montefusco, Lucia, « Ductus and color : the right way to compose a suitable speech », Rhetorica, XXI, n° 2, printemps 2003, p. 113-131.

Carabin, Denise, Les idées stoïciennes dans la littérature morale des xvie et xviie siècles, 1575-1642, Paris, Champion, 2004.

Carruthers, Mary, Machina memorialis, Paris, Gallimard, 2002 (Cambridge, 1998).

Castoriadis, Cornélius, Sur le Politique de Platon, Paris, Le Seuil, 1999.

Céard, Jean, La nature et les prodiges, Genève, Droz, 1977.

Céard, Jean, « Contributions italiennes aux mutations de la médecine selon Montaigne », Montaigne e l’Italia, Actes du colloque de Milan (1988), publiés par le Gruppo di studio sul Cinquecento francese, n° 2, p. 229-243.

Céard, Jean, « Agir et prévoir, selon Montaigne », BSAM, p. 23-30.

Celentano, Maria Silvana, Chiron, Pierre et Noël, Marie-Pierre, éd., Skhèma/Figura : formes et figures chez les Anciens. Rhétorique, philosophie, littérature, Paris, Éditions Rue d’Ulm, 2004.

Chateau, Jean-Yves, « L’objet de la phronèsis et la vérité pratique – sur l’unité et la cohérence de l’EN », La vérité pratique, Aristote, EN livre VI, éd. J.-Y. Chateau, Paris, Vrin, 1997, p. 185-261.

Cornilliat, François, « “Qu’on ne m’allègue point que les poètes naissent” : ardeur et labeur dans la Deffence », colloque Du Bellay, éd. G. Cesbron, Angers, Presses de l’Université d’Angers, 1990, II, p. 677-688.

Costa, Daniela, « La Prudence dans le Courtisan de Castiglione » : voir É. Berriot-Salvadore et F. Roudaut, éd., La vertu de prudence…

Couturas, Claire, « Repères médiévaux et renaissants vers la prud’hommie selon Montaigne », Réforme, Humanisme, Renaissance, n° 56, juin 2003, p. 41-59.

Couzinet, Marie-Dominique, Connaissance des histoires et idéal méthodique dans la Methodus ad facilem historiarum cognitionem de Jean Bodin, doctorat de Paris-IV (dir. P. Magnard), 1994.

Couzinet, Marie-Dominique, « Action humaine, action naturelle, action divine », BSAM, p. 45-53.

Crouzet, Denis, Les guerriers de Dieu. La violence au temps des troubles de religion, vers 1525-vers 1610, Seyssel, Champ Vallon, 1990.

Crouzet, Denis, « L’intériorisation de la violence : l’exemple du xvie siècle français, de la Saint-Barthélemy aux prémices de la Ligue », Foi, fidélité, amitié en Europe à la période moderne (Mélanges Sauzet), éd. B. Maillard, Tours, Publications de l’Université de Tours, 1995, II, p. 157-171.

Crouzet, Denis, « Capital identitaire et engagement religieux : aux origines de l’engagement militant de la Maison de Guise ou le tournant des années 1524-1525 », Sociétés et idéologies des Temps modernes (Mélanges Jouanna), éd. J. Fouilleron, G. Le Thiec et H. Michel, Université de Montpellier III, 1996, p. 573-580.

Crouzet, Denis, La sagesse et le malheur : Michel de l’Hospital, chancelier de France, Seyssel, Champ Vallon, 1998.

Crouzet, Denis, Charles de Bourbon connétable de France, Paris, Fayard, 2003.

549

Cullière, Alain, « De la nature et de l’art selon François de Rosières », Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance, LV, n° 2, 1993, p. 281-286.

Damasio, Antonio R., L’erreur de Descartes. La raison des émotions, trad. M. Blanc, Paris, Odile Jacob, 2000.

Danblon, Emmanuelle, Rhétorique et rationalité. Essai sur l’émergence de la critique et de la persuasion, Bruxelles, éditions de l’Université de Bruxelles, 2002.

Davis, Natalie Zemon, Pour sauver sa vie. Les récits de pardon au xvie siècle, Paris, Le Seuil, 1988 (trad. de Fiction in the archives, 1987).

Defaux, Gérard, « Marguerite de Navarre et la guerre des sexes : Heptaméron, première Journée », French Forum, vol. 24, n° 2, 1999, p. 133-161.

Deman : voir supra Thomas d’Aquin.

Desbordes, Françoise, La rhétorique antique, Paris, Hachette, 1996.

Descombes, Vincent, « Causes, raisons et circonstances de l’action », Dictionnaire d’éthique et de philosophie morale, éd. M. Canto-Sperber, Paris, PUF, 1996.

Descombes, Vincent, Le complément de sujet. Enquête sur le fait d’agir de soi-même, Paris, Gallimard, 2004.

Descombes, Vincent, « L’illusion nomocratique », Le Raisonnement de l’ours et autres essais de philosophie pratique, Paris, Le Seuil, 2007, p. 287-308 (repris de Droits, n° 31, 2000, p. 89-100).

Détienne, Marcel et Vernant, Jean-Pierre, Les ruses de l’intelligence : la mètis des Grecs, Paris, Flammarion (Champs), 1974.

Dominicy, Marc et Madeleine, Frédéric, éd. , La mise en scène des valeurs. La rhétorique de l’éloge et du blâme, Lausanne, Delachaux et Niestlé, 2001.

Duchêne, Roger, « Boileau », Dictionnaire universel des littératures, éd. B. Didier, Paris, Presses Universitaires de France, 1994.

Dumontet, Fabienne, Le poète, son commentateur et leur public dans Les Amours de Pierre de Ronsard, commentés par Marc-Antoine de Muret (1553), doctorat de Grenoble-III (dir. Fr. Goyet), 2007.

Dupont, Florence, préface à Virgile, Bucoliques, Géorgiques, Paris, Gallimard (Folio), 1997.

Dupont, Florence, L’orateur sans visage. Essai sur l’acteur romain et son masque, Paris, Presses Universitaires de France, 2000.

Dupront, Alphonse, Le mythe de croisade, Paris, Gallimard, 1997.

Foglia, Marc, La formation du jugement chez Montaigne, doctorat de Paris-I (dir. D. Kambouchner), 2005.

Fontaine, Marie-Madeleine, « Les enjeux de pouvoir dans l’Heptaméron », Cahiers Textuel, n° 10, 1992, p. 133-149.

Fontoynont, Victor, Vocabulaire grec commenté et sur textes, Paris, éd. A. et J. Picard, 1971.

Frémy, Édouard, Origines de l’académie française. L’Académie des derniers Valois : Académie de poésie et de musique, 1570-1576, Académie du Palais, 1576-1585, Paris, E. Leroux, 1887 ; Genève, Slatkine reprints, 1969.

Friedrich, Hugo, Montaigne, Paris, Gallimard, 1968 (1re éd. allemande 1949).

Fumaroli, Marc, préface à Michaël Screech, Montaigne et la mélancolie, Paris, Presses Universitaires de France, 1992.

550

Fumaroli, Marc, « La diplomatie au service de la méthode : rhétorique et philosophie dans le Discours de la méthode », La diplomatie de l’esprit, de Montaigne à La Fontaine, Paris, Hermann, 1998, p. 377-401.

Gadamer, Hans-Georg, Vérité et méthode : les grandes lignes d’une herméneutique philosophique, trad. P. Fruchon, J. Grondin et G. Merlio, Paris, Le Seuil, 1996 (Wahrheit und Methode, 1965).

Gallet, Bernard, Recherches sur kairos et l’ambiguïté dans la poésie de Pindare, Bordeaux, Presses Universitaires de Bordeaux, 1990.

Gambino Longo, Susanna, « La prudence du quotidien : histoire d’une vertu ambiguë de Pontano à Bruno », Vivre pour soi, vivre pour la cité, de l’Antiquité à la Renaissance, éd. P. Galand-Hallyn et C. Lévy, Paris, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2006, p. 169-185.

Garceau, Benoît, omi, Judicium. Vocabulaire, sources, doctrine de saint Thomas d’Aquin, Montréal / Paris, Institut d’Études Médiévales / Vrin, 1968.

Gerbier, Laurent, « Médecine et politique dans l’art machiavélien de la prévision », Nouvelle Revue du Seizième siècle, n° 21/1, 2003, p. 25-42.

Gerbier, Laurent, « Machiavel, Carnéade et les philosophes. Métier politique et discours philosophique chez Machiavel », Le Philosophe, le Sage, le Politique, éd. C. Duflo et L. Bove, Presses Universitaires de Saint-Étienne, 2002, p. 33-52.

Gerbier, Laurent, « Feindre et rêver. La puissance figurative comme fondement philosophique des concepts chez Descartes », Réforme, Humanisme et Renaissance, n° 64, juin 2007, p. 31-46.

Gilson, Étienne : voir supra Descartes.

Glaudes, Pierre et Louette, Jean-François, L’essai, Paris, Hachette Supérieur, 1999.

Goblot, Edmond, La barrière et le niveau : étude sociologique sur la bourgeoisie française moderne, Paris, Presses Universitaires de France, 1967 (1re éd. 1925).

Godman, Peter, The saint as censor : Robert Bellarmine between Inquisition and Index, Leyde, Brill, 2000.

Godman, Peter, Weltliteratur auf dem Index. Die geheimen Gutachten des Vatikans, Berlin, Propyläen, 2001.

Goyet, Florence, La nouvelle, 1870-1925. Description d’un genre à son apogée, Paris, Presses Universitaires de France, 1993.

Goyet, Francis, « L’origine logique du mot maxime », Logique et littérature, éd. M.-L. Demonet et A. Tournon, Paris, Champion, 1994, p. 27-49.

Goyet, Francis, Le sublime du « lieu commun ». L’invention rhétorique dans l’Antiquité et à la Renaissance, Paris, Champion, 1996.

Goyet, Francis, « Rhétorique et “vérité” : la première nouvelle de l’Heptaméron », Recherches & Travaux, n° 51 (Mélanges Baril), 1996, p. 63-78.

Goyet, Francis, « Longin, le sublime et la guerre », Studi di Letteratura Francese, XXII, 1997, p. 105-118.

Goyet, Francis, « Hamlet, étudiant du xvie siècle », Poétique, n° 113, 1998, p. 3-15.

Goyet, Francis, « Le mot dialogue chez Sébillet : “fiction”, éthos, églogue », Riflessioni teoriche e trattati di poetica tra Francia e Italia nel Cinquecento, éd. E. Mosele, Fasano, Schena editore, 1999, p. 35-50.

Goyet, Francis, « Rhétorique et Renaissance : l’œuvre et non plus le texte », Actualité de la rhétorique, éd. L. Pernot, Paris, Klincksieck, 2002, p. 71-87.

551

Goyet, Francis, « La partie et le tout : l’ironie dans l’affaire Rapalli [chez Cochin] », L’éloquence judiciaire. Grandes plaidoiries passées et contemporaines, éd. A. Vibert, Paris, Litec (éd. du Juris-Classeur), 2003, p. 84-104.

Goyet, Francis, « Les “lieux” de la pitié dans Athalie », Styles, genres, auteurs, n° 3, 2003, p. 91-103.

Goyet, Francis, « La première phrase des Essais », Esculape et Dionysos (Mélanges Céard), éd. J. Dupèbe, Fr. Giacone, E. Naya et A.-P. Pouey-Mounou, Genève, Droz, 2008, p. 49-58.

Goyet, Francis, « Les figures de pensée comme grands blocs, unités minimales pour construire un discours », Actes du colloque Quintilien (Gand, décembre 2005), éd. P. Galand-Hallyn, F. Hallyn et C. Lévy, à paraître.

Hadot, Pierre, Exercices spirituels et philosophie antique, Paris, Études augustiniennes, 1987 (2e éd. ) ; Paris, Albin Michel, 2002.

Hallyn, Fernand, « Conventions du discours, modes, filtres », L’étude de la Renaissance nunc et cras, éd. Max Engamarre et al., Genève, Droz, 2003, p. 239-256.

Hallyn, Fernand, Descartes, dissimulation et ironie, Genève, Droz, 2006.

Hartle, Ann, « Montaigne and skepticism », The Cambridge Companion to the Philosophy of Montaigne, éd. U. Langer, Cambridge University Press, 2005, p. 183-204.

Hellegouarc’h, Joseph, Le vocabulaire latin des relations et des partis politiques sous la République, Paris, Les Belles Lettres, 1972 (1re éd. 1963).

Hoffmann, George, Montaigne’s career, Oxford, Clarendon Press, 1998.

Hoffmann, George, « Emond Auger et le contexte tridentin de l’essai “Du repentir” », Bulletin de la Société des Amis de Montaigne, VIIIe série, n° 21-22, janvier-juin 2001, p. 263-275.

Houllemare, Marie, Politiques de la parole : le Parlement de Paris au xvie siècle, doctorat de Paris-IV (dir. D. Crouzet), 2006 ; Genève, Droz, à paraître.

Ihl, Olivier, Le mérite et la République. Essai sur la société des émules, Paris, Gallimard, 2008.

Jourde, Michel, « Le mot composition vers 1550 », Le lexique métalittéraire français (xvie-xviie siècles), éd. M. Jourde et J.-Ch. Monferran, Genève, Droz, 2006, p. 29-46.

Jullien, François, Traité de l’efficacité, Paris, Grasset, 1996.

Kahn, Victoria, Machiavellian Rhetoric. From the Counter-Reformation to Milton, Princeton University Press, 1994.

Kaiser, Colin, « Les cours souveraines au xvie siècle : morale et Contre-Réforme », Annales E. S. C., 1982, p. 15-31.

Kraye, Jill, « Renaissance Commentaries on the EN », Vocabulary of Teaching and Research Between the Middle Ages and the Renaissance, éd. O. Weijers, Turnhout, Brepols, 1995, p. 96-117.

Kraye, Jill, éd. , Cambridge Translations of Renaissance Philosophical Texts, Cambridge University Press, 1997 (vol. I, « Moral Philosophy » ; vol. II, « Political Philosophy »).

Labarrière, Jean-Louis, « Phronesis », Vocabulaire européen des philosophies, éd. B. Cassin, Paris, Le Seuil, 2004.

Lachance, Isabelle et Vallée, Jean-François, éd., « Des fins de la prudence : xvie-xviiie siècles », Comètes, n° 3 (www.cometes.org/revue/numeros/numero-3-des-fins-de-la-prudence/).

552

Lamennais, L’imitation de Jésus-Christ. Traduction nouvelle […] suivie des prières durant la sainte messe, […] ainsi que du chemin de la croix, Turnhout, H. Proost, 1931.

Langelier, Éléonore, « Je veulx chanter de Dieu », doctorat de Lyon-II (dir. Michèle Clément), 2007.

Langer, Ullrich, « Montaigne’s “couleuvre” », Montaigne Studies, VII, n° 1-2, 1995,
p. 191-202.

Langer, Ullrich, Vertu du discours, discours de la vertu. Littérature et philosophie morale au xvie siècle en France, Genève, Droz, 1999.

Langer, Ullrich, « Vertu du sujet, vertu du prince à l’aube de l’absolutisme en France », Fonder les savoirs, fonder les pouvoirs, xve-xviie siècle, éd. D. de Courcelles, Paris, École des Chartes (Études et rencontres de l’École des Chartes), 2000, p. 117-128.

Lazzeri, Christian, « Prudence, éthique et politique de Thomas d’Aquin à Machiavel », Annales littéraires de l’Université de Franche-Comté, 1995, p. 79-128.

Le Gall, Jean-Marie, « Réformer l’Église catholique aux xve-xviie siècles : restaurer, rénover, innover ? » Réforme, Humanisme, Renaissance, n° 56, juin 2003, p. 61-75.

Lecointe, Jean, L’Idéal et la différence. La perception de la personnalité littéraire à la Renaissance, Genève, Droz, 1993.

Lecointe, Jean, « L’organisation périodique du “style coupé” dans le Livre III des Essais », Styles, genres, auteurs, n° 2, 2002, p. 9-24.

Lecointe, Jean, « Le devis des larmes : polémique anti-stoïcienne et dialogicité, autour de La Navire de Marguerite de Navarre », Devis d’amitié (Mélanges Cazauran), éd. J. Lecointe et alii, Paris, Champion, 2002.

Lecointe, Jean, « In cauda venenum : Montaigne et la formation du conceptisme français », Montaigne studies, XVIII, n° 1-2, 2006, p. 137-152.

Lories, Danielle, Le sens commun et le jugement du phronimos. Aristote et les Stoïciens, Louvain-la-Neuve, éd. Peeters, 1998.

Lories, Danielle et Rizzerio, Laura (dir.), Le jugement pratique. Autour de la notion de Phronèsis, Paris, Vrin, 2008.

Mac Ginness, Frederick, Right thinking and sacred oratory in Counter-Reformation Rome [de 1563 à 1621], Princeton University Press, 1995.

MacIntyre, Alasdair, Après la vertu, Paris, Presses Universitaires de France, 1997 (trad. de After Virtue. A Study in Moral Theory, 1981).

MacIntyre, Alasdair, Quelle justice ? quelle rationalité ?, Paris, Presses Universitaires de France, 1993 (trad. de Whose Justice ? Which Rationality ?, 1988).

MacLean, Ian, Montaigne philosophe, Paris, Presses Universitaires de France, 1996.

Maingueneau, Dominique, « Éthos et argumentation philosophique. Le cas du Discours de la méthode », Descartes et l’argumentation philosophique, éd. F. Cossutta, Paris, Presses Universitaires de France, 1996, p. 85-110.

Maissen, Thomas, « Le “Commynisme” italien : Louis XI, héros de la Contre-Réforme », Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance, LVIII, n° 2, 1996, p. 313-349.

Mansfield, Harvey C., Le Prince apprivoisé, Paris, Fayard, 1994 (trad. de Taming the Prince : the Ambivalence of Modern Executive Power, 1989).

Marion, Jean-Luc, « Qui suis-je pour ne pas dire ego sum, ego existo ? », Montaigne : scepticisme, métaphysique, théologie, éd. V. Carraud et J.-L. Marion, Paris, Presses Universitaires de France, 2004, p. 229-266.

553

Maritain, Jacques, Art et scolastique, Paris, À l’Art Catholique, 1920 ; dans Œuvres complètes, Paris / Fribourg, éd. Saint-Paul / éd. universitaires, vol. 1, 1986.

Martin, Henri-Jean, Mise en page et mise en texte du livre français. La naissance du livre moderne (xive-xviie siècles), Paris, Éditions du Cercle de la Librairie, 2000.

Martin-Ulrich, Claudie, « Dague au sein : Dagoucin ou le désir de mort sans la mort du désir », Méthode !, n° 9, 2006, p. 69-77.

Mattei, Rodolfo de, Il problema della « ragion di Stato » nell’età della Controriforma, Milan / Naples, Riccardo Ricciardi, 1979.

Ménager, Daniel, « La culture héroïque de Montaigne », Bulletin de la Société des Amis de Montaigne, VIIIe série, n° 9-10, janvier-juin 1998, p. 39-52.

Menger, Pierre-Michel, Le travail créateur : s’accomplir dans l’incertain, Paris, Gallimard-Le Seuil-éditions de l’EHESS, 2009.

Merlin-Kajman, Hélène, La langue est-elle fasciste ?, Paris, Le Seuil, 2003.

Millet, Olivier, La première réception des Essais de Montaigne (1580-1640), Paris, Champion, 1995.

Miwa, Masashi, « Rhétorique et dialectique dans le Discours de la méthode », Problématique et réception du Discours de la méthode et des Essais, éd. H. Méchoulan, Paris, Vrin, 1988.

Mondzain, Marie-José, Image, icône, économie, Paris, Le Seuil, 1996.

Naya, Emmanuel, Le phénomène pyrrhonien : lire le scepticisme au xvie siècle, doctorat de Grenoble-III (dir. Fr. Goyet), 2000.

Naya, Emmanuel, « “Saisir les subjects par autres circonstances et considerations” : l’optique sceptique dans les Essais de Montaigne », L’optique des moralistes de Montaigne à Chamfort, éd. B. Roukhomovsky, Paris, Champion, 2005, p. 27-50.

Naya, Emmanuel, « De la médiocrité à la mollesse : prudence montaignienne », Polysémie sur la médiocrité au xvie siècle, éd. E. Naya, Paris, Éditions Rue d’Ulm, à paraître.

Noël, Marie-Pierre, « L’art de Gorgias dans le Gorgias », Papers on rhetoric, éd. L. Calboli Montefusco, Rome, Herder, VI, 2004, p. 131-149.

O’Brien, John, « Aristotle’s Prudence, and Pyrrho’s », Beyond the Poetics : Aristotle and Early Modern Literature, éd. U. Langer, Genève, Droz, 2002, p. 35-45.

Ober, Josiah, Mass and Elite in Democratic Athens, Rhetoric, Ideology, and the Power of the People, Princeton University Press, 1988.

Péguy, Victor-Marie, comte Hugo, dans Œuvres en prose complètes, éd. R. Burac, Paris, Gallimard (Pléiade), III, 1992.

Pender, Stephen, « The Open Use of Living : Prudence, Decorum, and the “Square Man” », Rhetorica, XXIII, n° 4, 2005, p. 363-400.

Pernot, Laurent, La rhétorique dans l’Antiquité, Paris, Librairie Générale Française (Le Livre de Poche), 2000.

Philippon, Thomas, Le capitalisme d’héritiers. La crise française du travail, Paris, Le Seuil, 2007.

Pigeaud, Jackie, L’art et le vivant, Paris, Gallimard, 1995.

Pinchard, Bruno, « Montaigne : essai de lecture dialectique », Montaigne studies, XII, nos 1-2, 2000, p. 63-73.

Poirier, Germain, Corneille et la vertu de prudence, Genève, Droz, 1984.

Ponge, Pour un Malherbe, Paris, Gallimard, 1965.

554

Pouilloux, Jean-Yves, « La forme maîtresse », Montaigne et la question de l’homme, éd. M.-L. Demonet, Paris, Presses Universitaires de France, 1999.

Quint, David, Montaigne and the Quality of Mercy. Ethical and Political Themes in the Essais, Princeton University Press, 1998.

Rachline, François, De zéro à epsilon, Paris, First, 1991.

Revault d’Allonnes, Myriam, Ce que l’homme fait à l’homme. Essai sur le mal en politique, Paris, Le Seuil, 1995.

Rey, Alain, Dictionnaire historique de la langue française, Paris, Le Robert, 1995.

Rieu, Josiane, « Les résonances ignatiennes de la “pure indifférence” chez Montaigne », journée d’agrégation en ligne (13 décembre 2002), www.unice.fr/AGREGATION.

Rieu, Josiane, « Texte et image dans la Contre-Réforme : le modèle de l’église du Gesù », colloque « Le Trait » (2005), éd. B. Bonhomme, CTEL, à paraître.

Rigolot, François, « Nicomaque et la règle de plomb », Bulletin de la Société des Amis de Montaigne, nos 21-22 (« La justice »), janvier-juin 2001, p. 87-97.

Rouvière, Nicolas, Astérix ou Les lumières de la civilisation, Paris, Presses universitaires de France, 2006.

Screech, Michaël, Montaigne et la mélancolie, Paris, Presses Universitaires de France, 1992.

Sellevold, Kirsti, “J’ayme ces mots…” : expressions linguistiques de doute dans les Essais de Montaigne, Paris, Champion, 2004.

Senellart, Michel, Les arts de gouverner. Du regimen médiéval au concept de gouvernement, Paris, Le Seuil, 1995.

Sève, Bernard, « L’action sur fond d’indifférence », BSAM, p. 13-22.

Simonin, Michel, « Œuvres complètes ou plus que complètes ? Montaigne éditeur de La Boétie », L’encre et la lumière, Genève, Droz, 2004, p. 427-456 (repris de Montaigne Studies, VII, 1-2, 1995).

Soulez-Larivière, Daniel, « Un système inquisitoire qui s’ignore, une scène judiciaire que personne ne voit », Représentations du procès. Droit, théâtre, littérature, cinéma, éd. Chr. Biet et L. Schifano, Paris, Publidix (Université Paris-X Nanterre), 2003, p. 47-51.

Starobinski, Jean, Montaigne en mouvement, Paris, Gallimard, 1982.

Supple, James, Arms versus Letters. The Military and Literary Ideals in the Essais of Montaigne, Oxford, Clarendon, 1984.

Tervarent, Guy de, Attributs et symboles dans l’art profane. Dictionnaire d’un langage perdu (1450-1600), Genève, Droz, 1997.

Thirouin, Laurent, « Montaigne, “demi-habile” ? Fonction du recours à Montaigne dans les Pensées », Revue des sciences humaines, n° 244, 1996, p. 81-102.

Tournon, André, La glose et l’essai, Paris, Champion, 2001 (1re éd. 1983).

Tournon, André, « Conte véritable, véritable conte », Conteurs et romanciers de la Renaissance (Mélanges Pérouse), éd. J. Dauphiné et B. Périgot, Paris, Champion, 1997, p. 379-393.

Trédé, Monique, Kairos : l’à-propos et l’occasion. Le mot et la notion d’Homère à la fin du ive siècle avant Jésus-Christ, Paris, Klincksieck, 1992.

Urfalino, Philippe, Le grand méchant loup pharmaceutique, Paris, éd. Textuel, 2005.

Vaquero, Stéphan, Raison d’État, goût et intérêt chez Baltasar Gracián : normativité et subjectivité baroques à l’âge classique, doctorat de Paris-X (dir. D. Deleule), 2006.

555

Vernière, Solange, Éthique et politique chez Aristote, Paris, Presses Universitaires de France, 1995.

Villey, Michel, Questions de saint Thomas sur le droit et la politique, ou le bon usage des dialogues, Paris, Presses Universitaires de France, 1987.

Viroli, Maurizio, Dalla politica alla ragion di stato. La scienza del governo tra xiii e xvii secolo, Rome, Donzelli, 1994.

Wanegffelen, Thierry, Ni Rome ni Genève. Des fidèles entre deux chaires en France au xvie siècle, Paris, Champion, 1997.

Williams, Robert, Art, Theory, and Culture in Sixteenth-Century Italy. From Techne to Metatechne, Cambridge University Press, 1997.

Zarka, Yves Charles, Raison et déraison d’État. Théoriciens et théories de la raison d’État aux xvie et xviie siècles, Paris, Presses Universitaires de France, 1994.