Aller au contenu

Bibliographie

  • Type de publication: Chapitre d’ouvrage
  • Ouvrage: Pour un autre Stendhal
  •  
  •  
  • Pages: 315 à 325
  • ISBN: 978-2-8124-0858-8
  • ISSN: 2103-4672
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-4536-1.p.0315
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Collection: Études romantiques et dix-neuviémistes, n° 34
  • Série: Stendhal, n° 4
  • Date de parution: 31/01/2013
  • Année d’édition: 2013
  • Langue: Français

  • Chapitre d’ouvrage: Précédent 7/9 Suivant
Accès libre
Support: Numérique
315

BIBLIOGRAPHIE

Œuvres de Stendhal

Éditions de référence et abréviations

AM

L’Âme et la Musique (Vie de Haydn, de Mozart et de Métastase, Vie de Rossini, Notes d’un dilettante), éd. Suzel Esquier, Paris, 1999.

VR : Vie de Rossini

C I, C II, C III

Correspondance, t. I (1968), II (1968), III 1968), éd. H. Martineau et V. Del Litto, Gallimard, Pléiade.

CP

La Chartreuse de Parme, éd. V. Del Litto, LGF, Livre de Poche, no 851, 1983.

DA

De l’Amour, éd. de V. Del Litto, Gallimard, coll. « folio classique », 1980.

HPI

Histoire de la peinture en Italie, éd. de V. Del Litto, Paris, Gallimard, coll. « folio classique », 1996.

Napoléon

Vie de Napoléon, Mémoires sur Napoléon, éd. Catherine Mariette, Stock, 1998.

NCI

D’un nouveau complot contre les industriels (texte repris de l’édition du Divan, et dossier collectif), Flammarion, 1972.

OI I

Œuvres intimes, I (Journal, 1801-1817), éd. V. Del Litto, Gallimard, Pléiade, 1981.

J : Journal

OI II

Œuvres intimes, II, éd. V. Del Litto, Gallimard, Pléiade, 1982.

SE : Souvenirs d’égotisme

VHB : Vie de Henry Brulard

316

ORC I

Œuvres romanesques complètes, t. I, éd. Y. Ansel et Ph. Berthier, Gallimard, Pléiade, 2005.

A : Armance

RN : Le Rouge et le Noir

ORC II

Œuvres romanesques complètes, t. II, éd. Y. Ansel, Ph. Berhier et X. Bourdenet, Gallimard, Pléiade, 2007.

LL : Lucien Leuwen

Le Chasseur vert

PL

Paris-Londres (l’ouvrage rassemble l’ensemble des chroniques journalistiques adressées par Stendhal aux revues anglaises), éd. de Renée Dénier, Paris, 1997.

Romans et nouvelles

Romans et nouvelles, t. II, éd. de H. Martineau, Gallimard, Pléiade, 1952.

Le volume comprend La Chartreuse de Parme, les Chroniques italiennes, Lamiel, et la plupart des nouvelles et romans inachevés : Le Rose et le Vert, Mina de Vanghel, Féder

RS

Racine et Shakespeare, éd. R. Fayolle, Paris, 1970. L’édition comprend les deux pamphlets (le Racine et Shakespeare de 1823, et le Racine et Shakespeare no II, de 1825), Qu’est-ce que le romanticisme ? et Réponse à quelques objections.

RS I : Racine et Shakespeare (1823)

RS II : Racine et Shakespeare no II (1825)

Salons

Salons, éd. S. Guéguan et M. Reid, éd. Le Promeneur/Gallimard, 2002.

VF

Voyages en France, édition établie par V. Del Litto, Paris, Gallimard, Pléiade, 1992.

MT : Mémoires d’un touriste

VMF : Voyage dans le midi de la France

VF : Voyage en France

VI

Voyages en Italie édition établie par V. Del Litto, Paris, Gallimard, Pléiade, 1973.

RNF 1817 : Rome, Naples et Florence en 1817

L’Italie en 1818

Rome Naples et Florence (1826)

Promenades dans Rome

PR

Promenades dans Rome (1829)

317

Bibliographie des articles et ouvrages cités

Sur Stendhal

Aragon (L.), La lumière de Stendhal, Denoël, 1954.

Balzac, « Etudes sur M. Beyle (Frédéric Stendhal) » (1840), Stendhal, coll. « Mémoire de la critique », P.U. de Paris-Sorbonne, 1996.

Barbéris (P.), Sur Stendhal, Messidor/Edition sociales, 1982.

Barthes (R.), « On échoue toujours à parler de ce qu’on aime », Le Bruissement de la langue, Seuil, 1984.

Bardèche (M.), Stendhal romancier (1947), éd. de la Table Ronde, 1969.

Beauvoir (S. de), « Stendhal ou le romanesque du vrai », Le Deuxième sexe t. I (1949), Gallimard, coll. « folio essais », 1986.

Berthier (Ph.), Stendhal et la Sainte Famille, Droz, 1983.

Berthier (Ph.), Stendhal et Chateaubriand. Essai sur les ambiguïtés d’une antipathie, Droz, 1987.

Berthier (Ph.), « Le Corneille de Stendhal » (Stendhal Club, no 116, 1987) repris dans Stendhal. Littérature, politique et religion mêlées, Classiques Garnier, 2011.

Berthier (Ph.), « Lucien Leuwen et le jeu préfaciel », Stendhal Club, no 118, 1988.

Berthier (Ph.), « Stendhal n’a jamais appris à écrire ou l’incipit », dans La Chartreuse de Parme revisitée, Recherches & Travaux, Hors série no 10, P.U. de Grenoble, 1990.

Berthier (Ph.), « Stendhal Club », Revue des Sciences humaines, no 224, 1991.

Berthier (Ph.), Philippe Berthier commente La Chartreuse de Parme de Stendhal, Gallimard, coll. « Foliothèque », 1995.

Berthier (Ph.), « Rougistes et Chartreux », Stendhal. « La Chartreuse » ou « la chimère absente », Romantisme/Colloques, SEDES, 1996.

Berthier (Ph.), Stendhal. Vivre, écrire, aimer, éd. de Fallois, 2010.

Berthier (Ph.) et Rannaud (G), Le Temps du Stendhal-Club (1880-1920), P. U. de Toulouse, éd. du Mirail, 1994.

Blin (G.), Stendhal et les problèmes du roman, José Corti, 1954.

Blin (G.), Stendhal et les problèmes de la personnalité, José Corti, 1958.

Bourdenet (X.), « Intelligenti pauca : Armance et les effets pervers du paratexte », L’art de la préface, éd. Cécile Defaut, Nantes, 2006.

Bourdenet (X.), « Mme Grandet, ou comment l’amour vient aux femmes », L’Année stendhalienne, no 8, Champion, 2009.

Bourget (P.), « Stendhal (Henri Beyle) » (1882), Stendhal, coll. « Mémoire de la critique », P.U. de Paris-Sorbonne, 1996.

318

Brombert (V.) Stendhal et la voie oblique. L’Auteur devant son Monde romanesque, PUF, 1954.

Bryant (D.), « Stendhal et la tentation de la “littérature facile” : être lu en 1830 », Stendhal Club, no 107, 1985.

Calvino (I.), « Petit guide de La Chartreuse à l’usage des nouveaux lecteurs », La machine littérature, Seuil, 1993.

Coe (Richard N.), « La Chartreuse de Parme. Portrait d’une réaction », Omaggio a Stendhal II, Aurea Parma, 1967.

Crouzet (M.), La Chartreuse de Parme, éd. Garnier-Flammarion, 1964.

Crouzet (M.), De l’Amour, éd. Garnier-Flammarion, 1965.

Crouzet (M.), « De l’inachèvement », Romans inachevés, UGE, coll. 10/18, 1968.

Crouzet (M.), « Polémique et politesse ou Stendhal pamphlétaire I, II », Stendhal Club, nos 89 et 90 (oct. 1980, et janv.) 1981.

Crouzet (M.), Stendhal et le langage, Gallimard, 1981.

Crouzet (M.), Lucien Leuwen (2 vol.), éd. Garnier-Flammarion, 1982.

Crouzet (M.), La Vie de Henry Brulard ou l’enfance de la révolte, José Corti, 1982.

Crouzet (M.), Stendhal et l’italianité, José Corti, 1982.

Crouzet (M.),La poétique de Stendhal, Flammarion, 1983.

Crouzet (M.), Nature et société chez Stendhal, P.U. de Lille, 1985.,

Crouzet (M.), Le naturel, la grâce et le réel dans la poétique de Stendhal, Flammarion, 1986.

Crouzet (M.), Stendhal ou Monsieur Moi-même, Flammarion, 1990.

Crouzet (M.), Le roman stendhalien, éd. Paradigme, Orléans, 1996.

Crouzet (M.),Stendhal, coll. « Mémoire de la critique », P.U. de Paris-Sorbonne, 1996.

Crouzet (M.), Stendhal en tout genre. Essais sur la poétique du Moi, Champion, 2004.

Crouzet (M.), Rire et tragique dans La Chartreuse de Parme, éd. Eurédit, 2006.

Crouzet (M.), La Chartreuse de Parme, éd. Paradigme, Orléans, 2007.

Del Litto (V.), La Vie intellectuelle de Stendhal. Genèse et évolution de ses idées (1802-1821), P.U.F., 1962.

Del Litto (V.),Stendhal sous l’œil de la presse contemporaine (1817-1843), Champion, 2001.

Diaz (B.), Stendhal en sa correspondance ou « l’Histoire d’un esprit », Champion, 2003.

Diaz (B.), « Stendhal face à la presse de son temps », Presse et plumes. Journalisme et littérature au xixe siècle, Thérenty (M.-È) et Vaillant (A.) éd., Nouveau Monde Editions, 2004.

Durand (G.), Le décor mythique de La Chartreuse de Parme, José Corti, 1961.

Felman (S.), La « folie » dans l’œuvre romanesque de Stendhal, José Corti, 1971.

319

Ferrier (G.), « Sur un personnage de La Chartreuse de Parme », Stendhal Club, no 49, oct. 1970.

Genette (G), « Stendhal », Figures II, Seuil, 1969.

Gieling (T.), « Stendhal lecteur de Saint-Simon I, II, III » Stendhal Club, nos 24, 25, 26, 1964, 1965.

Hamm (J.-J.) et Lessard (G.), Concordances de La Chartreuse de Parme, Olms-Weidmann, Hildesheim-Zürich-New York, 2000.

Hubert (J. D.), « Notes sur la dévaluation du réel dans la Chartreuse de Parme », Stendhal Club, no 5, 1959.

Lampedusa (Tomaso di), Stendhal (1955), éd. Allia, 2002.

Martineau (H.), L’œuvre de Stendhal. Histoire de sa vie et de ses livres, Le Divan, 1945.

Meininger (A.-M.), « De la “curiosité politique” à la création littéraire à propos de Lucien Leuwen », La création romanesque chez Stendhal, Droz, Genève, 1985.

Mérimée (P.), H.B. (1850), éd. dérives/solin, 1983.

Mouillaud (G.) « Le pamphlet impossible », D’un nouveau complot contre les industriels, Flammarion, 1972.

Nerlich (M.), Apollon et Dionysos ou la science incertaine des signes, Marburg, Hitzeroth, 1989.

Pearson (R.), Stendhal’s violin. A Novelist and his Reader, Clarendon Press-Oxford, 1988.

Prévost (J.), La création chez Stendhal (1951), Mercure de France, 1971.

Porter (D), « Stendhal : histoire et mythe personnel », Stendhal Club, no 82, 1979.

Rannaud (G.), « Stendhal et la tentation de l’histoire », Romantisme, no 107, 2000.

Richard (J.-P.), « Connaissance et tendresse chez Stendhal », Littérature et sensation, Seuil, 1954.

Rioux (J.-Cl.) éd., Le symbolisme stendhalien, éd. ACL, Nantes, 1986.

Sainte-Beuve, « M. de Stendhal » (1854), Causeries du Lundi, t. IX, Garnier, 1947.

Sangsue (D.) éd., Persuasions d’amour. Nouvelles lectures de De l’Amour de Stendhal, Droz, Genève, 1999.

Sangsue (D.) éd., Stendhal hors du roman. Le texte et l’édition, no 9, Université de Bourgogne, 2001.

Sérodes (S.), « Un aspect du sublime romantique. Le sublime dans La Chartreuse de Parme », Stendhal Club, no 52, 1971.

Thompson (T.W.), Le jeu de l’ordre et de la liberté, dans « La Chartreuse de Parme », Ed. du Grand-Chêne, Aran, 1982.

Starobinski (J.), « Stendhal pseudonyme », L’œil vivant, Gallimard, 1961.

Valéry (P.), « Stendhal », dans Variété II (1930), Gallimard, « coll. NRF », 1955.

320

« Pilotis », références

Angenot (M.), La parole pamphlétaire, Payot, 1982.

Anis (J.) et Viollet (V.), « L’automate et son double : Breton & Soupault, les Champs magnétiques », Manuscrits surréalistes, P.U. de Vincennes, 1995.

Artaud (A.), Le Théâtre et son double (1938), Gallimard, coll. « folio essais », 2004.

Balibar (R.), Les français fictifs. Le rapport des styles littéraires au français national, Hachette, 1974.

Bakhtine (B.), Esthétique et théorie du roman, Gallimard, 1978.

Barbéris (P.), Le prince et le marchand, Fayard, 1980.

Barthes (R.), « Ecrivains et écrivants » (1960), Essais critiques, Seuil, 1964.

Barthes (R.), « La mort de l’auteur » (1968), Le Bruissement de la langue, Seuil, 1984.

Barthes (R.), Roland Barthes par Roland Barthes, Seuil, 1975.

Baudelaire (Ch.), Œuvres complètes, t. II, éd. Cl. Pichois, Gallimard, Pléiade, 1976.

Bénichou (P.), Morales du grand siècle (1948), Gallimard, coll. « Idées », 1973.

Bourdieu (P.), Ce que parler veut dire, Fayard, 1982.

Bourdieu (P.), L’ontologie politique de Martin Heidegger, Minuit, 1988.

Bourdieu (P.) et Wacquant (L.), Réponses, Seuil, 1992.

Cassagne (A.), La théorie de l’art pour l’art en France chez les derniers romantiques et les premiers réalistes (1906), rééd. Champ Vallon, 1997.

Corbin (A.), Les filles de noce. Misère sexuelle et prostitution au xixe siècle, Flammarion, Aubier-Montaigne, 1978.

Courier (P.-L.), Œuvres complètes, éd. M. Allem, Gallimard, Pléiade, 1951.

Delécluze (É.), Souvenirs de soixante années, éd. Michel Lévy, 1862.

Deleuze (G.) et Guattari (F.), L’Anti-Œdipe. Capitalisme et schizophrénie, Minuit, 1972.

Eagleton (T.), Critique et théorie littéraires. Une introduction, PUF, 1994.

Eco (U.), La guerre du faux, Grasset, 1985.

Elias (N.), La Société de cour, Flammarion, 1985.

Forest (Ph) et Szkilnik (M.) éd., Théorie des marges littéraires, éd. Cécile Defaut, Nantes, 2005.

Foucault (M.), Surveiller et punir, Gallimard, 1975.

Geertz (CL.), Ici et là-bas. L’anthropologue comme auteur, éd. Métailié, 1996.

Goldzink (J.), Beaumarchais dans l’ordre de ses raisons, Nizet, 2008.

Gracq (J), La littérature à l’estomac, (1949), José Corti, 1992.

Gracq (J), En lisant en écrivant (1980), Œuvres complètes, t. II, Gallimard, Pléiade, 1995.

321

Gusdorf (G.), Les sciences humaines et la pensée occidentale. La conscience révolutionnaire. Les Idéologues, Payot, 1978.

Jouanny (S.), L’actrice et ses doubles. Figures et représentations de la femme de spectacle à la fin du xixe siècle, Droz, 2002.

Käpferer (J.-N.), Rumeurs, Seuil, 1995.

Kuhn (T.S.), La structure des révolutions scientifiques (1970), Flammarion, 1983.

Kundera (M.), L’art du roman, Gallimard, 1986.

Kundera (M.), Les Testaments trahis, Gallimard, coll. « folio », 2003.

Leclerc (Y.), Plans et scénarios de Madame Bovary, CNRS éditions/Zulma, 1995.

Mallarmé (S.), Œuvres complètes, Gallimard, Pléiade, 1945.

Malraux (A.), L’homme précaire et la littérature, Gallimard, 1977.

Mac Luhan (M.), Pour comprendre les média (1964), Mame/Seuil, 1977.

Michaud (S.), Muse et madone. Visages de la femme de la Révolution française aux apparitions de Lourdes, Seuil, 1985.

Montesquieu, De l’esprit des lois, éd. R. Derathé, Garnier, 1973.

Novak-Lechevalier (A.), Agathe Novak-Lechevalier commente Splendeurs et misères des courtisanes de Balzac, Gallimard, coll. « foliothèque », 2010.

Ozouf (M.), L’homme régénéré, Gallimard, 1989.

Ubersfeld (A.), Le théâtre et la cité, Editions AISS-IASPA, 1991.

Pagès (A.), La bataille littéraire. Essai sur la réception du naturalisme à l’époque de Germinal, Librairie Séguier, 1989.

Rousseau (J.-J.), Lettre à M. d’Alembert sur son article Genève (1758), éd. Garnier-Flammarion, 1967.

Sartre (J.-P), L’Être et le Néant, Gallimard, 1943.

Sartre (J.-P), Critiques littéraires (Situations, I), Gallimard, coll. « Idées », 1975.

Sartre (J.-P), Qu’est-ce que la littérature ? (1948), Gallimard, 1972.

Sartre (J.-P), Plaidoyer pour les intellectuels, Gallimard, coll. « Idées », 1972.

Sartre (J.-P), L’Idiot de la famille, t. III, Gallimard, 1972.

Thiesse (A.-M.), Le roman du quotidien. Lecteurs et lectures populaires à la Belle Epoque, Seuil, 2000, p. 183.

Viala (A.), Naissance de l’écrivain. Sociologie de la littérature à l’âge classique, Minuit, 1985.

Viala (A.), Racine. La stratégie du caméléon, Seghers, 1990.

Voltaire, La Vie de Molière avec de petits sommaires de ses pièces (1739), Gallimard, coll. « Le Cabinet des lettrés », 1992.

Voltaire, Le Siècle de Louis XIV (1751), Œuvres historiques, éd. de R. Pomeau, Gallimard, Pléiade, 1957.

Voltaire, Dictionnaire philosophique (1764), Garnier-Flammarion, 2010.

Wolf (N.), Le Roman de la démocratie, P. U. de Vincennes, 2003.

Woolf (V.), L’art du roman, Seuil, coll. « Points », 2009.

322

Liste chronologique des articles, conférences,
communications, portant sur l’œuvre de Stendhal

(En chiffres gras, le numéro des textes, revus et modifiés, repris dans ce volume.)

1. « Le crime de Julien Sorel : parcours critique », Linguistica e letteratura, no 2, Giardini editori e stampatori in Pisa, mai 1977.

2. « Stendhal littéral », Littérature, no 30, Larousse, 1978.

3. « Le Rouge et le Noir : Napoléons et Julien », Stendhal Club, no 81, 1978.

4. « Armance ou les ruses de la folie », Stendhal Club, no 88, 1980.

5. « Stendhal et l’invention des happy few », Elseneur, no 2, Caen, 1983.

6. « Décoloration de l’Histoire et poupée blonde », Stendhal Club, no 120, 1988.

7. « Le savant et la mort du dilettante », Stendhal Club, no 130, 1991.

8. « “Lecteur de 1880” et “Chronique de 1830” », Stendhal Club, no 140, 1993.

9. « Des usages prosaïques de la biographie à la Vie de Henry Brulard », Stendhal Club, no 145, 1994.

10. « Défense et illustration de Stendhal Club », Stendhal Club, no 149, oct. 1995.

11. « Le crépuscule du Grand Homme », communication (non publiée) au colloque international (organisé par Jean-Jacques Hamm), Stendhal, imaginaire et politique (Herstmonceux Castle, 26-28 avril 1996).

12. « Peur et rumeurs dans la Chartreuse de Parme », Op. cit., Université de Pau, nov. 1996, p. 161-169.

13. « Thermomètre des valeurs et affinités électives », Stendhal. « La Chartreuse de Parme ou la chimère absente », Romantisme/Colloques, SEDES, nov. 1996, p. 133-144.

14. « Stendhal et Voltaire », causerie du 04/12/96, devant l’Association des Amis de Stendhal (compte rendu dans le Bulletin de l’Association des Amis de Stendhal, no 26, mars 1997), partiellement reprise dans l’entrée « Voltaire » du Dictionnaire de Stendhal, Champion, 2003, p. 742-745.

15. « Société et vie de cour dans la Chartreuse de Parme » (intervention à l’Université de Caen, fév. 1997), L’Année Stendhalienne, no 7, Champion, 2008, p. 265-292.

16. « … Lire toute la fable », La Chartreuse de Parme. Chant et tombeau, dans Recherches & travaux, Hors série 13, Presses de l’Université de Grenoble, mai 1998, p. 91-112.

17. « Les “taches dans le télescope”. Les angles morts du réalisme stendhalien », l’Année Stendhal, no 1, Klincksieck, déc. 1997.

18. « Stendhal et la chicane “Manie conseillante”, pamphlets, projets et procès », Romantisme, no 99, 1998, p. 11-25.

323

19. « Amour de l’idéologie et idéologie de l’amour », Persuasions d’amour. Nouvelles lectures de « De l’Amour » de Stendhal, Droz, 1999.

20. « Stendhal lecteur du xviie siècle ou l’invention d’une nouvelle critique », Elseneur, no 15-16, Presses Universitaires de Caen, 2000, p. 159-172.

21. « Les provinciales de Stendhal », Province-Paris. Topographie littéraire du xixe siècle, Presses Universitaires de Rouen, 2000.

22. « Sociocritique stendhalienne », Stendhal journaliste anglais, Presses de la Sorbonne Nouvelle, Paris, 2001.

23. « Stendhal et le pamphlet », Stendhal hors du roman, textes réunis par D. Sangsue, (colloque du 26-27 mars 1998 à Grenoble), Le texte et l’édition, no 9, Université de Bourgogne, 2001, p. 77-104.

24. « Méditations romanesques », Le littéraire, qu’est-ce que c’est ? P. U. de Caen, 2002.

25. « D’un nouveau complot contre la poésie », L’Année stendhalienne, no 1, 2002.

26. « L’État découronné ? », Stendhal et l’État, C.I.R.V.I., Moncalieri, 2002.

27. « Météorologie romanesque », L’Année stendhalienne, no 2, 2003.

28. « Stendhal : ni Dieu ni maître », Romantisme, no 122, déc. 2003.

29. « Le paysage est un miroir qu’on promène le long du roman », L’Année stendhalienne, no 3, 2004.

30. « Politique du style », Stendhal et le style, Ph. Berthier et É. Bordas éd., Presses Sorbonne Nouvelle, 2005.

31. « L’Histoire au présent », Stendhal. La révolte et les rêves, Glénat, Bibliothèque de Grenoble, mars 2006.

32. « Frontières et récit réaliste », L’image du Nord chez Stendhal et les romantiques, III, textes réunis par Kajsa Andersson, Örebro University, 2006.

33. « L’Histoire de la peinture en Italie, “pamphlet de Dominique” », L’Année stendhalienne, no 6, 2007.

34. « To print or not to print », Stendhal à Cosmopolis. Stendhal et ses langues, Ellug, P.U. de Grenoble, 2007, p. 279-304.

35. « Socio-politique de la réception et Stendhal », intervention (non publiée) au colloque Mettre le cap sur un lecteur : l’utopie d’une « Terre-Cœur en littérature », organisé par Frédérik Detue et Maëlle Levacher à l’Université de Nantes (26-27 avril 2007).

36. « Stendhal et la police » Figures et figurations du pouvoir, textes réunis par P. Vaydat, Université Lille 3, 2008, p. 113-133.

37. « Dialogue, dialogisme, polémique ou pourquoi il faut en finir avec Beyle, Dominique himself et tutti quanti », L’Année stendhalienne, no 7, Champion, 2008, p. 15-36.

38. « Révolution, romantisme et réception », intervention au colloque, Stendhal et

324

les romantismes, organisée par Marie-Rose Corrédor (Université de Grenoble, 28-30 janvier 2009). Actes à paraître.

39. « Lamiel, conte dépolitisé ? », RH.L.F. (109è année, no 1), mars 2009.

40. « Pourquoi Stendhal est un si bon lecteur, ou les leçons d’un fiasco », intervention au colloque Stendhal/Théâtre, organisé par Ph. Berthier, A. Novak-Lechevalier, L. Garnier et M. Sfar (Université de Paris 3, 11-13 juin 2009. Actes à paraître.

41. « Stendhal et la femme “en deux volumes” », L’Année stendhalienne, no 8, Champion, 2009, p. 139-168.

42. « Pour une socio-politique de la réception », Littérature, no 157, mars 2010.

43. « Stendhal, lecteurs, happy few et démocratie », causerie du 5 mai 2010 à l’Association des Amis de Stendhal, et partiellement reprise sous le titre : « Stendhal et les happy few : retour sur quelques idées reçues », L’Année stendhalienne, no 2011, Champion, p. 303-322.

44. « Le poids des images et des héritages », L’Année stendhalienne, no 9, Champion, 2010.

45. « Histoire de vie et sentiment de l’histoire », Ecrire l’histoire, no 6, automne 2010, éd. Gaussen, Marseille.

46. « L’argent en héritage », L’Année stendhalienne, no 10, Champion, 2011.

47. « Les Promenades dans Rome ou la fin du christianisme », Enquêtes sur les Promenades dans Rome. « Façons de voir » (Xavier Bourdenet et François Vanoosthuyse éd.), Ellug, Grenoble, 2011.

Ouvrages, éditions

Stendhal, le temps et l’Histoire (condensé de la thèse de doctorat d’État « ancien régime »), Presses Universitaires du Mirail, Toulouse, mai 2000, 356 p.

Stendhal littéral. Le Rouge et le Noir, éd. Kimé, 2001, 212 p.

Dictionnaire de Stendhal (co-direction : Y. Ansel, Ph. Berthier, M. Nerlich ; rédaction personnelle de cent quarante entrées), Champion, 2003.

Stendhal, Œuvres romanesques complètes, tome I, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade (février 2005). Introduction (p. xxix-lxvi) et édition du Rouge et le Noir.

Stendhal, Œuvres romanesques complètes, tome II, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade (octobre 2007). Edition de Lucien Leuwen : rédaction de la Notice, Xavier Bourdenet et Yves Ansel ; établissement du texte : Xavier Bourdenet ; rédaction des notes, Y. Ansel.

325

– Stendhal littéral. Lamiel, Ellug, Grenoble, 2009, 216 p.

Stendhal, Œuvres romanesques complètes, tome III, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade Edition de Lamiel : établissement du texte : Serge Linkes ; rédaction de la Notice et des notes, Y. Ansel. Ouvrage à paraître.