Skip to content

Glossaire

  • Publication type: Book chapter
  • Book: Œuvres complètes. Tome I. Poèmes antiques
  •  
  •  
  • Pages: 605 to 622
  • ISBN: 978-2-8124-0304-0
  • ISSN: 2103-4877
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-4037-3.p.0605
  • Publisher: Classiques Garnier
  • Collection / Journal: Nineteenth-Century Library, n° 11
  • Subcollection: Leconte de Lisle, n° 1
  • Parution date: 09-26-2011
  • Last edition: 2011
  • Language: French

  • Book chapter: Previous 10/15 Next
Free access
Support: Digital
605

Glossaire

Abarim : montagne proche du Jourdain, à l’Est et Sud-Est de la Mer Morte. S’y trouve le mont Nébo. C’est de là que Moïse, ayant conduit les Juifs hors d’Égypte jusqu’à la Terre promise (où il lui est défendu d’entrer), contemple la terre de Canaan avant de mourir.

Achémène : roi des Achéménides, peuple de Perse réputé pour ses richesses en or ouvragé.

Açoka : autrement nommé angsoka, arbrisseau à fleurs rouges qui pousse en Inde.

Açvatha : arbre éternel représentant l’univers issu de Brahma, qui donne son nom au ficus religiosa, arbre de l’Inde.

Adônaï : l’un des noms de Dieu dans le judaïsme.

Adônis : fils du roi de Chypre, il est aimé par Aphrodite. Il symbolise la mort et le renouveau de la nature.

Aède : chanteur qui récite des épopées en s’accompagnant d’un instrument, la phorminx.

Agavé : reine de Thèbes. Participant à la transe des Bacchantes en l’honneur du dieu Dionysos, elle tue son propre fils Penthée qui épie le rite interdit aux profanes.

Agénor : l’un des fils de Niobé tué par Apollon.

Aglaé : l’une des trois Charites, déesses de la plénitude et de la joie.

Agni : dieu solaire dans la religion hindouiste, intercesseur et gardien de l’ordre cosmique, seigneur du feu sacrificiel et du foyer. Il est le dieu du feu de la guerre, de la fin du temps, figure dynamique puisque la destruction qu’il opère est signe d’une régénérescence.

Agrigente : nom d’une province et d’une ville de Sicile.

Aia : contrée de l’Anatolie centrale et septentrionale appelée Colchide dans l’Antiquité. Lieu où Phryxos offre la Toison d’or au roi Éétès.

Aiakide : (ou éacide) nom donné au peuple habitant Égine, île proche d’Athènes. La racine du nom est liée à Ajax, héros de la guerre de Troie. Dans « Khirôn », le terme fait référence à Achille, qui comme Ajax descend d’Éaque et de Pélée.

Aidès : (ou Hadès) divinité chtonienne, frère de Zeus et de Poséidon. Il règne sous la terre, dans les Enfers, au royaume des morts.

Aigée : (ou Égée) nom donné à la mer intérieure du bassin méditerranéen entre la Grèce et l’actuelle Turquie. Égée est le nom d’un roi d’Athènes. Croyant, à tort, que son fils Thésée a été tué par le Minotaure, il se précipite dans la mer pour se noyer.

Aigile : Philémon écrit dans son Traité des noms attiques que les figues sèches de la ville d’Aigila sont les plus belles.

Aigle Olympien : Zeus.

Aigypan : (ou aégypan, égipan) faune portant cornes et sabots de chèvre. Divinité champêtre mineure de la mythologie grecque.

Aisôn : (ou Éson) père de Jason et grand-oncle d’Ulysse.

Aithèr : substance subtile qui, selon la mythologie grecque, se trouve au-dessus de l’air. Elle désigne généralement la sphère céleste.

Aitna : (ou Etna) mont volcanique de Sicile.

Akhérôn : rivière qui encercle les Enfers de la mythologie grecque.

Albain (pays) : région dominée par la ville d’Alba, cité mythique fondée par Ascagne après sa fuite de Troie, et considérée comme la cité-mère d’où sont nés Remus et Romulus, fondateurs de Rome.

606

Algide : mont du Latium qui, chez Horace, passe pour être sous la protection de Diane.

Alighieri : (Dante) poète et homme politique florentin (1265-1321) dont La Divine comédie est considérée comme le chef d’œuvre de l’humanisme chrétien.

Alkmène : (ou Alcmène) femme d’Amphitryon, séduite par Zeus dont elle conçoit Héraclès, qui naît un jour après la naissance d’Iphiclès, qu’elle a conçu avec son mari.

Alphée : dieu fleuve de la mythologie grecque. Il tombe amoureux de la nymphe Aréthuse.

Amaryllis : jeune bergère cruelle chez Théocrite, elle devient l’archétype de la beauté féminine chez Virgile.

Ammon : il s’agit du dieu gréco-égyptien, synthèse du dieu Amon, dieu primordial égyptien, et de Zeus.

Amphiôn : (ou Amphion) neveu du roi de Thèbes, il bâtit les murailles de cette dernière. Il épouse Niobé, dont il a des enfants qui seront massacrés par Artémis et Apollon.

Amphitrite : néréide, épouse de Poséidon.

Andros : île grecque de la Mer Égée. L’île, consacrée à Dionysos, est réputée pour ses vins.

Antonoé : (ou Autonoé) fille de Cadmos et d’Harmonie, sœur d’Agavé et mère d’Actéon, elle participe à la mise à mort de son neveu, l’ayant pris pour une bête sauvage sous l’emprise de la transe dionysiaque.

Anubis : nom grec du dieu chacal de la mythologie égyptienne. Il est associé aux cultes funéraires et escorte les morts dans l’autre monde.

Aphrodita : déesse de l’amour et de la beauté dans le polythéisme grec.

Aphrodite : id.

Apis : dieu de la mythologie égyptienne, à tête de taureau. Symbole de la fertilité. On l’identifie, à certaines époques, à Osiris.

Apollôn : (ou Apollon) l’un des dieux majeurs du polythéisme grec. Archer divin, il rayonne, symbolisant le soleil. Il est aussi connu pour être le dieu de la poésie et de la musique, conduisant les Muses. C’est aussi le dieu de la divination, qui fonde le plus grand oracle de Grèce à Delphes.

Apsaras : divinités inférieures de l’hindouisme, génies intermédiaires que le Rig-Veda décrit comme la lueur des éclairs ou des ondines. Elles surveillent la nature. Cette acception la plus ancienne, que suit Leconte de Lisle, a donné naissance à la signification ultérieure de courtisanes célestes.

Araunos : (ou Anauros - Leconte de Lisle semble avoir interverti les deux consonnes du nom) Fleuve de Thessalie où Artémis poursuit cinq biches aux cornes d’or et aux sabots d’airain. En ayant capturé quatre, elle les attelle à son char.

Arcadie : région montagneuse du centre du Péloponnèse, à laquelle le dieu Pan est associé.

Archer Délien : Apollon, né à Délos.

Arès : dieu de la guerre et de la destruction dans la mythologie grecque.

Aréthuse : nymphe du cortège d’Artémis. Pour échapper à Alphée, dieu du fleuve éponyme, elle s’enfuit en Sicile et demande à Artémis de la changer en fontaine. Alphée la poursuit et mêle ses eaux à celles de son aimée.

Argô : nom du navire qui porte les Argonautes dans leur recherche de la Toison d’or.

Argos : ville du Péloponnèse.

Aristée : héros, fils d’Apollon et de la nymphe Cyrène. Il a pour fils Actéon, jeune chasseur qui est mis à mort par ses propres chiens pour avoir vu la déesse Artémis nue à son bain.

Artémis : déesse du polythéisme grec. Sœur d’Apollon, fille de Zeus et de Léto. Elle est associée à la lune. Artémis est la déesse vierge, chasseresse et guerrière.

Astarté : divinité d’origine phénicienne, dont découle Tanit, la déesse lunaire de Carthage. Astarté devient aussi, dans la mythologie sicilienne, Aphrodite, la déesse qui épouse Adônis.

Asura : nom générique désignant un démon qui s’oppose aux dieux, les Dévas ou « Suras » (religion hindouiste).

607

Athamas : personnage de la mythologie grecque. Fils d’Éole, il est roi de Béotie puis de Thessalie. De son épouse Néphélé, déesse des Nuages, il conçoit deux enfants, Phryxos et Hellé, qui échappent à leur marâtre en s’envolant sur un bélier à la toison d’or.

Athanase : patriarche d’Alexandrie (ive siècle) et l’un des Pères de l’Église. Intransigeant dans les dogmes qu’il profère, il est lui-même en butte à l’ostracisme des empereurs romains chrétiens qui, par cinq fois, l’exilent d’Alexandrie.

Athéné : déesse grecque de la sagesse et de la guerre. Leconte de Lisle choisit de transcrire le nom ionien et non celui de l’Athéna attique.

Athos : mont de Grèce.

Atlas : Titan, fils de Japet, et frère de Prométhée. Ayant participé à la guerre des Titans contre les dieux de l’Olympe, il est condamné à soutenir les cieux sur ses épaules.

Atrée : fils de Pélops et d’Hippodamie, il est, suivant les sources de la mythologie grecque, roi de Mycènes ou d’Argos. Il donne naissance à une lignée qui reçoit le nom d’Atrides. Il est le père d’Agamemnon et de Ménélas, le mari d’Hélène de Sparte. Avide de pouvoir, il combat son frère Thyeste à qui il fait manger ses enfants, après les avoir tués et fait cuire. Un oracle prédit à ce dernier qu’il pourra se venger s’il conçoit de sa propre fille un fils qui deviendra le meurtrier de son oncle. Ainsi débute la malédiction des Atrides qui se perpétue jusqu’aux épisodes qui mènent à la guerre de Troie.

Atride : de la race d’Atrée, dont les crimes appellent la malédiction des dieux de la Grèce. Dans le contexte du poème, le terme renvoie à Ménélas, fils d’Atrée, et époux d’Hélène.

Atropos : une des trois Moires, divinités du destin dans la mythologie grecque.

Ausonie : région au Sud du Latium, qui prend son nom d’Auson, fils d’Ulysse.

Baal : le terme désigne, génériquement, un dieu. C’est aussi le nom d’un dieu phénicien et punique.

Babel : autre nom de Babylone.

Babylone : ville antique de Mésopotamie qui domine les régions où coule l’Euphrate, centre d’une grande civilisation. La ville devient dans la Bible le symbole de la corruption et de l’orgueil des hommes. Lui est aussi lié le mythe de la tour de Babel, que les hommes auraient voulu construire dans leur déraison pour atteindre le ciel, mais dont Dieu interrompt la construction en introduisant une multitude de langues qui dispersent les hommes.

Bacchante : femme qui célèbre les mystères de Dionysos. Les Bacchantes étaient prises, au réveil de la nature, dans les premiers jours du printemps, d’une ivresse qui les poussait à crier et danser, échevelées, rassemblées en transe, et révérant leur dieu.

Bacchus : dieu romain assimilé au Dionysos grec. Dieu du vin, de l’ivresse et de la nature débordante.

Bakkhos : autre nom de Dionysos.

Balbeck : (ou Baalbek) ancienne ville de Phénicie, qui reçoit le nom d’Héliopolis. Elle abrite certains des temples grecs les mieux conservés.

Bengalis : petits oiseaux que l’on rencontre en Inde.

Bérécinthe : nom d’un mont de Phrygie où serait née Cybèle, la mère des Dieux, qui prend quelquefois ce nom. Dans le contexte du poème, il s’agit d’un prénom de jeune fille.

Bhagavat : autrement nommé « Bienheureux », « Vénéré du monde ». C’est, selon Burnouf, qui est la source à laquelle puise Leconte de Lisle, le plus honorifique des dix titres de Krishna, lui-même grande incarnation de Vishnou.

Bhagiratha : devant racheter un crime ancestral par une purification, le sage Bhagiratha trouve le moyen de faire descendre sur terre la rivière céleste, Ganga, condition nécessaire pour initier les rites purificatoires. Bhagiratha le pieux entreprend une longue ascèse afin de rendre Brahma miséricordieux. Cependant, la chute violente de Ganga devant entraîner

608

la destruction de la terre, Bhagiratha redouble son ascèse en se tenant pendant toute une année sur un seul pied. Shiva entend sa prière et intercepte Ganga dans sa chute.

Bibulus : homme politique romain qui est consul de Rome en même temps que César.

Bistonie : synonyme de la Thrace.

Borée : dieu de la mythologie grecque personnifiant le vent du Nord.

Boutès : fils de Prendion, descendant d’Érichthonios, roi d’Athènes, il devient grand-prêtre d’Athéna.

Brahma : dieu créateur-démiurge de l’hindouisme, premier de la Trimurti. Il est l’énergie de création qui permet au monde de venir à un état manifesté.

Brahmane : homme appartenant à la caste sacerdotale. Il est possesseur d’une formule religieuse magique, ou du moins de connaissances importantes sur le monde.

Byzance : capitale de l’Empire romain d’Orient.

Calès : vin célèbre de Campanie.

Çantal : (ou santal) arbre poussant en Inde, et dont le bois sert à produire de l’encens.

Capitole : l’une des sept collines de Rome, qui abritait le centre religieux de la ville, avec les temples de Junon et de Jupiter capitolin.

Caprée : (ou Capri) île de la baie de Naples, où l’empereur Tibère se retire pour fuir l’hostilité du peuple de Rome. D’après Suétone, que les historiens modernes récusent, l’empereur y finit sa vie dans la plus grande débauche.

Castellan, Charles : poète mauricien (1812-1851), auteur de deux recueils, Les Palmiers (1832) et Beaux jours et jours d’orage (1837).

Caucase : région montagneuse déployée entre la mer Noire et la mer Caspienne. La mythologie grecque en fait le lieu où Zeus enchaîne Prométhée pour le punir d’avoir dérobé le feu aux dieux de l’Olympe afin d’en faire don aux hommes.

Cécube : vin célèbre de l’Antiquité romaine, produit en Italie, dans le Latium.

Cérès : déesse romaine des moissons, de l’agriculture et de la fécondité.

Civa : (ou Shiva) l’un des trois dieux majeurs de l’hindouisme (faisant partie, avec Brahma et Vishnou, de la Trimurti). Civa est le dieu destructeur et transformateur. Son arc représente la vérité et la vertu. Rama, réussissant à le porter, ou à le ployer, montre sa valeur autant morale que physique.

Constantin : premier empereur à se convertir, il met fin aux persécutions des chrétiens et aide l’Église à s’imposer dans l’Empire. Il convoque le concile de Nicée.

Corrège : (le Corrège, v. 1489-1534) célèbre peintre italien de la Renaissance de l’École de Parme.

Cragus : nom du dieu révéré en Anatolie, et identifié à Zeus. C’est aussi le nom que porte un mont, en Lycie, qui se situe au Sud de l’Anatolie.

Çudra : (ou Sudra, Shoudra) nom générique qui désigne les hommes de la caste inférieure, comprenant artisans et ouvriers.

Cumes : ancienne cité de la Grande-Grèce, située au Nord de Naples. C’est là qu’officiait l’une des douze Sibylles du monde grec, qui comptait parmi les plus prestigieuses.

Çunacépa : personnage secondaire apparaissant dans le Ramayana, devant se sacrifier pour payer un tribut aux dieux et qui, suivant le conseil de Viçvamitra, se sauve en célébrant Indra par une hymne.

Cybèle : déesse mère de la mythologie grecque. Leconte de Lisle orthographiera son nom « Kybèle » après 1858.

Cyclope : créature fantastique de la mythologie grecque n’ayant qu’un seul œil, au milieu du front. Les cyclopes sont enfants d’Ouranos. « Les Plaintes du cyclope » relate un épisode relatif à Polyphème, né d’Ouranos et de la nymphe Thoosa.

Cynthia : personnage typique de la poésie amoureuse que l’on retrouve chez Catulle ou Properce.

Cynthie : autre nom d’Artémis formé à partir d’une épiclèse de la déesse, née sur le mont Cynthus.

609

Cyrille : Père et docteur de l’Église, il devient évêque d’Alexandrie en 412. Grand combattant des hérésies et du paganisme, il chasse brutalement les Juifs de la ville. Son action intransigeante est responsable de la mort de la philosophe et mathématicienne néoplatonicienne Hypatie.

Daçaratha : Roi d’Ayôdhya, ville située sur les rives de l’un des affluents du Gange. Il est le père de Rama, le héro du Ramayana.

Daçarathide : Rama, fils de Daçaratha. Roi mythique à qui est consacré le Ramayana, l’une des deux épopées majeures de l’Inde. L’hindouisme en fait le septième avatar de Vishnou.

Dace : peuple indo-européen dont le territoire s’étend entre les Carpates, le Danube et la mer Noire.

Daktiles : cortège extatique de jeunes hommes dansant sur le mont Ida, et représentant les kouroï qui servaient de gardiens à Zeus pendant son enfance.

Dante : Cf. Alighieri.

Daphnis : fils d’Hermès et d’une nymphe, ce berger de Sicile est transporté dans l’Olympe à sa mort, et devient le protecteur des troupeaux et des pasteurs.

Dardanide : descendant de Dardanus.

Dardanos : (ou Dardanus) fils de Zeus, fondateur de la ville de Troie.

Délien : épiclèse d’Apollon.

Démètèr : (ou Déméter) fille du titan Kronos et de Rhéa. Sœur de Zeus, elle personnifie l’agriculture.

Démodoce : Leconte de Lisle reprend le nom du fameux aède de la cour d’Alcinoos, qui chante devant Ulysse les amours d’Arès et d’Aphrodite.

Démons : Leconte de Lisle joue sur le glissement de sens qui accompagne le mot entre l’acception grecque et l’acception chrétienne. Chez les Grecs, le daïmôn est un esprit familier, un génie gardien, ambivalent et imprévisible, qui se fait entendre à l’homme par une voix intérieure. Le christianisme infléchit l’acception du mot, faisant du démon un ange déchu, un esprit du mal ou un diable.

Dêva : dans l’antique védisme, puissance agissante. L’hindouisme en fait le terme générique signifiant « dieu ».

Diane : déesse de la mythologie romaine, transposition de l’Artémis des Grecs.

Dindymène : épiclèse de Cybèle. Dindyme est un mont de la Grande-Phrygie où l’on vénérait la déesse-mère.

Dionaiade : épiclèse d’Aphrodite, dont une tradition dit qu’elle est la fille de Zeus et de Dioné, une océanide.

Diophore : géant qui, se rebellant contre sa mère Gaïa, est transformé en rocher. Dans une autre source mythologique que choisit Leconte de Lisle, il est la victime des Olympiens.

Dioscures : Castor et Pollux, frères d’Hélène. Ils prennent part à l’expédition des Argonautes dans la quête pour la Toison d’or.

Dirkè : (ou Dircé) femme de Lycos, régent de Thèbes. Elle maltraite Antiope, la nièce de son mari, emprisonnée pour avoir été la maîtresse de Zeus. Les fils d’Antiope tuent Lycos et attachent Dirkè à la queue d’un taureau. Celle-ci elle est mise en pièces et les dieux, pris de pitié, la transforment en source qui arrose Thèbes.

Dryade : nymphe protectrice des forêts.

Dupin A : (Aurore Dupin) nom réel de la romancière George Sand.

Edôn : mont de Thrace où l’on célébrait Dionysos.

Égine : île grecque du golfe Saronique, elle fut une brillante cité maritime, souvent en rivalité avec Athènes.

Éleusis : ville de Grèce, en Attique, où se trouvait le temple de la déesse Déméter, la « Mère-Terre ». Les prêtres y célébraient le culte des mystères célèbres dans toute la Grèce antique.

Éleuthèr : (ou Éleutherne) cité antique de Crète, construite sur une des arêtes du mont Psiloritis. Elle abritait un temple dédié à Apollon.

Élis : capitale de l’Élide, dont dépendait la ville d’Olympie. Elle fut créée par Élis, petit-fils d’Endymion.

610

Élysée : (ou champs Élysées) lieu des Enfers grecs où les héros connaissent un repos éternel.

Empédocle : philosophe grec du ve siècle avant J.-Ch. dont la pensée suit en grande partie l’enseignement de Pythagore. Une légende veut qu’il ait, pour témoigner de sa mort, laissé tomber une sandale sur le bord du volcan Etna avant de se jeter dans le cratère.

Empyrée : région la plus élevée du ciel dans la mythologie grecque, où se trouvait le séjour des dieux.

Encelade : l’un des Géants qui combattent les Olympiens. Tué par la lance d’Athéna, il est enterré sous le mont Étna en Sicile. Les irruptions du volcan passaient pour ses cris et sa respiration.

Endymion : chasseur, roi ou berger du mont Latmos, selon les traditions de la mythologie grecque. Séléné, dont il est l’amant, demande à Zeus de le faire dormir éternellement pour préserver sa beauté.

Éole : dieu des vents dans la mythologie grecque.

Éolides : filles du dieu Éole.

Épire : région montagneuse qui jouxte la Grèce centrale, et réputée sauvage.

Érinnye : employé généralement au pluriel, ce mot désigne les déesses persécutrices dans la mythologie grecque.

Érinnys : autre orthographe pour Érinnyes.

Érèbe : divinité née du Chaos, représentant les ténèbres. Érèbe est métamorphosé en fleuve et précipité dans les enfers pour avoir tenté de venir en aide aux Titans contre les Olympiens. Il donne alors son nom à une partie des Enfers.

Érôs : dieu de l’amour dans le polythéisme grec. Selon Hésiode, il est l’un des dieux primordiaux.

Érycine : épiclèse d’Aphrodite vénérée sur le mont Éryx, en Sicile.

Érymanthe : Mont d’Arcadie. Mais Érymanthe est aussi le nom d’un fils d’Apollon, qui fut puni pour avoir vu Aphrodite s’unir au bain avec Adônis.

Éryx : mont de Sicile.

Eschyle : l’un des plus célèbres tragédiens de Grèce, il écrit Les Perses, Les Sept contre Thèbes, Les Suppliantes, L’Orestie et Prométhée enchaîné, à quoi fait référence « L’expiateur » dont parle Leconte de Lisle.

L’Essénien : Jésus. Les Esséniens représentent l’une des grandes communautés juives. Ils furent quelquefois rapprochés, par leur pratique et doctrine, du christianisme, dont Ernest Renan dit qu’il est « un essénisme qui a réussi ».

Éthèr : substance subtile qui, selon la mythologie grecque, se trouve au-dessus de l’air. Désignait généralement la sphère céleste. Cf. Aithèr.

Euphrosyne : l’une des trois Charites, déesses de la plénitude et de la joie.

Euros : dans la mythologie grecque, vent du Sud-Est, représenté sous la figure d’un vieillard à longue barbe.

Eurotas : fleuve grec de Laconie.

Eurus : Cf. Euros.

Évan : nom donné à Dionysos parce que les prêtresses du dieu, dans leurs transes, criaient « Évohé ».

Évohé (ou Évoé) : autre nom donné à Dionysos. Cf. Évan.

Ézéchiel : prophète de l’Ancien Testament, à qui l’on attribue trois livres prophétiques.

Falerne : vin de Campanie réputé dans l’Antiquité romaine.

Faust : personnage légendaire repris par Gœthe qui en fait le héros de deux œuvres théâtrales. Il y est le symbole d’une humanité souffrante écartelée entre le désir et la connaissance, l’action et la pensée.

Flaccus : poète épique latin du 1er siècle.

Formies : ville du Latium méridional, sur la mer Tyrrhénienne.

Furies : nom romain de divinités persécutrices, qui correspondent aux Érinnyes de la Grèce antique.

Galatée : nymphe marine amante d’Acis. Polyphène, dédaigné d’elle, se venge en tuant son amant. Galatée est aussi le nom porté par la statue sculptée par Pygmalion, dont ce dernier devient

611

amoureux et pour laquelle il demande à Aphrodite une métamorphose humaine.

Galilée (lac de) : (ou lac Tibériade) lac du Proche-Orient traversé par le fleuve Jourdain,

Galiléens : peuples vivant en Galilée, le territoire le plus au Nord de la Palestine. À l’époque romaine, la Galilée devient le centre spirituel du judaïsme. Le « vil Galiléen » auquel Leconte de Lisle fait référence est le croyant judéo-chrétien, non le Christ.

Gallus : personnage de la cinquième des élégies de Properce. Dans l’« Envoi » des Études latines, le nom peut renvoyer au premier poète élégiaque latin, ami et protecteur de Virgile.

Ganga : déesse indoue du Gange, fille du roi de l’Himalaya et épouse de Shiva qui la porte dans sa chevelure.

Gange : fleuve principal du Nord de l’Inde, prenant naissance dans l’Hymalaya. C’est un fleuve sacré attaché à la déesse Ganga.

Géants : personnages légendaires issus de Gaïa et d’Ouranos. Après la défaite des Titans, Gaïa envoie les Géants combattre les dieux olympiens. Ceux-ci sont aussi défaits et tués par les flèches d’Héraclès.

Giaour : titre d’une œuvre de Byron.

Glaucé : l’une des Néréides, nymphes des mers.

Glycère : nom féminin inspiré par une ode d’Horace.

Gnide : ville d’Asie mineure, située en face de l’île de Chio.

Gnosse : ville de Crète, ancienne capitale du royaume de Minos.

Golgos : ville de Chypre qui tient son nom de son fondateur, né d’Adonis et d’Aphrodite.

Golgotha : colline située en dehors de Jérusalem, où étaient crucifiés les condamnés. Lieu de la crucifixion du Christ.

Gomorrhe : ville mythique des environs de la mer Morte qui, avec la ville de Sodome, aurait été détruite au temps d’Abraham par une pluie de feu lancée par Dieu pour punir ses habitants aux mœurs licencieuses.

Hadès : dieu grec des Enfers, et par métonymie, les Enfers eux-mêmes.

Haimonie : nom ancien de la Thessalie, région du Nord-Est de la Grèce.

Hâri : autre nom du dieu Vishnou, dieu protecteur. Il fait partie de la trinité des dieux hindous, la Trimurti, avec Brahma et Shiva.

Hébé : fille de Zeus et d’Hérâ, elle personnifie la jeunesse.

Hèkata : (ou Hécate) déesse faisant partie de la triade lunaire avec Artémis et Séléné. Elle est la nouvelle lune ou la lune noire, et pour cela, à l’opposé des deux autres figures majeures attachées à l’astre lunaire, elle symbolise la mort.

Hélène : fille de Zeus et de Léda, épouse du roi Ménélas. Enlevée par Pâris, elle est l’objet de la guerre de Troie.

Hèlios : fils du Titan Hypérion et de sa sœur Théia. Assimilé à Apollon et au Soleil.

Hellas : nom antique de la Grèce.

Hellé : fille d’Athamas et de Néphélé. Elle fuit avec son frère Phrixos, emportée par un bélier ailé à la toison d’or.

Hémos : roi de Thrace. Avec sa femme Rodophe, ils se comparent à Zeus et Héra, qui pour les punir les métamorphosent en monts.

Hèphaistos : dieu grec du feu, des forges et des volcans. Boiteux et disgracieux, il est l’époux d’Aphrodite, déesse de la beauté.

Hèraklès : fils de Zeus et de la mortelle Alkmène, héros le plus vénéré de la Grèce antique.

Héré : (ou Hérè, Héra) femme et sœur de Zeus, protectrice de la fertilité du couple.

Hildebrand : nom du pape Grégoire VII (xie siècle), artisan de la réforme grégorienne qui tente de moraliser et purifier la vie au sein de l’Église.

Himavat : c’est le nom donné à l’Himalaya en tant que divinité.

Hybla : mont de Sicile.

Hybléenne : séjournant sur le mont Hybla.

Hydre : il s’agit de l’Hydre de Lerne, monstre qui tient du serpent, avec un corps de chien et plusieurs têtes dont l’haleine était un poison. Elle est tuée par Héraclès.

Hydriades : nymphes aquatiques de la mythologie grecque.

612

Hylas : fils du roi des Dryopes, il participe à l’expédition des Argonautes. Étant allé puiser de l’eau à une source, il est enlevé par deux Nymphes, Molis et Nikhéa, subjuguées par sa beauté. Héraclès, son amant, le cherche en vain pendant que les Argonautes reprennent leur chemin ; il offre son soutien aux habitants du pays si ces derniers poursuivent les recherches de son aimé.

Hyménée : dieu du mariage dans la mythologie grecque.

Hymette : mont situé au Sud-Est d’Athènes.

Hypatie : philosophe et mathématicienne (v. 370 – 415 après J.-Ch.) qui dirige l’école néoplatonicienne d’Alexandrie. Elle est lapidée par des fanatiques chrétiens. Le doute pèse sur l’implication directe du patriarche d’Alexandrie, Cyrille, dans l’assassinat de la jeune philosophe.

Hyperborées : (ou hyperboréens) relatif à une contrée légendaire qui se trouvait au-delà de Borée, le vent du Nord. Pays où le soleil ne se couchait jamais, et demeure préférée d’Apollon pour l’hiver (sa mère Léto y serait née).

Hypériôn : dans la mythologie grecque, Hypérion est un Titan. Fils de Gaïa et Ouranos, il s’unit à Théia sa sœur pour enfanter Hélios, le soleil, Séléné la lune, et Éos, l’aurore.

Iakkhos : épiclèse de Dionysos. Associé aux mystères d’Éleusis, il préside, une torche à la main, aux processions orgiaques qui entourent les mystères.

Iapyx : vent de l’Adriatique.

Icariennes : eaux de la mer Égée où Icare se noie, pour avoir voulu voler jusqu’au soleil avec des ailes confectionnées au moyen de plumes et de cire.

Ida : mont d’Asie mineure. Pâris y rend le célèbre jugement d’où découle la guerre de Troie.

Idoménée : roi de Crète. Il participe à la guerre contre Troie.

Ilios : ancien nom de la ville de Troie.

Ilissos : (ou Ilyssus) rivière qui traverse Athènes.

Illionée : fille de Niobé, tuée par Artémis.

Ilythie : déesse grecque de la maternité et des accouchements.

Indra : dans le védisme ancien, c’est le dieu des armées, de la puissance guerrière, physique et mentale. Il est détrôné en tant que roi des dieux par l’advenue de Shiva et de Vishnou que l’hindouisme introduit.

Indus : fleuve important dans la mythologie de l’Inde, coulant depuis l’Himalaya. C’est un fleuve sacré.

Inô-Leucothée : Ino est fille de Cadmos, fondateur de Thèbes. Gardienne de Dionysos, elle devient la victime de la jalousie d’Héra. Elle perd son fils tué par les mains de son mari croyant voir un cerf, et se noie dans la mer. Elle participe avec ses sœurs Agavé et Antonoé à la mise à mort de Penthée qui scrute en sacrilège le rite de Dionysos. Zeus demande à Poséidon de la métamorphoser en divinité maritime, « Leucothée ». Elle devient ainsi la protectrice des marins naufragés et déesse des mers calmes.

Iolkos : ancienne cité grecque de Thessalie, dans le Nord-Est de la Grèce.

Iones : habitants de l’Ionie, dont Milet fait partie.

Ionie : région d’Asie mineure.

Ionique (mode) : l’un des modes de la musique pratiqués dans la Grèce ancienne.

Iphiklès : fils d’Amphitryon et d’Alkmène, demi-frère d’Héraklès.

Isis : déesse majeure du polythéisme égyptien, sœur et épouse d’Osiris, mère d’Horus. Son époux ayant été tué et démembré, elle lui redonne la vie en trempant sa dépouille dans le Nil et en proférant une formule magique. Sous le Nouvel Empire, elle devient la figure de la mère universelle. Le culte isiaque, se propageant à l’Occident, devient un culte à mystère, sans doute influencé en cela par les cultes grecs.

Isménéens (jeux) : jeux en l’honneur d’Ismène, à Thèbes. Ismène était une naïade vivant dans l’Isménios, qui arrose Thèbes. Elle passe pour la fondatrice de la ville (ne doit pas être confondue avec la fille incestueuse qu’Œdipe conçoit avec sa mère Jocaste).

613

Ismène : fils de Niobé tué par Apollon.

Isménos : fleuve de Béotie protégé par Apollon.

Israfil : dans la religion mahométane, ange qui signalera le Jour du Jugement en claironnant le souffle de la vérité.

Issa ben Mariam : nom donné à Jésus, fils de Marie, dans le Coran.

Julien : (ou Julien l’Apostat) empereur romain du ive siècle après J.-Ch. Élevé dans la religion chrétienne, il renie celle-ci et tente de restaurer le polythéisme antique. Menant une expédition contre le royaume perse, il meurt percé d’une flèche en s’écriant, selon la légende, « Tu as vaincu, Galiléen ! », présageant ainsi le règne du christianisme.

Kabyres : dieux mineurs de la mythologie grecque présidant aux rites des mystères, et dont il était interdit de prononcer le nom.

Kadmos : fondateur de la ville de Thèbes.

Kaîlaça : montagne sacrée de l’Hindouisme, demeure de Shiva et source de grands fleuves, tel l’Indus.

Kala : dieu du temps et de la mort dans l’Hindouisme, qui détermine la durée de vie des humains.

Kalahamsa : oie ou cygne, monture de Brahma. Le cygne est aussi symbole de l’éternité.

Kalidon : ville d’Étolie, en Grèce occidentale.

Kalliope : (ou Calliopé) muse qui donne naissance à Orphée.

Kallirhoé : fille de Niobé tuée par Artémis.

Kanéphores : (ou Canéphores) jeunes filles portant des cadeaux dans des corbeilles, lors des processions des Panathénées, fêtes organisées en l’honneur de la naissance d’Athéna.

Karytes : (ou Charites) déesses personnifiant la vie, la beauté et la séduction dans la mythologie grecque.

Kastalides : épiclèse donnée aux Muses. Castalie est une nymphe métamorphosée en source par Apollon. Elle se jette dans une source pour ne pas lui succomber. La source coule au pied du Parnasse, consacrée aux Muses. Ceux qui boivent de son eau acquièrent les dons de poésie et de divination.

Kalatçalas : ce nom désigne-t-il le Kailâça, le centre de l’univers bouddhiste ?

Kastôr : (ou Castor) frère de Pollux et d’Hélène.

Kchatrya : caste des guerriers indiens.

Kères : filles de Nyx, déesse de la nuit. Ce sont des divinités infernales qui hantent les lieux des batailles. Elles sont souvent identifiées aux Moires, divinités qui président au destin des hommes en tranchant le fil de leur vie sur un métier à tisser.

Kharikhlô : (ou Chariclo) l’une des nymphes préférées d’Athéna. Elle a pour père Apollon et pour descendance le devin Tirésias.

Khirôn : (ou Chiron) fils du Titan Kronos et de Phyllire. Mi-homme mi-cheval et semblable en cela aux centaures, il n’est cependant pas de même nature ; il s’oppose à ceux-ci qui sont violents par sa sagesse, et devient l’éducateur de plusieurs grands héros, tel Achille.

Khlamyde : manteau drapé porté par les hommes dans la Grèce antique, et retenu par une attache sur l’épaule droite.

Kinnaras : musiciens célestes mi-hommes mi-chevaux (en Inde) ou mi-oiseaux (Asie de Sud-Est). Le premier livre du Mahabarata les décrit comme des amoureux parfaits.

Klaros : (ou Claros) avec Didyme, le plus important sanctuaire de la côte ionienne, en Asie mineure, dédié à Apollon.

Kléarista : personnage féminin qui apparaît dans la deuxième idylle de Théocrite.

Kléodos : (ou Cléodoxa) fille de Niobé tuée par Artémis.

Klymène : (ou Climène) océanide, femme du Titan Japet dont elle conçoit Prométhée, Épiméthée et Atlas. Une autre source fait d’elle la femme de Prométhée.

Klytie : nom d’une Océanide et d’une nymphe.

Klytios : Géant de la mythologie grecque. Le pâtre indifférent qu’on trouve chez Leconte de Lisle n’est qu’un homonyme.

Kokila : oiseau tropical, coucou indien.

Kolkhos : cité où se trouve la Toison d’or, objet de la quête de Jason et des Argonautes.

Korinthe : (ou Corinthe) l’une des villes les plus importantes de la Grèce antique.

614

Korybantes : danseurs coiffés d’un casque qui célèbrent la déesse Cybèle.

Krète : (ou Crète) île de la Méditerranée. C’est pendant le voyage que le roi Ménélas fait dans cette île que sa femme Hélène est enlevée par Pâris.

Kronos : fils d’Ouranos et de Gaïa, il est le roi des Titans et le père de Zeus.

Kurètes : jeunes hommes formant un cortège extatique. Ils remémorent par leurs danses les adolescents qui, en Crète, président à la naissance de Dionysos. Ils sont l’équivalent masculin des Ménades ou Bacchantes. Les Kurètes frappent leur bouclier pour masquer à Kronos les cris de Zeus, son fils nouveau-né, qu’il veut faire périr.

Kyanée : îlots rocheux du détroit de Constantinople. Ils avaient la particularité légendaire de s’écarter ou de se rapprocher pour briser les vaisseaux. Ils perdent ce pouvoir après le passage de la nef Argô.

Kybèle : (ou Cybèle) déesse phrygienne, mère de Zeus et des plus grands dieux grecs. C’est la figure de la déesse-mère, et, en tant que telle, déesse personnifiant la nature sauvage et la terre nourricière.

Kyllène : l’une des plus hautes montagnes du Péloponnèse. C’est sur cette montagne que Maïa donne naissance à Hermès.

Kylones : peuple d’une tribu de Thrace où Orphée, fils du roi Œagre, a vu le jour.

Kynthios : (ou Cynthus) mont de l’île de Délos, où naissent Apollon et Artémis.

Kypris : (ou Cypris) épiclèse d’Aphrodite, qui habite sur l’île de Chypre.

Kythairôn : mont légendaire de la Grèce antique consacré à Zeus et à Dionysos ; lieu de la mise à mort de Penthée.

Kythérée : épiclèse d’Aphrodite venue de Cythère.

Laconienne : relatif à la région de Laconie, qui se situe à l’extrême Sud du Péloponnèse. Sparte en est la ville la plus importante.

Lakçmana : demi-frère de Rama, considéré comme une manifestation semi-divine de la dévotion et de la fidélité religieuse. Alors que son autre demi-frère, Bharata, prend le pouvoir et exile Rama, Lakçmana le suit dans l’exil. Dans le poème de Leconte de Lisle, il part à la recherche de son frère pour le ramener auprès de leur vieux père.

Lamennais : (Félicité Robert de) écrivain, prêtre et philosophe français (1782-1854). Précurseur d’un catholicisme social, il prône la liberté de conscience et de l’enseignement, la séparation de l’Église et de l’État. Fervent républicain, il devient l’ami de Franz Liszt et de George Sand.

Lampuros : nom d’un chien que l’on rencontre chez Théocrite.

Lanka : île fortifiée au pouvoir de Ravana, qui est tué par Rama dans un épisode relaté dans le Ramayana et le Mahabarhata.

Laomédon : second roi légendaire de la ville de Troie.

Lapithe : les Lapithes sont un peuple légendaire de Thessalie, grands dompteurs de chevaux. Leur roi était un demi-frère des centaures qui habitaient la même région.

Lares : dieux familiers, génies domestiques de la religion romaine.

Larisse : cité de la Grèce antique.

Lathmos : mont surplombant la mer Égée.

Latoïde : Artémis, née de la déesse Léto.

Latone : déesse de la mythologie romaine, mère d’Apollon et de Diane.

Léda : épouse de Tyndare et mère de Clytemnestre, d’Hélène, de Castor et Pollux.

Léthé : l’un des cinq fleuves des Enfers de la mythologie grecque. Il est le fleuve de l’oubli.

Lèto : certains mythes font d’elle la femme de Zeus avant qu’il n’épouse Héra. Elle est la mère d’Artémis et d’Apollon.

Lévi : la tribu de Lévi passe, dans la Bible, pour l’une des douze tribus d’Israël.

Licymnie : nom de jeune femme que l’on trouve dans la poésie d’Horace.

Lipara : la plus grande des îles éoliennes. Île volcanique dont on disait qu’elle abritait la forge d’Héphaïstos.

Lotos : (ou lotus) plante qui passe pour fantastique dans la mythologie grecque. Le

615

lotus est par ailleurs la fleur emblématique de Bouddha.

Lydé : nom de jeune femme que l’on retrouve dans les odes d’Horace, dont s’inspire Leconte de Lisle.

Lydia : prénom féminin grec.

Lydie : région d’Asie mineure bordant la mer Égée.

Lykorée : (ou Lycorée) ville jouxtant Delphes, où Apollon était révéré.

Lykoréen : épiclèse d’Apollon.

Lyncée : fils du roi de Messénie, il participe à la chasse du sanglier de Calydon ainsi qu’à la quête de la Toison d’or. Il passe pour avoir une vue permettant de voir à travers la terre et les murailles.

Mainades : (ou Ménades) initialement, ce sont les nourrices du jeune Dionysos. Nom donné par extension aux femmes participant au cortège de Dionysos, parcourant les campagnes en état d’ivresse.

Maionie : (ou Méionie) région d’Asie mineure, également nommée Lydie.

Mantouan (le) : désigne le poète Virgile, surnommé « le cygne de Mantoue ».

Masazzio : (ou Masaccio) peintre italien (1401-1428) considéré comme le plus grand peintre de la Première Renaissance.

Mâyâ : divinité qui crée et régit l’illusion de la dualité du monde physique que notre conscience considère comme réalité. Cette conception hindouiste est quelque peu infléchie négativement dans le bouddhisme, où la Mâyâ représente l’absence de réalité des phénomènes. Le voile de la Mâyâ, ou voile de l’illusion, trouve au xixe siècle un prolongement dans la philosophie pessimiste d’Arthur Schopenhauer : « C’est la Maya, le voile de l’illusion, qui recouvre les yeux des mortels, leur fait voir un monde dont on ne peut dire s’il est ou s’il n’est pas, un monde qui ressemble au rêve, au rayonnement du soleil ou du sable, où de loin le voyageur croit apercevoir une nappe d’eau, ou bien encore à une corde jetée par terre qu’il prend pour un serpent. » (Le Monde comme volonté et comme représentation).

Mécène : citoyen romain, homme politique proche de l’empereur Auguste, célèbre pour sa richesse qu’il emploie à soutenir et promouvoir les arts.

Méléagre : héros de la Grèce antique. C’est lui qui donne le coup fatal au sanglier de Calydon qui terrifie la région qu’il hante.

Memphis : capitale de l’Égypte sous l’Ancien Empire.

Ménélas : roi de Sparte et époux d’Hélène, il est l’un des chefs qui mènent la guerre contre Troie.

Milet : ancienne cité grecque ionienne qui renfermait un des plus célèbres oracles d’Apollon.

Mimas : mont proche de l’île Érythée, et dont le nom est lié au Géant Mimas. Ce dernier, l’un des plus redoutables lors de la gigantomachie, est enseveli par Héphaïstos sous une masse de fer en fusion.

Minerve : déesse romaine de la guerre et des sciences.

Mithra : dieu indo-iranien contemporain du début du christianisme, et révéré à travers un culte à mystères.

Moire : divinité du destin implacable dans la mythologie grecque.

Moïse : fondateur mythique de la religion juive, il organise la fuite des juifs hors d’Égypte, impose le Décalogue et mène son peuple jusqu’à la Terre Promise.

Molis : nymphe éprise de Hylas. Avec sa sœur Nikhéa, elle enlève le jeune Argonaute parti avec Jason à la conquête de la Toison d’or.

Monteverdor : mont décrit par George Sand dans son roman Lélia.

Minyens : race de héros de la Grèce. Terme employé très souvent pour signifier les Argonautes qui en sont les descendants.

Musagète : épiclèse d’Apollon conducteur des Muses.

Mytila : ville où Rama rencontre son épouse Sita.

Mytiléenne (la) : femme de Rama, le Daçarathide. Elle est la fille du roi de Mithila. Son nom est Sita.

Naïades : nymphes consacrées aux eaux, rivières, sources et fleuves.

616

Naïs : nom provenant d’une Nymphe dont fut amoureux Poséidon.

Nazaréen (le) : Jésus.

Néère : fille de Niobé et d’Amphion, elle est tuée par Artémis. Dans les Études latines, il s’agit d’un simple prénom de jeune fille.

Némée : ancienne cité antique du Péloponnèse. Donne son nom au Lion de Némée, qu’Héraclès tue lors de ses douze travaux.

Néméen : nom donné à Héraclès relativement à l’un de ses douze travaux, lorsqu’il tue le Lion de Némée.

Néphélé : épouse d’Athamas, elle a deux enfants, Phryxos et Hellé. Son histoire est à la source du mythe de la Toison d’or.

Nérée : dieu primitif marin de la mythologie grecque.

Nestor : le plus jeune des fils de Nélée. Il participe à la guerre contre Troie. Selon certaines sources, il fait aussi partie des Argonautes.

Nicée : le concile de Nicée, convoqué par l’empereur Constantin, instaure certains canons de l’Église catholique, dont la consubstantialité du Père et du Christ, alors que l’arianisme professe que Jésus n’est pas d’essence divine.

Nilhéa : nymphe, sœur de Molis, éprise de l’Argonaute Hylas.

Niobé : fille de Tantale et femme d’Amphion. Elle met au monde sept filles et sept fils d’une grande beauté, qu’elle ose comparer aux enfants de Léto : Artémis et Apollon. Celle-ci, pour se venger, fait tuer les enfants de sa rivale par les siens. Niobé, inconsolable, demande à Zeus de la transformer en rocher. Une source naît de ses pleurs.

Nopal : autre nom du figuier de Barbarie, ou figuier d’Inde.

Notos : personnification du vent du Sud dans la mythologie grecque.

Numance : ville du Nord de l’Hispanie qui résiste longtemps à la conquête romaine.

Nymphe : déesse inférieure de la mythologie grecque, assimilée à la nature, et peuplant bocages, forêts, sources et rivières.

Nyse : selon certaines sources de la mythologie grecque, ville où Dionysos aurait vu le jour.

Nysire : île dont la naissance serait liée au combat entre Poséidon et le géant Polybote.

Œdipe : roi légendaire de la ville de Thèbes, fils de Laios qu’il tue, et de Jocaste, qu’il prend pour femme, comme l’avait prédit l’oracle. Prenant conscience de ce double crime, il se crève les yeux et part en exil. Œdipe, qui a auparavant vaincu le Sphynx en répondant à son énigme, présente ainsi l’image d’une humanité dont l’intelligence est le jouet des dieux.

Ogygès : selon Hérodote, roi d’Athènes qui périt lors du déluge qui désole l’Attique.

Oiagre : (ou Œagre) père d’Orphée.

Oita : (ou Oéta) sommet du massif du Pinde en Grèce. Lieu où Héraklès s’immole par le feu.

Okéanides : (ou Océanides) nymphes des eaux, filles d’Océan et de Téthys. Chacune est la gardienne d’un lac ou d’un fleuve.

Olympe : mont le plus élevé de la Grèce. C’est la demeure des dieux Olympiens.

Oréade : nymphe des montagnes.

Oriôn : chasseur géant de la mythologie grecque. Il est malencontreusement tué par la déesse Artémis qui, découvrant sa méprise, le place dans les cieux où il devient une constellation. Elle place à côté de lui son chien bien aimé, Sirius.

Orkhomène : (ou Orchomène) ville de Béotie dont Athamas est le roi.

Ormuzd : dieu principal du polythéisme indo-européen de l’Iran. Autrement nommé Ahura Mazda, Ormuzd est le principe lumineux duquel procède le soleil.

Orphée : héros célèbre de la mythologie grecque, fils du roi Œagre et de la muse Calliopé. Il est musicien et fondateur mythique du mouvement mystique nommé orphisme.

Ortygie : ancien nom de Délos, île grecque des Cyclades. C’est aussi le nom d’une presqu’île proche de Syracuse, en Sicile.

Osiris : dans la mythologie égyptienne, dieu de la mort et de la vie éternelle.

Ossa : mont de Grèce peu éloigné du mont Olympe.

617

Ouranos : divinité primordiale de la Grèce antique, représentant le ciel. Avec Gaïa, la Terre, il enfante les Titans.

Pactole : fleuve légendaire de la Grèce antique qui charrie des paillettes d’or. Il se trouve en Phrygie. Gordias, qui en est le roi, conçoit avec Kybèle, la déesse-mère, Midas, dont la légende est liée au fleuve.

Pagase : nom d’une ville et d’un golf de Thessalie, donnant sur la mer Égée.

Pallas : (ou Pallas Athéna) déesse grecque de la sagesse et de la guerre.

Pallène : territoire et ville de Chacidique, en Macédoine.

Pan : dieu de la totalité, de la nature, de la foule et de la fécondité, protecteur des bergers et des troupeaux ; il passe pour l’inventeur de la syrinx.

Paphos : ville de l’île de Chypre. Aphrodite, née de l’écume de la mer, poussée par les vents, vogue jusqu’à Cythère avant d’accoster à Chypre. L’île et la ville sont consacrées à la déesse.

Paria : homme de la caste indienne la plus basse. Ce nom vient de la clochette que les hommes de cette caste portent afin d’avertir la caste sacerdotale de ne pas s’exposer à l’impureté de leur contact. C’est aussi le nom donné à un chien semi-sauvage en Inde.

Pâris : prince troyen, fils de Priam et d’Hécube. Ayant été choisi par Héra, Athéna et Aphrodite pour décider laquelle des trois déesses est la plus belle, Pâris choisit la dernière, qui lui promet la plus belle des mortelles, Hélène. Enlevant cette dernière pour la ramener à Troie, dont son père est roi, il est à l’origine de la guerre de Troie.

Paros : île de la mer Égée, célèbre dans l’antiquité grecque pour la beauté de ses marbres.

Parthénons : au singulier, désigne la demeure d’Athéna Parthénos. Le Parthénon est le plus célèbre des temples classiques de la Grèce antique.

Parthénope : sirène éprise d’Ulysse qui, désespérée de voir son amour rejeté, se laisse mourir. Les flots entraînent son corps jusqu’aux rives où est construite une ville à son nom, qui devient Néapolis (Naples). Elle est souvent confondue avec la reine Aristodème, célèbre Sibylle de Cumes et fondatrice de la ville au ve siècle av. J.-C.

Paul : dans le contexte (« La Recherche de Dieu »), on peut penser qu’il s’agit du pape Paul III, artisan de la Contre-réforme, qui engage Michel-Ange pour Le Jugement dernier et la cathédrale Saint-Pierre.

Pektis : (ou pectis) instrument de la Grèce antique, à deux cordes, venu de Lydie.

Pélasgos : ancêtre éponyme des Pélasges, habitants de la Grèce archaïque avant l’arrivée des grandes invasions et l’implantation des hellènes. Il est l’un des premiers rois d’Arcadie. Une source en fait le fils de Zeus et de Niobé.

Pélée : fils d’Éaque, roi d’Égine, il participe à la chasse au sanglier de Calydon. Il est le père d’Achille dont l’éducation est confiée à Chiron. C’est le frère de Télamôn.

Péléide : descendant de Pélée.

Péliôn : mont grec du Sud-Est de la Thessalie.

Pélopis : fille de Niobé tuée par Artémis.

Pélops : fils de Tantale, roi de Phrygie, et d’Euryanassa, fille de Pactole. Il est l’ancêtre de la race d’Atrée.

Penthée : successeur de Cadmos sur le trône de Thèbes, il s’oppose à l’introduction du culte de Dionysos. Épiant le culte qu’il refuse, il est découvert, pourchassé et mis à mort par les bacchantes, dont font partie sa mère, Agavé, et ses tantes, Inô et Autonoé (ou Antonoé chez Leconte de Lisle).

Péristéris : prénom de jeune fille que l’on rencontre chez Théocrite.

Perray, Anne-Adélaïde : épouse du poète.

Perséphona : (ou Perséphone) déesse des Enfers et de la fertilité de la terre dans la mythologie grecque.

Piérides : les neuf filles de Piéros, excellentes chanteuses. Elles défient les Muses mais, vaincues, sont transformées en oiseaux. Elles sont quelquefois assimilées aux Muses.

Pierre : (ou saint Pierre) apôtre du Christ. Le vers fait référence à l’épisode où Pierre

618

renie par trois fois le Christ condamné à la croix.

Pippala : grand arbre de la famille des figuiers, il est considéré comme une plante sacrée en Inde.

Phaétôn : fils de Climène et du dieu solaire Hélios. Conduisant le char du soleil, il est foudroyé. Dans « Hèraklès au taureau », l’animal ainsi nommé est marqué du sceau de l’intrépidité.

Phédime : fils de Niobé tué par Apollon.

Phédon : dialogue de Platon dans lequel le philosophe développe sa théorie des Idées.

Phidias : célèbre sculpteur d’Athènes (ve siècle avant J.-Ch.). Auteur des sculptures du Parthénon et du Zeus chryséléphantin, considéré comme l’une des Sept merveilles du monde.

Phidylé : prénom grec de jeune fille que l’on retrouve dans les odes d’Horace.

Phocéen : venant de Phocée, ancienne cité grecque d’Asie mineure de la côte égéenne.

Phocide : région de la Grèce où se trouve Delphes. Dans le contexte du poème, peut être compris comme équivalent de Phocée.

Phœbé : nom d’une titanide traditionnellement associée à la lune. Elle tend à être confondue avec Artémis.

Phoibos : nom qu’Apollon reçoit après avoir foudroyé le char du Soleil conduit par Hélios. Selon d’autres traditions, il est Hélios lui-même.

Phoibos-Apollôn : épiclèse du dieu, signifiant « Le brillant ». Apollon-Phoibos (Phébus) est assimilé au soleil.

Pholoé : prénom grec de jeune fille, issu du nom d’un mont où Héraclès combat des centaures et tue malencontreusement son hôte, Pholos.

Phrygie : région d’Asie mineure de la Grèce ancienne.

Phrygien : désigne Pâris.

Phryxos : fils d’Athamas et de Néphélé.

Phyllire : mère de Chiron (ou Khirôn) qu’elle enfante avec Kronos métamorphosé en cavale.

Phyllis : nom féminin courant de la poésie galante latine. C’est aussi le nom d’une princesse de Thrace qui, de désespoir amoureux, finit par se pendre.

Pirée : le premier port d’Athènes

Platon : philosophe athénien ayant vécu entre la fin du ve et le début du ive siècle avant J.-Ch. Il est le père de la philosophie classique et élabore, dans ses dialogues, une théorie des Formes (dont se souvient Leconte de Lisle) qui projette la pensée métaphysique occidentale dans l’idéalisme.

Pléiades : sept sœurs, filles du Géant Atlas et de l’Océanide Pléioné. Compagnes d’Artémis, elles sont pourchassées par le guerrier Orion, frappé par leur grande beauté. Zeus les métamorphose en colombes pour qu’elles échappent à leur poursuivant. À leur mort, elles sont placées au ciel où elles forment la constellation qui porte leur nom.

Polybote : (ou Polybotès) géant qui combat les dieux olympiens. Poséidon le poursuit jusque sur l’île de Cos, brise une partie de l’île pour le tuer et l’ensevelit sous une masse de pierres qui devient l’île de Nisyre.

Polyphème : cyclope qui s’éprend de la néréide Galatée. Celle-ci lui préfère le berger sicilien Acis, et Polyphème, pour se venger, écrase son rival sous un rocher. Galatée, éperdue, change le sang de son amant en rivière.

Poseidôn : (ou Poséidon) dieu grec des mers et des océans.

Praxitèle : l’un des plus célèbres sculpteurs de l’Antiquité grecque (400-326 av. J.-Ch.).

Priamide : descendant de Priam, roi de Troie.

Priamos : (ou Priam) roi de la ville de Troie.

Prokné : princesse athénienne, associée à sa sœur Philomèle. Son mari, Térée, roi de Thrace, s’éprend de cette dernière, la viole et lui coupe la langue pour qu’elle ne puisse révéler le méfait. Philomèle raconte son malheur à sa sœur sur une toile qu’elle tisse. Toutes deux se vengent en tuant le fils de Térée qu’elles lui donnent à manger. Poursuivie par la haine du roi, elles s’échappent et Zeus les transforme respectivement en rossignol et hirondelle.

619

Prométhée : Titan, créateur des hommes, il leur donne le feu qu’il a dérobé aux dieux jaloux de leur privilège.

Punique : relatif à Carthage, cité rivale de Rome.

Pygmalion : personnage mythologique. Sculpteur, il tombe amoureux d’une statue qu’il a lui-même extraite du marbre. Touchée par l’amour de Pygmalion, Aphrodite donne vie à la statue, Galatée, qui épouse le sculpteur.

Pyrrha : la fille du Titan Épiméthée et de Pandore. Devient un prénom de jeune fille.

Pythie : prêtresse de l’oracle de Delphes. Dans « Niobé », le mot doit être pris en un sens métaphorique. Niobé en effet n’est en effet pas la prêtresse d’Apollon, puisqu’elle récuse précisément les Olympiens.

Pythô : ancien nom de Delphes.

Pythôn : dans la mythologue grecque, serpent monstrueux qui veille sur l’oracle de Delphes, initialement consacré à Thémis. Apollon le tue de ses flèches et se rend maître de l’oracle.

Pythonisse : prêtresse du dieu Apollon. Assise sur un trépied, elle entre en transe lorsque le souffle du dieu pénètre en elle, et elle professe des oracles.

Rakças : démon de l’Inde. Signifie « mangeur d’hommes ».

Radjahs : titre de chefs hindous régnant sur un large territoire.

Ramayana : l’un des deux plus grands textes de la civilisation indienne, écrit en sanskrit. Il signifie « parcours de Rama ». L’épopée relate la vie du prince Rama et de son épouse Sita.

Ravana : roi de Lanka, qui est tué par Rama après avoir enlevé la femme de ce dernier.

Rhée : titanide, fille d’Ouranos et de Gaïa, sœur et femme de Kronos, mère de Zeus.

Richi : sage qui participe à la connaissance révélée par la pratique des hymnes védiques. En un sens plus élargi, c’est un ascète, un ermite ou un patriarche.

Rig : (pour Rig-Véda) premier Véda, consacré aux stances à la louange des dieux.

Rhodope : reine de Trace qui, pour s’être comparée à la reine des dieux grecs, Héra, est transformée en montagne de Thrace.

Rhodé : prénom de jeune fille.

Rossini : (Giaochino Rossini) compositeur italien du xixe siècle, le plus célèbre auteur d’opéras de la première moitié du siècle.

Sabasie : fête frénétique en l’honneur de Sabazios, dieu grec venu d’Anatolie, de Phrygie ou de Thrace, et souvent identifié à Dionysos.

Sagittaire : étymologiquement, un archer. Dans « La Robe du centaure », il s’agit d’Hercule.

Salamine : île grecque de la mer Attique qui a vu naître le héros Ajax. C’est aussi le lieu de la fameuse bataille qui porte son nom. Au ve siècle avant J.-Ch., la flotte grecque y défait celle des Perses de Xerxès Ier.

Saliens : prêtres dansants. Leconte de Lisle semble faire une entorse à son système puisque les Saliens sont un collège de la Rome archaïque et non de la Grèce. Le poète en fait, tout comme les Kurètes, les gardiens de Zeus.

Sama : (ou Sama-Véda) troisième des quatre Véda, consacré aux chants et mélodies.

Sanzio : Raffaelo Sanzio est plus connu sous le nom de Raphael (1483-1520). Il est l’un des peintres italiens les plus célèbres de la Renaissance.

Saturne : divinité romaine assimilée à Kronos. C’est à l’origine une divinité protectrice des semailles. Après avoir créé l’âge d’or, il est supplanté par son fils Jupiter.

Satyres : divinités secondaires de la mythologie grecque. Les satyres forment le cortège de Dionysos. Souvent représentés avec des oreilles et des queues de cheval, ils symbolisent le désir dans toute sa sauvagerie.

Savitri : divinité fort proche de Sûryâ, Savitri préside au déroulement du cycle circadien et régit les activités humaines.

Scharôn (rose de) : fleur (rose, crocus ou hibiscus). Scharôn est une plaine de Palestine. L’expression « rose de Sharon » vient l’Ancien Testament (chant de Salomon).

620

Scopas : célèbre sculpteur grec (v. 420-330 av J.-C.).

Sélénè : fille des Titans Hypérion et Théia, elle est la sœur d’Hélios, le soleil. Elle représente la lune.

Sélinonte : ancienne cité grecque du Sud de la Sicile.

Sémélé : fille de Cadmos et mère de Dionysos qu’elle conçoit de Zeus.

Silène : Satyre qui est le précepteur et le père adoptif de Dionysos. Il personnifie l’ivresse. Né en Asie, à Nyse.

Simoïs : affluent du fleuve Xanthos.

Sipyle : fils de Niobé tué par Apollon.

Sita : épouse de Rama.

Sminthée : île de la mer Égée. Un temple y est érigé en l’honneur d’Apollon.

Sôma : breuvage des dieux et élixir de longue vie, il est aussi, comme c’est le cas chez Leconte de Lisle, le breuvage que les hommes absorbent dans le cadre rituel. Il provoque en eux une ivresse physique et mystique qui permet la communication avec les dieux.

Sperkhios : fleuve de Grèce. Ainsi que tous les fleuves de la Grèce antique, il est considéré comme étant divin. Pélée promet au Sperkhios que son fils Achille lui consacrera sa chevelure s’il rentre sain et sauf de la guerre contre Troie.

Strymôn : cours d’eau de la Thrace qui se jette dans la mer Égée.

Styx : l’un des fleuves des Enfers dans la mythologie grecque. Au féminin, le nom renvoie à une océanide, fille d’Océan et de Thétis, ou, selon une autre version, d’Érèbe et de Nyx. Elle est parmi les immortelles la première à venir en aide à Zeus lorsqu’il est attaqué par les Géants.

Suras : catégorie de dieux, appelés aussi Devas. Ces dieux indiens sont au nombre symbolique de 330 millions. Contrairement aux trois grands dieux que sont Brahma, Vishnou et Shiva, leur pouvoir est limité. Ils représentent les forces de la nature, les forces cosmiques et les passions humaines.

Sûryâ : nom donné dans l’Hindouisme au dieu solaire. Il est souvent représenté avec une chevelure dorée, emporté par sept cavales symbolisant les sept jours de la semaine.

Sylvain : divinité romaine protectrice des bois et des champs.

Syracuse : grande cité grecque fondée par des colons venus de Corinthe. Elle est située au Sud-Est de la Sicile.

Syrinx : flûte de Pan.

Tantale : roi de Lydie, fils de Zeus et d’une humaine. Bien que mortel, il est invité au festin des dieux où il dérobe l’ambroisie. À son tour, il invite les dieux et, pour mettre à l’épreuve leur omniscience, leur sert à manger son propre fils Pélops. Il est durement châtié par un supplice éternel dans le Tartare, et son châtiment entraîne la malédiction de sa famille et de ses descendants. Nom porté par un des fils de Niobé, tué par les flèches d’Apollon.

Tantalide : descendante de Tantale.

Tartare : lieu le plus bas des Enfers, où sont emprisonnés les Titans.

Tasso : (ou Le Tasse) poète italien (1544-1594) né à Sorrente, auteur de La Jérusalem délivrée.

Taygète : chaîne de montagne du Péloponnèse.

Télamôn : frère de Pélée. Il devient roi de Salamine et a pour descendance Ajax.

Téléphus : prénom masculin latin forgé sur le nom de Téléphos, fils d’Héraclès.

Tempé : vallée de Thessalie célèbre pour la beauté de son paysage.

Thaliarque : nom d’un personnage masculin que Leconte de Lisle reprend d’une des odes d’Horace.

Thèbes : ville légendaire de la Grèce antique, fondée par Cadmos, et grande rivale d’Athènes.

Thèbes : ville égyptienne qui connaît un extraordinaire essor sous le Nouvel Empire en devenant la résidence du dieu dynastique Amon-Ré.

Théocrite : poète grec né à Syracuse, en Sicile, créateur de la poésie bucolique.

Thessalie : région de la Grèce antique, où se trouve l’Olympe.

Thestylis : nom d’une servante dans la deuxième idylle de Théocrite, « Les Magiciennes », où Leconte de Lisle a beaucoup puisé.

621

Thétis : Néréide, mère d’Achille. Dans « Vénus de Milo », il s’agit en fait de Téthys, déesse marine archaïque.

Théugénis : personnage féminin que l’on rencontre chez Théocrite.

Thia : (ou Théia) titanide, fille d’Ouranos et de Gaïa, elle épouse son frère Hypérion dont elle a, entre autres enfants, l’Aurore.

Thrace : région balkanique située au Nord et Nord-Est de la Grèce. Dionysos et Orphée en sont originaires.

Thyoné : nom donné à Sémélé. Séduite par Zeus, elle donne naissance à Dionysos. Elle est foudroyée en regardant son divin amant. Son fils va la chercher aux Enfers et la mène à l’Olympe où elle reçoit le nom de Thyoné. Le personnage du poème de Leconte de Lisle, inspiré par la poésie pastorale grecque et latine, n’est qu’un homonyme.

Tibère : empereur romain, successeur d’Auguste, grand administrateur de l’empire. Stoïcien et misanthrope, il se réfugie à Capri pour échapper aux intrigues de son entourage à Rome. Peu aimé du peuple romain qu’il ne flatte pas et avec lequel il refuse de vivre, Tibère engendre par son exil volontaire à Capri une mythologie que l’historien Suétone reprend, faisant de lui le plus grand des débauchés.

Tibre : fleuve italien qui arrose Rome.

Timée : titre d’un dialogue de Platon où le philosophe pose le problème de la connaissance scientifique en présentant une cosmologie. Le caractère encyclopédique de ce dialogue a certainement plu à Leconte de Lisle.

Tiphys : pilote des Argonautes.

Titans : divinités primordiales de la Grèce antique, issues d’Ouranos et de Gaïa. Les Titans sont supplantés par les Olympiens.

Titye : géant qui veut violer Léto et qui est tué par les enfants de cette dernière, Apollon et Artémis.

Tritogénie : épiclèse d’Athéna ou Pallas, formé sur le nom du lac Tritonis, en Lybie, où une tradition mythologique fait naître la déesse.

Troade : région où se trouve le mont Ida, où les dieux de l’Olympe se postent pour regarder la guerre de Troie.

Tymbris : fleuve de Bithynie, royaume au Nord-Ouest de l’Asie mineure, donnant sur le Pont-Euxin.

Tyndare : roi légendaire de Sparte et mari de Léda (qui enfante Hélène avec Zeus).

Tyndaris : nom d’une ville de Sicile, à partir duquel est forgé un prénom féminin.

Tyndarique : descendant de Tyndare.

Typhoé : dieu primordial malfaisant enfanté par Gaïa et Tartare. Il est représenté soit comme un ouragan dévastateur soit comme un monstre crachant du feu.

Valmiki : auteur mythique du Ramayana, épopée mythologique de l’Inde. Le nom du poète proviendrait de valmikâ, qui signifie fourmilière.

Védas : sciences sacrées dans la tradition indienne. Elles sont à la fois révélation, connaissance et découverte.

Védique (hymne) : chants transmis de bouche à oreille qui furent ensuite transcrits et fixés à l’écrit. On y trouve des narrations, des incantations magiques, des dédicaces servant dans le cadre de la liturgie.

Vénus : déesse de la beauté et de l’amour dans la mythologie romaine.

Vesta : déesse romaine. Vierge, elle est garante du foyer et symbolise la fidélité.

Vinas : sans doute le plus ancien instrument de la musique indienne, mentionné dans les textes védiques. Il s’agit d’un instrument à corde de la famille du luth : un manche ajusté à deux calebasses, sur lequel des cordes sont tendues. Shiva serait l’inventeur de l’instrument.

Virgile : poète latin qui écrit L’Énéide, épopée nationale romaine.

Viçnou : (ou Vishnou) dieu protecteur, il fait partie avec Brahma et Shiva de la Trimurti hindoue. Son autre nom est Harî.

Viçvamitra : l’un des sages les plus célèbres de l’Inde.

Weber : (Carl Maria von) compositeur romantique allemand (1786-1826), auteur de

622

célèbres opéras, dont Der Freischütz et Euryanthe.

Xanthos : fleuve de l’Asie mineure coulant à proximité de Troie.

Yadjour : (ou Yajur-Véda) deuxième des quatre Védas, il est consacré aux formules rituelles.

Yama : seigneur de la mort. Comme Sûryâ, que la période classique considère comme son père, Yama est lui-même un astre. Dieu des morts, il est un soleil éteint. Des chiens le secondent pour l’aider à régner sur le séjour des morts.

Zéphyros : personnification du vent d’Ouest.

Zeus : roi des dieux de la mythologie grecque. Fils de Kronos qu’il détrône et de Rhéa, il s’oppose aux Géants et impose le règne des Olympiens dont certains sont ses propres enfants.