Aller au contenu

Introduction

  • Type de publication: Article de revue
  • Revue: Cahiers Francis Ponge
    2018, n° 1
    Le recours au(x) dictionnaire(s)
  • Auteurs: Auclerc (Benoît), Flepp (Pauline)
  •  
  •  
  • Pages: 9 à 10
  • ISBN: 978-2-406-07935-4
  • ISSN: 2646-0300
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-07936-1.p.0009
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Collection / Revue: Cahiers Francis Ponge, n° 1
  • Date de parution: 27/06/2018
  • Année de publication: 2018
  • Langue: Français

  • Article de revue: Précédent 2/17 Suivant
Accès libre
Support: Numérique
9

Introduction

« Cahier bois de rose », « Cahier nu à bandeau tomate », « Cahier nuage de sang » : les archives attestent que ces nouveaux Cahiers des éditions Classiques Garnier font écho, par leur nom même, à lune des pratiques décriture de Ponge. De même quil sagissait pour Ponge de recueillir au jour le jour une écriture en mouvement, cette nouvelle revue voudrait porter une réflexion vivante et polymorphe. Elle sera notamment nourrie des interventions présentées dans le cadre du séminaire « La Fabrique pongienne », organisé conjointement par le Labex OBVIL de lUniversité Paris-Sorbonne et le Groupe Marge de lUniversité Lyon III, avec lappui de la Société des Lecteurs de Francis Ponge. Il ne sagit pas dans ce séminaire comme dans les présents Cahiers de révérer en Ponge un objet inerte dans la bibliothèque, mais plutôt de continuer à se fabriquer Ponge, des Ponge, adaptés aux usages daujourdhui.

Cette reconfiguration continue de la chose Ponge sopérera par une plongée régulière dans les archives, rendue possible grâce à la confiance dArmande Ponge. On trouvera pour ce premier numéro deux dossiers inédits de notes sur Mallarmé transcrits par Bertrand Marchal, qui publie également les résultats de son enquête sur la lecture que Ponge a pu faire de Mallarmé à deux périodes de sa vie : en 1926, au moment de rédiger son texte pour lhommage de la NRF, et en 1966, lorsquil préparait ses cours en tant que visiting professor aux États-Unis. Se trouvent ici éclairées les étapes de lélaboration du Mallarmé de Ponge – une élaboration en partie médiate, Ponge se tournant vers des critiques et des universitaires dont les ouvrages constituent autant de passerelles, de portes daccès à lœuvre de Mallarmé.

Cette question des autorités et des médiations se retrouve également dans les réflexions du dossier thématique de ce premier numéro. Avec « Le Recours au(x) dictionnaire(s) », nous interrogeons lun des aspects centraux de la poétique de Ponge, au moment où sengage le chantier 10dun Dictionnaire Ponge à paraître aux éditions Classiques Garnier, sous la direction de Jean-Marie Gleize. Fabrique et interrogation des savoirs, des normes et du rapport à la langue qui les sous-tendent se trouvent au cœur des réflexions ici réunies.

Lun des buts poursuivis par cette revue est enfin de se faire lécho de lactualité de lœuvre1 : cest le rôle que, dans chaque numéro, joueront le rappel des événements (expositions, conférences, etc.), ainsi que la bibliographie des travaux publiés durant lannée écoulée. Mais cest aussi dans lécriture que cette « actualité de lœuvre » de Ponge se donne à lire : chaque numéro accueillera ainsi, dans la rubrique « Atelier contemporain », un texte inédit dun écrivain ou artiste – pour ce premier numéro, cest Christophe Lamiot, poète et depuis longtemps lecteur attentif de Ponge, qui nous a confié sa contribution.

Ces Cahiers, par la diversité des contributions quils entendent accueillir, voudraient prolonger le geste dinterrogation critique du savoir, contradictoire voire polémique, telle quelle se déploie chez Ponge.

Benoît Auclerc et Pauline Flepp

Les éditeurs de ce premier numéro des Cahiers Francis Ponge tiennent à remercier Armande Ponge, dont la confiance a permis une plongée dans les archives familiales qui, dès ce premier numéro, a permis de publier dimportants textes inédits.

Le projet de ces Cahiers est né au sein du bureau de la Société des Lecteurs de Francis Ponge, qui en a porté lidée et nous en a confié la réalisation. Le séminaire « La Fabrique pongienne » a pu voir le jour grâce au soutien scientifique et financier du labex OBVIL que dirige Didier Alexandre, et du Groupe Marge (EA 3712) dirigé par Gilles Bonnet. Que toutes ces personnes et ces équipes soient ici chaleureusement remerciées.

Nous remercions enfin Valentin Fesquet et Maëlle Porcheron, dont laide à la relecture pour ce premier numéro a été précieuse.

1 Ces informations viennent en écho aux informations et ressources publiées sur le site de la Société des Lecteurs de Francis Ponge, quhéberge lE.N.S. de Lyon : http://francisponge-slfp.ens-lyon.fr/