Skip to content

Table des matières

View all information ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-5328-1
  • ISSN: 2114-1223
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-5328-1.p.0762
  • Publisher: Classiques Garnier
  • Parution date: 02-28-2007
  • Language: French
Free access
Support: Digital
762 TABLE DES MATIÈRES
Conventions
7
Avant-propos en forme d'épilogue
9
Introduction
15
1. Quelques raisons de se pencher sur Vanini
15
2. Objet de la présente recherche la biographie intellectuelle de

Vanini
22
3. Lire Vanini
31
Première partie  : Les années de formation (1585-1611)
35
Chapitre 1. La famille et l'enfance à Taurisano
37
1. L'installation des Vanini dans le Salento
.37
1.1. Les Vannini de Lunigiana et de Lucques
37
1.1.1. Tresana, village natal du père de Vanini
37
1.1.2. Les Vanini de Lucques
40
1.2. Le pays natal au XVI' siècle
43
1.2.1. Taurisano et le Salento
44
1.2.2. L'organisation de la Terre d' Otrante
45
1.2.3. Une domination espagnole mal supportée
.46
2. La famille du philosophe
46
2.1. Giovan Battista, père de Giulio Cesare
47
2.1.1. Au service du comte de Castro et des intérêts espagnols...47
2.1.2. Un homme riche et influent
48
2.1.3. Un homme de caractère
51
2.2. La famille maternelle  : les Lopez de Noguera
53
2.2.1. Béatrice, la mère
53
2.2.2. Tante et oncle maternels
54
2.2.3. Autres membres de la famille
54
2.3. Les frères de Giulio Cesare
56
2.3.1. Un demi-frère mal connu  : Giovan Francesco
56
2.3.2. Alessandro, le frère cadet
57
2.3.3. Les Vanini de Taurisano au XVII' siècle
59
3. Une enfance salentine
60
3.1. La date de naissance de Vanini
60
3.1.1. Détermination approximative de l'année de naissance
61
3.1.2. Une naissance hivernale
63
3.1.3. Apports déterminants de l'astrologie
.64
763
3.2. Giulio Cesare ou Lucilio
67
3.2.1. Giulio Cesare, le véritable prénom
68
3.2.2. Le pseudonyme toulousain
68
3.2.3. La fortune de Lucilio
69
3.3. Anecdotes salentines
70
3.3.1. Souvenirs du pays natal
70
3.3.2. Bribes d'enfance
71
3.3.3. Elève des Jésuites à Lecce 9
73
Chapitre 2. L'Université et le Carmel à Naples
76
1. Les études juridiques dans la capitale du vice-royaume
76
1.1. Une métropole dynamique à la tête d'un État centralisé
76
1.1.1. Pauvreté des réminiscences napolitaines
76
1.1.2. Une ville baroque et populeuse
77
1.1.3. Une cité sous influence étrangère
79
1.2. L'organisation des études au Studio de Naples
81
1.2.1. Le déroulement des études universitaires de Vanini
jusqu'au doctorat
82
1.2.2. Une université d'État
83
1.2.3. Organisation et rôle du Studio
84
1.2.4. Le collège des docteurs en droit
85
1.2.5. L'enseignement et la sanction des études
86
1.3. La vie estudiantine et le contenu des études suivies par

Vanini
88
1.3.1. La condition d'étudiant
88
1.3.2. Les programmes des cours au Studio au début du

XVII' siècle
91
2. L'entrée dans l'ordre des Carmes
.92
2.1. Le choix de la carrière monastique
92
2.1.1. L'entrée en religion
92
2.1.2. De Giulio Cesare à fra' Gabriele
94
2.2. La vie monastique au sein des Carmes chaussés
95
2.2.1. L'ordre des Carmes au début du XVII' siècle
95
2.2.2. Les contraintes de la vie religieuse
97
2.3. La marque du Carmel napolitain et l'ouverture sur
l'averroïsme
97
2.3.1. Amis carmes  : Zaccaria Olimpio, Bartolomeo

Argotti, Giovanni Maria Ginocchio
97
2.3.2. L'étude de John Baconthorp et la découverte
d' Averroès
100
764
2.3.3. Hors du Carmel  : Nifo et Porzio ou la pénétration de l'averroïsme et de l'alexandrisme à Naples 103
Chapitre 3. L'influence de la philosophie naturelle napolitaine 107
Un haut lieu de la philosophie naturelle et occulte 107
1.1. La découverte du platonisme et du corpus hermétique au
début de la Renaissance 108 1.1.1. La mise au jour des oeuvres de Platon et des
néoplatoniciens du Bas-Empire 108 1.1.2. Marsile Ficin, traducteur de Platon et d'Hermès
Trismégiste 109
1.1.3. Platonisme et Kabbale  : Pic de la Mirandole 112
1.1.4. Essor de l'hermétisme à l'époque de la Renaissance 114
1.2. Hermétisme et magie naturelle à Naples 116
1.2.1. Pontano et les premiers philosophes de la période
espagnole 116
1.2.2. Le naturalisme empiriste et sensualiste de Telesio 119
1.2.3. La magie naturelle et pratique de Della Porta 121 1.2.4. La marque des idées campanelliennes à Naples vers
1605 126
1.2.5. Ferrante Imperato et les amis de Campanella 127
La magie naturelle napolitaine, première étape dans l'élaboration de la pensée de Vanini  ? 130
2.1. Une question longtemps délaissée 130
2.1.1. Peu de témoignages de contemporains 131
2.1.2. Un problème posé mais encore peu étudié 132 2.2. Traces d'occultisme et de magie naturelle dans
l' oeuvre de Vanini 133
2.2.1. Des titres à fortes connotations hermétiques 133 2.2.2. Une «  preuve  » arithmosophique de l'existence de
Dieu et de l'échelle des êtres 135
2.3. Apports et rejets de la magie naturelle et occulte dans la pensée vaninienne de la maturité 139
2.3.1. Le mépris à l'égard des néoplatoniciens et de l'hermétisme 139 2.3.2. Une plus grande considération pour la magie
naturelle 143
765
Chapitre 4. Venise-Padoue (I)  : Installation dans la République de Venise et formation théologique 148
La Vénétie au lendemain de la crise de l'interdit 149
1.1. Le conflit avec la papauté 149
1.1.1. Une grande puissance maritime saisie par le doute 149
1.1.2. Le déclenchement de la crise 151
1.1.3. La mobilisation patriotique contre l'interdit pontifical 152
1.1.4. Une «  guerre de livres  » animée par Paolo S arpi 154
1.2. Les conséquences de la crise de l'interdit 156
1.2.1. Le climat intellectuel vénitien après l'interdit 156
1.2.2. La tentation anglicane 158 1.2.3. La médiation de Castro, occasion de l'arrivée de
Vanini à Venise  ? 161
La poursuite des études à l'Université de Padoue 165
2.1. Une ville universitaire prestigieuse 165
2.1.1. Fondation et essor du Studio de Padoue 165
2.1.2. Un rayonnement international considérable 166
2.2. Programme du Studio de Padoue pendant le séjour de
Vanini 166
2.2.1. Incertitudes sur le contenu des cours suivis 166
2.2.2. Analyse des rôles des professeurs entre 1604 et 1610 167
Marginalisation relative et division doctrinale des études de
théologie 170
3.1. Situation de la théologie au sein du Studio 170
3.1.1. Un enseignement assez dévalorisé et conventionnel 170 3.1.2. Le thomisme ou l'aristotélisme au service de la
théologie 172 3.1.3. Le scotisme  : Dieu placé hors d'atteinte de la raison
humaine 173
..........................................
3.2. Théologiens éminents du Studio au début du XVIIe siècle 175
3.2.1. Un théologien «  mineur  » du temps de l'interdit 176
3.2.2. Fabri, un contempteur de l'athéisme 177
3.3. Évaluation de la formation théologique de Vanini à l'issue
de son séjour padouan 179
3.3.1. Étendue et limite de la culture théologique de Vanini 180 3.3.2. Aversion à l'égard des docteurs scolastiques et de
leur méthode de pensée 181
766
Chapitre 5. Venise-Padoue (II). L'école de Padoue, berceau de l'averroïsme 183
La philosophie d'Averroès et la pénétration de l'averroïsme dans la culture chrétienne médiévale 184
1.1. Un aristotélisme dangereux pour le christianisme 184 1.1.1. Accueil et rejet d'Averroès dans les universités
médiévales 184
1.1.2. Un monde éternel et incréé 185
1.1.3. L'unité et la séparation de l'intellect 186
1.2. L'averroïsme, une exaltation de la démarche rationnelle du philosophe 188
1.2.1. La philosophie, stade supérieur de l'activité humaine 189
1.2.2. La théorie de la double vérité 190
1.2.3. Le statut de la religion et le rôle des théologiens 191
L'averroïsme padouan dans les débats philosophiques italiens à la fin du Moyen Age et au début de la Renaissance 194
2.1. L'identité averroïste de l'école de Padoue 195
2.1.1. Pietro d'Abano, l'initiateur 195 2.1.2. Averroïsme et irréligion en Italie du Nord au XIVe
siècle 195 2.1.3. La fidélité padouane à Averroès au début de la
Renaissance 197
2.2. Progrès de l'humanisme et accès aux sources impies de la
philosophie ancienne 198
2.2.1. La diffusion de la pensée irréligieuse antique  :
Cicéron 198
2.2.2. L« < athéisme  » antique  : Lucrèce, Pline, Lucien 199
Dans le sillage de Pomponazzi ou le second souffle de
l'aristotélisme padouan 201
3.1.1. L'imprimerie et la diffusion des œuvres d'Averroès 201 3.1.2. Retour à Aristote et aux commentaires d'Alexandre
d' Aphrodise 202
3.2. Entre scolastique et pensée moderne, Pietro Pomponazzi 205
3.2.1. L'immortalité de l'âme, idéal philosophique ou
illusion juridico-politique  ? 206
3.2.2. La providence et les miracles en question 210
3.3. La philosophie padouane après Pomponazzi 214
767
3.3.1. Permanence de l'aristotélisme à Padoue au XVIe
siècle 214 3.3.2. Les derniers feux de l'école de Padoue  : Cesare
Cremonini 216
Chapitre 6. Venise-Padoue (III). Échos de la science nouvelle et
bilan du séjour 222
Prémices padouanes de la révolution scientifique 223
1.1. Les «  siècles d'or  » de la médecine padouane 223
1.1.1. L'école de médecine la plus réputée d'Europe 223
1.1.2. Pietro d'Abano et la méthode d'induction padouane 224
1.1.3. La théorie contagionniste de Fracastor 225 1.1.4. Fabrizzi d'Acquapendente, héritier des grands
anatomistes du XVIe siècle 227 1.1.5. Les travaux de Fabrizzi et de ses disciples  : Harvey
et Casseri 228
1.2. La place de l'expérience et de la pratique dans
l'enseignement médical 229
1.2.1. Le jardin des simples 230
1.2.2. Le théâtre anatomique 231
1.3. Les derniers temps de l'enseignement de Galilée 232 1.3.1. Les travaux du titulaire de la chaire de
mathématiques du Studio 233
1.3.2. Les premières grandes observations astronomiques 234
1.3.3. Le début de la révolution scientifique 235
Bilan du séjour de Vanini dans la Sérénissime 236
2.1. Vanini et la philosophie padouane 236 2.1.1. Place des sources «  padouanes  » dans l'œuvre de
Vanini 237 2.1.2. Origine philosophiques des problématiques
vaniniennes 240
2.2. Vanini et la science padouane 243 2.2.1. Padoue, probable lieu d'éveil pour l'étude de la
médecine 243 2.2.2. Un intérêt limité pour les débuts de l'astronomie
nouvelle 245
2.2.3. Vanini a-t-il tout ignoré des travaux de Galilée  ? 247
2.2.4. Les limites de la démarche expérimentale de Vanini 250
2.3. La rupture avec Rome et l'influence des idées sarpiennes 252
768
2.3.1. Vie monastique à Padoue et prédications à Venise 252 2.3.2. Le rappel de Vanini à Naples, conséquence de son
engagement au côté de Venise 254
2.3.3. L'alternative dramatique 256
Deuxième partie  : Le temps des épreuves (1612-1619) 259
Chapitre 7. L'abjuration et la conversion à l'anglicanisme 261
De Venise à Londres 262
1.1. Préparatifs et déroulement du voyage en Angleterre 262
1.1.1. La pétition de Vanini et Ginocchio à l'ambassadeur
d'Angleterre 262
1.1.2. Les précautions de Carleton 264 1.1.3. L'installation à Bologne en attendant le départ en
Angleterre 267
1.1.4. Le voyage vers l'Angleterre 269 1.2. L'Angleterre de Jacques fer dans les controverses
religieuses européennes 273
1.2.1. La politique religieuse du premier Stuart 273 1.2.2. L'absence de véritables structures d'accueil pour les
réfugiés confessionnels 276 1.2.3. La reprise des prédications italiennes à la
Mercers 'Chapel 278
La conversion et la vie dans l'entourage de l'archevêque de
Canterbury 280
2.1. La conversion publique 280
2.1.1. Les premiers contacts avec l'Angleterre 280 2.1.2. La cérémonie d'abjuration en présence de Francis
Bacon 282 2.1.3. Échos de la conversion des carmes dans l'Europe
catholique 284
2.2. Hôte de l'archevêque de Canterbury 285
2.2.1. L'installation au Lambeth Palace et la séparation des
deux amis 285
2.2.2. Un prélat de combat  : George Abbot 290
2.2.3. L'entourage de l'archevêque 293
Chapitre 8. La seconde palinodie londonienne 298
1. Le périlleux retour dans le giron de l'Église romaine 298
1.1.1. Les motifs de mécontentement 299
769
1.1.2. Vanini dans l'attente du pardon de Rome 301
1.1.3. Les activités de Ginocchio 303
1.2. Le chassé-croisé diplomatique à l'insu des autorités
anglaises 306 1.2.1. La lente procédure de réadmission au sein de la
communion romaine 306
1.2.2. Le rôle capital de l'ambassade d'Espagne 308
1.2.3. La passivité de l'archevêque de Canterbury 313
2. La fuite hors d'Angleterre de Vanini et Ginocchio 316
2.1. Sept semaines d'incertitudes 316
2.1.1. La dénonciation des imprudents propos de Vanini 316
2.1.2. Arrestation et interrogatoires des Italiens 319
2.1.3. Les évasions de Ginocchio et Vanini 322 2.2. Implications diplomatiques de la défection des deux
carmes 325
2.2.1. La complicité espagnole 325
2.2.2. La délicate position de l'ambassadeur de Venise 327
Chapitre 9. Les atermoiements du retour en terre catholique 336
En transit vers l'Italie  ? 336
1.1. L'accueil des nonces à Bruxelles et à Paris 336
1.1.1. Bref passage auprès du nonce Bentivoglio 336
1.1.2. Premier séjour parisien, auprès du nonce Ubaldini 339
1.1.3. La lecture de Cardan 343
1.2. Retour manqué en Italie 345
1.2.1. Anecdotes de voyage 345
1.2.2. La mésaventure génoise 346
Lyon et la publication de 1'Amphitheatrum 350
2.1. Un détour par Pierre Landry 351
2.1.1. Un grand libraire de la capitale du livre 352
2.1.2. Au coeur d'un des réseaux dominants de la cité 355
2.2. Les milieux d'accueil du philosophe  : autour des Vanini 356
2.2.1. La puissance des Lucquois de Lyon 356
2.2.2. Le clan Vanini 359
2.3. La publication de l'Amphitheatrum ceternce providentice 362
2.3.1. Un ouvrage destiné aux presses romaines  ? 362
2.3.2. Le choix de l'éditeur  : la veuve De Harsy 364
770
2.3.3. Remarques au sujet des sources scaligériennes dans
l'Amphitheatrum 365
2.4. Personnalités lyonnaises évoquées dans l'Amphitheatrum 368
2.4.1. Les autorisations et privilèges 368
2.4.2. Les auteurs des épîtres 371
Chapitre 10. L'enivrante expérience de la liberté parisienne 374
Une capitale frivole et libertine 374
1.1. Un exceptionnel climat de liberté 375
1.1.1. La quasi absence de censure des livres 375 1.1.2. Un constat partagé par les partisans et les adversaires
de la liberté de la presse 376
1.2. Lassitude envers les conflits religieux et essor du
libertinisme 377
1.2.1. Un grand désarroi idéologique 377
1.2.2. Un phénomène aux multiples facettes 378
1.2.3. La licence des moeurs de la cour 380
1.3. L'anarchie des premières années du règne de Louis XIII 382 1.3.1. L' affaiblissement de l'autorité monarchique pendant
la régence 382
1.3.2. Italiens et grands de l'entourage de Marie de Médicis 383
1.3.3. La Guerre des Princes 384
Parmi les cercles influents du parti de la reine 385
2.1. L'accueil dans la maison d'Arthur Épinay de Saint-Luc 385
2.1.1. Le témoignage de Rosset 385
2.1.2. Un prélat de cour 387
2.2. François de Bassompierre 389
2.2.1. L'héritier d'une ancienne famille lorraine 390
2.2.2. «  Le plus beau et le plus goguenard  » des courtisans 391
2.2.3. La carrière militaire du futur maréchal 393
2.2.4. Un mécène entouré de beaux esprits 395
2.2.5. Un amateur de livres, curieux en toutes sciences 398
2.2.6. Un seigneur assez indifférent en matière de religion 400
2.3. Autres Parisiens fréquentés par Vanini 402
2.3.1. Introduction dans la maison des Bruslard de Silléry 402
2.3.2. La cavalier Marin, un ami italien du philosophe 403
2.3.3. Médecins et étudiants en médecine parisiens 405
2.3.4. Un ami de John Barclay  ? 407
771
Chapitre 11. Le scandale du De admirandis 412
La parution du De admirandis 412
1.1. A l'enseigne du Compas d'or, rue Saint-Jacques 412
1.1.1. Un lyonnais lié aux Plantin 412
1.1.2. Une production éditoriale diversifiée 414
1.2. Un livre paru au grand jour 415
1.2.1. L'approbation de deux théologiens 416
1.2.2. Le privilège royal 418
La condamnation par la Sorbonne 419
2.1. Un tardif revirement de la Faculté de la Théologie 419
2.1.1. L'examen du livre devant l'assemblée des docteurs 419
2.1.2. L'absence probable d'autre type de condamnation 420 2.1.3. L'impossibilité pratique d'empêcher la diffusion du
livre 421
2.2. Le basculement de l'Université dans le camp des dévots 422
2.2.1. Une institution rénovée au dynamisme retrouvé 422
2.2.2. Unité et division du corps de l'Université 424
2.2.3. La défaite de Richer et de ses partisans 425
2.2.4. Les pressions de l'Oratoire sur la Sorbonne 427
Au seuil d'une ère nouvelle 428
3.1. Le début de l'offensive des dévots 428
3.1.1. La réorganisation des forces catholiques 429
3.1.2. Un catholicisme de reconquête 431
3.2. La crispation de l'opinion contre les Italiens 432
3.2.1. Le double caractère culturel et politique de l'anti-
italianisme 433
3.2.2. L'impopularité croissante de Concini 435
3.2.3. Émeutes anti-italiennes après l'arrestation de Condé 436
Chapitre 12. Le piège toulousain 441
1. L'arrivée à Toulouse 441
1.1. De Paris à Toulouse 441
1.1.1. Après le départ de Paris 441
1.1.2. Bref passage à Condom 443
1.1.3. Arrivée à Toulouse, bastion catholique 446
1.2. Les milieux d'accueil de Pompeo Usciglio 452
1.2.1. Un «  séducteur de la jeunesse  » toulousaine  ? 452
772
1.2.2. Des protecteurs dans la haute magistrature 9 458
1.2.3. La protection aristocratique d'Adrien de Monluc 461
1.2.4. D'autres protecteurs de Vanini dans le Sud-Ouest  ? 466
2. L'emprisonnement et le procès 467
2.1. L'arrestation par les capitouls 467
2.1.1. Une municipalité particulièrement vigilante en
matière de scandales religieux 467
2.1.2. L'arrestation de Vanini 470
2.2. Le procès devant le parlement 472
2.2.1. Une laborieuse instruction 472
2.2.2. Des témoignages décisifs 474
2.2.3. Le procès 476
2.2.4. Le verdict 480
2.2.5. Les dernières heures avant le supplice 480
2.3. Toulouse après l'exécution de Vanini 482
2.3.1. Un bûcher dans une ville en fête 482
2.3.2. Un clergé plus vigilant 486 2.3.3. Identification de Vanini et interdiction de vendre ses
livres 489
Troisième partie  : Pour une lecture «  déniaisée  » de Vanini 491
Chapitre 13. Les œuvres de Vanini 493
1. Les oeuvres parvenues jusqu'à nous 493
1.1. L'édition originale de l'Amphitheatrum 493
1.1.1. La page de titre 493
1.1.2. Plan de l'ouvrage 494
1.2. L'édition originale du De admirandis 495
1.2.1. La page de titre 495
1.2.2. Plan de l'ouvrage 495
1.3. Conservation des éditions originales et copies manuscrites 496
1.3.1. Exemplaires parvenus jusqu'à nous 496
1.3.2. Exemplaires manuscrits 497
1.4. Réédition des textes latins 498
1.4.1. L'édition de Corvaglia  : la recherche des sources des
textes vaniniens 498
1.4.2. L'édition Papuli-Raimondi en un volume 499
773
1.5. Traductions françaises 499
1.5.1. La traduction de Rousselot 499 1.5.2. Vanini dans le programme «  Libre pensée et
littérature clandestine  » 501
1.6. Traductions italiennes 501
1.6.1. La version de Porzio 502
1.6.2. L'édition Raimondi-Crudo 502
1.6.3. Autres éditions italiennes 503
1.7. Autres éditions en Europe 503
1.8. Documents manuscrits à caractère non philosophique 503
1.8.1. Document universitaire 504
1.8.2. Documents notariaux 504
1.8.3. Requête et correspondance 504
2. OEuvres perdues de Vanini 504
2.1. L'Apologia pro Concilio Tridentino  : une oeuvre confirmée par des documents incontestables 505
2.1.1. Les témoignages d'Ubaldini et du Saint-Office 506
2.1.2. Un texte qui demeure introuvable 507
2.1.3. Vestiges du contenu de l'Apologie 507 2.2. Une oeuvre attestée de manière douteuse  : Le De vera
sapientia 509
2.2.1. Une seule mention dans les textes de Vanini 509
2.2.2. Le problématique témoignage de Garassus 509
2.3. Ouvrages à caractère théologique, métaphysique ou moral 511
2.3.1. Le second livre de l' Amphitheatrum 511
2.3.2. L'Apologia pro Mosaica et Christiana Lege 511
2.3.3. autres textes 513
2.4. Textes se rapportant à la philosophie naturelle et aux
sciences 513
2.4.1. Deux ouvrages prêts à imprimer ou imprimés 9 514 2.4.2. Commentaires d' Aristote et de questions
scientifiques 516
2.5. L'échec des tentatives récentes d'attribution de nouveaux textes à Vanini 519
Chapitre 14. Glissements ontologiques vers le matérialisme 522
1. Dieu  : évacuation du problème 522
1.1. Examen des preuves de l'existence de Dieu 523
774
1.1.1. Dieu, premier moteur  ? Le rejet de la preuve thomiste 523
1.1.2. La nécessité d'un être éternel 524
1.1.3. La dérisoire supériorité des preuves
arithmosophiques 526
1.2. La mise hors de portée de Dieu 527
1.2.1. Inconnaissabilité et ineffabilité divines 527
1.2.2. Un dieu totalement inaccessible à la raison 528
La création du monde 529
2.1. Glissement de la problématique  : de la providence à la création 529
2.1.1. Définition de la providence 529 2.1.2. Abandon délibéré des autres arguments en faveur de
la providence 531
2.1.3. Position du problème de la création 531
2.2. Discussion des thèses du Timée de Platon 532
2.2.1. Première réfutation du Timée  : le rejet du chaos initial 533
2.2.2. Seconde réfutation du Timée 534
2.3. Le monde est-il éternel  ? Discussion des thèses d'Aristote
et d'Averroès 536
2.3.1. Finitude, corruptibilité et commencement du monde 536
2.3.2. L'éternité du ciel dans le De admirandis 539
La matière 540
3.1. L'unité de la matière 540
3.1.1. La matière du ciel 540 3.1.2. Identité de la matière du ciel et de celle du monde
sublunaire 541
3.2. Du couple matière / forme au couple matière / mouvement 542
3.2.1. Matière et forme  : le renversement des perspectives
de l'aristotélisme 542
3.2.2. Noblesse de la matière et éternité du mouvement 544
Chapitre 15. La dynamique des processus naturels 549
1. Le mouvement dans la nature 549
1.1. Les mouvements des cieux 550
............... 1.1.1. L'abandon du premier moteur et des intelligences
célestes 550
1.1.2. Esquisse d'une mécanique céleste 552
1.2. La force d'attraction des astres 554
775
1.2.1. L'influence solaire sur le cycle de l'eau 554
1.2.2. Les marées et l'attraction de la lune 557
1.2.3. Nature des influences astrales 558 1.3. Les éléments et les principes internes des mouvements des
corps 560
1.3.1. Les éléments et leurs qualités 560
1.3.2. Rejet de la notion de lieu naturel 564
La chaleur solaire, principe de vie dans la nature 566
2.1. De la matière inanimée à la matière vivante 567
2.1.1. Une distinction radicale entre vivant et non vivant 567
2.1.2. La spiritualisation de l'âme 568
2.1.3. La formation de l'esprit vital 570
2.1.4. Les aliments de la vie  : la chaleur et l'humide 571
2.2. L'origine des épidémies  : corruption de l'air ou contagion 572
2.2.1. Les causes de la putréfaction de l'air 573
2.2.2. Deux modes de corruption de l'air 576
2.2.3. Développement et propagation de la contagion 577 2.2.4. Deux modèles de propagation de la maladie  : la
variole et la syphilis 578
Pluralité de génération des êtres vivants 580
3.1. Les modes spontanés de génération 581
3.1.1.. Chaleur solaire et génération spontanée 581
3.1.2. Aspects de la génération spontanée 583
3.2. La génération des êtres vivants par insémination 584
3.2.1. Assimilation de la semence génitale à l'esprit 584
3.2.2. Provenance de la semence génitale 586
3.2.3. Le séminisme égalitaire de Vanini 587
3.2.4. La génération à partir d'un oeuf 589
3.3. Génération et force de l'imagination 590
3.3.1. La faculté génératrice de l'imagination 590 3.3.2. La puissance de l'imagination sur les esprits et le
foetus 591
Place de l'homme dans le monde animal 593
4.1. Le vivant en mutation  : des monstres à l'apparition de nouvelles espèces 593
4.1.1. De multiples causes de mutation à l'intérieur du vivant 593
776
4.1.2. Les naissances monstrueuses 595
4.1.3. La non fixité des espèces 596
4.2. L'origine de l'espèce humaine 597
4.2.1. L'homme, un animal comme les autres 598
4.2.2. L'hypothèse de l'origine simiesque de l'homme 600
4.3. Les facultés psychiques et intellectuelles de l'homme 602
4.3.1. Esquisse d'une théorie sensualiste de l'activité
psychique 602
4.3.2. La perception visuelle des images 604
4.3.3. Mémoire, oubli, réminiscences 605
4.3.4. Les songes 607
Chapitre 16  : La tragique solitude du philosophe face à l'imposture politico-religieuse 613
L'imposture comme paradigme d'une théorie politico-religieuse de l'histoire 613
1.1. L'origine des religions 614
1.1.1. Un archétype machiavélique  : Moïse 614
1.1.2. Numa Pompilius et Mahomet 617
1.1.3. Jésus ne fait pas exception 618
1.2. dominants et dominés 621
1.2.1. Princes et prêtres 621
1.2.2. La plèbe crédule et abusée 623
1.3. La loi 624
1.3.1. Utilité sociale de la loi 624
1.3.2. La loi naturelle 625
Aperçus de l'athéisme critique de Vanini 627
2.1. Dimension libertine de la théorie vaninienne des songes 628
2.1.1. Les songes des prétendus démoniaques 628 2.1.2. Des songes divinatoires au doute sur l'immortalité
de l'âme 630
2.2. Explications naturelles et politiques des apparitions
miraculeuses dans l'air 632
2.2.1. La science contre le surnaturel 633 2.2.2. L'exploitation de l'explication religieuse par les
imposteurs 634
Isolement et grandeur du philosophe 636
3.1. Une position tragique 636
777
3.1.1. Celui qui n'est pas dupe de l'imposture politico-
religieuse 636
3.1.2. Les menaces qui pèsent sur le philosophe 637
3.2. L'éthique du philosophe 639
3.2.1.. Raison critique et limite de la science 639
3.2.2. Le droit à la dissimulation 641
3.2.3. Le mépris de la gloire, de l'argent et de la postérité 642
Conclusion générale 645
Annexes 653
Annexe 1. Manuscrits et travaux se rapportant à Vanini 653
Une grande dispersion de la documentation 653
1.1. Archives et dépôts de manuscrits français 653
1.2. Archives et dépôts de manuscrits italiens 656
1.3. Autres dépôts d'archives 658
Inventaire général des manuscrits se rapportant à Vanini 659
2.1. Manuscrits ayant valeur de source 660
2.1.1. Documents contemporains de la vie de Vanini 660
2.1.2. Sources postérieures à la mort de Vanini 672
2.2. Manuscrits divers se rapportant à Vanini 675
2.2.1. Manuscrits datés 675
2.2.2. Manuscrits dont la datation est approximative 675 2.2.3. Faux et documents signalés mais dont le texte reste
inconnu 676
Sources et travaux imprimés 677
3.1. Textes imprimés avant le XIXe siècle
3.1.1. XVIIe siècle 678
3.1.2. XVIIIe siècle 683
3.2. Textes imprimés pendant l'époque contemporaine 684 3.2.1. Entre érudition et réhabilitation  : la redécouverte de
Vanini au XIXe siècle 684 3.2.2. L'érudition l'emporte sur les présupposés
idéologiques 686
3.2.3. L'essor des études vaniniennes 688
Annexes 2. Bibliographie générale 707
1. Bibliographie ancienne 707
1.1. Auteurs de l'Antiquité et du Moyen Age 707
778
1.2. Auteurs de la Renaissance et de l'Âge Baroque (1450-
1620) 709
1.3. Auteurs de l'Époque Classique et du Siècle des Lumières 714
2. Auteurs de l'époque contemporaine (XIXe-XXe siècles) 717
Index des noms de personnes 741
Table des matières 767
Book chapter: Previous 27/27