Aller au contenu

Résumés des contributions et présentation des auteurs

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-6054-8
  • ISSN: 1843-9012
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-6055-5.p.0347
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 23/12/2015
  • Périodicité: Semestrielle
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
347

RÉSUMÉS DES CONTRIBUTIONS
ET PRÉSENTATION DES AUTEURS

Marc Bonnant, « Argument sur le paradoxe »

Marc Bonnant, ingénieur en communication, est titulaire dune maîtrise de lettres modernes et dune licence en science du langage. En 1995, il a réalisé un mémoire intitulé « Analyse de lécriture aphoristique chez Cioran ». Gérant dune société dinformatique. Il a publié un roman historique, Cunsigliu (Turquant, 2011) et un recueil de nouvelles fantastiques, La Résidence des âmes (autoédition numérique, 2012).

Ciprian Vălcan, « Durbar Room »

Ciprian Vălcan, diplômé de philosophie de luniversité Paris-Sorbonne, professeur à la faculté de droit de luniversité Tibiscus (Timişoara), est docteur en philosophie de luniversité Babeş-Bolyai (Cluj-Napoca), docteur ès-lettres de luniversité de Vest (Timişoara), docteur en histoire culturelle de lÉcole pratique des Hautes Études (Paris).

Lironie caustique de Ciprian Vălcan nous projette dans un monde où les bourgeois deviennent des stars macabres, les philosophes choisissent des rôles des cascadeurs, les cannibales se transforment en des sauveurs tandis que, dans larrière-plan, lOccident sécroule sous le poids de sa propre tradition.

Mots-clés : Héraclite, Borgia, Husserl, philosophe, maffioso, cannibale, poète, diable, Casanova, Tokyo.

Ciprian Vălcans caustic irony projects us into a world where the bourgeois become stars of the macabre, philosophers take on the role of stunt performers, cannibals turn into saviours, while, in the background, the West is falling apart under the burden of its own tradition.

Keywords : Heraclitus, Borgia, Husserl, philosopher, mobster, cannibal, poet, devil, Casanova, Tokyo.

348

Guillaume Ménard, « Essai sur la raison baroque. Image, langage, temps et espace du baroque chez Mathieu Riboulet et Pierre Michon »

Guillaume Ménard est étudiant en maîtrise de littérature française à luniversité McGill où, sous la direction dIsabelle Daunais, il prépare un mémoire ayant comme titre : Politique du sacré : le sujet dans lœuvre de Pierre Michon. Il a publié des essais en revue, dont un article sur Mathieu Riboulet, intitulé « La survivance des corps-lucioles », dans les pages de Contre-jour (Sherbrooke, hiver 2015).

Cet article se penche sur la raison baroque à lœuvre dans les récits Les Onze (2009) de Pierre Michon et Les Œuvres de miséricorde (2012) de Mathieu Riboulet. Partant de définitions du baroque, lanalyse vise à expliciter quelques enjeux sur les plans de limage, de la langue ainsi que du temps et de lespace. Le pli, opération caractérisée par son caractère paradoxal, révèle la nature politique de la raison baroque et des œuvres étudiées.

Mots-clés : littérature française, contemporain, baroque, Michon, Riboulet.

This article analyses the baroque reason at work in Les Onze (2009) by Pierre Michon and Les Œuvres de miséricorde (2012) by Mathieu Riboulet. Based on definitions of the baroque the analysis aims to clarify some issues in terms of image, language, time and space. The fold, operation characterized by its paradoxical nature, reveals the political nature of the baroque reason and of the works studied.

Keywords : French literature, contemporary, baroque, Michon, Riboulet.

Odette Barbero, « Langages du paradoxe »

Odette Barbero, titulaire dun DEA de philosophie et dune maîtrise de théologie, est docteur en philosophie (université de Bourgogne) et professeur associé à luniversité de technologie et de sciences appliquées libano-française (Tripoli). Elle a notamment écrit Le Thème de lenfance dans la philosophie cartésienne (Paris, 2005) et Descartes ou le pari de lexpérience (Paris, 2009).

Le paradoxe est une notion délicate à définir en raison de sa proximité avec dautres notions linguistiques telles que lantinomie, loxymore ou la contradiction et de son utilisation dans plusieurs champs de connaissance et leur contextualisation. La pluralité de ses fonctions en fait une notion complexe quant à son statut épistémologique. Elle demeure un outil essentiel du langage pour exprimer notre finitude et notre désir déternité ainsi que la réalité contrastée de notre monde.

349

Mots-clés : tension entre éléments opposés, contradiction, persuasion, milieu, religion, science, vérité, temps, réel, virtuel, Kierkegaard, Augustin, Descartes, Popper.

Paradox is a difficult linguistic concept to define because of its proximity to, among others, antinomy, oxymoron or contradiction, and of its use in several knowledge ranges and their contextualization. The understanding of its epistemology is complicated by its numerous functions. However, it is essential to language use by allowing us to express our finiteness and desire of eternity as well as the contrasted truths of our world

Keywords : Tightness between opposed components, contradiction, persuasion, contextualization, religion, science, truth, time, real, virtual, Kierkegaard, Augustine, Descartes and Popper.

Tayeb Ainseba, « Le paradoxe anthropologique du misanthrope de théâtre »

Tayeb Ainseba a obtenu un doctorat en littérature générale et comparée en 2013, à luniversité de Perpignan. Il a publié sa thèse sous le titre LHomme est-il un animal politique ? Physique de la misanthropie, entre littérature et philosophie (Paris, 2014). Il est également doctorant en science politique et étudie la littérature politique de la misologie à luniversité de Perpignan.

Quand quelquun nous propose un paradoxe, lesprit est comme saisi dune présomption du non contradictoire. Le paradoxe sert-il simplement à souligner les ridicules du misanthrope ou à caractériser les personnages à la scène ? Suffit-il de dire linverse de ce que clame la doxa pour faire un paradoxe ? Comment interpréter, dans quel sens lire le mécanisme du paradoxe anthropologique du misanthrope ?

Mots-clés : paradoxe, doxa, littérature, philosophie, misanthropie.

When one is offered a paradox, the mind is seized by a non-contradictory presumption. Is a paradox useful only to highlight the absurd of the misanthropist or to characterize the characters of a scene ? Is it enough to say the opposite of what the doxa proclaims to make a paradox ? How do we interpret, or read, the mechanism of the anthropological paradox of the misanthropist ?

Keywords : Paradox, doxa, literature, philosophy.

350

Alberto Russo, « Le paradoxe fondamental de la poésie dAntonin Artaud »

Alberto Russo est membre associé de lAssociation lacanienne italienne de psychanalyse et de la Société des italianistes de lenseignement supérieur. Spécialiste de lœuvre dAndrea Zanzotto, il est chargé de cours en civilisation italienne à luniversité Lumière Lyon 2. Il fait partie de la rédaction de la revue Lettera (Mimesis, Milan) et il a traduit lessai de Pierre Bruno, Antonin Artaud. Réalité et poésie (Milan, 2011).

Cet article propose une définition du paradoxe de la sublimation dArtaud. Après avoir souligné le caractère extrême de sa position dans le système littéraire de la tradition occidentale, et sa valeur éthique de témoignage, une exploration de son parcours poétique suivra les réalisations de sa poésie du réel.

Mots-clés : Artaud, paradoxe, sublimation, signifiant, Chose freudienne, réel, pulsion, glossolalie, pseudo-discours, psychanalyse, Lacan, Barthes.

The article will try to define the paradox of Artauds sublimation. After having underlined the extreme character of its position in the literary system of the western tradition, and its ethical value of testimony, a short exploration of his poetical itinerary will follow the manifestations of his poetry of the real.

Keywords : Artaud, paradox, sublimation, significant, Freudian Thing, real, instinct, glossolalia, pseudo-speech, psychoanalysis, Lacan, Barthes.

Domna Moyseos, « Religion et paradoxe dans lœuvre de Gérard de Nerval »

Domna Moyseos, spécialiste de lœuvre de Gérard de Nerval. Elle enseigne au département dÉtudes françaises et de langues vivantes à luniversité de Chypre. Elle est chercheuse postdoctorale et ses recherches concernent les rapports entre la religion et la littérature et la manière dont le monde de la création détermine lidentité culturelle.

Dans le Voyage en Orient de Nerval, le paradoxe fait de la présence de la religion une fausse apparence. Le paradoxe y révèle une prise de conscience de ce qui constitue la religion en tant quobjet et jeu de lécriture, mais aussi ses enjeux pour la réception. Il désigne les liens de lœuvre avec la dimension conventionnelle de la religion afin de la dépasser et affirmer son aspiration à la recréation.

Mots-clés : paradoxe, ironie, religion, littérature, (re)création.

In Nervals Voyage en Orient the paradox reveals that the reference to religion is an illusion. It also reveals an awareness of what religion represents as an object and

351

game of writing and its stakes for interpretation. The paradox defines the connection between this literary work and the conventional dimension of religion, in order to surpass it and confirm the authors aspiration for recreation.

Keywords : paradox, irony, religion, literature, recreation.

Pierre Garrigues, « Surfiguration ou défiguration, le paradoxe »

Pierre Garrigues, professeur aux universités de Tunis et Gabès, a publié des recueils de poèmes et des essais, sur lécriture fragmentaire et les écritures méditerranéennes. Il a collaboré à plusieurs numéros de la revue Alkemie et organisé des colloques universitaires sur le sonnet, le fragmental et Albert Camus.

Il y a des paradoxes, mais le paradoxe existe-t-il ? Est-il une figure, un « ornement » ? Pouvant aussi se désigner comme problème purement linguistique, fonctionnant en structures de langage apparemment antithétiques, il est le plus redoutable quand il ne se construit sur aucune contradiction explicite. Et sadressant à un destinataire qui doit le résoudre, il peut apparaître en définitive soit surfiguré soit défiguré, « vide de sens » dirait Wittgenstein.

Mots-clés : paradoxe, paradoxisme, antilogie, rhétorique, figure, contradiction, tautologie, stoïcisme, logique, pragmatique, grammaire. 

There are paradoxes, but does the paradox exist ? Is it a figure, an “ornament” ? It may also designate as purely linguistic problem. Operating in apparently antithetical language structures, it is the most dangerous when it is not built on any explicit contradiction. And addressed to a recipient who must solve it, it may appear to be ultimately either over-figured or disfigured, “meaningless” as Wittgenstein would say.

Keywords : paradox, paradoxism, antilogie, rhetorical figure, contradiction, tautology, stoicism, logical, pragmatic, grammar.

Marie-Hélène Gauthier, « Lécriture : entre “pli sensuel” et “membrane embryonnaire” et « Pierre Lecœur, Henri Thomas, une poétique de la présence, Paris, Classiques Garnier, 2014 »

Marie-Hélène Gauthier, agrégée de philosophie, est maître de conférences HDR à luniversité Picardie – Jules-Verne. Elle a publié des ouvrages et articles sur Aristote et sur lesthétique littéraire : Poéthique. Paul Gadenne (Paris, 2010), Henri Thomas (Paris, 2010), Georges Perros (Paris, 2010), Lamitié chez Aristote (Paris, 2014). Elle est membre du Centre de recherches en arts et esthétique.

352

Si Roland Barthes a salué, dans le haïku, le modèle paradigmatique de lécriture comme « pli sensuel », esthétique de leffacement, la création littéraire est aussi ce qui est retravaillé par le silence, le caché, le réel retenu par « la lumière de dessous les mots » (Michel Lambert). Le paradoxe de la littérature tiendrait à cette puissance évocatrice dune rétention riche de ce qui nest pas écrit, et de la porosité de tout ce qui se donne à travers la membrane embryonnaire qui signe le déploiement du pli.

Mots-clés : trace, pli, matrice, porosité, esthétique littéraire.

If Roland Barthes could advocate, in the the haïku, the paradigmatic model of a writing understood as “sensual fold”, the form of an aesthetic act of stepping back, it is possible to open oneself, through some chosen references, to an understanding of literary creation reworked through silence, the hidden, the real withheld by what the writer Michel Lambert calls the light beneath the words. The paradox of literature would be the result of this evocative power of the retention rich with what is not written and of the porosity of all that gives itself through the embryonic membrane that signs the opening out of the fold.

Keywords : trace, fold, matrix, porosity, literary aesthetics.

Alexandre Couture-Mingheras, « Le langage et le neutre. Étude à partir de lessai Le Degré zéro de lécriture de Roland Barthes »

Alexandre Couture-Mingheras, agrégé de philosophie, chargé de cours à luniversité Paris I – Panthéon-Sorbonne, prépare une thèse de philosophie sur le monisme neutre, abordé essentiellement à partir dAvenarius, de Mach, de James et de Russell.

Lœuvre de Barthes fut essentiellement polarisée par le projet esthétique et politique de subversion du sens à travers la littérature. Cet article analyse son premier ouvrage qui, par ses tensions, reflète lambiguïté de son objet : sy annonce limpossibilité de trouver une écriture véritablement neutre (le « degré zéro ») et lidée sous-jacente que ce quil appela avec Blanchot « le Neutre » est moins identifiable quil ne constitue un processus subversif et indéfini de neutralisation.

Mots-clés : neutralité, langage, style, idéologie, sens.

Barthess work was in its major part centralized by the aesthetical and political project of subversion of meaning through the means of literature. This paper delves into his analysis and shows that it is impossible to find any true neutral writing : it is not a determined object but a process of everlasting activity of neutralization under no circumstances achievable.

Keywords : neutrality, language, style, ideology, meaning.

353

Sylvie Bourgouin, « Approche par lintuitisme, lillisibilité et linterartialité de lœuvre romanesque de Michel Butor »

Sylvie Bourgouin, professeur et écrivain, a publié La Réception critique de lœuvre de Marguerite Duras pendant le premier septennat de François Mitterrand (Mahdia, 2009), Trois histoires darchéologie médiévale (Paris, 2012), trois romans, des recueils de poésie, des pièces de théâtre et articles critiques. Elle est membre de la Société des auteurs de Normandie et préside lassociation Jean-Paul-Harivel.

Lapproche intuitiste propose le schème dune croyance supérieure à la conscience qui dicterait le choix ultime. Lillisibilité convoque le déchiffrement, la confusion et le secret et noue un rapport de complicité avec le lecteur. La culture humaniste de Michel Butor permet le développement de linterartialité. Les romans de Michel Butor conduisent par lintuitisme, lillisibilité et linterartialité à la mixité des genres littéraires.

Mots-clés : intuitisme, illisibilité, immédiateté, instant, flux de conscience.

The intuitiste approach proposes the scheme of higher consciousness beliefs that dictate the ultimate choice. The illegibility calls decryption, confusion and secret complicity and forms a relationship with the reader. Michel Butors humanist culture allows for the development of interartialité. Michel Butors novels lead by intuitisme, illegibility and interartialité to the mixing of genres.

Keywords : intuitism, illegilibility, immediacy, instant, stream of consciousness.

Gwenolé Fortin, « Comment concilier liberté individuelle et vie sociale ? Étude de la “nouvelle utopie”, une réflexion politico-morale de type rousseauiste »

Gwenolé Fortin, maître de conférences docteur à luniversité de Nantes et chercheur au LEMNA, travaille sur la fonction identitaire des pratiques linguistiques et textuelles, pratiquant une mise en contexte la plus large possible, doù des croisements interdisciplinaires avec la philosophie, la littérature et les sciences sociales.

Cet article étudie un auteur méconnu du xviiie siècle, Lepeintre-Desroches, qui publie 50 ans après Voltaire une suite de Candide, Prosper, ou le pessimisme. Il sintéresse particulièrement au chapitre iii du volume III, intitulé « Nouvelle Utopie », qui se fonde sur une lecture de Rousseau, reprenant les problématiques rousseauistes sur la liberté de lindividu et les impératifs de lorganisation sociale : comment concilier liberté individuelle et vie politique, éthique individuelle et bonheur collectif ?

Mots-clés : Lepeintre-Desroches, Rousseau, contrat social, utopie, liberté, politique.

354

This paper presents the work of an eighteenth-century unrecognized author, Lepeintre-Desroches, who published fifty years after Voltaire a sequel to Candide, Prosper, or Pessimism. It focuses more specifically on Chapter III of Volume III, entitled “New Utopia”, which relies on a reading of Rousseau and which builds upon the Rousseauist themes on the liberty of the individual and the requirements of social organization : how to reconcile individual liberty and political life, individual ethics and collective happiness ?

Keywords : Lepeintre-Desroches, Rousseau, social contract, utopia, freedom, politics.

Maria Lucília Marcos et Samuel Mateus, « Sous le signe de linterruption. Individualisme et volonté daprès une nouvelle de Melville »

Maria Lucília Marcos, docteur en communication et professeur agrégé de luniversité nouvelle de Lisbonne, est chercheuse au Centre détudes sur la communication et le langage (Portugal), directrice de la collection de livres électroniques « Culture, Media et Art » (CECL/Unileya), et auteur, notamment, de de Princípio da Relação e Paradigma Comunicacional (Lisbonne, 2007).

Samuel Mateus, professeur à luniversité de Madère et chercheur au Centre détudes sur la communication et le langage, est postdoctorant à la Fondation pour la science et la technologie (Portugal). Il a notamment publié « Sic Transit. La sociabilité itinérante des centre commerciaux » dans le no 16 de Rumores (São Paulo, 2014) et Publicidade e Consumação nas Sociedades Contemporâneas (Covilhã, 2011).

Peut-on penser quelques aspects de lexpérience contemporaine à partir de la formule de Bartleby de H. Melville, « I would prefer not to » ? Quarrive-t-il au sujet qui les prononce ? Cet article met en question la dimension autoaffirmative de cette conduite, envisageant un modèle dindividualisme ascétique, qui exalte la valeur de linterruption et de lautarcie tout en étant « prohairétique » ; un geste qui suspend et qui se rend lui-même inopérant, car il choisit la potentialité à la réalisation immédiate.

Mots-clés : Bartleby, désœuvrement, impuissance, individualisme, ascèse, autarkeia, prohairesis.

Can we understand some aspects of contemporary experience after the formula Bartleby by Melville I would prefer not to ? What happens on that saying ? This article problematizes the self-assertive dimension of the formula, and to suggest an ascetic model of individualism, that exalts the value of the interruption and autarky while being “prohairétique” : a gesture that suspends and which, at first sight, makes itself irrelevant, because it chooses potency instead of immediate enactment.

Keywords : Bartleby, idleness, impotence, individualism, asceticism, autarkeia, prohairesis.

355

Jean Louis Courriol, « De la traduction. Lucian Blaga »

Jean-Louis Courriol, professeur agrégé en lettres classiques aux universités Lyon III – Jean-Moulin et de Pitești, est président de lInstitut Liviu Rebreanu de recherches en traduction littéraire. Il a traduit et publié de nombreux ouvrages dauteurs roumains, parmi lesquels Mihai Eminescu, Liviu Rebreanu, Camil Petrescu, Marin Sorescu, Mircea Dinescu, Cezar Petrescu.

Cette étude, suivie de traductions originales en français de 15 poèmes de Lucian Blaga, met en évidence la très grande valeur littéraire de la poésie de Lucian Blaga que les lecteurs français nont encore pas eu la possibilité dapprécier comme il se doit. Elle se veut une démonstration concrète de la nécessité de pratiquer la traduction comme un art exigeant une passion, un talent et avec la conscience aiguë du rôle fondamental quelle joue dans la transmission de ce que chaque culture produit de meilleur.

Mots-clés : Lucian Blaga, traduction, art, passion, poésie, littérature roumaine.

This study and the following translations into French of 15 poems from Lucian Blaga, means to show the great value of Lucian Blagas poetry which French readers have actually no possibilty to appreciate. At the same time, this study is meant to prove that translation must be practiced as an art with passion and a full consciousness of the main importance of it for a real transmission of the best that every culture gives to the world.

Keywords : Lucian Blaga, translation, art, passion, poetry, romanian literature.

Mihaela-Genţiana Stănişor, Rubrique Expressis verbis et « Michel Lambert, Quand nous revenons-nous ?, Paris, Pierre-Guillaume de Roux, 2015 »

Mihaela-Genţiana Stănişor, maître-assistante à luniversité Lucian-Blaga de Sibiu, est docteur ès lettres de luniversité de Cracovie. Elle a publié Les Cahiers de Cioran (Sibiu, 2005), Perspectives critiques sur la littérature française du xviie siècle (Cluj-Napoca, 2007), Întîlniri cu Cioran I et II (Bucarest, 2010 et 2011), Lucrare de autocontrol (Bucarest, 2013). Elle codirige la revue Alkemie.

Steven Sampson, « Dr Jaccard et Mr Roth. Une conversation helvético-américaine »

Steven Sampson, écrivain américain dexpression française, est lauteur de Côte Est-Côte Ouest. Le roman américain du xxie siècle (Paris, 2011), Corpus Rothi. Une lecture de Philip Roth (Paris, 2011), et Corpus Rothi II. Le Philip Roth tardif (Paris, 2012). Il collabore à plusieurs revues, notamment La Nouvelle Quinzaine littéraire, où il est membre du comité de rédaction.

356

Les identités seffacent lors dun dîner quand un Américain à Paris, sosie de Philip Roth, essaie dinterviewer son maître, le vieil écrivain suisse Roland Jaccard, disciple de Cioran et amant dune jeune étudiante qui a le tiers de son âge. Peut-on parler tranquillement du libertinage, de la nécrophilie ou de la musique viennoise lorsque lauteur et sa maîtresse, ayant récemment coécrit un roman sulfureux, dégagent une tension sexuelle à la hauteur de leur prose ?

Michel Lambert, « Lhomme de la dernière séance » et rubrique Expressis verbis.

Michel Lambert a obtenu le prix Rossel pour Une vie doiseau (Paris, 1988) et le prix triennal du roman pour La Maison de David (Monaco, 2003). Il a notamment publié Les Préférés (Paris, 1995), Soirées blanches (Monaco, 1998), Une touche de désastre (Monaco, 2006), grand prix de la nouvelle de la SGDL, Dieu samuse (Paris, 2011), Le Métier de la neige (Paris, 2013) et Quand nous reverrons-nous ? (Paris, 2015).

Michel Lambert nous parle, avec franchise et sensibilité, des ressorts de sa création, de la joie de se laisser emporter par linspiration, des vérités humaines profondes que la fiction contient, des surprises que ses propres personnages lui produisent, de limportance du banal, de la souffrance comme déclencheur de lécriture et de beaucoup dautres choses.

Marcelo Dos Santon Mamed, « Le nez »

Marcelo Dos Santon Mamed, amazonien, linguiste, psychologue et écrivain, publie dans plusieurs revues littéraires. À travers ses récits, nous plongeons dans la vie des habitants de Lausanne, qui se croisent, qui se regardent et qui se parlent parfois. 

Fredj Lahouar, « Je ne sais si rêve peut »

Fredj Lahouar, ancien élève de lÉcole normale supérieure de Tunis, est enseignant à la faculté des lettres et des sciences humaines de Sousse. Poète, romancier et essayiste bilingue, son œuvre a été récompensée par plusieurs prix.

Aymen Hacen, « Lettre à Roland Jaccard sur le Paradoxe »

Aymen Hacen est poète, prosateur, essayiste, traducteur et chroniqueur littéraire. Enseignant de langue, civilisation et littérature françaises à lÉcole normale supérieure de Tunis, il considère que lenseignement et lengagement politique sont indissociables de lécriture.

357

Ilinca Ilian, « Vincent Teixeira, Shakespeare and the Boys BandCulture jetable et marchandise hédoniste, Éditions Kimé, Paris, 2014 »

Ilinca Ilian est maître de conférences à la chaire despagnol de luniversité de lOuest (Timişoara). Auteur darticles de littérature comparée, traductrice de lespagnol, elle a publié Romanele lui Julio Cortázar şi literatura europeană (Timişoara, 2004), El Occidente de al lado. Literatura y modernidad en Europa Central (Méxique, 2008), Julio Cortázar y Robert Musil (Madrid, 2013).

Dumitru Vlăduţ, « Ilinca Ilian, Julio Cortázar y Robert Musil. Consonancias, divergencias y ecos, Madrid, Ediciones del Orto, 2013 »

Dumitru Vladuț, docteur ès lettres de luniversité de lOuest (Timişoara), a été chercheur scientifique au Centre de sciences sociales de luniversité de lOuest. Il a travaillé dans les domaines de la stylistique et de la poétique et a publié, en collaboration avec ses collègues, onze livres. Il est maître de conférences à la faculté de droit de luniversité Tibiscus de Timişoara.