Aller au contenu

Table des matières

  • Type de publication: Chapitre d’ouvrage
  • Ouvrage: Œuvres complètes. Tome I
  •  
  •  
  • Pages: 843 à 855
  • ISBN: 978-2-406-07887-6
  • ISSN: 2103-575X
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-07889-0.p.0843
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Collection / Revue: Textes de philosophie, n° 13
  • Date de parution: 03/01/2019
  • Année d’édition: 2018
  • Langue: Français

  • Chapitre d’ouvrage: Précédent 16/16
Accès libre
Support: Numérique
843

Table des matières

LISTE DES ABRÉVIATIONS   7

PRÉSENTATION

Lire Tiphaigne au xxie siècle   9

La redécouverte dune mine à ciel ouvert   10

Quelques raisons dun enfouissement   14

La modernité est un plat qui se mange froid   16

Une œuvre encore à inventer ?   17

Portrait de lauteur en tournesol   22

REPÈRES BIOGRAPHIQUES

Tiphaigne, médecin de Montebourg   27

La famille Tiphaigne à Montebourg   27

Le collège de Valognes, les eudistes et le théâtre   30

Laventure journalistique du Glaneur à Valognes   31

Les prix de poésie aux palinods de Caen et de Rouen   34

Les études médicales à Caen   37

Les premiers pas dans la République des Lettres   41

Paris, le directeur de la Librairie
et la gageure de lHistoire des pêches   42

Le poste de médecin dans un hôpital de Basse-Normandie   47

Une réflexion sur le vivant : des végétaux à la nature de lâme   50

LHistoire des pêches, malgré tout   54

Des œuvres génialement élémentaires   56

Ultimes œuvres   57

844

LAMOUR DÉVOILÉ,
OU LE SYSTÈME DES SYMPATHISTES,
OÙ LON EXPLIQUE LORIGINE DE LAMOUR,
DES INCLINATIONS, DES AVERSIONS,
DES ANTIPATHIES, ETC.

1749

Texte établi, présenté et annoté par Carmen Ramirez

PRÉSENTATION    63

Unité et variété dun ouvrage desprit    67

Le non-lieu poétique et le lieu de la composition    72

Libido sciendi, Theatrum anatomicum et matière sympathique    81

Libido amandi, Theatrum Amoris :
du « Je ne sais quoi » à « lÀ peu près »    86

LAmour dévoilé et la fable de Socrate :
lAmour souverain et lempire de la pensée    95

Accueil et réception   104

LAMOUR DÉVOILÉ, OU LE SYSTÈME DES SYMPATHISTES,
OÙ LON EXPLIQUE LORIGINE DE LAMOUR, DES INCLINATIONS,
DES SYMPATHIES, DES AVERSIONS, DES ANTIPATHIES, ETC.   117

Préface   119

Chapitre premier.
Différents sentiments sur lorigine de lamour   122

Chapitre ii. Sentiment des platoniciens   124

Chapitre iii. Sentiments des péripatéticiens   131

Chapitre iv. Sentiment de Descartes   134

Chapitre v. Sentiment des sympathistes   142

Chapitre vi. La matière sympathique   144

Chapitre vii. Nature de la matière sympathique   148

Chapitre viii. Organes des sens   161

845

Chapitre ix. Fonctions des organes des sens   164

Chapitre x. Action de la matière sympathique
sur les organes des sens   171

Chapitre xi. Sensations excitées dans lâme par laction
de la matière sympathique sur les organes des sens   173

Chapitre xii. Traces formées dans le cerveau
par laction de la matière sympathique   184

Chapitre xiii. Différences des inclinations
suivant les différents âges   189

Chapitre xiv. Passions qui accompagnent lamour   200

846

AMILEC,
OU LA GRAINE DHOMMES
QUI SERT À PEUPLER LES PLANÈTES

1754

Texte établi, présenté et annoté par Philippe Vincent

PRÉSENTATION   205

Un songe philosophique   207

Une satire moraliste et utopisante   214

Un génial cabinet de curiosités   221

Un voyage cryptique dans la galaxie des Lettres   228

Histoire du texte et de ses traductions   236

AMILEC, OU LA GRAINE DHOMMES
QUI SERT À PEUPLER LES PLANÈTES   241

Zamar, député à la Lune par Amilec,
Grand-Maître de la manufacture des graines dhommes. 277

[Lettre de Zamar]   277

Entretien du sublunaire avec le courrier   287

Réforme de léducation   293

La subordination   296

De la réforme dun État   299

Moyens de réforme dans la judicature   306

Suite de Zamar député à la Lune par Amilec,
Grand-Maître de la manufacture des graines dhommes  317

Relation de la Nitramie et de la Nautopie   337

Relation de la Nautopie   344

847

BIGARRURES PHILOSOPHIQUES

1759

Texte établi, présenté et annoté
par Emmanuelle Sempère et Guilhem Armand

PRÉSENTATION   359

Bigarrer la pensée   359

Ce que la fable peut offrir à la science.

Une archéologie du rêve   364

Dans les limbes cyraniennes   369

Discuter Locke ou comment sauver limmatérialité de lâme   376

Un dialogue à bâtons rompus   381

Histoire du texte et réception   382

BIGARRURES PHILOSOPHIQUES

Tome I (Texte établi et annoté par Emmanuelle Sempère)   393

Préface   395

Les Visions dIbraïm, philosophe arabe 397

Chapitre premier. Porte ouverte aux physiciens   397

Chapitre ii. Ibraïm entre en matière   399

Chapitre iii. La Lune remise en crédit   402

Chapitre iv. Avis aux beaux esprits   405

Chapitre v. Demi-sommeil   408

Chapitre vi. Chant joyeux mal fondé.
Histoire de la baguette de Noé   410

Chapitre vii. À bonne intention, mauvais succès   412

Chapitre viii. Mort prématurée.
Fin de lhistoire de la baguette   416

Chapitre ix. Être heureux en songes,
cest lêtre plus quon ne pense   419

848

Chapitre x. Lisez tout bas, et gardez le secret   422

Chapitre xi. Et puis cherchez le vrai.
Histoire de loracle de Babylone   425

Chapitre xii. Argument   429

Chapitre xiii. Qui dort, dîne   430

Chapitre xiv. Ne dirait-on pas quon parle de nous ?
Histoire de la grotte de Totis   432

Chapitre xv. Avis mal reçus   435

Chapitre xvi. Ressource quon naurait pas imaginée   437

Chapitre xvii. On aura peine à le croire   440

Essai sur la nature de lâme,
ou examen de cette célèbre proposition de M. Locke :
Dieu peut-il donner, s
il veut, à certains amas de matière,
disposés comme il le juge à propos,
la faculté d
apercevoir et de penser ? 443

§ i. Opinions pour et contre limmatérialité de lâme   443

§ ii. Doutes de M. Locke et de son école   445

§ iii. De fortes raisons semblent nous engager
à adopter ces doutes, de plus fortes doivent
nous porter à faire tous nos efforts pour en sortir   446

§ iv. Si cest la matière qui pense, le mouvement
accompagne nécessairement la pensée   449

§ v. Le mouvement qui accompagne nécessairement
la pensée (supposé que la matière pense) ne peut être
quun mouvement interne, un mouvement des parties
du corps pensant   451

§ vi. Il est donc impossible que les éléments pensent,
car il ny peut survenir aucune espèce de mouvement interne   456

§ vii. Les éléments séparés ou combinés sont les mêmes
en tout point, ils ne peuvent donc pas plus penser
dans une circonstance que dans lautre   458

§ viii. Donc aucun corps, soit brut,
soit organique, ne peut penser   462

849

§ ix. Plus on y regarde de près, moins on trouve
que les éléments soient capables de perception   464

§ x. Considérations sur les monades   470

§ xi. Examen du Système de la Nature, par M. de Maupertuis, système soutenu en forme de thèse à Erlangen,
par le docteur Baumann   477

§ xii. Examen de la réfutation
du Système de la Nature, par M. ***   480

I   480

II   482

III   483

IV   484

BIGARRURES PHILOSOPHIQUES

Tome II (Texte établi et annoté par Guilhem Armand)  489

Voyage aux Limbes 491

Chapitre premier. Ne demandez pas encore
comment cela sest pu faire   491

Chapitre ii. Nouvelles des philosophes trépassés   494

Chapitre iii. Les métamorphoses   498

Chapitre iv. Vue des Limbes   502

Chapitre v. Quen pensez-vous ?   506

Chapitre vi. Autres possibilités à perte de vue   512

Chapitre vii. Propos   516

Chapitre viii. La moitié dun monde à gagner   522

Chapitre ix. En auriez-vous fait autant ?   524

Chapitre x. Moyen de mettre le vide à profit   528

Chapitre xi. Le Grand Plan   532

Chapitre xii. Nen croyez que la moitié   537

I   540

II   545

Chapitre xiii. LApologie de Campanella   551

Chapitre xiv. Le je ne sais quoi de Van Helmont   555

850

Chapitre xv. Lhomme chair, bois et pierre   559

Chapitre dernier. Qui sert déclaircissement au premier   562

Suite de lEssai sur la nature de lâme 565

§ i. Développement sur lintelligence prétendue des atomes   565

§ ii. Examen de quelques pensées de M. Locke   569

I   569

II   570

III   571

IV   572

V   573

VI   574

VII   577

VIII   578

IX   580

X   581

§ iii. Examen de quelques pensées de M. de Voltaire   582

I   582

II   583

III   584

IV   585

V   586

VI   586

§. iv. Conclusion   589

851

QUESTIONS RELATIVES
À LAGRICULTURE
ET À LA NATURE DES PLANTES

1759

Texte établi, présenté et annoté par Sarah Benharrech

PRÉSENTATION   593

Histoire du texte   593

Le contexte normand   597

Le prétexte physiocratique   600

Bacchus en Normandie   602

Lesprit du vin   607

Les animaux immobiles   607

Le vivant et le mort   611

Les analogies   615

Le sentiment des plantes   619

Le sens harmonique   622

Les intermédiaires   625

La bigarrure   628

La réception de lœuvre   629

QUESTIONS RELATIVES À LAGRICULTURE
ET À LA NATURE DES PLANTES   635

Préface   637

Première question.

Ne reste-t-il plus dépreuves à faire sur la nature des vignes
en Normandie et autres pays qui ne donnent point de vin,
ou en donnent un sans qualité ?   639

Article premier. Terroir de Normandie ;
tempérament et naturel des Normands :
que leur boisson y contribue beaucoup   639

852

Article ii. Que létablissement des vignobles
en Normandie serait de la plus grande utilité
pour cette province, et naurait rien de contraire
à lordonnance qui défend de les multiplier   641

Article iii. Que les tentatives quon a faites pour avoir
des vins du cru de Normandie ont été infructueuses
et ont dû lêtre. 1o Quil reste beaucoup de choses
à essayer du côté de la culture   643

Article iv. 2o Quil reste beaucoup de choses à essayer
pour donner au moût les qualités qui lui manquent   646

Article v. 3o Quil reste encore beaucoup
de recherches à faire par la voie des semences   649

Article vi. Preuves quil faut semer   651

Article vii. Suite des preuves   654

Article viii. Que les essais quon propose peuvent
se tenter pour beaucoup dautres pays que la Normandie   656

Article ix. Précautions à prendre
dans les recherches quon propose   657

Seconde question.

Pourquoi les plantes ne seraient-elles pas
de véritables animaux ?   659

Article premier. Les végétaux sont
des corps organiques comme les animaux   659

Article ii. Leur génération est la même   660

Article iii. La nutrition sopère
dans les uns comme dans les autres   662

Article iv. Il en est de même de laccroissement   663

Article v. Il ny a quune sorte de mouvement essentiel
à lanimalité, et les végétaux en sont pourvus   665

Article vi. Que le mouvement progressif
se remarque aussi bien dans certains corps bruts,
que dans certains animaux   667

Article vii. Outre le mouvement essentiel à lanimalité,
quelques végétaux en ont encore un dun autre genre   669

Article viii. Que les végétaux pourraient bien
être doués du sens du toucher   672

853

Article ix. Que peut-être les plantes sont susceptibles
du sentiment de la soif   675

Article x. Quil est une sorte de sens
quon ne peut guère refuser aux végétaux   677

Article xi. Que quand on y regarde de près,
on ne sait plus où borner les sensations des végétaux   679

Article xii. Éclaircissements sur ce quon vient davancer   681

Article xiii. Développements
sur ce qui constitue lanimalité   683

Article xiv. Opinions des anciens
sur la nature des végétaux   685

Article xv. De lâme végétative   686

Article xvi. Erreurs dans la distribution
des corps naturels en trois règnes   688

Conclusion   691

VARIANTES   693

854

GIPHANTIE

1760

Texte établi, présenté et annoté
par Yves Citton et Marianne Dubacq

PRÉSENTATION   699

Limaginaire des esprits élémentaires   700

Un récit aux temporalités prismatiques   707

Une œuvre-phare de larchéologie des media   715

Histoire du texte et de ses traductions   721

GIPHANTIE   731

Première partie 733

Chapitre premier. Préface   733

Chapitre ii. LOuragan   735

Chapitre iii. Belle-vue   738

Chapitre iv. La Voix   740

Chapitre v. Les Contre-sens   742

Chapitre vi. Les Apparitions   745

Chapitre vii. Les Surfaces   747

Chapitre viii. Le Globe   750

Chapitre ix. Les Propos   752

Chapitre x. Le Bonheur   755

Chapitre xi. Le Pot pourri   757

Chapitre xii. Le Miroir   760

Chapitre xiii. LÉpreuve   763

Chapitre xiv. Les Talents   767

Chapitre xv. Le Goût du siècle   769

Chapitre xvi. La Raisonneuse   770

855

Chapitre xvii. Les Crocodiles   771

Chapitre xviii. La Tempête   774

Chapitre xix. La Galerie ou la fortune du Genre humain   777

Chapitre xx. LAutre côté de la Galerie   783

Seconde partie 789

Chapitre premier. Le Repas   789

Chapitre ii. Les Pépins   794

Chapitre iii. Le Vieil Amour   796

Chapitre iv. Les Greffes   799

Chapitre v. La Volupté   801

Chapitre vi. Jeunesse perpétuelle   803

Chapitre vii. Les Démangeaisons   805

Chapitre viii. Les Compensations   809

Chapitre ix. Nil admirari   811

Chapitre x. LArbre fantastique   814

Chapitre xi. Les Prédictions   816

Chapitre xii. Le Système   819

Chapitre xiii. Épître aux Européens   827

Chapitre xiv. Les Maximes   832

Chapitre xv. Les Thermomètres   834

Chapitre xvi. Les Lentilles   837

Chapitre xvii. Chemin sous Terre   839