Aller au contenu

Résumé/Abstracts

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-09116-5
  • ISSN: 0035-2136
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-09117-2.p.0185
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 25/03/2019
  • Périodicité: Bimestrielle
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
185

Résumés/Abstracts

Anne Besson, « “Forever young” ? La mortalité comme issue heureuse dans la fantasy jeunesse contemporaine »

Une idée reçue voudrait que la fantasy, genre du merveilleux contemporain et littérature dévasion, invite ses lecteurs à une régression, au repli vers le refuge dune jeunesse éternisée ; le présent article a objectif de prendre à rebours cette doxa appuyée sur une observation trop superficielle de textes qui, bien souvent, délivrent le message inverse – réaffirmant ce qui fonde lhumanité des héros.

Mots clés : Mortalité heureuse, humanisme, fantasy, jeunesse, merveilleux, modernité

There is a common preconception that fantasy, the genre of fantastic contemporary and escapist literature, invites its readers to regress, to withdraw to the refuge of a never-ending youth; the present article aims to reverse this doxa, which is based on an overly superficial understanding of texts that, very often, deliver the opposite message–reaffirming the basis for the humanity of heroes.

Keywords: Happy mortality, humanism, fantasy, youth, fantastic, modernity

Lucie Groetzinger, « “Bébé veut manger maman”. Dialectique de lenfant en territoire zombie »

La survie à lapocalypse-zombie dans la bande dessinée a une écriture particulière, des spécificités, mais elle met par ailleurs en scène des structures relationnelles classiques, notamment en ce qui concerne lorganisation de ses groupes de survivants ; leschatologie humaine, vers un futur monstrueux, consolide alors souvent une ordonnance familiale aux réflexes patrimoniaux.

Mots clés : Apocalypse zombie, petite enfance, fin du monde, séries, cinéma

Surviving the zombie apocalypse in comics is accompanied by a particular kind of writing and specific qualities, but it also stages classic relational structures, in particular those involving the organization of groups of survivors; human eschatology, 186with a monstrous future anticipated, often reinforces a family order with patrimonial reflexes.

Keywords: Zombie Apocalypse, early childhood, end of the world, series, cinema

Apolline Lehmann, « “Dis, quand on est mort, cest pour la vie ?” Représentations thanatologiques dans les classiques danimation Disney »

Lomniprésence de la mort est une des conditions de la survie du récit ; aussi lanalyse des classiques Disney sélectionnés rend-elle compte de linscription du phénomène dans chaque composante du schéma narratif, à commencer par la situation initiale – la perte de lun ou des deux parents – qui introduit bien souvent lhistoire et place alors les héros dans un environnement hostile, à la source dun désir démancipation et de construction identitaire.

Mots clés : Walt Disney, orphelin, reconstruction, mort acceptée, renaissance

The omnipresence of death is one of the conditions for the survival of stories. The analysis of the selected Disney classics accounts for the phenomenons inscription in each component of the narrative schema, starting with the initial situation–the loss of one or both parents–which often introduces the story and then places the heroes in a hostile environment, at the source of a desire for emancipation and identity construction.

Keywords: Walt Disney, orphan, reconstruction, death accepted, Renaissance

Hélène Weis, « Être ou ne pas être un fantôme. Toms Midnight Garden ou de quelques codes en littérature de jeunesse ».

À travers une histoire pleine de nostalgie, Toms Midnight Garden, Philippa Pearce évoque la littérature pour la jeunesse victorienne, avec ses grandes maisons, ses enfants esseulés dans des jardins magnifiques et donne à la traditionnelle difficulté à sortir de la nursery et à grandir, une issue originale, propre au développement dune littérature réaliste après la seconde guerre mondiale.

Mots clés : Jardin magique, rencontre enchanteresse, nursery, seconde guerre mondiale

Throughout a nostalgia-filled story, Toms Midnight Garden, Philippa Pearce conjures up Victorian youth literature with its grand houses and its forsaken children in beautiful gardens. The novel presents the traditional difficulty of stepping out of the nursery and growing up–an original outcome, peculiar to the development of a realist literature after the Second World War.

Keywords: Magic garden, enchanted encounter, nursery, second world war

187

Luce Roudier, « Limmortalité, “grain de sable dans lunivers”. Fantaisie autour du cycle de Ji »

Parfait exemple de fantasy, Ji fait pénétrer son lecteur dans un univers qui correspondrait, du point de vue technique et technologique, à une sorte de Moyen Âge idéalisé, où la magie comme les événements surnaturels sont immédiatement vraisemblables (le surnaturel nest pas attesté aux yeux de tous, mais sinsère avec naturel dans lordre du monde).

Mots clés : Surnaturel et vraisemblance, Moyen Âge idéal, éternité, immortalité

A perfect example of fantasy, Ji takes its reader to a universe that corresponds, from a technical and technological point of view, to a kind of idealized Middle Ages, where magic, like supernatural events, are plausible right away (the supernatural is not confirmed in everyones eyes, but naturally fits into the order of the world).

Keywords: The supernatural and likelihood, ideal Middle Ages, eternity, immortality

Valérie Tritter, « Vertiges et fantasmes dimmortalité. LÈve future, première intelligence artificielle »

Un jour, la mort ne sera plus une fin… Repousser, vaincre la mort, nest-ce pas le rêve du commun des mortels ? Or le paradoxe est actuellement le suivant : vaincre la mort pourrait bien signifier la mort de lhumanité. Ce paradoxe sera dautant plus inquiétant quil acquerra la dimension du dilemme ; enfant née dun miracle technique, lÉve future symbolise ce déchirement

Mots clés : Enfant artificiel, mort, hubris technique, punition, amour condamné

One day, death will no longer be an ending… Arent postponing and conquering death the dream of ordinary mortals? Now the paradox is as follows: overcoming death could well mean the death of humanity. This paradox will be all the more worrying as it will take on the dimensions of a real dilemma; a child born from a technological miracle, the future Eve symbolizes this rift.

Keywords: Artificial child, death, technological hubris, punishment, condemned love

Mathieu Pierre, « “La mort est ton cadeau”. Des fantômes et des esprits dans la série télévisée fantastique »

Lapparition fantomatique prend en défaut notre connaissance empirique du monde : si lon ne peut plus faire confiance à nos sens, cest que nous 188sommes entrés dans laliénation. Or, dans les séries fantastiques young adult, le fantôme est bien là à hanter le monde ; plus encore, le spectre, dans sa fonction dépouvante, est dorénavant capable de toucher le réel qui lentoure.

Mots clés : Apparitions, séries pour jeunesse, épouvante, angoisse, alienation

Ghostly apparitions reveal the flaws in our empirical knowledge of the world: if we can no longer trust our senses, it is because we have become alienated. But in young-adult fantasy series, ghosts are there to haunt the world; moreover, the specter, in its function as terror, is henceforth capable of touching the real that surrounds it.

Keywords: Apparitions, series for youth, terror, anxiety, alienation

Thierry Jandrok, « Thaumaturges, golems et autres automates »

Les romans pour la jeunesse, chez Ransom Riggs et Seanan McGuire, proposent des personnages singuliers et frappants ; ces adolescents entretiennent, en effet, des relations intimes avec les limites de la vie et de la mort. Sous leurs mains expertes, animaux, humains, poupées, marionnettes, golems et cadavres saniment. Ils sont à la fois enfants et magiciens, tendus entre vies et morts, ombres et lumières, hybris et désolation.

Mots clés : Animation des cadavres, frontières vie/mort, adolescents fantastiques, magie

Ransom Riggs and Seanan McGuires novels for young people feature singular and striking characters; indeed these teenagers maintain intimate relations with the limits of life and death. Under their expert hands, animals, humans, dolls, puppets, golems, and corpses come alive. They are both children and magicians, torn between lives and deaths, shadows and lights, hubris and desolation.

Keywords: Animation of corpses, life/death boundaries, fantastic teens, magic

Guillaume Sioly, « Orphée et les reflets. Chagrin et chimères »

La Maison des reflets na rien dune dystopie développant les conséquences désastreuses dune technologie utilisée sans discernement ; la science ny est pas perçue comme une menace. Le roman invite néanmoins à ne pas la considérer comme un moyen de vaincre la mort… qui, malgré les fantômes réconfortants offerts aux endeuillés, demeure irréversible.

Mots clés : Mort acceptée, spectres, existentialisme, dystopie, fantastique

189

La Maison des reflets is in no way a dystopian work that develops the disastrous consequences of technology used indiscriminately; science is not perceived as a threat in the book. The novel nevertheless invites us not to consider it as a means of overcoming death… which, despite the comforting ghosts offered to the mourners, remains irreversible.

Keywords: Death accepted, specters, existentialism, dystopia, fantastic

Isabelle Rachel Casta, « Kieren, Victor, Jill, Lily… “sans” les autres. “Dans les Jardins dIsraël il ne faisait jamais nuit” »

Complètement sur-naturels ou seulement victimes collatérales dévénements fantastiques, les enfants et adolescents présentés ici se singularisent par leur interaction complexe et dangereuse avec le reste du monde ; chacun(e) à sa façon illustre langoisse générée par nos sociétés en quête de sens – fût-il post-apocalyptique.

Mots clés : Fantômes, victimes, étrange, monstres, vampires

Completely supernatural or only collateral victims of fantastic events, the children and adolescents presented here stand out due to their complex and dangerous interaction with the rest of the world; each one in his/her own way illustrates the anxiety generated by our societies in search of meaning–even though it be postapocalyptic.

Keywords: Ghosts, victims, strange, monsters, vampires