Aller au contenu

Bibliographie générale

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-0100-8
  • ISSN: 2261-1851
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-4171-4.p.0447
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 01/02/2010
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
447

Bibliographie générale

TEXTES

Les textes antiques, sauf mention contraire, sont cités dans la Collection des Universités de France, Paris, Les Belles Lettres. Ils n’apparaissent donc pas ici.

Alain de Lille, Anticlaudianus, éd. R. Bossuat, Paris, Vrin, 1955 (réédition en 2003).

Alain de Lille, Textes inédits, éd. D’Alvern, M. T., Paris, Vrin, 1965.

Alain de Lille, Alain de Lille, Lettres familières, 1167 / 1170, éd. Hudry, F., Paris, Vrin, 2003.

Albert le Grand, Opera omnia, éd. A. Borgnet, Paris, L. Vivès, 1890-1895.

Alfred l’Anglais (Alfred de Sareshel), Alfred of Sareshel’s Commentary on the Metheora of Aristotle, éd. James K. Otte, Leyde, Brill, 1988, p. 64-65.

Altilio, G., Poesie, Salerno, éd. Gaetano Lammattina, Scuola Arti graf. dell’Istituto Maschile Umberto I, 1978.

Aristote, Météorologiques, trad. Jules Tricot, Paris, Vrin, 1955.

Aristote, voir aussi Alfred l’Anglais

Avicenne, Avicennæ de Congelatione et Conglutinatione Lapidum, Being Sections of the Kitâb al-Shifâ’ : the Latin and Arabic Texts Edited with an English Translation of the Latter and with Critical Notes, E. J. Holmyard – D.C. Mandeville, Paris, Paul Geuthner, 1927.

Avicenne, Van Riet, S., Avicenna Latinus : Liber tertius naturalium, de generatione et corruptione, Louvain, Peeters / Leyde, Brill, 1987.

Bernard Silvestre, Cosmographia, éd. P. Dronke, Leyde, J. Brill, 1978.

Bernard Silvestre, Cosmographie, éd. M. Lemoine, Paris, Cerf, 1998.

Alcuin, Epistolae in MGH, Epistolarum tomus IV, Epistolae karolini aeui, tomus II, éd.
E. Dümmler, Berlin, 1895.

Cinzio (Cinthio), Lilio Gregorio Giraldi (dit), De poetis nostrorum temporum…, ed. Max Herrmann, Berlin, Lateinische Litteraturdenkmäler des XV und XVI Jahrhunderts, X, 1894.

Crispo, G. B., Vita di Giacopo Sannazaro, Rome, Francesco Coattino puis Luigi Zanetti, 1493, dans Le Opere volgari di M. Jacopo Sanazzaro cavaliere napoletano.

448

Du Bellay, J., Regrets, Œuvres poétiques, dir. D. Aris et F. Joukovsky, Paris, Dunod, 1996 (1re édition Bordas, 1993).

Érasme, Éloge de la folie, éd. C. Blum, A. Godin, J.-C. Margolin, D. Ménager, Paris, R. Laffont, 1992.

Érasme, Correspondance : Allen, Opus epistolarum Desiderii Erasmi Roterodami. Denuo recognitum et auctum per P.S. Allen, H.M. Allen et H.W. Garrod, Oxford, 1906-1958, XII.

Ficin, M., Commentaire sur Le Banquet de Platon, texte établi, traduit, présenté et annoté par P. Laurens, Paris, Les Belles Lettres, 2002.

Ficin, M., Théologie platonicienne de l’immortalité des âmes, texte critique établi et traduit par R. Marcel, tome I, Paris, Les Belles Lettres, 1964, livre IV.

Ficin, M., Platonic theology, édition de J. Hankins, vol. I, Cambridge, Mass.-Londres, Harvard University Press, 2001, livre IV.

Gautier de Châtillon, Alexandreis, éd. Marvin L. Colker, Padoue, Antenore, Thesaurus mundi, 17, 1978.

Gervais von Melkley, Ars poetica, hrsg. H.-J. Grabener, Forschungen zur romanischen Philologie, 17, Münster, 1965.

Hughes, T., Tales from Ovid, London, Faber and Faber, 1997 ; adaptation théâtrale, London, 1999 ; traduction française, Reumaux, P., Paris, 2002.

Jean de Garlande, The Parisiana Poetria of John of Garland, ed. and trans. T. Lawler, New Haven, Conn., London, Yale University Press, 1974.

Joseph d’Exeter, Iliade, dir. F. Mora, introduction de J.Y. Tilliette, Turnhout, Brepols, collection Miroir du Moyen Âge, 2003.

Matthieu de Vendôme, Ars versificatoria, éd. E. Faral, Les Arts poétiques latins des xiie et xiiie siècles, Paris, Champion, 1923.

Matthieu de Vendôme, Ars versificatoria, éd. Franco Munari, Mathei Vindocinensis opera, vol. 3, Rome, Edizioni di Storia e Letteratura, 1988.

Ménandre de Laodicée, dans Rhetor/Menander, éd. with translation and commentary by D.A. Russel et N.G. Wilson, Oxford, Clarendon Press, 1981.

Perotti, N., Cornu copiae seu linguae Latinae commentarii, vol. 5, éd. J.-L. Charlet et P. Harsting, Sassoferrato, Istituto Internazionale di Studi Piceni, 1995, p. 61.

Pétrarque, F., Opera quae extant omnia, Basilae, 1581.

Pétrarque, F., Lettres de la vieillesse I-XV, éd. E. Nota et U. Dotti, Paris, Les Belles Lettres, 2002.

Pétrarque, F., Lettres de Vaucluse, trad. V. Dévelay, Paris, Flammarion, 1899.

Pétrarque, F., La Vie solitaire, éd. C. Carraud, Grenoble, Millon, 1999.

Pétrarque, F., De rerum uulgarium fragmenta, éd. P. Blanc, Canzoniere, Paris, Bordas, 1988.

Pétrarque, F., Rime, Trionfi e Poesie Latine, éd. F. Néri, G. Martellotti, E. Bianchi, N. Sapegno, Milan-Naples, 1951.

Pétrarque, F., Rerum memorandarum libri, éd. G. Billanovich, Firenze, Sansoni, 1943.

Pétrarque, F., Prose, éd. G. Martellotti, P.G. Ricci, E. Carrara et E. Bianchi, Milano-Napoli, Riccardo Ricciardi, 1955.

Pétrarque, F., Le Familiari (Rerum familiarium libri), éd. V. Rossi et U. Bosco, Firenze, Sansoni, 1933-1942, 4 vol.

Pétrarque, F., Secretum, éd. U. Dotti, Roma, Archivio Guido Izzi, 1993.

449

Petrus Lotichius Secundus, Petri Lotichii Secundi Solitariensis Poemata Omnia quotquot reperiri potuerunt, editis auctiora et longe emendatora. Accedunt eiusdem… Narratio historica de caede Melchioris Zobelli ; Epistolarum libri duo ; Vita P. Lotichii…. Adoptiuorum libri tres [collecti a Jo. Petro Lotichio], et uirorum doctorum elogia ac testimonia de Lotichio ; omnia ex cod. ms. A Joh. Petro Lotichio ad nouam editionem adornata…recensuit notis et praefatione instruxit Petrus Burmannus Secundus, 2 volumes, Amstelaedami ex officina schoenteniana, 1754, réimprimé Hildesheim, Zürich, New-York, Olms, 1998.

Pic de la Mirandole, Jean, Œuvres philosophiques, trad. Olivier Boulnois et Giuseppe Tognon, Paris, Presses universitaires de France, 1993, p. 255-266.

Pic de la Mirandole, Jean, Neuf cents conclusions philosophiques, cabalistiques et théologiques, éd. et trad. Bertrand Schefer, Paris, Allia, 1999.

Pontano, Giovanni, I Dialoghi, éd. C. Previtera, Florence, Sansoni, 1943.

Pontano, Giovanni, Carmina, éd. Johannes Oeschger, Bari, Laterza e figli, 1948.

Pontano, Giovanni, Eclogae, éd. L. Monti Sabia, Napoli, Liguori, 1973.

Pontano, Giovanni, Dialoge, éd. H. Kiefer, München, Wilhelm Fink Verlag, 1984.

Pontano, Giovanni, I libri delle virtù sociali, éd. Francesco Tateo, Rome, Bulzoni, 1999.

Pontano, Giovanni, De Sermone, éd. A. Mantovani, Roma, Carocci, 2002.

Pseudo-Apollonius de Tyane, De secretis nature, traduction latine par Hugues de Santalla du Kitâb sirr al-halîqa », éd. Françoise Hudry, Chrysopœia, VI, 1997-1999, p. 1-154.

Pseudo-Denys d’Halicarnasse, Rhétorique, VIII (306-19-20), Usener-Radermacher, Leipzig, Teubner, 1899-1929, t. II, p. 253-387.

Sannazaro, J., De partu Virginis, Naples, Antonio Frezza da Corinaldo, 1526.

Sannazaro, J., De partu Virginis, éd. Charles Fantazzi et Alessandro Perosa, Florence, Olschki, Istituto Nazionale di Studi sul Rinascimento, Studi e Testi XVII, 1988, chant III, 331 et suiv.

Sannazaro, J., Arcadia, Napoli, Mayr, 1507.

Sannazaro, J., Arcadia, F. Erspamer, Milan, Mursia, 1990.

Sannazaro, J., Arcadia, trad. fr. G. Marino, Paris, Les Belles Lettres, 2005.

Three medieval Rhetorical Arts, ed. J. Murphy, Berkeley-Los Angeles-London, University of California Press, 1971.

ÉTUDES

Abbaye (L’) de Fleury en l’an mil. I. Vie d’Abbon, abbé de Fleury. Vita et passio sancti Abbonis, par Aimoin de Fleury, et pièces annexes. Textes étudiés, traduits et annotés par Robert-Henri Bautier et Gillette Labory, avec la collaboration d’Anne-Marie Bautier et de Jean Dufour, Paris, CNRS Éditions [Sources d’histoire médiévale, 32], 2004.

Accame Lanzillotta, M., « Le Postille del Petrarca a Quintiliano (Cod. Parigino lat. 7720) », Quaderni petrarcheschi, V, 1988.

Alexandre-Bidon, D., La mort au Moyen Âge (xiiie-xve siècles), Paris, Hachette, 1998.

450

André, J.-M., L’otium dans la vie morale et intellectuelle romaine, Paris, PUF, 1966.

Ariès, P., L’homme devant la mort, Paris, Seuil, 1977.

Auhagen, U. – Schäfer, E. (dir.), Lotichius und die römische Elegie, Tübingen, Gunter Narr Verlag, 2001.

Ausécache, M., « Magister Salernus dans la Collectio Salternitana et au-delà », La Collectio Salernitana di Salvatore De Renzi, Florence, Sismel, 2008, p. 191-226 (annexe 3 : « Salernus, auteur d’un De metheoris ? », p. 217-226).

Auvray-Assayas, C., Cicéron, Paris, Les Belles Lettres, 2006.

Baldwin, Ch. S., Medieval Rhetoric and poetic (to 1400), Interpreted from Representative Works, Gloucester, Mass., Peter Smith, 1959 [New York, 1928].

Barbaro, E., Giovanni Pico della Mirandola, Filosofia o eloquenza ?, Milan, Mondadori, 1998.

Baroin, C. et Valette-Cagnac, E., « Les animaux à mémoire », Lalies 14, 1994, p. 189-205.

Barthes, R., « Introduction à l’analyse structurale des récits », Communications 8, L’analyse structurale du récit, 1996, p. 3.

Barthes, R., « L’ancienne rhétorique. Aide-mémoire », Communications, 16, décembre 1970, p. 196.

Baxandall, M., L’œil du Quattrocento – l’usage de la peinture dans l’Italie de la Renaissance, Paris, Gallimard, 1985 (Oxford University Press 1972).

Bels, J., « La survie de l’âme de Platon à Posidonius », Revue de l’histoire des religions 199, 2, avril-juin 1982, p. 169-182.

Bentley, J., Culture and Politics in Renaissance Naples, Princeton, PUP, 1987.

Berriot, F., Athéismes et athéistes au xvie siècle en France, Paris, Cerf, 1984, 2 vol.

Binski, P., Medieval death. Ritual and representation, London, British Museum Press, 1996.

Blänsdorf, J., « Tacite, Annales IV, 32 sq. et la tradition de l’historiographie antique », dir. R. Chevallier et R. Poignault, Présence de Tacite. Hommage au Professeur G. Radke, Caesarodunum 26 bis, Tours, 1992, p. 45-60.

Bolzoni, L., La chambre de la mémoire, modèles littéraires et iconographiques à l’âge de l’imprimerie, Genève, Droz, 2005.

Bompaire, J., Lucien écrivain, Bibliothèque des écoles françaises d’Athènes et de Rome, Paris, de Boccard, 1958, p. 37-39.

Bourgain, P., « Au siècle d’Abbon. Le style des auteurs fleurisiens », Abbon, un abbé de l’an mil, dir. A. Dufour, A. et G. Labory, Turnhout, Brepols, 2008, p. 389-404.

Bourgain, P., « Théorie littéraire. Le Moyen Âge latin », Histoire des poétiques, dir. J. Bessière, É. Kushner, R. Mortier, J. Weisgerber, Paris, PUF, 1997, p. 35-54.

Bourgain, P., « La poésie à Cluny sous Pierre le Vénérable (1122-1156) », Poesía latina medieval (siglos v-xv), dir. Manuel C. Diaz y Diaz & José M. Diaz de Bustamante, Firenze, SISMEL, 2005, p. 551-564.

Boyancé, P., Études sur l’humanisme cicéronien, Bruxelles, Latomus, 1970.

Boyancé, P., Études sur Le songe de Scipion : essai d’histoire et de psychologie religieuses, Limoges, A. Bontemps, 1936.

Boyancé, P., « L’éloge de la philosophie dans le De legibus I, 58-62 », Ciceroniana N. S. II, 1975, p. 21-42.

Brunel, P., Le mythe de la métamorphose, Paris, A. Colin, 1974 et rééd., p. 190-193 et 237-239.

451

Bruyne, E. (de), Études d’esthétique médiévale, 1946, Paris, Albin Michel, vol. 1, 1998, p. 554.

Bullough, D.A., Alcuin. Achievement and Reputation : being part of the Ford Lectures delivered in Oxford in Hilary Term 1980, Leiden-Boston, Brill, 2004.

Burnett, C., « Humanism and Orientalism in the Translations from Arabic into Latin in the Middle Ages », Wissen über Grenzen : Arabisches Wissen und lateinisches Mittelalter, dir. A. Speer – L. Wegener, Berlin, Walter De Gruyter, 2006, p. 22-31.

Byatt, A. S., Little Black Book of Stories, London, Chatto and Windus, 2003 ; traduction française Petits contes noirs, Paris, 2006.

Calame, C., « Jardins d’amour et prairies de l’au-delà », Poétique 145, février 2006, p. 25-41.

Camargo, M., Ars dictaminis, ars dictandi, Turnhout, Brepols, 1991.

Candeau, J., Mémoire et identité, Paris, PUF, 1998.

Carruthers, M., Le Livre de la mémoire : une étude de la mémoire dans la culture médiévale, Paris, Macula, 2002 [traduction française de The Book of memory : a study of memory in medieval culture, Cambridge-New York – Melbourne, Cambridge University Press, 1990].

Casanova-Robin, H., Diane et Actéon, Éclats et reflets d’un mythe à la Renaissance et à l’âge baroque, Paris, Champion, 2003.

Casanova-Robin, H., « Poétique du corps et représentation de soi dans les Héroïdes d’Ovide », Amor Scribendi. Lectures des Héroïdes d’Ovide, dir. H. Casanova-Robin, Grenoble, Jérôme Millon, 2007.

Casanova-Robin, H., « Le simulacre et l’empreinte : poétique de l’image de l’autre dans les Héroïdes d’Ovide », Bulletin de l’Association Guillaume Budé 2, 2005, p. 117-134.

Casanova-Robin, H., « Rustica voluptas : produits agrestes et sensualité dans la première églogue de Pontano », Le plaisir dans l’Antiquité et à la Renaissance, dir. P. Galand-Hallyn, C. Lévy et W. Verbaal, Turnhout, Brepols, 2008, p. 187-212.

Casanova-Robin, H., « Dendrophories, d’Ovide à Pontano : sens et fonction de l’hypotypose », Ovide, figures de l’hybride. Illustrations littéraires et figurées de l’esthétique ovidienne à travers les âges, dir. H. Casanova-Robin, Paris, Champion, 2009, p. 103-124.

Casevitz, M., L’histoire d’Homère à Augustin. Préfaces des historiens et textes sur l’histoire, Paris, Seuil, 1999.

Charlet, J.-L., « L’épithalame de G. Altilio pour les noces de Jean Galeazzo Sforza et Isabelle d’Aragon, dans ses rapports avec la tradition et la culture classique », Studi Umanistici Piceni, 3, 1983, p. 91-112.

Chartier, R., Inscrire et effacer. Culture écrite et littérature (xie-xviiie siècle), Paris, Gallimard-Le Seuil, 2005.

Chassignet, M., « La naissance de l’autobiographie à Rome : laus sui ou apologia de uita sua ? », Revue des Études Latines, 81, 2004, p. 65-78.

Chomarat, J., Grammaire et rhétorique chez Érasme, Paris, Les Belles Lettres, 1981.

Coppini, D., « Pontano e il mito domestico », La mythologie classique dans la littérature néo-latine, dir. V. Leroux, Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise Pascal, sous presse, p. 229-252.

Crescenzo, R., « La figure de Narcisse à l’époque baroque », Antiquités imaginaires, Paris, P.É.N.S., p. 185-201.

452

Daichman, G. S., Wayward Nuns in Medieval Literature, Syracuse NY, Syracuse University Press, 1986.

Damianaki, C., The Female Portrait Busts of Francesco Laurana, Rome, Vecchiarelli Editore, 2000.

Dangel, J., « Faunes, Camènes et Muses, le premier art poétique latin », Bolletino di Studi Latini 27 (1), 1997, p. 3-33.

Dangel, J., « Le carmen latin : rhétorique, poétique et poésie », Euphrosyne 25, 1997, p. 113-131.

Dangel, J., « Parole et écriture chez les Latins : approche stylistique », Latomus 58, 1999, p. 3-29.

Daniele, A., La memoria innamorata – immagini e letture petrarchesche, Roma-Padova, Antenore, 2005.

De Nichilo, M., Retorica e magnificenza nella Napoli aragonese, Bari, Palomar, 2000.

Deramaix, M., « Excellentia et admiratio dans l’Actius de Pontano », Mélanges de l’École française de Rome, Moyen Age et temps modernes, 99, 1987, 1, p. 171-212.

Deramaix, M., « Non mea uoluntas sed tua. La révision académique du De partu Virginis de Sannazar et l’expression latine du sentiment religieux », Académies italiennes et françaises de la Renaissance : idéaux et pratiques, dir. M. Deramaix, P. Galand-Hallyn, G. Vagenheim, J. Vignes, Genève, Droz, 2008, p. 211-248.

Deramaix, M., « Musa tua me recepit. Les Sirènes, la Kabbale et le génie du lieu napolitain dans une lettre inconnue de Gilles de Viterbe à Sannazar », République des Lettres, République des arts. Mélanges en l’honneur de Marc Fumaroli, dir. C. Mouchel et C. Nativel, Genève, Droz, 2008, p. 83-101.

Deramaix, M., « Sonitus rotarum ou Ofanins ailez. Le Fèvre de La Boderie premier traducteur (1582) du De partu Virginis de Sannazar », L’Italie et la France dans l’Europe latine du xive siècle au xviie siècle. Influence, imitation, traduction, dir. M. Deramaix et G. Vagenheim, Rouen, Publications des Universités de Rouen et du Havre, 2006, p. 359-395.

Deramaix, M., « Urna nouis uariata figuris. Ekphrasis métapoétique et manifeste littéraire dans le De partu Virginis de Sannazar », Vivre pour soi, vivre pour la cité de l’Antiquité à la Renaissance, dir. P. Galand-Hallyn et C. Lévy, Paris, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2006, p. 253-284.

Deramaix, M., « Spes illae magnae. Girolamo Seripando lecteur et juge de l’Historia viginti saeculorum de Gilles de Viterbe » dans Parrhasiana III. « Tocchi da huomini dotti » : codici e stampati con postille umanistiche., dir. G. Abbamonte, L. Gualdo Rosa et L. Munzi, AION (Annali dell’Istituto universitario Orientale di Napoli, Dipartimento di studi del mondo-classico e del mediterraneo antico), sezione filologico-letteraria, XXVII, 2005, p. 209-237.

Deramaix, M., « Si psalmus inspiciatur. L’actualité et son double antique chez Gilles de Viterbe et chez Sannazar », L’Actualité et sa mise en écriture dans l’Italie des xve-xviie siècles, dir. D. Boillet, C. Lucas, Paris, Université de Paris III Sorbonne Nouvelle, 2005, p. 51-681.

Deramaix, M., « Renovantur saecula. Le quintum bonum du dixième âge selon Gilles de Viterbe dans l’Historia viginti saeculorum et le De partu Virginis de Sannazar »,

453

L’Humanisme et l’Église du xve siècle au milieu du xvie siècle (Italie et France méridionale), a cura di P. Gilli, Rome, 2004, p. 281-326.

Deramaix, M., « Phoenix et Ciconia. Il De partu Virginis di Sannazaro e l’Historia viginti saeculorum di Egidio da Viterbo », Miscellanea in onore di Francesco Tateo, a cura di M. De Nichilo, G. Di Stasio, A. Iurilli, vol. I, II, III, Rome, Roma nel Rinascimento, 2003, vol. II, p. 523-556.

Deramaix, M., « Non uoce pares. Sannazar, Gilles de Viterbe et leurs doubles » dans Vite parallele : memoria, autobiografia, coscienza dell’io e dell’altro. Atti del XII Convegno del Gruppo di Studio sul Cinquecento Francese, Vérone, 20-22 mai 2004, dir. Rosanna Gorris Camos, à paraître.

Deramaix, M., et Laschke, B., « Musa Maroni proximus ut tumulo. L’église et le tombeau de J. Sannazar », Revue de l’Art, 95, 1992.

Deramaix, M., et Laschke, B., « Amicum cernere numen. Jacques Sannazar en exil en France (1501-1505), saint François de Paule et saint Nazaire », Passer les Monts. Français en Italie – l’Italie en France, (1494-1525), dir. Balsamo, Paris, Honoré Champion – Florence, Edizioni Cadmo, 1998, p. 313-326.

Deramaix, M., et Laschke, B., « Mendax ad caetera Proteus. Le mythe virgilien de Protée et la théologie poétique dans l’œuvre de Sannazar », Il sacro nel Rinascimento, a cura di L. Secchi-Tarugi, Florence, Franco Cesati Editore, 2002, p. 85-107.

Deramaix, M., et Laschke, B., « Sua nomina mittunt. Géopolitique de l’Empire des Lettres dans l’Italie latine de la Renaissance : l’exemple de la Descriptio Imperii chez J. Sannazar (De partu Virginis, II, 116-265) », Géographies imaginaires, dir. L. Villard, Rouen, Presses Universitaires de Rouen, 2008, p. 113-140.

Deramaix, M., et Laschke, B., « La genèse du De partu Virginis de J. Sannazar et trois églogues latines inédites de Gilles de Viterbe », Mélanges de l’École Française de Rome, Moyen Age, 102, 1990, 1, p. 173-276.

Derrida, J., La Carte postale, Paris, Flammarion, 1980.

Détienne, M., Les Maîtres de Vérité dans la Grèce archaïque, Paris, Le Livre de Poche, 2006.

Diaz, B., L’épistolaire ou la pensée nomade, Paris, PUF, 2002.

Dina, A., « Isabella d’Aragona duchessa di Milano e di Bari », Archivio Storico Lombardo, XLVIII, 1921, p. 269-457.

Dionigi, I., Lucrezio, le parole e le cose, Bologna, Pàtron, 1992.

Distaso, G., Scenografia epica : i trionfi di Alfonso, epigone tassiani, Bari, Adriatica, 1999.

Diu, I., « Un État dans l’État : le pouvoir de la Respublica literaria humaniste. L’homme de lettres en gloire à travers la correspondance d’Érasme », Pouvoirs, contestations et comportements dans l’Europe moderne. Mélanges en l’honneur du professeur Yves-Marie Bercé, Paris, Presses de l’Université de Paris-Sorbonne, 2005.

Dolbeau, M. F., Archivum, Bulletin du Cange, tome 61, 2003.

Dufour, J., Recueil des rouleaux des morts (viiie siècle-vers 1536), Paris, de Boccard, 2006. I. viiie siècle-1180. Paris, Recueil des Historiens de la France publiés par l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres, Obituaires, série in-4° VIII, 2005.

Estève-Forriol, J., Die Trauer – und Trostgedichte in der römischen Literatur, untersucht nach ihrer Topik and ihrem Motivschatz, München, A. Schubert, 1962.

Emblème à la Renaissance (L’), dir. Y. Giraud, Paris, SEDES, 1982.

454

Évrard, E., « L’émergence du narrateur principal dans l’œuvre de Salluste », dir.
R. Poignault, Présence de Salluste, Caesarodunum 26 bis, Tours, 1997, p. 13-26.

Façons de parler grec à Rome, dir. F. Dupont et E. Valette-Cagnac, Paris, Belin, 2005, p. 11.

Faral, E., Les arts poétiques du xiie et xiiie siècle, Genève-Paris, Slatkine-Champion, 1982 [1924].

Farmer, S. A., Syncretism in the West : Pico’s 900 Theses (1486), Tempe, Arizona, Medieval and Renaissance Texts and Studies, 1998.

Faure, P., Parfums et aromates dans l’Antiquité, Paris, Fayard, 1987.

Ferrari, M., Il « Liber sanctae crucis » di Rabano Mauro. Testo – immagine – contesto, coll. « Lateinische Sprache und Literatur des Mittelalters », hrsg. von Peter Stotz, Peter Lang, Bern – Berlin – Frankfurt a. M. – New York – Paris – Wien, 1988, p. 271-273.

Ferraù, Pontano critico, Messina, Centro di Studi umanistici, 1985.

Fléges, A., Le Tombeau littéraire à la Renaissance.Thèse dact. de l’Université de Tours, mars 2000, sous la direction de M. Simonin.

Foucault, M., « L’écriture de soi », Corps écrits, 5, 1983, p. 13.

Foucault, M., « Du gouvernement des vivants », Dits et écrits. 1954-1988, IV, 1980-1988, dir. D. Defert et F. Ewald, avec la collaboration de J. Lagrange, Paris, Gallimard, 1994, no 289.

French, R., « Teaching Meteorology in Thirteenth-Century Oxford : the Arabic Paraphrase », Physis, 36, 1999, p. 99-129.

Galand-Hallyn, P., Le reflet des fleurs, description et métalangage poétique d’Homère à la Renaissance, Genève, Droz, 1994.

Galand-Hallyn, P., « La rhétorique en Italie à la fin du Quattrocento (1475-1500) », Histoire de la rhétorique dans l’Europe moderne, 1450-1950, sous la direction de Marc Fumaroli, Paris, PUF, 1999.

Galand-Hallyn, P., « Me tamen exprimo : l’écriture poétique latine en France au xvie siècle entre affirmation individuelle, érasmisme et poésie de classe », La singularité d’écrire. xvie-xviiie s., dir. A. Herschberg Pierrot et O. Rosenthal, Littérature, no 137, mars 2005, p. 12-27.

Galand-Hallyn, P., « La poétique des Odes de J. Dorat, L’influence de Salmon Macrin », Jean Dorat, dir. C. de Buzon et J. – E. Girot, Genève, Droz, 2007, p. 293-322.

Galand-Hallyn, P., « “Médiocrité” éthico-stylistique et individualité littéraire », Éloge de la médiocrité, Le juste milieu à la Renaissance, sous la dir. d’E. Naya et A.-P. Pouey-Mounou, Paris, PENS de la rue d’Ulm, 2005, p. 103-120.

Galand-Hallyn, P., « Moments d’intimité dans la poésie latine de Jean Salmon Macrin (1490-1557) », La circonstance lyrique, dir. C. Millet, à paraître.

Galand-Hallyn, P., « Quelques orientations spécifiques du néo-latin en France », Acta conventus neo-latini bonnensis, dir. R. Schnur, Tempe, Arizona Center for Medieval and Renaissance Studies, 2006, p. 299-320.

Galand-Hallyn, P., « L’ode latine comme genre “tempéré” : le lyrisme familial de Macrin dans les Hymnes de 1537 », Humanistica Lovaniensia, t. 50, déc. 2001, p. 221-265.

Galand-Hallyn, P., « Le “jour en trop” de Jean Salmon Macrin (l’ode liminaire des Naeniae de 1550 : grandeur et plasticité) », Devis d’amitié. Mélanges en l’honneur de Nicole Cazauran, dir. J. Lecointe, C. Magnien, I. Pantin et M.-C. Thomine, Paris, Champion, 2002, p. 525-547.

455

Galand-Hallyn, P., « Un aspect de la poésie latine dans la France de la Renaissance : le “lyrisme” familial », Chloé 4, 2002, p. 25-40.

Galand-Hallyn, P., « Deuil conjugal et inspiration mélancolique dans l’Épicède sur la mort de Gertrud, son épouse, par Jacobus Micyllus (1548) », Aspects du lyrisme conjugal à la Renaissance, dir. P. Galand-Hallyn et J. Nassichuk, Genève, Droz, à paraître 2010.

Gallo, E., The Poetria Nova and its Sources in Early Rhetorical Doctrine, The Hague-Paris, Mouton, 1971.

Gallo, E., « Matthew of Vendôme : Introductory Treatise on the Art of Poetry », Proceedings of the American Philosophical Society, 118, February 1974, p. 59.

Gally, M., « Variations sur le locus amoenus », Poétique 106 (avril 1996), p. 161-177.

Garcea, A., Cicerone in esilio, L’epistolario e le passioni, Hildesheim, Olms, 2005.

Gerchow, I., Die Gedenküberlieferung der Angelsachsen. Mit einem Katalog der Libri uitae und Necrologie, (« Arbeuten zur Frühmittelalterforschung », Band 20), W.de Gruyter, Berlin-New York, 1988.

Gerlo, A., La correspondance d’Érasme, Bruxelles, Presses académiques européennes, 1967-1984.

Giovacchini, J., « Le souvenir des plaisirs : le rôle de la mémoire dans la thérapeutique épicurienne », Hédonismes, Penser et dire le plaisir dans l’Antiquité et à la Renaissance, dir. L. Boulègue et C. Lévy, Villeneuve d’Ascq, Presses Universitaires du Septentrion, 2007. p. 69-83.

Genette, G., Figures I, Paris, Seuil, 1966.

Godman, P., « The rise of opus geminatum and the form of Alcuin’s Poem on York », dans Alcuin, The bishops, kings, and saints of York, Oxford, Clarendon Press, 1982, 78-88.

Gowing, A., Empire and Memory. The Representation of the Roman Republic in the Imperial Culture, Cambridge, Cambridge University Press, 2005.

Grant, W.L., « One Eclogue of Giovanni Pontano », Philological Quarterly, XXXVI, 1957, p. 76-83.

Griffe, M., « Don et contre-don dans le De beneficiis de Sénèque », Lalies 14, 1994, p. 233-247.

Gros, F, « Le souci de soi chez M. Foucault », Vivre pour soi, vivre pour la cité de l’Antiquité à la Renaissance, dir. P. Galand-Hallyn et C. Lévy, Paris, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2006, p. 19-30.

Guillerm, L., « L’auteur, les modèles et le pouvoir ou la topique de la traduction au xvie siècle en France », Revue des sciences humaines de Lille, 1980.

Hadot, P., Exercices spirituels et philosophie antique (nouvelle édition revue et augmentée), Paris, Albin Michel, 2002 [édition originale : Paris, Études Augustiniennes, 1981], p. 31.

Haroche-Bouzignac, G., L’épistolaire, Paris, Hachette, 1995.

Hartog, F. et Casevitz, M., L’Histoire d’Homère à Augustin. Préfaces des historiens et textes sur l’histoire, Paris, Seuil, 1999.

Hartog, F., Évidence de l’histoire. Ce que voient les historiens, Paris, Gallimard, 2005.

Haskins, C. H., Studies in the History of Mediaeval Science, Cambridge, Harvard University Press, 1927 (1re edition 1924).

Hellegouarc’h, J., Le vocabulaire latin des relations et des partis politiques sous la République, Paris, Les Belles Lettres, 1972, p. 257.

456

Hersey, G.L., The Arch of the Aragonese at Naples, New Haven/Londres, Yale UP, 1973.

Hersey, G.L., Alfonso II and the Artistic Renewal of Naples, 1485-1495, New Haven, Yale UP, 1969.

Hunt, T., « Tradition and Originality in the Prologues of Chrestien de Troyes », Forum for Modern Language Studies, 8-1, 1972, p. 332-334.

Hutchings, C. M., « L’Anticlaudianus d’Alain de Lille. Étude de chronologie », Romania, 50, 1924, p. 1-13.

Jacquart, D., « Les manuscrits des traductions de Gérard de Crémone : quelques caractéristiques formelles », Les Traducteurs au travail : leurs manuscrits et leurs méthodes, dir. J. Hamesse, Turnhout, Brepols, 2002, p. 207-219.

James-Raoul, D., Chrétien de Troyes, la griffe d’un style, Paris, Champion, 2007.

Janson, T., Latin Prose Prefaces. Studies in Literary Conventions, Stockholm, Almqvist och Wiksell, 1964.

Kahn, D., Hermès Trismégiste : la Table d’émeraude et sa tradition alchimique, Paris, Les Belles Lettres, 1994.

Kahn, V., « The Figure of the reader in Petrarch’s Secretum », Publications of the Modern Language Association, C.2, 1985, p. 154-166 [repris dans Petrarch : Modern Critical Views, éd. H. Blomm, New York-Philadelphia, 1989].

Kaimio, J., The Romans and the Greek Language, Societas Scientiarum Fennica, Helsinki, 1979.

Kaufman, V., L’équivoque épistolaire, Paris, Minuit, 1990, p. 135.

Keith, A., « Ovidian Allusion in Lotichius’ Callirhoë Elegies », Lotichius und die römische Elegie, dir. U. Auhagen et E. Schäfer, Lotichius und die römische Elegie, Tübingen, Gunter Narr Verlag, 2001, p. 136-152.

Kelly, D., « The Scope of the Treatment of Composition in the Twelfth-Century Arts and Poetry », Speculum, 41-2, April 1966, p. 261-278.

Kelly, D., « Theory of Composition in Medieval Narrative Poetry and Geoffrey of Vinsauf’s Poetria Nova », Mediaeval Studies, 31, 1969, p. 117-148.

Kelly, D., The Arts of Poetry and Prose, Turnhout, Brepols, 1991.

Laburthe, S., « De la nymphe à la sainte : Continuité et discontinuité de la représentation de l’épouse dans les œuvres de Jean Salmon Macrin », Aspects du lyrisme conjugal à la Renaissance, dir. P. Galand-Hallyn et J. Nassichuk, Genève, Droz, à paraître 2010.

Lachenaud, G., « Thématique et énonciation dans les préfaces des historiens anciens », Promettre et écrire. Essais sur l’historiographie des Anciens, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2004, p. 63-98.

Laschke, B., Fra Giovan Angelo da Montorsoli. Ein Florentiner Bildhauer des 16. Jahrhunderts, Berlin, 1993.

Lascu, N., Ovide, le poète exilé à Tomes, Constantza, Musée d’Archéologie de Constantza, 1970.

Laurens, P., « Le poids d’un flocon de neige. Seligam eam partem quae tota uersatur in numeris (Pontano, Actius) », éd. A. Garzya, Atti della giornata di studi per il V Centenario della morte di Giovanni Pontano, Quaderni dell’Accademia pontaniana 39, 2004, p. 29-44.

Leclercq, J., L’Amour des lettres et le désir de Dieu : initiation aux auteurs monastiques du Moyen Âge, Paris, Éditions du Cerf, 1990 [édition originale : 1957].

457

Ledentu, M., Studium scribendi. Recherches sur les statuts de l’écrivain et de l’écriture à Rome à la fin de la République, Louvain-Paris-Dudley, Peeters, 2004.

Ledentu, M., « Salluste et la posture d’auteur dans le Bellum Catilinae », Vita Latina, 176, 2007, p. 107-120.

Leeman, A.D., « Structure and meaning in the prologues of Tacitus », Yale Classical Studies, 23, 1973, p. 169-208.

Lemoine, M., L’École de Chartres. Théologie et cosmologie au xiie siècle, Paris, Les Belles Lettres, coll. Sagesses médiévales, 2004.

Lévy, C., « L’âme et le moi dans les Tusculanes », Revue d’Études Latines 80, 2002, p. 78-94.

Lévy, C., « La monstruosité politique chez Cicéron », Revue d’Études Latines 76, 1999, p. 139-157.

Mac Hugh, M.R., « Historiography and Freedom of Speech : the Case of Cremutius Cordus », dans Sluiter, I. et Mosen, R.M., Free Speech in Classical Antiquity, Leiden-Boston, Brill, 2004, p. 391-408.

Maillard, J.-F., Kecskemeti, J., Portalier, M., L’Europe des humanistes, Paris, Turnhout, Brepols, 1995.

Mandosio, J.-M., « La Tabula smaragdina e i suoi commentari medievali », dans Hermetism from Late Antiquity to Humanism / La tradizione ermetica dal mondo tardo-antico all’umanesimo, Turnhout, Brepols, 2003, p. 684.

Mandosio, J.-M. et Di Martino, C., « La “Météorologie” d’Avicenne (Kitâb al-Shifâ’ V) et sa diffusion dans le monde latin », dans Wissen über Grenzen : Arabisches Wissen und lateinisches Mittelalter, Berlin, Walter De Gruyter, 2006, p. 406-424.

Mandressi, R., Le Regard de l’anatomiste, Paris, Seuil, 2003.

Manguel, A., An History of Reading, London, 1997 [édition orginiale : 1996].

Maréchaux, P., « La fable morte : la chute de Phaéton à travers l’essor de l’iconographie et de l’herméneutique ovidiennes aux xve et xvie siècles », Antiquités imaginaires, Paris, P.E.N.S., p. 159-183.

Marincola, J., Authority and Tradition in Ancient Historiography, Cambridge, Cambridge University Press, 1997.

Marincola, J., « Tacitus’prefaces and the decline of imperial historiography », Latomus 58, 2, 1999, p. 391-404.

Marrou, H.-I., Histoire de l’éducation dans le monde antique, Paris, Seuil, 1948.

Martin, P.-M., « Salluste ou la naissance de l’histoire à Rome », revue en ligne Interférences 4, 2006, p. 1-14.

Matthieu-Castellani, G., Éros baroque, Paris, Union Générale d’Éditions, 1978, p. 94-112.

Mews, C. J., « Heloise, the Paraclete Liturgy and Mary Magdalen », The poetic and musical legacy of Heloise and Abelard : an anthology of essays by different authors, ed. by M. Sewart and D. Wulstan, Ottawa, Institute of Madiæval Music, 2003, p. 100-112.

Michel, A., « Cicéron et l’humanisme : l’idéal, la tolérance et la culture », Validità perenne dell’Umanesimo, dir. G. Tarugi, Firenze, 1986, p. 209-225.

Michel, A., « Humanisme et anthropologie chez Cicéron », Revue d’Études Latines 62, 1985, p. 128-142.

458

Michel, A., « La philosophie en Grèce et à Rome de – 130 à 250 », dans Histoire de la philosophie 1, Orient, Antiquité, Moyen âge, dir. de Parain-B., Paris, Gallimard, 1979, p. 773-885.

Michel, A., « Quelques aspects de la conception philosophique du temps à Rome : l’expérience vécue », Revue d’Études Latines 57, 1979, p. 323-339.

Michel, A., « Sophistique et philosophie dans l’Apologie d’Apulée », Vita Latina, 77, 1980, p. 21.

Miles, G.B., Reconstructing Early Rome, Ithaca, Cornell University Press, 1995.

Moatti, C., La raison de Rome. Naissance de l’esprit critique à la fin de la République, Paris, 1997.

Moatti, C., « Tradition et raison chez Cicéron : l’émergence de la rationalité politique à la fin de la République romaine », MEFRA 100, 1988, p. 385-430.

Moles, J., « Cry Freedom : Tacitus Annals 4.32-35 », Histos, 1998, p. 1-60.

Montera, (de), P., L’humaniste napolitain Girolamo Carbone et ses poésies inédites, Napoli, Riccardo Ricciardi, 1935.

Monti Sabia, L., « Un canzoniere per una moglie : realtà e poesia nel De Amore coniugali di Giovanni Pontano », Poesia umanistica in distici elegiaci, a cura di G. Catanzaro et F. Santucci, 1999, Assisi, Accademia Properziana del Subasio, p. 23-65.

Monti Sabia, L., « Virgilio nelle Piscatoriae di Iacopo Sannazaro » dans La Serenissima e il Regno. Nel V Centenario dell’Arcadia di Iacopo Sannazaro, a cura di D. Canfora et A. Caracciolo Aricò, Bari, Cacucci Editore, 2006, p. 501-532.

Moussy, C., Gratia et sa famille, Paris, PUF, 1966.

Naldi, R., Girolamo Santacroce, orafo e scultore napoletano del Cinquecento, Napoli, Electa Napoli, 1997.

Nassichuk, J., « Images de l’union conjugale dans l’œuvre poétique de G. Pontano », Aspects du lyrisme conjugal à la Renaissance, dir. P. Galand-Hallyn et J. Nassichuk, Genève, Droz, à paraître 2010.

Nespoulous, P., « Giovanni Pontano, poète de l’amour conjugal », dir. J. Ijsewijn et E. Kessler, Acta conventus neo-latini Lovaniensis, Leuven, Leuven University Press – Munich, Wilhelm Fink Verlag, 1973, p. 437-443

Novara, A., « La déposition cicéronienne au “procès de l’âme” (d’après Tusc. I, 50-75) », VL 166, juin 2002, p. 32-52.

O’Rourke-Fraiman, K. A., Petrus Lotichius Secundus, Elegiarum liber primus, edited with an Introduction, Translation and Commentary, Diss. Columbia University, New York, 1973.

Pansa, G., Ovidio nel medioevo e nella tradizione popolare, Sulmona, U. Caroselli, 1924.

Pappacena, M., Teologia e meteorologia in un trattato ermetico in lingua araba : il « Kitâb sirr al-halîqa », Naples, Istituto universitario orientale (thèse de doctorat), 2000, p. 47-49.

Paratore, E., « Le tradizioni abruzzezi su Ovidio…… », Atti del VIIo Congresso Nazionale del Tradizioni Popolari, 1957, p. 30-65.

Perrin, M., « La composition de l’In honorem sanctae crucis de Raban Maur : possibilités et limites de l’explication de la structure de l’œuvre », Revue d’Études Latines 73, 1996, p. 199-212.

459

Pigeaud, J., La maladie de l’âme : étude sur la relation de l’âme et du corps dans la tradition médico-philosophique antique, Paris, Les Belles Lettres, 1989, 2e tirage, p. 166-169 [1re édition 1981].

Pigeaud, J., L’Apologie, Paris, Les Belles Lettres, 2001.

Pontieri, E., Per la storia del regno di Ferrante I d’Aragona, re di Napoli, Napoli, Edizioni scientifiche italiane, 1969.

Puccini-Delbey, G., De Magia d’Apulée, Paris, Atlande, 2004.

Quignard, P., Pour trouver les Enfers, Paris, Galilée, 2005.

Reardon, B. P., Courants littéraires grecs des iie et iiie siècles après J.-C., Paris, Les Belles Lettres, 1971.

Reydams-Schils, G., « Plaisir et mémoire chez Sénèque », Hédonismes, Penser et dire le plaisir dans l’Antiquité et à la Renaissance, dir. L. Boulègue-C. Lévy, Villeneuve d’Ascq, Presses Universitaires du Septentrion, 2007, p 95-101.

Riché, P., La vie quotidienne dans l’Empire carolingien, Paris, Hachette, 1973, p. 286-289.

Ricklin, T., « “Arabes contigit imitari” : Beobachtungen zum kulturellen Selbstverständnis der iberischen Übersetzer der ersten Hälfte des 12. Jahrhunderts », Wissen über Grenzen : Arabisches Wissen und lateinisches Mittelalter, dir. A. Speer – L. Wegener, Berlin, Walter De Gruyter, 2006, p. 56.

Roberts, M., Biblical epic and rhetorical paraphrase in late antiquity, Liverpool, ARCA 16, 1985.

Roberts, M., The Jeweled style. Poetry and poetics in late Antiquity, Ithaca-London, Cornell University Press, 1989.

Rosati, G., « Elegy after the Elegists : from opposition to assent », Papers of the Langford Latin Seminar 12, 2005, p. 133-150.

Roscher, H., « La Nostalgie, maladie mélancolique dans la littérature de médecine ancienne et les poètes latins dans l’Europe de la Renaissance », Journal of the Institute of romance studies 2, 1993, p. 141-149.

Rummel, E., Erasmus as a translator of the classics, Toronto, University of Toronto Press, 1985.

Ruyt, de, F., « L’élégie de Marcellus dans l’Énéide : rhétorique ou lyrisme ? », Les Études Classiques, t. 2,1933, p. 138-144, repris dans les Mélanges en l’honneur de F. de Ruyt, Scripta minora, Louvain, Publications d’histoire de l’art et d’archéologie de l’Université Catholique de Louvain, 5, 1975, p. 236-241 et sur internet dans Folia Electronica Classica (Louvain-la-Neuve) – Numéro 1 – janvier-juin 2001 http ://bcs.fltr.ucl.ac.be/FE/01/Marcellus.html.

Sacy, De, A.-I. S., « Le Livre du secret de la créature, par le sage Bélinous : manuscrit arabe de la Bibliothèque du Roi no 959 [= B.N.F., ms. arabe 2302] », Notices et extraits des manuscrits de la Bibliothèque nationale, IV, an 7 [1799], p. 107-158.

Salem, J., Tel un dieu parmi les hommes. L’Éthique d’Épicure, Paris, Vrin, 1989.

Sandy, G., The Greek World of Apuleius. Apuleius and the Second Sophistic, Mnemosyne, Leiden-New York-Köln, Brill, 1997.

Santoro, M., « La cultura umanistica », Storia di Napoli, vol. 7, p. 117-127, 205-242.

Scanlon, T.S., « Reflexivity and Irony in the Proem of Sallust’s Historiae », Studies in Latin Literature and Roman History, IX, dir. C. Deroux, 1998, Bruxelles, Latomus, p. 186-224.

460

Scarparo, L., « Influence de Stace sur la poésie napolitaine du Quattrocento », revue en ligne Camenae, 1, janvier 2007. (www. paris4sorbonne.fr/fr / IMG/pdf.)

Schäfer, E., « Lotichius’ Liebesdichtung – ein Experiment mit dem Leben », Lotichius und die römische Elegie, dir. U. Auhagen et E. Schäfer, Lotichius und die römische Elegie, Tübingen, Gunter Narr Verlag, 2001, p. 241-295.

Scheid J. et J. Svenbro, Le métier de Zeus, mythes du tissage et du tissu dans le monde gréco-romain, Paris, Errance, 2003.

Schmid, K., « Die Gemeinschaft der Lebenden und Verstorbenen in Zeugnissen des Mittelalters », in Frühmittelalterliche Studien, I, 1967, p. 370-378.

Schmidt, J.-C., « Brutus, eine metrische paraphrase der Historia regum Brittaniae für den Durhamer bischof Hugo von Puiset », Mittellateinisches Jahrbuch, 11, 1976, p. 201-223.

Schupp, V., « Die Eigilviten des Candidus (Bruun) von Fulda. Eine Studie zum Problem des opus geminatum », Studi di letteratura religiosa tedesca in memoria di Sergio Lupi, Firenze, 1972, p. 177-220.

Schupp, V., « Studien zu Williram von Ebersberg », dans Bibliotheca Germanica 21, Bern-München, 1978.

Schulz, J. A., « Classical Rhetoric, Medieval Poetics, and the Medieval Vernacular Prologue », Speculum, 59-1, January 1984, p. 1-15.

Séris, É., Les étoiles de Némésis, la rhétorique de la mémoire dans la poésie d’Ange Politien (1454-1494), Genève, Droz, 2002.

Setaioli, A., « La vicenda dell’anima nella Consolatio di Cicerone », Paideia, 54, 1999, p. 159-160.

Setaioli, A., « Il destino dell’anima nella letteratura consolatoria pagana », dir. Alonso Del Real, C. Consolatio, Nueve estudios, Pamplona, p. 31-67.

Smeesters, A., « Les berceuses latines de G. Pontano et leurs sources antiques », à paraître dans la Revue belge de philologie et d’histoire, vol. 83, 2006.

Soffel, J., Die Regeln Menanders für die Leichenrede : in ihrer Tradition dargestellt, Meisenheim am Glan, A. Hain, 1974.

Stock, B., Bibliothèques intérieures, Grenoble, Jérôme Millon, 2005.

Syme, R., « The Senator as Historian », Histoire et Historiens dans l’Antiquité, dir K. Latee et J. de Romilly, Entretiens sur l’Antiquité Classique, IV, Vandœuvres-Genève, Ed. di storia e letteratura, 1958, p. 185-213.

Tarrête, A., « La Consolation de Guillaume du Vair sur la mort de sa sœur (1584) », Les funérailles à la Renaissance, p. 499-516.

Tateo, F., « La poetica di Pontano », Filologia Romanza, Turin 1959, p. 277-303.

Tateo, F., L’umanesimo meridionale, Bari, Laterza, 1972.

Tateo, F., Retorica e poetica fra Medioevo e Rinascimento, Bari, Adriatica Editrice, 1960.

Thill, A., « Un avatar baroque du ciel de Phaéton (Jacob Balde, Lyr., I, 5 – Ovide, Met. II, 1 et suiv.) », Filologia e forme litterarie, V, p. 589-606.

Thomas, J.-F., Gloria et laus. Étude sémantique, Paris-Louvain-Dudley, Peeters, 2002.

Tilliette, J.-Y., Des mots à la parole. Une lecture de la Poetria nova de Geoffroy de Vinsauf, Genève, Droz, 2000.

Torre, A., « “Lege memoriter”. Petrarca e l’arte della memoria », Lettere italiane, 61.1, 2004, p. 12-49.

461

Treffort, C., À réveiller les morts. La mort au quotidien dans l’occident médiéval, Lyon, P.U.L., 1993.

Treffort, C., L’Église carolingienne et la mort. Christianisme, rites funéraires et pratiques commémoratives, Presses Universitaires de Lyon, « Collection d’Histoire et d’Archéologie Médiévales », 3, 1996.

Treffort, C., « La place d’Alcuin dans la rédaction épigraphique carolingienne », Alcuin de York à Tours : écriture, pouvoir et réseaux dans l’Europe du haut Moyen Âge, dir. P. Depreux et B. Judic, Rennes, PUR, 2004.

Valette-Cagnac, E., La lecture à Rome, Paris, Belin, 1997.

Vallette, P., L’Apologie d’Apulée, Paris, Klincksieck, 1908.

Vernant, J.-P., « Aspects mythiques de la mémoire et du temps », Mythe et pensée chez les Grecs : études de psychologie historique, Paris, nouvelle éd. La Découverte/Poche, 1996, p. 107-152.

Viarre, S., L’image et la pensée dans les Métamorphoses d’Ovide, Paris, PUF, 1964.

Viarre, S., « Ovide comme médiateur du baroquisme dans quelques poèmes du Haut-Moyen Âge », Filologia e forme litterarie, Studi offerti a Francesco Della Corte, Urbino, Quattro Venti, 1987, p. 291-304.

Viarre, S., La survie d’Ovide dans la littérature scientifique des xiie et xiiie siècles, Poitiers, C.E.S.E.M., 1966.

Viarre, S., « Quelques aspects de l’emploi de formules et de thèmes ovidiens à propos du Rosa rosensis de Jacobus Canter », The Late Middle Ages and the Dawn of Humanism outside Italy, Leuven – The Hague, University Press, 1972, p. 205 – 222.

Viarre, S., « Canacé et Macarée, du cosmos à l’inceste (Hér. XI) », Amor scribendi. Lectures des Héroïdes d’Ovide, dir. H. Casanova-Robin, Paris, J. Millon, 2007, p. 81-91.

Viarre, S., « Les aspects mythiques du pays d’exil dans les Tristes et les Pontiques d’Ovide », Peuples et pays mythiques, dir. F. Jouan et B. Deforge, Paris, Les Belles Lettres, 1988, p. 149 – 158.

Walter, E., Opus geminum, Untersuchungen zu einem Formtyp in der mittelateinischen Literatur, Diss. Erlangen-Nürnberg, 1973.

Wehrli, F., « Studien zu Cicero De oratore », Museum Helveticum 35, 2, 1978, p. 74-99.

Weinrich, H., « Le style et la mémoire », Qu’est-ce que le style ? dir. G. Molinié et P. Cahné, Paris, P.U.F, 1994, p. 339-354.

Wieland, G., Geminus stylus : Studies in Anglo-latin hagiography, dans Insular Latin studies. Papers on Latin texts and manuscripts on the British Isles 550-1066, Toronto, ed. by M. Herren, 1981, p. 113-133.

Winterbottom, W., « William of Malmesbury versificus », Anglo-Latin and its heritage, essays in honour of A.G. Rigg, éd. Siân Echard & Gernot E. Wieland, Turnhout, Brepols, 2001, p. 109-127.

Yates, F. A., L’Art de la mémoire, Paris, Gallimard, 1975 [édition originale en anglais : 1966].

Zon, S., Petrus Lotichius Secundus : Neo-Latin Poet, Bern, Frankfurt, New York, European University Studies, 1983.

Zutschi, P., « An unpublished letter of Isabelle of Aragona, Duchess of Milan », Renaissance Studies, XX, 4, 2006, p. 494-501.

462

USUELS

Fromilhague, C., Sancier-Château, A., Analyses stylistiques. Formes et genres, Paris, Nathan, 2000.

Hoven, R., Grailet, L., Lexique de la prose latine de la Renaissance, Leyde, Brill, 2006.

Jacquart, D., Thomasset, C., Lexique de la langue scientifique : astrologie, mathématiques, médecine (Matériaux pour le Dictionnaire du moyen français, IV), Paris, Klincksieck, 1997.

Littré, E., Dictionnaire de la langue française, Paris, Hachette, 1874.

Romano, A., « Crispo, Giovan Battista », Dizionario Biografico degli Italiani, dir. A. M. Ghisalberti, Roma, Istituto della Enciclopedia italiana, 30, 1984, p. 806-808.

Vaglienti, F.M., « Isabella d’Aragona », Dizionario degli Italiani, Rome, LXII1, 960, p. 609-615.

Saïd, S., Trédé, M., Le Boulluec, A., Histoire de la littérature grecque, Paris, PUF, 1997, p. 557.

Steier, « Lotus », Paulus Realencyclopädie der classischen Altertumswissenschaft, Band XIII, 2, 1926, p. 1515-1532.