Aller au contenu

Table des illustrations

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-0963-9
  • ISSN: 2109-7623
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-0965-3.p.0667
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 23/07/2013
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
667

Table des illustrations

Fig. 1 – Frontispice : « Ah monsieur ! ah monsieur, que ferons-nous de cet enfant ? », signé H. Gravelot inv. et J. J. Pasquier cs.     68

Fig. 2 – « Le philosophe Square dans la posture la plus ridicule », signé H. Gravelot inv. et J. J. Pasquier cs. 149

Fig. 3 – « Sophie, pâle, sanglante était tombée dans les bras de Jones », non signé.  169

Fig. 4 – « Dès que le grenadier qui gardait la porte de Northerton vit notre héros, ses cheveux se desserrèrent d’horreur et il tomba face à la terre », signé H. Gravelot inv.  203

Fig. 5 – « s’étant saisi d’un vieux sabre, Jones vola au secours du solitaire » signé H. Gravelot inv. et illisible . 235

Fig. 6 – « Jones assura l’inconnue, en bégayant, de toute la joie qu’il ressentait d’avoir eu le bonheur d’être utile à une femme aussi charmante », non signé  260

Fig. 7 – « Eh, quelles sont, je vous prie, ces bonnes nouvelles ? interrompit Sophie. – Bon ! s’écria l’hôte. Se peut-il que votre grandeur les ignore ? », signé Gravelot inv. et J. J. Pasquier, cs. 309

Fig. 8 – « Le mendiant tira alors de sa poche un petit portefeuille doré qu’il remit entre les mains de Jones », signé H. Gravelot, inv. et Fessard  329

668

Fig. 9 – « La voix manqua tout à coup à l’étranger qui, se laissant tomber sur une chaise, ne put articuler que… », signé H. Gravelot, inv., É. Fessard, sculp. 1749  381

Fig. 10 – « La porte s’ouvrant brusquement offrit à leurs regards lady Bellaston en personne », signé Gravelot inv. et De Lafosse, sculp.  388

Fig. 11 – « Parle coquin, où est ma fille ? Je sais qu’elle est dans la maison, et dussé-je la renverser, je prétends à l’instant la voir… », H. Gravelot, inv., J. J. Pasquier, sculp.  436

Fig. 12 – « Jones exposa la dame Bellaston, en priant Honora de se cacher au plus tôt derrière le lit », signé Gravelot, inv., et Aveline, sculp. 445

Fig. 13 – « George, en mettant le plat sur la table, saisit l’occasion de présenter ses respects à sa jeune maîtresse », signé Gravelot, inv. et J. J. Fessard, sculpt, 1750  469

Fig. 14 – « Souffrez, monsieur, dit le ministre Supple, en s’inclinant profondément, que je vous supplie d’en croire madame », signé Gravelot, inv., F. A. Aveline, sculp.  477

Fig. 15 – « Un guichetier entra et annonça George, le garde-chasse », signé Gravelot, inv., J. J. Pasquier, cs.  540

Fig. 16 – « Ô digne objet de toute ma tendresse ! », signé H. Gravelot, inv., et É. Fessard, sculp.  594

Chapitre d’ouvrage: Précédent 31/32 Suivant