Skip to content

Table des matières

View all information ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-5551-3
  • ISSN: 2114-1223
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-5551-3.p.1633
  • Publisher: Classiques Garnier
  • Parution date: 02-28-2007
  • Language: French
Free access
Support: Digital
1633
TABLE DES MATIÈRES

1634 1635
TABLE DES MATIÈRES


AVANT-PROPOS 5
Note sur les rapports entre l'édition des CEuvres de Rapin et la présente étude 8
Principales abréviations 8
INTRODUCTION 10
Nicolas Rapin n'est pas un "génie méconnu" : ni "baroque", ni "maniériste", son oeuvre n'est pas de nature à provoquer un choc admiratif chez qui la découvre. Jugements du poète sur lui-même. Cette oeuvre n'est cependant pas négligeable quelques opinions au cours des siècles. Le personnage même de Rapin est
intéressant dans la mesure où il donne une fidèle image de son temps 12
Rapin est un "écrivain mal connu" :état des. connaissances sur lui vers 1975. 13
La méthode suivie : il est impossible, dans le cas de cet écrivain, de dissocier
totalement l'étude de Pauvre de celle de la carrièré et des "milieux" 16
Le plan :—la carrière et les aspects circonstanciels de Pauvre (étude

chronologique) 17
—l'humaniste et l'écrivain. 11
PREMIÈRE PARTIE : LA CARRIÈRE


INTRODUCTION. 21
I. LA FORMATION (1539-1562) 23
CHAPITRE 1. ORIGINES. 23
A. La naissance. 23
Nicolas Rapin est né à la fin de 1539 ;l'erreur consistant à dire qu'if serait

né en 1535 vient du P. Garasse 23
B. Les origines familiales 25
Famille établie àFontenay-le-Comte. Jehan Rapin, le père du poète. Autres
Rapin en diverses régions, en Touraine et en Poitou. Le nom de terre : La
Chollerie. Henriette Billaud, la mère de Nicolas Rapin 25
C. Le frère et les soeurs 30
1. Aubin Rapin. seigneur du Moulin-Billaud. Conseiller de l'échevinage de Fontenay en 1572 ; fermier du huitième du vin en 1575-1576 ; ses bénéfices ecclésiastiques ; sa fille (Marie), et la légende dé Rapin "fils de
prêtre" 30
2. Anne Rapin et la famille protestante des Jamonneau. Le Memoyre.... d'Antoine Jamonneau ;Démosthène Jamonneau, neveu et filleul (1557) de
N. Rapin 3 3
3. Une famille fertile en poètes : la famille Cailler. Raoul, Hilaire et
Suzanne 3 4
1636
D. Le milieu intellectuel fontenaisien au milieu du Xylème siècle 35
Nous ne savons rien des premières études du poète : il est donc intéressant
de connaître l'atmosphére intellectuelle qui a entouré sa jeunesse. 37
Éclat de Fontenay au XVIéme siècle ; la ville 38
Le "premier Cénacle de Fontenay" : André Tiraqueau, Jean Imbert,
Rabelais ;Rapin et la tradition humaniste du "premier Cénacle" 38
APPENDICE : Le Memoyre d'... Anthoyne Jamonneau 44
CHAPITRE 2. L'HUMANISME FONTENAISIEN CHEZ LES
CONTEMPORAINS DE RAPIN 47
A. En suivant le "Memoyre" de Jamonneau 47
Un italianisant dans la famille Rapin 47
1. Les milieux sociaux : hommes de loi. médecins. Sébastien Colin 47
2. Familles diverses. Les Sallenove ; les Garipault ;les Galber (Abraham
et André), et leurs relations avec Rapin 47
3. La famille Brisson. Barnabé ;Jean Brisson (plusieurs personnages ont porté ce nom) ; Pierre, sénéchal de Fontenay et historien ; autres
membres de la famille (y compris à Paris) connus de Rapin 51
B. À !a recherche des invitës de Rapin : l'épigramme 'Àd Convivas" 56
1. Convives mal identifiés.
"Aglæus" (Belleville-L'Anglier 7) ; "Fontanus" (La Fontaine) ; "Micho"
(Jacques Michon ?) ; Bourdigale et son parent, le poète Jacques Béreau 56.
2. "Le côté des Tiraqueau ".
Charles Tiraqueau, conseiller au Parlement et écrivain ;Michel, érudit et collectionneur ;Jean Tiraqueau, sr. de Belesbat, "Fontenaisien de Paris", hôte et successeur de Rapin ;Hilaire, qui épousera la fille du poète ;Louis, réformé et ami de Babinot ; un Écossais en Bas-Poitou lié aux Tiraqueau
M. -A. Boyd ;Jean Poille ;Robert Ribaudeau et André de Rivaudeau. 60
3. Les Goguet. La Popelinière. Jacques de Billy. 67
La famille Goguet : identification du convive de Rapin. Lancelot du
Voisin, sr. de La Popeliniére, historien : ses relations avec Rapin ;
Jacques de Billy, abbé de Saint-Michel-en-L'Herm 67
4. François Viète. le mathématicien. Sa carriére, paralléle à celle de
Rapin ;vers latins de Viète. 70
C. Autour de Fontenay 73
1. Jacques du Fouilloux. 73
Ses rapports avec le Bas-Poitou ; il est plus cultivé qu'on ne le dit
parfois ; Rapin fait-il allusipn à lui dans Les Plaisirs du Gentilhomme
champestre ? 73
2. Charles, Rouault, seigneur du Landreau. Soldat, poète à ses heures, ami de
Rapin qui le raménera au parti du roi . 74
3. Jacques Yvèr. 75
4. L'art en Bas-Poitou au Xylème siècle. Les d'Estissac. 75
1637 Les influences italianisantes dans l'architecture fontenaisienne vers 1540 ; le cabinet de Michel Tiraqueau ; le rôle de Geoffroy d'Estissac sur le plan intellectuel et artistique ;les rapports possibles entre Rapin et la
famille d'Estissac 75
Conclusion. 77
CHAPITRE 3. LES PREMIÈRES ÉTUDES ET L'ORIGINE DE L'AMITIÉ
AVEC SCÉVOLE DE SAINTE-MARTHE ~ 79
A. Rapin a étudié à Paris avec Sainte-Marthe vers 1550-1555 79
1. Indications des biographes. Une hypothèse à vérifer. 79
Scévole de Sainte-Marthe et Colletet ; Goujet, Dreux du Radier ; Roche-

Maillet et P. de Longuemare. 79
2. Les relations entre Sainte-Marthe et Rapin d'après leurs ouvres. 86
Vers adressés par Sainte-Marthe à Rapin ;vers de Rapin àSainte-Marthe

une ,amitié ancienne, mais remonte-t-elle à l'enfance ~ 86
3. Témoignages concernant d'éventuels condisciples. 89
Cette étude doit servir de contre-épreuve, et fournir des renseignements sur ces relations communes. Pierre du Faur de Saint-Jory ; Charles de
Chantecler ; Nicolas Le Sueur ; Claude de Faucon, sr. de Ris. On peut ranger Rapin (sans certitude absolue) parmi les premiers condisciples de
Scévole de Sainte-Marthe 89
4. Les relations de la famille de Sainte-Marthe avec le Bas-Poitou. 89
Gaucher I de Sainte-Marthe, seigneur d'Esnandes, en procés avec Geoffroy

d'Estissac, év@que de Maillezais. 89
Conclusion. 90
Rapin a très vraisemblablement étudié à Paris vers 1550-1555 ; témoi- gnages contemporains montrant que c'était un usage constant : "Paris a
nos jeunes ans..." 90
$. Les influences subies au cours de cette période 92
1. Les condisciples. 92
Pierre du Faur de Saint-Jory ;Nicolas Le Sueur ; Charles de Chantecler 91
2. Les maîtres. 94
Robert Fournier, principal du Co118ge des Cholets ; TurnBbe (Jacques
Gillot a été son élève) ;Ramus ;Muret (admiration de Sainte-Marthe pour
celui-ci) 94
3. Rapin a-t-il alors suivi les cours de Dorat ? 9 8
Allusions à Dorat dans l'aeuvre de notre poète 98
Conclusion. ~ 99
De nombreux points communs apparaissent entre Rapin et ceux qui furent

sans doute ses premiers condisciples. 99
CHAPITRE 4. LES ÉTUDES DE DROIT: POITIERS, LA VILLE ET
L'UNIVERSITÉ. 103
1638
Témoignages montrant que notre auteur a étudié le droit à Poitiers ;essai de chronologie ; a-t-il étudié aussi à Bourges ? Importance de Poitiers
dans la vie du poète 103
A. Poiriers vers 1550 105
1. Aspect extérieur. 105
Descriptions de Liberge, Florent Bouchorst, La Motte-Messemé ; Sainte-

Marthe : Louanges de la ville de Poitiers. (1573) 105
2. La capitale provinciale. 106
Rôle économique (les imprimeurs), religieux, administratif et judiciaire 106
3. L'importance du milieu judiciaire. 108
Le Présidial ;les Grands Jours ;quelques jurisconsultes ou hommes de loi
célèbres : François Aubert, Jean Bouchet, Pierre Rat (le père et le fils ;
note sur le mariage de la future "Maréchale de Retz") ;Nicolas Théveneau 108
B. L'Université de Poitiers vers 1550 109
1. Les études : organisation : les études de droit. 109
Collèges et Facultés ;moeurs des "écoliers" ;examens et programmes. 109
2. Les maîtres. 113
Les $cossais (Robert Irland, Donat Macrodore, Adam Blackwood) ;
Charles Le Sage, Antoine de La Duguye, Mathurin Lené, Joseph Le Bascle,
Louis de La Ruelle ;François de Lauzon. 1 13
3. Deux professeurs célèbres de passage à Poitiers. 1 16
Muret ;Jacques Peletier ; son influence sur Rapin 116
4. Les condisciples. 1 19
J. Faye d'Espeisses, Jacques Gillot ? Barnabé Brisson ? Autres Fonte-

naisiens ; Achille de Harlay ~ 119
Conclusion. 120
Ces relations estudiantines ont sans doute aidé Rapin à.s'insérer dans le
monde parlementaire 120
CHAPITRE 5. LES PREMIÈRES INFLUENCES LITTÉRAIRES ; LA POÉSIE
À POITIERS AU COURS. DES ANNÉES ISSO-1560 121
Rapin né peut pas avoir ignoré l'activité littéraire qui s'est manifestée à
Poitiers de 1554 à 1559 ; rôle éminent de Scévole de Sainte-Marthe ;
Poitiers dans la vie littéraire française ("Poitiers et la Pléiade" ?) 121
A. Latin et français. 123
Rapin est un poète "bilingue", comme son ami Sainte-Marthe. Le milieu
poitevin y est-il pour quelque chose ~ 123
1. Les prestiges du latin. 123
Admiration des jeunes poitevins pour Michel de l'.Hôpital et Théodore de
Bèze ; celui-ci est tenu pour un oracle par Rapin et Sainte-Marthe ;
quelques traductions poitevines des Juvenilia ; un intermédiaire possible
Germain Audebert ; Salmon Macrin : son prestige aux yeux des jeunes

poitevins ;Pierre Fauveau ;Muret et Du Bellay à Poitiers. 123
2. La volonté d"`illustrer la langue française" 128 ,
1639 Précurseurs et modèles (?) :Jean Bouchet, Charles de Sainte-Marthe ; l'in- fluence de Jacques Peletier, Les essais de "francisation" du droit :François de Némond, Roland Bétholaud, Jean Morin de la Sorinière. Tentatives de
vers français mesurés à l'antique (Toutain) 128
3. Essais de synthèse 133
Certains écrivains semblent hésiter, d'autres pratiquent systématiquement les deux langues. Importance des transpositions entre latin et français : Du Bellay, Scévole de Sainte-Marthe, Rapin. Sainte-Marthe et Guillaume Aubert :les Trois livres de Poësie meslee (1573) ;Rapin est, à cet égard,
disciple de Sainte-Marthe davantage que de Ronsard 133
$. L'activité littéraire à Poitiers de 1554 à 1559 139
1. Chronologie : les hommes et les ouvres 139
1553: A l'automne, arrivée de La Péruse 139
1554: Séjour de Baïf (février-novembre) ; arrivée, à l'automne, de Sainte-Marthe, Toutain et Vauquelin de La Fresnaye. Toutain compose
alors son Agamemnon. 139
1555-1556: Vauquelin de La Fresnaye :Les Foresteries ;Boiceau de
La Borderie : Le Menelogue de Robin ;les deux Oraisons de François
de Némond ;publication posthume de La Médee de La Përuse (1556).
Le groupe des amis de Sainte-Marthe à ce moment 141
1557: Charles Toutain : Agammemnon et Poësies ;Bétholaud :Les
Reigles de Droict ;Maisonnier : Satire. 143
1558 : A Bourges, Bétholaud publie le Tumulus Salmonii Macrini 143
1559: Albert Bobinot : La Christiade ; un nouveau "cénacle", réformé, sans rapports connus avec le premier, s'est constitué. Fin du
• "Cénacle de Poitiers" ; Rapin et les poètes poitevins de 1554-1558. 144
2. Les genres et l'influence de ces a'uvres sur Rapin. 146
a. Le théâtre 146
Intérêt des jeunes poitevins de 1554-1559 pour le théâtre ;Rapin et le
théâtre 146
p. La satire. 147
La Satire de Maisonnier ;Rapin poète satirique : l'Elegie à Monsieur
Le Camus 147
'y. L'inspiration rustique 149
Importance de Jacques Peletier ;Jean Boiceau de La Borderie (Le Vol de l'Aigle, le Menelogue de Robin). L'Elegie Pastorale pour un Adieu (de.
Rapin) et l'églogue française à Poitiers en 1554-1556 149
—la forme de l'Élegie 152
—les thèmes :réalité poitevine, esprit satirique 153
—le. cadre et Ies personnages 154
Conclusion. 155
Bien que les rapports entre Rapin et les écrivains poitevins de 1554-1558 ne soient pas directement attestés, une certaine influence des "Poètes du
Clain" sur notre auteur est perceptible 155
1640
II. LES ANNÉES FONTENAISIENNES (1562-1585) 157
CHAPITRE 6. RAPINAVOCAT. SON MARIAGE (1562-1568). 157
Rareté des témoignag8s sur cette époque de sa carrière 157
A. Nicolas Rapin avocat à Paris ? 157
Les affirmations en ce sens sont tardives, mais plausibles 157
1. Arguments confirmant la thèse d'un séjour à Paris vers 1561 158
Un "stage" au barreau de Paris après les études de droit était de pratique

courante :quelques exemples. 158
2. La date de 1 "'Elegie à Monsieur Le Camus" 15 9
La pièce est de toute façon antérieure à 1572 ; les allusions à l'histoire littéraire qu'elle contient obligent à remonter jusqu'aux environs de 1560 ; rapprochements avec des couvres alors récentes de Ronsard ; les aspects juvéniles du poème ; les personnages nommés ; Le Camus, Du
Vivier, le sr. de Quincy. 159
3. Rapin en 1561 d'après l"'Elegie à Monsieur Le Camus ". 165
Les idées littéraires de Rapin : attitude à l'égard de Ronsard et d'Horace ;
le caractère du jeune homme : il aime les joyeuses compagnies et les
propos gaillards ; tendances "réalistes" 165
4. L'affaire de !'"athée de !a Pléiade". Le témoignage du P. Garasse (confession de Rapin mourant) ; les dates : Turnèbe ne peut avoir écrit contre un "athée" arrêté vers 1573 ; l'allusion à la Remonstrance... invite h situer l'histoire racontée par Garasse vers 1560-1563 ;invraisemblance des propos prêtés à Rapin :doit-on rejeter le récit en bloc, ou essayer d'en
garder quelque chose ~ 167
B. Les événements de 1562 à Fonternay-le-Comte. 170
Comme dans toute la France, 1562 marque en Poitou le début des guerres
civiles 170
1. L'occupation de Fontenaÿ-le-Comte par les Réformés. 170
Quelques détails empruntés aux chroniques locales 170
2. Nicolas Rapin prit-il part au rétablissement de l'ordre ? 171
Affirmations en ce sens de B. Fillon ;discussion. 171
3. Quand Rapin s'est-il établi comme avocat à Fontenay ? 171
C. Le mariage de Nicolas Rapin 172
Rapin signe son contrat de mariage avec Marie Poitier le 27 août 1562 172
1. Le contrat.
La dot de Marie Poitier ;avantages en nature 172
2. La famille Poitier 173
Ses biens étaient relativement modestes; et il y avait cinq filles, mais le

père de Marie était échevin de Fontenay 173
3. Marie Poitier, !a femme de Nicolas Rapin. 174
Le poète en parle dans son couvre à deux reprises. Elle a secondé son mari
tout particulièrement àl'époque de la Ligue en veillant à la gestion de leurs
biens en Poitou 174
D. Les enfants de Nicolas Rapin 176
1641
Liste fantaisiste de B. Fillon ;nous ne connaissons que cinq des enfants du
poète, qui dit en 1588 en avoir neuf 176
1/ Mesmin, avocat, mort au cours du siège de Paris. 178
2/ Nicolas, lieutenant de robe courte à Paris, lieutenant du PrévBt général de
la Connétablie, mort en 1601 ou 1602 178
3/ Jacques : 1"`enfant terrible" 179
4/ Marie, la fille préférée du poète ;mariée trois fois, elle mourra après
1626 180
5/ François, religieux ("aigâgier") à Maillezais. 181,
ls". L'activité de Rapin entre 1562 et 1569 181
Seuls quelques actes notariés nous renseignent à ce sujet. 1 S 1
I. Les oeuvres signées N. R. P. avant 1572. 181
Elles sont toutes de Nicolas Renaud, Provençal 181
2. Activité professionnelle et gestion des biens de la famille Poirier 183
3. Les troubles civils et leurs conséquences pour Rapin 184
La région de Fontenay-le-Comte est particulierement troublée au cours de

ces années ; Rapin rallie Du Landreau au parti,du roi (1568) 184
Rapin est élu maire de sa ville en décembre 1568 186 ,
Conclusion. 187
Implantation de Rapin dans sa ville natale ; les événements politiques

vont lui donner une occasion inattendue pour une nouvelle carrière 187
CHAPITRE 7. RAPIN MAIRE DE FONTENAY-LE-COMTE (1569-1570) 189
Importance de cette période de deux années dans sa carrière. Débat entre les historiens du XVIIIème siècle sur son rôle. Que fit-il durant les premiers mois de 1589 ?Participation probable aux opérations militaires (siège de
Niort) 189
A. Le siège de Poitiers (juillet-septembre 1569). 191
1. Arguments en faveur de la présence de Rapin ~ 192
—la liste des défenseurs : sans y être nommé, il semble s'y trouver

désigné ; 192
— le poème de bienvenue au duc de Guise ; 192
—la composition des épitaphes des défenseurs tués ; 193
2. Quelle part a-t-il pu prendre aux diverses péripéties du siège ? 193
Il semble avoir participé à plusieurs opérations à la tête d'une compagnie

d'arquebusiers à pied 193
3. Les relations de Rapin au cours du siège. 195
Les autres Fontenaisiens ;des professeurs à la Faculté de Droit ;Jean de

La Haye ;Marin Liberge 195
4. Composition et publication des "Épitaphes " du "Siège de Poitiers". 197
Ce sont de véritables épitaphes, placées près des sépultures dans l'église
Notre-Dame-la-Grande ; Rapin n'est sans doute pour rien dans leur

publication 197
B. Les événements de la fin de 1569 199
1642
1. Le retour de Rapin à Fontenay 199
Rapin s'oppose à la nomination du nouveau gouverneur catholique ; il se
trouve à la fois maire et gouverneur de la ville ; il se rend à la Cour (sans
doute près de Saint-Jean d'Angély) pour les affaires de la cité 199
2. Rapin nommé par Charles IX lieutenant particulier et assesseur (30
décembre 1569). 201
Rôle de Jean de La Haye ;conséquences pour lâ carrière de Rapin. 201
C. Les événements du premier semestre de 1570. 203
À la tête de sa compagnie d'arquebusiers, Rapin participe à diverses opérations autour de Fontenay-le-Comte ; son rôle lors du combat de
Sainte-Gemme (14-15 juin) 203
D. Le siège de Fontenay-le-Comte (juin 1570). 205
1. Retraite des Catholiques à Niort. Attitude de Rapin 205
Chef des "irréductibles", il se laisse enfermer dans la.ville avec un petit

nombre de ses concitoyens ;ses raisons 205
2. Le déroulement du siège. 206
Il s'en fallut de peu que les événements donnassent raison à Rapin ;
blessure de La Noue ; les assiégeants prêts à partir : la méprise des
compagnons du maire 206.
3. L'évasion de Rapin 207
Désavoué par ses compagnons, Rapin n'est pas compris dans la

capitulation et doit s'enfuir, déguisé, à Niort 207
E. La fin de l'année 1570 209
1. La Paix de Saint-Germain. 209
La paix est publiée à Fontenay le 23 août ;difficultés du maire rentré dans

sa ville 209
2. La situation de Rapin : le conflit avec Jean Tabarit 210
Jean Tabarit, détenteur de l'office accordé par le roi à Rapin, mais

protestant, revient de La Rochelle 210
Conclusion. 211
Qualités et défauts dont Rapin a fait preuve au cours de ces années de
mairie ; son ambition ; ses débuts poétiques. 211
CHAPITRE 8. DE L'OFFICE DE LIEUTENANT PARTICULIER A CELUI DE VICE-SÉNÉCHAL : CONFLITS D'ATTRIBUTIONS, GUERRES ET POÉSIE
CHAMPÊTRE (janvier 1571-aôût 1576). 213
Période d'obscurité ; on devine que Rapin effectua divers séjours à Paris
(en particulier pour ses démarches judiciaires) et qu'il eut des activités
militaires ; mais c'est aussi l'époque de la composition des Plaisirs du
Gentilhomme champestre 213
A. Tentatives d'aménagement avec Jean Tabarit (début 1571) 213
Les différents offices fontenaisiens ; autres conflits. Les lettres de conti-
nuation d'avril 1571 : partage de l'office entre Tabarit et Rapin ;c'est une
demi-victoire, non suivie d'effet 213.
B. Les activités de Rapin jusqu'en août 1572. 216
1643 1. Rapin est à Paris en février 1572. 216
Il prête serment devant le Parlement le 11 février ; la publication du Chant
XXVIII du Roland Furieux et ses démêlés judiciaires attestent et justifient ce
séjour ; autre séjour probable en été 216
2. Le monde littéraire parisien en 1572. 217
Accalmie politique (rôle de Coligny) ;réjouissances pour le mariage du
roi ;autour de Ronsard ;Desportes et le "salon de la Maréchale de Retz" ;
Baïf et l'Académie de Poésie et de Musique 217
3. Le "Chant XXVIII du Roland Furieux" 220
— Date de composition des différentes pièces : eeuvres de jeunesse (traductions de Bèze et d"`Anacréon"). Les Quelques sonnets du premier
livre de ses jeunesses : composition relativement récente ; la traduction de ]'Arioste elle-même cherche à profiter de la vogue du poète italien ;
l'Ode Saphique à M. de Baif. 220
— Relations et influences dont témoigne le recueil : Desportes, Baïf,
Théodore de Bèze ;absence relative de Ronsard. Rapin entre-t-il alors en
relations avec des musiciens ? L'Autre Imitation sur une Ode greque
deviendra Chanson. 222
— Rapin en Poitou : sénéchal de l'évêque de Maillezais (20 mai) ;

représentation de Job à Poitiers (27-29 juillet) 223
C. Rapin de novembre 1572 à janvier 1573 227
Son jugement sur la Saint-Barthélemy (en 1589) 227
1. Jean Tabarit résigne son office. 227
La reprise de la guerre contraint Tabarit à repartir pour La Rochelle en
résignant son office de lieutenant particulier en faveur d'Abraham Gallier
(28 novembre 1572). 227
2. I,a délibération du 26 décembre 1572. 229
Commentaire du procès-verbal de la séance du corps de ville où Rapin a

tenté en vain d'empêcher l'élection d'Abraham Gallier comme maire 229
3. Le dënouement du conflit Rapin-Tabarit. 230
Rapin c8de à Gallier ses droits sur l'office de Tabarit le 24 janvier 1573,

sans doute pour aller au siège de La Rochelle 230
D. Rapin soldat. 231
II a porté les armes au moigs quelque temps entre février 1573 et septembre
1576 231
1. Le siège de La Rochelle (1573). 231
La hâte mise par Rapin à régler son conflit avec Gallier, et une épigramne
adressée au duc d'Anjou venu assiéger La Rochelle (12 février) montrent
qu'il a voulu y jouer un rôle. 231
2. La cinquième guerre de religion en Bas-Poitou 232
Les Réformés prennent la ville en février 1574 ;elle subira deux sièges
(mai et septembre) : où était alors Rapin ? Quel fut son rôle dans la
reconstruction de la cité ? 235
Conclusion : Rapin a sans doute porté les armes au début de ces années,

puis a dû les déposer vers 1575 (?} 235
1644
E. Rapin "Malcontent" ?L'affaire Jean de La Haye. .236
On peut envisager plusieurs hypothèses • 236
1. Rapin partisan du duc d'Alençon ? 23b
Évolution de son attitude, à l'égard des Protestants ; la protection du
maréchal de Cossé ;les relations de Sainte-Marthe, Pierre Brisson et Jean
Tiraqueau avec le duc ou ses partisans 236
2. Rapin et Jean de La Haye. 237
La "Ligue du Bien public" ; La Haye et les Fontenaisiens (4 janvier, 7 juillet 1574) ; négociations et entreprises diverses ;dernière tentative et
mort de La Haye (juillet 1575) ; sa réhabilitation en 1576 ; opinions diverses à son sujet. Quelle fut celle de Rapin ?Pierre Brisson et Sainte-
Marthe : épigramme de ce dernier traduite par P. Brisson 237
F. Les relations de Rapin de 1573 à 1576 242
Leur importance explique sans doute sa promotion comme vice-sénéchal en
1576 242
1. La famille Brisson 242
Le rapprochement entre différentes dates suggère que Barnabé Brisson, après avoir acheté â Pibrac sa charge d'avocat du roi (1575), a, entraîné les
autres membres de sa famille et Rapin dans son ascension. 242
2. Rapin et Sainte-Marthe en 1573-1575 243
L'épître "sur le cheval" :date sans doute du 30 novembre 1575 ;allusions
à Pierre Brisson ;l'oie rôtie de Ronsard, Dorat et Goulu. 243
3. Rapin et Pibrac : la dédicace des Plaisirs du Gentilhomme champestre 244
Rapin a cherché (il y a réussi) à profiter du succès des Plaisirs de la vie
rustique, associés aux Quatrains. 244
Date de la dédicace :seconde moitié de 1575. 245
Depuis quand, et comment Rapin connaissait-il Pibrac ? Comnent
s'explique le ton de ces Vers Elegiaques ~ 246
a. Pibrac écrivain ;l'Académie ;les vers mesurés ; 246
b. le magistrat :vente de son office à B. Brisson (1575) ; 247
c. Pibrac homme politique ; 247
d. l'affaire de Fontblanche (Poitou, été 1575) Z48
4. Qui est "C. B. ". l'autre dédicataire du recueil de 1575 ? 249
Renseignements conténus dans le sonnet ; rapprochement avec l'Elegie Pastorale... à C. B. & A. L. M. ; essais d'identification : Catherine
Brisson ? Catherine Berruyer ? 249
G. Les "Plaisirs du Gentilhomme champestre ": circonsta_nces de
composition, allusions personnelles et idées pôlitiques 251
1. Le poème a été composé entre le début de 1574 et le milieu de 1575. 251
Date de la publication du poème rustique de Pibrac (fin 1573 ?) 251
2. Les circonstances de composition.. 252
Allusions à la paix récemment retrouvée ;allusions persônnelles 252
3. La signification politique des "Plaisirs du Gentilhomme champestre" 253
1645 Le poème est une invitation qui s'adresse à la noblesse poitevine et lui conseille de laisser les armes ; rapprochements avec le livre de Pierre
Brisson. 253
H. Rapin à Paris en 1574-1575: l'affaire Geoffroy Vallée ? 256
Séjours) de Rapin à Paris au cours de cette période. L'affaire Geoffroy Vallée, selon H. Busson et F. Lachèvre interprétant le récit du P. Garasse ; discussion : invraisemblances ; rôle excessif prêté à Rapin ; roman ou
histoire ? 256
Conclusion. 25 9
L' emploi du temps vraisemblable de Rapin entre février 1573 et septembre 1576 ; les raisons qui bnt pu motiver sa nomination comme vice-
sénéchal. 259
APPENDICE I : Rapin lieutencint particulier et assesseur. (Secondes)
lettres de provision (19 avril 1571) 261
APPENDICE II :Rapin échevin. Procès-verbal de la séance de l'assemblée
municipale de Fontenay-le-Comte (26 décembre 1572). 263
CHAPITRE 9. RAPIN VICE-SÉNÉCHAL JUSQU'AUX GRANDS JOURS DE
POITIERS (septembre 1576 -décembre 1579) 265
Importance de l'activité professionnelle et poétique de Rapin au cours des

années qui vont suivre 265
A. Rapin promu vice-sênéchal de Fontenay-le-Comte et Niort 265
1. Circonstances de la création de l'office. 265
Désordres en Poitou ;reprise de la guerre ; les motifs de la crëation de

l'office (édit d'août 1576) 265
2. Les attributions 267
Prévôts et vice-sénéchaux ;attributions de Rapin ;comment le poète lui-

même verra sa fonction 267
3. De la création de l'office à l'entrée en fonctions. 270
Chronologie des étapes administratives ;que fit le nouveau vice-sénéchal

de septembre 1576 à octobre 1578 ~ 270
a. délai de mise en place ; 271
b. la guerre et ses conséquences • 271
c. nouveau séjour à Paris :,Rapin et les débuts de la Ligue ~ 271
B. Les débuts de Rapin comme vice-sénéchal (octobre 1578-été 1579). 272
1. L'activité de Rapin d'octobre 1578 à septembre 1579 272
Arrêts condamnant des gentilshommes criminels 272
2. Rapin poursuivi pour "malverssations et viollences". Poursuites intentées le 31 octobre 1578 par André Gallier et Jean Brisson ; leurs conséquences ; la requête à N. Courtinier :les appuis de Rapin ;voyage à
Paris au début de 1579 (affaire du cheval volé). 274
3. La production littéraire de Rapin de 1577 au début des Grands Jours 276
1646
L'épigramme sur Beaupré (attribution incertaine). La dédicace latine à Pibrac des Plaisirs du Gentilhomme champestre (= septembre 1578) ; Rapin n'a pas pu participer aux travaux de l'Académie du Palais ; l'épigramme, Ad Convivas ; la traduction de l'ode VI du livre III
d'Horace : datation et caractères 276
C. Les Grands Jours de Poitiers et "La Puce de Madame des Roches"(septembre-

deeembre 1579). 280
1. L'aspect judiciaire :Rapin au service de la Cour des Grands Jours 280
L'institution des Grands Jours ;l'arrivée de la délégation début et fin de la session ; la libération du greffier de Rapin (26 septembre) ;missions de Rapin en Angoumois et en divers lieux du Poitou ;fin de la session ; le
salaire du vice-sénéchal (500 écus) 280
Discussion des propos de Scaliger (qui prétendait avoir sauvé la vie de

Rapin aux Grands Jours) 285
2. L'aspect "mondain" des Grands Jours de 1579. 286
a. Le milieu intellectuel à Poitiers en 1579. 286
Les Sainte-Marthe ; Guersens ; J. -J. Scaliger ; les médecins (Saint-
Vertunien de Lavau, François Humeau) ; La Motte-Messemé ;Claude
Pellejay ; Guillaume Sacher ; séjours de J. Peletier ot A. Jamyn ;

quelques êtudiants. Les dames des Roches. 285
b. La délégation des parlementaires parisiens. 292
Listes des magïstrats (en premier lieu : Achille de Harlay) et des
avocats (É. Pasquier, A. Loisel...). Autres personnages alors présents à
Poitiers (D'Aubigné). 292
c. L'ëpisode de "la Puce" et !a place de Rapin dans ce divertissement, Le récit d'E. Pasquier ; Rapin : le premier des "seconds rôles" ;relations entre Rapin et Pasquier avant les Grands Tours ? Chronologie de la collaboration de Rapin au divertissement ;relations avec d'Aubigné et
J. -J. Scaliger. 295
3. Les oeuvres compôsées par Rapin au cours de l'automne 1579 300
a. Dates et circonstances de composition. 300
b. Les caractères de ces oeuvres 302
a. Latin et français 302
~3. La poésie de circonstance :Rapin et les autres collaborateurs du
recueil ; 1"`intertexte" ; La Contre-Puce de N. Rapin et La Puce de

R. Cailler : deux auvres complémentaires (blason et contre-
blason). 303
y. Le langage juridique et sa signification :Rapin s'adresse moins

aux dames des Roches qu'aux parlementaires Parisiens. 306
S. Le "réalisme" : Cailler, Rapin et les autres ~ 308
$. Le caractère personnel des pi8ces de Rapin 308
Conclusion. 308
1647
CHAPITRE 10. RAPIN VICE-SÉNÉCHAL :L'EXTENSION DES POUVOIRS
(1580-1585). 311
Cette phase de la carrière de Rapin prépare sa nomination comme

lieutenant criminel à Paris. 311
A. Consolidation et exploitation des succès des Grands Jours {1580- 1581) 311
1. L'affaire des cinq cents écus des Grands Jours 311
Arrêt du 8 février 1580 en faveur de Rapin ;rôle de Viole ;l'épigramme de

remerciement. 311
2. L'année 1580 et le début des relations avec J. -A. de Thau. 312
Les familles de Harlay et de Thou ;relations avec J. -J. Scaliger ; collabo- ration de Rapin au Joannis Thuani Tumulus (1580) ; date des
hendécasyllabes à de Thou contenus dans Les Plaisirs du Gentilhomme champestre ; la traduction des vers scazons de de Thou sur le château de
Maillé (été 1580). 312
3. Rapin devant le Parlement : les poèmes `judiciaires" de 1580-1582 316
Étude des sept pièces de vers latins qui se rattachent aux démêlés judiciaires

de Rapin à cette période 316
— Les sept pièces considérées comme un ensemble :l'image du poète ;
aspects ludiques et aspects plus graves 316
Les divergences : les chefs d'accusation, les accusateurs, les juges
(deux rapporteurs) 318
— Le procès du 12 mai 1581 (épigramme à J. Spifame). 320
— L'enregistrement des lettres patentes du 20 décembre 1581 (hendéca-
syllabes à E. Fleury) 320
Rapin retrouve son office de lieutenant particulier et assesseur (élégie à
G. Vaillant de Guélis) 320
— Comment Rapin plaide sa cause. 322
1/ l'humanisme. 3 2 2
2/ la personnalité des destinataires. 322
3/ aspect juridique :allusions de Rapin à sa carrière. 324
4/ Rapin donne une image à la fois _fidèle et arrangée de son action

et de lui-même 324 .
4. Les rééditions des "Plaisirs du Gentilhomme champestre". 325
Le petit recueil de 1575 connaît en 1581 deux rééditions 325
a. La première édition de 1581 325
Preuves de son existence ; son contenu : les "éditions lyonnaises" ;
les deux nouveaux sonnets "A C. B. " ;latin et français dans les pièces
"nouvelles" ;l'architecture du recueil : goût de l'équilibre et de la

symétrie 325
b. La seconde édition de 1581. 329
Privilège du 14 juin pour un recueil "reveu et augmenté". 329
a. Les pièces "nouvelles" du recueil 330
1/ pièces dont la compositian remontait à quelques années :l'Autre Elegie à M. Le Camus... prend une signification nouvelle ;
1648 épigrammes contre Lagier ; épigrammes sur la Puce ;traductions de J. -A. de Thou et de J. J. Scaliger ;échange d'épigrammes avec Pasquier ;
hendécasyllabes à Cl. Dupuy 330
2/ Pièces dont on ignore la date de composition : quatre nouveaux
sonnets, l'Elegie Pastorale pour un Adieu. 331
3/ L'épître latine à Jacques Poille : circonstances de composition,
signification ; écrite sans doute en septembre 331
a. La structure et les caractères du recueil 334
Importance donnée aux vers de J. -A. de Thou et à leur traduction ; variété du recueil : formes, thèmes ; signification de cette
publication 334
5. Les autres activités et les autres productions de Rapin en 1581. 335
— Rapin a-t-il participé aux "magnificences" du mariage du duc de
Joyeuse (septembre 1581) ? 355
1. De nombreux poètes y ont collaboré 335
2. Rapin déjà connu de Desportes, Baïf, Ronsard, Dorat 336
3. Le poème intitulé Mercure pour une Mascarade a pu être composé
à cette occasion (?) 336
--- L'épigramme à Loisel sur les cygnes de la Touvre 337'
B. L'extension des pouvoirs (IS82-1584). 338
L'affaire principale va être celle de l'augmentation des gages et du nombre
d'archers de Rapin (2 mai 1583). 338
1. L'activité littéraire de janvier IS82 au printemps 1583. 338
a. Le Tombeau de Jacques de Billy :retour aux vers mesurés ;relations
avec J. de Billy ? 338
b. La publication de La Puce de Madame des Roches; . 3 3 9
c . La participation de Rapin au Joannis Morelli... Tumulus 340
d. La querelle entre Scaliger et F. de l'Isle et le rôle de Rapin : In
Insulanum... Pro Scaligero Hendecasyllabi 341
e. La collaboration de Rapin au tombeau de Christophe de Thou 343
f. Les. épigrammes de félicitations à de Harlay et La Guesle 345
g. La participation de Rapin à La Main d'Estienne Pasquier. 345
2. Les lettres-patentes du 2 mai IS83. 346
a. La préparation : Rapin détruit une bande de voleurs (Réaumur, 3 février 1583) ;réimpression de 1583 des Plaisirs du Gentilhomme Champestre : le sonnet liminaire de jean Chrestien, provençal ;
allusion de Cl. Binet à,Rapin. 346
b. Les lettres patentes du 2 mai 1583. Les gages de Rapin sont augmentés de cent écus par an ; on lui accorde un lieutenant et douze
archers supplémentaires 348
c. Les oppositions (mai 1583-octobre 1585). La Chambre des Comptes refuse (le 23 mai} l'augmentation des effectifs. Il se constitue en Poitou
deux partis, pour ou contre Rapin, 349
1649
a. Poitiers :avis défavorable du 26 juin 1583 ;mais attestation du maire (Louis de Sainte-Marthe) en faveur de Rapin ; (3. Fontenay- le-Comte : procuration du 24 juin 1583 ; mais Rapiri a des partisans ; y. les premières lettres de jussion (2 janvier 1584) ; S. les secondes lettres de jussion (22 janvier 1584) ; E. l'arrêt d'enregistrement (11 février 1584) ; ~. dernières oppositions
municipalité de Fontenay, Trésoriers de France à Poitiers 350
Rapin enfin payé de l'arriéré de ses gages : quittance du 7 octobre ;
allusions dans la lettre du 22 septembre àSainte-Marthe 355
3. Les autres activités de Rapin de mai 1583 à la fin 1584 356
Lés sorciers de Boisragon (18 mai 1583: en l'absence de Rapin) ;lettre de Sainte-Marthe du leC juin ; affaires privées (27 juin 1584: partage Jamonneau ; 28 juin, 17 août 1584: ferme et marché pour les domaines fontenaisiens ;selon Fillon, achat de Terre-Neuve le 18 juillet : douteux). Rapin employé par la Cour de justice de Guyenne en Périgord, Limousin et
Saintonge (fin 1583 ? -début 1584). 356
C. Vers une nouvelle étape : la préparation du départ (1585) 358 .
1. Les activités diverses 358
Lettre de R. Cailler (5 avril) ; arrestation du capitaine La Cave (avril)
signification politiqué de ce fait ; mission de protection du financier Yves
de La Lande (24 avril) ;l'affaire de la duchesse de Loudunois :deux billets
du roi cle Navarre se plaignant du z81e excessif de Rapin (vers avril 1585) ;

rôle de Viète 358
2. Le règlement des litiges 361
a. Rapin et ses subordonnés (décembre 1584-juillet 1585). 361
Les casaques neuves achetées par Rapin à Paris pour ses archers
(7 décembre 1584) ;lettres patentes du roi autorisant Rapin à retenir

les gages de ses subordonnés récalcitrants 361
p. L'arrangement avec le prévôt du Poitou. 362
Rapin renonce à son second lieutenant et à six de ses nouveaux
archers ; accord homologué par lettres patentes du 17 juillet 1585 ;
plus favorable au prévôt du Poitou qu'à Rapin, il semble destiné à

faciliter la vente de l'office 362
3. La fin de l'année 1585 et les adieux de Rapin au Poitou 363
Rapin pourvu de son office parisien le 28 août 1585 ;rôle de l'élégie qu'il
a adressée au Chancelier Hurault de Cheverny ;allusion dans la lettre du
22 septembre ; son "congé" : à quelle date prit-il ses fonctions à Paris ?
Sentiments du poète au moment du départ (épigramme à de Haxlay) 363
Conclusion. 366
Activités professionnelle et littéraire menées parallèlement : "Voilà comme je me sers des dames Héliconiennes", Rapin a su se tisser un réseau
de relations ;leur caract8re politique orientera la suite de sa carrière 366
1650
III. PARIS. LA CONNÉTABLIE. LA RETRAITE (1585-1608)
CHAPITRE 11. RAPIN LIEUTENANT CRIMINEL DE ROBE COURTE A
PARIS (décembre 1585-juillet 1588) 369
A. L'installation et les attributions 369
1. Les attributions 369
a. Historique du titre. 369
b. Le ressort géographique. 370
c. Le Châtelet de Paris et son personnel. 370
2. Les raisons politiques de la nomination de Rapin 372
Discussion sur la date exacte du,début des fonctions de Rapin à Paris 372
La nomination de Rapin s'inscrit dans un ensemble de mesures destinées à s'assurer des forces nécessaires au maintien de l'ordre dans la capitale. Les raisons du choix de Rapin : la protection d'A. de Harlay ; la "valeur" du
Fontenaisien ; sa place dans le monde littéraire. 373
[:es idées politiques de Rapin en 1585 ;attribution hypothétique de pièces

de vers loyalistes copiées par L'Estoile 375
3. L'installation à Paris. 378
Echange de lettres et de vers avec les Sainte-Marge. Vente de l'office
fontenaisien à Jean Tiraqueau. Bail du 4 février 1586 378
B. Rapin et !a vie littéraire à Paris en 1586-1588 381
1. Les obsèques de Ronsard et son "Tombeau" 3 81
Le compte-rendu —plus mondain que littéraire —des obsèques de Ronsard dans la lettre i1 Sainte-Marthe. Le Tombeau de Ro0t3ard : Rapin lié avec
Binet ; préoccupations littéraires ; situation du poète dans le monde des Lettres ; dates de composition des deux pièces du Tombeau. L'Ode
Sapphique rimee : sa signification ; jugement de Pasquier 3 S 1
2. Quelques relations de Rapin en 1586-1588 386
a. Dédicaces et témoignages directs : épigrâmmes à Marc Miron et Jean Chandon ; ode anacréontique à Diane Simon ; l'autre ode
anacréontique ; le Xenion à A. de Harlay 387
b. Autres relations :autour de Desportes et de Du Perron. 391
Les anciens amis ; Desportes ; rôle de Raoul Cailler auprès de Du

Perron. 391
3. La situation littéraire de Rapin à la veille des Barricades. 343
a. La traduction des Remedia amoris d'Ovide ;date de cette couvre ;
allusions à l'actualité politique et littéraire 393
S. La lettre du 10 avril 1588 àSainte-Marthe ; allusions diverses ; l'actualité. politique ; félicitations de Rapin pohr l'Epistola de son
ami, dont le destinataire est identifié comme étant J. -A, de Thou 395
y. Les Sept Pseaumes Penitentiels. Rapin suit de près l'impression de
l'ouvrage ; sa fidélité aux Broyer ; les deux "états" de l'édition
pourquoi avoir refait le premier cahier ? L'image de David. Les VII,
Psaumes comme couvre de circonstance : les intentions du poète

(aspect religieux et surtout politique). 397
1651
C. L'activité professionnelle et politique de Rapin en 1586 -1588. 408
1. Les affaires du Poitou. 408
Rapin intervient en faveur de son fr8re. Saisie des biens de la famille Rapin

par les Protestants 408
2. Les activités de "simple police" à Paris, 409
3. La lutte contre lâ Ligue. 410
a. Les premières menaces :l'année 1586. Projets des Ligueurs ;rôle
de La MorliBre ; rôle probable de Rapin 411
b. La journée du 22 février 1587. Rapin chargé de défendre le Temple 412
c. Les événements de mars 1587. 414
Le sonnet de Rapin sur la mort de Marie Stuart : sa signification
politique. La journée du 15 mars ;confrontation du récit de N. Poulain
avec ceux de J. -A. de Thou et de L'Estoile ;Rapin chargé de défendre

le petit Châtelet. 414
d. La `journée St. Séverin" (2 septembre) : la nouvelle que Rapin serait
chargé d'arrêter les prédicateurs séditieux déclenche l'émeute 418
e. Les poèmes politiques composés par Rapin à la fin de 1587. 419
a. Les épitaphes du duc de Joyeuse. La signification politique du
sonnet : sa liberté de ton ; les deux rédactions de l'épigramme
latine : la première rédaction est moins satirique qu'elle n'en â
l'air ; Rapin la corrige pour la publier : elle prend l'aspect d'un

poème officiel 419
p. Les pièces sur la "victoire contre les Reîtres". Nécessité pour les
écrivains favorables au roi de minimiser les victoires du duc de
Guise. Rapin adapte Horace, identifiant Henri III à Auguste ; la fin
de son ode, de même que l'épigramme latine, s'efforce de rassurer le

roi contre les mauvais présages pour 1588 .424
D. La Journée des Barricades et ses conséquences : Rapin êvincé de sa charge 429
Le début de l'année :les menaces sont de plus en plus grandes. La journée du 12 mai :Paris entre les mains des Ligueurs. Le 13 mai :Rapin çhez A. de Harlay ;les mutins le réclament en vain ;départ du roi ;sort de Rapin. L'accord de juillet entre le roi et la Ligue prévoit l'éviction du Lieutenant de
robe courte. Rapin banni de Paris. Sa protestation en vers latins 429
Conclusion. 435
Bilan de _ces trois années : activité professionnelle et littéraire. Conséquences de l'engagement de Rapin au service du roi :l'échec de ce dernier entraîne pour le poète la perte de son office : importance de ce
tournant dans la carrière du Fontenaisien 435
CHAPITRE 12. LES ANNÉES ERRANTES : N. RAPIN ENTRE SON ÉVICTION PAR LA LIGUE ET SDN RETOUR A PARIS (juillet 1588-mars
1594) 437
A. Rapin au cours de l'été 1588 et aux Etats de Blois 437
Erreurs des biographes antérieurs 438
1652
— L'été 1588 situation financière et familiale du poète ; efforts d'Henri
III en sa faveur 440
— Les Etats de Blois. Épigram~rae de Rapin sur F. de Montholon, Garde des
Sceaux ;Rapin nommé prévôt de l'armée du Poitou (22 X) ; sa lettre au duc
de Nevers (29 X). Il est pourvu de l'office de Prévôt général de la
Connétablie : problèmes de dates et d'attributions ; sonnet de remer-

ciements au roi 442
Le poème latin à Henri de Navarre : date et signification politique

l'élégie s'adresse à la fois au prince, à l'opinion publique et à Henri III 451
Le départ pour l'armée du Poitou ;lettres en faveur de Rapin par M. de

Lansac et le roi ; la date de son départ très proche de celle du meurtre des
Guise 454
IJ. Rapin entre la mort du duc de Guise et l'assassinat de Henri 111 456
1. La fin de l'armée du Poitou 457
2. La révolte générale contre Henri III et les "XVIII Sonnets" 458
Allusions dans les Sonnets présentés au Roy en mars 1589 à la révolution
ligueuse : 1"`épuration" du Parlement ; pillages et processions ; les
nouveaux organismes ;situation critique du pouvoir royal 458
3. La "publication" des "XVIII Sonnets contre la Ligue" 451
Témoignage et rôle de P. de L'Estoile à propos de la mise en circulation de
l'oeuvre ;circonstances de composition et signification de celle-ci ;
condamnation de la faiblesse passée du roi et éncouragements à continuer
le combat ;tout en exprimant ses sentiments personnels, Rapin_ se fait le

porte-parole des "Roiaux et Politiques" 461
4. Rapin durant la campagne victorieuse des "deux Henris" (mars-juillet
1589) 469
Transfert du Parlement à Tours ;procès de Rapin avec François du Plessis de Richelieu (titre de Grand Prévôt) conséquences pour Rapin de la trêve entre Henri III et le roi de Navarre ;épigramme sur la prise de Pontoise par
les deux rois (juillet 1589) 469
5. Les conséquences immédiates de lu mort de Henri III (août IS$9) 472
Rapin conserve ses fonctions ; poèmes sur la mort du roi ; sonnet à

Achille de Harlay embastillé 472
C. Rapin aux côtés de Henri IV au cours des premières années du règne 475
1. L'activité professionnelle de Rapin d'aoüt 1589 à juillet 1593 475
La lettre du 26 juin 1591 donne une idée de ses diverses tâches (suivre

l'armée, châtier les criminels) ; lettre du 4 février 1593 475
2. L'activité militaire de Rapin jusqu'en juillet 1593 et son anoblissement 478
Malgré les propos des biographes antérieurs, Rapin fut à la fois prévôt et
combattant : Arques et Ivey ; la bataille d'Ivry dans l'oeuvre du poète.
Rapin auprès du roi (poème à Gillot du 21 mars 1591 ;don d'un habit
rouge) ;les lettres d'anoblissement d'octobre 1590 ; leur renouvellement

le 12 février 1592 ;épigramme au président Augustin de Thou 478
3. Les soucis familiaux et personnels de Rapin d'août 1589 à juillet 1593 485
1653 Nicolas II Rapin avec de Thou en Italie et en Suisse (octobre 1589) ; allusions dans une ode latine à de Thou. La famille du poète en Poitou :son frère Aubin ; les Cailler ; sa femme et son fils François, religieux à Maillezais, sont à Fontenay en décembre 1590, Nicolas II en décembre 1591, lui-même en avril 1592 ; Marie Poitier réside àTerre-Neuve en décembre 1592. Mesmin tué au siège de Paris (ler août 1592) ;épitaphes
de Passerat 485
D. Rapin et le monde littéraire d'août 1589 à juillet 1593 488
1. Les. relations littéraires de Rapin entre 1589 et 1593 488
Poèmes dédiés à Rapin par Sainte-Marthe et M. -A. Boyd ;épîtres latines
satiriques composées à Tours en 1589-1590: la première est due à
François Viète, la troisième, adressée à Rapin, de Florent Chrétien ;

inspiration anti-ligueuse et favorable au roi 488
2. Une chronique versifiée des événements politiques et militaires 491
Épigramme sur la mort de Cujas (octobre 1589) ;poèmes stir La retraite du
duc de Parme (automne 1590), sur l'entreprise du chevalier d'Aumale à
Saint-Denis (janvier 1591), la destruction des fortifications de Jargeau
(juillet 1591) ; épigrammes sur l'abbé de Bellozanne (1592 ?) ; vers

satiriques français contre Frère Ange, comte du Bouchage (janvier 1593) 491
3. Remarques sur la composition de la "Satire Ménippée" 496
a. Dates 496
1. A quel moment l'élaboration du pamphlet a-t-elle commencé ? Nous adoptons l'hypothèse d'une première forme ayant d'abord
circulé peu après le début des Etats de la Ligue 496
2. La question de 1"`édition princeps". La publication ainsi appelée par Charles Read ne mérite pas ce nom : allusions postérieures 'à mars 1594 (anecdote du président d'Amours, appelé Angoulevent
par Rapin) 497
3. La publication des vers de Rapin. La chronologie de composi- tion des sept poèmes ne coincide pas avec celle de leur publication
dans les éditions successives (une pièce, puis six, puis sept) 498
j3. Personnes 499
Rejet de l'attribution à Rapin de la totalité du pamphlet ;lettres de Villeroy et de du Vair; Villeroy appelé Catholicon par Rapin dans une lettre à de Thou {rôle de celui-ci ?). Témoignage de P. Dupuy et d'un "contemporain" anonyme : que peut-on garder de la
répartition traditionnelle ? 499
La part de Rapin : Angoulevent ; allusions professionnelles
(argot des voleurs, crimes de guerre, surprise et décodage des
messages ennemis ; La Morlière et Oudineau) 504
y. Circonstances 505
Invraisemblance de la légende des "bourgeois Parisiens" composant la Satyre Ménippée chez Gillot dans Paris assiégé Gillot et Fl. Chrétien à Tours, Rapin à l'armée seul Pithou est à
1654 Paris.' Cl;uvre issue des amis d'A. de Harlay et de J. -A. de Thou ;
Tours "berceau" du pamphlet 505
Lien entre la Satyre Ménippée et les couvres politiques antérieures
de Rapin. Le pamphlet, ni "acte politique", ni "coup de pied de
l'âne", doit son efficacité au caractère progressif et empirique de
son élaboration 508
E. L'activité et le rôle de Rapin entre l'abjuration du rai et le retour à Paris
1. La situation personnelle de Rapin en 1593-1594 508
Les quittances de gages montrent une amélioration de la situation

financière 508
2. Rapin aux cérémonies de l'abjuration et du sacre 509
Les Vers anacréontiques â Nicolas de Thou suivent le sacre 510
3. L'activité littéraire de Rapin entre juillet 1593 et mars 1594 511
L'épigramme à Paul Thomas ;quatre pièces de la Satyre Ménippée 511
4. La traduction du "Pro Marcello" ~ .513
Cette ceuvre date de la période 1589-1594 513
Conclusion 514
Caractère complémentaire des activités de Rapin, toutes au service de la
cause royale 514
CHAPITRE 13. LA FIN DES GUERRES (mars 1594 janvier 1601) 515
A. La police parisienne et les conséquences de l'attentat de Châtel (mars 1594-

juillet 1596) S 17
1. Fonctions. quittances. nominations 517
Le poète et son fils Nicolas occupent conjointement les offices de

lieutenant criminel de robe courte à Paris et de Prévôt général de la
Connétablie. Quittances signées par le fils au lieu de son père 517
2. La réinstallation de Rapin à Paris et ses premières tâches 519
L'édit d'amnistie ; les "billets" ; manifestations solennelles 519
3. L'anoblissement de Terre-Neuve 520
Acquisition (?) et travaux ; André Gallier anoblit le domaine le 5

novembre 1594 ;politique d'investissement foncier de Rapin 520
4. L'attentat de Châtel. Rupin et les Jésuites 522
Le procès de 1564 contre les Jésuites. Les Jésuites et la Ligue. Les amis de Rapin sont hostiles à la Compagnie de Jésus. Le procès de 1594. Via ad S.
Raspinum. L'attentat de Châtel. Rapin â l'exécution du P. Guignard (7 janvier 1595). Le poème À Monsieur Dollé... contre les Jésuites. Les
épigrammes sur la Pyramide 522
5. La fin de l'année 1595: affaire "La Penille" : venue du prince de Condé 529
Rapin condamne à la roue "La Penille" qui avait voulu tuer don Perez, agent
espagnol au service d'Henri IV (19 janvier 1596) ; il protège la venue du
petit prince de Condé (Montlhéry, décembre 1595) et compose un sonnet
de bienvenue 529
B. La guerre et la paix : lettres à de Thou et vers mesurés (1596-1598) 531
1. La réorganisation de la Connétablie (été 1596) 531
1655
Rapin nomme son fils Nicolas lieutenant de la Prévôté (8 aofit 1596) 531
2. Affaires financières et familiales : les fonctions de Rapin en 1596-
1598 532
Quittances de gages ; les archers ~de Rapin ; sa femme et sa fille à
Fontenay 532
Aspects de l'activité du Prévôt général 5 34
1. La police parisiennne : suspects et conspirateurs 534
2. La police de l'armée 5 3 5
3. Les voyages du début de 1597 ; la "pancarte" en Poitou 535
4 Missions diverses (Princesse de Condé ;Beauvais) 536
5. Démarches auprès 'du roi et de ses "ministres" 537
3. Les relations de Rapin en 1596 et le début du combat pour les vers
mesurés 5 3 8
Plusieurs lettres de Gillot ~ de Thou parlent de Rapin en 1596 ; autres

relations ; ëchanges de livres ;Tombeaux de P. Pihou et de Villemontée 538
L'Ode anacréontique à Gillot marque le début de la "campagne des vers

mesurés", les amis sur qui compte Rapin 540
Les lettres du 30 décembre 1597 et du 15 février 1598 ; poèmes à de

Harlay, de Thou et Boisize ; Rapin chef d'école 542
4. Rapin pendant le siège d'Amiens : contre-espionnage et information 544
a. Le,contre-espionnage et l'affaire Charpentier -des Loges 345
Nicolas II chargé des "missions de renseignement" au siège d'Amiens.
Arrestation, proc8s et exécution de des Loges et Charpentier ; les

suites de l'affaire 545
b. Rapin et le siège d'Amiens 547
Les lettres de son fils ;les lettres du poète à de Thou. Poème Sûr la

reprise d'Amiens (leC octobre 1597) 547
5. Rapin en Poitou (automne 1597) 549
Projets de vôyage à La Rochelle avec de Thou ; le complot de Châtel- lerault ; la lettre du 30 décembre : déception et désolation devant les
souffrances du peuple. Le roi charge de Thou et Rapin de réprimer les abus 549
6. Le retour de la paix et les poèmes officiels de 1598 553
La lettre du 15 février 1598. Les pièces, de 1597 et 1598 au prince de Condé :leur prudence. L'Ode Mezurée et les Vers sénaires et dimètres... au
Roy, sur son retour de Bretaigne 553
7. La fin de l'année 1598: cure à Pougues et divertissements poétiques 556
a. Le séjour à Pougues : l'épigramme à Gillot ; La Douche 556
R. Le Tombeau Madame Goyse de Budos 557
~. L'Amour Philosophe 559
S. L'Ode Saphique àSainte-Marthe 564
C. Des "Stances... " à l"'Ode Mezurée à Monseigneur de Rosny" : la guerre de

Savoie et le mariage du roi (1599- début 1601) 565
1. Les "Stances à M, de Rosny "et la situation de Rapin én 1599 566
1656
1 Le roi ; 2 "Sully" ; 3 Rapin : une requête versifiée ; l'arrêt du Conseil du roi du 21 janvier 1599 ;l'affaire des 1700 écus ;Rapin expose ce qu'il sait faire : Prévôt, lieutenant criminel, auteur de vers mesurés ;aspiration à la retraite ; idëes politiques ;indépendance ;caractère autobiographique
de l'æuvre 566
2. Missions diverses en 1599 et 1600 572
a. La police parisienne et la "police politique" 572
b. La police militaire 575
c. La "police des polices" et l'affaire du prévôt de Saintonge : 1 avant l'intervention de Rapin ; 2 la commission de Rapin (16 mai 1600) ; 3
Rapin instrument du duc d'Epernon ? 576
3. L'édit de confrmation et le procès avec Guillaume Joly (1600-1602) 584
Le poème à Édouard Molé 585
4. La campagne de Savoie. Le mariage du roi et les vers mesurés de 1600 585
Rapin rejoint l'armée en Savoie ; ses visites à Th. de Bèze ;épigramme sur les vers mesurés ;conversation entre d'Aubigné et Rapin sur le même sujet (début 1600) ;Rapin collabore avec du Caurroy pour les pièces À la
Royne et Au Roy chantées pour le mariage (décembre 1600) 585
5. L"'Ode mezurée à Mgr. de Rosny grand maistre de l'artillerie de France" 590
a. La situation de "Sully" 590
b. Les remerciements de Rapin 591
c. Poésie officielle et vers mesurés 592
Conclusion 593
Les activités du temps de paix succèdent à celles de la guerre ;importance
des vers mesurés ;Rapin commence à penser à la retraite 593
CHAPITRE 14. L'ACHEMINEMENT VERS LA RETRAITE : LES DERNIÈRES MISSIONS EN PROVINCE ET LA. DERNIÈRÉ ANNËE A
PARIS (février 1601-automne 1605) 595
A. La mission de Ib01 en Poitou et Limousin (février-octobre) 595
1. La situation politique en Poitou et en Limousin 596
2. La commission du 17 février 1601 et le déroulement de da tournée 596
Rapin chargé d'accélérer la rentrée de l'arriéré des tailles ;son itinéraire ;

sa mésaventure avec le prévôt de Sablé ; il arrête le sénéchal d'Aizenay 596
3. Les aspects politiques de la mission 600
Rapin expose à de Thou ce qu'il a vu et entendu : misère du peuple,

exactions des sergents ;état de l'opinion (Protestants ;Poitiers) 600
4. Les aspects personnels du voyage en Poitou 604
a/ La transaction du 5 juillet (Rapin achète une terre ii son frère) 604
b/ La donation du 25 octobre en faveur de Marie 604
c/ L'achat du 4 novembre (seigneurie du Bouildroux) 605
d/ La production littéraire de Rapin : Épigramme sur l'abstinente de Confolens ;traduction du Discours de M. le Chancellier de l'Hospitad à
ses amis 605
1657
B. Les dernières grandes missions (novembre 1601-mars 1603) 607
1. La mort de Nicolas II 607
Le fils du poète est mort entre le 28 novembre et le 8 décembre ;Rapin
obtient du roi des lettres d'intermédiat pour l'office de Lieutenant de robe
courte 607
2. La mission en Bourbonnais (janvier février 1602) 608
3. Missions diverses (avril-mai 1602) 610
Rapin ne peut tirer le sr. de Villebouche de la Bastille ;Madame de Saint-

Gelais ;arrestation de Combelles ; la lettre de Rapin à Henri IV 610
4. Rapin assiste à l'exécution de Biron (31 juillet) 612
5. Arrestation et procès du baron de Fontenelles (septembre) 614
6. La dernière mission —avortée — de Rapin (mars 1603) . 616
C. Relations littéraires et activité poétique (novembre 1602-avril 1603) 617
1. Les relations 617
a/ Le poème de Jean de Larcher 617
b/ L'épitaphe de Passerat 618
c/ Les épigrammes à Achille et François de Chanvallon 618
2. La poursuite de l'entreprise des vers mesurés 620
1 L'Ode mezuree & rymee, l'Hymne sur la naissance de Mgr. le Daujïn, Thèmes politiques ; thèmes littéraires ; date et signification de ces
oeuvres 620
2 La désillusion : épigrammes à Jacques de Champvallon et à Étienne
Pasquier 623
3 La lettre de J. Gillot à Scaliger (9 janvier 1602) et l'Ode à Gillot 624
4 L'Ode à Certon : la carrière poétique de Certon ("de Ronsard à
Rapin") en fait un disciple modèle 625
5 Autres membres de 1"`école de Rapin" : les tièdes (sainte-Marthe, Pasquier) ; les fervents (Odet de la Noue, Hilaire Cailler) ; autres
partisans des vers mesurés : Gillot, d'Aubigné, Desportes 627
6 Pièces de Rapin publiées en 1602 dans les Airs de Court de Guédron 629
7 Pièces de Rapin publiées dans les Meslanges de du Caurroy
présence de l'inspiration légère 629
Le poème satirique contre Robert Estienne 630
D. Rapin entre avril 1603 et décembre 1604: la maladie et ses conséquences 631
1. Le séjour en Poitou du printemps 1603 .631
a. Rapin .reçoit Louis de Sainte-Marthe àTerre-Neuve en avril échange d'épigrammes ; achèvement de Terre-Neuve : une maison
d'humaniste 6 3 2
b. La maladie :lettre du ler juin à de Thou 637
c. Le nouveau séjour fontenaisien en décembre 1603 637
2. Rapin et la vie littéraire entre juin 1603 et juillet 1604 638
a. Pièces de circânstance 638
1 Elégie à François de Harlay (vers juillet 1603) Rapin se prépare à

la retraite (identification avec Horace) 638
1658
2 Le distique contre Villeroy â propos de l'affaire Loste (avril

1604) 640
b. L'abandon provisoire des vers mesurés 640
Poèmes sur le Printemps de Claude Le Jeune ;Rapin ne compose plus

de vers mesurés ; l'épigramme ~ A. de Harlaÿ 640
c. Le retour au passé :projet d'édition, traduction de l'Epistre liminaire
de l'Histoire du Président de Thou 642
1 $n 1603, Rapin écrit une préface pour un recueil de ses oeuvres

latines, dédiées à de Harlay 643
2 Au début de 1604, de Thou lui donne le tome I de son Histoire ;

Rapin commence à traduire l'Epistre liminaire 645
3. Le séjour en Poitou de l'été 1604 et la rëception "Sully" àTerre-Neuve 647
Le voyage du nouveau gouverneur du Poitou ; significâtion politique ;
itinéraire ; "Sully" â Fontenay le 9 et le 10 juillet ; réception àTerre-
Neuve ; les poèmes de Rapin. Celui-ci prolonge son séjour ; poème à
J. Gillot 647
4. La fin de 1604: rësignation de l'office et divertissements littéraires 651
Henri IV autorise Rapin à résigner son office sans payer aucune "finance" 651
a. L'Épitaphe :date et signification 652
b. Les traductions des vers de Grotius sur Ostende 653
c. Vers latins rétrogrades contre Ange Cappel du Luat 654
E. Les derniers mois de Rapin à Paris (janvier-septembre 1605) 655
1. Rapin résigne définitivement son office (ler janvier 1605) 655
2. Quand Rapin quitta-t-il déjnitivement Paris ? 656
La date vraisemblable est celle du mois de septembre 656
3. Le poème liminaire pour la "Logique" de François de Harlay 657
4. Les vers sur l'emprisonnement de la marquise de Verneuil (février
1605) : nouveau "concours" de traductions 657
5. La "Fantaisie sur les Longs Nez" 658
Railleries sur le nez de Bellièvre ; signification politique : apaisement

des esprits ; un élément d'explicâtion pour la retraite de Rapin 658
6. Le retour des Jésuites et les "Stances sur la ruine dè la Pyramide" 661.
7. Les épigrammes pour les fontaines de Myron 663
8. L'Ode à Sully 664
"Consolation à M. de Rosny" au moment de la brouille entre celui-ci et
Henri IV (mars-août 1605) ; aspect malherbien de ]'oeuvre: Rapin et
Malherbe 664
Conclusion b68
CHAPITRE 15. LA RETRAITE ET LA MORT (automne 1605-16 février
1608) 671
A. Les activités du gentilhomme champêtre 672
1. Le seigneur de Terre-Neuve, de la Touche et autres lieux 673
1659 Les traductions d'Horace évoquent les activités matérielles du poète ; le Testament ;les actes nôtariés. Les domestiques, Les propriétés. Le poème
Hortulus envoyé à de Thou avec une citrouille du jardin 673
2. La vie personnelle et familiale 676
Les épigrammes à son petit-fils Postume ; allusions à ses maladies ; le
poème sur son anniversaire 676
B. L'écrivain à sa table de travail 678
"Un Virgile sur [s]a table... L'affaire du "papier de Bâle" ;Les traductions
d'Horace : datation ;les fragments traduits du grec. La tragédie en vers
mesurés : Cleopastre 678
C. Le commentaire de l'actualité politique 681
1. Allusions de date imprécise 681
Elles se rencontrent surtout dans les traductions d'Horace ;l'épigramme à

de Thou contre les Jésuites 681
2. Rapin et l'actualité 682
1 La lettre du 17 mars 1606 à d'Aubigné :l'expédition de Sédan ;les moeurs du roi ; la colonie de M. de Monts ; le retour de la reine
Marguerite à Paris : un nouveau "concours" poétique 682
2 Les poèmes sur 1"`accident de Neuilly" (9 juin 1606) 684
3 L'épigramme sur la pelisse de Juste Lipse 685
4 Allusions diverses contenues dans les lettres à Dupuy :l'Allemagne, l'Italie, les Jésuites ; jugements sévères sur quelques ministres ;
menaces de guerre en Europe 685
5 L'épigramme sur la naissance du duc d'Orléans 687
D Rapin et le monde littéraire des années 1606-1607 688
1. Rapin et de "cercle de Fontenay" 688
1 Les relations avec Jean $esly 688
2 Rapin et d'Aubigné :jeux littéraires, allusions érudites ; le voyage à Charron ; poèmes écrits en collaboration ; les épigrammes
facétieuses ; la discussion sur le "merveilleux" des Tragiques 688
3.La visite d'Alexandre Hardy àTerre-Neuve 694
2. Les relations éloignées 695
1 Les relations avec Sainte-Marthe : l'épigramme en l'honneur des
Elogia 695
2 Les poèmes sur 1a mort de Théodore de Bèze 698
3 Les correspondants et amis parisiens 699
4 L'épigramme à Pierre Brûlart de Sillery 702 .
5 Rapin et l'actualité littéraire : Toga Parisina, Euphormio 702
3. Les lettres à Dupuy et les "tombeaux" de Claude Dupuy er de Desportes 703
Les cinq lettres à Pierre Dupuy concernent toutes le Tombeau de son père 703
a. Le Tombeau de Claude Dupuy 704
Les relations entre Dupuy et Rapin ; les hésitations du poète ; les
étapes de la rédaction ; la place de Rapin dans le Cl. Puteani Tumulus 704
1660
b. Le "tombeau" de Desportes ;Rapin et Régnier 707
Les étapes de la composition des deux poèmes ;les Regrets... rappel-
lent les étapes de la carrière du défunt ;attaques contre Malherbe et ses
émules 707
La date de la Satyre IX de Régnier ; traces de celle-ci dans les Regrets sur la mort de Monsieur des Portes ;pourquoi Régnier l'a dédiée à
Rapin : ce dernier représente la génération antérieure ; il symbolise l'opposition à Malherbe, comme porte-parole des parlementaires
érudits (face à la Cour) et poète officiel "évincé" au profit de Malherbe 710
c. Autres aspects des deux "tombeaux" :vers mesurés et adieux à la vie 712
Les ultimes efforts de Rapin en faveur de la poésie mesurée ; les
Regrets sur la mort de Monsieur des Portes expriment l'idée d'un appel
de l'ami défunt 712
E. Dernier voyage et la mort : janvier février 1608 714
C'est le fait que Rapin est mort à Poitiers qui a rendu possible la présence

des Jésuites à son lit de mort 714
1. Le dernier voyage 714
Projets successifs de 1605 à 1607 ; le but du voyage : revoir les amis parisiens ; le "grand hiver" a surpris Rapin à Poitiers où il s'était rendu en
décembre 1607 714
2. Le "Testament" 717
Il fut rédigé le 25 janvier 1608 717
1 Le Testament est une véritable couvre littéraire (style) 71$
2 Le plan et le contenu du document 718
3 L'exécution des dernières volontés de Rapin 720
a. Les menus legs 720
b. Chronologie des querelles entre les héritiers 720
c. Le tombeau du poëte érigé en 1614 seulement 724
3. Les derniers vers et la date de la mort de Rapin 725
Le lieu (Poitiers, hôtellerie du Petit-More) ; la date (16 février) ; les

derniers vers (15 février) 725
4. La controverse autour de la mort de Rapin 728
Les deux récits du P. Garasse :confession générale, et histoire du codicille 728
a. Les obsèques 730
p. La prêsence des Jésuites au lit de mort de Rapin 730
Les témoignages successifs de L'Estoile confirment cette présence 730
1 Les faits : ce qui peut être admis ;restrictions 731
2 Les intentions des Jésuites :situation de l'affaire dans les débuts
de la Contre-Réforme à Poitiers 732
3 Les interprétations :celle des Jêsuites au XVIIIème si8cle ;celle
d'Agrippa d'Aubigné 734
Conclusion : la religion de Rapin 735
1. Rapin "libertin" ? 736
1661 Un "libertinage de moeurs" n'est attesté ni dans sa vie ni dans son ceuvre ; mais son zèle religieux fut sans doute tiède ; le "libertinage" de Rapin,
pour Garasse, ne se confond-il pas avec son hostilité aux Jésuites ? 736
2. Rapin et la Réforme 738 Rapin eut de nombreuses relations parmi les Réformés ; mais a toujours
professé le catholicisme 738
3. Rapin, l'un des derniers tenants de l'Évangélisme ? 739
Tolérance ;esprit critique ;dans le Testament, il n'y a rien de prévu pour
des messes : pas d'allusions aux saints ni à la Vierge ; Rapin rêvait-il.
d'un retour à l'unité des chrétiens ? 739
CONCLUSION. LE BILAN D'UNE CARRIÈRE : L'HOMMAGE
POSTHUME DES AMIS (1608-1610)
A. L'édition des "ouvres" de 1610
1 Collaborateurs et étapes de la publication
2 Les matériaux utilisés
3 L'organisation de l'édition
4 L'édition de 1610 est un bel hommage au poète
B. Le "Nicolai Rapini Tumulus"
1 Prédominance du latin
des humanistes

b. images de son activité professionnelle ; en marge du Tumulus
l'image de Rapin dans Le Voyage de Me Guillaume en l'autre monde

(1614) 756
c. opinion générale des contemporains sur l'homme 759
C. Rapin en son temps : l'homme, la carrière, les idées politiques 761
1. Quel homme fut Rapin ? 762
Quelques ombres au tableau du Tumulus : un "coeur d'acier" ? Aspects
négligés dans le Tumulus : le "poitevin" ; le propriétaire terrien
l'attachement à la famille ; le "parvenu" ? 762
2. Les conditions et les moyens de l'ascension sociale 764
a. Les conditions historiques : guerres civiles ; situation sociale
("officier" et propriétaire) 764
b. Le rôle dés qualitës de l'homme ;son attitude politique (patriotisme,
dévouement au roi ;raisons de l'hostilité envers la Ligue) 764
c. La littérature, "moyen de parvenir" pour Rapin ? 766
2 Les collaborateurs :.en majorité
3 Le contenu du recueil
a. images de Rapin poète
747
747
747
749
749
750
751 751 751 755
755
1662
DEUXIÈME PARTIE : L'HUMANISTE ET L'ÉCRIVAIN
INTRODUCTION 775

I. L'HUMANISME ET LES IDÉES LITTÉRAIRES 777
CHAPITRE 1. LA CURIOSITÉ HUMANISTE : MUSIQUE, GÉOGRAPHIE,
DROIT, MÉDECINE ET PHILOSOPHIE 779
A. Sujets divers 779
Quelques notations anccdotiques dans les lectures 779
B. La musique 780
Eloge de la musique, Du Caurroy, collaborateur de Rapin. Les musiciens
dans le cortège funèbre de Desportes 780
C. La. géographie 782
a. Livres possédés par Rapin :Strabon 782
a, La correspondance :Rapin "guide" de J. -A. de Thou 782
y. L'aeuvre poétique 784
1 L'Europe (allusions historiques et politiques) 784
2 Peu d'allusions aux terres "nouvelles" 784
3 La région de Fontenay dans l'Elegie Pastorale 78S
D. - Le droit 786
a. Les jurisconsultes dans l'ceuvre . Un "cas" pratique. 786
(3. Aspect juridique des pièces de La Puce 787
Y. Allusion "introuvable" ii la Coutume de Paris 787
S. Les livres de droit de Rapin 789
1Les titres. 2 Les annotations 790
E. La médecine 793
a. Les livres de médecine de Rapin 793
1 Notes diverses 794
2 L' Universa Medicina de J. Fernel : maladies du poète 794
R. Les allusions médicales dans l'ceuvre poétique ~ 795
• 1 La Douche a été composée après la lecture d'un ouvrage du médecin J.
Pidoux 795
1. Le titre 797
2. Signification métonymique du mot "Douche" 797
3. Les vertus des eaux de Pougues 799
4. L'origine du caractère du poème 800
S. Maladies soignées à Pougues 800
6. Détails concernant la cure 800
2 Le poème sur 1"`abstinente" de Confolens 802
1663
1. Le contexte de la "querelle de l'abstinente". Galien, Laurent
7oubert, Israêl Harvet, François Citoys 802
2. L'Abstinens Confodentanea dé Citoys 805
3. La réponse d'Israël Harvet 809
4. La dernière réplique de François Citoys 811
5. Le rôle et la position de Rapin 812
3 Autres allusions médicales dans l'oeuvre 816
F. La philosophie 817
1 Livres ayant appartenu à Rapin :Lucien et Pomponazzi.. 818
2 La philosophie dans l'oeuvre poétique :L'Amour Philosophe. Autres
allusions philosophiques $20
Conclusion 826
CHAPTTRE2LA CURIOSITÉ HUMANISTE: RAPIN ETL'HISTDIRE 829
A. Les livrès d'histoire de Rapin 829
Livres perdus ; ouvrages de chronologie ; histoire ancienne ; Byzance ;
les pays étrangers ; la France contemporaine 829
B. Les notes manuscrites 833
1 Coquilles, faits de langue 833
2 Problèmes de chronologie 834
3 Détails anecdotiques 834
4 Monstres et prodiges ;valeur des nombres , 835
5 Mythes littéraires 836
6 Mythologie 836
~ Traits moraux, histoires édifiantes 837
8 Les moeurs 839
9 Histoire des idées et de la culture 839
10 Faits économiques 842
C. L'histoire dans l'ouvre 842
1. Le cas particulier des traductions 842
Le Pro Marcello ; l'Epistre liminaire ...de J. -A. de Thou ; le Discours de
M, le Chancelier de L'Hospital ; La Première Sylve de Th. de Bëze ;
traductions d'Ovide et d'Horace 842
2. L'Antiquité biblique et orientale. 845
Les Sept Pseaumes Penitentiels ;autres allusions à la Bible ;Henri IV et

David. L'Êgypte, l'Assyrie, la Perse 845
3. L'Antiquité grecque 849
1 Importance de la période légendaire, bien plus grande que celle de la

période classique 849
2 Comment Rapin utilise l'histoire grecque 851
a. PoBmes catalogues : La Douche ;L'Amour Philosophe ;
b. Noms propres devenus noms communs ; c. Les comparaisons
1664
noms suggestifs ; avertissements ; développements rhétoriques

identificàtion des contemporains aux héros grecs 851
4. L'Antiquité romaine 856
1 Association entre exemples grecs et romains 856
2 Utlisation "ornementale" 857
3 Valeur symbolique des. noms illustres : illustration des vertus morales ; images de la puissance : Auguste ; Mécène ; César ; connotations négatives ; Rapin identifié au "Malthois hostelier" ; la
légende d' Enée 8 5 7
4 Ressemblances et différences dans l'utilisation de l'histoire grecque et dé l'histoire romaine : similitude des procédés ;histoire romaine opposée aux légendes grecques ; supériorité morale des Romains ;
valeur politique de l'histoire romaine 864
5. L'histoire de France 866
1 L'histoire récente :les Guerres de religion aspects anecdotiques ;les
derniers Valois ;François IeC et Henri Il 866
2 L'histoire médiévale 871
a. Les origines de la monarchie française. Francus ;les Francs et
les rois mérovingiens ;absence de la Gaule au sens historique 871
b. Les "rois saints" : Charlemagne, Saint Louis ;les Croisades 873
Conclusion 877
La "philosophie de l'Histoire" de Rapin 877
1. Le thème de l'Âge d'or 8 7 7
2. Le poète ne semble croire ni à une régression, ni à un progrès, mais
plutôt à un retour cyclique 878
3. Les domaines de la curiosité historique de Rapin ;celui que rév8lent ses oeuvres et celui de ses lectures ne se recouvrent pas complètement
l'histoire n'est qu'un élément du langage poétique 879
CHAPITRE 3. LA CURIOSITÉ HUMANISTE : RAPIN HELLÉNISTE ET
GRAMMAIRIEN. 883
A. Les livres et les amis érudits 884
Les livres 884
Les amis 891
B. Les annotations concernant la grammaire des langues anciennes 892
Le latin. Le grec : repères ou résumés de lecture ; mots difficiles ;
traductions d'un mot ; traductions plus étendues ; annotations

explicatives 892
C. L'ëtymologie : curiosité et jeux de mots 897
Étymologies grecques, hébraïques, arabes 897
Remarques sur adirer 897
Remarques étymologiques et jeux de mots dans l'oeuvre 898
D. La versification antique 904
Livres et annotations 904
1665
E. Phonétique et orthographe françaises 904
A. Rapin lecteur du De Francicæ Linguæ recta pronuntiatione de Th. de
Bèze 904
B. Rapin et l'orthographe 906
— Délimitation du corpus 906
— Le système orthographique de Rapin 907
1. Suppression des consonnes muettes 907
a. Élimination du s à la première personne 907
b. Élimination des "lettres étymologiques" 907
c. Suppression du "g diacritique" 908
d. Réduction des consonnes doubles 908
e. Suppression dus "muet" devant consonne 908
f. Suppression du h ailleurs que dans ch 909
2. Problèmes particuliers posés par différentes "lettres" 909
a. Traitement des "lettres grecques" 909
b. y à l'intérieur des mots 910
e. y à la fin des mots 910
d. x à l'intérieur des mots 910
e. x à la fin des mots 910
3. Tentatives de normalisation dans la graphie de quelques phonèmes 910
a. Le son (â) noté an 911.
b. Notation du son ~] 911
c. Hésitations pour la notation du [e] ouvert [g] 911
d. Le [e] caduc 912
e. Le traitement des. anciennes diphtongues [au], [eu] 912
f. Le son [k] à la fin des mots 912
g. Le son [a] entre voyelles 913
h. Les sons [sis] et [siô] à la fin des mots 913
4. La distinction entre i et j et u et v 913
5. Les accents 913
6. Mérites et limites de la tentative 914
F. Les corrections de Rapin (bibliothèque. et a'uvres) 917
1. Les corrections de Rapin dans les livres de sa bibliothèque 918
2. Rapin correcteur de ses oeuvres 919
- L'adaptation de l'ode Delicta majorum 920
- L'adaptation de l'ode Divis orte bonis 922
- L'Ode mezurée... Au Roy à son retour de Bretaigne 923
- L'épître Au Roy en tête des Sépt Psaumes 924
G. Rapin helléniste 927
1. La connaissance de la langue 928
Intérêt de Rapin pour le grec en 1605-1607 92$
Annotations dans le De Satyrica Græcorum Poësi... 930
La version grecque des "Plaintes de la Reine Marguerite" 931
1666
2. Les lectures grecques de Rapin 933
Livres retrouvés ;lacunes probables 933
Poètes grecs évoqués dans l'ceuvre 936
3. Les traductions du grec 939
a. Les traductions du grec en latin 939
1. Les premiers vers de l'Odyssée 939
2. L'argument acrostiche du Cyclope 941
3. Deux fragments d'Euripide 942
4. L'épigramme F.x Græco 944
5. L'épigramme Ex Mimnermo. imitatio 944
6. La traduction du Songe d'Anacréon 946
b. Paraphrases et amplifications latines 948
1. Epigrammes sur le thème du baiser volé 948
2. 'O rw napoivw auµnEQwv aK~aµaXEî 949
c. "Imitations" françaises de pièces grecques 952
1. Imitation ou Paraphrase d'un Épigramme grec 952
2. Autre Imitation sur une Ode greque. Transformation d'un
fragment de Sapho en chanson française 956
d. Souvenirs plus lointains 960
De seipso et praecoci canitie : épigramme latine à la manière

d'Anacréon 960
Conclusion 961
CHAPITRE 4. HUMANISME ET LITTÉRATURE : LECTURES ET
INFLUENCES ; THÉORIE DES GENRES ET DE L'HISTOIRE LITTÉRAIRE 963
A. Les lectures de Rapin 963
1. Les volumes retrouvés de la bibliothèque 963
1 Ouvrages de critique 964
2 Absence des "romans" 965
3 La poésie 965
4 L'art oratoire 965
5 L'art épistolaire 96.8
2. Importance et limites de ce catalogue 970
Un "sondage" ; faible proportion des ouvrages littéraires classiques ;
ouvrages récents ; écrasante majorité de livres écrits en latin 971
3. Autres lectures 974
Renseignements fournis par les traductions, par la correspondance, par les allusions de l'o:uvre poétique (en particulier des "Tombeaux") ; les
relations de Rapin 974
4. Le problème des "influences" - 976
Succession d'influences diverses, parfais contradictoires ; la recherche
d'une synthèse 976
B. L'intérêt de Rapin pour certains genres littéraires 978
1667
1. La poésie et les genres poétiques 978
a. La Tragédie et la Comédie 979
b. La Satire 979
c. Réflexions sur la poésie 981
2. Rapin et le genre épistolaire 983
a. Les recueils de lettres dans la bibliothèque 983
b. Le début et la fin de la lettre du 15 mai 1601 ;distinction entre deux
styles épistolaires 983
c. Le début de la lettre du ler juin 1603 : les modèles ;style "élabouré"
et style "rustique" 984
d. Remarques sur le style épistolaire de Rapin 984
1 Les modèles : Bembo, Bunel, Sadolet, Manuce 985
2 Rapin est l'un des premiers représentants de l'art épistolaire

français 986
3 Ses lettres n'étaient pas destinées à la publication 986
4 Quelques aspects du style épistolaire de Rapin 987
a. variété des objets 987.
p. variété des formes du récit (informations "pures", récits

plaisants, récits émouvants) 987
7. emploi des "ornements du discours" : métaphores et

citations 989
e. Le caractère de plus en plus littéraire des lettres de Rapin ;
signification de cette évolution 992
C. L'utilisation de la mythologie classique 992
1. Le traitement des ëlérnents mythologiques dans les traductions 993
a. Transposition des éléments empruntés 993
p. Suppression de certains détails 994
7. Cas où le traducteur explicite les allusions 995
2. L'utilisation des éléments mythologiques dans les reuvres personnelles 996
a. Les personnifications 996
(i. Les jeux de mots, les parodies, les déguisements 997
y. L'emploi métonymique des noms de divinités 1000
1 Emplois isolés 1000
2 La Justice 1000
3 Minerve 1001
4 La Mort 1001
5 Mars 1002
6 Les Muses et Apollon 1002
S. La valeur expressive des allusions mythologiques 1005
1 Recherche de la dignité 1405
2 Transpositions épiques 1007
1668
3 Valeur intensive, renforçant l'expression 1008
e. Le rôle de l'invention personnelle. de Rapin 1009
L'Amour dans L'Amour Philosophe et dans l'Autre Imitation sur une Ode greque ; quelques tentatives timides : Minerve (J. Morelli Tumulus), Vulcain et Vénus (Lusus) ; une réussite : Géryon (Aquo
vectorius) 1009
3. Quelle est la signification de la mythologie pour Rapin ? 1012
s. Les dieux et"les hommes :divinisation des Princes et des écrivains 1012
b. Dieu et les dieux (Dei, Numina, Numen, Jupiter) 1014,
c. La Nature et les dieux 1016
Conclusion 1020
D. Rapin et l'histoire littéraire 1021.
1. L'histoire littéraire dans les notes de lecture 1021
a. Les littératures antiques 1021
b. La littérature française : la farce 1023
2. L'histoire littéraire dans l'reuvre de Rapin 1023
a. La théorie :.la translatio imperii en matière de poésie 1023
1. Les sonnets à "Sully" et le Tombeau de Ronsard 1023
2. Substitution de poètes français aux poètes anciens dans les
traductions d'Ovide et d'Horace 1025
3. Rapin se substitue lui-même à Horace comme promoteur des vers
mesurés 1026
b. Comment Rapin voit l'histoire littéraire 1029
1. L'Ode à Centon :les précurseurs 1029
2. L'histoire de la poésie française 1030
a. La Pléiade 1030
p. Desportes "successeur" de Ronsard 1031
y. Baïf, Rapin et les vers mesurés 1032
3. Le jugement du chef de l'école des vers mesurés sur Ronsard 1034
c. Autres aspects de l'intérêt de Rapin pour la littérature de son temps 1035
1. Dans la correspondance 1035
2. Dans 1`o:uvre en vers 1036
3. Le cortège funèbre imaginaire de Desportes 1036
a. le cadre 1037
p. l'organisation du cortège 1037
~, les absents 1039
Conclusion 1040
II. LE POÈTE ET LE TRADUCTEUR 1043

CHAPITRE 5. LA GRANDE AMBITION : LES VERS MESURÉS. 1045
A. Historique 1046 .
1669
1. La poésie mesurée française avant Baif 1046
Un phénomène européen : Allemagne, Italie, Espagne ; en France, essais
de Boteauville, de Mousset ; allusions de Ronsard et du Bellay en 1549-
1550 ;Pontus de Tyard ; .vers mesurés de Jodelle, Denisot, E. Pasquier ;
le traité de Jacques de La Taille 1046
2. Aspects principaux de l'entreprise de Baif 1053
a. Situation chronologique (1565-1576) 1053
b. Aspect systématique de l'entreprise ; la collaboration avec les mu-
siciens 1054
3.. Histoire de l'entreprise de Rapin 1055
À l'imitation de Baïf ;l'adjonction de la rime ;.indépendance grandissante à partir de 1586 ; la "grande période" des vers mesurés pour Rapin
1596-1602 ;les dernières années 1055
B. Le système de la versification mesurée de Rapin 1062
1. La prosodie 1062
a. Allongement et abrègement "par position" 1063
b. Les syllabes brèves "par nature" 1068
c. Les syllabes longues "par nature" 1070
d. Les syllabes communes 1073
Conclusion 1073
2. La métrique 1076
a. Vers empruntés à Virgile et h Horace 1076
1 L'hexamètre dactylique 1076
2 Le pentamètre 1077
3 Le distique élégiaque rimé à la césure 1079
4 Les vers ïambiques : sénaire et quaternaire 1080
5 Le vers "gliconien" 1084
6 Le vers saphique 1086
7 Le vers adonique 1087
8 Les vers alcaïques 1088
a. Le vers de onze syllabes 1089
p. Le vers de neuf syllabes 1090
y. Le vers de dix syllabes 1091
9 Le vers phérécratien 1092
10 Le vers asclépiade (mineur) ou "alexandrin choriambique" 1093
b. Vers emprunté aux Grecs : l'anacréontique 1097
c. Vers inventés par Rapin : les vers anapestiques 1098
a. L'alexandrin anapestique 1098
ji. L'anapestique de quinze syllabes .1100
3. L'agencement des vers mesurés : les strophes ; la rime 1101
a: Rappel chronologique. Rapin associe de plus en plus systémati-

quement la rime aux mesures 1101
1670
b. Dispositions strophiques empruntées aux Aneiens 1102
1 Les distiques 1102
a. Le distique élégiaque 1102
p. Le mètre ïambique 1103
2 Les vers disposés KciTà art(xov hexamètres ; asclépiades ;

ïambiques (sénaires et quaternaires) 1103
3 Les "odes anacréontiques" 1105
4 Les strophes proprement dites 1105,
a. Les odes saphiques 1106
(i. Les odes alcaïques 1106
~. Les odes asclépiades ("A" ; "B" ; strophe formée de deux
distiques glyconique + asclépiade) 1109
c. Dispositions strophiques inventées par Rapin 1111
a. Distique (hexamètre + anacréontique) 1111
p. Strophe (deux asclépiades +deux anacréontiques) 1111
7. Strophe (deux choriambiques +deux glyconiques) 1112
S. Strophe (deux alexandrins anapestiques +deux dim8tres) 1112
e. Strophe de quatre anapestiques de quinze syllabes suivis de
deux anacréontiques 1112
Conclusion 1113
1. Les buts, les intentions et les principes de Rapin 1113
2. Son entreprise remporte un succès d'estime 1114
3. Les vers mesurés après Rapin 1116
4. Les causes de l'échec des vers mesurés 1119
CHAPITRE 6 LES GRANDS THÈMES D'INSPIRATION : LES SUJETS & LES STYLES. 1. LA POÉSIE DE CIRCONSTANCE. L'INSPIRATION
SATIRIQUE 1121
A. La poésie de circonstance 1121
1. La variété des sujets et des circonstances 1122
a. Les événements de caractère personnel 1121
Vie quotidienne et familiale ; étapes de la carrière ; requêtes ;

réceptions et invitations ; dédicaces ; railleries 1121
b. Circonstances anecdotiques :les "faits divers" 1124
2. Les formes 1125
Importance des épigrammes latines dans cette partie de l'æuvre. de Rapin 1125
3. Les "ornements" : motifs et style 1127
1 Notations pittoresques 1128
2 Images de la nature 1128
3 Réflexions morales 1128
4 La mythologie 1128
1671
5 Souvenirs antiques 1129
6 Goût de la plaisanterie 1130
~ Goût de l'antithèse 1131
B. La poésie officielle 1132
1. L'importance et la variété des "Tombeaux" dans l'a?uvre de Rapin 1133
a. La forme extérieure :Matin et français 1133
b. Les motifs : souvenirs antiques, images de la nature, thèmes mo-
raux 113 3
c. Différentes catégories d'épitaphes : pièces satiriques, "militaires",
`judiciaires", "littéraires" 1136
2. Les circonstances et les sujets des pièces officielles 1137
a. Les "entrées" 113 7
b. Les chants de victoire 1137
c. Les grands événements, dynastiques : sacre, mariage du Roi,
naissance du Dauphin 1137
d. Eloges des grands personnages 1138
3. Les formés des pièces officielles 1138
Importance particulière des vers mesurés 1138
4. Les "ornements" de la poésie officielle : motifs et style 1139
a. Thèmes secondaires : domaines militaire et poétique ; les thèmes
astraux thèmes littéraires 1139
b. procédés rhétoriques : images; antithèses, hyperboles ; souvenirs
antiques et mythologiques ;invocations : quelques aspects originaux 1140
C. Aspects littéraires du combat politique 1142
1. Les circonstances 1142
Condamnation des guerres civiles ; combat contre la Ligue ; combat

contre les Jésuites ;cibles particulières 1142
2. Les formes 1144
Traductions ;prédominance des pièces en français ;brièveté de ce type

d' couvres 1144
3: Le style, les thèmes secondaires et les motifs 1144
Brièveté ; habileté de la "chute" ; antithèses ; souvenirs antiques (imitations de Martial). Thèmes moraux. Procédés rhétoriques
interrogations, apostrophes, exclamations, insultes 1144
D. Rapin poète satirique 1147
Délimitation de la question 1147
1. Les thèmes satiriques 1148
a. La satire morale 1148
Emprunts à Horace ; le Carpe diem ;éloge de la retraite ; condam-
nation de l'appât du gain ; cibles particulières ; épigrammes à la
manière de Martial la satire littéraire 1148
b. La satire "sociale" 1151
1 La noblesse 1151
2 La Justice 1152
1672
3 La Cour. Nature et importance du thème ; l'opposition entre la vie de Cour et la vie rustique ; critique de l'ambition et des intrigues ; le caractère incertain de la faveur des Grands ;satire des
moeurs des courtisans 1153
c. La satire politique 1155
Les Stances à M. de Rosni sont-elles une Satire ? Ironie à l'égard du

ministre e[ liberté du ton 1155
d. L'anti-idéalisme 1156.
1 Le "sonnet contre l'honneur" : traitement assez original d'un
thème bernesque rattaché à la satire morale 1157
2 La Contre-Puce :l'étude comparée du vocabulaire de ce poème et de trois autres du recueil de La Puce de Madame des Roches révèle le
goût de Rapin pour les réalités matérielles 1159
2. Les formes de la satire chez Rapin 1163
Epigrammes ;sonnets ;suites de quatrains, de quintils et de sixains ;ode anacréontique ; élégie ; satires traduites d'Horace : aspect disparate des
formes de la poésie satirique chez Rapin 1163
Conclusion 1164
CHAPITRE 7. LES GRANDS THÈMES D'INSPIRATION : LES SUJETS ET
LES STYLES. IL L'AMOUR ET L'INSPIRATIDNRUSTIQUE 1165
A. Les aspects contradictoires de !a poêsie amoureuse 1165
1. Description externe de la production amoureuse de Rapin 1165
Constitution du corpus ;prédominance du français ;les formes : relative
homogénéité ; impossibilité d'une interprétation étroitement

biographique (incertitudes de la chronologie) 1165
2. Les principaux thèmes 1171
a. Le "réalisme" et les railleries 1172
1 histoires .gaillardes 1172
21e thème du baiser 1173
3 évocation de la sexualité : La Douche ;Autre imitation 1174
4 la satire anti-féministe ; influences de Sainte-Marthe et d'Ho- race ; traductions du Chant XXVIII du Roland Furieux et du
Remedium amoris ;autres allusions critiques à l'égard des femmes 1176
5 l'anti-idéalisme en matière amoureuse 1177
a. Le thème de 1"`amie facile" ;satire de l'amour "mondain" 1177
(i. Le thème du Carpe diem 1179
b. La tradition idéaliste 1179
1 éléments mythologiques et romanesques 1180
2 influence du pétrarquisme 1180
a. Les thèmes : naissance de l'amour ;souffrances de l'Amant, cruauté de la Dame ; éloge de la femme aimée ; le thème du
portrait 1180
(i. Le style et les motifs 1185
1673
— Répétitions et antithèses ; aspect intellectuel du .style

amoureux de Rapin 1185
— Les "motifs" : Dédale et Prométhée ; l'inconstance ; la

Belle Matineuse ; l'Anneau ; le Sommeil 1186
y. Un "mini-canzoniere" : les sonnets "A H. D. C. 1191
3 Idéalisation de le femme et conception élevée de l'amour 1192
a. L'image de la femme 1193
—la bergère et l'épouse dans Les Plaisirs du Gentilhomme
champestre 1193
—divinisation, transformation en astre 1193
—la femme inspiratrice 1194
(3. Conception idéaliste de l'amour 1195
—la fidélité dans les trois Élégies 1195
—la chasteté 1196
y. Le platonisme amoureux de Rapin : "distinction entre les deux Amours ; étroitesse de la notion d'amour "platonique" chez le poète ;faible importance accordée à l'idée de l'origine
divine 1197
c. Les contradictions et les aspects personnels de la poésie amoureuse

de Rapin 1200
Raisons et càractères de ces contradictions 1200
1 l'âge du poète et autres circonstances 1201
2 les traditions contradictoires 1202
3 caractère profond et personnel de la contradiction entre les deux
aspects de l'amour chez Rapin 1203
Conclusion 1204
Autant que la présence de certains thèmes et de certaines contradictions, ce

qui caractérise la poésie amoureuse de Rapin est son caractère intellectuel 1204
B. Rapin poète rustique 1206
Importance de cette source d'inspiration 1206
1. Description externe des oeuvres d'inspiration rustique 1207
a. Délimitation 1207
1 il faut enlever du "corpus rustique" plusieurs pièces des Plaisirs du
Gentilhomme champestre 1210
2 inversement, on doit y rattacher plusieurs poèmes chantant l'élo-
ge de la vie retirée 1211
b. Chronologie et circonstances de composition (rappel) 1212
c. Les sujets, les formes et les genres 1212
1 le problème des traductions 1212
2 les sonnets :ils associent thèmes amoureux et rustiques 1213
3 les odes, éloges de la vie rustique 1213
4 les poèmes latins à Gillot et à de Thou 1213
5 l'Elegie Pastorale pour un Adieu 1213
1674
2. Influences et souvenirs :. le legs de la tradition 1213
a. L'omniprésence de la Nature dans la littérature contemporaine 1214
1 associée avec des thèmes amoureux ou funéraires... 1214
2 l'éloge systématique d'un élément, d'un paysage, d'une région 1215
3 l'Églogue et ses différents aspects 1216
4 l'éloge de la vie rustique :répertoire de quelques exemples (1509-

1618) 1217
b. Les éléments empruntés à la tradition pastorale 1224
1 le déguisement des personnages en bergers 1224
2 le poète devient un "menestrier rustique" 1225
3 les éléments de 1"'Églogue de déploration" : divinisation et of-

frandes 1226
c. L'éloge de la vie rustique 1227
1 ce que Rapin doit à Horace 1227
—traductions et citations 1227
—Les Plaisirs du Gentilhomme champestre ont pour source

principale l'Epode II traduite par Peletier '122$
2 autres "sources" antiques : Virgile, Martial, Claudien 1230
3 auteurs récents ou contemporains : Du Bellay, Magny, Béreau,

Pibrac, Jean de La Taille 1233
3. Les réalités rustiques et poitevines 1238
a. Dans les traductions d'Horace 1238
b. Dans la traduction des vers de J. -A. de Thou 1240
c. L'évocation de la vie campagnarde dans les Plaisirs du Gentilhomme
champestre 1241
d. Les détails géographiques et matériels dans l'Elegie Pastorale pour
un Adieu 1242
4. Les intentions et l'originalité du poète 1243
a. Caract8re personnel de l'éloge de la vie champêtre 1244
b. Plutôt qu'à la vie de Cour, Rapin oppose la vie des champs à celle des
villes en général 1244
c. La signification politique des Plaisirs du Gentilhomme champestre
(rappel) 1244
d. Le rôle des circonstances (rappel) 1244
e. Rusticité poitevine et stratégie littéraire : le verbe "Poiteviner" et le
caractère d'ensemble des poèmes "rustiques" de 1575-1585 1245.
Conclusion 1246
La rareté des tiens entre pièces "amoureuses" et poèmes "rustiques" met en

évidence la caractère morcelé de la création littéraire de Rapin 1246
CHAPITRE 8. LA SYNTHÈSE D'UNE CULTURE: LES TRADUCTIONS:
RAPlN ET HORACE 1249
A. Les choix du traducteur : les auteurs et les textes ; les circonstances 1249
1675
1. Importance des traductions : elles représentent environ le tiers de
l'oeuvre totale ; la proportion des versions de textes néo-latins est

également significative 1249
2. Les raisons de quelques choix : le rôle des circonstances 1252
a. Le Chant XXVIII du Roland Furieux 1252
b. Les Sept Pseaumes Penitentiels 1253
1 Raisons religieuses 1253
2 Aspects politiques et circonstanciels 1254
3 Désir de plaire à Henri III 1254
c. Les textes néo-latins 1255
I Traduction de la Première Sylve de Th. de Bèze 1255
2 Version de In Proscriptos (J. -J. Scaliger} 1255
3 Traductions de textes de J. -A. de Thou 1255
4 Le Discours de Monsieur le Chancelier de L'Hospital 1256
5 Traductions liées à l'actualité 1256
6 Trois "concours" poétiques :Ostende, retour de la Reine
Marguerite, emprisonnement de la Marquise de Verneuil 1256
7 Traductions dont l'intérêt est surtout d'ordre- stylistigue 1257
d. Les traductions de textes latins antiques (Cicéron, Martial, Ovide,

Horace) 125 8
B. Comment Rapin traduit: traductions, imitations et paraphrases 1259
1. Quelques cas particuliers : le souci de la forme originelle 1260
a. Les traductions en prose 1260
Comparaisons entre les versions du Pro Marcello et de l'Epistre .limi-

naire de l'histoire de M. le Président de Thou 1260
b. Les traductions "vers pour vers" 1263
I Celles quï s'efforcent de conserver strictement ta forme de

l'original 1263
a. Le Chant XXVIII du Roland Furieux "traduict à la rigueur des

stanzes et de la rime" 1263
(3. Les six épigrammes de Martial 1266
~. Odes III ,9 et 16, Épode VII et Ode III, 1 (Horace} 1267
S Les versions de In Proscriptos (Scaliger) et de l'Élégie de J.
-A, de Thou 1270
2 Analyse des exceptions 1271
a. Dans les Odes d'Horace 1271
(3. Dans la premi8re version de l'épigramme de Grotius sur le
siège d'Ostende 1271
y. Dans le Du Remède d'Amour d'Ovide 1272
c. La paraphrase des Sept Pseaumes Penitentieds 1273
1 Quél texte suit Rapin ? 1274
1676
2 Les corrections du second "état" de 1588 témoignent du souci de

suivre le texte de la Vulgate 1275
3 Les strophes :comparaison entre les paraphrases de Rapin et de

Marot 1278
4 Le traitement des images bibliques chez Rapin et Marot 1282
2. Quelques aspects des procédés de traduction de Rapin 1285
a. Les omissions 1286
b. Les adjonctions 1288
c. Les transpositions et la modernisation des textes anciens 1292
1 Un cas où Rapin "corrige" le texte original : les vars sur

l'emprisonnement de Mme. de Verneuil 1292
2 Transpositions explicatives et subsititutions d'images 1293
3 Le remplacement des personnages et des réalités antiques par des

équivalents modernes 1294
4 L'identification entre auteur et traducteur 1296
3. La maîtrise d'une technique 1296
Les trois autres traductions de l'épigramme de Grotius sur le siège
d'Ostende : recherche stylistique et aspect ludique 1296
C. "Je pense bien sçavoir representer Horace" 1300
1. Les aspects extérieurs de l'influence d'Horace : proclamations d'allé-
geance et multiplication des traductions 1301
2. L'adaptation à l'actualité dans les odes politiques 1304
3. La substitution de Rapin à Horace dans les pièces littéraires 1307
4. Rapin et Horace dans des oeuvres morales et personnelles 1309
a. La modernisation : adjonctions et suppressions ; les trans-
positions (noms de destinataires, termes géographiques, personnages

mis en scène) 1309
b. La présence de l'univers moral d'Horace 1311
c. L'identification de Rapin à son modèle 1312
— Rapin, un "Horace français" ~ 1313
Conclusion. 1314
Les traductions de Rapin, et en particulier celles des ouvres d'Horace,
présentent une synthèse de sa culture 1314
CONCLUSION 1317
CONCLUSION. LA VIE POSTHUME : BILAN D'ENSEMBLE 1319
A. Histoire de la vie posthume de Rapin. 1319
1. Du souvenir vivant à l'oubli (1610-1660). 1319
2. Du Scaligerana à Dreux du Radier ;controverses et érudition ((1666-1754) 1321
3. L'ignorance et le mépris (1755-1849) 1322
4. Le Rapin romantique et royaliste d'Alfred Giraud (1850-1854). 1323
5. Le Rapin fontenaisien de Benjamin Fillon (1849-1891) 1326
1677
6. L'objectivité parcellaire (1892-1951) 1326
B. Caractères particuliers de cette histoire. 1326
1. Aspects spécifiques de l'histoire de la "réception" de Rapin 1326
2. Multiplicité de facettes du personnage et de son oeuvre 1327
C. Les raions et les limites de la discontinuité de l'ceuvre de Rapin 1327
1. Explications partielles 1328
2. Limites de la "déconstruction" 1329
3. Le rôle de l'Histoire. L'oeuvre de Rapin est un reflet de l'histoire
contemporaine ;son humanisme est lui-même très "daté". 1329
D. Que peut apporter Nicolas Rapin à un lecteur d'aujourd'hui ? 1331
1. Aspects passéistes de l'humanisme de Rapin 1331
2. Réussites partielles 1331
3. Ce qui mérite de survivre 1331
BIBLIOGRAPHIE 1333
I. SOURCES MANUSCRITES 1335
I. ARCHIVES NATIONALES 1335
Chambre des Comptes. Mémorial. 1335
Parlement de Paris. 1335
Connétablie et Maréchaussée de France 1336
Châtelet de Paris 1337
II. BIBLIOTHÈQUE NATIONALE 1337
Collection Dupuy 1337
Manuscrits latins. 1339
Cinq cents de Colbert. 1339
Collection Moreau 1339
Fonds français 1339
Nouvelles acquisitions françaises. 1343
Bibliothèque Nationale. Réserve des Imprimés 1344
Bibliothèque Nationale. Estampes. 1344
III. AUTRES FONDS 1345
Paris. Bibliothèque de l'Arsenal. 1345
Paris. Bibliothèque de l'Institut 1345
Minutier central des notaires de Paris 1345
Bibliothèque Municipale et Universitaire de Genève. 1345
Bibliothèque Méjanes (Aix-en-Provence) 1346
Bibliothèque de la ville d'Orléans 1346
Poitiers. Archives Départementales de la Vienne 1346
Poitiers. Archives Municipales 1346
Bibliothèque Municipale de Poitiers. Imprimés. 1347
La Rochelle. Archives Départementales de la Charente-Maritime 1347
La Rochelle. Archives de l'.Évêché. 1348
Bibliothèque Municipale de La Rochelle. Manuscrits 1348
La Rochelle. Archives Municipales. 1348
La Roche-sur-Yon. Écomusée Départemental de la Vendée 1349
La Roche-sur-Yôn. Archives. Départementales. 1349
Fontenay-le-Comte. Bibliothèque Municipale. Manuscrits 1349
Fontenay-le-Comte. Archives Municipales. 1349
1678
11. IMPRIMÉS 1353
I. PU$LICATIONS CONTENANT DES OUVRES DE RAPIN 1353
II. BIBLIOGRAPHIE. HISTOIRE DU LIVRE 1360
III. DICTIONNAIRES. GRAMMAIRE. LINGUISTIQUE 1363
IV. DROIT. INSTITUTIONS 1365
V. HISTOIItE. HISTOIRE DE L'ART 1370
A. ENCYCLOPÉDIES. DICTIONNAIRES BIOGRAPHIQUES 1370
B. HISTOIRE GÉNÉRALE (XVlème siècle) 1371
C. HISTOIRE RÉGIONALE(ANGOUMDIS, AUNIS, POITOU, SAINTONGE) 1384
D. HISTOIRE DE L'ART 13 8 4
E. HISTOIRE DE LA MUSIQUE 1385
RECUEILS MUSICAUX 1387
VI. TEX'1FS LITTÉRAIRES 1390
A. ANTHOLOGIES 1390
B. BIBLES. PSAUTIERS 1391
C. ANTIQUITÉ GRECQUE 1393
D ANTIQUITÉ LATINE 13 97
E. LITTÉRATURES MODERNES 1400
VII. CRITIQUE ET HISTOIIE LTTTÉRAIItE 143 6
VIII. P'C.BLICAII(%1SOONCH2NAM'PiiôPAFrIICC~lÈRIIVIQ~TI'RAPIN 1453
A. LA SATYRE MÉNIPPÉE : ÉDITIONS ET ÉTUDES 145 3
B. ÉTUDES CONCERNANT RAPIN 1454
C. PRINCIPALES NOTICES (ANTHOLOGIES ET DICTIONNAIRES] 1455
INDEX DES TITRES 1459
INDEX DES NOMS DE .PERSONNES 1487
INDEX GÉOGRAPHIQUE 1593
INDEX HISTORIQUE 1617
TABLE DES- ILLUSTRATIONS 1627
TABLE DES MATIÈRES 1633


FIN

Book chapter: Previous 42/42