Aller au contenu

Repères chronologiques

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-08697-0
  • ISSN: 2103-4877
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-08699-4.p.0087
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 10/08/2019
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
87

Repères chronologiques

CHRONOLOGIE DE LA VIE DE MAUPASSANT
JUSQUÀ FIN MARS 1882

Vie de Maupassant

Repères historiques et culturels

1846

9 novembre : mariage de Gustave de Maupassant (né en 1821) et de Laure Le Poittevin (née en 1821), précédé, quelques mois auparavant, de lobtention par le futur époux du droit de porter la particule. La mariée est la sœur dAlfred Le Poittevin, ami proche de Flaubert.

1848

Révolution de février, révolution de juin.

24 février : proclamation de la IIe République.

1850

5 août : naissance de Henry René Albert Guy de Maupassant, au château de Miromesnil, commune de Tourville-sur-Arques.

1851

2 décembre : coup dÉtat de Louis-Napoléon Bonaparte.

1852

2 décembre : proclamation du Second Empire.

Grand succès de La Dame aux camélias dAlexandre Dumas fils.

88

Leconte de Lisle, Poèmes antiques.

Gautier, Émaux et Camées.

1853-1856

Guerre de Crimée

1854

Publication en France des Mémoires dun seigneur russe de Tourguéniev.

Gérard de Nerval, Les Filles du feu. Les Chimères.

1856

19 mai : naissance dHervé de Maupassant.

1857

Janvier : procès de Madame Bovary

Août : procès des Fleurs du Mal

1859

Les Maupassant construisent une maison, Les Verguies, à Étretat.

En octobre, Maupassant entre au lycée Napoléon (actuel lycée Henri IV) à Paris, où il ne restera quune année scolaire. Par la suite, cest sa mère qui soccupera de son éducation.

1859

Hugo, Légende des siècles.

Darwin, De lorigine des espèces.

Jean-François Millet, LAngélus.

1861

Fin de lannée, séparation de fait des parents de Maupassant ; elle sera officialisée en 1862. La mère et les deux fils habiteront à Étretat, le père à Paris.

1862

Hugo, Les Misérables.

Flaubert, Salammbô.

Fromentin, Dominique.

Ingres, Le Bain turc.

1863

En octobre, Maupassant entre comme élève à lInstitution ecclésiastique dYvetot.

1863

Renan, La Vie de Jésus.

Salon des Refusés.

Manet, Déjeuner sur lherbe.

89

1864

Taine, Histoire de la littérature anglaise.

1864-1867

Aventure mexicaine.

1865

Edmond et Jules de Goncourt, Germinie Lacerteux.

Claude Bernard, Introduction à létude de la médecine expérimentale.

Manet, Olympia.

1865-1869

Tolstoï, Guerre et Paix.

1866

Dostoïevski, Crime et Châtiment.

1867

Zola, Thérèse Raquin.

Ibsen, Peer Gynt.

Marx, Le Capital.

1868

Mai : Maupassant est renvoyé dYvetot pour « irréligion et scandales divers ».

Il termine son année de rhétorique à Rouen, et fait la connaissance de Louis Bouilhet.

Septembre : il rencontre à Étretat le poète anglais Algernon Charles Swinburne, hébergé par son ami George Powell.

Au cours de lhiver, il rencontre régulièrement Bouilhet, parfois en compagnie de Flaubert.

1869

Juillet : mort de Bouilhet. Baccalauréat.

Novembre : inscription à la Faculté de Droit de Paris, mais il passera la plus grande partie de lannée à Étretat.

1869

17 novembre : inauguration du canal de Suez.

Flaubert, LÉducation sentimentale.

Daudet, Lettres de mon moulin.

Lautréamont, Chants de Maldoror.

Renoir, La Grenouillère.

90

1870

10 août : Maupassant est appelé. Il sera affecté à lintendance de la 2e division de Rouen.

Décembre : voyage au Havre par Honfleur ; il assiste à la déroute de larmée française.

1870

19 juillet : déclaration de la guerre entre la France et la Prusse

2 septembre : défaite de Sedan

4 septembre : proclamation de la IIIe République

1871

Vers la fin de lannée, il est libéré des cinq ans de service militaire obligatoire par lachat dun remplaçant.

1871

18 janvier : naissance de lAllemagne : Guillaume, roi de Prusse, est proclamé empereur allemand à Versailles.

28 janvier : armistice.

18 mars – 21 mai : Commune de Paris.

10 mai : traité de paix de Francfort, fin de la guerre.

1872

Printemps : il entre au ministère de la Marine comme assistant surnuméraire, puis y travaille comme surnuméraire (postes sans rémunération).

Il habite une chambre sombre au rez-de-chaussée du 2, rue Moncey ; cest son père qui paye le loyer.

1873

Février : il est nommé délégué du chef de bureau, avec des appointements de 1 400 francs par an et une gratification annuelle de 150 francs.

Début des canotages sur la Seine.

Écrit des poèmes, sessaie au théâtre.

24 septembre : dans une lettre, il demande à sa mère des « sujets de nouvelles ».

Pendant cette année et les suivantes, il rend visite fréquemment à Flaubert et rencontre chez lui Goncourt, Zola, Daudet, Tourguéniev et dautres écrivains.

1873

Instauration du gouvernement dit de l« ordre moral » de Mac-Mahon

Rimbaud, Une saison en enfer.

Monet, Impression soleil levant.

91

1874

15 avril : Maupassant est commis de 4e classe à la direction du matériel au ministère de la Marine.

Propose à lOdéon Histoire du vieux temps, qui est refusé.

1874

Première exposition des impressionnistes à latelier Nadar

Flaubert, La Tentation de Saint-Antoine.

Barbey dAurevilly, Les Diaboliques.

1875

Février : publication du premier conte, « La Main décorché », sous le pseudonyme de Joseph Prunier, dans LAlmanach lorrain de Pont-à-Mousson.

Janvier, février, mars : il publie trois poèmes, sous le pseudonyme de Guy de Valmont quil utilisera le plus souvent par la suite, dans La Revue illustrée des Lettres, Sciences, Arts et Industries dans les Deux Mondes.

19 avril : première représentation dÀ la Feuille de rose, maison turque, « pièce lubrique » de Maupassant et de son ami Robert Pinchon, dans latelier de Maurice Leloir. Flaubert et Tourguéniev y assistent.

1875

Taine commence à publier Les Origines de la France contemporaine.

1876

Février : il loue une chambre à lauberge Poulin, près de Bezons.

10 mars : publication d« En canot » dans Le Bulletin français. La nouvelle, avec de multiples variantes, sera recueillie en 1881, sous le titre « Sur leau », dans La Maison Tellier.

Mars 1876 : le Vaudeville refuse sa pièce, Une répétition, qui ne sera jouée quen 1904.

20 mars : publication du poème « Au bord de leau » dans La République des Lettres.

Juin : publication de trois poèmes dans la même revue.

Juillet : déménagement au 17, rue Clauzel.

28 août – 13 septembre : Étretat.

1876

Mallarmé, Après-midi dun faune.

Mark Twain, Les Aventures de Tom Sawyer.

Invention du téléphone par Bell.

22 octobre 1876 : publication de la première chronique de Maupassant, « Gustave Flaubert », dans La République des Lettres.

92

1877

1er janvier : Maupassant devient commis de 3e classe au ministère de la Marine, avec des appointements de 2 100 francs par an et une gratification annuelle de 150 francs.

Janvier : diagnostic de la syphilis, contractée probablement été 1875.

23 janvier 1877 : Huysmans, Céard, Alexis, et Maupassant se rendent à la conférence dHennique sur LAssommoir, qui paraît en volume le lendemain. Constitution du « groupe des cinq », prélude au groupe de Médan.

16 avril 1877 : dîner Trapp : Alexis, Céard, Hennique, Huysmans, Maupassant et Mirbeau invitent Gustave Flaubert, Edmond de Goncourt et Émile Zola, les consacrant maîtres de la jeune génération.

Décembre : Maupassant fait le plan dun roman qui sera Une vie.

1877

Octobre : majorité républicaine à la Chambre.

Zola, LAssommoir.

Flaubert, Trois contes.

Goncourt, La Fille Élisa.

1878

Janvier : il finit une pièce de théâtre, La Trahison de la comtesse de Rhune, qui sera refusée au théâtre Déjazet.

Avril : la pièce est refusée également à la Comédie française. Séjour à Étretat auprès de sa mère.

Août : il obtient un congé de deux mois et part pour une cure à Loèche-les-Bains.

1878

Exposition universelle.

18 décembre 1878 : il intègre le ministère de lInstruction publique.

Décembre : Histoire du vieux temps est reçu au théâtre Déjazet, 3e Théâtre français. La première représentation a lieu le 19 février 1879.

93

1879

Avril : séjour à Étretat auprès de sa mère souffrante.

Mai : échec du projet de collaboration au Voltaire, malgré la recommandation de Zola.

Mi-mai : projet, qui naboutira pas, de représenter chez la princesse Mathilde Histoire du vieux temps, avec Mme Pasca dans le rôle de la marquise.

15 août : Histoire du vieux temps est représenté au Casino dÉtretat.

14 septembre : Publication de « Coco, coco, coco frais ! » dans La Mosaïque.

6-22 septembre : voyage en Bretagne : Vannes, le château de Suscinio, Carnac, Lorient, Quimperlé, Quimper, la pointe du Raz, Brest, Saint-Malo.

De retour de Bretagne, il passe une quinzaine de jours à Étretat.

Novembre-décembre : rédaction de « Boule de suif ».

1879

30 janvier 1879 : démission du président de la République Mac Mahon et élection de Jules Grévy par les deux chambres. Fin de l« Ordre moral ».

Zola, Nana.

Ibsen, Maison de poupée.

Invention de lampoule électrique par Edison.

1880

11 janvier : Maupassant est cité devant le tribunal dÉtampes pour outrage à la morale publique et religieuse et aux bonnes mœurs, suite à la publication, à son insu, de son poème d« Une fille » dans la Revue moderne et naturaliste. Laffaire se termine par un non-lieu grâce à Flaubert qui publie une lettre ouverte dans Le Gaulois.

Février-mars : troubles oculaires et cardiaques.

17 avril : publication de « Boule de suif » dans Les Soirées de Médan ; la nouvelle a un très grand succès.

Premier article de Maupassant dans Le Gaulois, consacré aux Soirées de Médan. Il y collaborera jusquen 1888 et y donnera près de cent nouvelles et de cent dix chroniques.

1880

Publication des Pensées, Maximes et Fragments, traduit, annoté et précédé dune « vie de Schopenhauer » par J. Bourdeau, dont Maupassant fera une lecture attentive.

Zola, Le Roman expérimental.

Dostoïevski, Les Frères Karamazov.

11 juillet : vote de la loi damnistie des anciens Communards.

Le 14 juillet devient fête nationale.

94

25 avril : publication de Des vers chez Charpentier.

8 mai : mort de Flaubert.

1er juin : congé de trois mois avec traitement, suivi dun autre avec demi-traitement, puis de six mois sans traitement, renouvelé jusquen 1882 quand il sera rayé des cadres du ministère.

Il sinstalle à Sartrouville, au bord de leau, pour y travailler durant lété. Il gardera sa location les deux années suivantes.

Septembre-octobre : voyage en Corse, pour rejoindre sa mère. 3 septembre, départ de Paris pour Marseille ; 8 septembre, arrivée à Ajaccio ; visite Ajaccio, Bastelica, Calvi, Piana, Vico. Il tirera de son voyage plusieurs chroniques et nouvelles, ainsi que le décor de quelques chapitres dUne vie.

Fin 1880 ou début 1881 : début de ses relations avec Paule Parent-Desbarres, appelée par les critiques Gisèle dEstoc, qui dureront jusquen 1886.

1881

Début de lannée : il emménage au 83, rue Dulong.

Janvier : séjour à Étretat.

Avril : le premier recueil de nouvelles, La Maison Tellier, paraît chez Havard.

6 juillet-2 septembre : voyage en Algérie comme envoyé du Gaulois1. Maupassant tire de ce voyage vingt-et-une chroniques, publiées pour la plupart dans Le Gaulois. Six chroniques sont postérieures à son retour (du 20 septembre 1881 au 15 janvier 1882). Ce voyage sera une source dinspiration pour plusieurs de ses nouvelles et de son roman Bel-Ami.

1881

16 juin : loi sur la gratuité de lenseignement primaire.

29 juillet : loi sur la liberté de la presse.

14 novembre : élections législatives ; démission de Jules Ferry ; Gambetta est chargé de former le nouveau gouvernement.

Huysmans, À vau-leau.

Renoir, Le Déjeuner des canotiers.

Manet, Le Bar des Folies-Bergères.

95

Septembre-milieu doctobre : de retour dAlgérie, il rejoint sa mère en Corse, puis part avec elle pour lItalie où ils visiteront Gênes et Florence.

20 octobre : Maupassant est de retour à Paris, après une visite à Golfe-Juan chez Juliette Adam, directrice de La Nouvelle Revue.

29 octobre : début de la collaboration au Gil Blas, sous le pseudonyme de Maufrigneuse. Maupassant y donnera des nouvelles et des chroniques jusquen décembre 1888, tout en continuant à collaborer au Gaulois.

Novembre : reprise dUne vie ; il y a déjà travaillé au début de lannée, puis la mis de côté.

1882

11 janvier : Maupassant donne sa démission au ministère de lInstruction publique.

1882

Janvier : krach de lUnion générale.

28 mars : loi sur lenseignement primaire obligatoire.

96

CHRONOLOGIE DU VOYAGE DE 1881
DE MAUPASSANT EN ALGÉRIE

Situation de lAlgérie, de 1870 à 1881

1870

Instauration dun régime civil ; les décrets Crémieux accordent la nationalité française aux juifs dAlgérie.

1871

Insurrection dirigée par Mohamed El-Mokrani en Algérie (Medjana, Kabylie, Bou-Saada, Biskra).

Décembre 1871 : 500 000 hectares de terres sont confisqués en Kabylie, au profit des colons.

1873

26 janvier 1873 : vote de la loi Warnier sur la propriété foncière.

Suppression des Bureaux arabes, décidée par le gouverneur général de Gueydon (il en restera néanmoins quelques-uns, notamment dans le sud de lAlgérie).

1876-1879

Soulèvements ponctuels, localisés dans louest des Aurès.

1879

15 mars 1879 : Albert Grévy, frère de Jules Grévy, devient gouverneur général de lAlgérie ; il est le premier gouverneur civil qui ne soit pas un militaire de formation.

1881

Famine en Algérie liée aux mauvaises conditions climatiques.

16 février 1881 : massacre par des Touaregs de la mission Flatters, partie en quête dun tracé pour le Transsaharien.

Avril 1881 – août 1881 : soulèvement dans le Sud-Oranais, dirigé par Bou-Amama.

21 avril 1881 : assassinat du chef du bureau arabe de Géryville, Weinbrenner, envoyé avec la mission de semparer dEddin-Ben-Djermani, agent principal de Bou-Amama.

27 avril : affrontement de Bou-Amama avec les troupes françaises à Sfisifa ; défaite française.

Mai 1881 : projet de loi des « cinquante millions », destinée à autoriser un emprunt pour favoriser la colonisation en Algérie.

19 mai 1881 : attaque par Bou-Amama de la colonne dirigée par le colonel Innocenti, près de Chellala ; le convoi de chameaux et de vivres que transportaient les troupes est pillé.

2 juin 1881 : assassinat du brigadier Bringard, chargé de surveiller la ligne télégraphique entre Frendah et Géryville, avec son escorte de vingt hommes.

97

11 juin 1881 : massacre des alfatiers espagnols à Kralfallah, près de Saïda, par Bou-Amama.

28 juin 1881 : adoption du « code de lindigénat », code de droit pénal réservé aux musulmans.

Juillet 1881 : création de la Société française pour la protection des indigènes des colonies.

9 juillet 1881 : attaque par le commandant Jacquet des insurgés au Kreïder.

15 août 1881 : destruction par le colonel Oscar de Négrier du mausolée de Sidi-Cheikh, situé dans loasis dEl-Abiod-Sidi-Cheikh, et considéré par les Français comme un lieu de sédition.

Août 1881 : très nombreux incendies dans la région de Constantine.

5 novembre 1881 : repli de Bou-Amama au Maroc.

26 novembre 1881 : Louis Tirman succède à Albert Grévy ; en tant que gouverneur général de lAlgérie, il inaugure les « rattachements », cest-à-dire lintégration administrative de lAlgérie à la France. Il occupe ces fonctions jusquen avril 1891.

Chronologie du voyage de Maupassant
(6 juillet – 2 septembre 1881)

6 juillet

Départ de Paris.

9 juillet

Il embarque à Marseille avec Harry Alis sur le paquebot Abd-el-Kader.

11 juillet

Arrivée à Alger. Il y écrit sa première chronique, « Alger à vol doiseau » (parue le 17 juillet dans Le Gaulois).

Vers le 13 juillet

Départ pour un premier voyage dans lOranais et le Sud.

15 juillet

Il est à Oran.

Il part pour Arzew, situé sur la côte, entre Oran et Mostaganem.

Vers les 24-26 juillet (?)

Il est à Saïda, doù il part pour les Hauts Plateaux, les Chott, Krafallah, lOued-Falled.

29 juillet

Il quitte lOranais pour retourner à Alger.

Vers le 1er août

Il est de retour à Alger.

98

Vers le 3 août

Départ pour un deuxième voyage vers le Sud (il parle dun voyage de vingt jours), par la gorge de la Chiffa, vers Médéah, Boukhari, en passant par Blida2.

10 août

Il est à Djelfa.

18 ou 19 août

Il est à Bou-Saada.

20 août

Il est à Bordj-Bouïra. Il traverse ensuite la Kabylie pour se rendre à Bougie.

23 août

Il est à Bougie ; il y reste jusquau 31 août. Il part ensuite pour Constantine, jusquà Bône (Annaba).

2 septembre

Il quitte Bône pour la Corse.

99

CHRONOLOGIE DES ŒUVRES DE MAUPASSANT
JUSQUÀ FIN MARS 1882

Pour les écrits qui nont pas été publiés par Maupassant, nous donnons les références bibliographiques de la première publication posthume. Pour les autres, nous donnons celles de la première publication par Maupassant, suivies, le cas échéant, du titre du recueil dans lequel lui-même a intégré le texte concerné.

1863

« Au moment où Phébus » (La Revue, ancienne Revue des Revues, 1er juillet 1902)

« La Vie » (Juliette Adam, « Poésies inédites », La Nouvelle Revue, 1er avril 1897)

1863-1867

« Rêverie sur les moutons… faite en promenade » (Adolphe Brisson, « Vers inédits de Guy de Maupassant », Le Temps, 7 décembre 1897)

[« Oui certes le pays »] (Adolphe Brisson, « Vers inédits de Guy de Maupassant », Le Temps, 7 décembre 1897)

1867

« À Madame X… qui me trouvait sauvage » (août ; La Revue, ancienne Revue des Revues, 1er juillet 1902, rubrique « Poésies », sous le titre « Au bord de la mer », avec le sous-titre « (Vers inédits) »)

« Vers adressés du fond du séminaire dYvetot à Mademoiselle E. D. sur son mariage » (octobre ; extraits publiés depuis 1897 ; publication intégrale par Gérard Delaisement, Pages retrouvées de Guy de Maupassant, [Colombes], Les Amis de Maupassant, 1962)

« Rêverie au clair de lune » (Gérard Delaisement, Pages retrouvées de Guy de Maupassant, [Colombes], Les Amis de Maupassant, 1962)

[« Je laisse sécouler »] (Adolphe Brisson, « Vers inédits de Guy de Maupassant », Le Temps, 7 décembre 1897)

« Rêverie dans la chapelle » (Juliette Adam, « Poésies inédites », La Nouvelle Revue, 1er avril 1897)

100

1868

« À mon ami Louis Le Poittevin sur son mariage » (août ; Revue de lAmérique latine, 1er avril 1924)

« Premier Éclair » (octobre ; LAngélus, décembre 1898, présenté par Marlo Johnston)

« La Nouvelle Loi militaire » (décembre (?) ; extrait dans Adolphe Brisson, « Vers inédits de Guy de Maupassant », Le Temps, 7 décembre 1897 ; texte intégral dans Gérard Delaisement, Pages retrouvées de Guy de Maupassant, [Colombes], Les Amis de Maupassant, 1962)

[« Un auteur prétend et non sans justesse »] (Gérard Delaisement, Pages retrouvées de Guy de Maupassant, [Colombes], Les Amis de Maupassant, 1962)

« Dernière soirée passée avec ma maîtresse » (extraits dans Adolphe Brisson, « Vers inédits de Guy de Maupassant », Le Temps, 7 décembre 1897 ; texte intégral dans la Revue des Revues, 1er juin 1900)

1868-1869

[« Je plains du fond du cœur le malheureux »] (entre mai 1868 et juillet 1869 ; Marlo Johnston, « Un écrit de jeunesse inédit conservé à lUniversité de Texas à Austin », Histoires littéraires, no 16, 2003)

« Le Dieu créateur » (Lycée de Rouen, Rouen, Augé et Borel, 1892)

1869

« Ce que pense Charlemagne » (28 janvier ; La Revue illustrée, 1er février 1898)

« Sur la mort de Louis Bouilhet » (après le 18 juillet ; Revue des Revues, 1er juin 1900)

[« Poète la pensée »] (Gérard Delaisement, Pages retrouvées de Guy de Maupassant, [Colombes], Les Amis de Maupassant, 1962)

« Lettre à un ami » (Gérard Delaisement, Pages retrouvées de Guy de Maupassant, [Colombes], Les Amis de Maupassant, 1962)

[« Voyez partir lhirondelle »] (A[dolphe]. B[risson]., « Vers inédits de Guy de Maupassant », Les Annales politiques et littéraires, 12 décembre 1897, sous le titre « Souvenirs »)

« Jeunesse » (Adolphe Brisson, « Vers inédits de Guy de Maupassant », Le Temps, 7 décembre 1897)

« Découverte » (Des vers, 1880)

1870

« Les Nuits de Musset » (La Nouvelle Revue, 1er avril 1897)

101

1871

« Les Vœux » (11 mars ; supplément littéraire du Figaro, 8 mars 1924)

[« Lorsque le grand Colomb »] (A[dolphe]. B[risson]., « Vers inédits de Guy de Maupassant », Les Annales politiques et littéraires, 12 décembre 1897, sous le titre « LEspérance et le Doute »)

« Légende de la Chambre des Demoiselles à Étretat » (Adolphe Brisson, « Guy de Maupassant. Souvenirs intimes et vers inédits) », Revue illustrée, 15 décembre 1897)

« LAmour et les Oiseaux » (Des vers, sous le titre « LOiseleur »)

1872

« Voici mon compliment » (24 décembre ; Jehan Le Povre Moyne [Ernest Eugène Coquin], « Des vers inédits de Maupassant », Le Figaro, 14 septembre 1929)

[« Quand on a contemplé »] (Adolphe Brisson, « Vers inédits de Guy de Maupassant », Le Temps, 7 décembre 1897)

« Chose vue hier soir dans la rue » (Adolphe Brisson, « Vers inédits de Guy de Maupassant », Le Temps, 7 décembre 1897)

[« La jeunesse nest plus »] (extrait dans Adolphe Brisson, « Vers inédits de Guy de Maupassant », Le Temps, 7 décembre 1897 ; texte intégral dans Gérard Delaisement, Pages retrouvées de Guy de Maupassant, [Colombes], Les Amis de Maupassant, 1962)

« Seizième Siècle » (Les Annales politiques et littéraires, 3 novembre 1901, sous la rubrique « Pages oubliées »)

« Poésie. Pensée dun philosophe » (Jehan Le Povre Moyne [Ernest Eugène Coquin], « Un second poème inédit de Maupassant », Le Figaro, 21 septembre 1929)

« Le Sommeil du mandarin » (A[dolphe]. B[risson]., « Vers inédits de Guy de Maupassant », Les Annales politiques et littéraires, 12 décembre 1897)

« Une conquête » (Des vers)

« Nuit de neige » (La République des Lettres, 20 juin 1876 ; Des vers)

1872-1876

« Un coup de soleil » (La République des Lettres, 20 juin 1876 ; Des vers)

1874
ou avant

[M. de Beaufreton] (fragment de comédie ; inédit)

[Oncle Onésime] (fragment de comédie ; inédit)

[Si, ma mère] (fragment de comédie ; inédit)

102

1874

« Désirs de faune » (Pierre Borel et « Petit Bleu » [Léon Fontaine], Le Destin tragique de Guy de Maupassant, Paris, Éditions de France, 1927)

La Demande (fragment, publié daprès Pierre Borel par René Dumesnil dans Maupassant, Œuvres complètes illustrées, t. XIV, Poésie. Théâtre, Paris, Librarie de France, 1938)

1874 (?) – 1875

« Le Docteur Héraclius Gloss » (publié par Jean Ossola, Revue de Paris, 15 novembre – 1er décembre 1921)

Une répétition (Saynètes et Monologues, 6e série, Paris, Tresse, 1879)

1875

« La Main décorché » (LAlmanach lorrain de Pont-à-Mousson)

« Le Chant du Cygne » (20 février ; Georges Dubosc, « Une lettre de jeunesse de Maupassant », Le Journal de Rouen, 18 août 1925)

À la feuille de rose. Maison turque, avec Robert Pinchon (avant avril ; À la feuille de rose. Maison turque, comédie de mœurs (mauvaises) en un acte en prose, représentée pour la première fois à Paris, en 1875, Paris, s. n., 1945)

« Sommation respectueuse » (début mai ; Des vers, intitulé « Sommation sans respect »)

Histoire du vieux temps (avant le 25 novembre ; sous forme de plaquette Paris, Tresse, 1879 ; Des vers)

1875 (?)

« Après déjeuner » (A. Guérinot, « Maupassant à Étretat », Mercure de France, 1er septembre 1925)

[« Aimez-vous lamour pur et le ciel étoilé »] (fragments dans le catalogue de la vente B. Le Dosseur du 23 juin 1980 et le catalogue de la Librairie de lAbbaye, s. d.)

« À une dame en lui envoyant un bout de la corde dun pendu ! » (catalogue de la vente Suzannet du 24 mai 1938)

1875-1880

« Envoi dun bout de la corde dun pendu » (« Un sonnet inédit de Maupassant », Le Figaro, 18 novembre 1931)

1876
ou avant

« Terreur » (La République des Lettres, 20 juin 1876 ; Des vers)

« La Dernière Escapade » (La République des Lettres, 24 septembre 1876 ; Des vers)

1876

« La Femme à barbe » (vers février ; Le Nouveau Parnasse satyrique du dix-neuvième siècle, Bruxelles, Kistemaeckers, 1881)

« En canot » (Bulletin français, 10 mars ; La Maison Tellier, sous le titre « Sur leau »)

103

« Au bord de leau » (avant le 20 mars ; La République des Lettres, 20 mars ; sous le titre « Une fille », Revue moderne et naturaliste, 1er novembre 1879 ; Des vers)

« Gustave Flaubert » (La République des Lettres, 22 octobre)

« Balzac daprès ses lettres » (La Nation, 22 novembre)

1876-1877

« Ma Source » (Le Nouveau Parnasse satyrique du dix-neuvième siècle, Bruxelles, Kistemaeckers, 1881)

La Trahison de la comtesse de Rhune/Rhétune (commencé en novembre 1876 ; Pierre Borel et « Petit Bleu » [Léon Fontaine], Le Destin tragique de Guy de Maupassant, Paris, Les Éditions de France, 1927)

1876-1878

[« … tandis que devant moi »] (Le Gaulois du Dimanche, 23-24 octobre 1897, sous le titre « Fragment inédit »)

« Sabbat » (première publication inconnue ; recueilli dans le volume Des vers des Œuvres complètes éditées par Conard, 1908)

Vers 1877

« Églogue bien amoureuse » (Pierre Borel, « Le Cahier damour », Œuvres libres, juin 1939)

1877

« Le Papa de Simon » (début de lannée ; La Réforme politique et littéraire…, 1er décembre 1879)

« Les Poètes français du xvie siècle » (La Nation, 17 janvier 1877)

« 69 » (27 février ; Le Nouveau Parnasse satyrique du dix-neuvième siècle, Bruxelles, Kistemaeckers, 1881)

« Le Marché aux cochons » (Musée universel, 1er mai)

« La Plage de Dieppe » (Le Musée universel, 23 mai)

« Le Donneur deau bénite » (juillet ; La Mosaïque, 10 novembre)

1878

« Vénus rustique » (avril-juillet ; Des vers)

« Le Mariage du lieutenant Laré » (La Mosaïque, 25 mai)

« Coco, coco, coco frais ! » (La Mosaïque, 14 septembre)

1879 (?)

« Canards » (Jacques Réda, Album Maupassant, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1987)

« Le Mur » (Revue moderne et naturaliste, 1er janvier 1880 ; Des vers)

« Ten souviens-tu, dis-moi ten souviens-tu ? » (avant 1880 ; Des vers et autres poèmes, éd. Emmanuel Vincent, Rouen, Publications de lUniversité de Rouen, 2001)

1879

« Fin damour » (vers décembre ; La Réforme politique et littéraire, 15 avril 1880 ; Des vers)

Avant le 13 janvier 1880

« Envoi damour dans le jardin des Tuileries » (Des vers)

« Les Oies sauvages » (Des vers)

« LAïeul » (Des vers)

104

« Désirs » (Des vers)

« Promenade à seize ans » (Des vers)

« La Chanson du rayon de lune » (Des vers)

« Propos des rues » (Des vers)

Fin 1879 –début 1880

« Boule de suif » (Les Soirées de Médan, Paris, Charpentier, 1880, sorti le 17 avril)

1880

« Les Soirées de Médan. Comment ce livre a été fait » (Le Gaulois, 17 avril)

Des vers (Paris, Charpentier, sorti le 25 avril)

« Les Dimanches dun bourgeois de Paris. Préparatifs de voyage » (Le Gaulois, 31 mai)

« Les Dimanches dun bourgeois de Paris. Première Sortie » (Le Gaulois, 7 juin)

« Les Dimanches dun bourgeois de Paris. Chez un ami » (Le Gaulois, 14 juin)

« Les Dimanches dun bourgeois de Paris. Pêche à la ligne » (Le Gaulois, 21 juin)

« Les Dimanches dun bourgeois de Paris. Deux hommes célèbres » (Le Gaulois, 28 juin)

« Les Dimanches dun bourgeois de Paris. Avant la fête » (Le Gaulois, 12 juillet)

« Les Dimanches dun bourgeois de Paris. Une triste histoire » (Le Gaulois, 19 juillet)

« Les Dimanches dun bourgeois de Paris. Essai damour » (Le Gaulois, 26 juillet)

« Les Dimanches dun bourgeois de Paris. Un dîner et quelques idées » (Le Gaulois, 2 août)

« Les Dimanches dun bourgeois de Paris. Séance publique » (Le Gaulois, 16 août)

« Étretat (Le Gaulois, 20 août)

« Souvenirs dun an. Un après-midi chez Gustave Flaubert » (Le Gaulois, 23 août)

« Comment on se brûle la cervelle ? » (Le Gaulois, 29 août ; reprise dans Gil Blas, 19 avril 1883, sous le titre « Suicides » ; Les Sœurs Rondoli)

« Gustave Flaubert daprès ses lettres » (Le Gaulois, 6 septembre)

« Les Conseils dune grandmère » (Le Gaulois, 13 septembre 1880 ; republié, avec modifications, sous le titre de « Jadis » dans Gil Blas, 30 octobre 1883)

105

« La Patrie de Colomba » (Le Gaulois, 27 septembre 1880)

[« Enfant, pourquoi pleurer »] (septembre ; A[dolphe]. B[risson]., « Vers inédits de Guy de Maupassant », Annales politiques et littéraires, 12 décembre 1897)

« Le Monastère de Corbara » (Le Gaulois, 5 octobre)

« Les Bandits corses » (Le Gaulois, 12 octobre)

« Une page dhistoire inédite » (Le Gaulois, 27 octobre)

« Madeleine-Bastille » (Le Gaulois, 9 novembre)

« LInventeur du mot “nihilisme” » (Le Gaulois, 21 novembre)

« Chine et Japon » (Le Gaulois, 3 décembre)

« Le Pays des korrigans » (Le Gaulois, 10 décembre)

« Madame Pasca » (Le Gaulois, 19 décembre)

« La Lysistrata moderne » (Le Gaulois, 30 décembre)

1881

« Gustave Flaubert dans sa vie intime » (La Nouvelle Revue, 1er janvier)

« Les Cadeaux » (Le Gaulois, 7 janvier)

« Mme Pasca » (La Vie moderne, 20 janvier)

« La Verte Érin » (Le Gaulois, 23 janvier)

« LArt de rompre » (Le Gaulois, 31 janvier)

« La Maison Tellier » (terminé en janvier ; La Maison Tellier)

« Les Inconnues » (Le Gaulois, 13 février)

« En famille » (La Nouvelle Revue, 15 février ; La Maison Tellier)

« Les Mœurs du jour (Le Gaulois, 9 mars)

« Maison dartiste » (Le Gaulois, 12 mars)

« Opinion publique » (Le Gaulois, 21 mars)

« Au Muséum dHistoire naturelle » (Le Gaulois, 23 mars)

« Histoire dune fille de ferme » (Revue politique et littéraire (Revue bleue), 26 mars ; La Maison Tellier)

« Amoureux et Primeurs » (Le Gaulois, 30 mars)

« Au printemps » (avant fin mars ; La Maison Tellier)

« La Femme de Paul » (fin mars ; La Maison Tellier)

« Une partie de campagne » (La Vie moderne, 2 et 9 avril ; La Maison Tellier)

« Art et Artifices » (Le Gaulois, 4 avril)

« Bouvard et Pécuchet » (supplément au Gaulois, 6 avril)

« La Guerre » (Le Gaulois, 10 avril)

La Maison Tellier (Paris, Victor Havard, sorti le 21 avril)

« Le Respect » (Le Gaulois, 22 avril)

« Propriétaires et Lilas » (Le Gaulois, 29 avril)

« Par un soir de printemps » (Le Gaulois, 7 mai)

106

« Balançoires » (Le Gaulois, 12 mai)

« Enthousiasme et Cabotinage » (Le Gaulois, 19 mai)

« Le Préjugé du déshonneur » (Le Gaulois, 26 mai)

« Histoire dun chien » (Le Gaulois, 2 juin)

« LÉchelle sociale » (Le Gaulois, 9 juin)

« LEsprit en France » (Le Gaulois, 19 juin)

« Les Poètes grecs contemporains » (Le Gaulois, 23 juin)

« Vive Mustapha ! » (Le Gaulois, 30 juin)

« Zut ! » (Le Gaulois, 5 juillet)

« Alger à vol doiseau » (Le Gaulois, 17 juillet)

« Lettres dAfrique » (Le Gaulois, 20 juillet)

« Autour dOran » (Le Gaulois, 26 juillet)

[Sans titre, publié à la suite d« Autour dOran », signé « Un colon »] (Le Gaulois, 26 juillet)

« Le Prisonnier » (Le Gaulois, 28 juillet)

[Sans titre, publié à la suite de « Le Prisonnier », signé « Un officier »] (Le Gaulois, 28 juillet)

« Sur les Hauts Plateaux » (Le Gaulois, 31 juillet)

« Lettre dAfrique » (Le Gaulois, 2 août)

« Les Oulad-Naïl » (Le Gaulois, 11 août)

« Lettre dAfrique » (Le Gaulois, 20 août)

« Le Ramadan » (Le Gaulois, 25 août)

« Les Incendies en Algérie » (Le Gaulois, 29 août)

« La Vie arabe » (Le Gaulois, 31 août)

« Le Feu en Kabylie » (Le Gaulois, 3 septembre)

« Lettre dAfrique » (Le Gaulois, 7 septembre)

« Va tasseoir ! » (Le Gaulois, 8 septembre)

« Les Grands Chefs indigènes en Algérie » (Le Gaulois, 14 septembre)

« Dans le désert. Paysages dAfrique » (Le Gaulois, 20 septembre)

« Les Oasis et le Mzab » (Le Gaulois, 27 septembre)

« Autour dun livre » (Le Gaulois, 4 octobre)

« La Politesse » (Le Gaulois, 11 octobre)

« Le Pays du sel » (Le Gaulois, 19 octobre)

« Camaraderie ?… » (Le Gaulois, 25 octobre)

« Une réponse » (Le Gaulois, 27 octobre)

« Les Femmes » (Gil Blas, 29 octobre)

« LArt de gouverner » (Le Gaulois, 1er novembre)

« Adieu mystères » (Le Gaulois, 8 novembre)

107

« Politiciennes » (Gil Blas, 10 novembre)

« Contemporains » (Le Gaulois, 16 novembre)

« Galanterie sacrée » (Gil Blas, 17 novembre)

« Un dilemme » (Le Gaulois, 22 novembre)

« À Figaro » (Gil Blas, 24 novembre)

« Styliana » (Le Gaulois, 29 novembre)

« Histoire corse » (Gil Blas, 1er décembre)

« Le Duel » (Gil Blas, 8 décembre)

« Épaves » (Le Gaulois, 9 décembre)

« Deuxième Barbe » (Gil Blas, 9 décembre)

« Pensées-libres » (Le Gaulois, 14 décembre)

« La Pitié » (Le Gaulois, 22 décembre)

« Une épreuve » (Gil Blas, 22 décembre ; Mademoiselle Fifi, sous le titre d« Une aventure parisienne »)

« Choses du jour » (Le Gaulois, 28 décembre)

1882

« Mme Pasca » (dans Les Actrices de Paris, Paris, H. Launette)

« Les Employés » (Le Gaulois, 4 janvier)

« Un réveillon » (Gil Blas, 5 janvier ; Mademoiselle Fifi)

« Pétition dun viveur malgré lui » (Gil Blas, 12 janvier)

« Émile Zola » (Le Gaulois, 14 janvier)

« Un combat mortel » (LEscrime, 15 janvier)

« Le Gâteau » (Gil Blas, 19 janvier)

« Les Causeurs » (Le Gaulois, 20 janvier)

« LAdultère » (Le Gaulois, 23 janvier)

« À qui la faute ? » (Le Gaulois, 25 janvier)

« La Bûche » (Gil Blas, 26 janvier ; Mademoiselle Fifi)

« Les Femmes de théâtre » (Le Gaulois, 1er février)

« Mots damour » (Gil Blas, 2 février ; Mademoiselle Fifi)

« Les Scies » (Le Gaulois, 8 février)

« Phoques et Baleines » (Gil Blas, 9 février)

« LHonneur et lArgent » (Le Gaulois, 14 février)

« Souvenir » (Gil Blas, 16 février)

« Les Théories littéraires de Me Rousse » (Revue littéraire et artistique, 18 février)

« Vengeance dartiste » (Le Gaulois, 20 février)

« Fini de rire » (Gil Blas, 23 février)

« Les Héros modestes » (Le Gaulois, 1er mars)

« Marauca » (Gil Blas, 2 mars ; Mademoiselle Fifi, sous le titre « Marroca »)

108

« En lisant » (Le Gaulois, 9 mars)

« Le Saut du berger » (Gil Blas, 9 mars)

« Le Lit » (Gil Blas, 16 mars ; Mademoiselle Fifi)

« Question littéraire » (Le Gaulois, 18 mars)

« Les Foules » (Le Gaulois, 23 mars)

« Mademoiselle Fifi » (Gil Blas, 23 mars ; Mademoiselle Fifi)

« Vieux objets » (Gil Blas, 29 mars)

« LAveugle » (Le Gaulois, 31 mars)

A. F.

1 Pour le détail de ce voyage voir le tableau chronologique ci-après.

2 Sur la difficulté de la datation de cette deuxième excursion, voir Johnston, p. 383-388.