Aller au contenu

Les auteurs

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-0100-8
  • ISSN: 2261-1851
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-4171-4.p.0469
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 01/02/2010
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
469

Les auteurs

Pascale Bourgain est professeur à l’École nationale des chartes. Elle enseigne l’histoire littéraire médiévale et la codicologie. Ses travaux portent sur la poésie latine, l’historiographie et la stylistique (Poésie lyrique latine du Moyen Âge », 2e éd. Paris 2000 (Lettres gothiques) et Le latin médiéval, Brepols 2005, Coll. L’Atelier du médiéviste 10.

Hélène Casanova-Robin est professeur de littérature latine de la Renaissance à l’université Paris-Sorbonne (Paris IV), E.A. 4081 « Rome et ses renaissances » (dir.-adjoint). Ses travaux de recherche portent sur la poésie latine augustéenne et sur sa réception dans la littérature et dans l’art de la Renaissance, ainsi que sur la poésie néo-latine du Quattrocento italien.

Marc Deramaix est maître de conférences HDR de langue et littérature latines à l’université de Rouen, chargé de conférences à l’EPHE (Section des sciences historiques et philologiques), ancien membre de l’IUF-junior. Son domaine d’intérêt est la sociabilité lettrée des académies humanistes napolitaine et romaine de 1450 à 1530 environ, la coopération des poètes latins et des théologiens catholiques kabbalistes, l’histoire de la poétique latine contemporaine.

Karine Descoings est docteur en littérature latine. Elle est l’auteur d’une thèse sur les élégies d’exil d’Ovide et de Petrus Lotichius Secundus (xvie). Elle enseigne en classes préparatoires aux grandes écoles au lycée Dumont-d’Urville à Toulon.

Isabelle Diu est archiviste paléographe, agrégée des lettres, conservateur général des bibliothèques, directrice de la bibliothèque de l’École des chartes, membre de l’équipe d’accueil EA 3624 « Histoire, mémoire et patrimoine ». Ses recherches concernent le domaine de l’histoire culturelle de la Renaissance, celui de l’histoire du livre et de la traduction du grec en latin.

Perrine Galand est directeur d’études de latin de la Renaissance à l’École pratique des hautes études (Sciences historiques et philologiques, à la Sorbonne). Elle est l’auteur de nombreux livres et articles sur la poétique néo-latine européenne. Elle co-dirige avec H. Casanova-Robin, C. Lévy et G. Sauron l’Équipe « Rome et ses renaissances » à l’université Paris-Sorbonne.

Thomas Guard est maître de conférences en latin à l’université de Franche-Comté, membre de l’équipe de recherches Institut des sciences et techniques de l’Antiquité. Il travaille sur la pensée, la philosophie et la rhétorique de Cicéron.

470

Laure Hermand-Schebat est maître de conférences en langue et littérature latines à l’université Lyon 3 – Jean-Moulin. Auteur d’une thèse sur Pétrarque et Cicéron parue aux Presses de l’université Paris Sorbonne (Pétrarque épistolier et Cicéron, étude d’une filiation), elle mène ses recherches dans les domaines de la littérature latine classique et renaissante.

Danièle James-Raoul est professeur de langue et de littérature médiévales à l’université Michel-de-Montaigne – Bordeaux 3. Ses domaines de recherche sont la rhétorique et la stylistique médiévales, ainsi que l’étude des arts poétiques médiolatins des xiie et xiiie siècles ; elle travaille aussi sur la représentation du monde dans le genre romanesque, dans les livres de clergie et plus largement sur la littérature arthurienne.

Marie Ledentu est maître de conférences en latin à l’université Lyon 3. Son domaine de recherches concerne l’historiographie romaine, la littérature augustéenne et plus largement les relations entre l’écriture et le pouvoir à Rome, entre les genres littéraires et l’idéologie.

Jean-Marc Mandosio est maître de conférences à l’École pratique des hautes études (section des sciences historiques et philologiques) ; son domaine de spécialité est le latin technique du xiie au xviiie siècle.

John Nassichuk est Associate Professor at The University of Western Ontario (Canada). Ses domaines d’intérêt concernent la poésie néo-latine de la Renaissance en France et dans l’Italie méridionale.

Michel Jean-Louis Perrin est professeur de latin à l’université de Picardie – Jules-Verne (Amiens). Ses domaines de recherche concernent l’Antiquité tardive, le Moyen-Âge et l’histoire des sciences.

Géraldine Puccini-Delbey est maître de conférences en latin à l’université de Bordeaux 3. Elle travaille d’une part sur la fiction antique en prose latine, principalement sur les Métamorphoses d’Apulée, d’autre part sur la représentation du désir, de l’amour, du corps et de la sexualité, sur les notions de masculinité et de féminité, sur la place de la femme dans la littérature latine et la société romaine. Sa recherche actuelle porte sur la philosophie platonicienne à travers l’ensemble du corpus d’Apulée.

Florent Rouillé est docteur en littérature latine ; il enseigne au Lycée Lavoisier de Mayenne. Son domaine de recherche concerne l’œuvre d’Alain de Lille et, plus largement, la littérature médiolatine, ses relations avec l’antiquité classique et l’antiquité tardive. Il s’intéresse particulièrement aux interactions entre poésie, philosophie et allégorie.

Christiane Veyrard-Cosme est professeur de langue et littérature latines à l’université Paris III – Sorbonne Nouvelle (E.A. 173 Centre d’études du Moyen-Âge / Centre d’études sur l’Antiquité rémanente.

Simone Viarre est professeur émérite de l’université Lille III – Charles-de-Gaulle. Elle est spécialiste de poésie augustéenne, de poésie carolingienne, ainsi que de la nachleben d’Ovide et des élégiaques.