Aller au contenu

Bibliographie

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-0318-7
  • ISSN: 2103-4877
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-4513-2.p.0423
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 09/11/2011
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
423

Bibliographie

Corpus primaire

Théâtre de poche

Théâtre de poche, Paris, Librairie nouvelle, 1855 (Bibliographie de la France, 17 février 1855).

Une larme du diable, « mystère »1

Manuscrit partiel d’un état remanié de la pièce, BnF, Arts du spectacle, Rf 27010 rés.

Première édition

Avec La Chaîne d’or ou l’amant partagé, Omphale, histoire rococo, Le Petit Chien de la marquise, Le Nid de rossignols, La Morte amoureuse, Une nuit de Cléopâtre, Paris, Desessart, 1839 (Bibliographie de la France, 26 janvier 1839).

Édition non autorisée

Bruxelles, Société belge de librairie, 1839.

Publication en périodique

Scènes 1 à 3 dans la Gazette constitutionnelle de l’arrondissement de Cambrai, no 32, 19 mars 1839.

Rééditions

Œuvres humoristiques, avant-propos d’Arsène Houssaye, Paris, Lecou, 1851.

Théâtre de poche, Paris, Librairie nouvelle, 1855.

Théâtre. Mystère, comédies et ballets, Paris, Charpentier, novembre 1872 ; 2e édition, « nouvelle édition revue, corrigée, augmentée par des inédits », par Maurice Dreyfous, Paris, Charpentier, 1877, puis 1882.

La Voix, 29 juillet 1928 « …pages oubliées… Une larme du diable, mystère par Théophile Gautier ».

424

Œuvres complètes, Théâtre et ballets, éd. Claudine Lacoste et Hélène Laplace-Claverie, Paris, Honoré Champion, 2003.

Version radiophonique :

Version de René Clair, avec Gérard Philipe (Satanas, les Anges gardiens), Danièle Delorme, Françoise Engel, O.R.T.F., 17 juillet 1965.

La Fausse Conversion, ou Bon sang ne peut mentir, « proverbe »2

Manuscrit

Bibliothèque de l’Institut, Fonds Lovenjoul C 418, folios 3-4 (fragment autographe des scènes xviii et xix).

Prépublication

Revue des deux mondes, 1er mars 1846 (Nouvelle série, t. xiii, p. 933-953).

Éditions

Théâtre de poche, Paris, Librairie nouvelle, 1855.

La Peau de tigre, Paris, Souverain, 1865, 1866.

Théâtre. Mystère, comédies, et ballets, Paris, Charpentier, novembre 1872 ; 2e édition, « nouvelle édition revue, corrigée, augmentée par des inédits », par Maurice Dreyfous, Paris, Charpentier, 1877, puis 1882.

Œuvres complètes, Théâtre et ballets, éd. Claudine Lacoste et Hélène Laplace-Claverie, Paris, Honoré Champion, 2003.

Pierrot posthume, « arlequinade en un acte et en vers »

Vaudeville, 4 octobre 1847 ; Vaudeville, 30 août 1864 ; Cercle des Mathurins, 3 mars 1889.

Manuscrits

Bibliothèque de l’Institut, Fonds Lovenjoul, C 418, C 440, C 441. Archives nationales (manuscrit déposé à la censure) F18 753. Bnf, Arts du spectacle, Ms. Rondel 523.

Première édition

Magasin théâtral, Paris, Impr. Giroux et Vialat, s.d. et Paris, Beck et Tresse, 1847 (édition également imprimée chez Giroux et Vialat, non mentionnée dans la Bibliographie de la France ; le texte de ces deux éditions est parfaitement identique).

425

Rééditions

Théâtre de poche, Paris, Librairie nouvelle, 1855.

Poésies nouvelles, Émaux et Camées, Théâtre, Poésies diverses, Paris, Charpentier, 1863 ; 1866.

Théâtre. Mystère, comédies et ballets, Paris, Charpentier, novembre 1872 ; 2e édition, « nouvelle édition revue, corrigée, augmentée par des inédits », par Maurice Dreyfous, Paris, Charpentier, 1877, puis 1882.

Poésies complètes, t. II, Paris, Charpentier, 1876 (ébauche de Pierrot posthume en vers libres).

Poésies complètes, éd. M. Dreyfous, Paris, Charpentier, 1881-1882.

Scènes classiques et modernes et monologues […] à l’usage de la jeunesse, par Léon Ricquier, Paris, Delagrave, 1887.

Œuvres complètes, Théâtre et ballets, éd. Claudine Lacoste et Hélène Laplace-Claverie, Paris, Honoré Champion, 2003.

Iconographie

Dessin de Ferdinand Lunel pour la reprise au Cercle des Mathurins, 3 mars 1889, Bnf, Arts du spectacle, 4-ICO THE-2117.

Le Tricorne enchanté, « Bastonnade en un acte et en vers,
mêlée d’un couplet (avec M. Siraudin) »

Variétés, 8 avril 1845 ; Odéon, 7 septembre 1872 ; Comédie-Française, 29 juin 1898.

Manuscrits

Bibliothèque de l’Institut, Fonds Lovenjoul, C 462. Archives nationales (manuscrit déposé à la censure) F18 791.

Prépublication

La Presse, 12 et 13 avril 1845.

Éditions

Magasin théâtral, Paris, Marchant [1845] (3 mai 1845 dans La Bibliographie de la France).

Théâtre de poche, Paris, Librairie nouvelle, 1855.

Poésies nouvelles. Émaux et Camées, Théâtre, Poésies diverses, Paris, Charpentier, 1863 ; 1866.

Théâtre. Mystère, comédies, et ballets, Paris, Charpentier, novembre 1872 ; 2e édition, « nouvelle édition revue, corrigée, augmentée par des inédits », par Maurice Dreyfous, Paris, Charpentier, 1877, puis 1882.

Le Tricorne enchanté, « bastonnade en un acte et en vers mêlée d’un couplet par Théophile Gautier et Siraudin », Paris, Barbré, 1873.

Théâtre en vers, après Émaux et Camées, Paris, Lemerre, 1890.

Le Tricorne enchanté, Paris, Charpentier et Fasquelle, 1898.

426

Œuvres complètes, Théâtre et ballets, éd. Claudine Lacoste et Hélène Laplace-Claverie, Paris, Honoré Champion, 2003.

Iconographie

Illustrations de presse pour la reprise de 1898 à la Comédie-Française, Arts du spectacle, 4-ICO THE-1121.

Musique

Conducteur et matériel d’orchestre, Bnf, Arts du spectacle, 4o COL 106/1086.

Refrain bachique par François Bazin dans La France musicale, supplément au numéro du 5 mai 1845 ; Almanach de Jean Raisin pour 1854. Manuscrit autographe de la partition : Bnf, Département de la musique, Ms. 3304.

Adaptation

Le Tricorne enchanté, Opéra-comique de Félix Coveliers et Léon Jouret, Bruxelles, Cercle artistique et littéraire, mars 1868.

Prologue pour le Falstaff de MM. Paul Meurice et Vacquerie
Odéon, 30 septembre 1842

Manuscrit

Bibliothèque de l’Institut, Fonds Lovenjoul, C 442.

Prépublication

Le Compilateur, 10 octobre 1842.

Parodie

Le Charivari, 8 octobre 1842.

Éditions

Théâtre de poche, Paris, Librairie nouvelle, 1855.

Poésies nouvelles. Émaux et Camées, Théâtre, Poésies diverses, Paris, Charpentier, 1863 ; 1866.

Meurice, Paul, Théâtre (Études et copies). Hamlet, Falstaff, Paroles d’après Shakespeare, Paris, Pagnerre, 1864.

Théâtre. Mystère, comédies, et ballets, Paris, Charpentier, novembre 1872 ; 2e édition, « nouvelle édition revue, corrigée, augmentée par des inédits », par Maurice Dreyfous, Paris, Charpentier, 1877, puis 1882.

Théâtre en vers après Émaux et Camées, Paris, Lemerre, 1890.

427

Œuvres complètes, Théâtre et ballets, éd. Claudine Lacoste et Hélène Laplace-Claverie, Paris, Honoré Champion, 2003.

Prologue d’ouverture de l’Odéon (L’Esprit chagrin)
Odéon, 15 novembre 1845

Manuscrits

Bibliothèque de l’Institut, Fonds Lovenjoul, C 422, C 442 (folio 100).

Prépublication

La Presse, 16 novembre 1845.

L’Époque et L’Artiste (fragments), 16 novembre 1845.

Éditions

Théâtre de poche, Paris, Librairie nouvelle, 1855.

Poésies nouvelles. Émaux et Camées, Théâtre, Poésies diverses, Paris, Charpentier, 1863 ; 1866.

Théâtre. Mystère, comédies, et ballets, Paris, Charpentier, novembre 1872 ; 2e édition, « nouvelle édition revue, corrigée, augmentée par des inédits », par Maurice Dreyfous, Paris, Charpentier, 1877, puis 1882.

Théâtre en vers, après Émaux et Camées, Paris, Lemerre, 1890.

Œuvres complètes, Théâtre et ballets, éd. Claudine Lacoste et Hélène Laplace-Claverie, Paris, Honoré Champion, 2003.

« Pierre Corneille, pour l’anniversaire de sa naissance »
Non récité3

Manuscrits

Bibliothèque de l’Institut, Fonds Lovenjoul C 442 (folio 157).

Bibliothèque de la Comédie-Française, manuscrit autographe.

Prépublication

La Presse, 11 avril 1852 (vers 1-42 ; dans le feuilleton des Mémoires de Dumas).

La Presse, 14 avril 1852 (intégralité).

Éditions

Théâtre de poche, Paris, Librairie nouvelle, 1855.

Poésies nouvelles, Paris, Charpentier, 1863 ; 1866.

428

Théâtre. Mystère, comédies, et ballets, Paris, Charpentier, novembre 1872 ; 2e édition, « nouvelle édition revue, corrigée, augmentée par des inédits », par Maurice Dreyfous, Paris, Charpentier, 1877, puis 1882.

Musée des deux mondes, 15 novembre 1876.

Le Cri-Cri, Bibliothèque théâtrale, Paris, 1890.

Théâtre en vers, après Émaux et Camées, Paris, Lemerre, 1890.

Œuvres complètes, Théâtre et ballets, éd. Claudine Lacoste et Hélène Laplace-Claverie, Paris, Honoré Champion, 2003.

Autres œuvres de Gautier convoquées

Œuvres. Choix de romans et contes, éd. Paolo Tortonese, Paris, Robert Laffont, 1995.

Correspondance générale (1818-1872), éd. Claudine Lacoste-Veysseyre sous la dir. de Pierre Laubriet, Genève, Droz, 12 vol., 1985-2000.

Critique théâtrale, éd. dirigée par Patrick Berthier, Paris, Honoré Champion, t. I (1835-1838), 2007 ; t. II (1839-1840), 2008 ; t. III (1841-1842), 2010.

Écrits sur la danse, anthologie d’Ivor Guest, Arles, Actes Sud, 1995.

Gautier journaliste. Articles et chroniques choisis et présentés par Patrick Berthier, Paris, GF-Flammarion, 2011.

Histoire de l’art dramatique en France depuis vingt-cinq ans, Paris, Hetzel, 6 vol., 1858-1859 ; Genève, Slatkine Reprints, 1968.

Œuvres poétiques complètes, éd. Michel Brix, Paris, Kimé, 2004.

Œuvres romanesques, éd. dirigée par Pierre Laubriet, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 2 vol., 2003.

Souvenirs de théâtre, d’art et de critique, Paris, Charpentier, 1883.

Théâtre et ballets, éd. Claudine Lacoste-Veysseyre et Hélène Laplace-Claverie, Paris, Honoré Champion, 2003.

Œuvre de Judith Gautier citée

Le Collier des jours : le second rang du collier, Paris, F. Juven, 1900-1910.

Corpus secondaire (études critiques)

Ouvrages

Book-Senninger, Claude, Théophile Gautier auteur dramatique, Paris, Nizet, 1972.

Brunet, François, Théophile Gautier et la musique, Paris, Honoré Champion, 2006.

Court-Perez, Françoise, Théophile Gautier, un romantique ironique, Paris, Honoré Champion, 1998.

Drost, Wolfgang, Girard, Marie-Hélène, Gautier et l’Allemagne, Siegen, Universitätsverlag Siegen, 2005.

Guégan, Stéphane, Théophile Gautier, Paris, nrf Gallimard, 2011.

429

Jasinski, René, Les Années romantiques de Théophile Gautier, Paris, Vuibert, 1929.

Lavaud, Martine, Théophile Gautier, militant du romantisme, Paris, Honoré Champion, 2001.

Milner, Max, Le Diable dans la littérature française, de Cazotte à Baudelaire, 1772-1861, Paris, José Corti, 1971 [1968].

Rampolla del Tindaro, Ida, Prologhi, arlecchinate e balletti di Théophile Gautier, Palermo, Cappugi e figli, 1974.

Rampolla del Tindaro, Ida, Gautier e il teatro del suo tempo, Palermo, Cappugi e figli, 1974.

Schapira, Marie-Claude, Le Regard de Narcisse. Romans et nouvelles de Théophile Gautier, Presses Universitaires de Lyon, Éditions du CNRS, 1984.

Spoelberch de Lovenjoul, Charles de, Histoire des œuvres de Théophile Gautier, Genève, Slatkine reprints, 1968 [1887], 2 vol.

Starobinski, Jean, Portrait de l’artiste en saltimbanque, Paris, Gallimard, 2004 [Skira, 1970].

Tortonese, Paolo, La Vie extérieure : essai sur l’œuvre narrative de Théophile Gautier, Paris, Lettres modernes, 1992.

Ubersfeld, Anne, Théophile Gautier, Paris, Stock, 1992.

Voisin, Marcel, Le Soleil et la Nuit. L’imaginaire dans l’œuvre de Théophile Gautier, Bruxelles, Éditions de l’Université libre de Bruxelles, 1981.

Articles (Gautier et le théâtre)

Ashdown-Lecointre, Leisha, « Le théâtre du peuple, Pierrot et les Enfants du paradis », Bulletin de la Société Théophile Gautier, 21, 1999, p. 347-355.

Ashdown-Lecointre, Leisha, « Interdit de parole ? Gautier et la censure de ses feuilletons sur la pantomime », Bulletin de la Société Théophile Gautier, 26, 2004, p. 45-56.

Bara, Olivier, « Les voies du théâtre idéal : Théophile Gautier, George Sand », Bulletin de la Société Théophile Gautier, 26, 2004, p. 93-107.

Bara, Olivier, « Écrire sur le vide : les débuts de Gautier au Moniteur universel et la pénurie théâtrale de la saison 1855-1856 », Bulletin de la Société Théophile Gautier, 30, 2008, p. 127-141.

Bara, Olivier, « Gautier, le corps dansant et l’objet, ou l’esprit de la matière », Bulletin de la Société Théophile Gautier, 31, 2009, p. 57-68.

Bara, Olivier, « Le théâtre de Théophile Gautier, ou l’impossible réalité », Bulletin de la Société Théophile Gautier, 32, 2010, p. 9-25.

Belloti, Giovanna, « Traductions et adaptations italiennes des œuvres théâtrales de Théophile Gautier », dans Théophile Gautier en Italie. Images, itinéraires, interférences. Mélanges pour le bicentenaire de la naissance, sous la dir. de G. Belloti, Rome, Aracne, 2011, p. 21-45.

Berthier, Patrick, « Les dimanches de Gautier », Bulletin de la Société Théophile Gautier, 30, 2008, p. 115-126.

Book-Senninger, Claude, « Théophile Gautier dramaturge et homme de théâtre », Europe, 601, mai 1979, p. 128-140.

Brunet, François, « Le regard de Gautier sur les comédies espagnoles de la mort », Bulletin de la Société Théophile Gautier, 18, 1996, p. 79-90.

Court-Perez, Françoise, « Un voyage en Espagne : le vaudeville de Gautier », Bulletin de la Société Théophile Gautier, 26, 2004, p. 285-302.

Edwards, Peter J., « Le Tricorne enchanté, ou le chapeau de fantaisie et ses sources », Bulletin de la Société Théophile Gautier, 23, 2001, p. 121-129.

Edwards, Peter J., « Une arlequinade travestie : Pierrot posthume et ses sources », Bulletin de la Société Théophile Gautier, 24, 2002, p. 119-126.

Edwards, Peter J., « Les petits théâtres de Paris dans les feuilletons dramatiques de Gautier », Bulletin de la Société Théophile Gautier, 26, 2004, p. 12-23.

430

Eigeldinger, Marc, « L’inscription du théâtre dans l’œuvre narrative de Théophile Gautier », Romantisme, 38, 1982, p. 141-150.

Filippi, Florence, « Descriptions d’acteurs, le musée théâtral de Théophile Gautier », Bulletin de la Société Théophile Gautier, 26, 2004, p. 237-247.

Fizaine, Jean-Claude, « Modernité et tradition dans la définition d’une théâtralité idéale », Bulletin de la Société Théophile Gautier, 26, 2004, p. 109-123.

Geisler, Anne, « La référence shakespearienne dans la critique dramatique de Gautier », Bulletin de la Société Théophile Gautier, 26, 2004, p. 251-264.

Girard, Marie-Hélène, « Théophile Gautier et les décorateurs de théâtre romantiques », Bulletin de la Société Théophile Gautier, 26, 2004, p. 152-169.

Lacoste, Claudine, « La fantaisie dans Une larme du diable », Bulletin de la Société Théophile Gautier, 23, 2001.

Lacoste, Claudine, « La Juive de Constantine : le drame de Gautier », Bulletin de la Société Théophile Gautier, 26, 2004, p. 303-308.

Lacoste, Claudine, « Gautier et le théâtre en liberté : Une larme du diable », Impossibles théâtres, xixe-xxe siècles, sous la dir. de Bernadette Bost, Jean-François Louette, Bertrand Vibert, Chambéry, Comp’act, 2005, p. 81-88.

Lavaud, Martine, « Les théâtres rêvés de Théophile Gautier », Lieux littéraires / La Revue, Montpellier, Université Paul-Valéry, 4, décembre 2001, p. 143-162.

Lavaud, Martine, « Gautier et le théâtre du xviiie siècle », Bulletin de la Société Théophile Gautier, 26, 2004, p. 265-281.

Ledda, Sylvain, « Gautier juge du théâtre de Musset », Bulletin de la Société Théophile Gautier, 26, 2004, p. 79-92.

Michelot, Isabelle, « Une esthétique du merveilleux entre féerie et parodie », Bulletin de la Société Théophile Gautier, 26, 2004, p. 138-150.

Mosseron, Maxence, « Spectacle, théâtralité et mise en abyme dans Arria Marcella », Bulletin de la Société Théophile Gautier, 26, 2004, p. 311-327.

Puleio, Maria Teresa, « Échos et fantômes, la commedia dell’arte chez Gautier et Nerval », dans L’Imaginaire nervalien ; l’espace de l’Italie, sous la dir. de Monique Streiff Moretti, Naples, Edizioni scientifiche italiane, 1988, p. 237-245.

Rampolla del Tindaro, Ida, « Il Pierrot di Théophile Gautier », Culture française, xvi, 1969, p. 325-329.

Rampolla del Tindaro, Ida, « Riscoperta di Gautier nel centenario della morte. Il teatro di Gautier », Culture française, xix, 1972, p. 83-87.

Rampolla del Tindaro, Ida, « Il mistero di Gautier : Une larme du diable », Culture française, xx, 1973, p. 206-212.

Rampolla del Tindaro, Ida, « Satanismo, malinconia e buffonnerie in Une larme du diable », Le quaderni di lingue e letteratura straniere, 5-6, 1980-81.

Tortonese, Paolo, « Gautier et le théâtre de la fantaisie », La Fantaisie post-romantique, sous la dir. de Jean-Louis Cabanès et Jean-Pierre Saïdah, Toulouse, Presses universitaires du Mirail, 2003, p. 397-408.

Tortonese, Paolo, « Gautier critique de la tragédie : contrainte et liberté », Bulletin de la Société Théophile Gautier, 27, 2005, p. 139-150.

Ubersfeld, Anne, « Gautier ou l’anti-vaudeville », Europe, octobre 1994, p. 59-68.

Ubersfeld, Anne, « Gautier, une étape », Revue d’histoire du théâtre, no 178-179, 1993, p. 105-116.

Vielledent, Sylvie, « Gautier critique de Rachel », Bulletin de la Société Théophile Gautier, 26, 2004, p. 213-226.

Zenkine, Serge, « Jeu et sacrifice : la double face du théâtre dans la prose de Gautier », Bulletin de la Société Théophile Gautier, 26, 2004, p. 329-337.

1 Pièce non représentée du vivant de Gautier

2 Pièce non représentée du vivant de Gautier

3 Interdit par la censure