Aller au contenu

Éditorial

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-08614-7
  • ISSN: 2557-8855
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-08615-4.p.0011
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 30/10/2018
  • Périodicité: Annuelle
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
11

Éditorial

La deuxième livraison de Constellation Cendrars en témoigne : la formidable énergie de Blaise Cendrars continue danimer les travaux et les manifestations qui lui sont consacrés.

Le lecteur découvrira dabord un dialogue radiophonique inédit de Cendrars et Raymone, diffusé par Paris Inter en janvier et février 1954. À cette évocation complice et malicieuse des Caraïbes, que le poète connaît davantage par les lectures et limagination que par lexpérience vécue, sajoute la traduction inédite, par Antoine Chareyre, de lun des tous premiers articles brésiliens publiés à loccasion du voyage, effectif celui-ci, de Cendrars au Brésil en 1924 : écrit par Mário de Andrade, lhommage paraît dans la revue moderniste Revista do Brasil, à peine un mois après larrivée du poète à Rio, et nous éclaire autant sur les relations particulières des modernistes brésiliens avec Cendrars que sur leur état desprit général.

Le dossier central donne la parole aux jeunes chercheurs. À partir de leur mémoire de master ou de leur thèse en cours, ils développent leurs propres questionnements et ouvrent des pistes nouvelles, tout en exploitant les travaux de leurs prédécesseurs. Continuité et renouvellement : Bastien Mouchet explore les territoires et les vertiges de la perception cendrarsienne, quelle se nomme « profondeur », « extase » ou « foudroiement » ; en distinguant le « légendé » de la légende, Joao Da Rocha déplie et reconfigure les contiguïtés du réel et du texte ; Jehanne Denogent, quant à elle, analyse dans deux romans la question de laltérité au moyen du concept de « primitivité ». Tous trois travaillent à leur manière les problèmes de frontières, daltérité et dunité, qui se lisent aussi dans les documents présentés en ouverture de ce numéro.

Les chroniques reflètent la vitalité et louverture des études et des événements relatifs à Cendrars : des Cahiers de Chaminadour à la publication de deux nouveaux volumes de la Pléiade (sous la direction de Claude Leroy, avec la collaboration de Marie-Paule Berranger, Myriam 12Boucharenc, Jean-Carlo Flückiger et Christine Le Quellec Cottier), de lexposition sur la Prose du Transsibérien à Montricher en automne 2017 à létude de Jean-Carlo Flückiger sur Cendrars et le cinéma, en passant par de nombreuses publications et émissions radiophoniques ou télévisées, lœuvre de Cendrars attire lintérêt dun large public et suscite toujours de féconds travaux.

Comme le rappelle dans sa lettre le nouveau président de lAIBC, Maurice Poccachard, dont nous saluons lélection, lattraction et la diffusion de Cendrars sont lœuvre dun investissement commun, constant et pugnace. Constellation Cendrars en est un relais et un rouage.

Laurence Campa

et Christine Le Quellec Cottier