Aller au contenu

Chronologie

Accès libre
Support: Numérique
67

CHRONOLOGIE

(jusquen 1663)

1595

Naissance de Jean II Poquelin, père de Molière.

1601

4 mai. Baptême à Paris, paroisse Saint-Eustache , de Marie Cressé, mère de Molière.

1618

8 janvier. Baptême à Paris, paroisse Saint-Gervais, de Madeleine Béjart.

1621

27 avril. Mariage, à Saint-Eustache, de Jean II Poquelin et de Marie Cressé. Ils auront cinq enfants.

1622

15 janvier. Baptême à Saint-Eustache de « Jean, fils de Jean Pouguelin (sic) tapissier et de Marie Cresé (sic) sa femme ». Cest le futur Molière, né un ou deux jours auparavant, dans la maison dite du pavillon de singes (à cause de la potence dangle, sculptée), rue Saint-Honoré. Il faut attendre, en 1643, lacte de fondation de LIllustre Théâtre pour quapparaisse le prénom de Jean-Baptiste et que Pouguelin, qui était devenu Pocquelin, soit Poquelin.

1629

Fondation de la Compagnie du Saint-Sacrement.

1631

22 avril. Jean II Poquelin, le père de Molière, achète un office de tapissier et valet de chambre ordinaire du roi, dont le précédent titulaire était son frère cadet Nicolas.

1632

10 mai. Mort de la mère de Molière, Marie Cressé. Les enfants mineurs sont mis sous la tutelle de leur grand-père Louis Cressé.

1633

30 mai. Jean II Poquelin, le père de Molière, se remarie avec Catherine Fleurette. Ils auront trois fils.

68

1636

28 mai. Publication de lHercule mourant de Rotrou. Parmi les pièces liminaires, on trouve un quatrain de Madeleine Béjart.

12 novembre. Mort de la belle-mère de Molière, Catherine Fleurette.

Aucun document sur les études de Molière, des petites écoles aux supposées études de droit à Orléans pour être reçu avocat, en passant par les humanités au collège jésuite de Clermont, doù il serait sorti en 1640 ou peu avant.

1637

14 décembre. Par lettres de provision du roi, le père de Molière obtient pour son fils Jean-Baptiste, qui prêtera serment quelques jours plus tard, la survivance de la charge de tapissier et valet de chambre du roi.

1638

11 juillet. Baptême à Saint-Eustache de Françoise, fille illégitime du comte de Modène et de Madeleine Béjart.

5 septembre. Naissance du futur Louis XIV.

1641

Entre 1641 et 1643. Naissance dArmande Béjart qui, si elle nest certainement pas la fille de Molière, peut être celle de Madeleine Béjart.

14 janvier. Inauguration du théâtre, voulu par Richelieu dans son palais (le Palais Cardinal, qui deviendra Palais Royal). Cest cette salle que restaurera Molière à partir de janvier 1661.

1642

4 décembre. Mort de Richelieu.

1643

6 janvier. Molière signe à son père une quittance de la somme de 630 livres, représentant sa part de la succession de sa mère et un avancement dhoirie de celle de son père. Et il prie celui-ci de faire pourvoir à la charge de tapissier du roi, à laquelle il renonce et quil aurait exercée jusqualors.

14 mai. Mort de Louis XIII. Régence dAnne dAutriche.

69

30 juin. Contrat de société de lIllustre Théâtre. Les signataires (du côté des hommes : Denis Beys, Germain Clérin, Jean-Baptiste Poquelin, Joseph Béjart, Nicolas Bonnenfant, Georges Pinel ; du côté des femmes : Madeleine Béjart, Madeleine Malingre, Catherine des Urlis, Géneviève Béjart) « sunissent et se lient ensemble pour lexercice de la comédie, afin de conservation de leur troupe sous le nom de lIllustre Théâtre ».

12 septembre. Bail à la troupe de lIllustre Théâtre du jeu de paume des Mestayers (actuellement rue Mazarine), pour trois ans, moyennant un loyer de 1 900 livres.

Entre septembre et décembre. Divers marchés sont passés pour laménagement du jeu de paume.

31 octobre. Engagement de quatre joueurs dinstruments par lIllustre Théâtre, pour trois ans.

1644

1er janvier. Ouverture de lIllustre Théâtre.

28 juin. Engagement par la troupe du danseur Daniel Mallet. « Jean-Baptiste Pocquelin, dict Moliere » est le premier comédien mentionné par le contrat ; il signe « De Moliere ».

1er juillet. Étant donné les dettes contractées pour le théâtre, les comédiens saccordent pour nêtre point remboursés de ce quils ont avancé.

9 septembre. Reconnaissance de dettes de lIllustre Théâtre à Louis Baulot, pour un prêt de 1 100 livres (nécessaire à lachat de nouvelles pièces de théâtre, de Du Ryer et de Tristan en particulier, et au paiement du loyer). Lobligation précise que lIllustre Théâtre est « entretenu par Son Altesse Royale » – cest-à-dire Gaston dOrléans.

17 décembre. Reconnaissances de dette de lIllustre Théâtre à François Pommier.

19 décembre. Désistement du bail du jeu de paume des Mestayers. Signature dun bail pour le jeu de paume de la Croix-Noire (au port Saint-Paul, actuellement quai des Célestins), pour un loyer de 2 400 livres.

20 décembre. Marché passé par lIllustre Théâtre avec un charpentier pour laménagement du jeu de paume.

70

1645

24 janvier. Marché passé avec un maître tapissier pour la même raison.

Fin janvier. Premières représentations dans ce nouveau théâtre.

Avril-juin. La troupe est pourchassée par ses créanciers.

2 et 4 août. Molière est par deux fois emprisonné au Châtelet pour dettes, et aussitôt libéré. La dette de son fils sera finalement payée par le père de Molière.

Automne. Molière quitte Paris, tandis que se poursuit la liquidation de lIllustre Théâtre et que les débiteurs font défaut. Le règlement durera plusieurs années.

1646

De 1646 à 1648. Molière tourne très certainement en province avec la troupe de Charles Dufresne, pensionnée par Bernard de Nogaret de La Valette, duc dÉpernon, alors gouverneur de Guyenne : Nantes, Toulouse, Albi, Agde, Nantes, Fontenay-le-Comte.

1648

13 mai. Début de la Fronde parlementaire (1648-1649).

11 juin. Témoignage indubitable de la présence de Molière dans la troupe : il signe, en compagnie de Charles Dufresne, à un acte de baptême en léglise Saint-Clément-lès-Nantes.

Automne. La troupe est à Poitiers.

1649

4 mai. Le « sieur du Fresne et autres comédiens de sa troupe » jouent pour lentrée du comte de Roure, lieutenant général pour le roi en Languedoc, à Toulouse.

8 novembre. Réponse négative du maire de Poitiers à une demande du « sieur Morlière » (sic) de venir jouer en sa ville « avec ses compagnons ». Dufresne a donc associé Molière à la direction de la troupe.

Décembre. La troupe est à Narbonne.

1650

10 janvier. Molière est parrain à Narbonne.

18 janvier. Début de la Fronde des princes (1650-1653).

Février. La troupe est à Agen sur ordre du gouverneur.

71

17 décembre. Molière signe une quittance du trésorier de la bourse de Languedoc pour une somme ordonnée « aux comédiens par Messieurs des Estats » – les états de Languedoc se tinrent en effet à Pézenas du 24 octobre 1650 au 14 janvier 1651.

1651

4 avril. Molière est à Paris pour régler les comptes avec son père. On ne sait rien de la troupe pendant ce temps.

1652

Janvier. La troupe est présente lors de lassemblée des états de Languedoc à Carcassonne.

12 août. Molière et Madeleine Béjart sont parrain et marraine à Grenoble.

21 octobre. Louis XIV et Anne dAutriche rentrent à Paris, suivis par Mazarin (3 février 1653) : fin de la Fronde.

Décembre. La troupe est à Lyon.

1653

19 février. Signature de Molière au contrat de mariage de Du Parc et de Marquise-Thérèse de Gorla, à Lyon.

Printemps ou été. La troupe a sans doute représenté à Lyon lAndromède de Pierre Corneille (un exemplaire de la première édition (1651) donne la distribution).

Automne. Armand de Bourbon, prince de Conti, devient le protecteur de la troupe ; dans le texte de ses Mémoires, Cosnac parle de « la troupe de Molière et de la Béjart ». La troupe est à Pézenas.

1654

6 janvier. Molière est parrain à Montpellier, pendant les états de Languedoc (décembre 1653 à mars 1354).

8 mars. Molière est parrain à Lyon du fils des Du Parc.

7 juin. Sacre de Louis XIV à Reims.

25-26 septembre. Cest probablement à la troupe de Dufresne-Molière quil est interdit de jouer à Vienne « sans la permission de la police ».

3 novembre. La troupe est à Lyon (la Du Parc est marraine).

Fin 1654 à juin 1655. La troupe reste à Lyon.

1655

Février. Molière danse dans le Ballet des Incompatibles, devant le prince de Conti, à Montpellier, pour le carnaval.

72

18 février. Madeleine Béjart est signalée à Montélimar pour un prêt quelle accorde.

29 avril. Des comédiens « de la troupe de Monsieur le prince de Comty », dont Molière et Dufresne, signent à un acte de baptême à Lyon, en léglise Sainte-Croix.

Entre avril et juin. Molière crée à Lyon sa première comédie de LÉtourdi.

Juin-juillet. La troupe est à Dijon.

Automne. La troupe est à Avignon.

9 novembre. Présence attestée de la troupe à Pézenas à partir de cette date, pour les états de Languedoc (qui siègeront jusquen février 1656).

1656

24 février. Molière signe une quittance de 6 000 livres, à Pézenas, pour les prestations de la troupe.

26 février. Les consuls de Narbonne accordent une salle pour quinze jours aux comédiens « de S.A. de Conti, sortant de Pézenas de jouer pendant la tenue des états et sen allant à Bordeaux pour attendre son Altesse, où elle doit aller à son retour de Paris ». En fait, la troupe resta plusieurs mois à Narbonne.

3 mai. Molière et Madeleine Béjart essaient de récupérer une gratification accordée par Conti.

Mai. Conversion de Conti, qui renonce au divertissement du théâtre.

15 août. Molière, qui se désigne encore comme « comédien de Monsieur le Prince de Conty », est parrain à Bordeaux (en la paroisse Saint-Christoly, qui dépendait de la cathédrale Saint-André).

9 décembre. Les consuls dAgen autorisent les comédiens du prince de Conti à représenter dans « la grande salle haute ».

16 décembre. à Béziers, lors des états de Languedoc, la troupe crée la deuxième comédie de Molière, Le Dépit amoureux.

73

20 décembre. Désormais hostile au théâtre, Conti fait supprimer la subvention (accordée lannée précédente) aux comédiens de Molière pour leurs prestations lors des états de Languedoc.

À partir de 1656. Fouquet fait ériger son château de Vaux.

1657

Février. La troupe est sans doute à Lyon.

Mai-juin. Séjour à Lyon. Une lettre du 15 mai écrite par Conti, précise à son correspondant quil y a à Lyon des comédiens « qui portaient mon nom autrefois. Je leur ai fait dire de le quitter ».

Juin. La troupe est à Dijon jusquà lautomne, en contestation avec le Conseil de ville à propos du paiement du droit des pauvres.

Octobre-novembre. La troupe est en Avignon. Pierre Mignard y peint les portraits de Molière.

24 décembre. Molière parrain à Lyon, où la troupe restera jusquen février 1658.

1658

Février-mars. La troupe est à Grenoble pour le carnaval.

19 mai. La troupe est à Rouen. Elle joue au jeu de paume des Braques jusquà lété.

12 juillet. Madeleine Béjart, depuis Rouen, se fait rétrocéder le bail du jeu de paume du Marais, à Paris – sans suite.

Octobre. La troupe arrive à Paris et se fait patronner par Monsieur, frère unique du roi (Philippe dOrléans), qui promet 300 livres de pension par comédien – et qui ne paiera pas.

24 octobre. Devant le roi et la cour, au Vieux Louvre, la troupe donne Nicomède de Pierre Corneille, puis une petite farce perdue, Le Docteur amoureux. Le roi accorde la salle du Petit-Bourbon à la troupe, qui y représentera en alternance avec la troupe italienne.

2 novembre. La troupe commence à représenter, avec grand succès sagissant des comédies de Molière, LÉtourdi et Le Dépit amoureux. La troupe est composée de dix acteurs : outre Molière, deux frères et deux sœurs Béjart, les De Brie et les Du Parc, Charles Dufresne.

74

1659

Mars-avril. Lors de la relâche de Pâques, Charles Dufresne prend sa retraite, les Du Parc passent au Marais, le farceur Jodelet et son frère entrent dans la troupe, ainsi que La Grange (qui va commencer à tenir son Registre) et Du Croisy. La troupe va enchaîner les « visites » et les représentations au Petit-Bourbon.

26 mai. Mort de Joseph Béjart.

Juillet. La troupe italienne retourne en Italie.

4 octobre. Les Du Parc reviennent dans la troupe.

7 novembre. Traité des Pyrénées, qui marque la fin de la guerre avec lEspagne.

18 novembre. Création des Précieuses ridicules au Petit-Bourbon, avec Cinna de Pierre Corneille.

1660

29 janvier. Achevé dimprimer des Précieuses ridicules.

2 février. Mort de Gaston dOrléans.

26 mars. Mort de Jodelet pendant la clôture de Pâques (12 mars-9 avril). La troupe compte alors 12 parts.

6 avril. Inhumation de Jean III Poquelin, frère cadet de Molière. La survivance de la charge de tapissier du roi, dont Molière sétait démis en 1643, lui revient de droit.

28 mai. Création au Petit-Bourbon de Sganarelle, ou Le Cocu imaginaire, avec Venceslas de Rotrou.

31 mai. Privilège pour limpression de LÉtourdi, du Dépit amoureux, du Cocu imaginaire et de Dom Garcie de Navarre.

9 juin. Mariage de Louis XIV avec linfante dEspagne Marie-Thérèse.

12 août. Achevé dimprimer du Cocu imaginaire.

11 octobre. La salle du Petit-Bourbon commence dêtre démolie, pour bâtir la colonnade du Louvre. La troupe obtient la salle du Palais Cardinal devenu Palais Royal, quil faut rénover.

18 et 24 novembre. Marchés passés avec un maître maçon et un maître menuisier pour cette rénovation. Pendant ce temps, la troupe joue en ville, en « visites ».

13 décembre. Le Parlement de Paris interdit la Compagnie du Saint-Sacrement.

75

1661

20 janvier. Ouverture de la salle du Palais-Royal avec Le Dépit amoureux et Le Cocu imaginaire.

4 février. Création de Dom Garcie de Navarre (avec Gorgibus dans le sac, farce perdue), qui tombe.

9 mars. Mort de Mazarin et début du règne personnel de Louis XIV.

1er-17 avril. Pendant la relâche de Pâques, Molière obtient deux parts pour lui ; en cas de mariage avec une actrice, le couple resterait à deux parts.

24 juin. Création de LÉcole des maris ; Molière obtient le privilège dimpression le 9 juillet.

17 août. Création des Fâcheux, comédie-ballet, à Vaux-le-Vicomte, chez Fouquet.

20 août. Achevé dimprimer de LÉcole des maris.

5 septembre. Arrestation de Fouquet à Nantes.

4 novembre. Première des Fâcheux au Palais-Royal.

1662

Janvier. Les comédiens italiens, de retour à Paris, partagent avec Molière la salle du Palais-Royal.

23 janvier. Le contrat de mariage de Molière et dArmande Béjart est signé. Le mariage aura lieu le 20 février, à Saint-Germain-lAuxerrois.

18 février. Achevé dimprimer des Fâcheux.

26 mars-21 avril. Clôture de Pâques. Trois nouveaux acteurs entrent dans la troupe : Brécourt, La Thorillière et Armande Béjart. La troupe comprend quinze parts.

8-14 mai. Premier séjour de la troupe à la cour – à Saint-Germain-en-Laye, « pour le divertissement de Sa Majesté ».

24 juin-11 août. Séjour de la troupe à Saint-Germain.

21 novembre. Achevé dimprimer de LÉtourdi.

24 novembre. Achevé dimprimer du Dépit amoureux.