Aller au contenu

Glossaire

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-0939-4
  • ISSN: 2108-9884
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-0941-7.p.0741
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 23/09/2013
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
741

Glossaire

Ce glossaire regroupe les termes qui n’existent plus en français moderne ou ont subi un changement (de construction grammaticale, de signification). Il répertorie aussi les termes qui sont aujourd’hui peu usités, parce que relevant d’un vocabulaire archaïque ou technique. Enfin, figurent dans ce glossaire les locutions proverbiales.

Puisque l’orthographe du texte a été modernisée1, les variantes graphiques (assez nombreuses dans l’édition de 1654) ne sont pas prises en compte – à l’exception de celles dont les épistoliers débattent dans les entretiens et qui ont été préservées pour une meilleure compréhension de leurs discussions linguistiques2.

Si le texte comporte plusieurs acceptions d’un mot, sont seulement indiquées celles qui peuvent poser un problème de compréhension.

Pour l’établissement du glossaire, j’ai principalement utilisé les Dictionnaires de Richelet, de Furetière et de l’Académie française3, ainsi que la Grammaire établie par N. Fournier4.

abîmer – v. pron. : s’abîmer, sombrer dans les abîmes, s’engloutir

accommodé – adj. : riche, qui a gagné du bien ; bien apprêté

accommodement – s. m. : accord mettant fin à un différend, arrangement convenable

accommoder – v. t. : accommoder à, adapter à, accorder avec

– v. pron. : s’accommoder à, s’adapter à, s’accorder avec

– loc. : mal accommoder qqn, prendre peu de soin de qqn, maltraiter qqn

accorder – v. pron. : s’accorder en, être d’accord avec

742

acquêt – s. m. : bien immeuble qu’on ne tient point de ses parents, qu’on a acquis, ou qui est venu d’ailleurs 

acquitter – v. pron. (cstr. absol.) : s’acquitter, payer sa dette

admiration – s. f. : étonnement

affaire – loc. : avoir affaire de, avoir besoin de

afféterie – loc. : faire une afféterie, faire une coquetterie

ajusté – p. p. : paré, embelli

alène – s. f. : poinçon effilé pour percer les cuirs (cordonnerie)

alentour de – loc. prép. : autour de

altéré – p. p. : altéré de, avide de

amasser – v. t. : ramasser

ammeistre – s. m. : échevin de Strasbourg, et de plusieurs autres villes d’Allemagne

amuser – v. t. : amuser qqn, arrêter inutilement qqn, faire perdre son temps à qqn

– v. pron. : s’amuser, perdre son temps

andouiller – s. m. : cors, ramifications des bois du cerf

antique – s. f. : ouvrage (de peinture, sculpture ou architecture) fait du temps des anciens Grecs et Romains

apostume – loc. : crever l’apostume, faire éclater une colère, une passion cachée ou une affaire secrète

appréhender – cstr. absol. : avoir un sentiment de peur

après-dînée – s. f. : après-midi

articles – s. m. pl : jointures des os, articulations

assiette – s. f. : situation, position

assis – p. p. : être assis, être situé

attique – adj. : qui a rapport à la manière et au goût des anciens Athéniens

– loc. : sel attique, caractérise ce qui porte le caractère de la plaisanterie fine et délicate qui distingue les Athéniens

aubépin – s. m. : arbre qui fleurit au mois de mai, buisson d’aubépine

avaricieux – adj. : avare

avis – loc. : droit d’avis, ce que l’on donne à une personne qui a fourni des instructions utiles pour faire une chose

avocat général – s. m. : officier qui porte la parole pour le procureur général ou pour le procureur du roi, dans les cours souveraines

avouer – v. t. : avouer qqn, approuver qqn, approuver ce que qqn fait

– v. t. : avouer qqch à qqn, concéder qqch à qqn

badin – adj. : espiègle, qui aime plaisanter

baller – v. i. : danser

barbe – s. m. : petit cheval originaire d’Afrique du nord

Basque – loc. : aller comme un Basque, marcher vite et longtemps

battant – loc. : mener battant qqn, mettre qqn en fuite, avoir l’avantage sur qqn

besoin – loc. : en un besoin, au besoin, en cas de nécessité

bientôt – adv. : en peu de temps

bigle – adj. : ayant les yeux qui louchent

bini – s. m. : moine qu’un supérieur donne à celui qui veut sortir pour l’accompagner

bisque – s. f. : potage fait de plusieurs pigeons, poulets, jus de mouton et autres ingrédients servi aux seigneurs

bon – loc. : coûter bon, coûter cher

bonhomme s. m. : homme bon

bonjour – s. m. : salutation pour prendre congé de qqn, au revoir, adieu

bonté – s. f. : qualité de ce qui est bon, agréable au goût ou à l’odorat

bouquin – s. m. : satyre, être à corps humain, à cornes et pieds de bouc

bout – loc. : le bas bout, les places les moins honorables dans une cérémonie, le menu peuple

boutefeu – s. m. : incendiaire qui met volontairement le feu à un édifice

743

branle – s. m. : oscillation, mouvement qui porte un corps tantôt d’un côté, tantôt de l’autre

cabus – adj. m. pl. : choux cabus, choux pommés, à tête ronde

calepin – s. m. : dictionnaire polyglotte composé par Ambrogio Calepino (déb. xvie siècle) ; recueil de mots, de notes, d’extraits qu’une personne compose pour son usage

capitaine des Gardes – s. m. : officier qui commande l’une des quatre compagnies de gardes à cheval de la Maison du Roi

capres, capes – s. f. pl. : câpres, petits fruits verts confits dans du vinaigre et servant de condiment

carte – s. f. : papier, feuille

cassette – s. f. : petit coffre portatif où l’on enferme ce qu’on a de plus précieux

cédule – s. f. : reconnaissance d’un engagement

celer – v. t. : cacher, taire

centon – s. m. : manteau raccommodé, fait de cent pièces rapportées ; par ext., pièce littéraire faite de morceaux empruntés

ceston – s. m. : ceinture que les poètes et les peintres attribuent à Vénus et à Junon (terme poétique)

chambre – s. f. : partie d’un logis où l’on reçoit compagnie

chef – loc. : de son chef, de soi-même et sans en avoir reçu l’ordre

chile. Voir chyle

chyle, chile – s. m. : suc résultant de la transformation des aliments (terme de médecine)

ciel – loc. : le ciel de la lune, le ciel solide (dont on supposait que le mouvement emportait la lune) (terme d’astronomie)

cigogne – loc. : contes de la cigogne, contes faits à plaisir, contes de vieille dame pour amuser les enfants

cinname – s. m. : aromate utilisé par les Anciens, cannelle

civette – s. f. : parfum que l’on extrait de la civette (petit mammifère)

concussion – s. f. : vol, exaction

conférence – s. f. : entretien, conversation entre particuliers

connétable – s. m. : grand officier de la Couronne

conscrits – adj. m. pl. : pères conscrits, membres du Sénat romain

contraire – loc. : au contraire, symétriquement, inversement

contrefait – adj. : hypocrite

contrecoup – s. m. : répercussion d’un coup, d’un choc

contribuer – v. t. : contribuer qqch, apporter qqch, offrir qqch en contribution

courage – loc. : de bon courage, de bon cœur

courre – v. i. : courir (au milieu du xviie siècle, les deux formes infinitives sont concurrentes)

Cours – s. m. : lieu de promenade parisien

coursier – s. m. : cheval de bataille ; coursier de Naples, bon cheval de bataille

coutelas – s. m. : épée, large et courte, en un seul tranchant

coutre – s. m. : fer de charrue

couvert – loc. : à couvert, en sûreté

créance – s. f. : croyance, foi

crédit – loc. : mettre en crédit, faire estimer, mettre en considération 

crier au renard. Voir renard

Cypre – s. f. : Chypre

curieux – adj. : rare, extraordinaire, digne d’intérêt

– s. m. : un curieux, personne qui recueille des choses rares, belles, extraordinaires, trouvées dans les arts ou la nature

744

d’abord – adv. : à première vue, dès l’abord, dès le début

découvrir qqch à qqn – v. t. : révéler qqch à qqn

dedans – prép. : dans

dessus – prép. : sur

devant – adv. : avant

– prép. : devant ; avant

devant que – loc. conj. : avant que (ou avant de)

devers – prép. : vers

dévoiement – s. m. : flux de ventre, indigestion d’estomac ; dévoiement par haut et par bas, flux de ventre accompagné de vomissements

diable – loc. : dire le diable de qqn, calomnier qqn, dire beaucoup de mal de qqn

diligence – loc. : en diligence, avec promptitude

dîner – v. i. : prendre un repas vers le milieu de la journée

– s. m. : repas de midi

discrétion – s. f. : retenue, sobriété

diseur – s. m. : celui qui dit

– s. m. : beau diseur, personne qui affecte de bien parler

dispenser – v. t. : distribuer

dispute – s. f. : discussion, débat

disputer – v. i. : être en discussion, débattre (de choses spirituelles et morales notamment) ; disputer avec qqn, débattre avec qqn

– v. t. : disputer de qqch avec qqn, rivaliser de qqch avec qqn

docteur – s. m. : savant homme

donaison – s. f. : donation

dot – s. m. : dot

droit – loc. : à droit, du côté droit

drôle – s. m. : homme facétieux, gaillard, plaisant

ducat – s. m. : monnaie d’or ou d’argent

École – s. f. : manière d’expliquer les sciences dans les collèges, manière pédantesque et scolastique par opposition à la science du monde (la poussière de l’École, les ergotismes et les subtilités de l’École)

édile – s. m. : magistrat romain chargé de l’inspection des édifices et des jeux

efficace – s. f. : efficacité, force, vertu de qqch

émailler – v. t. : orner de soie (en broderie)

embaumé – p. p. : être embaumé, sentir bon, être parfumé

émeutir – v. i. : fienter (en parlant d’oiseaux)

émouvoir – v. t. : mettre en mouvement, ébranler

empêchant – adj. : embarrassant, gênant

empêché – adj. : embarrassé

émulateur – s. m. : rival, concurrent

encan – loc. : vente à l’encan, vente aux enchères publiques

enseigner – v. t. : enseigner qqn, instruire qqn

entendre – v. t. : percevoir par l’intelligence, comprendre

enthousiasme – s. m. : mouvement extraordinaire d’esprit, causé par une inspiration qui est ou paraît divine

entr’empêcher – v. pron. : s’entr’empêcher, s’empêcher mutuellement

Épargne – s. f. : Trésor royal, lieu où l’on porte toutes les finances du royaume

épinette – s. f. : instrument de musique à clavier et à cordes

épitomé s. m. : abrégé, résumé d’un livre

équipage s. m. : provision de tout ce qui est nécessaire pour voyager ; ensemble des voitures, chevaux et du personnel qui en a charge

ergotisme – s. m. : argument captieux, chicanerie, ergotage

étonné – adj. : frappé de stupeur

fable – s. f. : fausseté

facilité – s. f. : complaisance

façonner – v. t. : former par l’éducation

745

fait – loc. : voilà votre fait, voilà ce qu’il vous faut

familiarité – s. f. : privauté, accès libre que l’on a chez qqn avec qui l’on vit sans façon

faquin – s. m. : individu sans valeur, plat et impertinent (terme de mépris et d’injure)

faux – loc. : à faux, à tort, injustement

fée – adj. : enchanté 

feux Saint-Elme – s. m. pl. : feux volants autour des mâts

force – loc. : il est force que, il est nécessaire que

forcer – v. t. : violenter, violer

forme – s. f. : morceau de bois qui a la figure du pied et qui sert à monter un soulier (cordonnerie)

foulque – s. f. : oiseau de rivière, appelé aussi mouette ou poule d’eau

fourbe – s. f. : tromperie, déguisement de la vérité fait avec adresse

fourber – v. t. : fourber qqn, tromper qqn

fournir – v. t. : fournir à qqch, s’occuper de qqch, effectuer qqch

– v. t. : fournir de qqch, procurer qqch

fruits – s. m. pl. : produits, revenus d’une terre, d’un bénéfice

gaber – v. t. : gaber qqn, railler qqn, se moquer de qqn (terme vieilli)

garde – loc. : fruits de garde, fruits qui se conservent longtemps sans se gâter

gardeur – s. m. : celui qui garde un troupeau, gardien

garrotter – v. t. : lier, attacher avec de forts liens

gêne – s. f. : torture

gêner – v. t. : faire souffrir, infliger une torture morale

généreux – adj. : qui a l’âme grande et noble

génie – s. m. : talent naturel, disposition qu’on a à une chose plutôt qu’à une autre

glacer – v. t. : ombrager avec de la soie plus brune, pour donner du relief (broderie)

goutte – s. f. : fluxion douloureuse qui prend sur les jointures

goutte crampe – loc. : goutte qui prend tout d’un coup, et qui dure peu

grègues – s. f. pl. : haut-de-chausses

grimace – s. f. : feinte, faux-semblant

habitude – loc. : faire habitude de, prendre l’habitude de

hellébore s. m. : plante médicinale, utilisée par les Anciens pour soigner la folie

heur – s. m. : bonheur

heure – loc. : tout à cette heure, tout de suite

hièble – s. f. : plante qui ressemble au sureau, aux vertus émollientes et résolutives

historier – v. t. : embellir, décorer par des ornements

hors que – loc. conj. : excepté que

humeur – s. f. : substance fluide, liquide organique du corps (médecine)

hydropique – adj. : qui est malade d’hydropisie (voir ce mot)

hydropisie – s. f. : maladie qui fait enfler le corps par les eaux qui se forment et qui s’épanchent

idylle – s. m. : pièce poétique à sujet pastoral et souvent amoureux

imaginer – v. pron. : s’imaginer, se représenter dans l’esprit

incontinent – adv. : aussitôt

industrie – s. f. : ingéniosité, savoir-faire, habileté à exécuter qqch

industrieusement – adv. : avec art, avec habileté

injure – s. f. : tort, outrage de fait ou de parole

– loc. : les injures du temps, les incommodités du temps

746

injurieux – adj. : qui offense

instruit de – p. p. : qui a reçu de l’instruction par

interprète – s. m. : celui qui explicite, qui fait entendre le sens de qqch

intrigué – adj. : compliqué, embrouillé

jeter – v. i., cstr. absol. : faire couler du métal fondu dans un moule afin d’en tirer une figure (sculpture)

journalier – adj. : qui est tantôt d’une façon et tantôt d’une autre, inégal, varié

journée – s. f. : distance accomplie par un voyageur en une journée

– loc. : faire tant par ses journées, se hâter en voyage

jours – loc. : à tous les jours, en toutes occasions, très souvent

jusque – loc. conj. : jusque-là que, jusqu’au point où, au point que

laisser – loc. : ne pas laisser de, ne pas cesser de, ne pas s’abstenir de

lamentable – adj. : douloureux, qui excite la pitié

lettre – loc. : payer à lettre vue, payer dès que la lettre aura été vue

libelle – s. m. : court écrit satirique et diffamatoire

linotte – s. f. : petit oiseau au chant agréable

locante – adj. : chambre locante, chambre garnie qu’on tient en location

louage – s. m. : loyer

loueur – s. m. : personne qui fait un éloge, qui exprime une louange

malgré que – loc. conj. : bien que

malicieusement – adv. : avec malice (témoignant d’une inclination à faire du mal)

malin (maligne) – adj. : qui est enclin à faire du mal

mânes – s. m. pl. : âmes des morts dans la religion romaine

maravédis – s. m. : petite monnaie de cuivre en Espagne

marinier s. m. : officier qui commande à un équipage de matelots, qui sert à la conduite d’un bateau

marri – adj. : fâché

même – loc. conj. : quand même, quand bien même

mémoire – s. m. : écrit sommaire, donné à quelqu’un pour le faire souvenir de quelque chose

menterie – s. f. : allégation d’une chose fausse que l’on veut faire passer pour vraie

méprendre – v. pron. : se méprendre à qqch, se tromper sur qqch

morguer v. t. : braver par des regards fiers et méprisants

mouche – loc. : mouche à miel, abeille

– loc. : faire d’une mouche un éléphant, hyperboliser, exagérer

moustache – loc. : enlever sur la moustache, obtenir par la violence qqch à laquelle qqn d’autre prétendait

multiplier – v. i. : se multiplier, croître en nombre

naïf – adj. : naturel, sans artifice

netir – v. t. : nettoyer (arch. et rég.)

nonpareil – adj. : qui n’a pas son pareil, qui est sans égal en son genre (arch.)

obliger – cstr. absol. : faire quelque faveur, civilité ou courtoisie

œuvre – loc. : mettre en œuvre (des pierreries), enchâsser (des pierreries)

official – s. m. : juge ecclésiastique délégué par l’évêque

officier – s. m. : domestique

olivettes – s. f. pl. : danse de campagne (rég.)

ombrager – v. t. : appliquer sur l’or de la

747

soie pour éteindre par un ouvrage surappliqué l’éclat du métal

opposer – v. t. : opposer à qqn, soumettre une objection à qqn

ordonnance – s. f. : ordre donné aux trésoriers de payer une certaine somme, pour une certaine destination

ordure – s. f. : turpitude dans les actions, corruption dans les mœurs

original – loc. : savoir qqch d’original, savoir qqch de source, de ceux qui l’ont vue ou faite

ouïr – loc. : à l’ouïr dire, à l’entendre, selon lui

outrance – loc. : à outrance, avec excès

papillomaniste – s. m. : personne passionnée de papillons (néologisme)

paraître : – impers. : il paraît que, il apparaît que

partement – s. m. : départ

parti – s. f. : personnes qui sont en débat, en procès

patin s. m. : soulier de femme à hautes semelles de liège

pays – s. m. : région

– loc. : passer pays, traverser une région

petit – loc. : un petit, un peu

picorée – s. f. : action des abeilles qui recueillent le pollen sur les fleurs

pistole – s. f. : monnaie d’or espagnole ou italienne

pluche – s. f. : étoffe de soie, de laine etc., dont les fils sont très longs d’un côté

plus – loc. : pour le plus, à la rigueur

point – loc. conj. : au point que, au moment où

porter – v. t. : supporter

porteur – s. m. : messager

possible – adv. : peut-être

poulet s. m. : lettre amoureuse

pratique – s. f. : client, clientèle

préfet – s. m. : préfet du prétoire, chef de la garde prétorienne

préservatif – s. m. : remède qui sert à se protéger d’un mal qui menace, physique ou moral

présidial – s. m. : compagnie de juges établie dans les villes considérables ; lieu où s’exerce cette justice

presser – v. t. : poursuivre vivement qqn (tant au combat qu’à la dispute)

prétendre – v. t. : prétendre de + prop. inf., prétendre à, aspirer à + prop. inf.

prétoire. Voir préfet du prétoire

prix – loc. : prix pour prix, toute compensation faite

procure – s. f. : procuration (rég.)

promesse – s. f. : reconnaissance sous seing privé de quelque dette ou convention

publier – v. t. : rendre public et notoire, révéler

purgation – s. f. : préparation de médicament

raccommoder – v. t. : remettre en état, réparer

racquitter – v. pron. : se racquitter de qqch, se dédommager de qq perte

ragoût – s. m. : mets raffiné pour exciter l’appétit

raison – loc. : rendre raison de, donner raison à

rassis – adj. : calme, qui n’est pas troublé

reboucher – v. i. : s’émousser (au sujet de la pointe d’une arme)

récitateur – s. m. : personne qui récite, déclame des vers

récollet – s. m. : religieux franciscain réformé

reculer – v. pron. : se reculer de, s’éloigner de

réduction – s. f. : principe de démonstration scolastique

regeste – s. m. : répertoire chronologique

réglé – adj. : régulier, en bon ordre, raisonnable

– loc. : esprit réglé, jugement bon

réglément – adv. : de manière ponctuelle

rélation, relation – s. f. : récit

remercier – v. t. : remercier de + v. inf., refuser honnêtement de + v. inf.

748

renard – loc. : crier au renard, se moquer de qqn à qui l’on a fait une farce

rencontre – s. f. : équivoque, mot d’esprit, pointe

rencontrer 

– cstr. abs. : faire une plaisante répartie

– v. t. : rencontrer à, faire des conjectures sur

– loc. : bien rencontrer, deviner juste dans ses conjectures

– loc. : mal rencontrer, échouer

ressentiment – s. m. : vive émotion ; souvenir qu’on garde d’un bienfait ou d’une injure

resserrer – v. pron. : se resserrer, s’enfermer dans un espace étroit

rhinocéros – loc. : nez de rhinocéros, nez gros et proéminent

rhumb – s. m. : grands cercles verticaux tracés sur le globe, qui divisent l’horizon en trente-deux parties et qui servent à marquer la route d’un vaisseau

rien – loc. : que rien plus, que rien ne l’est plus

rigueur – loc. : à rigueur, avec rigueur

roler – v. i. : écrire des rôles (feuillets d’écriture)

rondache – s. f. : bouclier

rousseau – adj. : roux

sacripant – s. m. : querelleur, mauvais sujet

scholiaste – s. m. : commentateur érudit

scrupule – loc. : mettre qqn en scrupule, inquiéter qqn, faire douter qqn

séant – adj. : décent, convenable, bienséant

sens – loc. : hors de sens, fou

si est-ce que – loc. : néanmoins (arch.)

siècle – s. m. : période

siffler – v. t. : apprendre à l’oiseau à régler son ramage

siffleur – s. m. : celui qui apprend à l’oiseau à régler son ramage

simplesse – s. f. : simplicité (fam.)

sol – s. m. : pièce de monnaie

solenniser – v. t. : célébrer avec cérémonie

souffrir – v. t. : supporter, accepter

souhait – loc. : à souhait, selon ses désirs

spéculatif – s. m. : qui contemple, observe les choses naturelles ou surnaturelles ; politique qui raisonne sur les événements présents ou futurs (péjor.)

survenant – s. m. : personne qui arrive sans qu’on l’attende, et particulièrement pour dîner

sylvain – s. m. : être des bois et de la forêt dans l’antiquité

tablettes – s. f. pl. : feuilles d’ivoire, de parchemin ou de papier préparé, qui sont attachées ensemble, et qu’on porte ordinairement dans la poche pour écrire les choses dont on se veut souvenir

tablier, tabliope – s. m. : surface plane sur laquelle on joue aux échecs, aux dames ou au trictrac, damier

talent – s. m. : monnaie de compte dans l’antiquité

tiercelet – s. m. : mâle chez certains oiseaux de proie

titre – loc. : en bon titre, à raison ; à faux titre, à tort

tors – adj. : tordu, difforme 

tourte – s. f. : petite tourterelle

trafiquer – v. i. : faire du commerce

train s. m. : ensemble de domestiques, chevaux, voitures qui accompagnent une personne en voyage

trait s. m. : flèche, blessure

traiter v. pron. : se traiter, soigner sa propre maladie

tranchet – s. m. : outil de coupe du cordonnier

travailler – v. t. : travailler un cheval, manier, exercer un cheval, monter sur un cheval ; poursuivre (en termes de chasse)

749

trictrac – s. m. : jeu de dés, ou damier sur lequel on joue aux dés

trompette – s. m. : celui qui célèbre, qui publie les louanges

usure – loc. : avec usure, en rendant plus qu’on n’a reçu

véritable – adj. : sincère

viande, viandes – s. f. ou f. pl. : nourriture

vider – loc. : vider une affaire, terminer une affaire, mettre fin à un différend

voiture – loc. : bêtes de voiture, bêtes servant à conduire un attelage

vulgaire – s. m. : le commun des hommes

1 Voir introduction, « établissement du texte », supra, p. 69.

2 Voir p. 379, 449-451 et 507.

3 Pierre Richelet, Dictionnaire français contenant les mots et les choses, Genève, Widerhold, 1680, 2 vol. ; Antoine Furetière, Dictionnaire universel contenant généralement tous les mots français tant vieux que modernes et les termes de toutes les sciences et des arts, La Haye et Rotterdam, A. et R. Leers, 1690, 3 vol. [rééd.] ; Dictionnaire de l’Académie française, Paris, Coignard, 1694, 2 vol. [réimpression Slatkine, 1971, 2 vol.].

4 Nathalie Fournier, Grammaire du français classique, Paris, Belin, 2002.