Aller au contenu

Résumés

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-08067-1
  • ISSN: 2496-4646
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-08068-8.p.0335
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 08/06/2018
  • Périodicité: Semestrielle
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
335

Résumés/Abstracts

Alain Béraud, « John F. Muth et lémergence de la notion danticipations rationnelles »

Dans cet article, on se demande dabord dans quelle mesure la personnalité de Muth peut expliquer son approche de la question des anticipations. Puis, pour mettre en évidence la spécificité de sa démarche, on la compare à celle dautres économistes qui, avant lui ou en même temps que lui, employèrent lexpression « anticipations rationnelles ». Enfin, on étudie la diffusion de la thèse défendue par Muth et le regard critique quil portait à sa contribution à la fin de sa vie.

Mots-clés : Anticipations rationnelles, John F. Muth, nouveaux classiques, marchés efficients

In this article, we wonder at first to what extent the personality of Muth can explain his analysis of the question of the expectations. Then, to highlight the specificity of his approach, we compare it to that of the other economists who, before or at the same time as he, used the expression « rational expectations ». Finally, we study the spread of his theory and the critical look that he took on his contribution at the end of his life.

Keywords: Rational expectations, John F. Muth, New classical, Efficient market

Classification JEL : B20, B31, E 17 s

Goulven Rubin, « Élasticité des anticipations et instabilité de léquilibre général chez Hicks, Lange, Modigliani et Patinkin »

Dans le sillage de Valeur et capital, publié par John R. Hicks en 1939, Oskar Lange et Don Patinkin ont interprété le chapitre 19 de la Théorie générale comme relevant de la question de la stabilité de léquilibre général. Cette étude sintéresse à la façon dont chacun a traité la question des anticipations dans ce contexte. Elle soutient que Valeur et capital contient un programme de recherche dabord détourné par Lange puis rejeté par Patinkin mais aussi par Franco Modigliani.

Mots-clés : Anticipations, keynésianisme, Hicks, Lange, Patinkin, Modigliani, instabilité

336

Inspired by Value and Capital, published by John R. Hicks in 1939, Oskar Lange and Don Patinkin interpreted chapter 19 of the General Theory as raising the issue of the stability of a general equilibrium. This paper studies the way these three economists and Franco Modigliani analyzed the role of expectations in this context. It argues that Value and Capital contained a research program first distorted by Lange then rejected by Patinkin and Modigliani.

Keywords: Expectations, keynesianism, Hicks, Lange, Patinkin, Modigliani, instability

Classification JEL : B2, B3

Marion Chottin et Claire Pignol, « Fictions rationalistes et fictions empiristes en économie »

Larticle montre comment la théorie de léquilibre général sest construite, depuis Walras, en héritant des fictions de la science de Galilée et Descartes, que Hobbes puis les physiocrates importèrent dans le monde social. Le marché concurrentiel walrassien est une fiction analogue à la machine sans frottement de Galilée ou à la « fable » du monde de Descartes. Ces fictions rationalistes peuvent être contestées non par lobservation mais par les fictions alternatives de lempirisme des Lumières.

Mots-clés : Équilibre général, marché, fiction, empirisme, rationalisme

The article shows how the general equilibrium theory has been build, since Walras, by inheriting Galileos and Descartess fictions of science, which Hobbes followed by the Physiocrats applied to the social world. The walrasian competitive market is a fiction similar to Galileos frictionless machine or to Descartess “fable” of the world. Those rationalist fictions can be criticized non from observation but through the empiricist fictions of the Enlightenment.

Keywords: General equilibrium, market, fiction, empiricism, rationalism

Classification JEL : A12, B13, B40, D40, D41

Marlyse Pouchol, « Fiction sociale et dépréciation de la parole. Arendt et la critique du concept économique de société »

Arendt rappelle que la société est un objet théorique inventé et doté dun principe dunité imaginaire, tel que la main invisible ou le contrat social dont le principal défaut est dignorer que les humains sont des êtres parlants. Ces fictions qui ne sont en elles-mêmes que des procédés de théoricien deviennent problématiques quand elles sont prises pour des faits. Tout projet dinstaller 337cet idéal dans la réalité ne pourra se faire quen cherchant à éliminer la communication entre les humains.

Mots-clés : Fiction sociale, main invisible, contrat social, dévalorisation du langage ordinaire, langage savant, Arendt

Arendt reminds that society is a fiction. It is a theoretical object invented and endowed with a principle of imaginary unity, such as the invisible hand or the social contract whose main fault is to ignore that humans are speaking beings. These images, which are in themselves only a theoretic process, become problematic when they are taken for facts. And if it comes the project to install a social ideal in reality, this can only be done by seeking to eliminate communication between people.

Keywords: Social fiction, invisible hand, social contract (contrat social), devaluation of ordinary language, the theorists language

Classification JEL : B1, B3

Ragip Ege, « Réflexions sur lhypothèse de la “naturalité” de lorigine humaine. Une relecture de Marx et dEngels »

Ce travail est une interrogation sur lhypothèse selon laquelle à lorigine lhomme serait immergé dans la naturalité. Cette hypothèse implique que le passé est nécessairement conçu à linstar dun enfant avançant péniblement vers nous. Or lanthropologie révèle que toute société humaine est adulte ; toute société invente des formes de médiation particulières aussi complexes les unes que les autres. Partant de ce constat nous cherchons à imaginer une autre « fiction » pour lorigine humaine.

Mots-clés : Origine humaine, naturalité, formes de médiation, histoire, paternalisme, narcissisme du présent

This study is a critical assessment of the hypothesis according to which, originally, human being was immersed in nature. Such a hypothesis implies that the past is necessarily conceived as a child which proceeds painstakingly towards us. Nevertheless, anthropology reveals that any society whatsoever is adult; any society creates equally complex forms of mediation. From this critical observation we try to imagine another “fiction” about human origin.

Keywords: Human origin, naturality, forms of mediation, history, paternalism, narcissism of the present

Classification JEL : B14, B15

338

Christian Tutin, « Leffondrement du capitalisme comme conjecture théorique. Débats marxistes du premier vingtième siècle »

Cet article traite du débat sur leffondrement du capitalisme qui sest tenu entre les disciples de Marx de 1885 à 1950. Le capitalisme devrait-il seffondrer sous le poids de ses contradictions économiques ? Avec Friedrich Pollock simpose au cours des années 1930 une vision pessimiste, dune nouvelle actualité aujourdhui, dun capitalisme « orwellien », où les convulsions du capitalisme pourraient déboucher sur de nouvelles formes de domination, plus idéologiques et politiques quéconomiques.

Mots-clés : Marxisme, Bernstein, Hilferding, Luxemburg, Pollock, Pannekoek, Tougan-Baranowski, crises économiques, impérialisme, totalitarisme

This paper addresses the marxian debate on the breakdown hypothesis after Marxs death and until the end of the 50s. To what extent should it be related to the unsustainability of its economic development? From the beginning of the 30s to the end of the 50s authors, among them Friedrich Pollock, put forward the vision of an “Orwellian” capitalism, in which emerge new forms of domination, rooted in ideology and politics rather than in economics.

Keywords: Marxian economics, Bernstein, Hilferding, Luxemburg, Pollock, Pannekoek, Tougan-Baranowski, Economic breakdown, Imperialism, Totalitarian state

Classification JEL : B14, B24, P17

José M. Menudo, « Turgot, Smith and Steuart on Stadial Histories »

Ce travail étudie comment Turgot, Steuart et Smith décrivent comment lévolution des divers stades, chasse, élevage, agriculture et commerce, conduit à une « société commerçante ». Larticle montre que les trois théories ont en commun le fait de mettre en avant le rôle des forces productives et de lorganisation économique bien que ces théories soient significativement différentes et que les conditions requises pour la transition vers une « société commerçante » ne soient pas les mêmes.

Mots-clés : Histoire de la pensée économique jusquen 1925, société commerçante, théorie cyclique, Lumières, développement économique

This paper examines the use of the hunting, pasturage, agriculture and commerce sequence in the writings of Turgot, Steuart and Smith. We found explanations which were identical in the pre-eminence of the productive forces and economic organisation, despite that fact, these theories are significantly different. This paper presents three 339distinct dynamic principles in their four-stage theory, and the conditions for the movement from the agricultural stage to commercial society do not coincide.

Keywords: History of Economic Thought through 1925, Commercial society, cyclical theory, Enlightenment, Economic development

Classification JEL: B1, P1, B41, H10, O1

Gilles Jacoud, « Olbie : dune société guidée par la morale aux bienfaits de léconomie politique »

En rédigeant son mémoire, Olbie, le jeune J.-B. Say, qui nest pas encore connu en tant quéconomiste, fait valoir les bienfaits que la connaissance de léconomie politique peut apporter à la société. Léconomie politique favorise la réforme des mœurs en permettant aux individus daccéder à une honnête aisance qui conduit à des comportements vertueux et incite les citoyens à se consacrer à des œuvres utiles. Léconomie politique contribue à asseoir une morale que préserve la législation.

Mots-clés : J.-B. Say, économie politique, morale, utopie

In writing his memoir, Olbie, the young J.-B. Say, still largely unknown as an economist, puts forth the benefits a society could reap from an understanding of political economy. Political economy furthers the reform of moral standards by permitting individuals to accede to an honest ease, which in turn leads to virtuous behaviour and encourages citizens to devote themselves to useful endeavours. Political economy contributes to establishing a moral standard of which legislation is the guarantee.

Keywords: J.-B. Say, Political economy, morals, utopia

Classification JEL : B10, B12

Christian Schmidt, « Revisiting the “veil of ignorance” and its implication for the justice principles on the ground of an alternative interpretation of the original position »

Après lintroduction des relations entre le voile de lignorance et lutopie de la position originelle, la première partie analyse la position originelle comme un « monde possible » de Lewis. La deuxième partie discute la distinction entre information et connaissance au cours des séquences de laccord des parties sur les principes de justice. La troisième partie explique le rôle du Maximin dans ces choix comme une expérience de lesprit proche des expériences réelles et des résultats des neurosciences.

340

Mots-clés : Principes de justice, Maximin, mondes possibles, Rawls, voile dignorance

After an introduction on the relation between the veil of ignorance and the utopian original position, the part I analyses the original position as a “possible world” in the Lewis acceptance. The part II discusses the distinction between information and knowledge at the different sequences of the parties agreements on the principles of justice. The part III explains the role of the Maximin in the parties choice as a thought experiment in line with real experiments and neurosciences results.

Keywords: Justice Principles, Maximin, possible worlds, Rawls, veil of ignorance

Classification JEL : B2, B4, D7, D8, K

Cédric Rio, « La fiction dune chaîne de coopération. Une lecture solidariste de la théorie rawlsienne de la justice entre les générations »

Cette contribution établit un parallèle entre la fiction de la chaîne de coopération de John Rawls pour illustrer les modalités de la justice entre les générations et la thèse dune dette sociale transgénérationnelle défendue par le solidariste Léon Bourgeois. Au-delà de différences théoriques importantes, larticle souligne que la chaîne de coopération de Rawls est développée et justifiée en partie à lappui dun principe de réciprocité indirecte descendante, principe central pour le solidarisme.

Mots-clés : John Rawls, Léon Bourgeois, solidarisme, système de coopération, justice entre les générations, principe de réciprocité

This contribution introduces a parallel between the fiction of a chain of cooperation theorised by John Rawls to illustrate justice between generations features and the thesis of a transgenerational social debt defended by the Solidarist Léon Bourgeois. Beyond important theoretical differences, this work underlines that the rawlsian chain of cooperation is developed and justified using a descendent indirect reciprocity principle, a central principle for Solidarism.

Keywords: John Rawls, Léon Bourgeois, Solidarism, System of cooperation, Intergenerational Justice, Reciprocity Principle

Classification JEL : B29, B59, D63