Skip to content

Avant-propos

View all information ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-3685-7
  • ISSN: 2261-1851
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-3685-7.p.0009
  • Publisher: Classiques Garnier
  • Online parution: 12-01-2015
  • Language: French
Free access
Support: Digital
9

Avant-propos

Laxe central de notre laboratoire « Patrimoine, Littérature, Histoire », celui qui réunit ses chercheurs dans la pluralité de leurs disciplines, est le rapport à la fois riche et problématique que le présent entretient avec le passé, quil sagisse dhistoire, de littérature, de mémoire individuelle ou collective. Or, les cinq sens dont il va être question ici semblent relever bien plutôt du pur présent de lexpérience sensible, dun être au monde par le corps, tel que le définissait Merleau-Ponty :

Cest dans lépreuve que je fais dun corps explorateur voué aux choses et au monde, dun sensible qui minvestit jusquau plus individuel de moi-même et mattire aussitôt de la qualité à lespace, de lespace à la chose et de la chose à lhorizon des choses, cest-à-dire à un monde déjà là, que se noue ma relation avec lêtre1.

Rien nest donc plus éloigné en apparence de cette question de la longue durée qui nous occupe, que cette « vie immédiate » de notre rapport sensible aux choses. Et pourtant… Dabord, nous savons bien que la sensation peut être la voie daccès la plus foudroyante au passé, quand lodeur et la saveur portent à elles seules, écrit magistralement Proust, « lédifice immense du souvenir2 ». Nous avons exploré il y a peu dannées cette notion de « réminiscence » à travers lhistoire de la littérature, au cours dun séminaire qui, déjà, nous avait fait remonter au Moyen Âge, avec Chrétien de Troyes et certaines gouttes de sang sur la neige qui forment lune des plus belles images sensorielles de notre littérature3. Voilà qui déjà articulait fortement les cinq sens à la dimension du temps.

10

Mais ce dont il sagit ici, cest de sétablir entièrement dans ce passé lointain pour tenter de comprendre comment les hommes et les femmes du Moyen Âge vivaient la sensation, la pensaient, la représentaient, comment sorganisait pour eux le monde sensible et, à travers ou par-delà lui, lunivers entier. Entreprise passionnante que ce décentrement, ce déplacement dans le temps par lequel nous accédons à des modes de sentir différents des nôtres, mais qui peuvent nous apprendre beaucoup sur notre humanité.

Jean-Yves Laurichesse

Université Toulouse – Jean-Jaurès

Directeur du laboratoire PLH

(EA 4601)

1 Rapport sur ses travaux présenté au Collège de France, 1951.

2 Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, vol. I, Du côté de chez Swann, Paris, Gallimard (Bibliothèque de la Pléiade), p. 46.

3 LOmbre du souvenir. Littérature et réminiscence, du Moyen Âge au xxie siècle, éd. J.-Y. Laurichesse, Paris, Classiques Garnier, 2012. Voir Philippe Maupeu, « Réminiscences littéraires et memoria rhétorique au Moyen Âge. Pétrarque et Chrétien de Troyes » (p. 17-34).

Article from a collective work: Previous 2/26 Next