Aller au contenu

Bibliographie indicative

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-0051-3
  • ISSN: 2105-9527
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-4022-9.p.1375
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 01/09/2009
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
1375

Mignarder : faire preuve de délicatesse, de grâce et de tendresse.

Mignon : favori.

Minerve : déesse romaine de la Sagesse, assimilée à l’Athéna grecque.

Ministère : service.

Minos : roi de Crète, il devient après sa mort l’un des trois juges des Enfers* mythologiques, avec Éaque* et Radhamante.

Moïse : prophète et fondateur du judaïsme. Il fait partie de la deuxième génération née en Égypte que Pharaon* condamne à mourir. Appelé par Dieu à libérer son peuple, il s’oppose au Pharaon en envoyant dix plaies miraculeuses sur l’Égypte, et guide les Juifs à travers la Mer Rouge, puis dans le désert jusqu’au mont Sinaï sur lequel il monte recevoir les Dix Commandements.

Monstier / Moustier : monastère

Montfaucon : ancien lieu-dit près du quartier du Temple à Paris. Un gibet y fut dressé du xiie au xviie siècle.

Morphée : fils du Sommeil et de la Nuit, frère de Phantasos* et Phobétor* avec qui il représente les songes.

Muguet : galant, coquet.

Muguetterie : parole de séduction.

Muses : neuf filles de Jupiter* et de Mnémosyne, déesse de la Mémoire, incarnant chacune un art ou une science.

Myrte : arbuste, symbole de l’amour et de Vénus*.

Mystère : dogme révélé de la religion chrétienne, inaccessible à la raison.

Nabuchodonosor II : souverain de Babylone au vie siècle av. J.-C. Il rétablit un protectorat babylonien à Jérusalem, puis soumet à nouveau le peuple après un complot avec les Égyptiens, déportant la famille royale et une partie de la population. Il installe par la suite Sédecias sur le trône, qui se révolte à son tour. Nabuchodonosor doit à nouveau soumettre la ville en 586 av. J.-C.. La Bible se fait l’écho de ces conquêtes.

Nacelle : barque.

Nautonier : celui qui conduit le navire.

Navarre, Henri de : voir Henri* IV.

Navrer : blesser mortellement.

Ne : ni.

Nef : navire.

Neptune : dieu romain de l’Eau et de la Mer.

Néron : (37-68) empereur romain de 54 à 68. Il accéda au trône grâce aux intrigues de sa mère Agrippine et sombra dans un despotisme sanglant. On a longtemps pensé qu’il était l’auteur du grand incendie de Rome.

Neveu : descendant, postérité.

Nocher : celui qui conduit le navire.

Nocier : nuptial. Nocière : l’épouse.

Noise : querelle.

Notice : qui est venu à la connaissance de quelqu’un.

Nourrir : élever, former, instruire.

Nourriture : 1. éducation ; 2. enfant.

Objet : chose où l’on arrête les yeux ou la pensée. À cet objet : à cette vue.

Obtestation : 1. supplication ; 2. exhortation, demande instante.

Obtester : 1. prendre à témoin ; 2. Attester avec serment ; 3. supplier.

Obvier : éviter

Occasion : dans le répertoire des emblèmes, l’occasion est représentée comme une femme en train de courir, n’ayant pas de cheveux derrière la tête. Cette allégorie signifie qu’il est impossible de retenir l’occasion lorsque celle-ci est passée.

Occire : transpercer, d’où tuer, assassiner.

Occision : action de transpercer.

Ocieux / otieux : 1. Oisif ; 2. Lâche.

Œdipe : roi mythologique de Thèbes. Il tue son père et épouse sa mère sans le savoir. Père d’Antigone, de Polynice et Etéocle.

Oïr / Ouïr : entendre, écouter.

1376

Olivier : symbole de la paix. Dans la mythologie antique, arbre consacré à Apollon. Dans les religions juive et chrétienne, l’olivier figure l’accord entre Dieu et son peuple.

Olympe : royaume des dieux mythologiques et, par métaphore, le Paradis chrétien.

Ombrager : causer préjudice, porter ombrage à.

Ombreux : 1. Sombre ; 2. Vain, à l’apparence légère.

Onc / Oncques / Oncque / Onques : jamais.

Onéreux : pesant.

Or / Ore / Ores : maintenant, désormais. Ores … Ores : tantôt… tantôt. Ores que : maintenant que, alors que.

Orcus / Orque : les Enfers.

Ord, orde / ort, orte : répugnant, sale, puant.

Ost : 1. Armée ; 2. Troupeau.

Outrecuidé : téméraire, insolent.

Paître : repaître, se nourrir de.

Pallas : un des surnoms de Minerve*.

Pallier : masquer, déguiser, dissimuler.

Palme : 1. Symbole de la victoire militaire ; 2. Symbole de la sainteté et du martyre.

Palus : marais.

Pandion : personnage de la mythologie grecque, roi d’Athènes puis de Mégare, père d’Égée et grand-père de Thésée. Chassé de son trône par son oncle, ses quatre fils prennent les armes contre l’usurpateur pour rétablir la lignée à la tête de la ville.

Pandore : première femme dans la mythologie grecque. Épouse d’Épiméthée, frère de Prométhée*, elle reçoit des dieux un coffret qu’elle ne doit jamais ouvrir. Trop curieuse, elle soulève le couvercle, laissant échapper tous les maux.

Panteler : palpiter, être essoufflé.

Papiste : catholique, pour les protestants.

Par ce : par cela.

Par quoi / parquoi : par suite, à cause de cela, c’est pourquoi.

Paravant : auparavant, avant que.

Parques : Clothon, Lachesis et Atropos, filles de la Nuit. Ce sont les divinités qui président aux destinées humaines. Elles sont souvent représentées comme trois fileuses : Clothon dévide le fil de la vie humaine, Lachésis l’enroule et Atropos le coupe. La Parque : Atropos, c’est-à-dire la mort.

Partant : en conséquence.

Partir (se) : abandonner, renoncer, quitter. Se partir de : quitter un lieu.

Passion : souffrance, tourment.

Pâture : nourriture.

Paul (saint) : (vers 10-vers 65) apôtre de Jésus, il est l’une des figures principales du christianisme, notamment par sa rédaction de nombreuses Épîtres du Nouveau Testament. Jésus lui serait apparu après la résurrection et son ascension, le convertissant au christianisme.

Péculier : singulier, propre à.

Pendre : dépendre de.

Penser : (comme substantif masculin) pensée.

Phalaris : tyran d’Agrigente (v. 570 – v. 554), connu pour faire rôtir ses victimes dans un taureau d’airain*.

Phantasos : voir Morphée*.

Pharaon : 1. souverain d’Égypte durant l’Antiquité ; 2. dans la Genèse, souverains que rencontre Abraham (Gn12) puis Joseph* et ses frères ; 3. dans l’Exode, deux pharaons croisent la destinée de Moïse* : celui de sa naissance qui condamne les enfants mâles d’Israël à mourir, et celui qui ait poursuivre les juifs jusqu’à la Mer Rouge.

Phébus : Apollon, dieu de la lumière et du soleil.

Phèdre : fille de Minos* et épouse de Thésée, roi d’Athènes. Elle tombe amoureuse de son beau-fils, Hippolyte* qui la repousse.

1377

Par vengeance elle dit à Thésée que son fils l’a violentée. Le roi réclame la malédiction de Poséidon qui lui doit trois vœux et Hippolyte est tué. Accablée de remords, Phèdre se suicide.

Philistins : peuple de la Bible originaire de la mer Égée qui s’installe et donne son nom à la Palestine. Ce sont les ennemis des Israëlites.

Phlégéton : l’un des cinq fleuves des Enfers*, empli de flammes.

Phobétor : voir Morphée*.

Piéça : jadis, il y a longtemps.

Pilate : procurateur romain de Judée-Samarie qui condamne le Christ à la crucifixion.

Pipeux : trompeur.

Piteux : digne de pitié, de compassion.

Pitoyable : qui éprouve ou qui suscite de la pitié.

Plus avant / plus après : davantage

Pluton : dieu des Enfers*, époux de Proserpine.

Poindre : piquer, faire mal.

Politiques : nom donné pendant les Guerres de religion aux membres du tiers parti qui, bien que catholiques, réprouvèrent les excès de la Ligue, refusèrent un gouvernement soumis à l’emprise espagnole et aspirèrent au rétablissement de l’unité française autour de l’autorité royale.

Pollux : voir Castor* et Pollux.

Polu / pollu : souillé, entaché d’un crime grave.

Polyphème : cyclope, anthropophage auquel Ulysse* échappe en l’aveuglant.

Polyxène : princesse troyenne, fille de Priam et d’Hécube. Selon une tradition post-homérique, elle est aimée d’Achille* qui est prêt à trahir son camp par amour.

Pompe : apparât, splendeur.

Pompée : général et homme d’État romain (106-48). Il participe au premier triumvirat avec César* et Crassus en 60. Élu consul unique par le Sénat, il fait déclarer César hors-la-loi. Celui-ci marche alors sur Rome et Pompée prend la fuite, se réfugiant en Égypte où Ptolémée XIII, par peur des représailles romaines, le fait exécuter dès son arrivée.

Ponant : 1. partie occidentale du monde ; 2. l’océan Atlantique.

Pour, pource / pource que : en raison de.

Pourtant, Pour tant : pour cela

Précautionner à, (se) : se prémunir contre.

Prédit, -e : qui a déjà été dit.

Premier : d’abord, avant. Premier que : avant que.

Primice : originel, apparu le premier.

Prochain, -e : suivant, proche.

Professer : déclarer publiquement sa religion.

Progrès : marche, avancée.

Prométhée : Titan qui dérobe aux dieux le feu pour le donner aux hommes et qui est pour cela condamné à être enchaîné au mont Caucase où un aigle dévore son foie qui repousse sans cesse.

Protester : témoigner solennellement, promettre quelque chose sous serment.

Prou : beaucoup.

Provincial : religieux qui a la direction de tous les monastères de son ordre dans une région donnée.

Public : la collectivité, l’ensemble des sujets d’un état.

Puis après : après.

Quand : quand bien même.

Quant et quant : avec, en même temps. Tout et quant / toutes et quantes fois : autant de fois que. Quant et : avec.

Que si : or si.

Querre / Querrer : demander.

Question : torture réservée aux criminels pour obtenir des aveux. La différence entre la question ordinaire et

1378

la question extraordinaire est d’abord dans la durée du supplice et les types d’instruments utilisés.

Ramentevoir / ramenter : se souvenir de. Participe passé : ramentu.

Ramus : Pierre de la Ramée, dit (1515-1572) humaniste, mathématicien et philosophe français. Ses prises de position en faveur de la Réforme lui valurent l’opposition de la Sorbonne. Il devint néanmoins premier professeur de mathématiques au Collège royal. Il mourut assassiné à la Saint-Barthélémy.

Rassis : calme, apaisé, tranquille et plein d’assurance.

Ravissement : 1. rapt, enlèvement ; 2. extase.

Rebuter (se) : faire perdre courage.

Recoi, requoi : 1. repos ; 2. reposé.

Reconquêter : conquérir à nouveau.

Récréer (se) : se divertir.

Redonder : 1. retourner vers, revenir à ; 2. être inutile, superflu.

Réduire : résumer une affaire, une histoire.

Rencontre : occasion. Se rencontrer à : se trouver par hasard à.

Rengrègement : accroissement de mal.

Rengrèger : augmenter une douleur.

Repaître : satisfaire, soûler, gorger.

Répondre (se) : assurer (s’).

Repurger : purger plusieurs fois. Par extension, purifier.

Résigner : léguer.

Ressentiment : sensation ou émotion.

Rets : filets de chasse, piège.

Revange / revenge : revanche.

Revanger / revenger : venger.

Révolté : personne ayant abjuré sa foi.

Ris : rire.

Rober : voler, dérober.

Rogue : plein de mépris et de dureté.

Roide : violent, impétueux. On l’utilise, en particulier, pour qualifier un mouvement.

Saint-Barthélémy (nuit de la) : massacre des protestants à Paris dans la nuit du 23 au 24 août 1572, mené par les partisans du duc de Guise, probablement sur ordre de Charles* IX. Cet événement lance une vague de massacres et de représailles sanglantes dans toute la France.

Salaire : récompense.

Salomon : roi d’Israël (972 à 932 av. J.-C.). Fils de David* et Bethsabée, il est réputé pour sa sagesse. Auteur supposé de nombreux livres de l’Ancien Testament.

Samson : juge hébreu, invincible grâce à la force qu’il tire de ses cheveux. Son amour pour la Philistine* Dalila le perd : il lui révèle le secret de son invincibilité et elle lui fait raser la tête pendant son sommeil. Aveuglé et enchainé dans le temple de Dagon*, il en entraîne la destruction.

Samuel : prophète et juge d’Israël. Il fait de Saül le premier roi d’Israël.

Sapience : sagesse, savoir, science.

Satellite : homme de main.

Saturne : divinité italique, identifiée à Cronos, dieu du Temps.

Scévola / Scévole : Mucius Scaevola, citoyen légendaire romain, modèle de vertu. Venu tuer le roi étrusque Porsenna dans son camp, il frappe par erreur un secrétaire et, comme pour punir sa main droite de sa maladresse, il la place sur un brasier ardent et la laisse brûler. D’où son surnom de scaevola, gaucher.

Scythes : voir Scythie*.

Scythie : région du nord de la mer Noire, territoire des Scythes, peuple nomade, réputé pour sa cruauté.

Seigneurier : dominer.

Semondre : inviter à.

Senestre : gauche (par opposition à la droite).

Septentrion : le Nord.

Sereiner : apaiser, calmer.

Serrer : 1. enfermer un bien pour le

1379

protéger ; 2. prendre avec soi, cacher sur soi.

Si, si que : 1. ainsi, 2. si ce n’est. Si est-ce que : il se trouve que. Et si : et pourtant.

Sibylle : prêtresse de l’oracle d’Apollon qui délivre ses prophéties dans un état de transe.

Signamment : notamment, surtout.

Simon : autre nom de Pierre, un des douze apôtres et premier pape de Rome.

Simulacre : statue, mais aussi, image.

Sisyphe : fondateur mythique de Corinthe, il est condamné aux Enfers* à rouler éternellement un rocher sur une pente ; parvenu au sommet, le rocher retombe et il doit recommencer sans fin.

Soin : souci, forte inquiétude.

Sortir : assortir.

Soudain : rapidement, soudainement.

Soudart / soldart : soldat.

Souffrir : permettre, supporter que.

Soulas : soulagement.

Souloir : avoir coutume de.

Sourcilleux : hautain.

Souris : sourire.

Souventefois : souvent, à multiples reprises.

Spelonque : grotte.

Styx : un des cinq fleuves des Enfers*. Stygien / stygieux : du Styx.

Subit : (adverbe) soudain.

Succéder : 1. arriver, advenir ; 2. s’achever bien ou mal.

Succès : issue, résultat.

Suffisance : adresse, habileté.

Superbe : fier, orgueilleux.

Surgeon : descendance.

Surgeonner : se multiplier, proliférer.

Sus : 1. exhortation à attaquer l’ennemi, à charger. 2. Sur, dessus.

Sylla : homme d’État romain (138-78), vainqueur de Mithridate.

Tandis : pendant ce temps.

Tantale : roi mythique, célèbre pour avoir servi en repas aux dieux la chair de son fils. Il est condamné pour ce crime à séjourner au Tartare* : son supplice est de ne pouvoir étancher sa faim ni sa soif car l’eau et les fruits qui l’environnent s’écartent de lui dès qu’il tente de les attraper.

Tartare : le fond de l’Univers dans les mythes grecs. Il désigne la partie des Enfers* où sont torturées les âmes criminelles.

Tellement que : de sorte que.

Temple : église, sanctuaire qui peut être aussi bien catholique que protestant.

Tensons / tançons : disputes.

Térée : roi mythologique de Thrace. Il abuse de Philomèle, sœur de sa femme Procné, puis lui coupe la langue. Philomèle parvient, cependant, à le dénoncer en brodant son aventure sur une tapisserie. Procné se venge en tuant son fils et en le servant à son mari au cours d’un banquet.

Tertullien : Quintus Septimus Florens Tertullianus, (vers 150 – vers 230) un des Pères de l’Église, catéchète et théologien, on lui doit l’invention du terme de « trinité ».

Thémis : déesse de la Justice.

Thétis : 1. Néréide, déesse de la mer et mère d’Achille* ; 2. l’océan, l’espace marin.

Thyeste : frère jumeau d’Atrée à qui il dispute le trône de Mycènes. Thyeste séduit la femme d’Atrée et celui-ci pour se venger tue ses neveux et les sert à son frère lors d’un banquet. Informé par un oracle qu’il trouverait un vengeur dans un fils né de l’inceste avec sa sœur Pélopia, Thyeste la viole et engendre Égisthe.

Tibère : (42 av. J.-C.-37 ap. J.C.) empereur romain de 14 à 37. Il succéda à Auguste et poursuivit sa politique de paix.

Tisiphone : voir Furies*.

1380

Titan : autre nom d’Hélios*, dieu du Soleil.

Toison d’or : toison d’un bélier ailé dans la mythologie grecque. Gardée par un dragon, elle est dérobée par Jason et les Argonautes, avec l’aide de Médée*.

Tôt : 1. bientôt ; 2. rapidement.

Tout (du) : tout à fait, complètement.

Tout d’arrivée : immédiatement.

Train : suite, cortège.

Trait : coup, tir de flèches.

Transi : bouleversé par certaines émotions, quasi mort.

Transir : 1. au sens étymologique, mourir ; 2. être engourdi par le froid, par certaines émotions ou par la faim.

Travail : souci, douleur, fatigue.

Travailler : torturer.

Traverse : obstacle, difficulté, contrariété.

Traverser : faire obstacle.

Trestous : tous dans leur ensemble.

Trop : fort, très.

Trousse : ruse.

Trousser : 1. accomplir quelque chose avec rapidité et dextérité ; 2. raconter brièvement et vivement.

Truchement : interprète, traducteur.

Tuition : protection, défense, garantie.

Ulysse : héros de la guerre de Troie*, il représente la sagesse et la ruse face au bouillant Achille*. Son retour jusqu’à l’île d’Ithaque est le symbole du voyage long et périlleux.

Vain : 1. incertain, sans solidité ; 2. inutile, frivole ; 3. prétentieux, vaniteux.

Vaisseau : récipient destiné à contenir de l’alcool.

Veau d’or : idole adorée par le peuple juif à leur sortie d’Égypte, alors que Moïse est parti sur le Mont Sinaï obtenir les commandements de Dieu. Cette faute induit un châtiment trans-temporel puisque les générations futures continuent d’expier la faute.

Vénus : déesse italique de l’Amour et de la Beauté.

Vergogne : honte. ; par dérivation, organes sexuels.

Vergogneux : honteux.

Vertu : 1. énergie, force intérieure ; 2. courage guerrier ; 3. disposition à faire le bien ou le mal.

Veuil : volonté.

Vilain : grossier, vulgaire.

Vilenie : caractère bas, méprisable et sans noblesse, propre aux hommes de basse condition.

Visage (sur le) : sous les yeux.,

Vitupérable : fortement condamnable.

Vitupère : blâme, violent reproche.

Vitupérer : blâmer, condamner avec véhémence.

Voire, voirement : véritablement, vraiment.

Vulcain : fils de Jupiter* et de Junon*, chassé de l’Olympe* pour sa laideur et son pied-bot. Il se réfugie dans le creux de l’Etna pour forger les armes et les bijoux des dieux.

Vulgaire : 1. comme substantif masculin : le peuple ; 2. comme adjectif : du peuple.

Zele : ardeur de la foi.

Zéphyr : 1. dieu

1381

Bibliographie indicative

SOURCES XVIe et XVIIe siècles

Textes édités

Avis de la bienheureuse mort de cinq religieux de la compagnie de Jésus et d’aucuns autres séculiers qui ont été tués pour la foi par les païens, aux Indes orientales, l’an 1583. Tiré d’une lettre du père Alexandre Valignan provincial ès dites Indes, envoyée de la ville de Goa, au révérend père général de la dite compagnie de Jésus, le vingt-huitième de décembre de la même année, Paris, Thomas Brumen, 1584.

Beze, Théodore de, Histoire ecclésiastique des églises réformées au royaume de France, en laquelle est descrite au vray la renaissance et accroissement d’icelles depuis l’an 1521 jusques en l’année 1563, leur reiglement ou discipline, synodes, persecutions, tant generales que particulieres, noms et labeurs de ceux qui y ont heureusement travaillé, villes et lieux où elles ont esté dressées, avec le discours des premiers troubles ou guerres civiles, Anvers, Jean Rémy, 1580, 3 vol. in-8°. Extrait du livre XIII : Histoire Ecclésiastique du parlement de Provence [éd. moderne : Niewkooop et de Graaf, 1974].

Boissin de Gallardon, Jean, Le martyre de Saint Vincent, in Les Tragédies et Histoires saintes, Lyon, Simon Rigaud, 1618.

Camus, Jean-Pierre, Agathonphile ou les martyrs siciliens Agathon, Philargyrippe, Tryphine et leurs associés. Histoire dévote où se découvre l’art de bien aimer pour antidote aux déshonnêtes affections et où par des succès admirables, la sainte Amour du martyre triomphe du martyre de la mauvaise amour, Paris, Claude Chappelet, 1620.

Camus, Jean-Pierre, La Comédienne convertie, in Les Leçons exemplaires, Paris, Robert Bertault, 1632.

Ceriziers, René de, Éloge de Ste Catherine Vierge et Martyre, in Les Éloges sacrez, ou la vie des saints, Paris, Charles Angot, 1661.

Ceriziers, René de, Éloge de Théodore Vierge et de Didyme Soldat, in Les Éloges sacrez, ou la vie des saints, Paris, Charles Angot, 1661.

Copie d’une lettre du P. François de Castro, de la compagnie de Jésus au P. Laurent Xara, traduite premièrement d’espagnol en latin, et depuis de latin en français, in

1382

Nouveaux avis des Indes orientales et Japon, concernant la conversion des Gentils, avec un miraculeux martyre advenu à Maroc, ville d’Afrique et Barbarie, Paris, Thomas Brumen, 1582.

Crespin, Jean, Le Livre des martyrs protestants depuis Jean Hus jusqu’en 1554, Genève, Jean Crespin, 1554.

Crespin, Jean et Goulart, Simon, Histoire des martyrs persecutez et mis à mort pour la verité de l’Evangile, depuis le temps des Apostres jusques à l’an 1574. Comprise en douze livres contenant les actes memorables du Seigneur en l’infirmité des siens… Reveuë et augmentée en ceste edition, des deux derniers livres, & de plusieurs choses remarquables es precedens, Genève, Eustache Vignon, 1597.

Gallonio, Antonio, Trattato de gli instrumenti, Rome, A.et G. Donangeli, 1591.

Gallonio, Antonio, De SS. Martyrum cruciatibus, Rome, Congrégation de l’Oratoire, 1594.

Gallonio, Antonio, Traité des instruments de martyre et des divers modes de supplice employés par les païens contre les chrétiens, Précédé du Musée chrétien des Supplices, Grenoble, Millon, 2002.

Garasse, François, Le Rabelais réformé par les ministres, et nommément par Pierre du Moulin, ministre de Charenton, pour réponse aux bouffonneries insérées dans son livre De la vocation des pasteurs, Bruxelles, C. Girard, 1619.

Goulart, Simon, Mémoires de l’Estat de France sous Charles neuviême, contenant les choses les plus notables, faites et publiées tant par les Catholiques que par ceux de la Religion, depuis le troisième édit de pacification fait au mois d’Août 1570 jusques au règne de Henry troisième, et réduits en trois volumes, chacun desquels a un indice des principales matières y contenues, Meidelbourg, S.i., tome I, 1578, p. 286 sq.

Histoire de l’état de la chrétienté au Japon, et du glorieux martyre de plusieurs chrétiens en la grande persécution de l’an 1612, 1613 et 1614. Le tout tiré des lettres envoyées à Rome par les pères de la Compagnie de Jésus au Japon, et tourné d’italien en français par un père de la même compagnie, Douai, Baltazar Bellere, 1618.

Histoire très véritable de la cruauté exercée par les tartares envers trois pères capucins, et plusieurs chrétiens, nouvellement convertis, Paris, Jean Petit, 1608.

Labardac, Jean, Le théâtre sanglant de Sainte Catherine martyre, sur lequel sa vie et sa mort sont représentées par quatorze divers actes, Paris, F. Huby, 1618.

le moyne, Pierre, La Gallerie des femmes fortes, Paris, Antoine de Sommaville, 1647.

Le tableau de piété envers les captifs ou Abrégé contenant avec plusieurs remarques deux relations de trois rédemptions de captifs faites en Afrique, aux villes et royaumes de Tunis et d’Alger en Barbarie, ès années 1666 et 1667 par les religieux de l’ordre de la très Sainte Trinité (appelés vulgairement à Paris, mathurins) des quatre provinces

1383

qui composent leur chapitre général en France. Ensemble le martyre du vénérable frère Pierre de la Conception, religieux du même ordre, souffert audit Alger, le 19 juin de l’année dernière 1667, Chalons, Jean Bouchard, 1668.

Lourdelot, Jehan, Histoire de Sainte Maxelende et d’Hardouin, in La Courtisane solitaire de M. J. Lourdelot dijonnais. Où sont exprimés les diverses passions, événements, et catastrophes de l’amour, les triomphes du vrai et parfait amour, les combats, roses et épines de la solitude, et les moyens de se prévaloir contre les tentations qui s’y rencontrent. Première partie. Dédiée à Madame la première Présidente de Dijon, Lyon, Vincent de Cœursilly, 1622.

Louvet, Jean, Journal (manuscrit). [Revue de l’Anjou et du Maine, 1854.]

Malingre, Claude, D’un religieux exécuté en Angleterre par la fausse accusation de ceux qu’il s’était obligé, et les merveilles arrivées après sa mort, in Histoires tragiques de notre temps dans lesquelles se voient plusieurs belles maximes d’Etat et quantité d’exemples fort mémorables, de constance, de courage, de générosité, de regrets, et repentances, Arras, Robert Maudhuy, 1611.

Marsys (François de), Histoire de la persécution présente des catholiques en Angleterre, Enrichie de plusieurs réflexions morales, politiques et chrétiennes, tant sur ce qui concerne leur guerre civile, que la religion. Divisée en trois livres. S.l., S.i., 1646.

Poissenot, Bénigne, Cruel massacre commis au tumulte du Bassigny en la personne d’un prêtre, appelé Maître Georges Pelleteret, et quelle était la sainte et louable vie de ce personnage, in Nouvelles histoires tragiques, Paris, Guillaume Bichon, 1586.

Puget de la Serre, Pierre, Le martyre de Sainte Catherine, Tragédie en prose, Paris, Antoine de Sommaville et Augustin Courbé, 1643.

Raemond, Florimond de, Histoire de la naissance, progrez et décadence de l’hérésie de ce siècle, Arras, Robert Maudhuy, 1610.

Ragueneau, Paul, De l’heureuse mort du père Jean de Brébeuf et du père Gabriel Lallement, in Relation de ce qui s’est passé en la mission des pères de la Compagnie de Jésus aux Hurons, pays de la Nouvelle France, ès années 1648 & 1649, envoyée au révérend père Hierosme Lalemant, supérieur des missions de la Compagnie de Jésus, en la Nouvelle France, Paris, Sébastien Cramoisy et Gabriel Cramoisy, 1650.

Relation du martyre du vénérable père Alexandre de Lugo, religieux de l’ordre des frères prêcheurs, brûlé tout vif par les Turcs, en l’île de Chio au Levant, cette année 1645. Tirée de la lettre du révérend père Hyacinthe Subbiani, religieux du même ordre, et vicaire apostolique de Smyrne, à notre saint père le pape Innocent X. Par le révérend père Jean de Sainte Marie, profès du couvent des pères jacobins réformés de la rue Neuve Saint Honoré de Paris et historien général de son ordre, Paris, Claude Le Beau, 1645.

Relation véritable de la prodigieuse constance et presque incroyable martyre souffert par les augustins déchaussés au Japon et aux Philippines. Selon la lettre envoyée du provincial de par-delà en l’année 1633 et 1634 au vicaire général des augustins déchaussés

1384

de France, étant à présent résident au faubourg de Montmartre à Paris. Ensemble le nombre de cent-trente-cinq martyrisés avec leurs noms. Et la conversion de huit cent quarante Japonais à la foi catholique, Paris, Matthieu Colombel, 1634.

Richeome, Louis, La Peinture spirituelle, ou l’art d’admirer, aimer et louer Dieu en toutes ses œuvres, et tirer de toutes profit salutaire. Au très-révérend père Claude Aquaviva, Lyon, Pierre Rigaud, 1611.

Richeome, Louis, Les Infirmeries distribuées en treize Chambres. Sixième Chambre Tableau cinquième : Trente-neuf martyrs religieux de la compagnie de Jésus massacrés par les hérétiques, quand ils les rencontrèrent allant au Brésil, l’an 1570, le 15 juillet, in La Peinture spirituelle, ou l’art d’admirer, aimer et louer Dieu en toutes ses œuvres, et tirer de toutes profit salutaire. Au très-révérend père Claude Aquaviva, Lyon, Pierre Rigaud, 1611.

Senault, Jean-François, Panégyrique des saints Innocents, prononcé dans l’Église de saint Eustache le jour de leur Fête, in Panégyriques des saints, Par le R.P. Jean François Senault, prêtre de l’Oratoire de Jésus, Paris, Pierre Le Petit, 1657.

Senault, Jean-François, Panégyrique de Ste Cécile, prononcé le jour de sa fête dans l’Eglise des religieuses anglaises in Panégyriques des saints, Par le R.P. Jean François Senault, prêtre de l’Oratoire de Jésus, Paris, Pierre Le Petit, 1657.

Soret, Nicolas, La Céciliade ou martyre sanglant de sainte Cécile, patronne des musiciens, où sont entremêlés plusieurs beaux exemples moraux, graves sentences naïves et allégories et comparaisons familières, convenables tant aux personnages qu’au sujet. Avec les chœurs mis en musique par Abraham Blondet, chanoine et maître de la musique de l’église de Paris, Paris, Pierre Rezé, 1606.

Ternet, Claude, Le martyre de la glorieuse sainte Reine d’Alise, Tragédie, Châtillon-sur-Seine, Pierre Laymeré, 1680.

Trigault, Nicolas, Histoire des Martyrs du Japon depuis l’an MDCXII jusques à MDCXX. Composée en latin par le R.P. Nicolas Trigault de la Compagnie de Jésus. Et traduite en français par le P. Pierre Morin de la même compagnie, Paris, Sébastien Cramoisy, 1624.

Verstegan, Richard, Theatrum crudelitatum Haereticorum nostri temporis, Anvers, Adr. Hubertus, 1587, trad. Théatre des cruautez des hereticques de nostre temps, Anvers, Adrien Hubert, 1588. [rééd. Paris, Éd. Chandeigne, « Collection Magellane », 1995].

Virey, Jean de, Sieur du Gravier, La Macchabée Tragédie du martyre des sept frères et de Solomone leur mère 1596, in Diverses tragédies de plusieurs autheurs de ce temps, Rouen, Raphaël du Petit Val, 1606.

Virey, Jean de, Tragédie de la divine et heureuse victoire des Machabées sur le roi Antiochus. Avec la repurgation du temple de Jérusalem, Rouen, Raphaël du Petit Val, 1611.

1385

Autres textes des xvie et xviie siècles

Aubignac, François Hedelin, abbé d’, La pratique du théâtre [1657], éd. par Hélène Baby, Paris, H. Champion, 2001.

Aubigné, Agrippa d’, Histoire universelle du sieur d’Aubigné, [1618-1620], éd. par André Thierry, Genève, Droz, 1981-2000.

Aubigné, Agrippa d’, Les Tragiques donnez au dezert par le larcin de Prométhée, Au Dezert, par L. B. D. D, [1616] éd. par Jean-Raymond Fanlo, Paris, H. Champion, 2003.

Aubigné, Agrippa d’, La confession catholique du Sieur de Sancy, [manuscrit S.d.]. in Œuvres, éd. par Henri Weber, Jacques Bailbé et Marguerite Soulié, Paris, Gallimard, « Pléiade », 1969.

Belleforest, François de, Continuation des histoires tragiques, Paris, Vincent Sertenas, 1559 ; le second septiesme tome de la Continuation, Paris, 1560-1583.

Bellyard, Le Guisien, ou Perfidie tyrannique commise par Henri de Valois es personnes des illustrissimes et reverendissimes princes Louis de Lorraine cardinal et Archevêque de Reims et Henri de Lorraine, duc de Guise, Troyes, J. Moreau, 1592.

Bèze, Théodore de, Abraham sacrifiant. Tragédie françoise, Genève, Conrad Badius, 1559.

Billard, Claude, Tragédies, Paris, François Huby, 1612.

Blessebois, Pierre-Corneille, La Victoire spirituelle de la Glorieuse Sainte Reine remportée sur le Tyran Olibre, Autun, Pierre Laymeré, 1686.

Boaistuau, Pierre, Histoires tragiques, Paris, Vincent Sertenas, 1559.

Boitel de gaubertin, Pierre, Les Tragiques accidents de notre temps, Paris, Toussaint du Bray, 1616.

Bossuet, Bénigne, Panégyrique de sainte Catherine, in Oraisons Funèbres, éd. par Bernard Velat, Paris, Gallimard, « Pléiade », 1951.

Boussu, Gilles de, Le Martyre de Sainte Reine, Bruxelles, J. de Grieck, 1709.

Buchanan, Georges, Jephté, ou le Vœu [1554], trad. par Florent Chrestian, Orléans, L. Rabier, 1567.

Buchanan, Georges, Baptiste ou la calomnie [1557], trad. par Pierre de Brinon, Rouen, J. Osmont, 1613.

Buchanan, Georges, Rerum Scoticarum Historia, Francfort, J. Wechel et S. Feyerabend, 1584.

Cadiou, Jean-Baptiste, Les cantiques spirituels, nouvellement composés à la louange de Dieu et de Mme sainte Reine, Troyes, Nicolas Oudot, S.d.

Camus, Jean-Pierre, L’Amphithéâtre sanglant où sont représentées plusieurs actions tragiques de notre temps [1630], éd. par Stéphan Ferrari, Paris, H. Champion, 2001.

1386

Camus, Jean-Pierre, Les Spectacles d’horreur, où se découvrent plusieurs effets tragiques de notre siècle, Paris, A. Soubron, 1630.

Chantelouve, François de, La tragédie de feu Gaspard de Coligny, jadis amiral de France, contenant ce qui advint à Paris le 22 aout 1572,[1575] in Théâtre Français de la renaissance. La tragédie à l’époque d’Henri III, Olschki/ PUF, Florence / Rome, 1999.

Chassanion, Jean, Histoires memorables des grans et merveilleux jugemens et punitions de Dieu advenus au monde, principalement sur les grands à cause de leurs mefaits, contrevenants aux commandements de la loi de Dieu, Morges, J. le Preux, 1581.

Chrestien des croix, Nicolas, Les Portugais infortunés [1608], in Théâtre de la cruauté… Paris, Laffont, 2006.

Corbin, Jacques, Le Martyre d’amour, où par la funeste fin de Cariphile et de son amante, tous deux martyrisés, est témoigné le misérable evenement d’un amour clandestin, Lyon, S. Rigaud, 1603.

Corneille, Pierre, Polyeucte martyr [1643], in Œuvres complètes, éd. par Georges Couton, Paris, Gallimard, « Pléiade », t. 1, 1984.

Corneille, Pierre, « Discours sur la tragédie », Trois discours sur le poème dramatique, éd. par B. Louvat et M. Escola, Paris, Garnier Flammarion, 1999, p. 100-109.

Dardault, Jean-Baptiste, Histoire véritable de l’excez et martyre de Saincte Reyne, Vierge et martyre, Paris, S.i., 1613.

Desfontaines, Nicolas, Tragédies hagiographiques, éd. par C. Bourqui et S. de Reyff, Paris, Société des textes français modernes, 2005.

Histoire de Ste Reine, vierge et martyre, Paris, Martin, 1651 [signé F.P. G (Goujon)].

Fonteny, Jacques de, Cleophon, Tragédie conforme et semblable à celles que la France a vues pendant les guerres civile [1600], in Théâtre de la cruauté, Paris, Laffont, 2006.

Foxe, John, Actes and monuments of these latter and perillous dayes : touching matters of the Church, wherein ar comprehended and described the great persecutions [and] horrible troubles, that haue bene wrought and practised by the Romishe prelates, speciallye in this realme of England and Scotlande, from the yeare of our Lorde a thousande, vnto the tyme nowe present. Gathered and collected according to the true copies [and] wrytinges certificatorie, as wel of the parties them selues that suffered, as also out of the bishops registers, which wer the doers therof, Londres, John Day, 1563.

Histoires prodigieuses, extraictes de plusieurs fameux autheurs grecs et latins, sacrez et prophanes, divisées en cinq livres [Texte imprimé], le premier, par P. Boaistuau, le second, par C. de Tesserant, le troisiesme, par F. de Belle-forest, le quatriesme,

1387

par Rod. Hoyer, et le cinquiesme traduit de nouveau par F. de Belleforest, nouvellement augmentées de plusieurs histoires et enrichies de leurs effigies outre les précédentes impressions, Anvers, G. Janssens, 1595.

Horace, L’Art poétique, trad. par Jacques Peletier du Mans, Paris, Vascosan, 1545.

Intras, Jean d’, Le Martyre de la Fidelité, Paris, Fouet, 1604.

L’Estoile, Pierre de, Journal des choses memorables advenues durant tout le regne de Henry III roy de France et de Pologne ; à la suite duquel se trouve le procez verbal d’un nommé Nicolas Poulain, lieutenant de la prévosté de l’isle de France, qui contient l’histoire de la ligue, depuis le second janvier 1585, jusques au jour des barricades, escheües le 12 may 1588 [1621], éd. par Madeleine Lazard et Gilbert Schrenck, Genève, Droz, 2003.

La Boetie, Etienne de, Discours de la servitude volontaire, [sd] éd. Par M. Smith, Genève, Droz, 1987.

La Taille, Jean de, « De l’art de la tragédie », préface de Saul le Furieux [1572], éd. par Eliott Forsyth, Paris, Didier, 1968.

La tragédie du sac de Cabrières,[manuscrit sd] in Théâtre français de la Renaissance, La tragédie à l’époque de Henri II et Charles IX, tome III, Paris, PUF, 1986.

Laudun d’Aigaliers, Pierre, L’Art poëtique françois [1597], éd. dir. par Jean-Charles Monferran, Paris, Société des textes français modernes, 2000.

Le Grand, Alexandre, Le Triomphe de l’Amour divin de Sainte Reine Vierge et Martyre, Paris, Gorrent et Gobert, 1671.

Le Masle, Jean, Chant d’allégresse sur la mort de Gaspard de Coligny, jadis amiral de France, Paris, Nicolas Chesneau, 1572.

Le Moyne, Pierre, Hymnes de la sagesse divine et de l’amour divin [in Œuvres poétiques, 1671] éd. par Anne Mantero, Paris, Le miroir volant, 1986.

Le Réveille-matin des Français, S.l, 1574 [att. à Nicolas Barnaud]

Lery, Jean de, Histoire memorable du siège de Sancerre [1574], éd. par G. Nakam in Au lendemain de la Saint-Barthélemy : Guerre civile et famine. Histoire du siège de Sancerre de Jean de Léry, Paris, Éd. Anthropos, 1975.

Tristan l’Hermite, Mariane, Paris, Antoine Courbé, 1637.

Matthieu, Pierre, La Guisiade [1589], éd. par Louis Lobbes, Genève, Droz, 1990.

Méat, La Fille héroique ou Sainte Reine Martyre, Paris, T. Blaise, 1644.

Millotet, Hugues, Chariot de Triomphe tiré par deux aigles de la glorieuse, noble et illustre bergère Ste Reine d’Alise, Autun, B. Simonnot, 1661.

Pascal, Françoise, Agathonphile martyr, Lyon, Petit, 1655.

Perrault, Charles, Les Hommes illustres qui ont paru en France pendant ce siècle, [1696-1700]. éd par D.J. Culpin, Tübingen, Günter Narr Verlag, 2003.

1388

Perrault, Charles, Pensées chrétiennes,[ms] éd. par J. Barchilon et C. Velay-Vallantin, Biblio 17, n° 140, Paris-Seattle-Tübingen, 1987.

Poissenot, Bénigne, L’Esté, Paris, Claude Micard, 1583.

Poissenot, Bénigne, Nouvelles histoires tragiques [1586], éd. par Jean-Claude Arnould, Genève, Droz, 1996.

Rosset, François de, Les Histoires mémorables et tragiques de ce temps, où sont contenues les morts funestes et lamentables de plusieurs personnes arrivées par leurs ambitions, amours déréglées, sortilèges, vols, rapines, et par autres accidents divers, [1619] éd. par Anne de Vaucher-Gravili, Paris, Librairie générale française, « Livre de Poche », 1994.

Rotrou, Jean, Le véritable Saint Genest, in Théâtre complet, éd. par Alice Duroux, Pierre Pasquier et Christian Delmas, Paris, Société des textes français modernes, 2001.

Satyre Ménippée [1594], éd. par Martial Martin, Paris, H. Champion, 2004.

Severt, Jacques, L’Antimartyrologe, ou Vérité manifestée contre les Histoires des supposés martyrs de la religion prétendue reformée, imprimées à Geneve onze fois. Divisé en douze livres, Lyon, Simon Rigaud, 1622.

Théâtre de la cruauté et récits sanglants en France (xvie- xviie siècles), éd. dir. par Christian Biet, Paris, Robert Laffont, « Bouquins », 2006.

Théâtre du xviie siècle, éd. par Jacques Scherer, Paris, Gallimard, « Pléiade », 1975.

Théâtre français de la Renaissance, éd. dir. par Enea Balmas et Michel Dassonville, Florence/Paris, Olschki, PUF, 1986-2002. [Première série (4 vol.) : La tragédie à l’époque d’Henri II et Charles IX ; Deuxième série (3 vol.) : La tragédie à l’époque d’Henri III]

Thou, Jacques-Auguste de, Illustris viri Jacobi Augusti Thuani, … Historiarum sui temporis ab anno 1543 usque ad annum 1607, Ambroise et Hierosme Drouart, 1606-162 ; éd. utilisée, Histoire universelle de Jacques-Auguste de Thou depuis 1543 jusqu’en 1607, traduite sur l’édition de Londres, 1734.

Sur les martyrs, textes antiques
et hagiographie des xvie et xviie siècles

Sources : une bonne partie des sources grecques n’est encore accessible qu’à travers les traductions latines, et le latin en latin, dans les volumes de la Patrologie de Migne (PG pour les auteurs grecs, PL pour les auteurs latins) sauf parfois des traductions françaises des xvi-xviie s. et dans la collection des « Sources chrétiennes » (Paris, Cerf), actuelle et fiable. Nous indiquons les titres en français pour une meilleure information.

Augustin, Œuvres, Paris, Gallimard, « Pléiade », 1998-2002.

1389

Augustin, Sermons sur St Étienne [PL 39, col. 2146 sq.].

Basile de Césarée, Homélie sur les 40 martyrs [PG 31, col. 510]

Celse, Discours vrai contre les chrétiens, trad. par L. Rougier, Paris, Phébus, 1995.

Clément d’Alexandrie, Stromates, livre IV, Paris, Cerf « Sources chrétiennes », n° 463.

Cyprien de Carthage, Lettres [PL 4].

Cyprien de Carthage, De la louange du martyre [PL 4] [apocryphe attribué à Cyprien].

Eusèbe de Césarée, Histoire Ecclésiastique, Paris, Cerf, « Sources chrétiennes », n° 73, 31, 41, 55.

Grégoire de Naziance, Homélies sur les martyrs, Hom. 35 [PG 36].

Ignace, Épîtres, Lettre aux Tralliens, 12, Paris, Cerf, « Sources chrétiennes », n° 10.

Jérome, Contre Vigilance [PL 23].

Justin, Apologie pour les chrétiens [PG 6].

Lactance, De la mort des persécuteurs Paris, Cerf, « Sources chrétiennes », n° 39.

Lactance, Divines institutions, Paris, Cerf, « Sources chrétiennes », n° 204, et 205, 326, 337, 377.

Origène, Exhortation au martyre [PG 11].

Orose, Histoires (ou Contre les paiens), trad. par M.P. Arnaud-Lindet, Paris, Belles Lettres, 1950.

Prudence, Peristephanon, Livre des couronnes, trad. par M. Lavarenne, Paris, Belles Lettres, 1951.

Sulpice Sévère, Chroniques, Paris, Cerf, « Sources chrétiennes », n° 441.

Tertullien, Apologétique, trad. par Jean-Pierre Waltzing, Paris, Belles Lettres, 1998.

Tertullien, Sur la couronne, trad. par Jacques Fontaine, Paris, PUF, 1966.

Tertullien, De la fuite lors de la persécution [PL 1].

Théodoret de Cyr, Histoire ecclésiastique [PG 82].

Thérapeutique des maladies helléniques, Paris, Cerf, « Sources chrétiennes », n° 57 (5 vol).

Biver, Sacrum sanctuarium Crucis et patientiae crucifixorum et cruciferum emblematicis imaginibus laborantium et aegrotantium ornatum, Anvers, Moret, 1631 [86 gravures]

Bollandus et alii, Acta sanctorum quotquot orbe colentur [1643-1880], fac simile Librairie Grandchamps, 1965.

Bosius, Antonio, Roma sotteranea, della quale si tratta de sacri cimeteri di Roma, Rome, G. Facciotti, 1632.

1390

Du Monstier, Arthur, Sacrum gynaeceum, seu martyrologium amplissimum, in quo sanctae ac beatae aliaeque Christi ancillae[…] recensentur, Paris, Couterot, 1657.

Du Monstier, Arthur, Martyrologium franciscanum, in quo sancti, beati, aliique servi Dei, martyres, pontifices, confessores, ac insignes… recensentur, Paris, Moreau, 1638.

Du Preau, Gabriel, De vitis, sectis et dogmatibus omnium haereticorum, Cologne, J. Quentel, 1579.

Ecclesiae Anglicanae Trophae, sive Sanctorum martyrum qui pro Christo Catholicaeque fidei Veritate asseranda antiquo recentiorique persecutionum tempore mortem in Anglia subierunt Passiones Romae in Collegio Anglico par N. Circignanum depictae, nuper autem per J. Bapt. De Cavalleriis aeneis typis representatae cum privilegio Gregori XIII, Rome, B. Grassi, 1584 [gravures de Pomarancio].

Fasti Mariani cum illustrium Divorum imaginibus et elogiis, Munich, S.i., 1630.

Jacques de Voragine, La Légende Dorée, préf. de Jacques Le Goff, éd. dir. par Alain Boureau, Paris, Gallimard, « Pléiade », 2004.

Juste lipse, De Cruce libri tres ad sacram profanamque historiam utiles, Anvers, Plantin et Moret, 1594 [19 gravures].

Le Nain de Tillemont, Louis-Sébastien, Mémoires pour servir à l’histoire ecclésiastique des six premiers siècles, Bruxelles, E.H. Fricz, 1694-1719.

Les Petits Bollandistes. Vies des saints d’après les Bollandistes, le Père Giry, Surius, Ribadeneira, Gedescard, les propres des diocèses et tous les travaux hagiographiques publiés jusqu’à ce jour, Paris, Bloud et Barral, 1880.

Martyrologium romanum ad novam Kalendarij rationem & Ecclesiasticae Historiae veritatem restitutum, Gregorii XIII. Pont. Max. Iussu editum, Caesaris Baronii sorani, Anvers, Plantin, 1613.

Martyrologium Romanum restitutum, Anvers, Plantin, 1586.

Molanus, Jean, Traité des saintes images, [1570], trad. par J. Boespflug, Paris, Cerf, 1996.

Ribadeneira, Les Fleurs des vies des saints, Lyon, Simon Rigaud, 1636.

Ruinart, Thierry, Les véritables Actes des martyrs, recueillis sur plusieurs anciens manuscrits sous le titre de Acta primorum martyrum sincera et selecta (1713 sq), traduits en français, Paris, Louis Guérin, 1708.

Surius, Laurent, De Probatis sanctorum, Cologne, Gervinus Colencus, 1571-1581.

Tanner, Matthias, Societas Jesu usque ad sanguinis et vitae profusionem…militans in Europa, Africa, Asia et America, contra gentiles, mahometanos, judaeos, haereticos, impios, pro Deo, fide, Ecclesia, pietate, Prague, Presses de l’Université, 1675 [gravures].

Tanner, Matthias, Societas Jesu apotolorum imitatrix, sive gesta praeclara et virtutes… per Apostolicas Missiones, conciones, sacramentorum ministeria, Prague, Presses de l’Université, 1694 [gravures].

1391

OUVRAGES DE RÉFÉRENCE

Corvin, Michel (dir.) Dictionnaire encyclopédique du théâtre, Paris, Larousse, 1998.

Desroches, Henri, Dieux d’hommes, Dictionnaire des messianismes et millénarismes, La Haye, Mouton, 1969.

Dictionnaire culturel du christianisme, dir. par N. Lemaître et M. Quinson, Paris, Cerf /Nathan, 1994.

Dictionnaire d’archéologie chrétienne et de Liturgie, dir. par F. Cabrol et H. Leclercq, Paris, Letouzey, 1924-1953.

Dictionnaire de spiritualité, dir. par M. Viller, Paris, Beauchesne, 1937-1995.

Dictionnaire de Théologie catholique, dir. par J.M. Vacant, E. Mangenot et E. Amann, Paris, Letouzey et Ané, 1930-1946.

Dictionnaire encyclopédique du christianisme ancien, dir. par Angelo di Berardino, adapt. franç. par F. Vial, Paris, Cerf, 1990.

Furetière, Antoine, Dictionnaire universel [1690], Genève, Slatkine Reprints, 1970.

Goujet, Abbé Claude-Pierre, Bibliothèque françois ou Histoire de la Littérature Françoise, Paris, H.L. Guérin, et P.G. Mercier, 1752.

Grimal, Pierre, Dictionnaire de la mythologie grecque et romaine, Paris, PUF, 1951.

La Bible de Jérusalem, Paris, Cerf, 1998.

La Bible, traduction de Lemaistre de Sacy, préf. et intro. par Philippe Sellier, Paris, Laffont, « Bouquins », 1990.

Le Grand Siècle et la Bible, dir. par Robert Armogathe, Paris, Beauchesne, « Bible de tous les temps », 1990.

Le temps des réformes et la Bible, dir. par Guy Bedouelle et Bernard Roussel, Paris, Beauchesne, « Bible de tous les temps », 1989.

Moreri, Louis, Le grand dictionnaire historique [1759], Genève, Slatkine Reprints, 1995.

Mourre, Michel, Dictionnaire encyclopédique d’histoire, Paris, Larousse-Bordas, 1996.

Rager, Catherine, Dictionnaire des sujets mythologiques, bibliques, hagiographiques et historiques dans l’art, Paris, Brepols, 1994.

1392

OUVRAGES CRITIQUES

Histoire de l’édition

Chartier, Roger, Les usages de l’imprimé (xv-xixe siècle), Paris, Fayard, 1987.

Gilmont, Jean-François, La Réforme et le livre. L’Europe de l’imprimé, Paris, Cerf, 1990.

Histoire de l’édition française, Le livre conquérant. Du Moyen Âge au milieu du xviie siècle, sous la dir. de Roger Chartier et Henri-Jean Martin, Paris, Promodis, 1984.

Morin, Aflred-Félix, Catalogue descriptif de la Bibliothèque bleue de Troyes, Genève, Droz, 1974.

Pallier, Denis, Recherches sur l’imprimerie à Paris pendant la Ligue (1585-1594), Genève, Droz, 1976.

Répertoire bibliographique des livres imprimés en France au xvie siècle – au xviie siècle ; – au xviiie s. (Bibliotheca bibliographica Aureliana.). Baden-Baden et Bouxwiller, V. Koerner, 1992.

Études sur les textes édités

Bremond, Henri, Histoire littéraire du sentiment religieux en France depuis la fin des Guerres de religion jusqu’à nos jours, dir. par François Trémolières, Grenoble, Jérôme Million, 2006 [1916-1933, 11 Tomes].

Chérot, Henri, Étude sur la vie et les œuvres du Père Le Moyne, Paris, Picard, 1887.

Civil, Pierre, « L’actualité des martyrs de la foi : le Triumfo de la fe en la reinos del Japan, de Lope de Vega, 1618, dédié au duc de Sessa » in L’actualité et sa mise en écriture, Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2005.

Civil, Pierre, « Les martyrs de la foi dans l’Espagne de la Contre Réforme ; textes et images », in Ecriture, Pouvoir et société en Espagne aux xvie et xviie s., Hommage du CRES à A. Redondo, Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2001.

Conroy, Jane, Terres tragiques. L’Angleterre et l’Écosse dans la tragédie française au xviie siècle, Tübingen, Biblio 17, 1999.

Cordin, Géraldine, « La Cour Sainte du Père Nicolas Caussin, une « institution chrétienne des Grands » : l’édification théorique et fictionnelle d’un théâtre de l’honneur vertueux », Mémoire de maîtrise sous la dir. de C. Biet, Paris X, Septembre 2001.

1393

Crouzet, Denis, « La nuit de la Saint-Barthélemy : confirmations et compléments », in Le second ordre : l’idéal nobiliaire, Hommage à Ellery Schalk, dir. par Chantal Grell et Arnaud Ramière de Fortanier, Paris, Presses de la Sorbonne, 1999.

Delon, Michel, « Les machines de Sainte Catherine », in Martyrs et martyrologes, études réunies par F. Lestringant et P.-F. Moreau, Revue des Sciences humaines n° 269, 2003.

Descrains, Jean, Bibliographie de l’œuvre de Jean-Pierre Camus, Paris, Publications de la société d’étude du xviie siècle, 1971.

El Kenz, David, « Le martyr huguenot : discours sur le crime d’Etat jusqu’à la veille de la première guerre de religion », in Ordre moral et délinquance de l’Antiquité au xxe siècle, dir. par B. Garnot, Université de Dijon, 1994.

El Kenz, David, « Les usages subversifs du martyre dans la France des Guerres de religion », in Martyrs et martyrologes, études réunies par F. Lestringant et P.-F. Moreau, Revue des Sciences humaines, n° 269, 2003.

Formé, Nicolas, Œuvres complètes, éd. par Jean-Charles Léon, Versailles, Centre de Musique Baroque de Versailles, 2003.

Fragonard, Marie-Madeleine, « Exquisitia supplicia », in L’imaginaire de la machine, Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, 1986.

Fumaroli, Marc, « Théodore vierge et martyre : ses sources italiennes et les raisons de son échec à Paris », in Héros et orateurs, Genève, Droz, 1990.

Gilmont, Jean-François, Jean Crespin, un éditeur réformé du xvie siècle, Genève, Droz, 1981.

Gomez-Geraud, Marie-Christine, « Le théâtre des premiers martyrs japonais : une leçon de Théologie », in Martyrs et martyrologes, études réunies par F. Lestringant et P.-F. Moreau, Revue des Sciences humaines, n° 269, 2003.

Gonzalez-Raymond, Anita, « Le rachat des chrétiens en terre d’Islam : de la charité chrétienne à la raison d’état. Les éléments d’une controverse autour des années 1620 », in Chrétiens et musulmans à la Renaissance, actes du 3e colloque international du CESR (1994), réunis par Bartolomé Bennassar et Robert Sauzet, H. Champion, 1998.

Graves, Amy, « S. Goulart continuateur du Martyrologe de Crespin », in Martyrs et martyrologes, études réunies par F. Lestringant et P.-F. Moreau, Revue des Sciences humaines, n° 269, 2003.

Guillo, Laurent Pierre I et Robert III Ballard, imprimeurs du roy pour la musique (1599-1673), Sprimont, Mardaga, 2003.

Guillot, Catherine, « Les illustrations du Martyre de sainte Catherine de Puget de La Serre : des images à référence scénique », in xviie siècle, n° 211, 2001.

Heuzey, Jean, « Le Martyre de Sainte Catherine. Tragédie en prose par M. de la Serre. », in Revue d’Histoire du Théâtre, n° 4, 1967.

Chapitre d’ouvrage: Précédent 47/48 Suivant