Skip to content

Présentation des auteurs et résumés

View all information ⮟

  • ISBN: 978-2-406-06071-0
  • ISSN: 2103-5636
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-06073-4.p.0489
  • Publisher: Classiques Garnier
  • Parution date: 10-31-2017
  • Language: French
Free access
Support: Digital
489

Présentation des auteurs
et résumés

Yannick Pierrisnard, « Éros catholique. Lérotisation des figures bibliques dans Sodome de Pierre Emmanuel »

Yannick Pierrisnard, certifié de lettres modernes, est docteur en littérature comparée à luniversité Paris-Sorbonne. Sa thèse, sous la direction de Jean-Yves Masson, sintitule « Présence de lange dans la poésie du vingtième siècle : figures, symbole, discours » (2014). Il est également membre du Centre de recherches Pierre Emmanuel, dirigé par François Livi.

Cet article propose de dégager, à partir du recueil Sodome (1944) de Pierre Emmanuel, un discours hybride au sein duquel le catholicisme et lérotisme, à la fois comme cosmogonies et comme faits décriture, processus de dévoilement du sens, saccordent en une situation archétypale unique.

Sophia Leventidi, « Figures de lÉros. La poésie orgasmique dAndreas Embiricos »

Sophia Leventidi est docteure de littérature comparée à luniversité Paris-Sorbonne et traductrice dœuvres poétiques grecques en français. Ses travaux portent sur lérotisme dans lart et sur les liens entre littérature française et néo-hellénique.

Andréas Embiricos, poète et psychanalyste, devient le visionnaire dun univers utopique au travers dune poésie « spermatique ». Lécriture poétique devient la métaphore de lacte érotique. Lacte poétique, par sa rythmique même, renvoie à lorgasme, à cette sérénité qui suit la jouissance, lambiance érotique prenant la forme dune énergie universelle.

Julie Dekens, « Un corps pour Eurydice. Léveil de la chair »

Julie Dekens est agrégée de lettres modernes, docteure en littérature comparée à luniversité de Zurich et de Paris-Sorbonne. Elle travaille sur la figure dOrphée 490dans la création poétique moderne et contemporaine de langue française, allemande et suédoise. Elle a publié des articles sur les personnages dEurydice et Orphée dans la poésie européenne du xxe siècle. 

Alors que traditionnellement Eurydice na pas de corps, un poète de la fin du xxe siècle se risque à lui donner une épaisseur que les réécritures du mythe dOrphée lui avaient refusée : dans Orphée-Cantate, Munier redonne à la chair dEurydice toute sa volupté. À son absence de parole répond en écho le langage du corps, sensuel et sexuel, qui motive le chant dOrphée et attise le désir.

Serge Martin, « Lérotisme de Ghérasim Luca (1913-1994). Figures dune voix inflammable »

Serge Martin est professeur de littérature française à luniversité de Sorbonne nouvelle – Paris 3. Ses recherches portent sur la voix et la relation en poétique et en didactique des arts du langage. Il a récemment publié Les Cahiers du Chemin (1967-1977) de Georges Lambrichs – Poétique dune revue littéraire (Paris, 2013). Il est poète sous le nom de Serge Ritman et anime la revue Résonance générale

Ghérasim Luca semble proposer un abandon au langage en multipliant les figures dune « voix inflammable » qui déclinerait trois activités concomitantes, dans et par une écriture de ladresse et du traité mêlés : glisser, tourner, danser. Lérotisme de Luca serait alors cette activité vocale incomparable observée ici à travers son recueil La Proie sombre (1991).

Carole Viñals, « Refus du poétique et poétique du désir dans Les personnes du verbe de Jaime Gil de Biedma. Dissonance, ambiguïtés et dépassement »

Carole Viñals est maître de conférences, agrégée, à luniversité Charles-de-Gaulle – Lille 3. Elle est lauteur de Jaime Gil de Biedma : une poésie violemment vivante (Paris, 2009) et darticles portant sur la poésie de Biedma (notamment « Lieu commun et parole poétique dans Las personas del verbo », 2013), de Miguel Hernández ou Antonio Carvajal.

Lœuvre du poète Jaime Gil de Biedma évoque ses amours illicites dans le cadre dune société franquiste répressive. Aussi, lécriture poétique se travestit, empruntant les formes traditionnelles, la voix poétique, insaisissable, se métamorphose sans cesse. Ce mouvement doccultation saccompagne cependant dune volonté de mettre en avant le corps.

491

Bernadette Hidalgo, « Une approche de la poésie érotique de María Ángeles Pérez López »

Bernadette Hidalgo-Bachs est maître de conférences HDR à luniversité Clermont Auvergne, spécialiste de poésie espagnole et de Pedro Salinas. Elle est lauteur darticles et de conférences sur Salinas, et sur les auteurs qui ont fait lobjet de travaux critiques de Salinas : notamment Unamuno, Diego, Lorca, Fray Luis de León, Calderón. Elle a également traduit El Contemplado de Pedro Salinas.

Les poèmes du dernier tiers du recueil Carnalidad del frío de María Ángeles Pérez López (2000) traduisent une adhésion joyeuse au plaisir, et à la fois une grande compassion face aux drames de ce monde. Lérotisme rattache le sujet au réel, la métaphore permet damplifier ses sensations. Entre exhibition et dissimulation, le motif érotique est aussi utilisé comme métaphore de la création poétique.

Matthieu Schoeser, « Lérotisme du livre ou la poïétique de louverture. Autour de lArchangélique de Georges Bataille »

Matthieu Schoeser est documentaliste et doctorant à luniversité de Lorraine ; sa thèse porte sur « Fascisme et littérature : de Drieu La Rochelle à la pensée de Georges Bataille », sous la direction de Jean-Michel Wittmann.

Plus quun élément théorique, un objet ou une personne, la figure est le mouvement dexpression de lérotisme se jouant à lintérieur de la poésie. À partir du recueil Archangélique de Georges Bataille, cet article cherche à définir ce mouvement à travers une « poétique ou poïétique de louverture », figuration du sexe féminin qui souvre pour et vers lérotique, comme un livre.

María Castrejón, « Brève revue du pouvoir de lérotique dans la littérature espagnole »

María Castrejón prépare la thèse « Transtextualité dans le domaine postporno barcelonais »à luniversité de Barcelone. Elle est également écrivain (…Que me estoy muriendo de agua. Guía de narrativa lésbica española, Madrid, 2008), et poète : Volveré mucho más tarde de las doce (Madrid, 2011, Prix Desayuno à Urano et finaliste du Prix international de poésie de Torrevieja), Niñas (Madrid, 2015).

Cet article a pour thème le potentiel littéraire de la censure et lautocensure qui eurent cours dans la littérature espagnole dès quil était question pour les 492femmes de parler librement de leur sexualité. Ce silence acquiert aujourdhui une nouvelle forme dexpression et sest converti en un outil politique qui fait front au système patriarcal.

Claire Placial, « Figures de lérotisme et de la connaissance dans les réécritures du Cantique des cantiques. Ceronetti, Yeats, Heine »

Claire Placial, ancienne élève de lENS Paris et agrégée de lettres modernes, est maître de conférences en littérature comparée à luniversité de Lorraine. Elle est spécialiste dhistoire de la traduction. Sa thèse (2011) portait sur les traductions du Cantique des cantiques. Elle participe à lHistoire des traductions en langue française, dirigée par Y. Chevrel et J.-Y. Masson.

Le Cantique des cantiques est ambigu : lérotisme diffus peut être interprété comme louange de la sexualité humaine, mais aussi comme figure de lélan vers le divin. Ceronetti, Yeats, et Heine en développent une lecture qui fait de lérotisme du texte la figure de la connaissance et de la révélation. Le travail intellectuel et poétique même en est érotisé.

Yoann Sarrat, « “Bénédiction et terreur de créer des figures” dans lœuvre poétique de Pierre Guyotat »

Yoann Sarrat est docteur de luniversité Clermont Auvergne, sous la direction du professeur Philippe Mesnard. Sa thèse porte sur : « La transgression au service de la littérarité : réflexions à partir de lœuvre de Pierre Guyotat ». Ses recherches ont une double orientation en stylistique et en littérature française.

Dans lœuvre de Pierre Guyotat, la notion de figure est capitale et polysémique. Cet article présente quelques exemples de ces êtres composites, allégoriques et métapoétiques, ainsi que le réseau de figures de style qui se superposent à cette élaboration, donnant à voir le texte autant quà le lire. Enfin, il étudie la pratique de la « branlée-avec-texte » : production textuelle qui passe par lacte sexuel.

Fadila Chaabane, « Une écriture de lérotique, à propos de Mohammed Dib »

Fadila Chaabane est maître de conférences à luniversité dAlger 1. Elle est lauteure de plusieurs travaux sur Mohammed Dib (« Mythes et écriture poétique : lexemple de M. Dib » [Grenoble, 2012]) ainsi que sur Nabile Farès ou sur les « Femmes en écriture » (Yamilé Guébalou, Paroles de femmes et écritures formatrices[Alger, 2008]).

493

Cet article est consacré à la poétique de lérotique de Mohammed Dib, dans ses recueils Omneros, Feu, beau feu et O Vive. Le recours aux figures – en particulier la métaphore – est incontournable dans la description de la femme et de lamour. Celui-ci puise également dans les éléments cosmiques et réfère à une thériomorphie (le loup et la louve en particulier), pour dire les sentiments.

Claudia Desblaches, « Cummings is coming ! Quand poèmes et dessins font figure(s) de jouissance »

Érotiques de E. E. Cummings, traduit par J. Demarcq (2012), rassemble les poèmes érotiques et esquisses suggestives du poète américain (1894-1962). Jamais les nus ou les poèmes les plus crus ne (re)présentent lobscène sans recourir à des stratégies figuratives ou esthétiques ludiques laissées à lappréciation du lecteur (disjonctions grammaticales, marques de ponctuation érogènes etc.).

Claudia Desblaches est maître de conférences en littérature américaine à luniversité Rennes 2. Ses recherches portent notamment sur la poésie moderne et contemporaine (E. E. Cummings, Barbara Guest), les nouvelles de langue anglaise (Flannery OConnor, Ellen Gilchrist) et lérotisme. Elle a publié Dire le réel en poésie : E. E. Cummings et W. C. Williams (Paris, 2010).

Article from a collective work: Previous 70/72 Next