Skip to content

Abstracts

View all information ⮟

  • ISBN: 978-2-406-06456-5
  • ISSN: 2103-5636
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-06458-9.p.0423
  • Publisher: Classiques Garnier
  • Parution date: 09-20-2017
  • Language: French
Free access
Support: Digital
423

Résumés/Abstracts

Nicholas Coureas, « The Ruling Christian Elite of Lusignan Cyprus (1192-1473) and the Extent to which it included non-Latin Christians »

Cet article examine la manière dont les non-Latins sintégrèrent à la noblesse du royaume de Chypre des Lusignan, après la conquête de lîle en 1191. Sétant déjà unis à des membres de la noblesse latine dans le royaume de Jérusalem, les Arméniens réussirent aisément à entrer dans celle des Lusignan de Chypre, avant la destruction du royaume dArménie cilicienne, en 1375. Grecs, Syriens et Circassiens connurent plus de difficultés à intégrer cette élite.

This article discusses the extent to which non-Latins entered the nobility of the Lusignan Kingdom of Cyprus, established after the conquest of Cyprus in 1191 from Byzantium. The Armenians, with previous cases of intermarriage with the Latin nobles in the Kingdom of Jerusalem, were most successful in entering the nobility of Lusignan Cyprus before the destruction of the Kingdom of Cilician Armenia in 1375. Greeks, Syrians and Circassians were less successful in entering the nobility.

Philippe Trélat, « Des bancs de luniversité au service de lÉtat et de lÉglise. Formations et carrières des élites urbaines chypriotes (1192-1570) »

Cette contribution met en lumière les évolutions du recrutement des universitaires dans lappareil dÉtat des Lusignan et dans lÉglise latine chypriote. Lexamen de la formation des élites insulaires montre le rôle prépondérant occupé par les universitaires passés par Bologne, Montpellier, Paris, Toulouse puis Padoue après 1393. Lobtention dun grade, gage dune carrière dans ladministration chypriote, permet à des lignages dorigine autochtone une intégration au groupe élitaire.

This contribution sheds light on changes in the recruitment of academics to join the Lusignan State apparatus and the Cypriot Latin Catholic Church. Examining the education of island elites shows the preponderant role of academics who passed through Bologna, Montpellier, Paris, Toulouse and Padua after 1393. Obtaining a 424degree, which guaranteed a career in the Cypriot government, allowed family lines of indigenous origin to be integrated into the elite.

Cécile Khalifa, « Échive de Montbéliard et Charlotte de Lusignan. Deux femmes issues de lélite, impliquées dans la défense de lîle de Chypre au xiiie et au xve siècle »

Lîle de Chypre a reçu sur son sol une élite latine aux contours déterminés, jusquau milieu du xive siècle. Les femmes appartenant à la famille royale participèrent activement à la défense du royaume insulaire. Létude des faits darmes dÉchive de Montbéliard et de Charlotte de Lusignan nous démontre que, bien quissues de lélite franque du royaume des Lusignan, leur caractère déterminé a emporté ladhésion des chroniqueurs qui racontèrent leurs actes.

The island of Cyprus played host to a clearly defined Latin elite until the middle of the fourteenth century. Women belonging to the royal family were actively involved in the defense of the island Kingdom. Studying the feats of arms of Echive de Montbéliard and Charlotte de Lusignan shows us that, although they came from the Lusignan kingdoms Frankish elite, their vigorous character won the support of the chroniclers who recounted their exploits.

Benjamin Bourgeois, « Élites, royauté et collectivité dans le royaume latin de Jérusalem. Processus dinstitutionnalisation des groupes dominants »

Dans le royaume de Jérusalem, de 1099 à 1291, il existe une dimension collective de lexercice politique, aux côtés de la royauté, ou pour pallier labsence de roi. Les juristes du xiiie siècle proposent une modélisation réduisant ce groupe formant une élite politique active à la seule dimension féodale. Il sagit ici de déterminer lévolution de la composition et des modalités daction de cette élite, constatant une ouverture importante et un renouvellement très contextuel.

In the Kingdom of Jerusalem, from 1099 to 1291, political action had a collective dimension in addition to what was performed by royalty or to compensate for the absence of a king. The jurists of the thirteenth century offered a model reducing this group, which formed an active political elite, to something merely feudal. This paper considers how to determine the changes occurring in the composition and the modalities of the action of this elite, noting a significant beginning and a very context-dependent revival.

425

Isabelle Ortega, « Noblesses moréote et chypriote, des réseaux sociaux avant lheure »

Les réseaux sociaux, étudiés depuis quelques décennies, permettent daborder sous un angle différent les élites latines de la principauté de Morée, et plus largement de la Méditerranée orientale au Moyen Âge. Plus ou moins étendus, les réseaux visent lefficacité en confortant une alliance, en renforçant une position politique, ou encore en consolidant une aide militaire. Jamais désintéressés, ils permettent aux élites de simposer au sein des sociétés, voire de maintenir leur position.

Social networks, studied for several decades now, enable us to approach the Latin elites of the Principality of Morea from a different perspective – as well as, more broadly, those from the Eastern Mediterranean in the Middle Ages. More or less extensive, networks aim at efficiency by strengthening an alliance, strengthening a political position, or consolidating military assistance. Never disinterested, they allow elites to establish themselves within their respective societies – or even to maintain their position.

Marie Guérin, « “Femme lige ou de simple hommage”. Relation des dames au pouvoir dans la principauté de Morée (xiiie-xve siècle) »

Les Assises de Romanie, recueil de droit féodal rédigé au xive siècle, contiennent plusieurs articles relatifs au droit des femmes feudataires, liges ou de simple hommage, établies dans la principauté de Morée à la suite de la Quatrième Croisade. Dès lors, il sagit danalyser le rôle de la ligesse – lien privilégié entre un seigneur et son vassal – dans la relation des dames au pouvoir, à travers leurs responsabilités dans les mariages, la gestion des fiefs et leurs actions politiques.

The Assizes of Romania, a collection of feudal laws drafted in the fourteenth century, contain several articles relating to the rights of women with the status of feudatory, liege, or simply those who paid homage, established in the Principality of Morea following the Fourth Crusade. It is therefore necessary to analyze the role of the ligesse – a special link between a lord and his vassal – in the relationship between ladies and power, through their responsibilities in marriage, the management of fiefs, and their political actions.

426

Pierre-Joan Bernard, « Une source inédite pour la connaissance des élites de la Morée franque. Le testament de Marguerite de Mategrifon (1314) »

Le testament de Marguerite de Mategrifon nous introduit à la cour dune princesse de Morée, fille cadette de Guillaume II de Villehardouin. Derrière le portrait de la femme de pouvoir, on découvre deux villes prospères, Clarence et Andreville, où se côtoient populations grecque et latine, dans une profusion de richesses. Les legs se chiffrent à plusieurs milliers de perperes, sans compter les vêtements et objets précieux, dor, dargent et divoire.

The will of Marguerite de Mategrifon introduces us to the court of a princess of Morea, the younger daughter of Guillaume II de Villehardouin. Behind the portrait of this powerful woman, one discovers two prosperous cities, Clarence and Andreville, where Greek and Latin populations rub shoulders amidst a profusion of riches. The bequests amount to several thousand perpres, not to mention precious garments and objects made of gold, silver and ivory.

Marie-Anna Chevalier, « Ordres religieux-militaires, seigneurs croisés et nouvelles élites laïques de Romanie et de Morée. Premières alliances et rivalités (1204-1212) »

Les ordres religieux-militaires participèrent vraisemblablement à la Quatrième Croisade et nouèrent des relations avec des croisés de diverses origines, lesquelles se poursuivirent sous plusieurs formes dans lEmpire latin de Constantinople. Nous avons essayé de discerner les enjeux de lengagement diplomatique et militaire des ordres dans lEmpire, et envisagé lapparition de réseaux relationnels avec les pouvoirs laïcs, parallèlement à létablissement dalliances et parfois à leur délitement.

Military Orders seem to have participated in the Fourth Crusade and established connections with crusaders from various backgrounds, which continued in different forms in the Latin Empire of Constantinople. We have tried to discern the stakes entailed in the diplomatic and military engagement of these Orders in the Empire and considered the emergence of relational networks with secular powers in parallel with the establishment of alliances and occasionally their disintegration.

427

Ştefan S. Gorovei et Maria Magdalena Székely, « Élites autochtones et allogènes à laube de la principauté de Moldavie (xive-xve siècles) »

Lenquête des sources permet danalyser la naissance des élites dans la principauté de Moldavie au xive siècle et de suivre leur évolution au xve siècle. Il ny avait, à cette époque-là, que des élites chrétiennes, car laccès aux charges (dans ladministration du pouvoir, centrale ou provinciale) et le droit de posséder des domaines fonciers étaient réservés aux orthodoxes seuls. Les allogènes hétérodoxes participaient largement à ladministration des villes et pouvaient jouer un rôle important dans dautres services.

An examination of sources makes it possible to analyze the formation of an elite in the Principality of Moldavia in the fourteenth century and follow their evolution in the fifteenth century. At that time, there were only Christian elites, since access to positions (in the administration of power, whether central or provincial) and the right to own landed estates were reserved for the Orthodox alone. Heterodox allogènes participated broadly in the administration of cities and were able to play an important role in other services.

Rustam Shukurov, « Turkic Elites in Constantinople and Trebizond in 1261-1453. Some Comparative Notes »

Larticle compare les élites turques à Constantinople et à Trébizonde pendant la période tardo-byzantine. La société des Balkans byzantins était plus ouverte à légard des nobles turcs immigrants que celle du Pont byzantin. Au contraire, on ne trouve que rarement des colons du Pont asiatique dans les hautes strates de la société, eux ou leurs descendants rejoignirent principalement les classes moyennes de ladministration et du clergé.

The article compares Turkic Elites in Constantinople and Trebizond during late Byzantine period. The Byzantine Balkan society was more open towards the noble Turkic immigrants comparing to the Byzantine Pontos. On the contrary, the Pontic Asian settlers were rarely found in the higher strata of society, they or their descendants mostly joined the middle class bureaucracy and clergy.

428

Azat Bozoyan, « La cour royale du royaume arménien de Cilicie et ses relations avec les communautés chrétiennes »

LÉtat arménien de Cilicie et sa cour royale se sont formés au cours du xiie siècle. Dans sa lettre au prince Lewon, Nersēs de Lambrun livre les premières mentions du palais royal de Cilicie. Dans ce document, lauteur répond aux accusations des docteurs dArménie orientale contre lévêque de Tarse. Le roi Lewon voulait créer un palais similaire aux palais byzantins et à ceux des États féodaux européens, mais avec une ouverture envers toutes les confessions religieuses de la région.

The Armenian State of Cilicia and its royal court were created during the twelfth century. In his letter to Prince Lewon, Nersēs de Lambrun offers the first references to the royal palace of Cilicia. In this document, the author replies to the accusations from the doctors of Eastern Armenia against the bishop of Tarsus. King Lewon wanted to create a palace similar to the Byzantine palaces and those of the European feudal States, but with an openness to all the religious denominations of the region.

Samvel Grigoryan, « The lineage of Adam (Siratan), regent for Zapēl, Queen of Armenia »

Cet article traite des origines et du domaine de la famille dAdam de Gaston (Siratan), sénéchal et bayle dArménie, le plus puissant vassal du roi Lewon I et régent de sa fille, la reine Zapēl. Il sagit de comprendre plus particulièrement comment Adam est arrivé à cette position et a obtenu la confiance royale. Cette étude livre des éléments et des arguments éclairant sa proche parenté avec la maison royale.

This paper deals with the family origin and domain of Adam de Gaston (Siratan), seneschal and bailli of Armenia, the most powerful vassal of King Lewon and the regent for Kings daughter, Queen Zapēl. In particular, it answers a question, to what did Adam owed his position and the degree of kingly trust he accrued. The study reveals evidences and arguments pointing to his close kinship with the Royal House.

429

Gohar Grigoryan, « Manifestations of Mongol-Armenian Relations in the Royal Art of the Armenian Kingdom of Cilicia. Study of the depiction of the robe of Prince Lewon in manuscript No. 8321 (Yerevan, Mesrop Maštoc Research Institute of Ancient Manuscripts / Matenadaran, fol. 15r) »

Dans la seconde moitié du xiiie siècle, à lépoque où le royaume arménien de Cilicie était engagé dans une alliance avec les Mongols, plusieurs nouveaux symboles et motifs apparurent dans les arts ciliciens, reflétant les relations arméno-mongoles contemporaines. Cet article examine la nature de la royauté et la représentation du pouvoir dans le royaume arménien, en mettant laccent sur limage du futur roi Lewon II (MS. 8321, Matenadaran) et sur dautres œuvres commandées par la cour royale pendant cette période.

In the second half of the 13th century, when the Armenian Kingdom of Cilicia was engaged in an alliance with the Mongols, several new symbols and motifs appeared in Cilician arts, reflecting the contemporary Armenian-Mongol relations. The present paper examines the nature of kingship and visualization of power in the Armenian Kingdom, putting the main emphasis on the image of the future King Lewon II, and on some other artworks commissioned by the royal court throughout that period.

Michel Balard, « Les autonomies urbaines dans lOutremer italien »

Les comptoirs vénitiens et génois dOutremer sont étroitement dépendants de leur métropole respective. Elle nomme ses représentants auxquels elle impose une commissio définissant leurs droits et devoirs. Les collectivités locales ont néanmoins le droit denvoyer une ambassade en métropole. Les tentatives de soulèvement en Crète et à Chio furent mises en échec, de sorte que lon ne peut guère parler dautonomie des colonies italiennes dans le Levant.

Venice and Genoas overseas commercial endeavors were closely dependent on their respective metropolitan center. The center appointed its representatives, on whom it imposed a commissio defining their rights and duties. Nevertheless, local authorities had the right to establish an embassy in the capital. The attempted uprisings in Crete and Chios were defeated, so one can hardly speak of the autonomy of the Italian colonies in the Levant.

430

Brendan Osswald, « Sassimiler pour régner ? Le cas des souverains italiens de lÉpire (xive-xve siècles) »

Divers princes dorigine italienne gouvernèrent lÉpire à la fin du Moyen Âge. Les membres des dynasties de Céphalonie et des Buondelmonti affichèrent une forte volonté dassimilation au modèle byzantin, encore puissant au xive siècle. Au xve siècle cependant, la dynastie des Tocco prit soin de conserver son caractère italien et partit en Italie pour échapper à la conquête ottomane. Néanmoins, certains Tocco, probablement issus de branches bâtardes, passèrent au service du sultan et demeurèrent en Épire.

Various princes of Italian origin ruled Epirus at the end of the Middle Ages. The members of the dynasties of Cephalonia and Buondelmonti displayed a strong desire to assimilate to the Byzantine model, still powerful in the fourteenth century. In the fifteenth century, however, the Tocco dynasty took care to preserve its Italian character and went to Italy to escape the Ottoman conquest. Nevertheless, some members of the Tocco family, probably descended from bastard branches, passed into the service of the sultan and remained in Epirus.

Pierre Moukarzel, « Les élites chrétiennes latines dans le sultanat mamelouk (xiiie-xve siècle). Le cas des communautés de marchands italiens »

Au xiiie siècle, des élites chrétiennes latines se sont implantées en Égypte. Cest le cas en particulier des communautés de marchands vénitiens et génois. Ils formaient une élite dont les membres, par leurs richesses et leurs relations, occupaient une place importante et tenaient léconomie à travers la Méditerranée aux xive et xve siècles. Ces élites ont vécu selon un statut juridique et politique qui les a mis sur un pied dégalité avec les musulmans sujets du sultan. 

In the thirteenth century, Latin Christian elites settled in Egypt. This is particularly true of the Venetian and Genoese merchant communities. They formed an elite whose members, with their wealth and connections, occupied an important position and supported the economy through the Mediterranean in the fourteenth and fifteenth centuries. These elites lived with a legal and political status that put them on an equal footing with the Muslim subjects of the sultan. 

431

Pauline Guéna, « Désobéissances vénitiennes en territoire byzantin. Comment interpréter lattitude des Vénitiens présents à Constantinople en 1453 ? »

Cet article examine le soutien apporté par les Vénitiens de Constantinople aux Byzantins lors du siège de la ville par Mehmed II. Les choix politiques des membres les plus importants de cette communauté suggèrent une large part dautonomie vis-à-vis des ordres de la métropole. De lautonomie à la désobéissance, la frontière semble alors fine.

This article examines the support provided by the Venetians of Constantinople to the Byzantines when the city was besieged by Mehmed II. The political choices of the most important members of this community suggest a large degree of autonomy vis-à-vis orders from the capital. The boundary between autonomy and disobedience therefore seems thin.

Article from a collective work: Previous 23/25 Next