Aller au contenu

Néologie sémantique et ambiguïté dans la communication et dans l’évolution des langues : défis méthodologiques et théoriques

  • Type de publication: Article de revue
  • Revue: Cahiers de lexicologie
    2012 – 1, n° 100
    Néologie sémantique et analyse de corpus
  • Auteur: Winter-Froemel (Esme)
  •  
  • Résumé: Si on analyse différents types de néologies sémantiques, il semble intéressant de noter que les restrictions de sens et les changements métonymiques s’observent avec une fréquence relativement élevée dans les emprunts, tandis que d’autres types de néologie tels que la métaphore semblent occuper un rôle plus marginal, voire insignifiant (cf. Pulcini 2002 : 162, Winter-Froemel 2011a : 22). Sur la base de ce constat, on peut se demander pourquoi ce sont précisément ces deux types de néologies sémantiques qui se regroupent. La caractéristique commune centrale ici semble résider dans le fait que les innovations reposent sur une réanalyse sémantique (cf. Detges & Waltereit 2002), c’est-à-dire que l’on peut supposer des énoncés ambigus où le sens traditionnel et le sens nouveau peuvent coexister sans qu’il y ait le moindre problème communicatif ni pour le locuteur ni pour l’interlocuteur. Pour illustrer cette hypothèse, on présentera les résultats d’études de corpus sur des emprunts récents (fr. people, grappa, flipper, all. Testimonial / it. testimonial). Ces études montrent que des contextes ambigus jouent un rôle fondamental pour expliquer la naissance de ces néologies sémantiques (cf. Evans & Wilkins 2000 : 549-550, Heine 2002 : 85-86, Marchello-Nizia 2006 : 253-264). En même temps, les phénomènes d’ambiguïté lancent des défis méthodologiques et théoriques qui doivent être abordés. Par égard à la théorie du changement linguistique, il semble utile d’introduire une distinction entre deux types d’ambiguïté : l’ambiguïté dans le discours et l’ambiguïté dans le système de la langue (cf. B auer, Knape, Koch & Winkler 2010). Pouvant être mis en relation avec les différents stades des changements progressifs, ces deux types d’ambiguïté se révèlent fondamentaux pour une analyse approfondie des phénomènes en question. De même, on discutera les implications sémiotiques qui découlent des phénomènes analysés, et on proposera un modèle de la communication qui semble apte à rendre compte de la réanalyse sémantique aussi bien que d’autres phénomènes de néologie sémantique.
  •  
  • Pages: 55 à 80
  • ISBN: 978-2-8124-0567-9
  • ISSN: 0007-9871
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-4147-9.p.0055
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Collection / Revue: Cahiers de lexicologie, n° 100
  • Date de parution: 16/07/2012
  • Année de publication: 2012
  • Langues: Français
  • Mots-clés: néologie, ambiguïté, changement sémantique, restriction de sens, métonymie, innovation sémantique, réanalyse

  • Article de revue: Précédent 4/14 Suivant

    • Version pdf
Disponibilité: Disponible Actuellement indisponible Arrêt de la commercialisation
Prix normal
Support: Numérique
Code de téléchargement
Le code que vous allez entrer est à usage unique. Vous ne pourrez pas l'utiliser pour télécharger une seconde fois cette contribution.
Nous vous conseillons d'enregistrer le fichier pdf sur un espace de stockage auquel vous avez un accès régulier (disque dur, clé USB, etc.).