Skip to content

Avertissement

View all information ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-2788-6
  • ISSN: 2417-6400
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-2789-3.p.0009
  • Publisher: Classiques Garnier
  • Parution date: 04-08-2014
  • Language: French
Free access
Support: Digital
9
AVERTISSEMENT



LEs textes contenus dans ce troisième et dernier volume
de notre édition ont été écrits par Descartes de x693 à
r6Jo. Comme pour nos outrer tomes, ces limites n'ont pas
été arbitrairement fixées, et nous avons voulu donner, à
chaque volume, une unité philosophique, répondant à celle
d'une période de la réflexion cartésienne.

De r6r8 à r637, l'état d'esprit de Descartes a surtout
été celui d'un savant. Les textes publiés en notre second tome
(r638-r6g2) nous ont révélé le Descartes métaphysicien
c'est l'époque des Méditations. Ici, nous allons !e voir dési-
reux de compléter son système de la Nature, et de réfléchir
sur l'homme concret, fait de l'union d'une âme et d'un corps.
En cette dernière période, on ne trouve plus d'innovations
métaphysiques (sauf, dans les lettres à Mesland, en ce qui
concerne la théorie de !a liberté). En sciences, Descartes
semble avoir renoncé à !'usage des mathématiques. C'est
pourquoi, alors que la Dioptrique, !a Géométrie, le
Traité de la mécanique sont des ouvres scientifiques au
sens moderne de ce mot, !es Principes de la philosophie
nous présentent une sorte de roman de la Nature, qui nous
étonne par la hardiesse, main aussi par d'arbitraire des expli-
cations proposées.

Descartes veut établir que son système explique tout, et
nous retrouvons cet état d'esprit dans !a Description du
corps humain, où, par exemple, il nous est dit pourquoi !e
sang des animaux est rouge.

10 z AVERTISSEMENT

D'autre part, roux l'influence de la princesse Élisabeth,
Descartes aborde, à partir de r6¢j, les problèmes concernant
!'homme concret, ter sentiments, sa tristesse, son aspiration
au bonheur. Les lettres de cette période contiennent dont sa
morale, et aboutissent à l'admirable traité der Passions
de l'âme.

On trouvera, dans ce volume, le texte intégra! der Prin-
cipes de la Philosophie, der Notae in programma, der
Passions de l'âme, et der lettrer concernant 1a morale; de
larges extraits de l'Épître à Voetius, de la Description
du corps humain, du Ballet de la Paix et der derniers
écrits de Descartes. Enfin, toutes !es lettrer écrites de r6¢j
à r6Jo seront indiquées et, la plupart, reproduites.

Pour éviter au lecteur d'avoir à se reporter aux
volumes précédents, précisons le sens des principales
abréviations employées

AM signifie :Descartes, correspondance, publiée par
Ch. Adam et G. Milhaud, Paris, Alcan, Presser
Universitaires de France, ryj6 et années suivantes.

AT : ouvres de Descartes, publiées par Charles Adam
et Paul Tannery, Paris, Léopold Cerf, r 8y~ à r y r j.
Une nouvelle édition, revue et augmentée, est en cours de
publication à la librairie Vrin.

Clerselier désigne l'édition des Lettres de Descartes par
Clerselier, cbex Charles Angot ou Henri Lt Gras, de
r6J~ à r66~.

Roth signifie :Correspondance of Descartes and Cons-
tantyn Huygens, éditée par Léon Roth, Oxford, rys6.

Baillet : Baillet, La Vie de Monsieur Descartes, Paris,
chez Daniel Hortemels, r6yr, z tomes.

En ce qui concerne !es ouvrer de Descartes, nous ren-
voyons aux Règles pour la direction de l'esprit par le
seul mot Regulae et, quand i1 t'agit d'une règle déterminée,

11 AVERTISSEMENT ;

en disant Règle V ou Règle VI. Pour Le Monde ou
Traité de la Lumière pour dirons seulement Le Monde,
pour le Discours de la méthode le Discours, pour les
Méditations touchant la Première Philosophie les
Méditations, pour les Principes de la Philosophie les
Principes.

Notre volume se termine par der tables récapitulatives
en tête desquelles on trouvera d'autres indications d'abrévia-
tions. Pour !er abréviations concernant les ouvrager des
commentateurs, nous prions le lecteur de se reporter aux
avertissements des tomes précédents. L'exposé des principes
gui ont dirigé notre travail en cette édition des ouvres
philosophiques de Descartes se trouve dans l'Intro-
duction placée au début du tome I. Comme dans des précé-
dents volumes, nous avons, pour tous les textes un peu longs,
indiqué en marge la pagination AT. La plupart des commen-
taires renvoyant à cette édition, le lecteur pourra ainsi
retrouver aisément les textes qu'ils indiquent.