Aller au contenu

Bibliographie

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-0791-8
  • ISSN: 2108-9884
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-4039-7.p.0315
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 31/10/2012
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
315

Bibliographie

La correspondance de Mme de Sévigné

Éditions citées

Mme de Sévigné, Correspondance (1646-1696), Roger Duchêne (éd.), Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 1972-1978.

Mme de Sévigné, Lettres de l’année 1671, Roger Duchêne (éd.), préface de Nathalie Freidel, Paris, Gallimard, coll. « Folio classique », 2012.

Autres éditions et anthologies

Mme de Sévigné, Lettres de Mme de Sévigné, de sa famille et de ses amis, M. Monmerqué (éd.), Paris, Hachette, coll. « Les Grands Écrivains de la France », 1866, 14 tomes.

Mme de Sévigné, Lettres, Bernard Raffali (éd.), Paris, Garnier-Flammarion, 1976.

Mme de Sévigné, Lettres choisies, Roger Duchêne (éd.), Paris, Gallimard, coll. « Folio classique », 1998.

Travaux sur Mme de Sévigné

Allentuch, Harriet Maxine Ray, « My daughter / myself. Emotional roots of Mme de Sévigné’s art », Modern Language Quarterly, vol. 43, 1982, p. 121-137.

Allentuch, Harriet Maxine Ray, « Setting Feelings to Words : Language and Emotion in the Letters of Madame de Sévigné », P.F.S.C.L., XV, no 28, 1988, p. 239-244.

Allentuch, Harriet Maxine Ray, Mme de Sévigné, a portrait in Letters, Baltimore, The John Hopkins Press, 1963.

316

Arey, Marie-Jo, « Un phénomène de dépendance : l’amour-maladie chez Sévigné et Proust », Symposium. A quaterly journal of modern foreign literatures, vol. XLV, no 4, hiver 1992, p. 243-254.

Avigdor, Eva, Mme de Sévigné. Un portrait intellectuel et moral, Paris, Nizet, 1974.

Avigdor, Eva, « La vraie préciosité d’une véritable précieuse », xviie siècle, no 108, 3e trimestre 1975, p. 59-74.

Avrane, Patrick, « Un canapé pour la marquise ? », Europe, no 801-802, « Mme de Sévigné », janvier-février 1996, p. 80-89.

Bachellier, Évelyne, « De la conversation à la conversion », Communications, no 30, 1980, p. 31-56.

Barnwell, Henry Thomas, « L’art épistolaire de Mme de Sévigné dans les lettres sur le procès Foucquet », dans Wolfgang Leiner et Pierre Ronzeaud (dir.), Correspondances. Mélanges offerts à Roger Duchêne, Narr, Tübingen-Publications de l’Université de Provence, Aix-en-Provence, 1992, p. 387-394.

Baudin, Henri, « L’italianisme dans les Lettres de Mme de Sévigné » [8e Congrès Soc. franç. de Litt. comparée, Grenoble / Chambéry, 1996], Studi francesi, no 35, 1968, p. 109-118.

Beugnot, Bernard, « Mme de Sévigné telle qu’en elle-même enfin ? », French Forum, V, 1980, p. 207-217.

Beugnot, Bernard, « Débats autour du genre épistolaire. Réalité et écriture », R.H.L.F., mars-avril 1974, 2, p. 195-202.

Blanc, André, « La rhétorique de l’adieu dans les lettres à Mme de Grignan », dans Roger Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes », op. cit., p. 361-371.

Boissieu, Jean-Louis de et Garagnon Anne-Marie, « Mme de Sévigné : Lettre du 21 octobre 1671 à Mme de Grignan », Commentaires stylistiques, Paris, S.E.D.E.S., 1997, p. 95-118.

Bonvalet, Nicole, « Études parallèles. Lorsque les femmes lisent Mme de Sévigné », Œuvres et critiques, V, 1, 1980, p. 121-142.

Bourgeois-Courtois, Muriel, « Mme de Sévigné et la notion de “monde” », dans Roger Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes », op. cit., p. 335-344.

Bray, Bernard, Épistoliers de l’âge classique. L’art de la correspondance chez Mme de Sévigné et quelques prédécesseurs, contemporains et héritiers, Tübingen, Narr, coll. « Études littéraires françaises », 2007.

Bray, Bernard, « Quelques aspects du système épistolaire de Mme de Sévigné » [1969], repris dans Épistoliers de l’âge classique, op. cit., p. 245-259.

Bray, Bernard, « L’épistolière au miroir. Réciprocité, réponse et rivalité dans les lettres de Madame de Sévigné à sa fille » [1973], repris dans Épistoliers de l’âge classique, op. cit., p. 283-292.

317

Bray, Bernard, « Mme de Sévigné et l’art de la narration » [1988], repris dans Épistoliers de l’âge classique, op. cit., p. 293-298.

Bray, Bernard, « “Une femme de Vitré” : Mme de Sévigné épistolière aux Rochers » [1991], repris dans Épistoliers de l’âge classique, op. cit., p. 299-308.

Bray, Bernard, « L’art épistolaire de Mme de Sévigné » [1996], repris dans Épistoliers de l’âge classique, op. cit., p. 260-268.

Bray, Bernard, « Le style épistolaire : la leçon de Mme de Sévigné » [1996], repris dans Épistoliers de l’âge classique, op. cit., p. 317-330.

Bray, Bernard, « Premier lecteur, premier admirateur, le cousin Bussy-Rabutin » [1996], repris dans Épistoliers de l’âge classique, op. cit., p. 331-341.

Bray, Bernard, « Causerie et conversation dans les lettres de Madame de Sévigné » [2006], repris dans Épistoliers de l’âge classique, op. cit., p. 269-282.

Bury, Emmanuel, « Mme de Sévigné face aux critiques du xixe siècle : Sainte-Beuve et consorts », R.H.L.F., « Images de Mme de Sévigné », mai-juin 1996, p. 446-460.

Cagnat, Constance, « Les histoires tragiques de Mme de Sévigné », xviie siècle, no 175, avril-juin 1992, p. 219-234.

Cartmill, Constance, « Le général et le singulier ou Les avatars de On dans les Lettres de Mme de Sévigné », Œuvres et critiques, XIX, 1, 1994, p. 135-137.

Cartmill, Constance, « Mme de Sévigné et la théorie de la sympathie », dans Duchêne, Roger (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes », op. cit., p. 277-286.

Cartmill, Constance, « Inventions du moi à l’âge classique : Sévigné et Bussy-Rabutin », dans Philippe Beaulieu et Diane Desrosier-Bonir (dir.), Dans les miroirs de l’écriture, Montréal, Département d’études françaises, coll. « Paragraphes », 1998, p. 117-123.

Cartmill, Constance, « La Providence chez Mme de Sévigné : jansénisme ou mondanité ? », dans Richard G. Hodgson (dir.), La Femme au xviie siècle. Actes du colloque de Vancouver, University of British Columbia (5-7 octobre 2000), Tübingen, Narr, « Biblio 17 », 138, 2002, p. 315-323.

Cartmill, Constance « Les déguisements du moi dans la Correspondance de Mme de Sévigné ou la naissance de l’autobiographie », La Spiritualité / L’Épistolaire / Le Merveilleux au Grand Siècle, Actes du 33e Congrès de la North American Society French Literature, t. III, Arizona State University (Tempe), David Wetsel et Frédéric Canovas (dir.), « Biblio 17 », 145, Tübingen, Narr, 2003, p. 139-146.

Cartmill, Constance, « Mme de Sévigné, lectrice de Pierre Nicole. La lettre à l’épreuve de l’essai », dans Isabelle Brouard-Arends (dir.), Lectrices d’Ancien Régime, Rennes, P.U.R., 2003, p. 351-359.

Charles, Michel, Introduction à l’étude des textes, Paris, Seuil, 1995, p. 249-259.

318

Chédozeau, Bernard, « Religion et morale chez Mme de Sévigné », Marseille, no 95, 4e trimestre 1973, p. 53-60.

Chédozeau, Bernard, « Quelques notes sur la religion de Mme de Sévigné », Europe, no 801-802, « Mme de Sévigné », janvier-février 1996, p. 113-122.

Collinet, Jean-Pierre, « Bussy-Rabutin et la naissance de Mme de Sévigné à l’existence littéraire », Mémoires de la Société éduenne, tome 55, fasc. 3, 1993-1994, p. 245-253.

Cordelier, Jean, Mme de Sévigné par elle-même, Paris, Seuil, coll. « Les écrivains de toujours », 1973.

Cordelier, Jean, « Mme de Sévigné seule devant la mort », Marseille, 95, 4e trimestre 1973, p. 71-82.

Cordelier, Jean, « Mme de Sévigné… dans tous ses états », Marseille, 118, 3e trimestre 1979, p. 65-76.

Couprie, Alain, « Mme de Sévigné, “Vive donc notre vieil ami Corneille !” », dans Madeleine Bertaud et Alain Niderst (dir.), Onze études sur la vieillesse de Corneille dédiées à la mémoire de Georges Couton, Boulogne-Rouen-Paris, Klincksieck, 1994, p. 153-170.

Couvreur, Manuel, « L’oreille de Mme de Sévigné », dans Roger Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes », op. cit., p. 191-204.

Craveri, Benedetta, « Mme de Sévigné et Mme de Lafayette : une longue amitié », chap. x de L’Âge de la conversation [2001], Paris, Gallimard, coll. « Tel », 2002, p. 263-310.

Craveri, Benedetta, « Mme du Deffand et Mme de Sévigné : les enjeux d’un modèle », dans Brigitte Diaz et Jürgen Siess (dir.), L’Épistolaire au féminin. Correspondances de femmes (xviiie-xixe siècle), Actes du Colloque de Cerisy-la-Salle (1er-5 octobre 2003), Caen, Presses universitaires de Caen, 2006, p. 163-177.

Croquette, Bernard, « La “Lettre des foins” est-elle de Mme de Sévigné ? », xviie siècle, no 148, juillet-septembre 1985, p. 317-320.

Dandrey, Patrick, « Pouvoir et séduction : Mme de Sévigné, Esther et le Roi », Cahiers de littérature du xviie siècle, no 7, 1985, p. 23-45.

Depretto, Laure, « La “Lettre à l’Ermite” ou le détail scandaleux », dans « Complications de texte : les microlectures », Fabula LHT (Littérature, histoire, théorie), no 3, septembre 2007, URL : http://www.fabula.org/lht/3/Depretto.html

Depretto, Laure, « Annoncer l’incertain : les fausses nouvelles dans les lettres de Mme de Sévigné », Littératures classiques, no 71, 2010, p. 221-236.

Deprun, Jean, « Mme de Sévigné et les controverses post-cartésiennes. Des “Animaux-Machines” aux “Âmes vertes” », Marseille, no 95, 4e trimestre 1973, p. 43-52.

319

Desprechins, Anne, « Regard de Mme de Sévigné sur le jardin », dans Wolfgang Leiner et Pierre Ronzeaud (dir.), Correspondances. Mélanges offerts à Roger Duchêne, Tübingen-Paris, Narr-Publications de l’Université de Provence, 1992, p. 395-404.

Desprechins, Anne, « Mme de Sévigné sourde au langage des formes », dans Frank-Rutger Hausmann, Christoph Miething et Margarete Zimmermann (dir.), « Diversité, c’est ma devise ». Studien zur französischen Literatur des 17. Jahrhunderts. Feschrift für Jürgen Grimm, P.F.S.C.L., « Biblio 17 », 86, 1994, p. 146-154.

Dostie, Pierre, « La mort de Turenne dans la Correspondance de Mme de Sévigné, ou la naissance d’un mythe », P.F.S.C.L., XV, 1988, p. 115-129.

Dostie, Pierre, « Un récit séquentiel dans la Correspondance de Mme de Sévigné, la visite de Versailles de 1676 », New Zealand Journal of French Studies, vol. 11, no 1, mai 1990, p. 23-31. 

Dostie, Pierre, « Fouquet sur la sellette : le procès d’un héros cornélien dans la Correspondance de Mme de Sévigné », P.F.S.C.L., vol. XXII, no 43, 1995, p. 583-595.

Dostie, Pierre, « “Il ne faut point qu’il sorte du talent qu’il a de conter”. Mme de Sévigné, critique des Fables de La Fontaine », Cahiers d’Histoire des littératures romanes, 19, 3/4, 1995, p. 251-260.

Dostie, Pierre, « Du faste au dépouillement. Deux “manières de peindre” chez Sévigné », Cahiers du Dix-septième, VII, 1, printemps 1997, p. 149-160.

Duchêne, Jacqueline, Françoise de Grignan, ou Le mal d’amour, Paris, Fayard, 1985.

Duchêne, Jacqueline, Bussy-Rabutin, Paris, Fayard, 1992.

Duchêne, Jacqueline, « Derrière le rideau », Europe, no 801-802, « Mme de Sévigné », janvier-février 1996, p. 90-99.

Duchêne, Jacqueline, « “Mes petites entrailles”, ou l’art d’être grand-mère de Mme de Sévigné », dans Roger Duchêne et Pierre Ronzeaud (dir.), Autour de Mme de Sévigné, op. cit., p. 51-60.

Duchêne, Roger, Mme de Sévigné, Paris, Desclée de Brouwer, coll. « Les écrivains devant Dieu », 1968.

Duchêne, Roger, Écrire au temps de Mme de Sévigné. Lettres et texte littéraire, [recueil d’articles publiés entre 1962 et 1979], Paris, Vrin, 1982.

Duchêne, Roger, Mme de Sévigné et la lettre d’amour [1970], Paris, Klincksieck, coll. « Bibliothèque de l’Âge classique », 1992.

Duchêne, Roger, Naissances d’un écrivain : Mme de Sévigné, Paris, Fayard, 1996.

Duchêne, Roger (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes ». Colloque international du Tricentenaire de la mort de Mme de Sévigné, Château de Grignan (29 mai-1er juin 1996), Grignan, Association d’Action Culturelle des Châteaux Départementaux de la Drôme, 1998.

320

Duchêne, Roger et Ronzeaud, Pierre (dir.), Autour de Mme de Sévigné. Deux colloques pour un Tricentenaire : Rapports mère-fille au xviisiècle et de nos jours (Marseille 20-21 janvier 1996) ; Les voyages en France au xviie siècle (Aix-en-Provence 27-28 octobre 1996), Paris-Seattle-Tübingen, P.F.S.C.L., coll. « Biblio 17 », 105, 1997.

Duchêne, Roger, Mme de Sévigné ou la chance d’être femme, Paris, Fayard, 2002.

Duchêne, Roger, « Mme de Sévigné en Provence : trois lettres inédites de l’abbé de Coulanges », R.H.L.F., no 62, 1962, p. 167-179.

Duchêne, Roger, « Une reconnaissance excessive ? Mme de Sévigné et son Bien Bon », Dix-septième Siècle, no 74, 1967, p. 27-53.

Duchêne, Roger, « Une grande dame et l’architecture. Mme de Sévigné et les Mansart », Marseille, no 86, 1971, p. 19-24.

Duchêne, Roger, « Réalité vécue et réussite littéraire : le statut particulier de la lettre » [1971], repris dans Écrire au temps de Mme de Sévigné, op. cit., p. 11-28.

Duchêne, Roger, « Lettres et Mémoires : La marquise de Sévigné et le Grand Prévôt de Sourches » [1971], repris dans Écrire au temps de Mme de Sévigné, op. cit., p. 103-120.

Duchêne, Roger, « Les Provençaux de Mme de Sévigné », Marseille, 95, 4e trimestre, 1973, p. 99-104.

Duchêne, Roger, « Du destinataire au public, ou les métamorphoses d’une correspondance privée » [1976], repris dans Écrire au temps de Mme de Sévigné, op. cit., p. 29-45.

Duchêne, Roger, « Signification du romanesque : L’exemple de Mme de Sévigné », [1977], repris dans Écrire au temps de Mme de Sévigné, op. cit., p. 121-137.

Duchêne, Roger, « L’esthétique de la négligence : le cas particulier de la lettre » [1976], repris dans Écrire au temps de Mme de Sévigné, op. cit., p. 113-127.

Duchêne, Roger, « Une grande dame et la rhétorique. Mme de Sévigné et Père Le Bossu », Critique et création littéraires en France au xviie siècle. Colloque de Paris (4-6 juin 1974), Paris, Éd. du C.N.R.S., 1977, p. 273-290.

Duchêne, Roger, « Note sur le texte », dans Mme de Sévigné, Correspondance, Roger Duchêne (éd.), Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 1978, t. I, p. 755-832.

Duchêne, Roger, « Texte public, texte privé. Le cas de Mme de Sévigné » [1981], repris dans Écrire au temps de Mme de Sévigné, p. 223-239.

Duchêne, Roger, « Comment lisait Mme de Sévigné ? », Littératures, no 6, automne 1982, p. 35-49.

Duchêne, Roger, « Mme de Sévigné entre la communication et l’écriture », L’information littéraire, mars-avril 1983, p. 54-59.

Duchêne, Roger, « Art et hasard. Petit bilan de la correspondance de

321

Mme de Sévigné », dans Ulrich Döring, Antiopy Lyroudias et Rainer Zaiser (dir.), Ouverture et dialogue. Mélanges offerts à Wolfgang Leiner à l’occasion de son soixantième anniversaire, Tübingen, Narr, 1988, p. 133-145.

Duchêne, Roger, « Le mythe de l’épistolière : Mme de Sévigné », dans Mireille Bossis et Charles A. Porter (dir.), L’Épistolarité à travers les siècles. Geste de communication et/ou d’écriture. Actes du Colloque du Centre Culturel International de Cerisy la Salle (juillet 1987), Stuttgart, Franz Steiner, 1990, p. 11-19.

Duchêne, Roger, « Métamorphoses », R.H.L.F., mai-juin 1996, « Images de Mme de Sévigné », p. 359-365.

Duchêne, Roger, « Bussy et Mme de Sévigné : une vengeance posthume », dans Thérèse Noblat-Rérolle, Jacqueline Queneau et Daniel-Henri Vincent (dir.), Bussy-Rabutin. L’homme et l’œuvre, Dijon, Société des Amis de Bussy-Rabutin, 1995, p. 259-272.

Duchêne, Roger, « Mme de Sévigné, personnage de roman dans l’œuvre de Proust », R.H.L.F., XCVI, « Images de Mme de Sévigné », mai-juin 1996, p. 461-474.

Duchêne, Roger, « Mme de Sévigné. Un féminin pluriel », et « Genre masculin, pratique féminine. De “l’épistolière inconnue” à la marquise de Sévigné », Europe, no 801-802, janvier-février 1996, p. 3-5 et 27-39.

Duchêne, Roger, « En voyage avec Mme de Sévigné », dans Roger Duchêne et Pierre Ronzeaud (dir.), Autour de Mme de Sévigné, op. cit., p. 101-111.

Duchêne, Roger, « En Provence et à Monaco : un voyage imaginaire de Mme de Sévigné », dans Roger Duchêne et Pierre Ronzeaud (dir.), Autour de Mme de Sévigné, op. cit., p. 229-244.

Duchêne, Roger, « Poste et création littéraire : le cas des lettres de Mme de Sévigné », dans Pierre Albert (dir.), Correspondre jadis et naguère. Actes du 120e congrès national des Sociétés historiques et scientifiques, section d’Histoire moderne et contemporaine, 23-29 octobre 1995, Aix-en-Provence, Paris, Comité des travaux historiques et scientifiques 1997, p. 111-120.

Duchêne, Roger, « Un horizon qui se perd dans l’infini. À propos de la traduction récente d’un livre de Fritz Nies Les Lettres de Mme de Sévigné. Conventions du genre et sociologie des publics », P.F.S.C.L., XXX, 58, 2003, p. 208-230.

Duchêne, Roger, « Mme de Sévigné et la cour », Seventeenth-Century French Studies, X, 1988, p. 88-100.

Escola, Marc, « La seconde main de la marquise : fiction et diction dans les Lettres de Mme de Sévigné », La Licorne, no 79, « Le savoir des genres », Raphaël Baroni et Marielle Macé (dir.), 2006, p. 201-210.

Fischer, Martine, « De la devinette dans les lettres de Mme de Sévigné », dans Roger Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes », op. cit., p. 203-240.

322

Francalanza, Éric, « Mme de Sévigné à la fin du xviiie siècle : un encyclopédiste contre Voltaire », dans Luc Fraisse (dir.), L’Histoire littéraire : ses méthodes et ses résultats. Mélanges offerts à Madeleine Bertaud, Genève, Droz, 2001, p. 221-237.

Freidel, Nathalie, La Conquête de l’intime. Public et privé dans la Correspondance de Mme de Sévigné, Paris, Champion, coll. « Lumière classique », 2009.

Freidel, Nathalie, « Le badinage de Mme de Sévigné : respect des conventions ou attitude originale ? », P.F.S.C.L., XXXI, 60, 2004, p. 175-192.

Freidel, Nathalie, « Pratique citationnelle et écriture de l’intime dans la Correspondance de Mme de Sévigné », dans Cécile Lignereux et Julien Piat (dir.), Une Langue à soi. Propositions, Pessac, Presses Universitaires de Bordeaux, 2009, p. 57-72.

Freidel, Nathalie, « “Une petite dévote qui ne vaut guère”. Humour et dévotion chez Mme de Sévigné », dans Olivier Leplatre (dir.), L’esprit des lettres. Mélanges offerts à J.-P. Landry, Lyon, Université Jean Moulin-Lyon 3, Cahiers du Gadges, 2010, p. 300-318.

Freidel, Nathalie, « Débats épistolaires : du modèle galant à la lettre intime », dans Benoît Bolduc et Henriette Goldwyn (dir.), Concordia discors, Biblio 17, 194, vol. II, Tübingen, Narr, 2011, p. 23-32.

Freidel, Nathalie, « “Est-il possible, ma chère fille, que j’écrive bien ? ” Présence et absence de la rhétorique dans la correspondance de Mme de Sévigné », dans Claude La Charité et Roxanne Roy (dir.), Femmes, rhétorique et éloquence sous l’Ancien Régime, Publications de l’Université de Saint-Étienne, 2012, coll. «L’École du genre», p. 217-228.

Freudmann, Félix R., « Les morailles et le moral. Le rôle de la maladie dans les lettres de Mme de Sévigné », Marseille, 95, 4e trimestre 1973, p. 83-88.

Garaud, Christian, « Qu’est-ce que le rabutinage ? », xviisiècle, no 93, 1971, p. 27-53.

Gazier, Cécile, « Mme de Sévigné et Port-Royal », Le Correspondant, Paris, 1926.

Gazier, Cécile, « Toute une vie : Mme de Sévigné », Les Belles Amies de Port-Royal, Paris, Perrin, 1930, p. 153-219.

Gérard, Mireille, « Les médecins dans la correspondance de Mme de Sévigné. Document ou littérature ? », Marseille, no 95, 4e trimestre 1973, p. 89-98.

Gérard, Mireille, « Molière dans la correspondance de Mme de Sévigné », R.H.L.F., no 73, 1973, p. 608-625.

Gérard, Mireille, « Après la découverte de dix autographes : les lettres de Mme de Sévigné au président de Moulceau », R.H.L.F., mai-juin 1974, p. 474-482.

Gérard, Mireille, « La Fontaine, Mme de Sévigné et Clymène » dans Mélanges

323

de littérature du Moyen-Âge au xxe siècle, offerts à Melle Jeanne Lods, Paris, École Normale Supérieure de Jeunes Filles, 1978, p. 679-697.

Gérard, Mireille, « Mme de Sévigné et Port-Royal : le milieu familial (1619-1644) », Chroniques de Port-Royal, « Réseaux d’amitiés parisiennes de Port-Royal », 1989, p. 9-31.

Gérard, Mireille, « Le corpus cornelianum dans la correspondance de Mme de Sévigné », dans Yvonne Bellenger, Gabriel Conesa, Jean Garapon, Charles Mazouer et Jean Serroy (dir.), L’Art du théâtre. Mélanges en hommage à Robert Garapon, Paris, P.U.F., 1992, p. 121-131.

Gérard, Mireille, « Mme de Sévigné », dans Béatrice Didier (dir.), Dictionnaire universel des littératures, Paris, P.U.F., 1994, p. 3487-3489.

Gérard, Mireille, « L’idée de badinage en prose dans la Correspondance de Mme de Sévigné : premières remarques », dans Roger Duchêne, Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes », p. 223-232.

Gérard-Gailly, Émile, « Introduction » aux Lettres de Mme de Sévigné, Gérard-Gailly (éd.), Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 3 tomes, 1953-1957, p. 7-93.

Gérard-Gailly, Émile, Mme de Sévigné, Paris, Hachette, 1971.

Goldsmith, Elizabeth Clark, « Proust and Mme de Sévigné’s letters. Some aspects of epistolary writing », P.F.S.C.L., VIII, 15, 2, 1981, p. 117-127.

Goldsmith, Elizabeth Clark, « Mme de Sévigné’s Epistolary Retreat », L’Esprit Créateur, vol. XXIII, no 2, « Womens’ writing in seventeenth century », Joan Dejean (dir.), été 1983, p. 70-79.

Goldsmith, Elizabeth Clark, « Giving Weight to Words : Mme de Sévigné’s Letters to Her Daughter », New York Literary Forum, vol. 12-13, 1984, p. 107-115.

Goldsmith, Elizabeth Clark, « Sociability and intimacy in the letters of Mme de Sévigné », dans « Exclusive Conversations ». The art of interaction in seventeenth-century France, Philadelphia, University of Pennsylvania Press, 1988, VIII, p. 111-141.

Gramignia, Valeria, « La mise en scène de la parole dans les lettres de Mme de Sévigné », Romanistische Zeitsschrifte für Literaturgeschichte, no 24, 3/4, Heidelberg, 2000, p. 265-276.

Grassi, Marie-Claire, « Naissance d’un nouveau modèle : l’apparition de Mme de Sévigné dans les traités d’art épistolaire », R.H.L.F., « Images de Mme de Sévigné », mai-juin 1996, p. 378-93.

Guénoun, Solange, « Correspondance et paradoxe », P.F.S.C.L., VIII, 15, 2, 1981, p. 137-152.

Gutwirth, Marcel, Mme de Sévigné, classique à son insu, Tübingen, Narr, « Biblio 17 », 153, 2004.

324

Hammond, Nicholas, « Mme de Sévigné et la théâtralité du discours », dans Roger Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes », op. cit., p. 185-190.

Haroche-Bouzinac, Geneviève, « Voltaire et Mme de Sévigné, un éloge en contrepoint », R.H.L.F., « Images de Mme de Sévigné », mai-juin 1996, p. 394-403.

Henry, Hélène, « Sur Mme de Sévigné et Corneille », Europe, no 540-541, avril-mai 1974, p. 87-90.

Himelfarb, Hélène, « Mme de Sévigné chez Saint-Simon : témoignage ou vision du xviiisiècle ? », Cahiers Saint-Simon, no 32, 2004, p. 79-87.

Horowitz, Louise K., Love and language. A study of the Classical French Moralist Writers, Colombus, Ohio Sate University Press, 1977, chap. 5 : « Mme de Sévigné », p. 91-111.

Horowitz, Louise K., « The Correspondence of Mme de Sévigné. Letters or Belles-Lettres ? », French Forum, VI, 1, janv. 1981, p. 13-27.

Howard, Montfort Catherine, « Quelques réflexions sur les fortunes de Mme de Sévigné », P.F.S.C.L., VIII, 15, 2, 1981, p. 153-162.

Howard, Montfort Catherine, Les Fortunes de Mme de Sévigné au xviie et au xviiie siècles, Tübingen-Paris, Narr-Place, coll. « Études littéraires françaises », 1982.

Howard, Montfort Catherine, « Voltaire et ses contemporains face à Mme de Sévigné : originalité ou conformisme de l’homme de goût ? », Marseille, no 132-133, 1er semestre 1983, p. 44-49.

Howard, Montfort Catherine, « Mme de Sévigné et Grouvelle : une admiration intempestive », dans Wolfgang Leiner et Pierre Ronzeaud (dir.), Correspondances. Mélanges offerts à Roger Duchêne, Narr, Tübingen-Publications de l’Université de Provence, Aix-en-Provence, 1992, p. 447-453.

Howard, Montfort Catherine, « Grouvelle, lecteur de Mme de Sévigné : la scandaleuse édition de 1806 », P.F.S.C.L., XIX, no 37, 1992, p. 501-514.

Howard, Montfort Catherine, « Ordre et contestation chez Mme de Sévigné », dans Roger Duchêne et Pierre Ronzeaud (dir.), Actes du 21e colloque du Centre Méridional de Rencontres sur le xviie siècle jumelé avec le 23e colloque de la North American Society for the Seventeenth-Century French Literature, Marseille, 19-23 juin 1991, Paris-Seattle-Tübingen, P.F.S.C.L., vol. II, 1992, p. 17-31.

Howard, Montfort Catherine, « Sévigné et Bussy : une relation ambiguë », dans Thérèse Noblat-Rérolle, Jacqueline Queneau et Daniel-Henri Vincent (dir.), Bussy-Rabutin. L’homme et l’œuvre, Dijon, Société des Amis de Bussy-Rabutin, 1995, p. 143-156.

Howard, Montfort Catherine, « Mme de Sévigné, seventeenth-century feminist ? », French Studies, vol. L, 1996, p. 144-156.

325

Huet, Jean-Yves, « Mme de Sévigné en Angleterre : Horace Walpole et Mme du Deffand », R.H.L.F., « Images de Mme de Sévigné », mai-juin 1996, op. cit., p. 404-435.

Huet, Jean-Yves, « Un drame au bord de la mer. L’aventure de Mme d’Alègre », dans Roger Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes », op. cit., p. 265-276.

Janet, Louis, Les Lettres de Mme de Grignan, Paris, Lévy, 1895.

Jensen, Katharine Ann, « Writing and Mother Love : The Letters of Mme de Sévigné », Feminism, French Literature Series, A. Maynor Hardee et G. Henry Freeman (dir.). vol. XVI, 1989, p. 38-52.

Killeen, Marie-Chantal, « Loin des yeux, près du cœur : Mme de Sévigné et le supplément de l’écriture », P.F.S.C.L., XXVIII, 54, 2001, p. 121-134.

Kronegger, Marlies, « Les sourires de Mme de Sévigné et la Provence reflétée dans sa correspondance », dans Roger Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes », op. cit., p. 149-160.

Kulesza, Monika, « Le romanesque dans les lettres de Mme de Sévigné », Revue de l’A.I.R.E., no 25-26, 2000, p. 129-130. 

Labat, Alvin, « Proust’s Mme de Sévigné », L’Esprit créateur, printemps-été 1975, vol. XV, no 1-2, p. 271-285.

Ladenson, Elisabeth, « The Law of the Mother : Proust and Mme de Sévigné », The Romanic Review, vol. 85, no 1, janvier 1994, p. 91-112.

Lafond, Jean, « “Voilà qui est fait” : la mort de La Rochefoucauld dans la correspondance de Mme de Sévigné », dans Wolfgang Leiner et Pierre Ronzeaud (dir.), Correspondances. Mélanges offerts à Roger Duchêne, Narr, Tübingen-Publications de l’Université de Provence, Aix-en-Provence, 1992, p. 417-425.

Landry, Jean-Pierre, « Mme de Sévigné et les prédicateurs », dans Roger Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes », op. cit., p. 319-334.

Landy-Houillon, Isabelle, « Bussy-Rabutin et Mme de Sévigné, provinciaux malgré eux », Marseille, no 101, 2e trimestre, 1975, p. 9-17.

Landy-Houillon, Isabelle, « Une expression féminine de l’amour au xviie siècle. L’exemple de Mme de Sévigné », L’Information littéraire, XXXIV, 1982, p. 194-197.

Landy-Houillon, Isabelle, « Mme de Sévigné : choix, mesure et démesure », dans Mélanges de langue et de littérature française offerts à Pierre Larthomas, Paris, École Normale Supérieure de Jeunes Filles, 1985, p. 251-266.

Landy-Houillon, Isabelle, « Mme de Sévigné : “Dire en chantant” », dans Correspondances. Mélanges offerts à Roger Duchêne, Tübingen-Aix-en-Provence, 1992, p. 405-415.

326

Landy-Houillon, Isabelle, « L’hétérogénéité du langage dans quelques lettres de Mme de Sévigné », dans Ulrike Michalowsky (dir.), Sur la plume des vents. Mélanges de littérature épistolaire offerts à Bernard Bray, Paris, Klincksieck, 1996, p. 109-119.

Landy-Houillon, Isabelle, « Mme de Sévigné et l’opéra », Europe, no 801-802, « Mme de Sévigné », janvier-février 1996, p. 100-112.

Landy-Houillon, Isabelle, « L’ellipse : une figure chez Mme de Sévigné », Littératures classiques, no 28, automne 1996, p. 285-294.

Landy-Houillon, Isabelle, « Les lettres de Mme de Graffigny entre Mme de Sévigné et Zilia : étude de style », dans Georges Bérubé et Marie-France Silver (dir.), La lettre au xviiie siècle et ses avatars. Actes du Colloque International tenu au Collège universitaire Glendon, université York, Toronto (Ontario), Canada, 29 avril-1er mai 1993, Toronto, Éditions du Gref, coll. « Dont actes », no 14, 1996, p. 67-81.

Landy-Houillon, Isabelle, « Réflexion et Art de plaire. Quelques modalités de fonctionnement dans les lettres de Mme de Sévigné », dans Geneviève Haroche-Bouzinac (dir.), Lettre et réflexion morale. La lettre, miroir de l’âme, Paris, Klincksieck, coll. « Bibliothèque de l’âge classique », 1999, p. 25-37.

Lanson, Gustave, « La marquise de Sévigné », dans Choix de lettres du xviie siècle, publiées avec une introduction, des notices et des notes, Hachette, 6e éd., 1901, p. 479-530.

Lassalle, Thérèse, « Une grand-mère au xviie siècle, Mme de Sévigné », Littératures classiques, no 14, « Enfance et littérature au xviie siècle », Andrée Mansau (dir.), 1991, p. 161-177.

Lebigre, Arlette, « Mme de Sévigné chroniqueur judiciaire », dans Roger Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes », op. cit., p. 287-293.

Lebois, André, « Mme de Sévigné, sa passion, son bonheur et sa foi », Marseille, no 95, 4e trimestre, 1973, p. 61-69.

Leplatre, Olivier, « Les lanterneries de Mme de Sévigné », dans Roger Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes », op. cit., p. 213-222.

Léri, Jean-Marc, « Mme de Sévigné en ses hôtels parisiens », dans Marceau Long (dir.), La Galerie des femmes illustres au Grand Siècle, Paris, Les Éditions de la Bouteille à la Mer, 2007, p. 79-92.

Lignereux, Cécile, « L’emploi des substantifs abstraits au pluriel dans les lettres de Mme de Sévigné à Mme de Grignan », dans Claire Badiou-Monferran, Frédéric Calas, Julien Piat et Christelle Reggiani (dir.), La Langue, le style, le sens. Études offertes à Anne-Marie Garagnon, Paris, L’Improviste, coll. « Les aéronautes de l’esprit », 2005, p. 157-166.

327

Lignereux, Cécile, « L’inscription des larmes dans les lettres de Mme de Sévigné : tentations élégiaques et art de plaire épistolaire », Littératures classiques, no 62, « Le Langage des larmes aux siècles classiques », Adélaïde Cron et Cécile Lignereux (dir.), été 2007, p. 79-91.

Lignereux, Cécile, « Imaginaire augustinien et tendresse maternelle dans les lettres de Mme de Sévigné », dans Denis Lopez, Charles Mazouer et Éric Suire (dir.), La Religion des élites au xviie siècle, Tübingen, Gunter Narr, « Biblio 17 », 2008, p. 257-271.

Lignereux, Cécile, « Les plaisirs de la tendresse dans les lettres de Mme de Sévigné à sa fille », dans Nicholas Dion, Esther Ouellet et Manon Plante (dir.), Plaisirs sous l’Ancien Régime, Québec, Presses de l’Université Laval, « Cahiers du C.I.E.R.L. », 2009, p. 89-106.

Lignereux, Cécile, « Scénographies mondaines et réglages polyphoniques dans les lettres de Mme de Sévigné : l’exemple des compliments », dans Cécile Lignereux et Julien Piat (dir.), Une Langue à soi. Propositions, Pessac, Presses Universitaires de Bordeaux, coll. « Poétique », 2009, p. 139-158.

Lignereux, Cécile, « Défense et illustration des valeurs de Tendre dans les lettres de Mme de Sévigné », Cahiers de narratologie, no 10, « Valeurs et correspondance », Alain Tassel (dir.), 2010, p. 13-32.

Lignereux, Cécile, « Du fonctionnement pragmatique des phénomènes d’emphase en situation épistolaire : l’exemple de Mme de Sévigné », dans Mathilde Levesque et Oliver Pédeflous (dir.), L’Emphase : copia ou brevitas ? (xvi-xviie siècles), Paris, P.U.P.S., coll. « Bibliothèque des styles », 2010, p. 129-143.

Lignereux, Cécile, « La déformalisation du dialogue épistolaire dans les lettres de Mme de Sévigné », Littératures classiques, no 71, « L’épistolaire au xviisiècle », Gérard Ferreyrolles (dir.), printemps 2010, p. 113-128.

Lignereux, Cécile, « Les caprices syntaxiques de Mme de Sévigné : une épistolière sourde aux prescriptions ? », dans Sonia Branca-Rosoff, Jean-Marie Fournier, Yann Grishpun et Anne Régent-Susini (dir.), Langue commune et changements de normes, Paris, Champion, coll. « Linguistique historique », 2011, p. 321-332.

Lignereux, Cécile, « Les mots de l’idolâtrie dans les lettres de Mme de Sévigné », dans Maurice Daumas (dir.), Amour divin, amour mondain dans les écrits du for privé de la fin du Moyen-Âge à 1914, Pau, Cairn, 2011, p. 203-219.

Lignereux, Cécile, À l’origine du savoir-faire épistolaire de Mme de Sévigné. Les lettres de l’année 1671, Paris, PUF-CNED, 2012.

Longino, Michèle, « Patterns of excellence. Mme de Sévigné in the classical maternal tradition », P.F.S.C.C.L., XIII, 25, 1986, p. 27-38.

Longino, Michèle, « Grandmother Sévigné Shaping Relationships », Stanford French Review, XI, 3, automne 1987, p. 279-296.

328

Longino, Michèle, « Mme de Sévigné, the art of vicarious living », dans Michel Guggenheim (dir.), Women in French literature. A collection of essays, Saratoga (Californie), Stanford French and Italian Studies, 58, 1988, p. 65-75.

Longino, Michèle, Performing Motherhood. The Sévigné Correspondence, Hanover-London, University Press of New England, 1991.

Longino, Michèle, « Writing Letters, Telling Tales, Making History : Vatel’s Death Told and Retold », The French Review, vol. 66, no 2, décembre 1992, p. 229-242.

Longino, Michèle, « L’apprentissage épistolaire de Mme de Sévigné », Œuvres et critiques, XXXV, 2010, 1, p. 29-49.

Magné, Bernard, « Humanisme et culture féminine au xviie siècle d’après les Lettres de Mme de Sévigné », Marseille, no 95, 4e trimestre 1973, p. 37-42.

Magrini, Céline, « Mme de Sévigné et le voyage sur le Rhône au xviisiècle », dans Roger Duchêne et Pierre Ronzeaud (dir.), Autour de Mme de Sévigné, op. cit., p. 257-272.

Mayer, Denise, « Le portrait de Mme de Sévigné par Mme de La Fayette », xviie siècle, no 101, 4e trimestre 1973, p. 71-87.

Mayer, Denise, Une Amitié parisienne au Grand Siècle : Mme de Lafayette et Mme de Sévigné, Paris-Seattle-Tübingen, P.F.S.C.L., « Biblio 17 », 57, 1990.

Méron, Evelyne, « Les enfants aux yeux des adultes selon les lettres de Mme de Sévigné », dans Roger Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes », op. cit., p. 295-306.

Mertens, F.-A., « Mme de Sévigné et les hommes », dans Roger Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes », op. cit., p. 307-318.

Mesnard, Jean, « D’Hacqueville, familier du cardinal de Retz et de Mme de Sévigné », dans Wolfgang Leiner et Pierre Ronzeaud (dir.), Correspondances. Mélanges offerts à Roger Duchêne, Narr, Tübingen-Publications de l’Université de Provence, Aix-en-Provence, 1992, p. 365-385.

Molinié, Georges, « Le style de Mme de Sévigné est-il précieux ? », L’Information grammaticale, janvier 1983, no 16, p. 35-37.

Morel, Jacques, « Vive donc notre vieil ami Corneille (lettre du 16 mars 1672) », dans Roger Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes », op. cit., p. 161-163.

Nicolich, Robert Nicolas, « Life as theatre in the Lettres of Mme de Sévigné », Romance Notes, XVI, 1974-1975, p. 376-382.

Niderst, Alain, « La Provence de Mme de Scudéry et de Mme de Sévigné », dans Roger Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes », op. cit., p. 127-135.

Nies, Fritz, « Rheuma und sprachliche Kreativität. Zu den Sévigné-Briefen

329

des Jahres 1676 », Archiv für das Studium der neueren Sprachen und Literaturen, 208, 1970-1971, p. 35-37.

Nies, Fritz, Les Lettres de Madame de Sévigné. Conventions du genre et sociologie des publics [1972], Paris, Champion, coll. « Lumière classique », 2001.

Nies, Fritz, « Quelques aspects lexicaux des Lettres de Mme de Sévigné », Marseille, no 95, « Actes du Troisième Colloque de Marseille du CMR 17 », 4e trim. 1973, p. 15-22.

Nies, Fritz, « Commentaire » de la communication de Patricia Weed (« Le bestiaire de Mme de Sévigné »), P.F.S.C.L., VIII, 15, 2, 1981, p. 109-116.

Nies, Fritz, « Déclin de l’éducation littéraire, critique inopérante ? », Europe, no 801-802, « Mme de Sévigné », janvier-février 1996, p. 123-132.

Nies, Fritz, « Sévigné et quelques autres : les épistolières des lexicographes », Romanistische Zeitschrift für Literaturgeschichte / Cahiers d’Histoire des Littératures romanes, 22, 3-4, 1998, p. 315-320.

Nies, Fritz, « Roger Duchêne, un lecteur (pas ?) comme les autres », P.F.S.C.L., XXXI, 60, Seattle, 2004, p. 223-230.

Noblat-Rérolle, Thérèse, « Le Rabutinage », Rabutinages, sans numéro, 1988, non paginé.

Olivares, Dolores, « Mme de Sévigné : critique dramatique ? », dans Roger Duchêne (dir.) Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes », op. cit., p. 165-176.

Pallister, Janis L., « Saint François de Sales : A probable source for a letter of Mme de Sévigné », Romance Notes, XIX, 1, automne 1978, p. 55-57.

Pich, Edgar, Passion amoureuse et système épistolaire. Les débuts de la correspondance entre Madame de Sévigné et sa fille, Lyon, Aldrui, 1996.

Pilastre, Édouard, Petit glossaire des lettres de Mme de Sévigné [1908], Genève, Slatkine Reprints, 1971.

Placella, Sommella Paola, La Mode au xviisiècle d’après la Correspondance de Mme de Sévigné, Paris-Seattle-Tübingen, P.F.S.C.L., « Biblio 17 », 14, 1984.

Placella, Sommella Paola, « Voyage réel et voyage imaginaire dans les Lettres de Mme de Sévigné », P.F.S.C.L., vol. XIII, no 24, 1986, p. 189-206.

Placella, Sommella Paola, « Rochers et muscats : la Provence dans l’imaginaire sévignéen », dans Roger Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes », op. cit., p. 119-126.

Placella, Sommella Paola, « Mme de Sévigné en Italie », R.H.L.F., « Images de Mme de Sévigné », mai-juin 1996, p. 436-445.

Placella, Sommella Paola, « Une femme de son temps », Europe, no 801-802, « Mme de Sévigné », janvier-février 1996, p. 49-56.

Placella, Sommella Paola, « L’image du pouvoir dans les Lettres de Sévigné », dans Giovanni Dotoli (dir.), Politique et littérature en France aux xvie et

330

xviisiècles. Actes du Colloque international, Monopoli, 28 septembre-1er octobre 1995, Bari-Paris, Adriatica-Didier érudition, coll. « Quaderni del Seicento francese », 1997, p. 391-404.

Plaisance, Daniel, « La Fortune des maximes au xviie siècle. L’exemple du “Cercle Sévigné” », Les Lettres romanes, XLIX, 1-2, 1995, p. 37-48.

Plaisance, Daniel : « Un ami des Grignan en Provence : Jean Corbinelli », dans Roger Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes », op. cit., p. 137-148.

Potts, D.C., « Undercutting Racine ? Mme de Sévigné on La Calprenède », French Studies Bulletin, 59, Belfast, été 1996, p. 14-15.

Racevskis, Roland, « Time, Postal Practices and Daily Life in Mme de Sévigné’s letters », Studies in Early Modern France, no 7, 2001, p. 29-47.

Raffalli, Bernard, « Mme de Sévigné », dans Jean-Pierre de Beaumarchais, Daniel Coutry et Alain Rey (dir.), Dictionnaire des Littératures de langue française, Paris, Bordas, 1984, p. 2170-2173.

Raffalli, Bernard, « Proust et Mme de Sévigné », Bulletin de la Société des Amis de Marcel Proust et des Amis de Combray,no 39, 1989, p. 105-112.

Raffalli, Bernard, « La culture de Mme de Sévigné », Europe, no 801-802, « Mme de Sévigné », janvier-février 1996, p. 69-79.

Raffalli, Bernard, « Mme de Sévigné, le corps et la danse », dans Roger Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes », op. cit., p. 205-212.

Recker, Jo Ann Marie, « Appelle-moi Pierrot ». Wit and irony in the Letters of Mme de Sévigné, Amsterdam-Philadelphia, John Benjamins, 1986.

Recker, Jo Ann Marie, « Mme de Sévigné’s Portraits/Masks », P.F.S.C.L., XV, Tübingen, 1988, p. 245-253.

Reguig, Delphine, « Descartes à la lettre : poétique épistolaire et philosophie mondaine chez Mme de Sévigné », xviisiècle, juillet-septembre 2002, no 216, p. 511-525.

Reguig, Delphine, « Rejoindre l’émotion et son public : d’une relation judiciaire par Mme de Sévigné », Littératures classiques, no 68, « Les émotions publiques et leurs langages à l’âge classique », Hélène Merlin-Kajman (dir.), été 2009, p. 309-319.

Ricord, Marine, « “Tout ce qui me nourrit” : histoires de repas dans les Lettres de Mme de Sévigné », dans Karin Becker et Olivier Leplatre (dir.), Écritures de repas. Fragments d’un discours gastronomique, Francfort-Berlin-Berne, Peter Lang, 2007, p. 91-110.

Sabard, Marie-Hélène, Mme de Sévigné vue par des écrivains de Bussy-Rabutin à Philippe Sollers, Paris, L’École des lettres, 1996.

Sato, Yoko, La Mort dans la Correspondance de Mme de Sévigné, Villeneuve d’Asq, Presses Universitaires du Septentrion, 2000.

331

Sollers, Philippe, « Le mystère Sévigné », « Préface » aux Lettres de Mme de Sévigné. Images d’un siècle, Scala, 1992, p. 7-13.

Sommer, Édouard, « Introduction grammaticale », dans Mme de Sévigné, Lettres de Mme de Sévigné, de sa famille et de ses amis, M. Monmerqué (éd.), Paris, Hachette, coll. « Les Grands Écrivains de la France », 1866, tomes 13, p. XI-LXXXIV.

Sommer, Édouard, « Lexique de la langue de Mme de Sévigné », dans Mme de Sévigné, Lettres de Mme de Sévigné, de sa famille et de ses amis, M. Monmerqué (éd.), Paris, Hachette, coll. « Les Grands Écrivains de la France », 1866, tomes 13-14.

Stanton, Domna C., « On female portraiture in Sévigné’s Lettres », P.F.S.C.L., VIII, 15, 2, 1981, p. 89-94.

Stéphane, Nelly, « Les ruses de la passion », Europe, no 801-802, « Mme de Sévigné », janvier-février 1996, p. 40-48.

Strosetzki, Christoph, « La nature et la campagne. Mme de Sévigné et la topique littéraire », dans Roger Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes », op. cit., p. 345-359.

Sweetser, Marie-Odile, « La lettre comme instance autobiographique : le cas de Mme de Sévigné », dans Autobiography in French Literature (French Literature Series, XII), Univ. of South Carolina, 1985, p. 32-40.

Sweetser, Marie-Odile, « Mme de Sévigné, écrivain sans le savoir ? », Cahiers de l’Association internationale des études françaises, no 39, mai 1987, p. 141-157.

Sweetser, Marie-Odile, « Les registres du style », Europe, no 801-802, « Mme de Sévigné », janvier-février 1996, p. 19-26.

Sweetser, Marie-Odile, « Mme de Sévigné et Saint-Simon, artistes et aristocrates : deux procès sous l’Ancien Régime », Cahiers Saint-Simon, no 9, 1981, p. 35-47.

Sylvos, Françoise, « Ces bois sont d’une beauté et d’une tristesse extraordinaires. L’imaginaire mélancolique dans les Lettres de Mme de Sévigné », Revue de l’AI.R.E., no 27, 2001, p. 27-36.

Thirouin, Laurent, « La Marquise au jeu du Roi », dans Roger Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes », op. cit., p. 249-264.

Thommeret, Loïc Y., « Du greffe à la mise en scène : Mme de Sévigné et le procès de Fouquet », P.F.S.C.L., XXII, 1995, no 43, p. 597-610.

Truchet, Jacques, « Les indulgences de Mme de Sévigné », dans Roger Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes », op. cit., p. 241-247.

Van Der Cruysse, Dirk, « Vraies et fausses conversions. Le témoignage de Mme de Sévigné et de Saint-Simon », dans Louise Godard de Donville (dir.),

332

La conversion au xviie siècle. Actes du xiie Colloque de Marseille, organisé par le Centre méridional de rencontres sur le xviie siècle (janvier 1982), Marseille, C.M.R. 17, 1983, p. 359-373.

Verdier, Gabrielle, « Les “Lucrèces” sortent du “grenier”. Portraits de femmes dans les Lettres de Mme de Sévigné », P.F.S.C.L., VIII, 15, 2, 1981, p. 71-87.

Viala, Alain, « Un jeu d’images. Amateur, mondaine, écrivain ? », Europe, no 801-802, « Mme de Sévigné », janvier-février 1996, p. 57-68.

Vilcosqui, Marcel, « Une mélomane au xviisiècle : Mme de Sévigné (1626-1696) », Recherches sur la Musique française classique, XVII, 1977, p. 31-93.

Weed, Patricia, « Le bestiaire de Mme de Sévigné », P.F.S.C.L., VIII, 15, 2, 1981, p. 95-107.

Weed, Patricia : « Mme de Sévigné : les espaces de la solitude », French Studies, vol. 38, no 3, 1984, p. 268-285.

Wieser, Dagmar, « Proust et Mme de Sévigné », R.H.L.F., janvier-février 2000, p. 91-106.

Wintrebert, Marta, « Mme de Sévigné », La Cause freudienne. Revue de psychanalyse, no 31, 1995, p. 29-38.

Wolff, Larry, « Religious Devotion and Maternal Sentiment in Early Modern Lent : From the Letters of Mme de Sévigné to the Sermons of Père Bourdaloue », French Historical Studies, vol. 18, automne 1993, p. 359-395.

Wolgang, Aurora, « “Notre vieille amie” : Mme de Sévigné dans la Correspondance de Mme de Graffigny et Devaux », dans Jonathan Mallinson (dir.), Françoise de Graffigny, femme de lettre : écriture et réception, Oxford, Voltaire Foundation, 2004, p. 109-117.

Youssef, Zobeidah, « Mme de Sévigné et la musique », dans Jean Foyard et Gérard Taverdet (dir.), Hommages à J., p. Collinet, Dijon, Éditions universitaires dijonnaises, 1992, p. 377-393.

Youssef, Zobeidah, « Bois des Rochers, terrasses de Grignan. Deux décors privilégiés dans les lettres de Mme de Sévigné », xviie siècle, no 150, janvier-mars 1986, p. 19-33.

Youssef, Zobeidah, « Lettre et promenade chez Mme de Sévigné en 1671 », Les Lettres romanes, t. XL, no 2, mai 1986, p. 117-126.

Youssef, Zobeidah, « Le spectacle de l’hiver dans la Correspondance de Mme de Sévigné », P.F.S.C.L., vol. XV, no 29, 1988, p. 701-720.

Zoberman, Pierre, « Épistolarité et intertextualité : Mme de Sévigné et l’écriture de la lettre », xviie siècle, no 200, juillet-septembre 1998, p. 433-452.