Aller au contenu

Résumés et présentation des auteurs

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-06633-0
  • ISSN: 0037-9506
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-06634-7.p.0121
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 07/12/2016
  • Périodicité: Quadrimestrielle
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
121

RÉSUMÉS
et présentation des auteurs

Maryse Bazaud et Pascal Lécroart, « Correspondance Paul Claudel-Henri Guillemin. Conversation dHenri Guillemin avec Paul Claudel. Une suite méconnue des “Confidences à Henri Guillemin” »

Maryse Bazaud est ingénieur à luniversité de Franche-Comté. Elle participe activement aux recherches claudélienne et aurevillienne depuis son entrée comme documentaliste au Centre Jacques-Petit en 1974. Elle a établi le Catalogue de la bibliothèque de Paul Claudel (1979) et publié la Bible de Paul Claudel (2000). Elle collabore à lédition de lœuvre critique de Jules Barbey dAurevilly.

Pascal Lécroart est professeur de littérature française à luniversité de Franche-Comté où il dirige le pôle « Arts et littérature » au sein dELLIADD (EA 4661). Spécialiste de Paul Claudel et de son rapport à la musique, il a publié différentes études sur les relations entre littérature, théâtre et musique au xxe siècle et dirige actuellement un vaste projet de numérisation des archives de Jean-Luc Lagarce.

Henri Guillemin (1903-1992) a été, à partir de 1940, un propagandiste de lœuvre claudélienne. Ce nest quaprès la mort de Claudel quil fit paraître son étude Le « Converti » Paul Claudel, en 1968, manifestant une forme de distance à légard dune certaine orthodoxie critique claudélienne. La correspondance présentée (62 lettres), complétée par le compte rendu dune rencontre et des confidences méconnues, permet daffiner le regard sur une relation complexe, tout en laissant apprécier la voix si prégnante de Claudel.

From 1940 onward, Henri Guillemin (1903-1992) was a propagandist for Paul Claudel s work. It was only in 1968, after Claudel s death, that he published his study, Le « Converti » Paul Claudel , where he distances himself from a certain orthodox critical response to Claudel. The correspondence that Guillemin presents, consisting of sixty two letters–plus a report about a personal encounter and little-known secrets–allows us to take a more careful look at a complex relationship while letting us appreciate Claudel s exceedingly significant voice.