Aller au contenu

[Épigraphes]

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-07322-2
  • ISSN: 2271-6297
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-07324-6.p.0007
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 18/07/2018
  • Langue: Français

  • Chapitre d’ouvrage: 1/17 Suivant
Accès libre
Support: Numérique
7

Internaute 1 (un Américain) :

[] lautre jour, je parlais à un Français musulman, et à un moment donné de la conversation, il a employé un mot qui veut dire super riche, cétait quelque chose comme blandé ou blendé [].

Pourriez-vous maider à trouver le mot que je cherche svp ? Merci. 

Internaute 2 (un Français) :

Cela serait plutôt blindé

Internaute 3 (un Français) :

Oui, ça ne peut être que blindé.

Blindé peut aussi vouloir dire beaucoup, mais ça reste familier, voire même très familier…

Cest blindé de gens ici.

Et jai même déjà entendu lexpression il y a la blinde, avec le même sens.

Forum WordReference.com, sujet blindé, novembre 2010.

Le problème de la synonymie est une des pièces de résistance de la sémantique. Ludwig Söll a réuni, dans un bel article, une série de témoignages qui répondent à la question de savoir sil y a des synonymes absolus (bedeutungsgleiche Wörter) par un oui, par un non ou par une réponse évasive. Je tâcherai de démontrer que la question est mal posée. Il faut distinguer différents plans ou niveaux ; dès quon le fait, on obtient des réponses claires et précises. 

Kurt Baldinger, 1984, Vers une sémantique moderne, p. 173-174.

8

[] à chaque point de lespace, on trouvera des différences diastratiques et diaphasiques, pour chaque « niveau de langage », on constatera des différences diatopiques et diaphasiques et dans chaque « style de langue » il y aura des différences diatopiques et diastratiques. Dans ce sens, une langue historique nest jamais un seul « système linguistique », mais un « diasystème » : un ensemble de « systèmes linguistiques », entre lesquels il y a à chaque pas coexistence et interférence.

Eugenio Coseriu, 2001, Lhomme et son langage, p. 240.