Aller au contenu

Avant-propos

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-06134-2
  • ISSN: 2103-5636
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-06136-6.p.0007
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 09/11/2017
  • Langue: Français

  • Article de collectif: 1/25 Suivant
Accès libre
Support: Numérique
7

AVANT-PROPOS

De Gilbert Schrenck on retient une stature qui sort de lordinaire. Quand on laperçoit, entre deux rangées de livres, à la Bibliothèque nationale, on voit un lecteur « hault ». Quand on le connaît, on a le plaisir de parler avec un homme « frisque, dehayt, [] hardy, adventureux, deliberé ». Quand on le lit, on retrouve la grande tradition universitaire française, celle de la haute érudition et de lhumanisme, de lintelligence et de la culture au service de lhomme, celle qui ne saurait se confondre avec le bruit des « batteurs destrade » quil brocarde volontiers.

Dune région où le conflit religieux de la Renaissance résonne fortement, où limprimerie joue un rôle important, l« Austrasie », Gilbert Schrenck sest tourné naturellement vers les études seiziémistes. Cest à Haguenau, ville du maître-imprimeur Thomas Anselm, quil a fait ses études secondaires. La Faculté des Lettres de Strasbourg la préparé au CAPES et à lagrégation de lettres modernes quil réussit à un an dintervalle. Pendant neuf années, il a enseigné dans le secondaire, en collège et en lycée, expérience formatrice sil en est. Parallèlement, il entreprit un doctorat de troisième cycle, donna des cours à lUniversité de Strasbourg où il parcourut toutes les étapes du cursus : maître-assistant, professeur et professeur émérite. Sa vocation pour la recherche et pour lenseignement ne lont détourné ni des tâches administratives ni des jurys de concours. Gilbert Schrenck ne fait pas partie des universitaires repliés sur eux-mêmes, il se tourne vers les autres, animé quil est dune vraie générosité. Il a participé ainsi à la vie et à la politique de son Université en siégeant au Conseil dadministration. Il a veillé à la qualité des recrutements des enseignants du secondaire en devenant membre du jury de lagrégation des lettres modernes. Il a veillé aussi à celle des recrutements des enseignants du supérieur en participant aux travaux des commissions de spécialités dans les Universités de lEst de la France et à Paris IV. Enfin, il a été expert auprès de la Mission Scientifique Universitaire et de la Direction Générale de la Recherche et 8de lInnovation. Cest que ses compétences de chercheur sont reconnues depuis longtemps. Dans létude dAgrippa dAubigné et des mémorialistes, ses deux champs principaux, ses travaux font autorité. Il se place ainsi sous le patronage de Calliope et de Mnémosyne.

Dirigée par Verdun-Louis Saulnier, sa thèse de troisième cycle, soutenue en février 1983, est une édition critique de Sa Vie à ses enfants. Grâce à des documents inédits, il renouvelle de façon magistrale la connaissance du poète. Modèle dédition de texte, ce travail, abondamment annoté, montre la véracité du propos albinéen et envisage lœuvre dun point de vue littéraire. Fondateur de lautobiographie, mais émule de Plutarque, dAubigné est « un témoin de lAbsolu ». Gilbert Schrenck ne quittera plus le soldat-poète. Il consacra sa thèse de doctorat (dirigée par Robert Aulotte et soutenue en janvier 1994) à une de ses cibles : Nicolas de Harlay, sieur de Sancy (1546-1629). Lantagoniste dAgrippa dAubigné. Étude biographique et contexte pamphlétaire. Il envisage le pamphlet albinéen dun point de vue historique, littéraire et idéologique. De nombreux articles viendront éclairer divers aspects de lœuvre en prose et de lœuvre en vers, ainsi que leur réception. En outre, Gilbert Schrenck sest chargé de faire un bilan critique en rédigeant le volume de la Bibliographie des Écrivains Français consacré à dAubigné.

On retrouve la même démarche pour ce qui concerne les Mémoires : édition de texte et articles, le socle et la statue. Ainsi, en collaboration avec Madeleine Lazard, de 1992 à 2003, Gilbert Schrenck a publié le Registre-Journal du règne de Henri III (1574-1575) de Pierre de LEstoile. Il contribua à lédition des Mémoires de Claude Haton, dirigée par Laurent Bourquin, en 2001 (tome I). Il a également participé à lédition de Du Bartas (La Seconde Semaine) dirigée par Yvonne Bellenger, de Bernard Palissy (Œuvres complètes), dirigée par Marie-Madeleine Fragonard, et dÉtienne Pasquier (Les Recherches de la France), dirigée par Marie-Madeleine Fragonard et François Roudaut.

La bibliographie qui suit cet Avant-propos, montre que Gilbert Schrenck est un travailleur infatigable. Il a écrit sur les maiores et sur les minores : Brantôme, Ronsard, Marguerite de Valois, Pierre Poupo, Jean de Sponde, Montaigne et même Odet de Turnèbe. Ajoutons les noms de du Bellay, de Robert Garnier, de Maurice Scève, de Simon Goulart et de Belleforest qui furent lobjet de thèses quil a dirigées.

9

Il a toujours eu aussi, en effet, le souci de transmettre, non seulement le fruit de ses recherches, mais tout autant, ou plus encore, lesprit et les valeurs pour lui inhérents à lexercice de la recherche universitaire, ce pourquoi la direction de thèses et la formation de jeunes chercheurs lui tenaient tout particulièrement à cœur. Sa manière dêtre avec ses élèves savait allier la bienveillance et lécoute quant à leurs projets et leurs intuitions, la rigueur et la sûreté dans la démarche, les conseils et les objectifs fixés, et une discrétion attentive, soucieuse de leur laisser la liberté dexplorer par eux-mêmes et selon leurs propres pistes les domaines quils étaient amenés à parcourir, tout en veillant à être toujours disponible et présent pour orienter, ouvrir des perspectives, suggérer les corrections ou les précisions nécessaires. Sa personnalité chaleureuse et sa grande loyauté, tout autant que son désir dassurer la pérennité des études seiziémistes et du modèle universitaire auxquels il est attaché, lont toujours porté aussi à mettre en avant les jeunes chercheurs et à promouvoir leurs travaux, ceux quil a encadrés, mais aussi plus largement tous ceux dont il sait apprécier les mérites, que ce soit en les invitant dans les colloques quil a organisés, en leur permettant de participer aux travaux collectifs dont il est le maître dœuvre, ou encore en leur confiant des fonctions, par exemple au sein de lAssociation des Amis dAgrippa dAubigné dont il fut membre fondateur et quil préside actuellement.

Le volume que ses collègues, ses élèves et ses amis lui offrent est divisé en deux parties qui correspondent donc à ses deux principaux centres dintérêt. Quil y trouve lexpression de leur admiration et de leur amitié.

Jean-Claude Ternaux

Université dAvignon
et des Pays de Vaucluse

Cécile Huchard

Université de Lorraine