Aller au contenu

Résumés/abstracts

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-3213-2
  • ISSN: 2105-8814
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-3215-6.p.0415
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 26/02/2015
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
415

Résumés/Abstracts

Patrick Dandrey, « “Cest proprement un charme…” : fable exemplaire et fable charmeuse ».

Patrick Dandrey, professeur à luniversité Paris-Sorbonne, préside la Société des amis de Jean de La Fontaine. Spécialiste de la littérature et de la culture du xviisiècle français et de lhistoire de lancienne médecine, il a publié La Fabrique des Fables (Paris, 2010), La Fontaine ou les métamorphoses dOrphée (Paris 1995). Il dirige la revue Le Fablier, organe de la Société des amis de Jean de La Fontaine.

Rémy Poignault, « Fable et rhétorique : la fable dans la correspondance de Fronton ».

Rémy Poignault, professeur de langue, littérature et civilisation latines à luniversité Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand et président fondateur de la Société internationale détudes yourcenariennes, est lauteur de LAntiquité dans lœuvre de Marguerite Yourcenar (Bruxelles, 1995), prix Émile Faguet de lAcadémie française en 1996, et de LEmpereur Hadrien, en collaboration avec R. Chevallier (Paris, 1998).

Dans son étude consacrée à la correspondance de Fronton, Rémy Poignault étudie linsertion de fables ésopiques ou mythologiques dans les lettres, et confirme ainsi la souplesse demploi dun genre qui, avant de donner lieu à des recueils, se réalisait volontiers sous forme de pièces isolées dans des discours ou des textes divers. Les fables de Fronton renouent avec lusage rhétorique premier de la fable : renforcer une démonstration de manière plaisante par la séduction du récit.

In his study dedicated to Frontons correspondence, Rémy Poignault studies the presence of Aesops fables or mythological fables in his letters, and thus confirms the suppleness of a genre which, before being gathered together into collections, appeared as isolated pieces in a variety of texts and discourses. Frontons fables thus connect to the first rhetorical uses to which they were put : to reinforce a demonstration in a pleasant manner through the seductive nature of narrative.

416

Jean-Pierre De Giorgio, « Larbre qui cache la forêt : conversation et fiction dans la préface de Phèdre et “Le Loup et lAgneau” ».

Jean-Pierre De Giorgio, maître de conférences de langue et de littérature latines à luniversité Blaise-Pascal, est lauteur dune thèse sur lécriture de soi dans la correspondance de Cicéron. Il a publié à ce sujet « Savoir commencer une lettre et savoir la finir » (Lyon, 2008) et « Figurer lexil » (Tours, 2012). Il interroge la manifestation de la subjectivité chez dautres auteurs latins.

Se consacrant à la première collection de fables latines, les Fables de Phèdre, Jean-Pierre De Giorgio étudie les affinités de la fable et de la pratique discursive à travers un rapprochement de la préface de Phèdre et de sa fable « Le Loup et lAgneau ». Le fabuliste latin se livre à une véritable défense et illustration du sermo et des pouvoirs de limagination créatrice, contre une littérature de la contentio, littérature de débat ancrée sur le sol des réalités.

Devoted to the first collection of Latin fables, the Fables of Phaedrus, Jean-Pierre De Giorgio studies the affinities between fable and discursive practice through a comparison between Phaedrus preface and his “The Wolf and the Lamb”. The Roman fabulist delivers a veritable defence and illustration of the sermo and the powers of creative imagination, against a literature of contentio, a literature of debate anchored in reality.

Danièle James-Raoul, « Fabula dans les arts poétiques médiolatins des xiie et xiiie siècles : de licône de la parole à licône de la fiction ».

Danièle James-Raoul, professeur de langue et littérature médiévales à luniversité Bordeaux – Montaigne, a publié La Parole empêchée dans la littérature arthurienne (Paris, 1997), Chrétien de Troyes, la griffe dun style (Paris, 2007), Chrétien de Troyes, Érec et Énide (Paris, 2009), traduit et édité Merlin lEnchanteur (Paris, 2001) et coédité le tome VI du Devisement du monde de Marco Polo (Genève, 2009).

La contribution de Danièle James Raoul étudie les acceptions du terme fabula dans les arts poétiques médiolatins. Alors que dans les textes littéraires latins ou vernaculaires, les vocables fabula et fable désignent couramment un récit mensonger, les arts poétiques médiolatins ne distinguent guère la fabula des catégories connexes de lapologus et de la parabola. Le terme de fabula fonctionne alors plutôt comme une « icône » du récit de fiction, que comme une catégorie générique précise.

417

Danièle James-Raouls contribution studies the meanings of the term fabula in the medio-Latin poetic arts. While in Latin or vernacular literary texts, the term fabula and “fable” typically designates a misleading tale, the medio-Latin poetic arts rarely distinguish the fabula from related categories such as the apologus and parabola. The term fabula thus functions more as an “icon” of the fictional account than a precise generic category.

Françoise Laurent, « Voir et lire les fables : le cas du Ci nous dit ».

Françoise Laurent est professeur de langue et de littérature médiévales à luniversité Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand. Spécialiste de lhagiographie et de lhistoriographie anglo-normande, elle sintéresse aux différents genres didactiques en langue romane. Elle a publié Plaire et édifier (Paris, 1998), traduit et édité la Vie de saint Gilles de Guillaume de Berneville (Paris, 2003).

Létude de Françoise Laurent, consacrée au Ci nous dit, manuel dinstruction chrétienne anonyme du xiiiesiècle, sattache à révéler, dans un recueil qui ne comprend pas majoritairement des fables, la conception remarquablement stable et précise du genre. Présence danimaux anthropomorphisés, brièveté, expression dun sensus moralis influencé par la pratique de lallégorèse, constituent les traits communs des récits désignés comme « fables ».

Françoise Laurents study, dedicated to Ci nous dit, an anonymous Christian instruction manual from the thirteenth century, seeks to reveal, in a collection not predominantly made up of fables, the remarkably stable and precise conception of the genre. The presence of anthropomorphised animals, brevity, and the expression of sensus moralis influenced by the practice of allegory, constitute the common features of the tales designated as “fables”.

Jeanne-Marie Boivin, « Les animaux des fables : arrêt sur leur image dans les Isopets ».

Jeanne-Marie Boivin est professeur de langue et littérature du Moyen Âge à Paris-Est – Créteil. Sa recherche concerne les fables ésopiques, la représentation du monde celtique, les récits de voyage et le merveilleux dans la littérature française et latine du Moyen Âge. Elle a publié LIrlande au Moyen Âge (Paris, 1993) et Naissance de la fable en français : lIsopet de Lyon et lIsopet I-Avionnet (Paris, 2006).

418

Létude de Jeanne-Marie Boivin analyse la représentation des animaux dans les isopets français comme lune des innovations majeures de la fable médiévale vernaculaire. Les fabliers médiévaux consacrent une part croissante aux fables animalières et procèdent à un figement progressif de la caractérisation éthique des animaux, selon un système danalogie au fondement de la physiognomonie comparée et qui fait écho à dautres textes contemporains, comme le Roman de Renart.

Jeanne-Marie Boivins study approaches the representation of animals in French ysopets as one of the major innovations in medieval fables in the vernacular. Medieval fabulists focus increasingly on animal fables and progressively come to cement the ethical characterisations of different animals, based on the analogical system at the root of comparative physiognomy which finds echoes in contemporaneous texts such as the Roman de Renart.

Nora Viet, « Le fablier sous presse : renouveau du genre ésopique à lère incunable ».

Nora Viet est maître de conférences de langue et de littérature du Moyen Âge et de la Renaissance à luniversité Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand. Elle a consacré ses recherches à la réception française du Décaméron de Boccace et à la poétique de la nouvelle au tournant des xve et xvie siècles, et sintéresse plus largement à la circulation des genres narratifs brefs dans lEurope de la Renaissance.

La contribution de Nora Viet sintéresse aux pratiques dédition et de structuration des recueils de fables à lépoque incunable. Parmi les formes de structuration variées des recueils de fables imprimés, elle révèle lémergence dun mode dédition sériel qui bouleverse la hiérarchie traditionnelle entre le texte et le commentaire, et qui annonce, dans le prolongement des pratiques contemporaines du commentaire et de la glose, lavènement de la fable emblématique.

Nora Viets contribution focuses on the publishing and structuring practices surrounding collections of fables in the era of the printing press. She reveals the emergence of a serialised mode of publishing which shook the foundations of the traditional hierarchy between text and commentary, and which announced, through the prolongation of contemporary practices of commentary and glossing, the coming of the emblematic fable.

419

Mireille Huchon, « Rabelais fabulateur ».

Mireille Huchon, professeur à luniversité Paris-Sorbonne, est notamment lauteur de Rabelais grammairien (Genève, 1981), Le Français de la Renaissance (Paris, 1988), Histoire de la langue française (Paris, 2002), Louise Labé, une créature de papier (Genève, 2006) et Rabelais (Paris, 2011). Elle a édité les Œuvres complètes de Rabelais (Paris, 1994).

Mireille Huchon étudie la réflexion rabelaisienne sur la fable et le récit de fiction en analysant les insertions dapologues dans la geste de Rabelais et en interrogeant la terminologie générique employée par lauteur. Dans le sillage de Melanchton et dÉrasme, Rabelais préfère au terme de « fable » celui d« apologue », tout en réécrivant les fables quil convoque en « narrations fabuleuses », selon la définition quen offre Macrobe dans le commentaire du Songe de Scipion.

Mireille Huchon updates discussions surrounding Rabelais and the fable or fictional tale by analysing the way in which apologues are inserted into Rabelais geste, and interrogating the generic terminology deployed by the author. In the wake of Melanchton and Erasmus, Rabelais prefers the term “apologue” to that of “fable”, and rewrites the fables he invokes as “fabulous narratives” according to the definition offered by Macrobe in his commentary on the Songe de Scipion.

Romain Menini et Olivier Pedeflous, « “Æsope le François” : autour de dix-sept fables éditées par Rabelais (1534) ».

Romain Menini, maître de conférences en langue et littérature françaises à luniversité Paris-Est – Marne-la-Vallée, est lauteur de Rabelais et lintertexte platonicien (Genève, 2009) et de Rabelais altérateur (Paris, 2014). Il consacre ses recherches à Rabelais et à la réception de lAntiquité grecque à la Renaissance, et prépare une édition critique des Fantastiques batailles des grands Roys Rodilardus et Croacus (1534).

Olivier Pédeflous, agrégé de lettres modernes, est lauteur dune thèse intitulée « LAtelier de Rabelais en Poitou. Des recherches philologico-antiquaires à larchéologie de la geste de Pantagruel ». Il travaille sur la pédagogie dans les collèges parisiens et son influence stylistique sur la prose des auteurs de lépoque, notamment J.-L. Vives dont il vient de traduire la biographie par Carlos Noreña (Paris, 2013).

Létude de Romain Menini et dOlivier Pédeflous verse une nouvelle pièce à larchive de lœuvre rabelaisienne, en révélant la responsabilité de Rabelais dans la publication dun recueil paru en 1534 chez François Juste sous le titre de Fantastiques batailles des grands Roys Rodilardus et Croacus. Rabelais apparaît

420

comme linstigateur de ce recueil comportant, entre autres, la Batrachomyomachie du (pseudo-) Homère et dix-sept fables françaises mettant en scène des rats et des grenouilles.

Romain Menini and Olivier Pédeflous contribution adds a new item to the Rabelaisian archive. It reveals the role played by Rabelais in the 1534 publication of a collection by François Juste entitled Fantastiques batailles des grands Roys Rodilardus et Croacus. Rabelais emerges as the driving force in the publication of this collection which includes the Batrachomyomachie du by the (pseudo) Homer and seventeen French fables featuring rats and frogs.

Danièle Berton, « “La Fable du Ventre” : Transtextualité et visées ».

Danièle Berton, auteur dune thèse sur Cyril Tourneur et sur lattribution dœuvres anonymes, est spécialiste du théâtre élisabéthain et jacobéen. Membre du CERHAC, elle travaille sur le théâtre jusquà lépoque contemporaine, lauthorship, lintertextualité et lintersémioticité. Elle a traduit des pièces de la Renaissance et de lépoque contemporaine, pour des auteurs et/ou des théâtres français et britanniques.

Danièle Berton se propose dexaminer la réception et la fortune de la célèbre fable « Des Membres et de lEstomac » en Angleterre. Son étude interroge le succès du canevas ésopique exploité par Shakespeare, Caxton, Joseph Jacobs ou par dautres écrivains. Elle examine les fins politiques de chaque réemploi et montre comment se renouvelle, contexte après contexte, la portée critique et symbolique de cette fable.

Danièle Berton examines the reception and fortune of the famous fable “Des Membres et de lEstomac” in England. His study interrogates the success of Aesops fables as employed by Shakespeare, Caxton, Joseph Jacobs, and other writers. It examines the political aims behind each of these uses and shows how the critical and symbolic resonance of this fable is renewed in each new context.

Paul J. Smith, « Le Cerf/Serf ivre : de lexemplum à la fable ».

Paul J. Smith, professeur de littérature française à luniversité de Leyde, travaille sur la littérature française des xvie et xviie siècles et sa réception aux Pays-Bas (xviie siècle) et en France (xxe siècle). Il est lauteur de Voyage et écriture (Genève, 1987), Dispositio. Problematic Ordening in French Renaissance Literature (Leyde-Boston, 2007), Réécrire la Renaissance (Amsterdam-New York, 2009).

421

Létude de Paul Smith sintéresse aux liens intertextuels qui associent lhéritage ésopique, la fable médiévale et la fable renaissante en France, en Allemagne et aux Pays-Bas. Il retrace la filiation complexe des réécritures de la fable du « Le Cerf ivre », révélant limportance déditeurs ou de compilateurs parfois méconnus. Deux principes antagonistes sont mis en lumière dans la transmission des textes : limitation sélective et la fidélité à une auctoritas explicitement reconnue.

Paul Smiths study concerns the intertextual links between Aesops fables, medieval fables, and re-emerging fables in France, Germany, and Holland. He retraces the complex filiations between rewritings of the “Le cerf ivre”, revealing the importance of little-known editors and compilers. Two phenomena in particular are antagonists in the transmission of texts : selective imitation and fidelity to an explicitly recognised auctoritas.

Antoine Biscéré, Les « “livrées” de la fable néolatine à lâge baroque : de lapologue élégiaque à lode ésopique ».

Antoine Biscéré, agrégé de lettres modernes, prépare une thèse de doctorat consacrée à lhistoire du corpus ésopique et aux modalités de sa transmission et de son appropriation à lépoque moderne. Il a participé à lédition critique des Fables dÉsope Phrygien de J. Ballesdens coordonnée par B. Teyssandier (Reims, 2011) et prépare une édition critique des fables ésopiques.

Antoine Biscéré propose de reconsidérer la place singulière occupée par La Fontaine dans lensemble de la production de fables au cours de la période classique en dessinant un large panorama philologique, qui permet de redécouvrir des textes témoignant de la continuité et la pérennité du genre jusquau texte de La Fontaine, dont il cherche à corriger limage idyllique dhapax poétique que la postérité lui a trop rapidement attribuée.

Antoine Biscéré reconsiders the singular place occupied by La Fontaine in the production of fables in the Classical period. He sketches a broad philological panorama which allows for the rediscovery of texts which testify to the continuity and longevity of the genre up to La Fontaine. He seeks to correct the idyllic image of poetic hapax which posterity has too rapidly attributed to the latter.

422

Dominique Descotes, « La Fontaine sophiste ».

Dominique Descotes, professeur de littérature française du xviie siècle à luniversité Blaise-Pascal, dirige le Centre international Blaise-Pascal et le Centre détudes sur lhumanisme, les réformes et lâge classique. Il a notamment publié Nouveaux éléments de géométrie dAntoine Arnauld (Paris, 2009) et La Logique ou lArt de penser dAntoine Arnauld.

Dominique Descotes démontre que certaines situations ou argumentations des Fables de La Fontaine relèvent de la sophistique, et que le grand fabuliste samuse à créer des situations discursives placées sous légide de lart de persuader et de lart dagréer. Il lit les Fables selon une grille heuristique fondée sur les modalités discursives délucidation dénigmes épineuses, car porteuses denjeux forts sur le plan politique ou éthique.

Dominique Descotes demonstrates that certain situations or arguments in La Fontaines Fables originate in sophism, and that the great fabulist enjoys creating discursive situations under the aegis of the art of persuading and pleasing. Descotes reads the Fables through a heuristic grid founded on the discursive modalities of the elucidation of enigmas, with major implications for politics and ethics.

Frédéric Calas et Anne-Marie Garagnon, « Fidélité, infidélisation, association : les tribulations de lanaphore dans les Fables de La Fontaine ».

Frédéric Calas, professeur de langue et littérature françaises à luniversité Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand, enseigne la stylistique et lanalyse du discours. Ses recherches portent sur les textes de la période classique (Mme de Sévigné, Guilleragues) ou des Lumières (Marivaux, Montesquieu, Rousseau). Il sintéresse à la question de la polyphonie énonciative et aux discours rapportés dans les textes littéraires.

Anne-Marie Garagnon est maître de conférences honoraire à luniversité Paris-Sorbonne. Coauteur des Commentaires stylistiques (Paris, 1997) et de La Phrase complexe (Paris, 2002), auteur de Cinq études sur le style de Voltaire (Orléans, 2008), elle a essentiellement travaillé en linguistique textuelle et stylistique sur des œuvres des xviie et xviiisiècles, en particulier sur les Fables de La Fontaine.

Anne-Marie Garagnon et Frédéric Calas abordent le texte des Fables selon une approche linguistique et stylistique et centrent leur analyse sur des mécanismes complexes de reprise des référents. Cest un autre versant de la séduction quils arpentent, plaçant les outils de lanalyse au cœur même de lécriture et du style de La Fontaine, pour montrer que lun des plaisirs de la lecture des Fables, réside dans les subtiles variations des référents.

423

Anne-Marie Garagnon and Frédéric Calas come to the Fables with a linguistic and stylistic approach, centring their analysis on the complex mechanisms behind the repetition of referents. They survey another side of seduction, placing their analytic tools at the heart of La Fontaines writing and style in order to show that one of the pleasures of reading the Fables resides in the subtle variations of referents.

Anne Réach-Ngô, « “Le même Ésope sous un habit différent” : dispositifs de signification et appariements génériques des Fables sous lAncien Régime ».

Anne Reach-Ngô, maître de conférences à luniversité de Haute-Alsace, est lauteur de LÉcriture éditoriale à la Renaissance (Paris, 2013). Ses travaux portent sur les enjeux de la participation éditoriale à la catégorisation générique des textes. Elle sintéresse à la question de la circulation, de la manipulation et du réagencement des textes dans les éditions de compilation en prose vernaculaire à la Renaissance.

Létude dAnne Réach-Ngô se consacre à lacte de publication appréhendé comme une mise en espace de lœuvre, suivant des données typo-iconographiques qui assurent la transmission de sa signification, puisquil y est question de suivre les modalités des réécritures du modèle ésopique et son évolution au cours des âges. Cest le dispositif sémiotique visuel qui est lobjet de lanalyse.

Anne Réach-Ngôs study concentrates on the act of publication apprehended as a “spatialisation” of the work, following typo-iconographic co-ordinates which assure the transmission of signification. It traces modes of rewriting evident in the evolution of Aesops model throughout the ages. The apparatus of visual semiotics is the object of this analysis.

Jean Vignes, « Rats de ville et rats des champs : trois siècles de réécriture, de Julien Macho à André Chénier ».

Jean Vignes, professeur de littérature française de la Renaissance à luniversité Paris Diderot – Paris 7, dirige lédition des Œuvres complètes de Jean-Antoine de Baïf (Paris, en cours depuis 2002). Il a édité les fables en vers recueillies dans les Mimes, enseignemens et proverbes de Baïf (Genève, 1992) et a rédigé les pages consacrées au genre de la fable dans Poétiques de la Renaissance (Genève, 2001).

Jean Vignes se consacre à un examen minutieux des variations, reprises, reformulations, mises en discours ou en texte de cette fable, qui semble avoir particulièrement suscité lintérêt des écrivains, de la première Renaissance à laube de la Révolution. Son approche peut être qualifiée de comparatiste, car

424

lattention se porte sur les motifs de la réécriture, de la reprise ou de labandon dun élément dune fable à lautre, ainsi que sur les variations stylistiques.

Jean Vignes produces a detailed examination of the processes by which this fable – of special interest to writers from the early Renaissance to the dawn of the Revolution – has been taken up, adapted, reformulated, and appropriated into discourse or text. His approach can be defined as comparative as he focuses his attention on the way in which certain elements are resurrected, rewritten, or abandoned from one fable to another, as well as stylistic variations.