Skip to content

Table chronologique de la vie et des œuvres du Père Pierre Le Moyne

View all information ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-0775-8
  • ISSN: 2105-9527
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-4351-0.p.0045
  • Publisher: Classiques Garnier
  • Parution date: 09-18-2012
  • Language: French
Free access
Support: Digital
45
TABLE CHRONOLOGIQUE DE LA VIE
ET DES OUVRES DU PÈRE PIERRE LE MOYNE



Nous signalons toutes les premières éditions des oeuvres de Le Moyne, ainsi que les rééditions qui comportent des révisions importantes ;mais nous omettons les réimpressions, parfois très nombreuses, des oeuvres à grand succès comme Les Peintures morales et I,a Galerie des femmes fortes, ainsi que les contrefaçons. Les détails biographiques sont tirés pour la plupart de la « Notice biographique » dans Chérot, Étude, p. 1-30.
1602 Naissance de Pierre Le Moyne àChaumont-en-Bassigny, le 5 mars.
1619 Le Moyne entre dans la Compagnie de Jésus à Nancy.
1628  ? Ode sur la conservation de l'ple de Ré, et la défaite des Anglais qui y étaient descendus en faveur des Rebelles, Lyon, [1628  ?]. Aucun exemplaire ne semble subsister de cette première oeuvre de Le Moyne; mais l'auteur a ajouté une note dans Les Triomphes de Louis le Juste, 1629, après le titre de ce poème, qui confirme qu'il a été publié séparément  : « Cette pièce ayant été faite par l'auteur de tout ce livre, immédiatement après la victoire obtenue en l'Yle de Ré [le 30 octobre 1627], et imprimée à Lyon ...  ».
av 1629 Régent au collège de Reims.
1629 Les Triomphes de Louis le Juste en la reduction des Rochelois et des autres rebelles de son royaume, Reims, 4°.
Le Portrait du Roi passant les Alpes, Paris, 4°.
1630 Les Triomphes de Louis le Juste. Nouvelle édition revue et augmentée de plusieurs pièces, Reims, 24°.
La Solitude de Conde. À Monseigneur le Cardinal de Richelieu. Avec un dialogue de bergers, à l'honneur du Roi et de la Reyne. Ode, reproduite dans Les Triomphes, 1630.
46 1631 La France guérie. Oder adressées au Roi, Paris, in-fol. et 4°. Ces odes sont reproduites dans Les Triompher, 1630, avec titre spécial et pagination séparée.
1631-1633 Professeur de philosophie au collège des Godrans à Dijon.
1632 Le Poète philosophe, à Monseigneur le Prince. Ode. Ce poème, qui eut une édition à part aujourd'hui perdue, est reproduit dans Les Triomphes, 1630, avec titre spécial et pagination séparée.
1636 Le Moyne se retrouve à Langres, en qualité de professeur ou de prédicateur.
1638 Le Moyne est appelé à Paris pour devenir régent au collège de Clermont.
Sonnets sur la naissance de Monseigneur le Dauphin, Paris, 4°. Éloges et poésies sur la naissance du Dauphin. Par le P. L. et le P. le M., Lyon, 4°.
1639 La Sagesse divine, Paris, 4°.
La Solitude, Paris, 4°  : nouvelle version, fortement remaniée, de La Solitude de Conde de 1630.
1640 Le Moyne se consacre entièrement à la prédication, à la direc- tion, et à la composition de ses oeuvres.
Les Peintures morales, où les passions sont representées par tableaux, par caractères, et par questions nouvelles et curieuses, Paris 4°. La seconde édition de 1645 de cette première partie des Peintures morales est devenue le texte de base pour les réimpressions de l'aeuvre entière.
1641 Hymnes de la sagesse divine, et de l'amour divin. Avec un discours de la poésie, et d'autres pièces sur diverses matières, Paris, 4°.
1643 Les Peintures morales, seconde partie de la doctrine des passions, où il est traité de l'amour naturel, et de l'amour divin, et les plus belles matières de la morale chrétienne sont expliquées, Paris, 4°.
1644 Manifeste apologétique pour la doctrine des religieux de la Compagnie de Jésus. Contre une prétendue théologie morale, et d'autres libelles diffamatoires publiés par leurs ennemis, Paris, 4° et 8°.
1645 Le Saint Aumônier. Discours panégyrique et moral des vertus de feu Monseigneur le Cardinal de La Rochefoucauld, Paris, 4°. Le Ministre sans reproche, Paris, 4°.
1647 La Galerie des femmes fortes, Paris, in-fol. Cette oeuvre connut de très nombreuses réimpressions en-12° de 1660 à 1672.
47 1648 Lettre héroïque envoyée à Monseigneur le Prince en Catalogne, Paris, 4°.
1649 Lettre de la Seine à la Meuse, sur l'état présent des affaires, Paris, 4°. Devises héroïques et morales, Paris, 4°.
1650 Le Moyne quitte le collège de Clermont pour aller habiter la Maison Professe de la rue saint-Antoine.
Les Poésies du P. Pierre Le Moine, de la Compagnie de Jésus, Paris, 4°.
1652 La Dévotion aisée, Paris, 8°. Il y en eut une seconde édition en 1668, Paris, 16°.
Le Grand Miroir des financiers tiré du cabinet des curiosités du défunt Cardinal de Richelieu, où l'on voit  : I. L'homme d'état en matières d'intérêts. II. L'ordre de manier les finances. III. Les moyens de faire profiter l'argent du Roi, l'avancement de la fortune des intendants, et son déclin. IU. Le discernement des maltôtiers d'avec les officiers légitimes de l'épargne. U. Discours nécessaire à tous gens d'affaires et de finances, Paris, 4°.
1653 Saint Louir, ou le héros chrétien. Poëme héroïque, Paris, in-fol Première version du poème, en sept livres, et contenant 7.192 vers.
1655 Le Moyne se consacre tout entier à la composition en langue française  : un mémoire conservé dans les archives du Gésu met à côté de son nom  : « Totus in scribendo gallice  ».
1656 De la modestie, ou de la bienséance chrétienne, Paris, 4°.
1657 Le Spéculatif. Lettre héroïque et morale, Paris, 4°.
Lettre héroïque et morale, sur le temps, et sur l'inconstance des choses humaines, Paris, 4°.
1658 Saint Louis, ou la Sainte Couronne reconquise, Paris, 12°. Seconde version du poème, radicalement différente de la première, avec un nouveau titre, en dix-huit livres, et contenant 17.880 vers.
[1658/59] Jeu poétique, ou les vues de Passy, s.l.n.d., 4°.
1659 La Uue de Paris. Lettre héroïque et morale, Paris, 4°.
1660 Lettre héroïque à Monseigneur le Prince sur son retour, Paris, 4°. De la Fortune, lettre morale, Paris, 4°.
1661 De la vie champêtre, lettre morale, Paris, 4°.
Du Jeu, lettre morale, Paris, 4°.

Le Théâtre du Sage, lettre morale, Paris, 4°.
48 1662 De la paix du Sage, lettre morale, Paris, 4°.
Nouvelles poétiques, ou lettre du Tage à la Seine. Sur la naissance de Monseigneur le Dauphin, Paris, 4°.
1663 Plaisance, lettre poétique, Paris, 4°. Carte nouvelle de la Cour, Paris, 4°.
1665 De l'art de régner. Au Roi, Paris, in-fol. Entretiens et lettres poétiques, Paris, 8°.
1666 Saint Louis, ou la Sainte Couronne reconquise, Paris, 12°. Nouvelle édition avec des révisions, et contenant 17.870 vers. De l'art des devises. Avec divers recueils de devises du même auteur, Paris, 4°.
« Lettre écrite à une personne de qualité, où il est parlé de l'auteur, du sujet, et du caractère de ces mémoires  », dans d'Estrées, Mémoires d'état ; contenants les choses plus remarquables arrivées sous la Régence de la Reine Marie de Médicis, et du règne de Louis XIII, Paris, 12°. Le Moyne avait certainement collaboré à la rédaction de ces mémoires.
1670 De l'histoire, Paris, 8°.
1671 Les ouvres poétiques du P. Le Moyne, Paris, in-fol. L'achevé d'imprimer est du 20 mars 1671.
Mort du Père Pierre Le Moyne, le 22 août.
Book chapter: Previous 3/47 Next