Aller au contenu

Table des matières

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-0857-1
  • ISSN: 2108-9876
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-1134-2.p.0861
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 28/03/2013
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
861

TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION   9

Lyrisme et discours pathétique   11

D’une correspondance   11

Le pathétique discursif : un objet privilégié
pour l’étude de la tragédie   14

Perspectives et enjeux croisés   16

Histoire littéraire   16

Rhétorique   24

Horizon générique   26

PREMIÈRE PARTIE

LES « ÉLÉMENTS TRÈS NÉCESSAIRES » :
POUR UNE DÉFINITION DU DISCOURS PATHÉTIQUE

LA CIRE ET L’AIMANT : LA MÉCANIQUE DES PASSIONS   31

La nécessité d’un lien : l’intérêt   34

La polysémie de la notion d’intérêt   35

Les conditions de possibilité de l’intérêt   42

Une qualification physique du movere :
impression et tendresse   46

La cire et l’impression   47

Définition et évolution de la notion de tendresse   49

Le champ d’usage du mot : les objets de la tendresse   56

La communication des passions :
le mot prend un sens actif   63

Conclusion : toucher et imprimer   68

862

La vibration des cordes à l’unisson :
l’imaginaire de la sympathie    70

Une notion problématique    71

Le lien de sympathie : ressemblance et attirance    73

Concurrence des modèles sympathique et mécanique    75

Pathologie et pathétique :
des traités moraux aux traités poétiques    80

Pour une typologie    81

Passions dramatiques :
prise en compte de la représentation    93

LE CADRE RHÉTORIQUE   101

L’èthos et le pathos   104

Les pôles de l’énonciation et les preuves subjectives   105

Passions douces et passions véhémentes :
s’insinuer ou transporter   110

Le glaive de Brasidas : l’èthos pathétique,
contagion et ressemblance   117

Conclusion : le movere entre conciliare et concitare   126

L’écriture pathétique   128

L’inventio   128

La dispositio : de l’ordre au sein du désordre   148

L’elocutio : de l’impression à l’expression   153

Rhétorique et cadre dramatique   172

L’éloquence « enchanteresse » :
le rapport à la persuasion et au vraisemblable   173

Discours pathétique et genres rhétoriques   178

863

DEUXIÈME PARTIE

« LE THÉÂTRE A CHANGÉ DE FACE » :
LE DISCOURS PATHÉTIQUE DANS
UNE DRAMATURGIE RENOUVELÉE

PASSIONS DRAMATIQUES ET PASSIONS DISCURSIVES  189

Le « trône des grands mouvements »   190

Une poésie « agissante »   192

LE « CABINET DU POÈTE » :
LES STANCES OU L’ENCHÂSSEMENT LYRIQUE   197

Un morceau inséré   202

Origines et modèles des stances : l’hybridité générique   203

Un discours autre : la rupture énonciative   214

Un morceau d’anthologie autonome : l’enchâssement   219

Dramaturgie des stances : leur place et leur fonction   222

Place des stances dans le rythme dramatique   223

Place des stances dans la structure de l’action :
amplification et détachement   235

Le goût et l’ornementation : les stances et le placere   256

Médaillon et miniature   257

Pointe et effets de structure   266

Écriture ingénieuse et jeu poétique   276

Les stances et la passion   285

La matière des stances   285

Mesure et démesure : passion et forme contrainte   293

Un genre intérieur   312

Un genre du pathétique : vers la notion de registre   313

LE DISCOURS PATHÉTIQUE COMME BRODERIE    317

Discours pathétique et inventio :
la matière du dramaturge   318

Les formes du discours pathétique :
permanences et évolutions   318

864

Discours pathétique et choix du sujet   324

Discours pathétique et construction des caractères   335

« Si je retiens mon bras, je laisse aller ma plainte » :
discours pathétique et progression de l’intrigue   354

Situation agonistique et situation non-agonistique   354

La fonction de commentaire  363

Discours pathétique et gestion du rythme dramatique   374

Le ralentissement du rythme dramatique   375

Ponctuation et ouverture : les mouvements de la pièce   381

Un « bel endroit » : « par quel art
une scène inutile est-elle si belle ? »   387

L’INTÉGRATION DU DISCOURS PATHÉTIQUE
DANS LA DRAMATURGIE   391

« Inventez des ressorts qui puissent m’attacher » :
personnage, discours pathétique et spectateur   392

L’individualisation du discours pathétique   392

La recherche de l’intérêt   394

Les couleurs du discours pathétique :
le vraisemblable et le nécessaire   411

Couleur et motivation : définitions   412

Le pathétique comme « adresse de théâtre » :
discours pathétique et vraisemblable   416

« Tantum series juncturaque pollet » :
discours pathétique et enchaînements nécessaires   421

Effets dramatiques et effets discursifs (1) : le rôle
de la dispositio et de la connaissance du spectateur   429

Le pathétique de la situation   429

Les effets de dispositio et le jeu
avec les attentes du spectateur   439

ÉLOQUENCE PATHÉTIQUE ET REPRÉSENTATION DRAMATIQUE   453

Discours et jeu de l’acteur : effets dramatiques
et effets discursifs (2)   455

L’Actio et la déclamation   455

Le rapport avec la gestuelle   457

865

« Là, parler, c’est agir » : dimension pragmatique
du discours pathétique   476

Expression et description    480

Un constat : l’omniprésence de la description   483

« Sais-je si mal d’amour expliquer le langage ? » :
l’oratio morata comme spectacle    488

Le rapport à l’effet pathétique   496

Représentation et discours : d’une écriture codifiée
à un usage raisonné de la rhétorique   498

« Allons, c’est trop d’ordre,
en ce désordre extrême » : la dispositio    498

Les « feuilles de cyprès » et
« les fleurs de la Rhétorique » : l’elocutio   503

« Les plus grands fleuves sont ceux
qui murmurent le moins » : passion et
vraisemblance de l’amplification discursive   507

TROISIÈME PARTIE

POINTS DE VUE GÉNÉRIQUES

GENRES ET CONVENTIONS

Univers pastoral et lyrisme sémantique
du discours pathétique amoureux   529

Les myrtes et les lauriers   529

La question des modèles   534

Éthique et univers amoureux   535

La Panthée de Tristan l’Hermite : une tragédie pastorale ?   535

Dans la bergerie, les salons et les solitudes :
l’univers conventionnel de l’amour   540

L’éthique de la galanterie : « les ris, les plaisirs
et les jeux irritent la fureur de mon sort outrageux »   565

« Tout ce petit meuble de bouche » :
le code lyrique de la langue amoureuse   577

866

Un répertoire de motifs et de formules :
le « style poétique »   579

« Songez que je vous parle une langue étrangère » :
l’usage du code linguistique amoureux dans la tragédie   599

« Pourquoi toujours des bergers ?
on ne voit que cela partout »   612

La représentation nouvelle de l’amour :
l’exemple de Thémistocle   612

Influence générique sémantique et infléchissements   618

EMPREINTES LYRIQUES   623

« Faire des odes au lieu de scènes » : digression et clôture   626

L’esthétique de la digression : un beau désordre   626

Le duo : un discours pathétique lyrique   630

La clôture   640

Répétition et temps lyrique   657

Les formes de la répétition   658

La réception de la répétition : les effets   659

Structures lyriques : circularité et répétition   670

LES « TONS DE L’ÂME »

Discours pathétique, lyrisme et élégiaque   701

Terminologie   706

Propositions  714

Présupposé   714

La tragédie comme laboratoire   714

Une circularité : pratique rhétorique
et conception poétique   715

La double postulation du lyrisme   715

Orphée prince des orateurs : Lyrisme, élégiaque
et fonction pathétique   716

Le mode lyrique : ce que nous apprend
la tragédie lyrique   719

Élégie et pathétique tendre   723

Les « sublimes accords de la lyre » :
ode et lyrisme élevé   746

867

« Ce n’est pas ainsi que le cœur s’explique » :
lyrisme et expression des passions   757

La rhétorique des passions : une évolution   758

Le modèle tragique appliqué à la poésie lyrique
et à l’élégie : « pourvu toutefois que la rhétorique
ne conduise pas le pinceau »   771

Poétique du discours pathétique   781

Hypothèses sur la définition actuelle
de la tonalité lyrique dans la tragédie   791

Figures d’adresse   793

Grandiloquence, emphase et amplification   803

Lyrisme et acte de langage   804

Proposition de définition du lyrisme dans la tragédie   809

CONCLUSION

Le dramaturge, le rhéteur et le poète   813

Rhétorique et littérature   816

Les effets impressifs et la mécanique des passions   816

Le lien d’intérêt   817

D’une rhétorique de l’effet à une poétique
de l’expression    817

La dialectique de l’intégration et de l’enchâssement   819

Resserrement de la contexture dramatique   819

Enchâssement de beaux endroits   820

D’une correspondance   821

BIBLIOGRAPHIE   823

INDEX LOCORUM   851

INDEX RERUM   855

Chapitre d’ouvrage: Précédent 17/17