Aller au contenu

Avant-propos

  • Type de publication: Article de revue
  • Revue: Parade sauvage
    2011, n° 22
    . Revue d’études rimbaldiennes
  • Auteurs: Frémy (Yann), Whidden (Seth)
  •  
  •  
  • Pages: 13 à 13
  • ISBN: 978-2-8124-0324-8
  • ISSN: 0764-471X
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-4541-5.p.0013
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Collection / Revue: Parade sauvage, n° 22
  • Date de parution: 17/11/2011
  • Première édition: 2011
  • Langue: Français

  • Article de revue: Précédent 3/15 Suivant
Accès libre
Support: Numérique
13

AVANT-PROPOS

Parade sauvage entame une mutation. La revue fondée en 1984 par Steve Murphy sera éditée désormais par Classiques Garnier, qui en assureront l’impression, la promotion, la diffusion, la vente et géreront les abonnements. Son centre reste néanmoins basé à Charleville-Mézières, ville de naissance du poète, avec qui des liens forts seront conservés. Ce nouveau choix éditorial, soutenu par la Ville, permettra un rayonnement accru de la revue et une parution régulière, à raison d’un numéro par an. La structure de la revue demeure la même : études, singularités, recensions, sans exclure par la suite un cahier de création.

Nous tenons à remercier chaleureusement à cette occasion Claude Blum, directeur de Classiques Garnier, qui a accepté d’accueillir Parade sauvage au sein de sa maison d’édition. Gérard Martin et Alain Tourneux ont soutenu la revue dès ses débuts, en l’implantant à Charleville-Mézières ; nous leur en sommes très reconnaissants. Plus récemment, Lucette Pérot a consacré beaucoup de temps à Parade sauvage afin de faciliter la transition. Claudine Ledoux, maire de Charleville-Mézières, nous a toujours fait bénéficier de son soutien. Nous leur exprimons notre gratitude. Nos remerciements vont également au comité de rédaction et au comité scientifique, qui demeurent inchangés, et nous accompagneront dans la suite de cette belle aventure. Nous ne saurions bien sûr oublier Steve Murphy, dont l’esprit anime toujours une revue dont il a su faire une référence.

Yann Frémy
et Seth Whidden